Sign in to follow this  
Carl

La Francophonie

Recommended Posts

J'ai fouiné un peu dans les tréfonds du forum et je crois qu'il n'existe pas encore de fil dédié à la Francophonie,  donc en voilà un destiné à l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en particulier et à la francophonie en général (et aux traditionnels HS de x pages dont la communauté airdef, modos inclus, est si friande :tongue: ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, pour bien commencer, la nouvelle du jour : L'Arabie Saoudite, ce pays bien connu pour sa francophonie, a tenté d'entrer dans l'OIF en tant que membre observateur. La demande a été rejetée... pour l'instant !

Citation

Le royaume saoudien demandait le statut de membre observateur à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), une candidature qui créait un malaise en raison du piètre bilan de cette monarchie absolue en matière de droits de la personne.

Le Québec et le Canada ont pris position, lors d'une rencontre à huis clos, en faveur d'une recommandation d'un comité ad hoc, qui conseillait que soient envoyés des observateurs sur le terrain, afin de déterminer si Riyad remplissait les conditions nécessaires à son adhésion. Selon une source bien informée, la France, la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Burkina Faso et le Tchad se sont également prononcés pour ce compromis.

Plusieurs pays s'opposaient à cette résolution diplomatique, notamment le Maroc, le Sénégal, le Bénin et le Gabon. Leur poids n'a toutefois pas été suffisant pour faire pencher la balance de leur côté. La décision sur la demande saoudienne a donc été de facto repoussée au prochain sommet, dans deux ans.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1002382/laccession-de-larabie-saoudite-a-la-francophonie-repoussee-de-deux-ans

Détail amusant n°1 : Un des thèmes de ce 16ème sommet était la coopération contre la radicalisation islamiste et le terrorisme au sein de l'espace francophone. Il faut croire que les saoudiens ont estimé que c'était le bon moment pour adhérer. Après tout, il faut avouer qu'ils ont une certaine expertise sur le sujet :rolleyes:

Détail amusant n°2 : Hem... Il se trouve que le Qatar est membre de l'OIF depuis 2012, et directement membre associé, sans passer par la case "membre observateur" comme c'est l'usage semble-t-il.

Détail amusant n°3 : Le Qatar ne payait pas ses cotisations depuis 2012

Citation

« Le Qatar n’a pas tenu ses promesses ! » Au moment de quitter son poste, l’ancien administrateur général de l’OIF, Clément Duhaime, n’avait pas mâché ses mots contre l’émirat du golfe. Depuis son adhésion comme membre associé de l’organisation en 2012, il n’avait jamais réglé ses cotisations.

Menacé de ne plus pouvoir s’exprimer dans ses instances, l’émirat a finalement régularisé sa situation au cours du sommet de l’OIF à Antananarivo. Il a profité de la conférence ministérielle pour régler les 3,3 millions d’euros.

http://www.jeuneafrique.com/377630/politique/a-antananarivo-qatar-paie-enfin-a-francophonie/

 

Edited by Carl
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques liens sur la question de la Francophonie :

Celui-ci parle du potentiel du français dans le développement économique, et souligne aussi le peu de cas dont les autorités française font de la défense de celle-ci dans le monde et dans son prope territoire:

http://www.thierryraimbault.com/2016/03/langue-francaise-et-soft-power.html

Citation

 

Les Français, mauvais élèves de la francophonie ?

Mais surtout, il faudrait que les francophones – et particulièrement les français – assument leur langue. Un exemple ? Le Congrès mondial du transport intelligent (le véhicules connectés et autonomes) qui s’est tenu en octobre dernier à Bordeaux. On n’a pas oublié d’associer au logo créé pour la circonstance une grappe de raisin (il y a des domaines où le lobbying est efficace et tant mieux). Mais un grain de raison a manqué : l’ensemble du site officiel est en anglais ! Et ne cherchez pas sa version française, elle n’existe pas !! Fort heureusement, en 2017 le congrès aura lieu à Montréal. Le site officiel existe déjà. Et bien sûr, il est en français (avec une version anglaise).

 

Emission de FranceInter sur la Francophonie, qui revient lui aussi sur le potentiel du français comme langue économique et diplomatique (ainsi que de vecteur de propagande)

https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-29-janvier-2016

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/11/2016 à 19:55, Rochambeau a dit :

Les Français, mauvais élèves de la francophonie ?

Les Français sont de toute évidence parmi les mauvais, peut-être même les pires en ce qui concerne la francophonie.

L'Académie de la Carpette Anglaise décerne depuis une quinzaine d'années un prix annuel aux Français qui se sont le plus ridiculisés en abandonnant leur langue pour en parler une autre - généralement l'anglais - alors que ce n'était ni forcé ni utile ni rien.

La liste des lauréats est plutôt gratinée :rolleyes: ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Alexis a dit :

Les Français sont de toute évidence parmi les mauvais, peut-être même les pires en ce qui concerne la francophonie.

L'Académie de la Carpette Anglaise décerne depuis une quinzaine d'années un prix annuel aux Français qui se sont le plus ridiculisés en abandonnant leur langue pour en parler une autre - généralement l'anglais - alors que ce n'était ni forcé ni utile ni rien.

La liste des lauréats est plutôt gratinée :rolleyes: ... 

