Recommended Posts

 

Le 15/9/2016 à 12:04, Boule75 a dit :
Le 5/8/2016 à 13:39, Wallaby a dit :

http://www.thelocal.se/20160707/more-swedes-now-against-nato-membership (7 juillet 2016)

Sondage sur l'adhésion de la Suède à l'OTAN :

Contre : 49% (39% en septembre 2015)
Pour : 33% (41% en septembre 2015)
Ne sait pas : 18%

Et rien pour expliquer les variations d'une année sur l'autre. Qu'a fait l'OTAN, qu'ont fait les non-OTAN ?

Un rapport avec la crise des réfugiés ? (Et si oui, lequel ???)

Turcs à part, quel serait l'intérêt d'un tel mouvement ?

Dans l'article de thelocal.se que j'ai cité, sous le chapeau introductif, il y a trois points noirs suivis de trois liens hypertextes en orange. Le deuxième est celui-ci : http://www.thelocal.se/20160406/why-this-swedish-star-director-shot-an-anti-nato-film-for-his-mum

Il est intitulé : "Pourquoi un cinéaste célèbre a tourné un clip anti-otan pour sa maman", ce qui montre une mobilisation anti-Otan, anti-lobby militaro-industriel qui peut expliquer l'évolution des sondages. Cela montre qu'il y a des élites intellectuelles qui y sont opposées. D'autre part, l'apaisement de la crise ukrainienne grâce aux accords de Minsk a pu également apaiser les craintes. La crise du ou des sous-marins russes d'octobre 2014 a pu aussi s'effacer des préoccupations du public avec le temps qui passe, notamment avec la clarification apportée par l'armée suédoise qu'au moins l'un des incidents était un faux positif : https://en.wikipedia.org/wiki/Swedish_submarine_incidents

- - -

Sans transition avec ce qui précède :

http://www.faz.net/aktuell/politik/schwedische-plaene-wehrpflicht-fuer-alle-14459393.html  (29 septembre 2016)

Le service militaire a été aboli en Suède en 2010. Un rapport d'une commission en mission pour le gouvernement préconise de le réintroduire le 1er janvier 2018 au plus tôt, ce qui concernerait les jeunes nés en 1999 ou 2000. Le problème est qu'actuellement l'armée ne parvient pas à recruter suffisamment de militaires professionnels.

Le pays n'a pas fait de guerre depuis 200 ans.

Au milieu de la guerre froide, 800,000 hommes étaient théoriquement mobilisables (ce qui aurait pris plusieurs mois).

Actuellement l'armée suédoise ne parvient à recruter que 2500 hommes par ans au lieu des 4000 prévus. D'autre part le besoin de recrutement devrait augmenter et passer à 8000 par an à partir de 2022.

Pour l'instant aucune décision n'a été prise.

C'est un gouvernement conservateur qui avait décidé d'abolir en 2009, et à cette époque les sociaux-démocrates avaient critiqué ce choix.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour amener un point de vue de Suède, ou en tout cas pour ce que j'en vois depuis 1 an que je vis ici: la question de l'OTAN semble assez liée à la représentation que se font les gens de la Russie. J'ai assisté à plusieurs manifestations anti-OTAN dirigés par des communistes purs et durs nostalgiques de l'URSS (ça ne m'étonnerait pas qu'on retrouve la même admiration pour la Russie du côté de l'extrême droite). D'un autre côté il me semble que la majorité des gens ressentent clairement la crainte d'une Russie impérialiste qui n'attendrait qu'une occasion de les envahir. C'est même une blague récurrente: chaque fois que quelque chose d'inhabituel se produit, il se trouve toujours quelqu'un pour dire "encore un coup des Russes". Même sous forme de boutade, cela traduit une sorte de peur permanente d'être la cible de la Russie ou pris au cœur d'un conflit dans lequel ils seraient bien malgré eux en 1ère ligne. Certains en concluent qu'il vaut mieux se trouver sous parapluie américain dans ce cas, d'autres au contraire qu'il vaut mieux se tenir à l'écart de l'OTAN pour éviter toute implication dans quoi que ce soit.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, MrGland a dit :

(ça ne m'étonnerait pas qu'on retrouve la même admiration pour la Russie du côté de l'extrême droite)

Je ne sais pas si on peut généraliser, mais j'avais relevé le cas d'un militant d'extrême droite suédois ancien militaire de l'armée suédoise qui était allé combattre en Ukraine dans le bataillon Azov, c'est à dire avec l'extrême droite ukrainienne, et donc contre les prorusses et la Russie : http://www.air-defense.net/forum/topic/19078-ukraine-3/?page=68#comment-948244

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.eurotopics.net/fr/169229/la-sude-veut-contrler-les-entreprises-du-social (9 novembre 2016)

En Suède, le gouvernement minoritaire social-démocrate entend davantage réguler les entreprises privées actives dans le secteur social. Un spécialiste mandaté par le gouvernement, Ilmar Reepalu, a présenté mardi un rapport préconisant de limiter à sept pour cent du CA les profits réalisés par les maisons de retraites, les écoles et les hôpitaux du privé. La presse suédoise fait part de son indignation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'apprends par ARPA fil Armées de l'Air / Europe / SAMP/T   page 27 que :  "En septembre les Américains prévoient de déployer presque 10 000 soldat en Suède pour un grand exercice "OTAN" orienté dans la défense sol-air. La France va probablement y participé aussi, mais si on déploie un Mamba contre une douzaine de Patriot..."

Ainsi outre préférer peut-être un Patriot au Samp/T ... La Suède aurait + que des accointances avec l' OTAN et les Américains  !   Et sa neutralité: rangée aux rayons des accessoires ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La neutralité Suédoise a toujours été de "façade", en pratique on sait bien que la Suède est dans le camp Occidental. Ses avions ne volent pas avec des Klimov.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, collectionneur a dit :

10 000 ? Sans aucun doute un zéro en trop;

On sera en effet plus proche de 1000 personnels étrangers (USA, Norvège, Danemark, Finlande et Estonie avec possible participation Allemande et Française) pour "Aurora 2017" en Septembre.

http://www.svt.se/nyheter/lokalt/ost/aurora-storsta-militarovningen-pa-over-20-ar

Et en effet la participation du Patriot est évoquée, ainsi que de chars M1A1.

http://www.svt.se/nyheter/inrikes/usa-bjuds-in-att-ova-med-sitt-luftvarn-i-sverige

 

 

Edited by ascromis
Oublié un chiffre...
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 4/1/2017 à 10:15, Bechar06 a dit :

J'apprends par ARPA fil Armées de l'Air / Europe / SAMP/T   page 27 que :  "En septembre les Américains prévoient de déployer presque 10 000 soldat en Suède pour un grand exercice "OTAN" orienté dans la défense sol-air. La France va probablement y participé aussi, mais si on déploie un Mamba contre une douzaine de Patriot..."

Ainsi outre préférer peut-être un Patriot au Samp/T ... La Suède aurait + que des accointances avec l' OTAN et les Américains  !   Et sa neutralité: rangée aux rayons des accessoires ? 

Le fait de présenter Aurora 2017 comme "un grand exercice "OTAN"", c'est vrai ou c'est de la propagande ? Parce que la même question s'était posée à propos d'Anakonda 2016 :

Pour mémoire :

Le 8/6/2016 à 11:02, Wallaby a dit :

On notera aussi que le logo de l'Otan ne figure pas sur le tract.

http://www.derwesten.de/politik/mit-anakonda-sendet-die-nato-ein-signal-richtung-putin-id11895043.html (7 juin 2016)

L'hôte polonais, les États baltes et les Américains vendent la manoeuvre "Anakonda 2016" comme un clair signal de l'Otan au président russe Vladimir Poutine. "Dissuasion" et "force de combat massive" sont des mots clefs. Surtout en Allemagne et en France on avait voulu éviter précisément ce scénario.

Sur pression de l'Allemagne, l'Otan attire maintenant à nouveau l'attention sur le fait qu'il ne s'agit pas, avec "Anakonda" d'un exercice de l'Otan, mais d'un exercice sous direction polonaise. Il y a  quelques semaines le choix des mots n'était pas encore aussi précis. À ce stade l'alliance avait produit une brochure décrivant "Anakonda" comme "le plus grand exercice des alliés de cette année".

Lundi, le ministère des affaires étrangres ne voulait pas prendre position à propos des discussions des semaines précédentes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/11/2016 à 13:05, Wallaby a dit :

Sans transition avec ce qui précède :

http://www.faz.net/aktuell/politik/schwedische-plaene-wehrpflicht-fuer-alle-14459393.html  (29 septembre 2016)

Le service militaire a été aboli en Suède en 2010. Un rapport d'une commission en mission pour le gouvernement préconise de le réintroduire le 1er janvier 2018 au plus tôt, ce qui concernerait les jeunes nés en 1999 ou 2000. Le problème est qu'actuellement l'armée ne parvient pas à recruter suffisamment de militaires professionnels.

Le pays n'a pas fait de guerre depuis 200 ans.

Au milieu de la guerre froide, 800,000 hommes étaient théoriquement mobilisables (ce qui aurait pris plusieurs mois).

Actuellement l'armée suédoise ne parvient à recruter que 2500 hommes par ans au lieu des 4000 prévus. D'autre part le besoin de recrutement devrait augmenter et passer à 8000 par an à partir de 2022.

Pour l'instant aucune décision n'a été prise.

C'est un gouvernement conservateur qui avait décidé d'abolir en 2009, et à cette époque les sociaux-démocrates avaient critiqué ce choix.

Rétablissement du service militaire en Suède dès cet été.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Derniers bilans entendus: 3 ou 5 morts, grand nombre de blessés. 

Cela va t-il changer la conversation sur le sujet migratoire en Suède, qui était très mal mené depuis quelques années? Sans doute, et certainement pas pour le meilleur. Plus de politiquement correct, de déni et d'étouffement de la parole côté gouvernants et élite médiatique, plus d'agressivité raciste et aveugle côté "anti". Et beaucoup de monde pris entre les deux, y compris beaucoup de migrants musulmans qu'on empêche de parler parce qu'ils ne crachent pas la ligne du parti. C'est à prévoir. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Tancrède a dit :

Derniers bilans entendus: 3 ou 5 morts, grand nombre de blessés. 

Cela va t-il changer la conversation sur le sujet migratoire en Suède, qui était très mal mené depuis quelques années? Sans doute, et certainement pas pour le meilleur. Plus de politiquement correct, de déni et d'étouffement de la parole côté gouvernants et élite médiatique, plus d'agressivité raciste et aveugle côté "anti". Et beaucoup de monde pris entre les deux, y compris beaucoup de migrants musulmans qu'on empêche de parler parce qu'ils ne crachent pas la ligne du parti. C'est à prévoir. 

Tu pourrais développer sur la situation en Suède stp ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, kalligator a dit :

Tout ça pour ça

Oui, mais... :

Citation

L'abandon des poursuites "ne résulte pas d'un examen complet des éléments de preuve" et la justice suédoise "ne se prononce pas sur la question de la culpabilité", a remarqué la procureure. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Tancrède a dit :

En Suède, l'importance croissante de la question migratoire a mis en évidence la façon dont le sujet est débattu (et souvent empêché/contraint), à la grande colère de beaucoup qui pointent justement la "mentalité unique" chez les "élites" dirigeantes et "parlantes" qui semblent plus que jamais à côté de la plaque et déconnectés du réel tel que vécu côté sol. Et cette mentalité se forme quelque part. 

https://www.psa.ac.uk/sites/default/files/767_335.pdf

Emma Mc Cluskey, King’s College, Londres

Une interprétation des discours généreux en termes sécuritaires : la Suède comme figure de proue des politiques européennes d'immigration et d'intégration.

Le discours suédois de "superpuissance morale" présupposait que la Suède était un État plus "éclairé" que les autres nations et qui l'obligeait ainsi à "prêcher la bonne parole" et à améliorer l'humanité.

Utilisant le travail de Foucauld, l'un des arguments que je présente dans ma thèse est que le positionnement de la Suède au sommet des divers classements ou indicateurs comme le pays le plus généreux, le plus tolérant, le plus accueillant, ainsi que la société la plus égalitaire selon le genre, la plus moderne, la plus égalitaire, la plus propre et la moins corrompue, peut être analysé comme une forme de gouvernementalité - la conduite des conduites - qui pénètre la société.

Les formes modernes de gouvernementalité s'appuient sur des identités stables et une population qui se voit elle-même comme "la meilleure", aura certainement une confiance accrue dans ses institutions politiques, sera plus satisfaite de la vie en général, sera plus productive et contente de la manière dont elle est gouvernée.

La Suède peut être "mauvaise" bien sûr, mais jamais autant que l'Italie, la France ou la Grande-Bretagne.

Ceci n'est pas pour insinuer que l'image d'un pays "moral" ou "généreux" est invoquée par les élites politiques d'une manière spécieuse, ou instrumentalisatrice comme une forme de gouvernance à laquelle les citoyens obéissent, mais il s'agit plutôt de voir ici un art de gouverner comme une stratégie d'action ou de conduite en relation. Ce n'est pas une stratégie top-down, mais une chose qui s'infiltre dans toute la société.

J'argumente la thèse que les pratiques de classement par les bureaucraties européennes et les ONG forment une partie de ce dispositif de gouvernementalité.

C'est par le christianisme institutionnel que les idées de pastorale, de soin des autres, et que la dynamique de déchiffrement de soi-même et de renoncement à soi-même ont été pleinement développés. Ce pouvoir est donc la source de production de sujets doués d'un sens internalisé de responsabilité, d'obéissance et de savoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un des endroits où le bât blesse réside dans le nombre de migrants accueillis dans la dernière décennie, qui fausse beaucoup de calculs, avant tout dans le domaine des montants attribuables au soutien des migrants ET au maintien de l'Etat providence suédois tel qu'il est: le fric n'est tout simplement pas là, à moins de diminuer les prestations, ou d'augmenter les impôts (ce qui, en Suède, serait du lourd). C'est encore plus grave si l'on prend en compte le niveau moyen d'éducation des nouveaux arrivants, qui est en général très bas, voire inexistant, alors même que l'économie suédoise exige désormais un niveau très élevé, et qu'il n'y a que peu ou pas de jobs à basses qualifications pour absorber les effectifs dont on parle. Quoiqu'il arrive, quasiment tous devront être entretenus pendant longtemps, et entrer dans un cursus ou un autre, souvent en partant de très bas (à commencer par la langue), alors que les infrastructures actuelles ne sont pas prévues pour de tels nombres (d'où dépense supplémentaire, et temps de mise en place). Beaucoup de temps, beaucoup d'argent, et en attendant, la vie continue: l'intégration, sans travail ou mixité sociale, avec des structures traditionnelles qui ont aussi voyagé (notamment religieuses, et pas de la veine la plus éclairée ou occidentalisée), sera difficile, d'autant plus, signalait un analyste, que les Suédois ne sont pas culturellement très expansifs et, de l'extérieur, semblent assez fermés, froids, introvertis, voire rébarbatifs pour le quidam méditerranéen, et ils ne "vont pas vers l'autre" spontanément (une culture de taiseux, on pourrait dire: on ne se mêle pas des affaires d'à côté). 

Leur légitimité pour clamer des "success stories" d'intégration date surtout des migrations précédentes, des années 50 aux années 90, qui toutes étaient infiniment plus petites, et en bonne partie faites de migrants en moyenne plus qualifiés (notamment ceux des Balkans dans les années 90). 

Il y a en outre, pour des raisons extérieures (mondialisation, européanisation, individualisme....) et intérieures ("zeitgeist" antinationale comme dans beaucoup d'endroits d'Europe), un affaiblissement plus ou moins perceptible de l'identité et de la cohésion nationale, pas encore nécessairement très grave, mais dangereux (parce que cela peut aller vite: 1-2 générations peuvent suffire) en ce que cela touche aux choses concrètes qui font qu'il existe un sentiment d'appartenance à un même club et dont on a généralement peu conscience qu'elles ont jusqu'ici assuré une bonne partie de ce sentiment (elles sont aujourd'hui souvent montrées du doigt, parfois à raison, souvent exagérément). Le corps social absorbant une migration sera d'autant plus enclin à la méfiance et à la défensive qu'il se sent moins fort, moins sûr de lui. Si en plus il a une élite qui lui affirme de force que "tout va très bien, madame la marquise" quoiqu'il arrive, et qui empêche ou limite interrogations et débats, le dit corps social aura plus tendance à voir se développer des poches de résistance cherchant les fautes, les identifiant, les exagérant et/ou les montrant du doigt; et ces poches trouveront plus d'écho risquant de verser dans la surréaction. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

La grogne monte contre le gouvernement suédois après une fuite massive de données sensibles

http://www.numerama.com/politique/279033-la-grogne-monte-contre-le-gouvernement-suedois-apres-une-fuite-massive-de-donnees-sensibles.html#commentaires

 

Le gouvernement suédois est dans la tourmente. Entre incompétence et manque de précautions des fonctionnaires, le cocktail a provoqué l'une des plus importantes fuites de données gouvernementales de l'histoire du web. L'administration est ridiculisée par des erreurs qui ont dévoilé de nombreux secrets militaires et la fuite de données sensibles sur les citoyens suédois.
 

Citation

 

...........

Les services secrets n’ont par ailleurs pas terminé leur enquête, qui doit encore s’attacher à découvrir d’autres failles probables, dont certaines qui pourraient avoir des répercussions à l’échelle européenne. En effet, la Säkerhetspolisen doit encore étudier l’accès des entreprises privés au Stesta, intranet de l’UE, hautement confidentiel.  : il est difficilement imaginable qu’en Serbie, pays allié du Kremlin, personne n’ait cherché à profiter de cette faille béante.

Onze personnes avaient en effet, chaque jour, accès à une assommante quantité de données de l’État scandinave et à des fichiers européens sensibles. Stratégiquement, c’est une opportunité fabuleuse pour tous les ennemis de l’UE, offerte par l’incompétence de l’administration suédoise.

...............

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Borisdedante a dit :

L'administration est ridiculisée par des erreurs qui ont dévoilé de nombreux secrets militaires et la fuite de données sensibles sur les citoyens suédois.

Source d'économie et de tout les risques, vive la e-administration donc...

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/09/30/97001-20170930FILWWW00106-suede-des-arrestations-en-marge-d-une-marche-neo-nazie.php & https://www.thelocal.se/20170930/swedish-police-make-arrests-prior-to-gothenburg-nazi-demonstration (30 septembre 2017)

Manifestation néo-nazie à Göteborg. Des personnes portant des couteaux ont été arrêtées à l'aéroport. Le parcours de la manifestation a été raccourci par décision judiciaire, mais elle est restée autorisée. 600 personnes d'après des "témoignages sur les réseaux sociaux". La police n'a pas indiqué le nombre de manifestants.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/09/27/face-a-la-menace-russe-la-suede-renoue-avec-les-grandes-man-uvres-militaires_5192233_3214.html (27 septembre 2017)

Grandes manoeuvres : Le scénario est celui d’une attaque éclair, venant de l’est, visant simultanément l’archipel de Stockholm et l’île de Gotland, dans la Baltique, remilitarisée à marche forcée depuis 2015. Côté français, la centaine de militaires de l’escadron de défense sol-air de la base aérienne d’Istres est chargée de fournir des renforts aux soldats suédois.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://sentinel.tw/china-port-scandinavia-security/ (22 décembre 2017)

La Chine veut construire "le plus grand port de Scandinavie" sur la côte atlantique de la Suède, à Lysekil.

En vertu de la législation suédoise, les décisions relatives aux investissements entrants sont prises au niveau local et ne peuvent être annulées par le gouvernement central. Cela est devenu évident plus tôt cet été, lorsque la petite municipalité de Karlshamn, à l'extrémité sud de la Suède, a ouvert ses installations portuaires pour stocker quelque 52 000 tuyaux qui serviront à la construction d'un gazoduc russe controversé de 1 200 kilomètres de long appelé Nord Stream 2 en mer Baltique.

Le ministre suédois des Affaires étrangères et le ministre de la Défense se sont dits préoccupés par la sécurité nationale si les ports suédois étaient utilisés par des entreprises proches du gouvernement russe, comme Gazprom, et ont recommandé à la municipalité de Karlshamn de mettre fin à l'accord. Cependant, le gouvernement central n' a rien pu faire une fois que Karlshamn a décidé d'aller de l'avant avec le projet, avec pour résultat que les navires russes accostent déjà au port, à raison de presque deux par jour.

Après la débâcle russe, la ministre suédoise des affaires étrangères a déclaré que le gouvernement étudierait les solutions possibles pour accroître la capacité du gouvernement central à superviser les investissements étrangers directs pour des raisons de sécurité. Elle a ajouté que la discussion de ces lois pourrait commencer au printemps 2018 au plus tôt, ce qui pourrait expliquer la ruée vers l'accord de Lysekil.

Un journal basé à Göteborg a récemment qualifié le projet de "Troie de Scandinavie".

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 28/07/2016 à 23:43, collectionneur a dit :

Je remonte ce très vieux topic pour annoncé que la Suède se prépare a remettre en place sa doctrine de Défense Totale de coopération entres autorités militaires et civiles en vigueur durant la Guerre Froide :

http://www.ttu.fr/suede-retour-de-defense-totale/

Les attaques contre les civils en Europe en plus du retour de l'ogre russe on fait réfléchir les responsables suédois.

A noter qu'un ex premier ministre suppute qu'elle fera sans doute partie de l'OTAN d'ici 10 ans.

 

Le 02/03/2017 à 12:01, Boule75 a dit :

Autre signe de la remontée en puissance de la défense totale.
Le gouvernement suédois va distribuer à nouveau son manuel de défense civile "Comment réagir en cas de guerre ou de crise".

Ce serait en fait le manuel datant de la WW2, réactualisé pour inclure l'évolution des menaces (cyberattaques, panne de batterie de smartphone :tongue:).
Bien sûr, la russie n'est pas mentionnée dans le manuel...:dry:

source:

(anglais) http://www.dailymail.co.uk/news/article-5274347/Sweden-reissues-Cold-War-booklet-amid-Russia-war-concerns.html

(en français) http://www.lepoint.fr/monde/comment-les-suedois-se-preparent-a-la-guerre-17-01-2018-2187567_24.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,405
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,692
    Total Topics
    1,244,805
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries