Sign in to follow this  
Gibbs le Cajun

La popote des Artilleurs !

Recommended Posts

Bonjour à tous .

Je m'aperçois qu'il n'y a pas de files dédiées à cette spécialité, les observateurs d'artillerie .

Pourtant s'est une spécialité hautement importante et qui a énormément évoluer dans son organisation, ses moyens et la portée inter-armée au travers des JTAC. 

N'oublions pas la portée  internationale au travers de l'anglais , moyen de communication déjà de mise avec le milieu aérien. 

Que ce soit depuis un VAB VOA , d'un PVP ou bien  d'une cache , car oui les artilleurs ont aussi des équipes d'observations dans la profondeur avec les EOP  et cela dans tous les régiments d'artillerie .

Cette spécialité s'est aussi l'inter-arme .

Bien évidemment , le travail dans le domaine de l'artillerie s'est une chaîne ou tout le monde à son importance , car la moindre petite erreur dans cette chaîne et les conséquences peuvent être être catastrophique.

Dans un contexte qui doit prendre en compte tout les risques , tir fratricide , dommages collatéraux , gérer la dé-confliction entre le sol et l'air etc...

Les observateurs d'artillerie sont aussi ceux qui offre aux unités de mêlées un nombre important de solutions , un  confort très important quand parfois la situation n'est pas favorable ,quoi de plus terrible pour un CDU de voir une de ses sections ou même un groupe être fixé avec la menace d'être totalement anéanti. 

Les observateurs offre aussi bien évidement un nombre de solutions importante pour permettre la manoeuvre. 

Dans un contexte qui ne voit plus de front voit aussi  la chaîne artillerie ne plus être à  l'abri , et cela avec un panel de menaces , mais on oublie souvent que les observateurs sont en pointe avec les unités de mêlée .

J'ai fini mon temps dans l'artillerie de Marine en servant comme pilote de VAB dans une équipe d'observateurs .

J'ai pu participer au premier exercice inter -armes organisé par le CENTAC .

Nous étions en manœuvre à suippes , mais je ne sais pour quels raisons à la fin de cette manoeuvre régimentaire nous avons était greffé à cet exercice au CENTAC , 4 semaines de terrain au total .

2 équipes de notre régiment, le magnifique 11ème RAMa ( ben oui faut bien que je le mette en avant même si je sais que tout les régiments de l'AdT sont les plus beaux :smile: ) furent déployée à Mailly .

Notre équipe travaillée avec des éléments appartenant aussi à notre division la 9ème DIMa ,un SGTIA  composé de 1 escadron AMX 10 et 1 section du 2ème RIMa , 1 groupe de génie du 6ème RG , alors que l'autre équipe fut affectée à un un SGTIA composé de 1 escadron AMX30 et de 1 section de chasseurs Alpins et du génie .

Je peux vous dire que notre travail fut intense ! 

Et en pointe ! Nous avons était "détruit" le dernier jour de la manip .

Mais on parle souvent de duel d'artillerie, mais vous savez que ce duel peut aussi ce faire entre les équipes d'observateurs d'artillerie. 

Ce jour-là, nous nous sommes mutuellement repéré !

La s'était à celui qui "tire"le plus vite qui gagne !

Au final nous nous sommes détruit quasiment en même temps ( on l'apprendra seulement  à la fin de la manip ) , de toute façon les jeux étaient fait , une fois repéré , et que les informations sont envoyés à l'arrière .

Bien évidemment l'adjudant-chef ouvrit l'enveloppe qui annoncé qui était tué ou blessé. 

Le sergent observateur et le bigor qui géré les envois de coordonnées mort , moi le pilote VAB gravement blessé et choqué , l'Adjudant-chef vivant. 

Personnellement je trouvais que nous étions resté trop longtemps sur cette position en comparaison de toute les autres fois , mais je pense que de prendre pour cible une équipe d'observateurs ennemi très focalisant, il en fut de même pour eux .

Mais il est très frustrant de ce faire détruire à la fin d'une manip , et encore plus quand on a senti que l'on était resté trop longtemps sur certe position .

Alors on pourrait penser que s'était finex pour notre équipe. 

Non !

 le sergent et le bigor sont restés avec le VAB ,puisque mort. 

Moi et l'adjudant-chef furent évacuer sur le PC escadron. 

L'adjudant-chef ce remit au travail en faisant la liaison , bien que n'ayant plus "les yeux" , le travail ce faisait au travers des demandes des pelotons de chars  et de la section d'infanterie, et avec le capitaine commandant l'escadron sur la carte on continué à délivrer des feux d'artillerie. 

Le capitaine dit une phrase qui mettait en avant une évidence que personne ne soupçonné , quand on ne travaille pas en mode inter-arme : "s'est incroyable, l'inter-armes !" .

Ben oui , souvent avant le golfe et après on avait une certaine méfiance en ce qui concerne les artilleurs. En mission extérieure , nous cotoyons les autres mais l'entraînement ce faisait toujours chacun dans son coin comme en France .

Mais pendant le golfe , personne n'eut plus de doute !

Bien évidemment la prise de conscience mit du temps à ce diffuser après le golfe. 

Durant d'autres opérations après la guerre du golfe ,les artilleurs , que ce soit avec du mortier de 120 mm ou du canon de 105 HM2  comme au Rwanda  avant le génocide ou pendant, en Bosnie avec nos AUF1 et mortier de 120 mm ( la s'était ceux des  SML du 2ème REI ) ou avec nos CAESAR et 120mm en Afghanistan et au Mali  , ou en Irak tout le monde n'à plus remis en cause la place et le professionnalisme des artilleurs. 

En RCA dans les années 90  , le colonel du 2ème REI était incroyablement épaté par la précison de nos tirs avec le 120 mm . Même si ses SML faisaient un excellent boulot,  celles-ci n'apportaient pas une précision pointue ( pour lui sa "arrosé" avec ses SML  )  comme nous autre le faisions. 

Les SML faisaient du bon boulot, mais sans avoir cette "touche" que possède les artilleurs. 

 

Idem, pour revenir au CENTAC à la fin de l'exercice nous avons retrouvé nos camarades de l'autre équipe et de la avons su que nous nous étions mutuellement détruit  .

Cette équipe nous raconta que sur une demande de tir Faite par le capitaine de l'escadron AMX 30 causa un tir fratricide. 

Un de ces pelotons fut détruit.  Le capitaine mis la faute sur le dos des artilleurs ... Le patron de l'équipe ne ce laissa pas faire , car comme pour nous une fois détruit eux aussi virent le chef de l'équipe servir au PC de l'escadron. 

Cela permit de mettre en de savoif d'ou venait l'erreur. 

Le capitaine demanda un tir devant un de ces pelotons ,sauf qu'il n'avait pas pensé au rayon de destruction d'un seul obus de 155 mm.

De facto il aurait du prendre les coordonnées de tel manière à ne pas prendre celle de la position exacte de l'ennemi qui était trop près de son peloton. 

De facto le chef de l'équipe d'observations n'avait pas commis d'erreur car il y avait bien transmis les coordonnées données par le capitaine de l'escadron AMX30. 

Bien évidemment nul jugement sur cette erreur , mais il y a quand même un savoir faire à acquérir , et cela met en avant qu'il n'est pas évident de tout gérer. 

Certes on pourrait ce dire que l'observateur n'à pas plus aidé le capitaine mais cela met aussi en avant le relationnel dans le commandement et de ce que laisse comme place dans l'inter-action avec l'observateur .

Alors on pourrait pensé que je m'éloigne du sujet en parlant de manière générale de l'artillerie. 

Non si le lien dans l'inter-armes et possible cela est aussi du au travail des équipes d'observateurs d'artillerie. 

Petit anecdote sur Mailly , nous étions en mode électron "libre" je dirais , en suivant un de pelotons. 

Je me souviens être arrivé à 100 mètres , à gauche  d'un AMX 10 , le voyant tirer j'ai de suite pensé et partager dans le casque équipage cela : "il tire, cela veut dire qu'il a put aussi être repéré et nous par la même occasion ! " notre chef d'équipe pris en compte ma remarque, et ordonna une marche arrière rapide , le sergent qui était en tap arrière me guidant par casque radio .

Nous avions bien fait ,la sirène installé sur le système lazer hurla ,pour annoncer  la destruction de l'AMX 10 par un tir adverse !

Une équipe s'est un ensemble qui inter-agit comme un équipage .

Bon comme raconter plus haut , pas toujours, mais la recherche de détruire l'ennemi peut obnubilé un chef .

Idem , nous étions posté mais nous avions la crainte qu'un AMX 10 RC ne nous voyant pas ben nous roule dessus. 

Je me suis posté à l'arrière de l'équipe et lorsqu'un AMX 10RC à déboulé et s'est arrêté ,je m'approcha de lui afin de lui signaler notre position. 

Je m'approchais en lui faisant des signes des bras mais il ne me voyait pas ,car un blindé voit mais pas au plus près. 

Toque sur le blindage inutile toutu comme essayer de grimper dessus , chose dangereuse, si il repart  ...On peu passer en dessous de ces roues. 

J'ai  donc reculé et la il m'a vu !

Comme quoi le combat motorisé ou mécanisé pour le "piéton " l'attention doit être importante. 

Enfin voilà , les équipes d'observateurs d'artillerie ont une grande importance et doivent être capable de faire  délivré des feux depuis la terre ,  dans un environnement dangereux , demandé des feux venant de la terre , du ciel mais aussi depuis la mer .

Idem pour le faire depuis un hélicoptère, je me rappel de ce stage ou nos cadres aviaient travailler depuis un hélico .

Oui un sacré travail !

J'ai d'ailleurs vu la montée en puissance des Équipes d'Observation dans la Profondeur .

Celle-ci s'adaptant aux différentes opex en terme de missions. Que ce soit comme OMLT en Afghanistan , ou faisant du renseignement d'ambiance sur d'autre opex .

Des personnels sachant marcher loin et longtemps , pour creuser une cache à l'instar de ce que font les paras du 13ème RDP

Vivre de manière rustique tout en devant resté cacher en zone hostile .

Des gens physiquement costaud , mentalement et psychologiquement bien préparé. 

Enfin voilà je pense que de dédié un file sur ce sujet logique.

On pourra présenter leur matos, et aborder leurs missions , suivre leur actualité etc ...

Les nouveautés en terme d'équipements.

Enfin voilà le file est ouvert !

Bien évidemment on parlera de toute les équipes d'observateurs de tout les régiments d'artillerie sans distinction .

Yves Debay avait fait un excellent article sur les EOP du 11ème RAMa  , dans Assaut Magazine. 

J'ouvre le bal avec des Bigors  ( les Marsouins qui tirent au canon ) .

Sur là page Facebook du 5ème RIAOM. 

Il y a de belles photos. 

Un article :

Citation

Les french marines

Du 10 au 19 Décembre 2016, le Détachement de Liaison d’Observation et de Coordination(DLOC) de la 6e Compagnie d'Appui du 5e RIAOM a participé à un exercice bilatéral avec la 11th Marines Expeditionary Unit (MEU) en mouillage à DJIBOUTI.

Immédiatement intégré au sein des unités de l’United States Marine Corps (USMC), il a  pris position dans un convoi d’une vingtaine de véhicules afin de rejoindre les positions d’observations d’ ALI ODE. Sur place, il a été accueilli par les grondements des tirs des chars Abrams, des LAV-25, des canons de 155mm ou encore des mortiers de 81mm mais aussi par les roquettes, canons et autres bombes des moyens aériens américains et qui ont animé le jour et la nuit. 

Sans perdre de temps les bigors ont commencé par visualiser l’organisation et les procédures des Fire Support Team (FST) US, composées chacune de 8 personnes : un officier d’infanterie chef d’équipe, un officier artillerie 155mm, un officier artillerie 81mm, un JTAC, deux sous-officiers observateurs, et deux radios. Les FST ont pu faire des démonstrations remarquables de leurs méthodes de travail et de leurs capacités. Après de nombreux échanges de procédures et de présentations de matériels, le DLOC a, à son tour, pu montrer son savoir-faire grâce à ses deux équipes d’observation, équipées de VAB OBS, dont une équipe dotée d’un JTAC. 

Puis, une fois la confiance réciproque acquise, le temps de la véritable intégration est venu. Tout en conservant leur organisation propre, mais en utilisant le CALL FOR FIRE (CFF) US, les bigors ont pu effectuer des demandes de tir d’obus explosifs de 155mm et de 81mm. De plus le JTAC français a eu l’opportunité d’effectuer des tirs réels de deux GBU12 depuis des AV8 Harrier ainsi que plusieurs passes canons et roquettes depuis leurs hélicoptères d’attaques AH1 Cobra et UH1 Huey. L’Officier Coordinateur des Feux (OCF), quant à lui, était directement injecté au sein du Fire Support Coordination Center (FSCC) US, chargé de contrôler et d’accorder les tirs. 
Ne s’arrêtant pas à ce niveau de coopération et d’échange, les bigors du DLOC ont tenu à s’exercer davantage dans la maîtrise du CFF US en se réorganisant à la manière des Marines, aussi bien de façon organique que sur la procédure. Ebahis et impressionnés, nos camarades d’outre-Atlantique ont insisté à leur tour pour commander des tirs de TRF1 avec la messagerie française, le MT16, de surcroît dans la langue de Molière.

Outre l’importance et la qualité des échanges opérationnels et culturels, cet exercice interalliés a été une expérience remarquable et très enrichissante pour tous, mais également l’occasion de tisser des liens particuliers que tous les acteurs sont désireux de réitérer dès que possible.

LTN R. Yohan

 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gibbs, désolé mais les EOP n'existent plus ; ils restent les EO.

Il y a 5 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Le capitaine demanda un tir devant un de ces pelotons ,sauf qu'il n'avait pas pensé au rayon de destruction d'un seul obus de 155 mm.

De facto il aurait du prendre les coordonnées de tel manière à ne pas prendre celle de la position exacte de l'ennemi qui était trop près de son peloton. 

De facto le chef de l'équipe d'observations n'avait pas commis d'erreur car il y avait bien transmis les coordonnées données par le capitaine de l'escadron AMX30. 

A l'époque, la distance du plus proche ami n'était pas communiquée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les EOP ne sont plus utilisée c'est les EO il faut aussi noter que les JTAC on double casquette Appui aérien/ Appui feu terrestre. Les  Appuis feu naval sont maintenant du ressort des commando marine afin d'éviter les frindly fir.

Ils y a eu une réorganisation dans les RA en plus d'avoir tous une batterie sol air ils ont aussi depuis septembre 2016 une batterie d'acquisition et de surveillance qui est en charge de trouver des target pour les EO qui sont intégré dans chaque batterie. Les équipes observateurs sont soit à pied ou en VAB VOA voir en AMX10 VOA valorisée.

Une BAS batterie d'acquisition et de surveillance c'est 6 PVP pour mettre en œuvre 2 radar d'acquisition ainsi que 1 DRAC plus un groupe de protection de 12 hommes avec une MAG et une Minim 

Quelques photos de la BAS du 40 RA en exercice.

16300447_704428866392839_784014238188083

 

16403139_704428633059529_518106319905802

Les nouveaux radar de surveillance et d'acquisition de l'artillerie

16422225_704428706392855_175262228428316

Le PVP aménager fourni de la puissance électrique au radar tout en ayant une consol de réception.

16252424_704428883059504_211768412712272

 

16402504_704428603059532_794046024382144

 

Avec son Groupe protection

16665608_709987732503619_283590850804580

 

Et un petit hommage aux observateurs d'artilleries de 14/18  Ou les soldats d'aujourd'hui vont régulièrement s'inspirer du spirit de leur ancêtres

16601927_709988465836879_731244153925460

 

16602250_709988342503558_237857979952857

 

http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article17058

   

Edited by Scarabé
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fanch a dit :

Gibbs, désolé mais les EOP n'existent plus ; ils restent les EO.

A l'époque, la distance du plus proche ami n'était pas communiquée ?

Pas grave , je me disais bien que je ne serai plus à jour sur pas mal de choses .

Le temps passe :souritc: .

Je vais modifier le titre de suite :souritc:.

je ne saisi pas ta question sur la distance du plus proche ami ?

On bossait à la carte papier , donc je suppose que le capitaine avait positionné sur sa carte ses pelotons , il a suffit que les coordonnées précise de ce peloton n'est pas correctement était  envoyé par le chef de peloton à son capitaine, ou que le capitaine n'ai pas pris en compte la distance de destruction d'un obus de 155 mm .

Il a suffit que le peloton ait aussi put bougé entre temps pour X raison comme prendre une meilleure position en pensant être à l'abri vers l'avant. 

Comme une équipe d'observateurs ne peut pas suivre les 3 pelotons pour avoir un visuel ,et que selon la situation la position exacte en temps réel était pas évidente comme sa bouge régulièrement,  quand le capitaine à envoyé sa demande en passant par l'observateur , l'observateur lui suit aussi la manip et à plus ou moins une position exacte des autres pelotons , donc de facto il envoi la demande avec  les coordonnées que le capitaine lui envoi .L'observateur ce fit au capitaine qui logiquement doit appliqué la procédure de demande d'appui feu .

Si il y a eu erreur de coordonnées que ce soit dûe à une erreur du chef de peloton qui ne donne pas sa position exacte à son capitaine et que le capitaine ne prend pas en compte le rayon efficacité, l'observateur ne pourra pas le voir sur la carte tout en n'ayant pas un visuel sur le peloton en question .

Une simple erreur de coordonnées, CAD que le capitaine à mal pris celle envoyé par le chef de peloton , et l'observateur ne pourra pas le vérifier concrètement. 

Ma réponse n'est peut être pas très clair. 

Mais sa date mon anecdote .

Une chose est sûre l'équipe d'observateurs avaient pas commis l'erreur. 

Sur le coup je pense que les observateurs ne faisaient que transmettre la demande du CDU , et que l'entité qui simulée le PC feux à pas fait gaffe à l'erreur du CDU .

Au niveau artillerie il n'y avait que nous , lrétention reste de la chaîne étant gérer par le CENTAC

Enfin sa fait longtemps mine de rien, mais mémoire à du mal à recadrer tout sa .

  

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maintenant la méthode classique : tu envoies les coordonnées de la cible, le type de cible, l'effet à obtenir (Fum, neutralisation...) et la distance et direction du plus proche ami (qui n'est pas forcément l'EO ou la personne qui demande le tir.

Après le choix de la munition (120, 81, 155...), si il faut tirer plus long, c'est la gamelle du CAF (coordinateur appui feux) mais en aucun cas de l'unité de mêlée. En gros à l'heure actuelle dans ton exemple, si le message est bien rempli, c'est à l'artilleur de refuser/modifier le tir/taper au 120 et pas 155...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fanch a dit :

Maintenant la méthode classique : tu envoies les coordonnées de la cible, le type de cible, l'effet à obtenir (Fum, neutralisation...) et la distance et direction du plus proche ami (qui n'est pas forcément l'EO ou la personne qui demande le tir.

Après le choix de la munition (120, 81, 155...), si il faut tirer plus long, c'est la gamelle du CAF (coordinateur appui feux) mais en aucun cas de l'unité de mêlée. En gros à l'heure actuelle dans ton exemple, si le message est bien rempli, c'est à l'artilleur de refuser/modifier le tir/taper au 120 et pas 155...

A mon avis je commence à comprendre le pourquoi du comment. 

Quand on est parti à Mailly ,cela n'était pas prévu. 

Nous devions faire l'école à feu régimentaire  sur Suippes pendant 3 semaines comme prévu puis regagner avec  le régiment la Lande d'Ouée à l'issu .

On a rejoint Mailly le camp rapidement et s'est la qu'on à compris le contexte de la manip , personnellement je découvrais le concept du CENTAC en mode inter-armes. 

Donc à mon avis le problème est venu de l'entité du camps qui tenait ce rôle de CAF .

Donc que notre observateur n'à fait que relayer la demande du capitaine selon une procédure établi avec le CENTAC dans le cadre de la mise en place de la partie artillerie simulée . 

En fait je m'aperçois que s'était tout nouveau la présence d'une équipe d'observateurs. 

Fallait sûrement que sa ce mette en place au niveau du CENTAC et donc des pb inhérent à la mise en place du mode contrôle de l'artillerie simulée .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand un VAB VOA est en plaque

13301349_1334666633214173_51165843099599

La foudre va tomber

13305224_1334666529880850_57380269782223

 

A Djibouti c'est souvent les américains qui même la danse

Du 10 au 19 Décembre 2016, le Détachement de Liaison d’Observation et de Coordination(DLOC) de la 6e Compagnie d'Appui du 5e RIAOM a participé à un exercice bilatéral avec la 11th Marines Expeditionary Unit (MEU) en mouillage à DJIBOUTI.

Immédiatement intégré au sein des unités de l’United States Marine Corps (USMC), il a pris position dans un convoi d’une vingtaine de véhicules afin de rejoindre les positions d’observations d’ ALI ODE. Sur place, il a été accueilli par les ...grondements des tirs des chars Abrams, des LAV-25, des canons de 155mm ou encore des mortiers de 81mm mais aussi par les roquettes, canons et autres bombes des moyens aériens américains et qui ont animé le jour et la nuit.

Sans perdre de temps les bigors ont commencé par visualiser l’organisation et les procédures des Fire Support Team (FST) US, composées chacune de 8 personnes : un officier d’infanterie chef d’équipe, un officier artillerie 155mm, un officier artillerie 81mm, un JTAC, deux sous-officiers observateurs, et deux radios. Les FST ont pu faire des démonstrations remarquables de leurs méthodes de travail et de leurs capacités. Après de nombreux échanges de procédures et de présentations de matériels, le DLOC a, à son tour, pu montrer son savoir-faire grâce à ses deux équipes d’observation, équipées de VAB OBS, dont une équipe dotée d’un JTAC.

Puis, une fois la confiance réciproque acquise, le temps de la véritable intégration est venu. Tout en conservant leur organisation propre, mais en utilisant le CALL FOR FIRE (CFF) US, les bigors ont pu effectuer des demandes de tir d’obus explosifs de 155mm et de 81mm. De plus le JTAC français a eu l’opportunité d’effectuer des tirs réels de deux GBU12 depuis des AV8 Harrier ainsi que plusieurs passes canons et roquettes depuis leurs hélicoptères d’attaques AH1 Cobra et UH1 Huey. L’Officier Coordinateur des Feux (OCF), quant à lui, était directement injecté au sein du Fire Support Coordination Center (FSCC) US, chargé de contrôler et d’accorder les tirs.
Ne s’arrêtant pas à ce niveau de coopération et d’échange, les bigors du DLOC ont tenu à s’exercer davantage dans la maîtrise du CFF US en se réorganisant à la manière des Marines, aussi bien de façon organique que sur la procédure. Ebahis et impressionnés, nos camarades d’outre-Atlantique ont insisté à leur tour pour commander des tirs de TRF1 avec la messagerie française, le MT16, de surcroît dans la langue de Molière.

Outre l’importance et la qualité des échanges opérationnels et culturels, cet exercice interalliés a été une expérience remarquable et très enrichissante pour tous, mais également l’occasion de tisser des liens particuliers que tous les acteurs sont désireux de réitérer dès que possible.

LTN R. Yohan

15975263_1266996613355551_26715538446207

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23 février 2017 à 23:09, g4lly a dit :

Swarovski STS80HD ... la longue vue a 2000 balles ils se privent de rien dans l'AdT.

Tu connaîtrais d'autres références pour faire ce boulot ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Serge said:

Tu connaîtrais d'autres références pour faire ce boulot ?

Tous les fabriquant de lunette de bridwatching notament: Kite, Kowa, Zeiss, Leica, Nikon, Pentax, Hawke etc. L'avantage de Svaro c'est la large gamme d'occulaire droit, mais disons que c'est un peu un produit de luxe svaro meme si c'est des tres bonne optique, l'AdT nous habitue pas forcément a ce genre de choix qualité plutot que prix.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu te bases sur quoi pour affirmer que "l'AdT nous habitue pas forcément à ce genre de choix" ?

Et connais-tu un fournisseur dont le prix pour ces optiques est à moins de 2000 ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, Serge said:

Tu te bases sur quoi pour affirmer que "l'AdT nous habitue pas forcément à ce genre de choix" ?

Et connais-tu un fournisseur dont le prix pour ces optiques est à moins de 2000 ?

 

La pour le svaro en prix public on est bien au dela de 2000 ... on doit être a 1800 pour l'optique et 500 ou 600 pour chaque occulaire dans cette gamme...

Et oui évidement il y a moins cher ... du moins en prix public ... je ne sais pas combien svaro a consenti de ristourne a l' AdT mais comme ils sont en position de force sur le marché et que la commande doit pas etre gargantuesque il y a pas de raison qu'il baisse le pantalon.

Bah il suffit de regarder avec quel merde les soldats vont faire la guerre pour comprendre que l'AdT ne fait pas passer la qualité en premier, du moins pour les équipement acheté "massivement" ...

C'est pas pour rien qu'il y a des monceau d'achat perso pour tout ce qui est sensé etre du "confort".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu compares tout et n'importe quoi. 

Donc, c'est bien ça. Tu n'as aucune info pour porter de tels jugements.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, g4lly a dit :

C'est pas pour rien qu'il y a des monceau d'achat perso pour tout ce qui est sensé etre du "confort".

Il y a quand même nettement moins d'achat perso qu'il y a quelques années : musettes, treillis, chaussures, UBAS... et la qualité générale du matos perçus "massivement" s'est considérablement amélioré justifiant moins l'achat de confort

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà des extraits tiré de Assaut Magazine, un reportage de Yves Debay sur le 11ème RAMa. 

 

On tire ou on veux et quand on veux !

ALTER POST FULMINA TERROR

En Afghanistan, le chef de corps du 11ème RAMa avec ces cadres ont eu une très bonne idée. 

En observant les ballons de surveillance des américains ,  les cadres du 11ème RAMa vont comprendre que l'on peut tirer un grand parti de ces ballons comme moyens d'observations et ainsi repérer les barbus et ainsi leur envoyer la foudre sur la gueule. 

Comme pendant la Grande Guerre les ballons d'observation reprendront du service .

Le colonel demanda à l'adjudant-chef G de convaincre les contractors  américain de collaborer. 

Ceux-ci vont accepter avec enthousiasme et une petite équipe du 11ème RAMa comprenant aussi un spécialiste image du 61ème RA va travailler avec les contractors US .

Les résultats ne ce feront pas attendre et plusieurs équipes de poseurs d'IED prise la main dans le sac seront neutralisé. 

Le chef Hassan Doula sera capturé ( par le 2ème RIMa ), la team franco-US déserrera la pression sur la COP Hutnik en lançant sur les poseurs d'IED , Tigre , F15 et bien sûr des obus de 155 mm tiré par les CAESAR

 

Au vu de l'évolution des menaces , en Afghanistan il était trop dangereux d'envoyer une équipe d'observateurs  seule , de facto les observateurs vont s'adapté en sortant en "force "avec des équipes de 4 , 6 ou 8 hommes intégré à des équipes du 2ème Hussard, les snipers des GTIA , des CAS des Commandos de l'Air ou des Commandos Marine. 

Depuis des points hauts, ils remplissaient leur travail d'observation et d'appui .

En nombre ils pouvaient durée plus longtemps confirme un lieutenant du 11ème RAMa. 

Un groupe d'observateurs pouvait resté isolé pendant 12 à 13 jours comme ce fut le cas avec un ces observateurs du 11ème RAMa groupé avec un un groupe de tireur longue distance du 2ème RIMa

En fait le guidage d'un fusil de sniping  lourd comme le PGM 12,7 mm est très semblable à celui du réglage d'un tir CAESAR

Le lieutenant Lucien dira : "les distances d'observation sont similaires et ont s'est même "amusé" à ce désigner des cibles mutuellement ".

 

Les observateurs du 11ème RAMa feront dans le précis , et en plein brouillard , un temps à ne pas mettre un Tigre dehors , les artilleurs de Marine du 11 vont réussir à dégager nos soldats par des tirs à moins de 80 mètres de nos hommes , soit presque à la limite de portée mortelle des éclats. 

 

Les observateurs du 11ème RAMa peuvent non seulement faire tirer des canons ou des mortiers, mais aussi des Tigres de l'ALAT, ou un pilote de F15E de l'Air Force avec un horrible accent texan .

Un des observateurs bigors dira :" les Commandos Marine avec lesquels il nous arrive de travailler sont vraiment très fort en CAS  ( Close Air Support ) mais ils n'ont pas le feeling artillerie.  Nous on va faire tirer "tout cela" et raisonner en terme de puissance de lanceurs sachant qu'il y a de la munition .Une de nos forces, aujourd'hui est d'employer toute la palette de munitions. "

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎08‎/‎03‎/‎2017 à 01:54, Gibbs le Cajun a dit :

 

Au vu de l'évolution des menaces , en Afghanistan il était trop dangereux d'envoyer une équipe d'observateurs  seule , de facto les observateurs vont s'adapté en sortant en "force "avec des équipes de 4 , 6 ou 8 hommes

Le groupe protection a été standardisé à 8 et le groupe observation à 4.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu sur la page Facebook du 11ème RAMa. 

Félicitation au sergent Julien du 11ème RAMa :smile: .

 

Citation

Moyenne historique à Draguignan – CT1 ART/CAF.

Le sergent Julien du 11e RAMa, affecté à la batterie d’acquisition et de surveillance (B10), a terminé major lors de son certificat technique du 1er degré (CT1) « Coordination des Appui Feux » à l’école d’Artillerie (EA) à Draguignan.

Avec une moyenne de 18.01 et une mention « très bien », il a pulvérisé le record historique de l’école, faisant honneur à son régiment et aux troupes de Marine.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, prof.566 a dit :

Il déconne le tweeter NATO là. Le standard OTAN, c'est FAC pas JTAC... (même si ca revient à peu près au même).

Non FAC a été supprimé du langage Il reste plus que les JTAC  ( Joint Terminal Attack Controller) Qui coordonne l'ensemble des feux. Air /terre/ Mer.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,412
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Andreas
    Newest Member
    Andreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,718
    Total Topics
    1,250,704
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries