Lame

L'art de la guerre dans les univers de fiction

Recommended Posts

J'ouvre un sujet dédié à l'étude de l'art de la guerre dans les univers de fiction futuriste ou non.

L'idée est de réfléchir sur les problèmes stratégiques auxquels peuvent être confrontées les belligérants mises en scène par ces univers.

Attention, ne vous focalisez pas sur les détails geekologiques triviaux et sans rapport avec la stratégie.

Ici, on peut en revanche envisager des stratégies civilo-militaires globales: La réflexion ne doit pas forcément se limiter aux actions militaires ... comme dans la réalité.

 

Lien promotionnel: Brossolet et Leseigneur, Non-Bataille & Division de l'avenir

Edited by Lame

Share this post


Link to post
Share on other sites

STAR WARS : VAINCRE L’ALLIANCE

 

AL-TOPO

L’arc narratif principal des films basés sur l’univers de Star Wars et la « Guerre civile galactique », conflit opposant l’Empire galactique de Palpatine, le plus célèbre des Etats interstellaires sith, à l’Alliance pour la Restauration de la République dite Alliance rebelle ou Rébellion. Le but de l’Empire est de soumettre sa galaxie à l’absolutisme de Palpatine. Par les massacres et les fausses promesses à ses débuts puis par la terreur après l’adoption de la doctrine Tarkin. Le but de l’Alliance est la neutralisation de l’Empereur, condition sine qua non à la proclamation d’un gouvernement provisoire et au rétablissement de la légalité républicaine.

Dans la saga, l’Empire manque par trois fois, sinon de remporter une victoire décisive sur la Rébellion, de la mettre hors combat pour une longue période. Que l’on admire ou non le génie militaire des stratèges impériaux, que l’on attribue ou non leur échec à la malchance, ces tentatives sont la conséquence directe de l’incapacité de la Machine de guerre impériale à éliminer l’Alliance à la manière de nombreux mouvements insurrectionnels mineurs et des Mondes sécessionnistes (1). Au contraire, les stratégies civile et militaire de l’Alliance causent de tels tracas aux autorités impériales que Palpatine doit s’exposer en prenant lui-même la direction des opérations conduite contre la Rébellion. L’Alliance peut alors réaliser son EPR (2) en éliminant Palpatine à Endor.

 

COMPARAISON DES BELLIGERANTS

 

L’EMPIRE

 

Nature :

- L’Empire est une monarchie absolue. Palpatine gouverne par l’intermédiaire de l’Administration de contrôle des secteurs, une bureaucratie dont les haut fonctionnaires sont les consuls (planète), les gouverneurs (système), les moffs (secteurs) et, à partir de l’application de doctrine Tarkin, les grands moffs (sursecteur).

- En marge de l’ACS, le Comité pour la Préservation de l’Ordre Nouveau (COMPORN) à la charge du Kulturkampf par tout moyen : enseignement, propagande, répression.

- Sa force publique est conçue comme une force d’occupation avec pour cible la pègre, les insurgés planétaires ou des armées indigènes déclassées. Elle est organisée en branches rivales pour limiter les risques de mutineries.

 

Force publique :

- L’Empire dispose de forces spatiales et planétaires imposantes conçues comme une armée d’occupation. L’Empire, à ses débuts, ne s’attend pas à combattre autre chose que des populations en révolte ou des petites armées de système déclassées.

- La force publique de l’Empire se compose des Renseignements impériaux (RI), du Bureau de la Sécurité impériale (BSI), de la Marine, du Corps des Douanes impériales (CDI), du Corps d’Exploration impériale (CEI), de l’Armée, des observateurs de la Compforce, des soldats de la Compforce, des Troupes de choc standards, des Troupes de chocs spécialisées, des commandos impériaux, de la Garde impériale et de la Police impériale.

- Les Renseignements impériaux sont les services secrets militaires de l’Empire. Ils sont chargés des communications et des assassinats. Ils détestent le BSI.

- Le BSI est la police politique du COMPORN.

- La Marine regroupe les vaisseaux spatiaux et les chasseurs. Elle méprise l’Armée tout en lui fournissant (sous la contrainte) des moyens de projections et un appui-feu efficace. Elle dispose de sa propre infanterie embarquée, de sa police militaire et de ses spécialistes de la prévention antiterroristes.

- La Chasse impériale est une branche de la Marine. Les autres organisations emploient des chasseurs et navettes prêtée (parfois sous la contrainte) par la Marine.

- Le CDI est la branche de l’ACS chargée de lutter contre la contrebande et la piraterie.

- Le CIE est la branche de l’ACS chargée de trouver des emplacements de base et d’aider la Marine à débusquer les bases rebelles.

- L’Armée déteste et méprise la Marine. Elle a pour spécialité de tenir et pacifier de larges espaces planétaires par la puissance de feu. Elle dispose d’une police militaire. Ses meilleurs tireurs se concentrent sur des missions de guerre subversive, les opérations à but politique (OPB).

- Les observateurs sont les commissaires politiques chargés de surveiller les troupes pour signaler tout signe de déloyauté.

- Les soldats de la Compforce sont l’équivalent des régiments de Chemises noires de l’Italie fasciste. Bien équipés et animés d’un fanatisme nihiliste, ils ne font que de piètre fantassins. Leurs régiments sont intégrés à l’ordre de bataille de l’Armée. Ils suppléent les forces spéciales impériales partout où l’Empire ne juge pas utile de les déployer.

