Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Actualités des Patrouilleurs et des BSA en Metropole et OM


Scarabé
 Share

Recommended Posts

il y a 2 minutes, HK a dit :

 

The OPV will embark a fixed-wing UAV from the SMDM programme, the Airbus Aliaca UAS, and may also carry a 200-300 Kg rotary-wing UAV, which is yet to be determined. Therefore, it excludes the VSR700 – future French Navy rotary-wing UAV that will embark on frigates like FREMM or FDIs, currently in development. The ship will have a drone hangar to maintain the UAVs in condition.

Ah d'accord, c'est dommage on se prive de l'emport du radar, du coup la détection des navires autour du PHM est beaucoup plus difficile. Quoique on peut intégrer un radar sur le S-100 mais la boule optro devient alors toute petite.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

@ARMEN56

 

Sur les BSAM ils font de grosse modifcation sur les lignes de mouillage qui semble avoir été sous sous-dimensionné par rapport aux navires et aux missions. 

NG est en charge des modifs sur les 4 BSAM le premier a passé au bassin pour un ATM et la SEINE qui rentre de la mission Marianne dans la pacifique.  

Ils vont aussi modifier des cabines pour monter à 32 couchages. En installent des lits sur 3 étages au lieu de 2 sur 3 cabines. 

Derriére le Dixmude est encore la pour un moment (ATM  10 ans de service )   Doit normalment faire JDC avec le Courbet "tout neuf ils seront "

FCSsJCzX0AwYhIS?format=jpg&name=4096x409

 

310.jpg

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

19 minutes ago, Scarabé said:

Ils vont aussi modifier des cabines pour monter à 32 couchages. En installent des lits sur 3 étages au lieu de 2 sur 3 cabines. 

C’est quand même bête sur des navires avec autant de place disponible de ne pas avoir prévu plus de marges pour l’emport de  pax…

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, HK a dit :

C’est quand même bête sur des navires avec autant de place disponible de ne pas avoir prévu plus de marges pour l’emport de  pax…

Tu crois qu'il y a tant de place que ça?  C'est un remorqueur avant tout, ils sont peut-être un peu justes en pax pour les missions longues, comme celle du Pacifique 

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Fusilier said:

Tu crois qu'il y a tant de place que ça?  C'est un remorqueur avant tout, ils sont peut-être un peu justes en pax pour les missions longues, comme celle du Pacifique 

Mêmes dimensions que le PLV Astrolabe qui dispose de cabines gigantesques aux meilleurs standards pour 54 pax sur 3 ponts (11x4pax + 5x 2pax), sans compter 6 cabines simples sur un 4ème pont que le BSAH n’a pas.

PLV Astrolabe:

Astrolabe+DOC+Piriou+2.jpeg

astrolabe13juil17_seatoseascn1326.jpeg

Edited by HK
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, HK a dit :

Mêmes dimensions que le PLV Astrolabe qui dispose de cabines gigantesques aux meilleurs standards pour 54 pax sur 3 ponts (11x4pax + 5x 2pax), sans compter 6 cabines simples sur un 4ème pont que le BSAH n’a pas.

PLV Astrolabe:

Astrolabe+DOC+Piriou+2.jpeg

astrolabe13juil17_seatoseascn1326.jpeg

Reste juste a comparer le prix du mètre carré de l'Astrolabe qui est un navire civile en propriété civile armé par la MN, à celui d'un BSAH issu de normes et budget MN.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, HK a dit :

Mêmes dimensions que le PLV Astrolabe qui dispose de cabines gigantesques aux meilleurs standards pour 54 pax sur 3 ponts (11x4pax + 5x 2pax), sans compter 6 cabines simples sur un 4ème pont que le BSAH n’a pas.

PLV Astrolabe:

Astrolabe+DOC+Piriou+2.jpeg

astrolabe13juil17_seatoseascn1326.jpeg

Il y a des civiles qui embarquent sur Astrolabe

Par contre les cabines sont sur le même style sur les BSAM vue que c'est le même chantier qui à construit qui à construit l'ASTROLABE les 4 BSAOM et les 4 BSAM . 

Les cabines de 4 fond 12 M2

20181124174111_dsc08001chambrejpg.JPG?it

 

Link to comment
Share on other sites

@Scarabé

"Sur les BSAM ils font de grosse modifcation sur les lignes de mouillage qui semble avoir été sous sous-dimensionné par rapport aux navires et aux missions. 

NG est en charge des modifs sur les 4 BSAM le premier a passé au bassin pour un ATM et la SEINE qui rentre de la mission Marianne dans la pacifique. "

Théoriquement les installations de mouillage des BSAM ont  été déterminées par les règles de classe ( nombre d'armement NA ) , dès lors on ne peut donc parler de sous dimensionnement si le NA calculé est bon , çà doit être le cas puisque le calcul doit être approuvé BV. Longueur et calibre de chaine ,  masse et nb d'ancre dépendent donc de ce  nombre d’armement NA dont formule  est précisée dans  le lien ci-dessous , il dépend  du déplacement  du fardage latéral et frontal dans les conditions  suivantes :

-vitesse du courant  2.5 m/s

-vitesse vent 25 m/s

-mouillage temporaire

-en situation normale une ancre utilisée

-bonne qualité d’ancrage du fond

http://www.maupas-plaisanciers.com/ApparauxDeMouillage.pdf

Coté calibre ;si ma mémoire est bonne

On a le choix entre plusieurs calibres de chaine en acier qui sont fonction des caractéristiques  mécanique de l’acier ; résistance à la rupture  Rp et limite élastique .

Q1 ou Q2 ou Q3 ( le calibre Q3 < Q2< Q1 et Rp Q3 > Q2>Q1 )

Coté ancre ;

Si on adopte pour  une ancre à haut pourvoir de tenue , de celles qui équipent les BASM ( une HPP type TW*) on réduit  leur masse de 25% .

(*) https://pilotfits.com/products/hhp-pool-tw-anchor/

ancre_11.png

 

A signaler que sur les navires militaires on a une autre méthode qui aboutit à des résultats différents , masse et calibre de chaine plus importants

ancre_10.png

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs vous parlez des modifs sur les BSAM mais la problématique est-t-elle la même sur les BSAOM ? Sachant que les deux classes partagent quand même pas mal de points communs

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

@Banzinou

bonne question

Toutefois silhouette et déplacement sont différents , on doit donc avoir des nombres d’armement légèrement différents  avec pour déduction  des calibres de chaine et masse d’ancre  plus petits ; en tout cas on a le même type d’ancre.

Ceci dit pas exclu  en effet  que si on a des soucis de tenu au mouillage avec es BSAM , on devrait retrouver cette problématique sur BSAOM .

A conditions nautiques données , on sait que la tenue des ancres est liée à sa masse , à son type , au nombre de maillon filé sur le fond, et à la qualité du fond  vase , sable , galet ……etc  

En marine nationale pratiquement tous les navires sont équipées de pioches AC14 qui ont un bon compromis de tenue , elles devraient être imposées sur tous les programmes.

Lors enquête dans cadre BV2000 , voici 20 ans donc , nous avions interrogé les FS ( équipées d'AC14 d'1.4 tonne) ; 4 avaient une bonne tenue d’ancre et 2 moyenne , les FS mouillaient 15 fois/an et les P400 25fois/an

Pour les BSAM ; si c’est qu’un pb de tenue  au mouillage , perso j’aurai changé d’ancre , mis une AC14 sans réduction de masse  et laissé les chaines tel que en modifiant l’écubier et vérifiant la cohérence effort au guindeau . Changer de calibre de chaine , c’est changer de stoppeur voire de guindeau et avoir des surprises logement au niveau du puits aux chaines …etc

Edited by ARMEN56
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, ARMEN56 a dit :

@Banzinou

bonne question

Toutefois silhouette et déplacement sont différents , on doit donc avoir des nombres d’armement légèrement différents  avec pour déduction  des calibres de chaine et masse d’ancre  plus petits ; en tout cas on a le même type d’ancre.

Ceci dit pas exclu  en effet  que si on a des soucis de tenu au mouillage avec es BSAM , on devrait retrouver cette problématique sur BSAOM .

A conditions nautiques données , on sait que la tenue des ancres est liée à sa masse , à son type , au nombre de maillon filé sur le fond, et à la qualité du fond  vase , sable , galet ……etc  

En marine nationale pratiquement tous les navires sont équipées de pioches AC14 qui ont un bon compromis de tenue , elles devraient être imposées sur tous les programmes.

Lors enquête dans cadre BV2000 , voici 20 ans donc , nous avions interrogé les FS ( équipées d'AC14 d'1.4 tonne) ; 4 avaient une bonne tenue d’ancre et 2 moyenne , les FS mouillaient 15 fois/an et les P400 25fois/an

Pour les BSAM ; si c’est qu’un pb de tenue  au mouillage , perso j’aurai changé d’ancre , mis une AC14 sans réduction de masse  et laissé les chaines tel que en modifiant l’écubier et vérifiant la cohérence effort au guindeau . Changer de calibre de chaine , c’est changer de stoppeur voire de guindeau et avoir des surprises logement au niveau du puits aux chaines …etc

Pas de probléme sur les BSAOM sauf avec la bulbe d étrave qui se prend les maillons de chaine. celui des BSAOM est bien plus gros que celui des BSAM. 

Mais bon il y aura des  modifs a faire sur les prochains ATM  

66111496_2374224782600706_42710871103305

  2020_MFDF_097_A_006_030.JPG?h=bec695ac&i

SM1_1554.JPG

La Marine cherche un prestataire pour faire assurer le maintien en condition opérationnelle des quatre bâtiments de soutien et d'assistance outre-mer (Bsaom). 

Ces bâtiments sont répartis comme suit :
- le d'entrecasteaux (Dtt) : port base de Nouméa ;
- le Bougainville (Bvl) : port base de Papeete ;
- le Dumont d'urville (Ddl) : port base de Fort de France ;
- le Champlain (Cpn) : port base de la Réunion.

Le début des prestations de MCO pour ces navires s'échelonnera dans le temps de 2022 à 2025 dans le cadre d'un marché de 72 mois.

Selon l'avis, "les prestations permettent de remplir les missions opérationnelles de ces bâtiments, à savoir l'action de l'état en mer dans les zones économiques exclusives ultramarines françaises, concourant aux missions de souveraineté, de surveillance, de protection des intérêts français, de police des pêches et de lutte contre les trafics illicites, ainsi que la sauvegarde et l'assistance des populations et des navires, la projection de forces de police ou de gendarmerie, le transport de fret et l'embarquement de plongeurs."

Elles permettent ainsi d'assurer la disponibilité des moyens concernés, de leur redonner du potentiel et de préserver le patrimoine de l'etat.

Les principales prestations de MCO se composent des éléments suivants :
-Entretien majeur et intermédiaire, incluant la réalisation des tâches de maintenance préventive et corrective, le maintien en classe et la réalisation de modifications,
-Interventions sur avaries (expertise et/ou réparation),
-Prestations de chantier,
-Fourniture et réparation de rechanges, ainsi que le soutien logistique associé,
-Prestations de maîtrise d'oeuvre industrielle d'ensemble,
-Prestations d'ingénierie de maintenance (gestion de configuration, des obsolescences, des évolutions ...),
-Maintien en condition de sécurité,
-Suivi réglementaire.

A noter que les prestations d'arrêts techniques intermédiaires et majeurs seront réalisées au port base pour chaque BSAOM ou dans une zone définie autour des ports bases.

 

 

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

@Scarabé

 "bulbe d étrave qui se prend les maillons de chaine".

Phénomène de ripage de chaîne couramment observé sur les bulbes hydro. Plus avec des marées l’inversion de courant et le pivotement qui accompagne font que çà frotte parfois , c’est plus chiant avec des bulbes sonar composite.

Dans galeries des bulbes , p'tin de marée ....:rolleyes:

http://www.marine-marchande.net/Galerie/Cozanet/Bulbes/pages/AbeilleBourbon.htm

Edited by ARMEN56
  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

 

La france test les capacités de remorquages des bsa avec l'aide des britannique c'est le HMS albion a qui servi de cobaye. 

Juste avant le bsa Garonne a egalement suivi une  formation intensifs pour prouver sa capacité à travailler avec le système de sauvetage sous-marin (NSRS) de l'OTAN.

https://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/news/2021/november/10/211110-hms-albion-works-with-french-navy-ship-garonne

Link to comment
Share on other sites

@Vince88370

“Classified as bâtiments de soutien et d’assistance métropolitains – metropolitan support and assistance ships – they’ve also been designed with the ability of towing France’s next-generation carrier due to enter service in the mid-2030s and displacing 75,000 tonnes.”

MOUAIS !

Dans la spec technique navire de 2010 , ce qui était demandé  initialement aux BSAH/CPE( contrat partenariat état) en capacité de remorquage en flèche ; « L'effort de traction développé (bollard pull au sens de la note du Bureau Veritas NI 202 DT1/CN1), à puissance maximum continue (PMC), est au minimum de 120 tonnes. Les BSAH sont capables de prendre en remorque, de jour comme de nuit, tout bâtiment de la Marine et en particulier les unités majeures jusqu’au PA2 (75 000 tonnes), pour l’éloigner du théâtre d’opérations et rejoindre un point d’appui (1000 Nautiques) à une vitesse de 5 à 6 noeuds minimum jusqu’à un état de mer 5 (vent force 6) et tenir la dérive au-delà ».

Des calculs avaient bien entendu été effectués pour vérifier l’adéquation 120/75000/5-6 , hélices PA bloquées ou pas. Le design BSAH alors proposé avait un potentiel mini de 130 tonnes en bollard pull.

Le projet initial en montage  en CPE ayant été annulé car trop couteux , la DGA s’est alors repositionnée en 2014 sur du patrimonial en dégradant certaines exigences du BSAH/CPE,  en particulier la capacité de remorquage passant de 120 tonnes à 80 tonnes – le bollard pull dimensionne la propulsion et donc le  cout navire  . Comprendre aussi qu’en  2012 je crois on abandonnait  définitivement le  projet PA2 pour le relancer 8 ans plus tard en PANG.

https://lemarin.ouest-france.fr/articles/detail/items/bsah-pour-la-marine-nationale-un-nouvel-appel-doffres-lance.html

http://www.kership.com/en/vessels/bsah

Alors tout ceci pour dire que le 80 tonnes en BP sur un BSAM d’aujourd’hui, pour remorquer le CdG çà le fait , MAIS  demain ...pour les 75000 tonnes du futur  PANG dans les conditions de mer et de vent ci dessus ,  j’émets de très très grosses réserves.

 

 

Edited by ARMEN56
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les BSAM sont vraiment de bons navires, ils ont un peu un rôle "ingrat" forcément car ils sont moins mis en avant mais ce sont de véritables couteaux-suisses, ils s'occupent de toutes les missions qu'on pourrait qualifier "d'ennuyeuses" mais indispensables :happy:

Link to comment
Share on other sites

@Banzinou

Les BSAM sont vraiment de bons navires, ==> certes

Les BSAM exBSAH sont des AHTS ( anchor handling tug supply) ,  design norvégien mer du nord donc bon pied dans l’eau ; château en superstructure avant , une passerelle 360 avec vue sur pont de travail arrière de 4/500m²

Vitesse de 15 NDS + bollard pull +  NSRS ont fixé l’enveloppe navire . Cette enveloppe correspond aussi au besoin de remplacer les remorqueurs Malabar , les BSR type Gazelle , les RR Rari Revi dans le soutien des forces, le soutien de région et la sauvegarde maritime.

Le programme BSAH est resté en gestation 5 ans avant de débuter en 2010 sur du BSAH/CPE annulé pour une reprise en patrimonial en 2014 .

C’est une barcasse multimissions, multifonctions dont 18 au programme en  2005 , revu à la baisse sur la version patrimoniale.

bsam_210.png

Les AHTS n’étant pas des navires comme les autres , les capitaines doivent avoir  l’œil vif sur leur tableau de bord ( stabilité navire en travail sollicité en effort de traction et positionnement dynamique ) , Bourbon avait ouvert à Marseille un centre d’entrainement aux manœuvre spécifiques  sur simulateur .

Dans leur utilisation off shore ( manip des grosses ancres) ces navires AHTS peuvent être dangereux cas du naufrage du Bourbon Dolphin en 2007, voir aussi les risques d’embarquement d’eau sur pont travail avec une plage arrière ouverte…..

https://towmasters.files.wordpress.com/2009/03/loss-of-the-bourbon-dolphin.pdf

https://safety4sea.com/cm-bourbon-dolphin-a-tragic-example-of-ism-non-compliance/

https://www.professionalmariner.com/bourbon-chief-says-anchor-handlers-master-should-have-stopped-move-before-accident/

https://www.marineinsight.com/videos/watch-dangerous-anchor-handling-process-crew-life-risk/

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@Beachcomber

Excellentissime  intervention naviguant/pro , comme d’hab d’ailleurs.

Je suis d’une formation bureau d’études n’ayant  jamais mis le pieds à bords d’un AHTS en opé , cependant dans cadre projet BSAH , bcq écouté les enseignements de ceux qui avait la main  … et donc je te remercie sincèrement  pour ton «  tu n’as pas tort »

Notes que je réagissais sur les aspects mécaniques , en regard des éléments de calculs que j’avais sous les yeux  et non de conduite  évidemment

De tes riches commentaires , je retiens qu’il faut avoir une sacrée  poloche pour pratiquer du remorquage et que de facto faudrait il s’interroger sur la  formation généraliste ( sauf erreur) de commandement de ces unités ?

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

@ARMEN56

Tu es trop modeste : tu as navigué, ça "s'entend" dans tes posts, et ça doit sacrément aider à parler aux spécialistes... pour ma part dans bureau d'études le mot études me fait partir en courant :tongue:

Pour revenir sur les specs des BSAH il faut bien comprendre que le bollard pull est très lié au diamètre de la remorque, donc à sa charge de rupture, masse, encombrement, dimensionnement treuil et hydraulique, etc.

Pour 80T de BP tu auras du 52 (a la grosse) avec une rupture autour de 180T. De toutes manières c'est la pantoire (en 48/50) et le textile qui servent de fusibles...

Plus tu augmente le diamètre plus c'est lourd, compliqué à manipuler et à hisser à bord (surtout si le colis n'a pas d'énergie) : bref 80T est un très bon compromis pour les besoins actuels et à venir.

Là où tu as entièrement raison c'est sur la formation des pachas, d'autant que les BSAH ne sont pas spécialisés et doivent rendre tout un tas de services à la Marine.

Une solution possible est la fidélisation de certaines fonctions (boscos, certains mécanos et pontus), et l'embarquement à la demande de "tow master" en cas de besoin... ça reste un pis-aller :wink:

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

@Beachcomber

Le quantitatif doit servir le qualitatif :tongue:

Les efforts de remorquage peuvent être approchés par ce document US NAVY

https://www.navsea.navy.mil/Portals/103/Documents/SUPSALV/Salvage Docs/Towing Manual.pdf

dans  cette équation  là en précisant que pour 1 tonnes de BP il faut à peu près 60 kw de BHP amont  je pense

tow11.png

 

A titre d’info les remorques de mer du CdG sont prévues rompre à 180000 DaN

@wielingen1991

Coté qualif des BSAM au NSRS ( gold , sylver, bronze ) on a de la qualif pour du rescue  de l’intervention et les deux combinés

moship13.png

 

moship12.png

je sais c'est écrit petit , faute à serwing :happy:

 

 

Edited by ARMEN56
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,642
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mobius1
    Newest Member
    Mobius1
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...