Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Irak] La Bataille de Mossoul


Recommended Posts

Des mouvements de troupe ont-ils été détectés dans le périmètre, il me semble que la fine fleur de l'armée turque est l'arme au pied de l'autre côté face à la grèce..après je ne me rends pas bien compte des capacités réelles de cette armée, qui a un front ouvert chez elle face au PKK, un en syrie, un troisième en irak? et qui vient de limoger une partie de ses cadres qui plus est..

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, debonneguerre a dit :

Des mouvements de troupe ont-ils été détectés dans le périmètre, il me semble que la fine fleur de l'armée turque est l'arme au pied de l'autre côté face à la grèce..après je ne me rends pas bien compte des capacités réelles de cette armée, qui a un front ouvert chez elle face au PKK, un en syrie, un troisième en irak? et qui vient de limoger une partie de ses cadres qui plus est..

Aparremment il y a déjà des blindés et de l'artillerie turque dans les parages : 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, Skw said:

C'est émouvant. Ils se soucient des civils.

C'est tres tactique.

En pratique il est reproché aux russes en Syrie de vouloir prendre Alep malgré les civils. Sans qu'on reproche aux rebelles d'utiliser les civils comme bouclier.

Or la coalition veut prendre Mossoul malgré les civils...

Appuyer sur le sorts des civils de Mossoul ... c'est mettre l'occident face a son hypocrisie ... et ca peut ralentir l'offensive.

D'ailleurs les irakiens et les kurdes se plaignent depuis le début de l'opération que la coalition ne leur fourni pas des appui aérien suffisant, a telle point que les irakiens semblent avoir cesser de demander des bombardement coalition sur tous les CAS sensible pour se contenter des appuis irakiens.

On a le même probleme sur le front d'Al-Bab ... en pratique les bombardement coalisés tue des civils tous les jours et les rebelles s'en plaignent, parce que ça ne facilite pas leur acceptabilité dans une zone ou les allégeances sont très complexes.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

les "jihadistes" ne sont plus si "jihadistes" que ca, ils prennent leur précautions, va falloir surveiller les retours,

Certains anticipent déjà d'aller en Libye ou au Nigeria pour rejoindre les boko. on va les retrouver ailleurs

ca commence déjà, il va y avoir beaucoup de repentis

Arrêté en Turquie, un djihadiste "repenti" souhaiterait rejoindre la France

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/arrete-en-turquie-un-djihadiste-repenti-souhaiterait-rejoindre-la-france_1809877.html

Une famille de douze Français serait bloquée en Turquie, après avoir vécu avec le groupe Etat islamique. Le père, un djihadiste qui se dit repenti, voudrait revenir en France avec ses quatre femmes et ses sept enfants.

Un djihadiste français sur la liste noire de l'ONU, repenti de Daech, arrêté enTurquie après avoir fui la Syrie

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/24901-daech-syrie-djihadiste-francais-liste-noire-repenti-daech.html

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Citation

 

Des combattants du groupe Etat islamique (EI) rasent leur barbe à Mossoul à l'approche des forces irakiennes qui ne sont plus qu'à quelques kilomètres de certains faubourgs du fief jihadiste.

Satisfaits des débuts de cette vaste offensive, les pays occidentaux impliqués tournent désormais leur attention vers Raqa, le dernier bastion de l'EI dans la Syrie voisine.

Une opération "commencera dans les prochaines semaines", ont annoncé mercredi le chef du Pentagone Ashton Carter et son homologue britannique Michael Fallon. "C'est notre plan depuis longtemps, et nous sommes capables de soutenir" à la fois les offensives sur Mossoul et sur Raqa, a assuré M. Carter à Bruxelles.

AFP / BULENT KILICUn soldat des forces armées irakiennes tente de contenir des familles de déplacés qui attendent de la nourriture, le 24 octobre 2016 à Al-Qayyarah

En attendant, les troupes d'élite irakiennes sont désormais positionnées à environ cinq kilomètres des quartiers est de la deuxième ville d'Irak, au dixième jour de l'offensive. Sur les autres fronts, les troupes engagées se trouvent à des distances plus éloignées, notamment au sud.

Face à cette avancée, les jihadistes de Mossoul s'adaptent.

"J'ai vu des membres de Daech (acronyme arabe de l'EI) et leur apparence a totalement changé", a témoigné un habitant de l'est de Mossoul contacté par l'AFP. "Ils ont coupé leur barbe et changé de tenue" pour se fondre dans la population, ajoute cet ancien entrepreneur se présentant comme Abou Saïf.

Les jihadistes changent d'apparence "parce qu'ils doivent avoir peur d'être pris pour cibles par des tireurs" ou "qu'ils se préparent à quitter la ville", pense-t-il.

AFP / BULENT KILICDes familles irakiennes fuient les combats à Mossoul contre les jihadistes, le 24 octobre 2016 à Al-Qayyarah

Selon des résidents et des responsables américains, de nombreux jihadistes ont par ailleurs quitté l'est de Mossoul pour rejoindre leurs places fortes sur la rive occidentale du Tigre, le fleuve qui traverse la cité.

Les habitants de Mossoul ont un accès limité ou nul à la télévision et internet mais disent entendre désormais clairement le bruit des combats sur les front du nord et de l'est. Ils témoignent aussi du passage au-dessus de la ville d'avions de la coalition internationale antijihadistes à une altitude plus faible que ces derniers jours.

- Le casse-tête de Raqa -

Sur le terrain, l'équilibre des forces est très désavantageux pour l'EI, qui s'appuierait sur quelque 3.000 à 5.000 combattants dans Mossoul même, soit environ 10 fois moins que les effectifs mobilisés par Bagdad et ses alliés.

AFP / Philippe MOUCHE, Simon MALFATTOLe groupe état islamique en Syrie et en Irak

Mais l'avancée des forces irakiennes est rendue délicate et dangereuse par les tactiques de guérilla utilisées à grande échelle par les jihadistes, qui n'hésitent pas à sacrifier leur vie.

L'EI utilise depuis une semaine "une quantité extraordinaire" d'armes à tir indirect (mortiers, roquettes...) et de voitures piégées, a relevé mardi le général Stephen Townsend, qui dirige la coalition.

"Vous avez vu un progrès considérable dans l'encerclement de Mossoul en Irak", a déclaré mercredi M. Fallon à des journalistes avant une réunion de l'Otan à Bruxelles. "Nous espérons qu'une opération similaire va commencer dans les prochaines semaines vers Raqa", a précisé le ministre britannique.

Mais les défis sont immenses en raison du contexte du conflit syrien qui implique une multitude d'acteurs nationaux et étrangers aux intérêts divergents, comme la Russie, absente du théâtre irakien. De plus, la Turquie a de nouveau insisté mercredi sur la nécessité d'exclure les milices kurdes, soutenues par Washington, d'une telle offensive.

Pour sa part, la France a annoncé la prolongation "jusqu'à la mi-décembre" de la mission du porte-avions Charles-de-Gaulle, d'où décollent des appareils bombardant les positions de l'EI.

- 'On est mieux ici' -

Comme le craignent les organisations humanitaires, les combats provoquent la fuite d'un nombre croissant de civils. Plus de 3.300 déplacés - soit le nombre le plus élevé enregistré en une journée depuis le début de l'offensive le 17 octobre - ont été "pris en charge et transportés" mardi vers des camps, selon Jassem Mohammed al-Jaff, le ministre irakien des Migrations et des Déplacés.

Une partie d'entre eux est arrivée au camp de Khazir, accueillis dans des centaines de tentes bleues et blanches recouvertes d'une épaisse couche de sable. Des équipes d'humanitaires leur distribuent matelas, couvertures, eau et nourriture.

"On est bien mieux ici. On était bombardés de partout par des avions et des chars", témoigne Abou Ahmed. Les jihadistes "étaient sur notre dos, on n'avait aucun moyen de sortir mais, heureusement, l'armée est venue nous libérer", se félicite Oum Mohammed, 60 ans, assise sous sa tente avec son mari, leurs enfants et petits enfants.

L'ONU a prévenu que près d'un million de personnes pourraient être déplacées, alors que l'agglomération de Mossoul compte environ 1,5 million d'habitants.

 

Source: https://www.afp.com/fr/infos/335/irak-letau-se-resserre-sur-mossoul

Link to comment
Share on other sites

Sinon, une petite nouvelle qui ne laisse pas d'être inquiétante ô combien... pour les civils de Mossoul.

Un journaliste a aperçu l'un des TOS-1 Bouratino irakiens à une quinzaine de kilomètres de la ville.

Bagdad a acheté à la Russie 4 de ces lanceurs de roquettes thermobariques, chacun portant 24 roquettes capables de dévaster une zone de 200 à 300 mètres de côté.

Ce type de lance-roquettes, qui en Russie est utilisé par des unités NBC - les grandes armes thermobariques peuvent être assimilées à des ADM vu l'étendue de la zone "traitée" - est efficace contre les unités légères par exemple de fantassins, même embusquées dans des bunkers, tunnels ou bâtiments, car leurs effets thermiques et de dépression tuent malgré ces obstacles.

Citation

Each of the launcher’s 24 thermobaric rockets contains a flammable chemical which disperses into the air above a target. Once dispersed, the rockets detonate — and in a flash — devastate an area roughly 200 by 300 meters wide. The fuel-air blast has a hideous effect on the human body, rupturing internal organs and suffocating the lungs.

L'arme serait bien évidemment tout aussi efficace et aussi indiscriminée... contre les civils de Mossoul ! :blink::wacko:

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Une analyse tactique de la bataille de Mossoul par Stéphane Mantoux, plus poussée que son post précédent : http://historicoblog3.blogspot.fr/2016/10/la-defense-exterieure-de-mossoul-par.html

Comme l'a fait remarquer un autre forumiste, ce qui manque, ce serait une analyse plus large tactiquement. Ou une carte de la situation, comme on en a vu sur l'Ukraine ou la Syrie, mais avec une explication des facteurs qui se trouvent derrière.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le bodycount semble pour l'instant "équilibré": les chiffres qu'on voit circuler sont dans ces ordres de grandeur, un peu en-dessous du millier de chaque côté, même si l'attaquant, dans une telle situation, est censé prendre plus de pertes, et si le défenseur, dans cette configuration précise (effectif plus limité, avec une portion seulement de troupes réellement formées), ne peut pas remplacer ses pertes. C'est une bien triste arithmétique, d'autant plus que les pertes les plus nombreuses, celles des civils, ne seront pas réellement connues avant bien longtemps. Et les deux nuages massifs de saleté envoyés dans l'atmosphère (les puits de pétrole et l'espèce de gigantesque tas de souffre enflammé) ne vont pas aider de ce côté. 

 

Edited by Tancrède
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Pyrrhus a dit :

Un général américain a estimé jeudi que près de 900 combattants du groupe Etat islamique (EI) auraient été tués depuis le début de l'offensive des forces irakiennes sur Mossoul 

Je me méfie quelque peu de ce genre d'estimations.

C'est un grand classique de donner des évaluations "améliorées" des pertes ennemies, que ce soit délibérément ou par biais méthodologique voire cognitif. Les règles d'estimation mécaniques et trop systématiques, la sous-estimation des réactions de ceux d'en face, etc. ... les campagnes de bombardement sont tout particulièrement propices à ce genre d'erreur.

Maintenant on peut aussi imaginer, puisqu'il y a eu avancée sur plusieurs des fronts entourant Mossoul, que ce général parle de cadavres récupérés car laissés sur place par les djihadistes. Dans ce cas l'estimation serait incomparablement plus fiable bien sûr.

Mais ce ne serait possible que si les chefs de l'E.I. étaient assez stupides pour faire intervenir à l'extérieur de la zone urbaine proprement dite une fraction importante du total de leurs troupes, alors qu'elles y sont beaucoup moins protégées par le terrain favorable qu'est la ville elle-même, ses pièges et tunnels préparés d'avance, ses boucliers humains. Ce qui me paraîtrait proprement inespéré et franchement surprenant. Bien sûr, un ennemi d'une incompétence crasse, il faudrait s'en réjouir, mais est-ce probable ?...

Je soupçonne que la réalité doit être nettement inférieure à ces "900 tués" chez l'E.I.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Alexis said:

Je me méfie quelque peu de ce genre d'estimations.

C'est un grand classique de donner des évaluations "améliorées" des pertes ennemies, que ce soit délibérément ou par biais méthodologique voire cognitif. Les règles d'estimation mécaniques et trop systématiques, la sous-estimation des réactions de ceux d'en face, etc. ... les campagnes de bombardement sont tout particulièrement propices à ce genre d'erreur.

Maintenant on peut aussi imaginer, puisqu'il y a eu avancée sur plusieurs des fronts entourant Mossoul, que ce général parle de cadavres récupérés car laissés sur place par les djihadistes. Dans ce cas l'estimation serait incomparablement plus fiable bien sûr.

Mais ce ne serait possible que si les chefs de l'E.I. étaient assez stupides pour faire intervenir à l'extérieur de la zone urbaine proprement dite une fraction importante du total de leurs troupes, alors qu'elles y sont beaucoup moins protégées par le terrain favorable qu'est la ville elle-même, ses pièges et tunnels préparés d'avance, ses boucliers humains. Ce qui me paraîtrait proprement inespéré et franchement surprenant. Bien sûr, un ennemi d'une incompétence crasse, il faudrait s'en réjouir, mais est-ce probable ?...

Je soupçonne que la réalité doit être nettement inférieure à ces "900 tués" chez l'E.I.

 

Ca n'es pas forcément invrasemblable: entre les frappes aériennes et l'artillerie, avec quand même de bonnes capacités d'observation et une bonne réactivité, mais aussi l'approche "sans faire le détail" des forces au sol, d'une part, et la probable grande disparité des troupes de l'EI sur place d'autre part, ce genre de pertes dans la première phase n'est pas si inimaginable. La ville est vaste, l'EI a du vouloir se diluer pas mal pour tenir la plus vaste population possible entre eux et l'ennemi, et pour éviter de présenter des gros paquets de troupes à la supériorité des appuis adverses, mais il faut bien un premier rideau contre cette approche sur plusieurs fronts, ce qui, vu l'échelle des opérations, représente du monde. Et dans cette première phase "d'entrée", c'est le monde le plus exposé et, on peut aussi supposer, pas le plus qualifié, laissant le darwinisme du champ de bataille faire son oeuvre la plus conséquente dans ce contact initial, avant que chacun prenne réellement la mesure de l'autre dans les circonstances particulières de ce terrain. Ca ne veut pas dire que ce rythme sera maintenu, juste que la phase la plus fluide (avec donc la plus haute fréquence de pertes) est en train de se passer, ou de finir de se passer. Après, c'est pied à pied, immeuble par immeuble: nettement moins dynamique (moins meurtrière peut-être en termes de rythme des pertes), plus stressante et plus dangereuse pour les attaquants, avec le dispositif défensif d'une zone urbaine qui peut réellement jouer, et des défenseurs qui sont littéralement dos au mur et sans autre option, donc très dangereux (et aussi avec une proportion croissante de compétents et/ou malins, soit ceux qui survivent plus longtemps). . 

Link to comment
Share on other sites

900 morts, kamikazes inclus j'imagine, ce n'est pas un chiffre qui me choque, j'ai entendu ce matin que la france à elle seule sur Mossoul aurait réalisé 55 frappes, si on met en perspective le bombardement allié et sa précision "relative" certes mais on est loin des barils de tnt jetés des hélicoptères du régime syrien...et bien non celà ne me m'interpelle pas plus, et celà doit être un vrai casse-tete pour les chefs de l'EI que de penser des tactiques de défense à terrain découvert sans pertes....à suivre les combats dans le coeur de la ville, ce sera un combat d'infanterie cette fois-ci, de snipers et d'IED, rien à voir avec ce qui se déroule actuellement.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 6 heures, Tancrède a dit :

Ca n'es pas forcément invrasemblable: entre les frappes aériennes et l'artillerie, avec quand même de bonnes capacités d'observation et une bonne réactivité, mais aussi l'approche "sans faire le détail" des forces au sol, d'une part, et la probable grande disparité des troupes de l'EI sur place d'autre part, ce genre de pertes dans la première phase n'est pas si inimaginable.

 

Il y a 3 heures, Dino a dit :

900 morts, mais combien de blessés  de plus ? Si ce chiffre est vrai , vu les effectifs annoncé de quelques milliers seulement de combattants,  c'est une vrai saigné infligés en quelques jours à l'EI. 

J'avais oublié les blessés :blush: ! De fait, la remarque est d'importance, et elle ne fait que renforcer mes doutes sur les prétendus "900" morts de l'E.I. à Mossoul à ce jour.

Dans les conflits actuels, Afghanistan pour l'armée française, Irak pour l'armée américaine, les morts représentent 10 à 12% des pertes - le reste étant des blessés, donc 7 à 9 blessés pour 1 mort. Cette proportion a fortement diminué depuis la seconde guerre mondiale, où elle était plutôt de 25%, c'est-à-dire trois blessés pour un mort. La principale raison est le progrès des soins : les médecins militaires sauvent bien davantage de vies qu'autrefois.

L'E.I. n'a certainement pas un service de soins de même niveau qu'une armée moderne. D'un autre côté, pourquoi auraient-ils négligé totalement ce service, quand à chaque fois que c'était possible ils ont tenté d'avoir le meilleur en matière d'armes, de communication, etc ? Il y a bien des médecins et des infirmiers islamistes, et l'argent a sans doute permis de se procurer au moins le matériel de base. Il semblerait vraiment bizarre que leur niveau de soins soit inférieur à celui dont les combattants de la seconde guerre mondiale bénéficiaient... il y a 70 ans.

Donc il faut s'attendre à ce que les morts soient au plus 25% des pertes de l'E.I. Soit trois blessés au moins pour un mort.

Donc 900 morts depuis le début de l'offensive, cela signifierait au moins 3 600 pertes dans les rangs de Daech !

Ceci alors que diverses sources parlent de 3 000 à 9 000 combattants au total à Mossoul, et une source divergente de 20 000 (un commandant des Peshmergas cité sur le forum il y a quelques jours). Il faudrait donc supposer, en prenant l'estimation courante la plus élevée (9 000) que 40% des unités de Daech sont sorties en rase campagne - ou quasi - pour se faire totalement détruire, sachant de plus qu'une unité militaire est généralement détruite en tant qu'unité bien avant que la totalité de ses membres soient hors de combat, sauf moral vraiment exceptionnel du type "on y passera tous mais on s'en f... continuons à charger sabre au clair". Même avec l'estimation divergente à 20 000 combattants, on parlerait au bas mot d'un cinquième de leur force sacrifiée en vain, quand elle aurait été bien plus utile en milieu urbain, et quand quelques unités d'éclairage et de harcèlement auraient suffi pour ce qui est de tenter de freiner les ennemis en rase campagne ou du moins de se renseigner sur ce qu'ils font.

Très invraisemblable, sauf si certains éléments du tableau sont très déformés, par exemple si les djihadistes sont beaucoup plus nombreux que les estimations qui ont circulé dans les médias. Ou si leur commandement est totalement abruti au point de faire sortir la majorité ou au minimum une part importante de leur force et de la sacrifier pour rien.

Je sais bien que leur idéologie est une forme de culte de mort et qu'ils valorisent le sacrifice voire le suicide, je me doute bien qu'une partie de leurs troupes doit être de plus faible valeur... mais cela ne signifie aucunement qu'ils soient assez bêtes pour se sacrifier en vain, et pour choisir une tactique stupide quand ils se préparent depuis des mois à résister en ville.

Tout ceci me rappelle l'avertissement de Jean-Dominique Merchet à la veille du déclenchement de cette bataille, reprenant la maxime de Kipling "La première victime de toutes les guerres, c'est la vérité:smile:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...