- Les Troupes de chocs standards sont une branche des forces spéciales faisant  office de troupes antimutineries, de troupes contre-insurrectionnelle (immunité au syndrome de Stockholm), de services de gardiennage, de parachutistes, de troupes d’abordage. Complément de l’Armée, elles sont spécialisées dans les attaques par vagues humaines contre les points de résistance ou les adversaires retranchés dans des espaces restreints. Elles sont fanatiques (sans être nihiliste), incorruptibles et d’une loyauté absolue.

- Les Troupes de chocs spécialisées sont entraînés pour une fonction spécifique (reconnaissance, guérilla, etc…) ou le combat dans un milieu spécifique (mer, marais, espace, zones irradiées, etc…). Elles forment la deuxième branche des forces spéciales.

- Les commandos impériaux regroupent toutes les unités de forces spéciales qui n’appartiennent pas aux Troupes de choc. Ce sont des spécialistes de l’infiltration, des coups de main ou des opérations clandestines.

- Recrutée parmi l’élite des Troupes de choc, la Garde impériale protège Palpatine mais accompagnent parfois les Troupes de choc au combat à titre d’entraînement.

- La police impériale se substitue aux polices planétaires sauf exception. Elle lutte contre les crimes de droit commun. Cette organisation a surtout été instituée comme prétexte à un désarmement poussé des gouvernements locaux.

- L’Empire recoure parfois au mercenariat pour économiser le sang des vrais Impériaux.

N.B. : Ce n’est pas une liste exhaustive de la force publique civile et militaire de l’Empire.

 

Mondes impériaux :

- Ils sont généralement opprimés et privés de leurs forces publiques civiles et militaires.

- Certains mondes ou groupements de mondes ont droit à un traitement de faveur en raison de leur puissance ou de leur fidélité.

 

L’ALLIANCE

 

Nature :

- L’Alliance est une fédération de fait composée des Gouvernements alliés, du Gouvernement de l’Alliance et des mondes-repaires.

- Chaque Gouvernement allié s’organise comme il l’entend pourvu que certains postes de responsabilité soient pourvus, notamment le poste de chef exécutif.

- Le Gouvernement de l’Alliance est organisé autour d’un chef d’Etat (Mon Mothma) élu tous les deux ans par les chefs exécutifs.

- Le chef d’Etat peut être destitué en cours de mandat par les membres du Conseil consultatif. C’est donc un régime présidentiel au sens de celui institué en France en 1852.

- Les mondes-repaires sont les colonies créées par le Gouvernement de l’Alliance. Elles forment son « district of Columbia ».

 

Force publique :

- Le Gouvernement de l’Alliance et les gouvernements alliés ont chacun leurs propres troupes : les forces de l’Alliance et les forces sectorielles.

- Les forces militaires de l’Alliance comprennent essentiellement la Chasse, la Flotte et les Forces spéciales, les services secrets militaires et les équipes premières.

- La Chasse est une branche autonome. Elles prêtent des unités à la Flotte et aux forces spéciales.

- La Flotte dispose de sa propre force de mêlée.

- Les Forces spéciales comprennent différents corps spécialisés sur le modèle des forces spéciales impériales. Les Marines se chargent des missions d’abordage. Les pilotes des forces spéciales se chargent du transport des commandos.

- Dans le cadre d’opération importante, des divisions ordinaires peuvent être formées à partir de volontaires des mondes-repaires et des forces sectorielles.

- En marge de ses troupes, le Gouvernement de l’Alliance recoure au mercenariat.

- L’Alliance est forcée de pratiquer la culture du recyclage et de l’adhocratie. De nombreuses opportunités, urgences ou tâches secondaire sont donc traitées par des « équipes premières » formées de non combattants ou de tout ce qui ne peut être intégré dans l’ordre de bataille. Dans « Rogue one », le commando qui infiltre la base de Scarif est une équipe première formée sans l’accord de la hiérarchie.

 

Mondes de l’Alliance:

- Les mondes alliés sont traités autant que possible comme des Etats de l’Ancienne République. Ils sont le lien entre l’Alliance et la population galactique.

- Les mondes-repaires sont moins autonomes sans être opprimés. Ils contribuent à donner à l’Alliance les capacités d’un Etat.

 

QUESTIONS

 

Quelle est la stratégie des moyens et quels sont les procédés civilo-militaires qui permettraient à l’Empire de vaincre l’Alliance rebelle?

 

LEGENDE :

(1) Mondes sécessionistes : Planètes ayant proclamés ouvertement leur allégeance à l’Alliance rebelle après la diffusion de la Déclaration de Rébellion. A ne pas confondre avec les mondes séparatistes opposés à la Vieille République lors de la Guerre des Clones.

(2) EPR : Effet Politique Recherché.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Lame a dit :

STAR WARS : VAINCRE L’ALLIANCE

 

AL-TOPO

L’arc narratif principal des films basés sur l’univers de Star Wars et la « Guerre civile galactique », conflit opposant l’Empire galactique de Palpatine, le plus célèbre des Etats interstellaires sith, à l’Alliance pour la Restauration de la République dite Alliance rebelle ou Rébellion. Le but de l’Empire est de soumettre sa galaxie à l’absolutisme de Palpatine. Par les massacres et les fausses promesses à ses débuts puis par la terreur après l’adoption de la doctrine Tarkin. Le but de l’Alliance est la neutralisation de l’Empereur, condition sine qua non à la proclamation d’un gouvernement provisoire et au rétablissement de la légalité républicaine.

Dans la saga, l’Empire manque par trois fois, sinon de remporter une victoire décisive sur la Rébellion, de la mettre hors combat pour une longue période. Que l’on admire ou non le génie militaire des stratèges impériaux, que l’on attribue ou non leur échec à la malchance, ces tentatives sont la conséquence directe de l’incapacité de la Machine de guerre impériale à éliminer l’Alliance à la manière de nombreux mouvements insurrectionnels mineurs et des Mondes sécessionnistes (1). Au contraire, les stratégies civile et militaire de l’Alliance causent de tels tracas aux autorités impériales que Palpatine doit s’exposer en prenant lui-même la direction des opérations conduite contre la Rébellion. L’Alliance peut alors réaliser son EPR (2) en éliminant Palpatine à Endor.

 

COMPARAISON DES BELLIGERANTS

 

L’EMPIRE

 

Nature :

- L’Empire est une monarchie absolue. Palpatine gouverne par l’intermédiaire de l’Administration de contrôle des secteurs, une bureaucratie dont les haut fonctionnaires sont les consuls (planète), les gouverneurs (système), les moffs (secteurs) et, à partir de l’application de doctrine Tarkin, les grands moffs (sursecteur).

- En marge de l’ACS, le Comité pour la Préservation de l’Ordre Nouveau (COMPORN) à la charge du Kulturkampf par tout moyen : enseignement, propagande, répression.

- Sa force publique est conçue comme une force d’occupation avec pour cible la pègre, les insurgés planétaires ou des armées indigènes déclassées. Elle est organisée en branches rivales pour limiter les risques de mutineries.

 

Force publique :

- L’Empire dispose de forces spatiales et planétaires imposantes conçues comme une armée d’occupation. L’Empire, à ses débuts, ne s’attend pas à combattre autre chose que des populations en révolte ou des petites armées de système déclassées.

- La force publique de l’Empire se compose des Renseignements impériaux (RI), du Bureau de la Sécurité impériale (BSI), de la Marine, du Corps des Douanes impériales (CDI), du Corps d’Exploration impériale (CEI), de l’Armée, des observateurs de la Compforce, des soldats de la Compforce, des Troupes de choc standards, des Troupes de chocs spécialisées, des commandos impériaux, de la Garde impériale et de la Police impériale.

- Les Renseignements impériaux sont les services secrets militaires de l’Empire. Ils sont chargés des communications et des assassinats. Ils détestent le BSI.

- Le BSI est la police politique du COMPORN.

- La Marine regroupe les vaisseaux spatiaux et les chasseurs. Elle méprise l’Armée tout en lui fournissant (sous la contrainte) des moyens de projections et un appui-feu efficace. Elle dispose de sa propre infanterie embarquée, de sa police militaire et de ses spécialistes de la prévention antiterroristes.

- La Chasse impériale est une branche de la Marine. Les autres organisations emploient des chasseurs et navettes prêtée (parfois sous la contrainte) par la Marine.

- Le CDI est la branche de l’ACS chargée de lutter contre la contrebande et la piraterie.

- Le CIE est la branche de l’ACS chargée de trouver des emplacements de base et d’aider la Marine à débusquer les bases rebelles.

- L’Armée déteste et méprise la Marine. Elle a pour spécialité de tenir et pacifier de larges espaces planétaires par la puissance de feu. Elle dispose d’une police militaire. Ses meilleurs tireurs se concentrent sur des missions de guerre subversive, les opérations à but politique (OPB).

- Les observateurs sont les commissaires politiques chargés de surveiller les troupes pour signaler tout signe de déloyauté.

- Les soldats de la Compforce sont l’équivalent des régiments de Chemises noires de l’Italie fasciste. Bien équipés et animés d’un fanatisme nihiliste, ils ne font que de piètre fantassins. Leurs régiments sont intégrés à l’ordre de bataille de l’Armée. Ils suppléent les forces spéciales impériales partout où l’Empire ne juge pas utile de les déployer.

- Les Troupes de chocs standards sont une branche des forces spéciales faisant  office de troupes antimutineries, de troupes contre-insurrectionnelle (immunité au syndrome de Stockholm), de services de gardiennage, de parachutistes, de troupes d’abordage. Complément de l’Armée, elles sont spécialisées dans les attaques par vagues humaines contre les points de résistance ou les adversaires retranchés dans des espaces restreints. Elles sont fanatiques (sans être nihiliste), incorruptibles et d’une loyauté absolue.

- Les Troupes de chocs spécialisées sont entraînés pour une fonction spécifique (reconnaissance, guérilla, etc…) ou le combat dans un milieu spécifique (mer, marais, espace, zones irradiées, etc…). Elles forment la deuxième branche des forces spéciales.

- Les commandos impériaux regroupent toutes les unités de forces spéciales qui n’appartiennent pas aux Troupes de choc. Ce sont des spécialistes de l’infiltration, des coups de main ou des opérations clandestines.

- Recrutée parmi l’élite des Troupes de choc, la Garde impériale protège Palpatine mais accompagnent parfois les Troupes de choc au combat à titre d’entraînement.

- La police impériale se substitue aux polices planétaires sauf exception. Elle lutte contre les crimes de droit commun. Cette organisation a surtout été instituée comme prétexte à un désarmement poussé des gouvernements locaux.

- L’Empire recoure parfois au mercenariat pour économiser le sang des vrais Impériaux.

N.B. : Ce n’est pas une liste exhaustive de la force publique civile et militaire de l’Empire.

 

Mondes impériaux :

- Ils sont généralement opprimés et privés de leurs forces publiques civiles et militaires.

- Certains mondes ou groupements de mondes ont droit à un traitement de faveur en raison de leur puissance ou de leur fidélité.

 

L’ALLIANCE

 

Nature :

- L’Alliance est une fédération de fait composée des Gouvernements alliés, du Gouvernement de l’Alliance et des mondes-repaires.

- Chaque Gouvernement allié s’organise comme il l’entend pourvu que certains postes de responsabilité soient pourvus, notamment le poste de chef exécutif.

- Le Gouvernement de l’Alliance est organisé autour d’un chef d’Etat (Mon Mothma) élu tous les deux ans par les chefs exécutifs.

- Le chef d’Etat peut être destitué en cours de mandat par les membres du Conseil consultatif. C’est donc un régime présidentiel au sens de celui institué en France en 1852.

- Les mondes-repaires sont les colonies créées par le Gouvernement de l’Alliance. Elles forment son « district of Columbia ».

 

Force publique :

- Le Gouvernement de l’Alliance et les gouvernements alliés ont chacun leurs propres troupes : les forces de l’Alliance et les forces sectorielles.

- Les forces militaires de l’Alliance comprennent essentiellement la Chasse, la Flotte et les Forces spéciales, les services secrets militaires et les équipes premières.

- La Chasse est une branche autonome. Elles prêtent des unités à la Flotte et aux forces spéciales.

- La Flotte dispose de sa propre force de mêlée.

- Les Forces spéciales comprennent différents corps spécialisés sur le modèle des forces spéciales impériales. Les Marines se chargent des missions d’abordage. Les pilotes des forces spéciales se chargent du transport des commandos.

- Dans le cadre d’opération importante, des divisions ordinaires peuvent être formées à partir de volontaires des mondes-repaires et des forces sectorielles.

- En marge de ses troupes, le Gouvernement de l’Alliance recoure au mercenariat.

- L’Alliance est forcée de pratiquer la culture du recyclage et de l’adhocratie. De nombreuses opportunités, urgences ou tâches secondaire sont donc traitées par des « équipes premières » formées de non combattants ou de tout ce qui ne peut être intégré dans l’ordre de bataille. Dans « Rogue one », le commando qui infiltre la base de Scarif est une équipe première formée sans l’accord de la hiérarchie.

 

Mondes de l’Alliance:

- Les mondes alliés sont traités autant que possible comme des Etats de l’Ancienne République. Ils sont le lien entre l’Alliance et la population galactique.

- Les mondes-repaires sont moins autonomes sans être opprimés. Ils contribuent à donner à l’Alliance les capacités d’un Etat.

 

QUESTIONS

 

Quelle est la stratégie des moyens et quels sont les procédés civilo-militaires qui permettraient à l’Empire de vaincre l’Alliance rebelle?

 

LEGENDE :

(1) Mondes sécessionistes : Planètes ayant proclamés ouvertement leur allégeance à l’Alliance rebelle après la diffusion de la Déclaration de Rébellion. A ne pas confondre avec les mondes séparatistes opposés à la Vieille République lors de la Guerre des Clones.

(2) EPR : Effet Politique Recherché.

Construire l'étoile Noire :combatc:...

Blague à part, oblitérer une à une les planètes de l'Alliance jusqu'à ce que cette dernière dise "pouce". C'est le plus logique.

La question que je poserais est pourquoi l'Empire n'applique pas une telle politique avec les effectifs déjà à disposition ? D'ailleurs comment cela ce fait-il que les planètes qui soutiennent la rébellion puissent garder leur indépendance ? Toute la galaxie n'est pas sous le controle de l'Empire ?

Enfin, quel est le rapport de force entre les deux en terme de pourcentage ?

Sinon, il me semble que la meilleurs stratégie pour les impériaux au vue de la qualité moyenne de leurs forces -sans être dégueu- et leur supériorité numérique, est de mener une stratégie d'attrition, lente, mais au résultat certain ; et d'éviter les paris à la con genre Endor.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que l'on a déjà un ou deux fils dédiés mais le fait est qu'une galaxie, c'est grand, très grand... De nombreux mondes mineurs n'ont qu'une garnison impérial réduite dans les capitales et surveillants les principaux astroports mais ne peuvent contrôler l'ensemble de leur planète.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les robots ou les clones, c'est pas possible de faire de la masse comme les préquelles?

Et puis pourquoi ne pas faire simple,  saut, vitrification, saut, vitrification etc.... technique de la terre brulé....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, collectionneur a dit :

Il me semble que l'on a déjà un ou deux fils dédiés mais le fait est qu'une galaxie, c'est grand, très grand...

Oui, on a un fil dédié à Rogue One et un où l'on parle du nombre de cellule énergétique sur les torpilles. Ici on parle de stratégie sur tous les univers de fiction et pas juste Star Wars.

Il y a 10 heures, Shorr kan a dit :

Blague à part, oblitérer une à une les planètes de l'Alliance jusqu'à ce que cette dernière dise "pouce". C'est le plus logique.

La question que je poserais est pourquoi l'Empire n'applique pas une telle politique avec les effectifs déjà à disposition ?

Parce que l'Empire n'a pas d'annuaire avec les coordonnées de Mondes de l'Alliance. Même problème que pour les Américains au Viêt-Nam.

Il y a 3 heures, kotai a dit :

Les robots ou les clones, c'est pas possible de faire de la masse comme les préquelles?

Et puis pourquoi ne pas faire simple,  saut, vitrification, saut, vitrification etc.... technique de la terre brulé....

Les robots sont trop limités et hackable. Les clones sont vulnérables aux attaques biologiques ciblées. D'où l'abandon de ces formules. Il faut donc trouver un moyen de mieux exploiter les ressources impériales "classiques".

Sinon, tu appliques la terre brûlée à quoi? Chaque planète de l'Empire? Ou les planètes rebelles dont la localisation est secrète?

 

C'est là qu'on voit que le sujet n'est pas si simpliste qu'il n'y paraît.

Edited by Lame

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Lame a dit :

...

Parce que l'Empire n'a pas d'annuaire avec les coordonnées de Mondes de l'Alliance. Même problème que pour les Américains au Viêt-Nam.

...

Comment est-ce possible ? :blink: Les planètes de l'Alliances ne sont pas censés avoir appartenu à la République ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Shorr kan a dit :

Comment est-ce possible ? :blink: Les planètes de l'Alliances ne sont pas censés avoir appartenu à la République ?

Les mondes de l'Alliance sont de deux types: Les planètes qui ont le statut de gouvernement allié et les mondes-repaires du Gouvernement de l'Alliane.

Les gouvernements alliés gardent évidemment leur allégeance secrète même si de rares exception ne peuvent le cacher. On pensera à Dac, le principal monde des Mon Calamari et Quarren ou Corulag, un monde mineur qui a réussi à faire fuir le corps expéditionnaire chargé de coloniser la planète.

Le Monde-repaire type est un monde découvert par les explorateurs de l'Alliance, donc inconnu de l'Empire, et colonisés par des réfugiés politiques issus des familles des combattants rebelles. Les personnes inaptes au combat ou les objecteurs de conscience sont envoyés sur les mondes-repaires.

 

J'ai précisé plus haut qu'il ne fallait pas confondre les Mondes sécessionnistes apparus consécutivement à la Déclaration de Rébellion et les Mondes séparatistes de la Guerre des Clones. Il faut naturellement aussi éviter la confusion entre le Mondes sécessionnistes et les Mondes de l'Allance.

Les Mondes sécessionnistes ont ouvertement juré allégeance à l'Alliance et ont été écrasé par les forces impériales... après avoir fourni de l'armement lourd à l'Alliance, comme des vaisseaux capitaux. Les Mondes de l'Alliance des deux types ne peuvent être éliminés aussi facilement puisqu'ils n'ont pas commis la même erreur.

 

J'espère qu'à ce stade, tout le monde a compris qu'on parle de la stratégie de contre-insurection contre une guérilla interstellaire. C'est pas une guerre frontale.

Edited by Lame

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cependant on peut se poser la question suivante,  pourquoi l'Empire construit l'étoile de la Mort pour détruire des planète et donc dissuader tout le monde de se retourner contre eux alors que les destroyer et superdestroyer ont une puissance de feu largement suffisante pour vitrifier un planète (Base Delta Zero) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, stormshadow a dit :

Cependant on peut se poser la question suivante,  pourquoi l'Empire construit l'étoile de la Mort pour détruire des planète et donc dissuader tout le monde de se retourner contre eux alors que les destroyer et superdestroyer ont une puissance de feu largement suffisante pour vitrifier un planète (Base Delta Zero) ?

Réponse rapide (suis sur téléphone et au taf) : 

* sauf les planètes protégées par des Boucliers planétaires (cf Hoth, Alderande Coruscant ou Starkiller base)

* la dissuasion repose sur un symbole. Les bombardements incendiaires US sur Tokyo ont causé plus de victimes que Little Boy, mais la symbolique de l'arme absolue (La Bombe) est plus dissuasive.

Idem pour les Etoiles de la Mort

Edited by rogue0
nettoyage avec un vrai PC :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Remarque rapide sur les prémices du scénario:  

L'Alliance Rebelle est loin d'être la seule menace contre l'Empire.

Il y a les ex séparatistes, les gouverneurs et amiraux et nobles ambitieux (exemple :  harkov zaarin), les pirates (les vrais), les guerres civiles à gérer (casque bleu), et les troubles causés par les puissances tierces (hutt, hapan,  le secteur tapani etc), les nouveaux systèmes a subjuguer (régions inconnues, wild space), les invasions alien (vong, et les comics classic sw avec JAXxon :tongue: le préfèré de @Ciders:chirolp_iei:.

+ les patrouilles et sentinelles routinières de toute gouvernement qui a des intérêts a protéger.

Par ailleurs, l'Empire a toujours besoin d'une menace pour justifier son régime(cf the force unleashed)

<mode provoc' ON>

Personnellement, je dirais que l'Empire a besoin de la Rebellion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les clones, les armes BC marchent sur tous ce qui est organique... alors la troupe....

Pour les droides, passe directement au necron, conscience dans un droide... mieux que l'étoile de la mort, impossible de hacker et les armes BC ne marchent pas dessus...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, collectionneur a dit :

Il me semble que l'on a déjà un ou deux fils dédiés mais le fait est qu'une galaxie, c'est grand, très grand... De nombreux mondes mineurs n'ont qu'une garnison impérial réduite dans les capitales et surveillants les principaux astroports mais ne peuvent contrôler l'ensemble de leur planète.

Les informations les plus détaillées donnent:

  • 1 million de monde avec tous les privilèges de membre de la République / Empire (en gros, directement représenté par un sénateur)
  • ~70 millions de mondes ou avants postes mineurs, avec privilèges réduits, mais déclarés (et je suppose payant des taxes)
  • et ~1 milliards de système "habités" et souvent non déclarés ou cartographiés par l'Empire.
    Par exemple, la planète d'introduction de SW Rogue One a environ ... 500 habitants. Un trou perdu

Source SW Essential Atlas, statut "Legends", mais la source la plus complète et crédible à ce jour ->
Note : il vient d'être traduit en français

Il y a 17 heures, Lame a dit :

Sinon, tu appliques la terre brûlée à quoi? Chaque planète de l'Empire? Ou les planètes rebelles dont la localisation est secrète?

Si je puis me permettre, ton scénario ne considère que l'aspect territorial du conflit.
Il y a très peu de planètes propres à l'Alliance (le concept est d'ailleurs une grosse faille de l'ancien UE *) .

Par contre, pratiquement toute planète impériale compte des sympathisants et des cellules rebelles.
En théorie, le haut commandement de l'Alliance pourrait même se cacher dans un monde fortement peuplé, ou rester avec la Flotte.
 

* Un bon point en faveur de Rebels / et le nouvel UE Disney, c'est de dire que les Mon Calamari ont évacué la majorité de leur flotte vers des chantiers/bases cachées.
Du coup, la conquête de Dac/Calamari n'est pas d'un énorme intérêt pour l'Empire (et ça coûterait bonbon à faire le siège du bouclier planétaire)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎21‎/‎12‎/‎2016 à 20:21, Lame a dit :

Attention, ne vous focalisez pas sur les détails geekologiques triviaux et sans rapport avec la stratégie.

Il y a 14 heures, rogue0 a dit :

Remarque rapide sur les prémices du scénario:  

L'Alliance Rebelle est loin d'être la seule menace contre l'Empire.


C'est sans importance. On débat de la stratégie de l'Empire contre l'Alliance rebelle. Les autres ennemis, ce sont d'autres débats.

 

Il y a 6 heures, rogue0 a dit :

Si je puis me permettre, ton scénario ne considère que l'aspect territorial du conflit.
Il y a très peu de planètes propres à l'Alliance (le concept est d'ailleurs une grosse faille de l'ancien UE *)

 

Le ‎21‎/‎12‎/‎2016 à 21:03, Lame a dit :

QUESTIONS

 

Quelle est la stratégie des moyens et quels sont les procédés civilo-militaires qui permettraient à l’Empire de vaincre l’Alliance rebelle?

 

Comme je l'ai dit dans le message d'introduction et les questions, je demande une stratégie globale, pas juste militaire. Sinon, j'aurais posté un scénario dans la Rubrique Wargame. Je ne vois pas en quoi signaler l'impossibilité de la tactique de la terre brûlée contre l'Alliance remet en cause l'approche globale.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, kotai a dit :

Pour les clones, les armes BC marchent sur tous ce qui est organique... alors la troupe....

Pour les droides, passe directement au necron, conscience dans un droide... mieux que l'étoile de la mort, impossible de hacker et les armes BC ne marchent pas dessus...

 

Les clones n'ont pas de génome diversifié. La technologie permet de faire des armes bactériologiques qui les ciblent spécifiquement.

Pendant la Guerre civile,l'Empire galactique ne sait pas créer de nécron. On parle de l'univers de Star Wars pas de celui de WH40K

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, kotai a dit :

il n'y a pas de recherche possible? Les sith ne veulent pas d'une armée invincible?

Ils ont la Force. Ca suffit. :chirolp_iei:

Edited by Ciders

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l’attention de ceux qui douteraient de l’utilité de la réflexion que j’essaie de susciter, il y une certaine similitude entre la lutte Empire/Alliance et la lutte entre l’Armée Sri Lankaise et les Tigres tamouls, plus particulièrement les Sea Tigers. Les stratégies imaginées ici pourront donc vous inspirer plus tard.

 

PROPOSITION DE STRATEGIE POUR PALPATINE

 

PROBLEMES DE L’EMPIRE

 

a. Le brouillard de guerre avantage les Rebelles

Les Forces impériales sont distribuées sur une série de position stratégique. Il est facile de les observer pour déceler les points faibles et les attaquer au moment le plus propice.

Les Rebelles attaquent depuis des points d’appui difficiles à localiser et ne peuvent être poursuivis jusqu’à leur cachette qu’en de rares occasions.

 

b. La friction avantage les Rebelles

Les Rebelles ont un grand talent pour se déployer secrètement près de leurs cibles, évacuer les bases découvertes par l’ennemi, ralentir les mouvements impériaux grâce à des sabotages et diversion.

Les Impériaux sont plutôt lents à se déployer parce qu’ils manquent de vaisseaux (en dépit des apparences) et doivent mobiliser des effectifs considérables.

 

c. Le darwinisme favorise les Rebelles

Les Rebelles analysent les procédés adverses et développent des contre-mesures plus vite que ne les Impériaux ne le font vis à vis d’eux.

 

d. Les coeurs et les âmes penchent pour les Rebelles

L’Alliance rebelle propose un projet attrayant (droits individuels, démocratie) et la sécurité (monde-repaire, Etat de droit, justice équitable). Palpatine est un cacocrate aimé d’une minorité.

 

PROCEDES CONTRE-INSURRECTIONNELS

 

a. ECONOMIE DES FORCES

 

1. Générer de l’incertitude

Un maximum d’Impériaux doivent être embarqués sur les bâtiments impériaux.

Les vaisseaux doivent rester aussi mobiles que possible pour que compliquer les prévisions des tacticiens rebelles.

 

2. Créer des boucliers humains.

Les Impériaux statiques doivent être placés autant que possible sur les planètes et parmi les populations.

Les victimes collatérales des attaques rebelles doivent être systématiquement secourues et utilisées par la propagande.

 

3. Protéger ce qui ne peut être imbriqué dans la population.

Les installations impériales qui ne peuvent être placées au sein des populations ou remplacées par des vaisseaux doivent fortifiées à l’extrême.

Quand des vaisseaux sont contraints de rester à l’arrêt pour un certain temps, il faut les regrouper autant que possible dans des systèmes bien contrôlés et protégés par les autorités impériales.

 

b. CONCENTRATION DES EFFORTS

 

1. Combattre la pègre.

Les forces de l’ordre et les RI doivent concentrer leurs efforts sur la lutte contre la piraterie, la contrebande et les trafics.

Non seulement ces actions sont légitimes et fournissent du grain à la propagande mais elles permettent d’étrangler les approvisionnements des insurgés de toutes sortes.

Accessoirement, les renseignements recueillis lors du démantèlement des réseaux permettent de localiser certaines bases rebelles.

 

2. Arrêter de « passer les déserts au peigne fin ».

La recherche des bases rebelles extérieures par la Marine et le CIE ne doit s’effectuer que sur la base des renseignements fournis par les Renseignements impériaux (RI).

Les bases rebelles installés au sein même des territoires impériaux seront recherchées par le BSI pour alléger la charge de travail des RI.

 

3. Surveiller les élites

Tout spécialiste utile au gouvernement d’un Etat ou à la conduite d’une guerre devrait être surveillé par le BSI. Les Rebelles auront moins de facilité pour les contacter. En outre, les données facilitant le ralliement de la cible à l’Ordre nouveau seront progressivement recueillies.

 

4. Subversion

Les Rebelles capturés sur leurs planètes natales où ils devraient être conditionnés et retournés plutôt qu’exécutés. Les transfuges sont plus utiles que les fosses communes pour la propagande, le renseignement, l’infiltration.

 

c. LIBERTE D'ACTION

 

1. Etablir des colonies de partisans dans la Bordure.

Afin d’assurer un soutien civil indigène aux troupes impériales et de les approvisionner en recrues de qualité, des colonies de partisans devraient être fondées dans tous les secteurs de la Bordure extérieure. Les colonies peuvent accueillir des installations médicales ou des cantonnements fortifiés destinés à servir de position de repli.

Les autres installations impériales statiques devraient être placées dans d’autres agglomérations pour ne pas trop désinhiber d’éventuels assaillants rebelles.

 

2. Recruter les élites

Il faut des élites pour gouverner la galaxie et conduire une guerre. Enrôler les élites en question ou favoriser leur remplacement progressif par des colons impériaux privera à terme les mouvements insurrectionnels des cerveaux nécessaires à un changement de régime.

Ces élites peuvent également être utiles pour remplir toute sorte de fonctions locales que l’Empire ne souhaite pas prendre en charge ouvertement.

 

3. Recruter des agents spéciaux non humains

Les Renseignements impériaux devraient recruter un maximum de non humains pour des tâches mineures ou pour les interrogatoires. Les chasseurs de prime et mercenaires devraient être recrutés autant que possible parmi les non humains. En procédant ainsi, l’Empire brouille les cartes : les humains qui auront affaire aux RI n’auront pas l’impression que les non humains sont exclus des forces impériales et les opposants de l’Empire ne pourront pas faire totalement confiance aux non humains.

 

4. Industrie embarquée

Des ateliers automatisés doivent être installés sur une partie des vaisseaux pour réduire la dépendance des unités aux production des industries statiques pour le renouvellement des équipements.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la reconnaissance des mondes non habités, on vu l'utilisation de drones pour la découvertes de la base sur Hoth. Produire ces engins a X centaines de milliers d'exemplaires et les envoyé systématiquement autour de tout les planètes officiellement désertes pouvant accueillir la vie ne coûterait pas tellement cher. Et peut servir une cartographie générale de la galaxie.

Edited by collectionneur

Share this post


Link to post
Share on other sites

le problème est la notion d'échelle... L'empire n'arrive pas à mettre en ligne 5 navire voir plus.... avec les moyens qu'elle devrait avoir le siége de Hot, c'est au bas mot pas loin de 500 destroyer voir bien plus....

Mais n'oublions pas que SW, c'est des bisounours avec des pierres ont réussit à chasser l'empire, des troopers incapable de toucher un éléphant à bout portant dans un couloir de 2m... des Ties qui sont des pigeons d'argile, des tourelles incables de toucher un X-wing etc....

Une rébellion ne marche qu'avec un support externe sinon elle stagne voir se fait défoncer si l'empire se bouge un peu....

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/12/2016 à 00:54, collectionneur a dit :

Pour la reconnaissance des mondes non habités, on vu l'utilisation de drones pour la découvertes de la base sur Hoth. Produire ces engins a X centaines de milliers d'exemplaires et les envoyé systématiquement autour de tout les planètes officiellement désertes pouvant accueillir la vie ne coûterait pas tellement cher. Et peut servir une cartographie générale de la galaxie.

En fait, les droïdes-sondes sont expédiés sur les planètes visées avec un vaisseau de transport qui en augmente les coups. Pour être efficace, ce procédé nécessite clairement le sacrifice d'au moins dix fois plus de vaisseaux de transport et droïdes-sondes. Je comparerais cette stratégie à l'élimination de chefs jihadistes sur base des renseignements fournis par les drones.

Je suis sûr que le renseignement pensant axé sur les réseaux permet d'arriver au même résultat avec, en prime, la possibilité d'attaquer en étant préparé et non dans l'urgence.

Il y a 17 heures, kotai a dit :

le problème est la notion d'échelle... L'empire n'arrive pas à mettre en ligne 5 navire voir plus.... avec les moyens qu'elle devrait avoir le siége de Hot, c'est au bas mot pas loin de 500 destroyer voir bien plus....

Mais n'oublions pas que SW, c'est des bisounours avec des pierres ont réussit à chasser l'empire, des troopers incapable de toucher un éléphant à bout portant dans un couloir de 2m... des Ties qui sont des pigeons d'argile, des tourelles incables de toucher un X-wing etc....

Une rébellion ne marche qu'avec un support externe sinon elle stagne voir se fait défoncer si l'empire se bouge un peu....

 

 

Est-ce qu'on pourrait laisser les détails geekologiques dans le sujet "Star Wars, la série continue"? Tu as une stratégie à proposer à Palpatine compte tenu de la médiocrité de ces troupes?

Le 23/12/2016 à 17:33, kotai a dit :

il n'y a pas de recherche possible? Les sith ne veulent pas d'une armée invincible?

 

Je ne comprends pas où tu veux en venir. Il y a effectivement des services scientifiques qui développent constamment de nouvelles armes.

Le sujet n'est pas non plus de savoir si les Sith veulent une armée invicible ou non (il y a un autre fil de discussion pour en discuter) mais comment Palpatine devrait employer ses ressources pour vaincre la Rébellion.

Considérons que les scientifiques impériaux sont incapables de concevoir une "wunderwaffen" permettant de vaincre la Rébellion à coup sûr. Dès lors, comment Palpatine devrait utiliser les ressources de l'Empire pour la vaincre? J'ai posté une stratégie plus haut mais il y a peut-être d'autres procédés ou des stratégies alternatives.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Dès lors, comment Palpatine devrait utiliser les ressources de l'Empire pour la vaincre? J'ai posté une stratégie plus haut mais il y a peut-être d'autres procédés ou des stratégies alternatives.

 

- Armez tous les destroyer stellaire avec un micro-superlaser (comme le superdestroyer Eclipse) , plutôt que de construire l'étoile de la mort. Il vaut en effet mieux un micro-superlaser plutôt que 60 turbolaser lourd. Ainsi armer un destroyer ou superdroyer pourrait vaporiser une ville (ou un vaisseaux) même si celle-ci est protégés par un bouclier planétaire. Ainsi le côté dissuasion de l'étoile de la mort serait achevé pour bien moins cher tout en étant moins vulnérable à cause du nombre.

- Utilisez des droides à la place des stormtroopers pour "tenir" toutes les zones à bas risque. Les droides sont certes limités, mais coût nettement moins cher et ne pas oublier que les armées droides des séparatistes ont tenu tête aux armées clones + les jedi de l'ancienne république pendant 3 ans.

Edited by stormshadow

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, stormshadow a dit :

 

- Armez tous les destroyer stellaire avec un micro-superlaser (comme le superdestroyer Eclipse) , plutôt que de construire l'étoile de la mort. Il vaut en effet mieux un micro-superlaser plutôt que 60 turbolaser lourd. Ainsi armer un destroyer ou superdroyer pourrait vaporiser une ville (ou un vaisseaux) même si celle-ci est protégés par un bouclier planétaire. Ainsi le côté dissuasion de l'étoile de la mort serait achevé pour bien moins cher tout en étant moins vulnérable à cause du nombre.

Bien vu.

Il y a 8 heures, stormshadow a dit :

- Utilisez des droides à la place des stormtroopers pour "tenir" toutes les zones à bas risque. Les droides sont certes limités, mais coût nettement moins cher et ne pas oublier que les armées droides des séparatistes ont tenu tête aux armées clones + les jedi de l'ancienne république pendant 3 ans.

Tu pense à quels droïdes exactement? Attention, on parle de stratégie à partir de la fondation de l'Empire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Tu pense à quels droïdes exactement? Attention, on parle de stratégie à partir de la fondation de l'Empire.

- Réactiver les lignes de productions de droides des séparatistes, certains droides était vraiment pas mal tel que le droideka.

- Sinon un dérivé de l'IG-88 avec une reprogrammation complète de son CPU pour éviter un nouveau carnage comme lors de sa création.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/12/2016 à 21:03, Lame a dit :

STAR WARS : VAINCRE L’ALLIANCE

[...]QUESTIONS

Quelle est la stratégie des moyens et quels sont les procédés civilo-militaires qui permettraient à l’Empire de vaincre l’Alliance rebelle?

 

Question bête : Parle-t-on

  • De moyens / tactiques / stratégies que l'Empire aurait dû faire pour l'emporter ? (sous entendu, elles n'ont pas été mises en oeuvre)
  • ou c'est on utilise l'univers SW pour tester des tactiques de contre-insurrection "innovantes" ?

Il y a toujours une option jamais mentionnée, mais très valable : la reddition :tongue: (réelle ou feinte)
Ou plus sérieusement, coopter les cadres de la Rébellion, couper l'herbe sous le pieds de leur revendication, et à partir de leurs informations, mener une offensive militaire pour écraser les factions non coopérantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,779
    Total Topics
    1,272,841
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries