Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 6 heures, Wallaby a dit :

De même qu'après la vague de fast food, on redécouvre le slow food, peut-être vivons nous à l'aube d'une nouvelle ère où l'on redécouvrira le slow travel. Pensons à ces écrivains d'autrefois qui, racontant leur voyage en Amérique, consacrent le premier chapitre aux gens bizarres qu'ils ont rencontrés sur le paquebot et aux pensées qui leurs sont venues en regardant voler les poissons volants.

ma femme a traversé l'atlantique en cargo : 2 jours à prendre avant pour être au rendez vous avec le bateau (l'arrêt au port peut être plus rapide que prévu), 10 jours de traversé, 5 jours sur place (le bateau peut aussi être en retard), retour en avion parce que plus de congés.

Il y a 6 heures, Wallaby a dit :

Et si la nouvelle frontière [je ne parle pas ici de la célèbre agence de voyage] que l'Amérique cherche désespérément depuis que la fin du Frontier, c'est à dire la fin du Far West, ait été proclamée en 1890 (1), et que le président Kennedy a cru trouver sur la Lune, c'était le retour sur soi, la conquête spirituelle de l'intériorité ?

C'est sur que pour le voyage intérieur, il y plus besoin de sous marin que d'avion :chirolp_iei:

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Kelkin a dit :

C'est vrai que l'uniformisation des architectures, vêtements, produits, et langages retire beaucoup d'intérêt aux voyages.

Pour aller dans ton sens et/ou avoir une compréhension du flygskam, les 4 premières minutes sont super sympa, les 6 suivantes dépendent de ton orientation politique :

 

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

https://www.franceculture.fr/emissions/le-reportage-de-la-redaction/suede-son-modele-social-a-lepreuve (18 avril 2019)

L'organisation du marché du travail reste l'un des piliers les plus stables du modèle suédois. Il repose principalement sur la négociation collective entre les syndicats et le patronat. Plus qu'avec l'Etat qui n'impose pas de salaire minimum. Aussi la Suède ne souhaite pas que l'Europe s'immisce sur ce terrain. En revanche, la réglementation du marché du travail européen reste une priorité pour Johan Danielsson, numéro 2 sur la liste socio démocrate aux élections européennes et candidat unique de la très puissante confédération syndicale LO :

Notre principal problème est de nous assurer que les entreprises étrangères ne puissent pas venir nous concurrencer en baissant les salaires et les conditions de travail, comme ces ouvriers polonais qui viennent travailler temporairement en Suède. Il est essentiel qu'ils travaillent dans le cadre des conventions collectives suédoises, qu'ils aient des salaires du même niveau que les Suédois. Dans certains secteurs, vous pouvez voir tous les jours des abus. Quelques jours avant Noël, la police suédoise décrivait la situation dans le secteur de la construction comme de l'esclavage moderne. Nous devons renforcer la directive sur les travailleurs détachés, ce qui a été demandé par la Suède mais aussi par la France. Il est important de combattre le dumping social et la concurrence déloyale mais aussi, nous devons utiliser l'Europe et les leviers que nous avons pour assurer des conditions de travail et de vie décentes aux travailleurs européens. Rappelons qu'encore 4 000 personnes meurent chaque année sur leur lieu de travail en Europe.

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

https://sverigesradio.se/sida/artikel.aspx?programid=83&artikel=7211555 (3 mai 2019)

La règle principale devrait être que les citoyens européens condamnés à une peine en Suède purgent leur peine dans leur pays d'origine, ont suggéré les Modérés avant les élections européennes.

"Les criminels devraient purger leur peine de prison dans leur pays d'origine et nous allons maintenant œuvrer pour une nouvelle directive européenne", a déclaré Tomas Tobé, tête de liste des Modérés aux élections européennes.

Dans leur programme de réduction de la criminalité, les Modérés ont pour règle principale que les citoyens de l'UE qui commettent des crimes en Suède doivent purger leur peine dans leur pays d'origine. Cette possibilité existe déjà aujourd'hui pour le service pénitentiaire de mise à l'épreuve.

Mais si cela devait devenir une directive, selon les modérés, il y aurait environ 200 places de prison disponibles et une économie d'environ 200 millions de couronnes.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

https://sverigesradio.se/sida/artikel.aspx?programid=83&artikel=7211555 (3 mai 2019)

La règle principale devrait être que les citoyens européens condamnés à une peine en Suède purgent leur peine dans leur pays d'origine, ont suggéré les Modérés avant les élections européennes.

"Les criminels devraient purger leur peine de prison dans leur pays d'origine et nous allons maintenant œuvrer pour une nouvelle directive européenne", a déclaré Tomas Tobé, tête de liste des Modérés aux élections européennes.

Dans leur programme de réduction de la criminalité, les Modérés ont pour règle principale que les citoyens de l'UE qui commettent des crimes en Suède doivent purger leur peine dans leur pays d'origine. Cette possibilité existe déjà aujourd'hui pour le service pénitentiaire de mise à l'épreuve.

Mais si cela devait devenir une directive, selon les modérés, il y aurait environ 200 places de prison disponibles et une économie d'environ 200 millions de couronnes.

Rusé et économe :happy:...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

https://www.thetimes.co.uk/article/sweden-nation-that-pioneered-living-without-cash-warns-hoard-your-banknotes-6f72jqbf3 (5 mai 2019)

La Suède a exhorté ses citoyens à stocker de la monnaie en cas de coupures de courant, de cyber-attaque ou de guerre.

Tout le monde en Suède a été invité à stocker des pièces et des billets de banque au cas où l'évolution du pays vers une société sans numéraire les laisserait sans argent dans une cyber-crise.

Dans un geste qui sonnera l'alarme au Royaume-Uni, la Suède - l'un des pays les plus avancés en matière de paiements numériques - a averti que sa population pourrait ne rien pouvoir acheter si ses réseaux informatiques étaient mis hors service.

  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
il y a 4 minutes, Tancrède a dit :

On sait qu'il y a une forme discrète de "conspiration" (je sais, grand mot; inadéquat sans doute, mais j'en ai pas d'autre à l'esprit, là) du silence dès lors qu'on aborde quelque chose lié à l'immigration en Suède, qui vient autant de "conseils" de certains partis aux médias que du consensus culturel des élites médiatiques et académiques sur le sujet (et de la paire d'oeillères qui va avec).

Cela porte un nom : le "code 291"

https://www.welt.de/politik/ausland/article151331793/Code-291-bringt-Schwedens-Polizei-zum-Schweigen.html (22 janvier 2016)

"Rien ne doit passer à l'extérieur" - c'est l'instruction pour les officiers de police suédois dans les crimes en rapport avec les réfugiés. Cela s'applique également lorsque les demandeurs d'asile sont les victimes.

Selon un reportage des médias, la police suédoise garde le secret sur les crimes liés aux réfugiés. Selon un article paru dans le journal "Dagens Nyheter", le code secret "291" est attribué aux informations sur les crimes dont les auteurs ou les victimes sont des demandeurs d'asile.

L'ordre interne de la police, dont le journal dit qu'il s'est procuré un exemplaire, dit, entre autres choses : "Rien ne doit passer à l'extérieur".
Depuis fin octobre 2015, tous les crimes commis par et contre les réfugiés sont marqués par ce code, y compris, par exemple, les incendies dans les logements des demandeurs d'asile. Même le décompte des heures de travail de la police en lien avec la situation des réfugiés a également été gardé sous clé.

Au sein de la police, selon Dagens Nyheter, l'instruction est très controversée. Le journal a cité des sources qui parlaient d'un "voile troublant".

https://www.thelocal.se/20160129/swedish-police-files-5000-migrant-incidents-sin (26 janvier 2016)

 Le Département des opérations nationales de la police suédoise (NOA) a introduit le code en octobre, au plus fort de la crise des réfugiés en Suède, alors que jusqu'à 10 000 nouveaux demandeurs d'asile s'inscrivaient chaque semaine dans le pays.
 
À l'époque, la police a constaté une augmentation du nombre d'appels à la violence, d'incendies criminels et d'actes d'intimidation dans les centres d'asile.
 
Le code couvre tous les cas "concernant la situation des migrants", y compris les cas où les demandeurs d'asile sont victimes ou auteurs d'infractions.

Je n'ai jamais réussi à savoir si c'était toujours en vigueur aujourd'hui ou si cela avait été abrogé.

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, Wallaby said:

Cela porte un nom : le "code 291"

https://www.welt.de/politik/ausland/article151331793/Code-291-bringt-Schwedens-Polizei-zum-Schweigen.html (22 janvier 2016)

"Rien ne doit passer à l'extérieur" - c'est l'instruction pour les officiers de police suédois dans les crimes en rapport avec les réfugiés. Cela s'applique également lorsque les demandeurs d'asile sont les victimes.

Selon un reportage des médias, la police suédoise garde le secret sur les crimes liés aux réfugiés. Selon un article paru dans le journal "Dagens Nyheter", le code secret "291" est attribué aux informations sur les crimes dont les auteurs ou les victimes sont des demandeurs d'asile.

L'ordre interne de la police, dont le journal dit qu'il s'est procuré un exemplaire, dit, entre autres choses : "Rien ne doit passer à l'extérieur".
Depuis fin octobre 2015, tous les crimes commis par et contre les réfugiés sont marqués par ce code, y compris, par exemple, les incendies dans les logements des demandeurs d'asile. Même le décompte des heures de travail de la police en lien avec la situation des réfugiés a également été gardé sous clé.

Au sein de la police, selon Dagens Nyheter, l'instruction est très controversée. Le journal a cité des sources qui parlaient d'un "voile troublant".

https://www.thelocal.se/20160129/swedish-police-files-5000-migrant-incidents-sin (26 janvier 2016)

 Le Département des opérations nationales de la police suédoise (NOA) a introduit le code en octobre, au plus fort de la crise des réfugiés en Suède, alors que jusqu'à 10 000 nouveaux demandeurs d'asile s'inscrivaient chaque semaine dans le pays.
 
À l'époque, la police a constaté une augmentation du nombre d'appels à la violence, d'incendies criminels et d'actes d'intimidation dans les centres d'asile.
 
Le code couvre tous les cas "concernant la situation des migrants", y compris les cas où les demandeurs d'asile sont victimes ou auteurs d'infractions.

Je n'ai jamais réussi à savoir si c'était toujours en vigueur aujourd'hui ou si cela avait été abrogé.

C'est toujours en vigueur, que ce soit en tant que directive effectivement sur le papier ou socialement imposé. C'est "dans l'atmosphère" des instances concernées. Dans les médias, ça veut dire que de tels événements, s'ils sont même évoqués, sont mis en 10ème page (ou équivalent numérique), pas/peu traités, pas/peu commentés, et certainement pas dans le détail. Comme dans d'autres pays, tu peux être sûr que si un criminel est blanc, ce sera signalé. Si ce n'est pas le cas, l'origine ethnique/culturelle/religieuse sera dûment omise, comme dans le cas récent et spectaculaire de deux jeunes filles (lesbiennes) forcées de s'embrasser dans un bus londonien par une horde de "jeunes" et brutalement tabassées. La réaction médiatico-culturelle (puisque c'est le "Pride Month") est pré-programmée: non seulement c'est choquant, mais en plus c'est la faute "des hommes" (en général) et d'une supposée vaste conspiration anti-LGBT, venant nécessairement de "l'alt righ" (terme jamais défini, détails toujours absents) et d'une droite religieuse (sous entendez "chrétienne") politiquement active (vraiment? Au RU y'a des groupes chrétiens fondamentalistes actifs et violents avec plus de 3 personnes dont des moins de 50 ans?). Pas de mention d'origine ethnoculturelle. Si les agresseurs avaient été des blancs "du cru", ça aurait été en tête de tous les articles.... Mais la conclusion aurait été la même, puisque "l'ennemi" ne change pas, et c'est tellement plus commode quand on peut faire un dragon d'un moulin à vent. 

 

Précisions supplémentaires sur l'explosion de vendredi dernier (celle sur laquelle j'ai posté) et "l'actualité" du sujet:

- ce n'était pas la seule attaque à l'explosif ce jour là

- hors des graphes présentés: il y a eu plus de 50 attaques à la grenade dans les seuls 3 premiers mois de 2019 en Suède, une forte croissance par rapport à 2018, année record à ce jour avec plus de 3 explosions par semaine (116 sur l'année pour les seules grenades)

- il y a eu en plus un énorme changement sur l'usage d'armes à feu: 45 échanges de tirs mortels (beaucoup plus sans morts) l'an dernier (contre 3 en Norvège), une multiplication par plus de 10 en une seule génération

- l'intimidation de témoins et la loi du silence sont devenues une norme dans un pays où la chose était relativement inconnue il y a encore 15 ans.... Les mauvaises langues diront que les Suédois "culturels" ne parlent pas de ce qui se passe autour de chez eux parce que "ça ne se fait pas"/"c'est pas nos oignons" (le Suédois tradi est un taiseux introverti et pudique à l'extrême, un tantinet refoulé, mais dans une culture de franchise et d'ouverture où on parle des problèmes directement et en face s'il le faut vraiment), et que maintenant, ils ne parlent pas parce que quelqu'un les menace, donc peu de changements. Mais blague à part, c'est (pour ma famille suédoise) un choc culturel. 

 

 

Edited by Tancrède
  • Confused 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tancrède a dit :

Quelqu'un avait vu passer ça? Y'a eu une chape de silence imposée pour éviter que les médias importants en parlent,
(attaques à la grenade)

J'en avais lu de temps en temps, mais je n'avais aucune idée de la fréquence de ces attaques.
(je pensais que c'était aussi "rare" que les braquages de banque au RPG-7  : y en a eu quelques uns chez nous vers 2000)

(les cas ont explosé à partir de 2014) -> EDIT : visiblement, le pic a eu lieu après la création du sujet ...
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_grenade_attacks_in_Sweden

Les médias (étrangers) en parlent de temps en temps:
(les voisins danois en parlent beaucoup plus, comme contre-exemple à ne pas suivre, et pour justifier leur politique ultra sévère contre l'immigration)

Mais visiblement, les autorités font tout pour minimiser ces attaques, pas seulement pour le sujet d'immigration, mais aussi parce que ça remet en cause l'image du pays (tourisme, fierté nationale, tout ça).
https://www.politico.eu/article/sweden-bombings-grenade-attacks-violent-reality-undoing-peaceful-self-image-law-and-order/
 

En creusant un peu sur "pourquoi la Suède?":
Le pays semble avoir eu une faille juridique ... (+ une importation sauvage de stock de guerre de l'ex-Yougoslavie).
Jusqu'il y a peu, les grenades n'étaient pas classées
en arme de guerre, mais comme matériau inflammable.
Comme de l'alcool à brûler. -> peine minimale si on se fait attraper, contrairement aux armes à feu.

https://www.thelocal.se/20180228/why-sweden-is-battling-hand-grenades-and-illegal-weapons

Depuis bien sûr, les gangs locaux continuent à se ravitailler en europe de l'est (avec des saisie de mitrailleuses ! MG3...)

Edited by rogue0
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
1 minute ago, rogue0 said:

J'en avais lu de temps en temps, mais je n'avais aucune idée de la fréquence de ces attaques.
(je pensais que c'était aussi "rare" que les braquages de banque au RPG-7  : y en a eu quelques uns chez nous vers 2000)

(les cas ont explosé à partir de 2014)
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_grenade_attacks_in_Sweden

Les médias (étrangers) en parlent de temps en temps:
(les voisins danois en parlent beaucoup plus, comme contre-exemple à ne pas suivre, et pour justifier leur politique ultra sévère contre l'immigration)

Mais visiblement, les autorités font tout pour minimiser ces attaques, pas seulement pour le sujet d'immigration, mais aussi parce que ça remet en cause l'image du pays (tourisme, fierté nationale, tout ça).
https://www.politico.eu/article/sweden-bombings-grenade-attacks-violent-reality-undoing-peaceful-self-image-law-and-order/
 

En creusant un peu sur "pourquoi la Suède?":
Le pays semble avoir eu une faille juridique ... (+ une importation sauvage de stock de guerre de l'ex-Yougoslavie).
Jusqu'il y a peu, les grenades n'étaient pas classées
en arme de guerre, mais comme matériau inflammable.
Comme de l'alcool à brûler. -> peine minimale si on se fait attraper, contrairement aux armes à feu.

https://www.thelocal.se/20180228/why-sweden-is-battling-hand-grenades-and-illegal-weapons

Depuis bien sûr, les gangs locaux continuent à se ravitailler en europe de l'est (avec des saisie de mitrailleuses ! MG3...)

Donc si je veux qu'Amazon me livre les miennes, je dois créer une adresse en Suède? Fais chier, cette paperasse! 

  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Tancrède a dit :

Donc si je veux qu'Amazon me livre les miennes, je dois créer une adresse en Suède? Fais chier, cette paperasse! 

T'en fais pas, Ikéa est sur le coup, ce sera bientôt distribué dans toutes les succursales de la marque, au rayon « épicerie suédoise »

Avec un beau nom bien doté en ö, ä et autres skøl.

Parce que ce n'est pas tout d'avoir une culture et des produits traditionnels, encore faut-il en être fier.

Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Alexis said:

T'en fais pas, Ikéa est sur le coup, ce sera bientôt distribué dans toutes les succursales de la marque, au rayon « épicerie suédoise »

Avec un beau nom bien doté en ö, ä et autres skøl.

Köttbullar: ça remplacera avantageusement les boulettes de viande qu'ils servent chez Ikea. Croyez-moi sur parole, elles valent pas celles de ma grand-mère, celles qu'on trouve dans un restau/bar suédois lambda (quand ils en servent: en Suède, c'est pas classe, c'est pas "global"/trendy), ou à l'Eglise Suédoise de Paris pour le marché de Noël (ou les brunches du dimanche). 

Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

Quelques actus glanées ici et là:

- le chômage en Suède, selon Eurostat, place le pays en 24ème position sur 28 (juste derrière la France), une forte augmentation qui cache surtout une hyperconcentration du phénomène sur les populations de migrants des années 2010. Chez ceux arrivés dans la grande vague de 2015, à peine 10% des adultes sont employés

- les municipalités où ces populations sont concentrées n'ont pour la plupart plus les moyens de les soutenir, certaines étant proches de la banqueroute

- les explosions (à la grenade mais pas que) sont en augmentation continue: +45% sur la période janvier-juin (120) par rapport à la même période en 2018 (83). La violence par armes à feu, concourant du même phénomène (la majorité de ces choses semble liée à un fort développement du crime organisé), est aussi en forte augmentation. Ironiquement, l'une des causes potentielles de la croissance des "événements explosifs" (expression officielle) serait le resserrement de la législation sur les armes à feu, qui incite plus à l'usage d'explosifs, grenades en tête. Malmö semble de loin la ville la plus touchée par ces phénomènes. 

- pour la violence par armes à feu, 122 personnes avaient été traitées à l'hôpital en 2017, et 148 en 2018, ces chiffres ne tenant pas compte de ceux morts avant l'arrivée des secours ou l'arrivée à l'hôpital. Les descriptions par des policiers et les services d'urgence de la réalité de cette violence et de son augmentation tournent autour de termes comme "état de guerre" (j'imagine qu'il faut relativiser, car ce sont les impressions de Suédois qui, jusque très récemment, n'avaient rien connu de tel). La violence par armes blanches est elle aussi en forte croissance. 

- le nombre de viols est aussi sur une forte pente ascendante (5/jour reportés à Stockholm, donc, si l'on en croit les estimations génériques, environs 10 fois plus non reportés: +14% d'une année sur l'autre), à un tel point que quelques politiciens ont commencé à ne pas totalement nier le phénomène (surtout des politiciens locaux, rassurez-vous:dry:: les nationaux restent "calmes"). On a aussi une croissance de 13% de crimes sexuels sur mineurs. En tout, une augmentation de 33% de tels crimes sur une décennie, même s'il faut relativiser étant donné qu'il y a aussi eu des changements de méthodes statistiques et de qualifications de tels crimes... Mais les courbes de croissance sont continues et en accélération même en ne regardant que la période après ces modifications. 

 

 

  • Thanks 1
  • Sad 4
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Oui, c'est devenu le Far-West la Suède.

Pour ce qui est du chômage des migrants, j'avais un peu vu la même chose en Allemagne, sauf que là ils étaient massivement employés dans la restauration rapide et les petits commerces.

On sent bien que les autorités les ont casés partout où ils pouvaient, à coup de subventions. 

Link to post
Share on other sites

 

Ma dernière visite en Suède remonte au début des années 90, et je me rends compte que je me fais une idée complètement fausse de l'état présent de ce pays. J'en étais resté à un pays tranquille, peuplé de gens pacifiques.
Que se passe-t-il donc là bas ? A lire les nouvelles, on dirait les Etats-Unis.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/05/la-colere-des-suedois-face-a-la-criminalite-organisee_6018139_3210.html

 

Edited by WizardOfLinn
  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Le 10/10/2019 à 13:49, Tancrède a dit :

Quelques actus glanées ici et là

 

Le 30/10/2019 à 15:16, Wallaby a dit :

Après un attentat à la bombe à Malmö cet été qui a forcé des familles avec enfants à fuir par leur balcon, une fillette de huit ans a été approchée par le journal Sydsvenskan. "Je ne veux pas que ce soit comme ça, je veux que ce soit calme. Je ne veux pas de bombes ici ", a-t-elle dit.

Je ne connais pas un mot de suédois, donc c'est la version allemande qui me vient à l'esprit.

"Wir haben so vieles geschafft. Wir schaffen das" ("Nous avons réussi tant de choses. Nous pouvons le faire")
Angela Merkel, août 2015

Bien sûr, les choses ne se sont pas passées exactement de la même manière en Suède qu'en Allemagne. Mais le point commun de ces deux pays est d'avoir, bien davantage que les autres, accueilli une migration en masse en 2015 sans penser à leur capacité réelle à les intégrer à leur société.

Les conséquences... eh bien on en connaît une partie.

Edited by Alexis
  • Thanks 1
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Alexis a dit :

 

Je ne connais pas un mot de suédois, donc c'est la version allemande qui me vient à l'esprit.

"Wir haben so vieles geschafft. Wir schaffen das" ("Nous avons réussi tant de choses. Nous pouvons le faire")
Angela Merkel, août 2015

Bien sûr, les choses ne se sont pas passées exactement de la même manière en Suède qu'en Allemagne. Mais le point commun de ces deux pays est d'avoir, bien davantage que les autres, accueilli une migration en masse en 2015 sans penser à leur capacité réelle à les intégrer à leur société.

Les conséquences... eh bien on en connaît une partie.

Oui, mais comme elle n'a pas prononcé la phrase fatidique : « c'est mon dernier mot, Jean-Pierre », elle a droit à un jocker : de téléphoner à un ami ou de demander l'avis du public. Donc son dernier mot, son ultime dernier mot, de décembre 2016, est le suivant :

Le 07/09/2019 à 20:10, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/18727-allemagne/page/133/?tab=comments#comment-1243647

La conclusion ultime du documentaire, après la conclusion très pro-Merkel, très triomphaliste, du sociologue Gerald Knaus, est simplement un texte qui s'affiche sur l'écran, qui cite Merkel disant un an plus tard : "eine Situation wie diese, kann, soll und darf sich nicht wiederholen" (une situation comme celle-ci ne peut, ne doit, et ne saurait se reproduire à nouveau) ce qui est une autocritique.

 

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, WizardOfLinn a dit :

Ma dernière visite en Suède remonte au début des années 90, et je me rends compte que je me fais une idée complètement fausse de l'état présent de ce pays. J'en étais resté à un pays tranquille, peuplé de gens pacifiques.

Mes passages en Suède, que ce soit hiver ou été confirment bien que l'absence de Vitamine D est dangereuse pour la santé mentale. Même au mois d'août (fin), le soleil joue au radada et ne parvient à vous réchauffer d'une petite brise marine.

En revanche, on mets souvent les Suédois et les Canadiens sur le même plan en terme d'universalisme du politiquement correct et de vague wokiste, ce que je ne souscris pas: les Canadiens ont un premier degré et une authenticité dans la conviction d'être le représentant du Bien que les Scandinaves n'ont pas. Il y a encore une cohésion et une pression sociale très forte dans la société suédoise qui résonnent bien avec les atours de l'Empire du Bien (ne choquer personne, tout le monde y est bon, y est gentil etc...)

En terme de diversité, la Suède a énormément accueilli et cela apparaît parmi les Suédois que j'accueille à l'hôtel, une partie non négligeable est d'origine du Levant et Iran.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,550
    Total Members
    1,550
    Most Online
    vicky
    Newest Member
    vicky
    Joined
  • Forum Statistics

    21,091
    Total Topics
    1,376,696
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...