Et en 2015, le gagnant est :

Alexandre de JUNIAC (PDG d'Air France-KLM),
pour la campagne de publicité « Air France, France is in the air » remplaçant l’élégante publicité « Faire du ciel le plus bel endroit de la terre ».

Le prix 2016 arrive dans peu de temps

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Alexis a dit :

Les Français sont de toute évidence parmi les mauvais, peut-être même les pires en ce qui concerne la francophonie.

L'Académie de la Carpette Anglaise décerne depuis une quinzaine d'années un prix annuel aux Français qui se sont le plus ridiculisés en abandonnant leur langue pour en parler une autre - généralement l'anglais - alors que ce n'était ni forcé ni utile ni rien.

La liste des lauréats est plutôt gratinée :rolleyes: ... 

Pour le coup du Corps Européen, je trouve cela étrange. Soit il parle du fait d'obliger les français à parler entre eux en Anglais, soit du fait que les français sont obligés d'utiliser l'Anglais comme langue de travail en temps normal. Ce qui serait logique parce qu'ils ne parlent pas tous Néerlandais, Allemand, Espagnol, Italien, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, judi a dit :

Ce qui serait logique parce qu'ils ne parlent pas tous Néerlandais, Allemand, Espagnol, Italien, etc...

Et pourquoi pas, après tout ils ne sont pas plus compliquer que l'anglais ... notamment pour nous français, l'italien et l'espagnol sont des langues plus "assimilable" que l'anglais qui a une phonètique de merde.  D'ailleurs, selon des stats européenne les français se débrouillent mieux en espagnols qu'en anglais ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques ordres de grandeur utiles

- Estimation de 274 millions de francophones dans le monde en 2014. Cette estimation est cependant peut-être un peu optimiste, par exemple compter 12 millions de francophones parmi les Allemands me semble un peu haut s'il s'agit de la capacité pratique à utiliser le français, plutôt que simplement le fait de l'avoir étudié à l'école - c'est cependant la définition rapportée dans la note méthodologique. Et il s'agit en tout état de cause du critère de connaissance de la langue, pas de l'utilisation courante. Le même rapport compte 212 millions de francophones en se limitant aux seuls personnes soit "nées en français" soit au moins "vivant en français" - voir la note de synthèse

- Il s'agit en tout état de cause de la 5ème ou 6ème langue la plus parlée dans le monde - "derrière le mandarin, l’anglais, l’espagnol et l’arabe ou l’hindi suivant les estimations" - la 3ème langue des affaires et la 2ème langue la plus apprise comme langue étrangère derrière le seul anglais - quoique j'aie un doute concernant l'espagnol tout de même, le français pourrait être 3ème

- Parmi les francophones utilisant la langue quotidiennement, 36% vivent en Europe et 55% en Afrique. Une prédominance africaine qui est appelée à se renforcer, à la fois par croissance démographique et par renforcement de l'éducation dans de nombreux pays - éducation qui se fait en français. "Ainsi, ce sont désormais les Africains qui décideront de l’avenir de la Francophonie"

- C'est pourquoi le français progresse très rapidement, "+ 7 % de francophones entre 2010 et 2014, + 15 % en Afrique subsaharienne". A long terme, si les projections démographiques de l'ONU se vérifient - ce qui est certes un gros "Si", rappelant le réchauffement climatique et ses conséquences... - "la population des pays ayant le français comme langue officielle dépassera celle des pays réunis par d’autres langues officielles communes : l’allemand, le portugais, l’espagnol et même l’arabe"

- Fort enrichissement en même temps que diversification de la langue. Le dictionnaire de l'Académie est passé de 40 à 60 000 mots en cinquante ans. Variété des néologismes issus de Belgique, du Canada, de Suisse et créativité importante en Afrique "À titre d’exemple, différentes formes de français ont émergé en Côte d’Ivoire : le « français ivoirien » et le nouchi. Langue d’emprunt à l’origine, le français fait à présent l’objet d’une totale appropriation par les Ivoiriens, ce dont la richesse du vocabulaire du français « local » atteste"

- Économiquement, l'espace francophone compte 33 pays qui représentent "6,5 % de la population mondiale, 8,4 % du PIB mondial, 14 % des IDE (investissements directs étrangers) entrants dans le monde et 15,3 % des flux d’IDE sortants"

- Un défi est de maintenir une expression multilingue dans les institutions internationales. En somme : ne pas laisser l'anglais prendre toute la place. "La tendance à l’unilinguisme s’accentue dans la vie internationale, dans les organisations internationales comme lors des grands événements sportifs. Pourtant, les règles sont claires et exigent le respect du multilinguisme au sein duquel le français occupe, en principe, une place privilégiée".

C'est probablement ici que les Français, surtout leurs élites, sont attendus et sont (très, très) loin du compte. Il faudrait un peu plus de "caractère" pour imposer autant que faire se peut l'utilisation du français. Autant il est fort utile de connaître l'anglais, autant dans certaines circonstances il serait souhaitable que les responsables français "oublient" qu'ils le comprennent, afin d'imposer le multilinguisme. Et pour commencer, ne pas placer des mots anglais partout alors qu'ils ne servent à rien, rien d'autre que se donner l'air chic et moderne à ses propres yeux, ridicule en fait. Cela pourrait être une bonne première étape.

 

Voir encore cet article intéressant des Echos 

Citation

Les défis du français sont pourtant nombreux. Le premier est dans l'éducation, notamment dans des pays où le français est souvent une langue officielle, mais pas une langue maternelle. C'est le cas de l'Afrique, où le risque est de voir le français réservé aux élites politique, économique et culturelle. « En l'absence d'infrastructures scolaires permettant de scolariser la majorité de la population, et de maintenir un enseignement du et en français, les générations africaines à venir ne parleront plus français ", notait Jacques Attali dans son rapport « La francophonie et la francophilie, moteurs de croissance durable ", rendu fin août à François Hollande.

(...) Les solutions préconisées par les uns et les autres pour développer l'apprentissage et l'usage du français vont de l'enseignement privé à la mise en place d'une stratégie globale d'apprentissage via Internet. Mais les médias, comme le montrent plusieurs initiatives récentes prises par des groupes français (Canal+ avec le lancement de la chaîne A+, Lagardère avec une nouvelle radio, sans oublier le rôle de TV5 Monde) ont également un rôle fondamental à jouer.

 

Edited by Alexis
mise en page
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Rochambeau a dit :

Et pourquoi pas, après tout ils ne sont pas plus compliquer que l'anglais ... notamment pour nous français, l'italien et l'espagnol sont des langues plus "assimilable" que l'anglais qui a une phonètique de merde.  D'ailleurs, selon des stats européenne les français se débrouillent mieux en espagnols qu'en anglais ...

J'espère que tu parles alors parfaitement au moins quatre langues étrangères pour dire un truc pareil. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, judi a dit :

J'espère que tu parles alors parfaitement au moins quatre langues étrangères pour dire un truc pareil. 

Non, mais moi je suis juste un bouseux de la campagne qui n'a absolument pas besoin d'apprendre une langue étrangère pour vivre dans son pays ... ma situation n'est absolument pas transposable aux cas de haute fonctionnaire qui doivent régulièrement discuter avec des acteurs internationaux. En sommes ce n'est pas du français moyen qu'on parle, mais de gens qui travaillent souvent dans d'autre langue ...

Et ma remarque sur la complexité phonètique de l'anglais était là pour souligner que cette langue est plus difficile à maitriser pour français par rapport à d'autre comme l'espagnol et l'italien. Tout comme un scandinave aura plus d'affinité avec l'anglais que les langues latine comme le français et l'italien.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Rochambeau a dit :

Non, mais moi je suis juste un bouseux de la campagne qui n'a absolument pas besoin d'apprendre une langue étrangère pour vivre dans son pays ... ma situation n'est absolument pas transposable aux cas de haute fonctionnaire qui doivent régulièrement discuter avec des acteurs internationaux. En sommes ce n'est pas du français moyen qu'on parle, mais de gens qui travaillent souvent dans d'autre langue ...

T'es au courant qu'il y a beaucoup de sous-officiers au corps européen ? Et qu'ils ne passent pas toute leur carrière au corps européen ? Et que c'est pareil pour les officiers et les généraux ? J'espère que tu y a été pendant de très longues années pour oser dire ça. Mais c'est vrai, ils doivent tous glander là-bas. Va dire ça à mon père qui y a été pendant cinq ans tu verras sa réaction. Maintenant arrête deux minutes les conneries. Tout le monde bosse partout en Anglais, même à la BFA et dans toutes les unités multinationales parce que c'est la langue qui est utilisée en OPEX avec les pays étrangers. Point à la ligne. Si t'es pas d'accord et que tu ne veux pas parler anglais, bah personne ne te dis rien, tu fous que dalle, ou plutôt si, mais tout seul dans ton coin. Bienvenue dans le monde des langues dans l'armée. 

Il y a 11 heures, Rochambeau a dit :

Et ma remarque sur la complexité phonètique de l'anglais était là pour souligner que cette langue est plus difficile à maitriser pour français par rapport à d'autre comme l'espagnol et l'italien. Tout comme un scandinave aura plus d'affinité avec l'anglais que les langues latine comme le français et l'italien.

 

Et il ne te restera (pour un français) "que" l'allemand, le néerlandais, le luxembourgeois et le polonais (bah oui, y'en a). Voire le turc car il y a parfois des turcs qui sont au corps européen. Le jour où un sous-officier d'active pourra communiquer aisément dans toutes ces langues, tu me feras signe. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, judi a dit :

T'es au courant qu'il y a beaucoup de sous-officiers au corps européen ? Et qu'ils ne passent pas toute leur carrière au corps européen ? Et que c'est pareil pour les officiers et les généraux ?  

Je vais vous choquez mais il y a des français qui maitrisent l'italien et d'autre langues que l'anglais, c'est fou non ? Et que d'apprendre c'est dernière  demande tout autant de temps que d'assimiler le globish. Déjà durant la PGM on avait des officiers qui maitrisaient d'autres langues comme le russes, l'italien et même l'allemand. Cela n'a rien de nouveau que de revenir sur ce genre de chose, d'abord cette une question de volonté politique et aussi d'environnement socio-linguistique.

il y a 35 minutes, judi a dit :

Mais c'est vrai, ils doivent tous glander là-bas.

A tiens une rhétorique pour me faire dire ce que je n'ai pas dit, cela faisait longtemps ... où ai-je parlé de glandeur ? Moi je dis que maitriser d'autre langue que l'anglais ne demande pas plus de temps que justement apprendre cette dernière, qui est soi-dit en passant est bien plus compliquer pour des francophones que veut le faire croire les anglophile.

il y a 56 minutes, judi a dit :

Si t'es pas d'accord et que tu ne veux pas parler anglais, bah personne ne te dis rien, tu fous que dalle, ou plutôt si, mais tout seul dans ton coin. Bienvenue dans le monde des langues dans l'armée. 

Mauvais exemple, autant celui du BFA est révélateur d'un manque de volonté qui notre montre bien le problème de notre politique linguistique,

Autant lors de OPEX c'est tout à fait logique car la majeur partie des opérations extérieur se font sous commandement américain qui représente la majeur partie des effectifs des dites opérations. Sauf pour les cas des opérations africaines ou c'est plus le français qui est utilisé comme langue de communication entre soldat français et africains  

il y a 39 minutes, judi a dit :

Et il ne te restera (pour un français) "que" l'allemand, le néerlandais, le luxembourgeois et le polonais (bah oui, y'en a). Voire le turc car il y a parfois des turcs qui sont au corps européen. Le jour où un sous-officier d'active pourra communiquer aisément dans toutes ces langues, tu me feras signe. 

Marrant cette volonté de ramener votre argumentaire vers moi, alors que ma condition socio-linguistique ne me mettra certainement jamais au contact avec des étrangers. Moi je vous parle d'homme qui sont justement sujet à interargir avec des collègues étrangers, avec un contact quasi constant avec l'autre culture ... mais à chaque vous ramenez le débat sur mon cas qui n'a rien à voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rochambeau Pour les armée c'est simplement un standard tout le monde dans l'OTAN et d'autres pays alliée parlent anglais. C'est un langage commun beaucoup plus simple a apprendre a a gérer que 23 Langues.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, seb24 a dit :

@Rochambeau Pour les armée c'est simplement un standard tout le monde dans l'OTAN et d'autres pays alliée parlent anglais. C'est un langage commun beaucoup plus simple a apprendre a a gérer que 23 Langues.

Oui, sa j'en suis totalement conscient tout particulièrement pour une organisation comme l'Otan, cependant en dehors de celle-ci l'anglais n'est plus nécessaire à mes yeux comme dans l'exemple de la BFA ou Judi précise que c'est l'anglais qui sert comme langue de communication alors que la France et l'Allemagne ne manque pourtant pas de cadre maitrisant les langues franco-allemande.

Ensuite, messieur il faut arrêter de me faire dire ce que je n'ai pas dit ! Je sais que je suis un con mais faut pas exagérer, tout de même ! Je ne dis pas qu'un homme doit apprendre 23 langue, mais d'avoir des agents de liaison maitrisant une ou voir plusieur langue peut parfaitement faire l'affaire ... d'ailleurs, la chose existe encore notamment via les traducteurs dans les déplacements internationaux car le globish ne suffit pas aux discusions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Rochambeau a dit :

Oui, sa j'en suis totalement conscient tout particulièrement pour une organisation comme l'Otan, cependant en dehors de celle-ci l'anglais n'est plus nécessaire à mes yeux comme dans l'exemple de la BFA ou Judi précise que c'est l'anglais qui sert comme langue de communication alors que la France et l'Allemagne ne manque pourtant pas de cadre maitrisant les langues franco-allemande.

Ensuite, messieur il faut arrêter de me faire dire ce que je n'ai pas dit ! Je sais que je suis un con mais faut pas exagérer, tout de même ! Je ne dis pas qu'un homme doit apprendre 23 langue, mais d'avoir des agents de liaison maitrisant une ou voir plusieur langue peut parfaitement faire l'affaire ... d'ailleurs, la chose existe encore notamment via les traducteurs dans les déplacements internationaux car le globish ne suffit pas aux discusions.

Je pense qu'il vaut mieux s'en tenir a un "standard" une "norme" ça simplifie beaucoup les choses. Et si comme tu le souligne on ne peut pas parler 24 langues cela a un impacte et cela implique qu'il va te falloir un paquet de personnes ayant des compétences particulières et en bonus une langue adaptée a la situation.  Car je pense pas qu'il s’agisse seulement de coller un officier de liaison. Si tu as des soldats qui bossent ensemble a plusieurs niveau je suppose qu'il doivent parler une langue commune entre eux et tu ne peux pas te permettre d'avoir un officier de liaison faisant l’intermédiaire en pleine opération ou en pleine action sur le terrain.

Non pour la défense je pense que c'est raisonnable d'adopter l'anglais comme langue commune. Il y a d'autres domaines ou l'on peut promouvoir notre langue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, seb24 a dit :

Je pense qu'il vaut mieux s'en tenir a un "standard" une "norme" ça simplifie beaucoup les choses. Et si comme tu le souligne on ne peut pas parler 24 langues cela a un impacte et cela implique qu'il va te falloir un paquet de personnes ayant des compétences particulières et en bonus une langue adaptée a la situation.

Encore fois je ne prêche pas pour un bannissement de l'anglais, de toute manière c'est impossible au vu de l'importance de l'armée amiricaine dans notre système d'alliance. De fait la langue anglaise s'impose, car tant que les américains seront le moteur de l'Otan, celle-ci est logiquement le standart de communication au sein de structure. Contrairement à ce que vous semblez croire ce n'est pas la dominance de l'anglais au sein de l'OTAN qui m'indispose, mais que celle-ci se répercute dans d'autre structure qui ne dépend pas de cette organisation. 

Il y a 1 heure, seb24 a dit :

Car je pense pas qu'il s’agisse seulement de coller un officier de liaison. Si tu as des soldats qui bossent ensemble a plusieurs niveau je suppose qu'il doivent parler une langue commune entre eux et tu ne peux pas te permettre d'avoir un officier de liaison faisant l’intermédiaire en pleine opération ou en pleine action sur le terrain.

Si je me trompe pas se sont déjà des agents de liaison qui assurent la coordination de nos troupes, mise à part nos pilotes d'avions qui eux s'expriment directement en anglais.

Il y a 1 heure, seb24 a dit :

Non pour la défense je pense que c'est raisonnable d'adopter l'anglais comme langue commune. Il y a d'autres domaines ou l'on peut promouvoir notre langue.

De toute manière à partir du moment ou nos seules partenaires actif dans se domaine sont les américains,  il y a pas photo ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rochambeau a dit :

Encore fois je ne prêche pas pour un bannissement de l'anglais, de toute manière c'est impossible au vu de l'importance de l'armée amiricaine dans notre système d'alliance. De fait la langue anglaise s'impose, car tant que les américains seront le moteur de l'Otan, celle-ci est logiquement le standart de communication au sein de structure. Contrairement à ce que vous semblez croire ce n'est pas la dominance de l'anglais au sein de l'OTAN qui m'indispose, mais que celle-ci se répercute dans d'autre structure qui ne dépend pas de cette organisation. 

Bah et ils parleraient comment alors ? Les agents de liaisons et de traduction seront tout aussi inefficaces. Le Corps Européen est parti deux fois en Afghanistan et une fois au Mali déjà. Dans le premier cas, tu veux qu'ils bossent comment avec les autres pays de l'ISAF qui ne font pas partie nécessairement de l'OTAN ? Bah en Anglais. Point à la ligne. Et comment tu certifierais ces structures avec les certifications OTAN si tu ne sais pas bosser en anglais ? 

Il y a 2 heures, Rochambeau a dit :

Si je me trompe pas se sont déjà des agents de liaison qui assurent la coordination de nos troupes, mise à part nos pilotes d'avions qui eux s'expriment directement en anglais.

Faux. Les JTAC doivent pouvoir guider en Anglais pour pouvoir agir dans des opérations de l'OTAN. Ce qui est souvent le cas. Pour beaucoup d'officiers d'état-major, il faut souvent devoir parler anglais (on se fout de l'accent) parce que c'est plus simple pour tout le monde. Toutes les armées avec lesquelles on peut être déployé parlent anglais quand elle travaillent avec d'autres pays (même quand il n'y a pas d'anglais, d'américains ou de canadiens). Bref, faut se mettre à la page pour la coordination. Les missions d'OMLT en Afghanistan et de formation en Irak où il y a des traducteurs, ça n'a rien à voir. C'est de la formation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, judi a dit :

Bah et ils parleraient comment alors ? 

Au hasard en français lorsque les opérations se déroulent en Afrique francophone par exemple, car il est plus cohérent et facile de s'exprimer en français dans cette partie du monde. D'ailleurs, les intructeurs européens qui forment au Mali sont suivi par un traducteur francophone, il n'ont pas le choix car la plupart des soldats ne connaissent que cette langue à part ceux de leur communauté d'origine. Mais bon vu le peu d'enthousiasme de nos partenaire européens à nous suivre en Afrique c'est un problème qui ne se pose même pas ...

il y a 58 minutes, judi a dit :

Faux. Les JTAC doivent pouvoir guider en Anglais pour pouvoir agir dans des opérations de l'OTAN.

Dans votre enthousiasme à vouloir me contredire, vous avez volontairement oublié que dans mon commentaire je précise justement que les pilotes français s'expriment directement en anglais ! Merci une nouvelle fois de me prouver que vous me prenez pour un con, car la JTAC concerne les appui aérien rapproché qui se doit de gérer les opération de soutien aérien, nous avons une école assez récent qui forme chaque année 80 hommes à ce nouveau format. Le JTAC est une pure construction américaine qui en a établit la norme que durant les année 2000 ... Et encore une fois dans des opérations sous commandement américain l'anglais est logique ! Pour la petite information c'est au CAOC qui se situe au Quatar (si je me trompe pas) qu'on retrouve des officiers de liaison français qui assure la coordination franco-américaine.

il y a une heure, judi a dit :

Les missions d'OMLT en Afghanistan et de formation en Irak où il y a des traducteurs, ça n'a rien à voir.

Vous parlez encore une fois d'une opération sous commandement américain ... on tourne en rond. Voir le même le même cas en Afrique francophone avec des traducteurs francophone comme accompagnateur.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Rochambeau a dit :

Au hasard en français lorsque les opérations se déroulent en Afrique francophone par exemple, car il est plus cohérent et facile de s'exprimer en français dans cette partie du monde. D'ailleurs, les intructeurs européens qui forment au Mali sont suivi par un traducteur francophone, il n'ont pas le choix car la plupart des soldats ne connaissent que cette langue à part ceux de leur communauté d'origine. Mais bon vu le peu d'enthousiasme de nos partenaire européens à nous suivre en Afrique c'est un problème qui ne se pose même pas ...

Pour l'Afrique certes. Mais sauf depuis 2013 et l'intervention au Mali, la tendance était à réduire les effectifs là-bas aux dernières nouvelles. Donc il est logique que tout n'est pas été fait dans ce sens. 

Il y a 14 heures, Rochambeau a dit :

Dans votre enthousiasme à vouloir me contredire, vous avez volontairement oublié que dans mon commentaire je précise justement que les pilotes français s'expriment directement en anglais ! Merci une nouvelle fois de me prouver que vous me prenez pour un con, car la JTAC concerne les appui aérien rapproché qui se doit de gérer les opération de soutien aérien, nous avons une école assez récent qui forme chaque année 80 hommes à ce nouveau format. Le JTAC est une pure construction américaine qui en a établit la norme que durant les année 2000 ... Et encore une fois dans des opérations sous commandement américain l'anglais est logique ! Pour la petite information c'est au CAOC qui se situe au Quatar (si je me trompe pas) qu'on retrouve des officiers de liaison français qui assure la coordination franco-américaine.

Non, pas que sous commandement américain. A partir du moment où il y a des appareils non-français, tout le monde parle anglais sur les fréquences où il le faut. Point à la ligne. Le commandement américain ou non n'a rien à voir. L'Anglais est la langue de base pour toutes les communications militaires autres que nationales et si les deux pays n'ont pas la même langue. Point à la ligne. Tu crois que les allemands et les polonais dans leur état-major commun savent tous parler allemand et polonais ? Bah non. Ils bossent en anglais. Etat-Major OTAN ou pas. 

D'ailleurs, je tiens à rappeler que le Corps Européen est un état-major certifié OTAN. Et que pour ça, oh miracle, il faut pouvoir bosser en Anglais. 

 

Il y a 14 heures, Rochambeau a dit :

Vous parlez encore une fois d'une opération sous commandement américain ... on tourne en rond. Voir le même le même cas en Afrique francophone avec des traducteurs francophone comme accompagnateur.

Je crois que les mecs des OMLT se foutaient un peu de savoir si le patron de l'ISAF était américain, britannique, turc ou autre. D'ailleurs, il y a même eu un français qui a commandé l'ISAF et commandait en même temps le Corps Européen. Marrant hein ? Il bossait comment ? Bah en anglais. Je le sais de source sûre. 

Encore une fois, le commandement d'une opération n'a rien à voir avec la langue de travail. La langue de travail dans les force armées à l'international est l'anglais. Parce que comme ça, tu peux être envoyé n'importe où. Avec ton truc de "je n'apprends que deux ou trois langues mais pas l'anglais", tu auras des officiers qui passeront le plus clair de leur temps dans le même EM et se feront chier au bout d'un moment car n'auront aucune autre perspective de carrière. Tous les EM internationaux bossent en anglais. Point barre. Si t'es pas content (au sens, l'armée n'est pas contente), bah tu n'envoie personne. Mais sinon, tu t'adaptes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, judi a dit :

Pour l'Afrique certes. Mais sauf depuis 2013 et l'intervention au Mali, la tendance était à réduire les effectifs là-bas aux dernières nouvelles. Donc il est logique que tout n'est pas été fait dans ce sens. 

Là n'est pas vraiment la question, le fait que les partenaire européens ne nous suivent pas repose avant tout sur leur propos politique étrangère sur l'Afrique.(pour le coup cela règle le problème de la langue à utiliser ... ) Ce que je mets en évidence c'est que l'environnement socio-liguistique favorise l'utilisation de tel langue ou non, et l'exemple africain démontre que hors cadre otanien ou commandement américain une autre langue que l'anglais est utilisé comme vecteur de communication.

il y a 13 minutes, judi a dit :

Non, pas que sous commandement américain.

Et encore une fois c'est normal que l'anglais est la langue de l'Otan car cette organisation est une structure de facto sous autorité des Etats-Unis (qui sont principaux contributeur de celle-ci, à hauteur de 30 %), les opérations en Afghanistan et Irak sont des opérations américaines dont les européens sont les suppléant , les états-uniens reprèsentent la majeur partie des effectifs engager des ces conflit donc l'option anglais est obligatoire, quand un français ou italien à le commandement de l'ISAF leur rôle est de suivre la ligne stratégique-tactique américaine.

Le plus génant est justement le Corps Européen qui s'exprime en anglais alors que le Royaume Uni n'en est pas membre, et cela est clairement révélateur d'un manque de volonté des politiques français dans la défense de notre langue. ... ironiquement 3 des pays membre sont francophone ! D'autant plus que parmi ces membres quasiment tous ont un tropisme pro états-unien qui ne fait jouer en faveur de l'anglais, on se doute bien que le Corps Européen n'est qu'en fait qu'une excroissance de l'Otan. 

Il y a 2 heures, judi a dit :

Je crois que les mecs des OMLT se foutaient un peu de savoir si le patron de l'ISAF était américain, britannique, turc ou autre.

C'est pas qu'ils s'en foutent c'est que ces opérations sont sous la houlette des américains qui encore une fois reprèsentent la majeur partie des effectifs engager. (C'est de fait que l'anglais s'imposer comme la langue de communication ...)

Il y a 2 heures, judi a dit :

Avec ton truc de "je n'apprends que deux ou trois langues mais pas l'anglais"

Ah bon, je ne veux plus qu'on apprend l'anglais ...  :sinterrogec: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rochambeau a dit :

Là n'est pas vraiment la question, le fait que les partenaire européens ne nous suivent pas repose avant tout sur leur propos politique étrangère sur l'Afrique.(pour le coup cela règle le problème de la langue à utiliser ... ) Ce que je mets en évidence c'est que l'environnement socio-liguistique favorise l'utilisation de tel langue ou non, et l'exemple africain démontre que hors cadre otanien ou commandement américain une autre langue que l'anglais est utilisé comme vecteur de communication.

Nope. En Afrique, si le Français est la langue utilisée en général dans le Sahel, c'est parce que la plupart des pays sont des anciennes colonies et parlent donc le français. Va intervenir au Nigéria ou en Afrique du Sud, on verra si autant de monde parle français (oui je sais, il y a beaucoup de congolais en AfSud mais ils ne représentent pas la majorité des gens). Même si c'est l'UE qui intervient et hors de tout cadre OTAN, tout sera fait en anglais. Parce que c'est comme ça que tout le monde bosse. 

 

il y a une heure, Rochambeau a dit :

Et encore une fois c'est normal que l'anglais est la langue de l'Otan car cette organisation est une structure de facto sous autorité des Etats-Unis (qui sont principaux contributeur de celle-ci, à hauteur de 30 %), les opérations en Afghanistan et Irak sont des opérations américaines dont les européens sont les suppléant , les états-uniens reprèsentent la majeur partie des effectifs engager des ces conflit donc l'option anglais est obligatoire, quand un français ou italien à le commandement de l'ISAF leur rôle est de suivre la ligne stratégique-tactique américaine.

Non. Les Américains avaient leur guerre de leur côté et seuls les JTAC ou l'aviation (y compris les hélicos) intervenaient dans les combats si demander. Et les américains ne décidaient pas de tout. Faut pas non plus tomber dans le coup du "c'est la guerre des américains, on est des gros toutous obéissants et nos soldats sont tous commandés par des américains". Les opérations, si elles étaient effectivement acceptées par l'ISAF, n'étaient pas forcément décidées à Kaboul. Elles étaient décidées au niveau des GTIA (pour la France) ou différentes zones. Maintenant, si tu as une idée biaisée, ce n'est pas ma faute. En revanche, il est vrai que la ligne stratégique (et non tactique, il y a eu une très grosse différence sur le terrain), est celle des américains. Mais surtout celle des occidentaux. Par contre, tu parlais de commandement autre que américain, bah voilà, t'en avais. Et tu ressors que la guerre d'Afghanistan, c'est l'OTAN qui commandait. Oui mais non. Beaucoup de pays ne faisant pas partie de l'OTAN y ont participé. Je te laisse chercher la liste, tu verras de toi-même. 

 

il y a une heure, Rochambeau a dit :

Le plus génant est justement le Corps Européen qui s'exprime en anglais alors que le Royaume Uni n'en est pas membre, et cela est clairement révélateur d'un manque de volonté des politiques français dans la défense de notre langue. ... ironiquement 3 des pays membre sont francophone ! D'autant plus que parmi ces membres quasiment tous ont un tropisme pro états-unien qui ne fait jouer en faveur de l'anglais, on se doute bien que le Corps Européen n'est qu'en fait qu'une excroissance de l'Otan. 

Il y a actuellement dix pays au Corps Européen, dont 6 états membres. Les 6 membres sont : la France, l'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, l'Espagne et la Pologne. Les observateurs sont l'Italie, la Grèce, la Turquie et la Roumanie. Maintenant, trouve-moi des dizaines de traducteurs dans l'Armée Française pour : le Flamand, le Luxembourgeois (oui, ça existe), l'Espagnol, le Polonais, le Grec, le Turc et le Roumain. Ah j'oubliais, il faut que tous ces pays aient la même chose. Bah oui, il en faut pour communiquer autrement qu'en Anglais tous les jours. 

Ensuite, le Corps Européen est loin d'être une excroissance de l'OTAN. Tu devrais te renseigner avant de dire des conneries aussi grosses. Il est sous le commandement des pays membres. Point à la ligne. Il n'est ni sous le commandement de l'OTAN, ni sous celui de l'Union Européenne. Cependant, pour en faire partie en tant qu'Etat Membre, il faut faire partie de l'UE. Il y a déjà eu des canadiens, britanniques et américains en tant qu'observateurs. Tout comme des finlandais (tient, ils ne font pas partie de l'OTAN pourtant). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, judi a dit :

Nope. En Afrique, si le Français est la langue utilisée en général dans le Sahel, c'est parce que la plupart des pays sont des anciennes colonies et parlent donc le français. 

Euh oui c'est ce que je dis ... :sinterrogec: Ou voulez vous en venir à répéter ce que je dis ?

il y a 37 minutes, judi a dit :

Va intervenir au Nigéria ou en Afrique du Sud, on verra si autant de monde parle français (oui je sais, il y a beaucoup de congolais en AfSud mais ils ne représentent pas la majorité des gens). 

Euh oui, comme je le dis cela est du à l'environement socio-linguistique mais encore ? Ah moins bien sur que je n'ai pas précisé que je parle justement des pays africains francophone encore que cela je le disais plus haut dans un autre commentaire ... mais bon, on veut absolument me faire des procès d'intention à ce que je vois.

il y a 44 minutes, judi a dit :

Même si c'est l'UE qui intervient et hors de tout cadre OTAN, tout sera fait en anglais. Parce que c'est comme ça que tout le monde bosse. 

Encore une fois parce que la majeur partie des opérations militaires se font sous le commandement américain ...

il y a 47 minutes, judi a dit :

Non. Les Américains avaient leur guerre de leur côté et seuls les JTAC ou l'aviation (y compris les hélicos) intervenaient dans les combats si demander. Et les américains ne décidaient pas de tout. Faut pas non plus tomber dans le coup du "c'est la guerre des américains, on est des gros toutous obéissants et nos soldats sont tous commandés par des américains". Les opérations, si elles étaient effectivement acceptées par l'ISAF, n'étaient pas forcément décidées à Kaboul. Elles étaient décidées au niveau des GTIA (pour la France) ou différentes zones. Maintenant, si tu as une idée biaisée, ce n'est pas ma faute. En revanche, il est vrai que la ligne stratégique (et non tactique, il y a eu une très grosse différence sur le terrain), est celle des américains. Mais surtout celle des occidentaux. Par contre, tu parlais de commandement autre que américain, bah voilà, t'en avais. Et tu ressors que la guerre d'Afghanistan, c'est l'OTAN qui commandait. Oui mais non. Beaucoup de pays ne faisant pas partie de l'OTAN y ont participé. Je te laisse chercher la liste, tu verras de toi-même. 

Faut arrêter un moment les accusations sur mes soi-disant biais, ou me faire dire ce que je n'ai pas dis ! Les américains dominent la stratégie et la tactique car ils sont les plus gros contributeurs de l'Otan, point à la ligne. Il y a pas d'anti-américanisme de le dire, c'est juste logique ... Elle impose de par son poids au sein de l'organisation d'elle même les normes comme récement l'adoption du JTAC au sein des troupes européennes.

Bien sur que le commandement américains décide de la stratégie et tactique des ces opérations car elle est encore une fois la puissance majeur au sein d'une coalition dans ces deux conflit, le nier c'est tout de même fort du café ! Ce n'est pas complot ou autre fadaise sur mon soi-disant biais, les américains fournissaient le plus import effort de la coalition, de facto cela le place en chef de la dites coalition. Les grandes lignes stratégique de ces opérations sont des construction totalement américaine, on a suffissemment critiqué la gestion américains dans ces deux conflits pour démontrer leur poids dans guerres. Après oui chaque membre de cette coalition avait son commandement, mais encore une fois elles étaient dépendante de la stratégie et tactique américaine et cela n'est pas faire dans le complotiste de le dire.

il y a une heure, judi a dit :

Maintenant, trouve-moi des dizaines de traducteurs dans l'Armée Française pour : le Flamand, le Luxembourgeois (oui, ça existe), l'Espagnol, le Polonais, le Grec, le Turc et le Roumain.

Ils existent, se sont des soldats du CFIAR qui suivent un cursus en langue, quoi de mieux qu'une école dans le renseignement pour apprendre des langues. (D'ailleurs, sans cette école pas de traducteur arabe, russe et chinois ...) Nous avons des officier de liaisons qui assurent la communication entre les différentes armées.

il y a 56 minutes, judi a dit :

Ensuite, le Corps Européen est loin d'être une excroissance de l'OTAN. Tu devrais te renseigner avant de dire des conneries aussi grosses.

Sérieusement ! Le Corps Européen fut déployé dans le cadre de mission comme le FIAS et fournit des composante à l'Otan régulièrement notamment à la NRF 7 et NRF 15. Durant les opérations de maintien de la paix en Bosnie le Corps Européen était sous commendement de l'Otan, même chose dans les opérations au Kosovo ... il n'y a que le cas du Mali ou celle-ci est déployé non sous l'encadrement de l'Otan, sous sa mission de formation de l'union européenne au Mali. Encore récement le CRR-Fr confirme encore récemment qu'elle dépend de l'UE et de l'OTAN, dans les faits les deux sont quasiment la même chose actuellement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rochambeau a dit :

Ils existent, se sont des soldats du CFIAR qui suivent un cursus en langue, quoi de mieux qu'une école dans le renseignement pour apprendre des langues. (D'ailleurs, sans cette école pas de traducteur arabe, russe et chinois ...) Nous avons des officier de liaisons qui assurent la communication entre les différentes armées.

Bah va en trouver des dizaines dans chaque langue et tu m'en diras des nouvelles. Le CFIAR est à deux pas de chez moi et je sais que ce n'est que de la formation. Ensuite, il est destiné au renseignement prioritairement. Pas à la communication en état-major pour la vie de tous les jours. Maintenant, si t'es pas d'accord, va le leur dire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,716
    Total Topics
    1,250,106
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries