Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Corne de l'Afrique ( Djibouti, Éthiopie, Somalie) le laboratoire des confrontations modernes 


Recommended Posts

Le 24/12/2020 à 06:12, collectionneur a dit :

Massacre dans une région à l'ouest de l'Éthiopie, un nouveau conflit hetnique qui s'ouvre en plus du Tigré ?

https://www.ouest-france.fr/monde/ethiopie/ethiopie-des-hommes-armes-tuent-plus-de-100-personnes-dans-l-ouest-du-pays-7098938

 

https://www.france24.com/en/video/20201224-ethiopia-benishangul-gumuz-military-kills-42-people-involved-in-deadly-attack

Apparemment l'armée éthiopienne a vite agit, il y a une vidéo ou la journaliste apporte des précisions, apparemment ça serait entre Oromos ( majoritairement musulman) et les Shinashas, mais j'ai l'impression qu'il y a eu plusieurs attaques, une avait plutôt concernée les Amarah ( majoritaire en Éthiopie, chrétien, mais pas majoritaire dans cette région). 

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Shinasha_people

Moi je trouve quand même étrange toute ces poussés des groupes identitaires entre les Tigréens et les Oromos... Les Oromos ont par le passé menaient de la guérilla contre le gvt central éthiopien. 

 Vu comment l'armée éthiopienne a vite réagit face aux Tigréens, ce serait surprenant que les Oromos aient joué la carte " on profite du bordel côté Tigrée pour agir", vu que l'armée éthiopienne a vite gérée le pb Tigréen en se déployant rapidement, se qui a était aussi le cas dans cette région. 

Je reste persuadé que derrière tout ça il y a des mains étrangères... Du genre Égypte et le Soudan.... 

Citation

 

Éthiopie - Benishangul-Gumuz: L'armée tue 42 personnes impliquées dans une attaque meurtrière

L'armée éthiopienne a tué 42 personnes qui auraient été responsables du massacre de plus de 100 civils dans une partie ouest du pays en difficulté, ont déclaré jeudi des responsables locaux. Les troupes fédérales ont également saisi des armes à feu et des flèches pendant l'opération, a déclaré le gouvernement de la région de Benishangul-Gumuz, après que des hommes armés aient mené mercredi l'assaut brutal avant l'aube, au cours duquel des dizaines de personnes ont également été blessées. Maria Gerth-Niculescu de FRANCE 24 nous en dit plus.

 

Un autre lien :

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/ethiopie/les-violences-ethniques-se-multiplient-en-ethiopie-et-menacent-l-avenir-du-pays_4231801.html

 

Ici l'ethnie concernée avec les Oromos. 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Benishangul-Gumuz

Autre chose intéressante c'est que c'est dans cette région que le projet de barrage est prévu :

Citation

C'est dans cette région que l'Éthiopie a entrepris de construire le barrage de la Renaissance (Grand Ethiopian Renaissance Dam) sur le Nil bleu.

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Barrage_de_la_Renaissance

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Mais dans le même temps, cela chauffe dans le secteur entre le Soudan qui veut récupérer des terres agricoles et l'Éthiopie dans le triangle d’Al-Fashaga :

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/12/30/l-ethiopie-et-le-soudan-a-couteaux-tires-pour-le-controle-d-une-zone-frontaliere_6064842_3212.html

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, collectionneur a dit :

Mais dans le même temps, cela chauffe dans le secteur entre le Soudan qui veut récupérer des terres agricoles et l'Éthiopie dans le triangle d’Al-Fashaga :

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/12/30/l-ethiopie-et-le-soudan-a-couteaux-tires-pour-le-controle-d-une-zone-frontaliere_6064842_3212.html

Le Soudan qui va aussi prochainement voir se libérer le Darfour de la force onusienne qui s’y trouve. En effet débute aujourd'hui son retrait qui durera 6 mois. Khartoum ayant annoncé l’envoi de 15 000 hommes pour prendre la relève. 

Connaissant le passé,  il est à craindre une détérioration sécuritaire et cequi touche le Darfour, touche le Tchad, touche la RCA, la Libye (dont les réfugiés). 

Le Soudan du Sud, nation indépendante désormais,  s’avère être un sacré bordel qui pourrait s’exciter très rapidement. Des dépendances au pétrole qui est le nerf de la guerre et des ambitions. 

Affaires à suivre de près. 

 

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Ça faisait longtemps ! 

La dernière fois que j'ai entendu parlé du Frud optique guerre avec le gvt Djiboutien, c'était quand on assurait une forme de temporisation entre eux et l'armée Djiboutienne à Obock et du côté de Tadjoura, ça remonte à 1993/1994 durant mon séjour d'un an à la 1ère compagnie du 5ème RIAOM .

Bon ben ça aura duré pas mal de temps la pause... Bon il y a eu quand même entre temps un peu d'insécurité au nord mais bon c'était pas courant ni régulier. 

Pour rappel le Frud c'est des gens de l'ethnie Affar qui a toujours eu du mal avec le poids des Issas dans le gvt et qui reste l'ethnie majoritaire à Djibouti ... 

Encore une fois, la démocratie en Afrique reste basée sur la démographie et l'ethnie qui sera majoritaire ou qui  pourra avoir des alliances si il y a quelques proximités ethnique ou clanique ... Et là c'est factuel... Même si beaucoup ont encore du mal à vouloir entendre cet argument... On est très loin de la démocratie tel que l'on peut la vivre en Europe ou ailleurs...

Pour rappel le Frud :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Front_pour_la_restauration_de_l'unité_et_la_démocratie

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Est-ce que tout ce bazar aurait un lien avec les évènements en cours en Éthiopie et sur la frontière soudanaise ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Ciders a dit :

Est-ce que tout ce bazar aurait un lien avec les évènements en cours en Éthiopie et sur la frontière soudanaise ?

Je ne le pense pas, c'est plutôt interne à Djibouti dans le différent que j'ai mis en avant dans mon message précédent. 

Et avec l'argent qui se brasse avec tout les pays étranger dont la Chine, il doit y avoir une grosse méfiance vu les risques de corruption au sein de l'état et des fonctionnaires ou les Issas sont très présent. Bon ça serait à l'inverse les affars en majorité dans le pays, le risque serait aussi de mise au niveau corruption faute de contrôle. Bon chez nous aussi le risque existe en France même si on a pas un niveau important au niveau corruption vu les contrôles. Mais là bas c'est différent. 

Entre ça, et peut être aussi des lois qui changent et qui pourrait favoriser des Issas, de facto ça pourrait faire réagir les affars du Frud. 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

@Ciders

Voilà des éléments qui amènent disons des biscuits au Frud pour se remettre en scène. 

Et apparemment le président Djiboutien a fini par opter pour la Chine, alors qu'avant il y avait encore de l'équilibre via les autres pays présent... 

Ça pue quand même beaucoup... Enfin dans le sens que le président Djiboutien doit pas mal palper question oseille avec les chinois... Et vu qu'ils se présente encore ( quelle surprise !) aux prochaines élections... Ça amène quand même à se poser des questions vu l'état du pays, je sais pas si ça ne finira pas un jour de manière très tendue, ou une révolution de palais présidentiel qui sera limitée ... Il suffit d'un truc qui écarterai un type de son entourage, un type important mais qui serait devenu trop gênant, vu que parfois ça devient un peu parano quand on la pouvoir depuis longtemps... 

Enfin on verra bien. 

 

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

Ce qui expliquerait en partie l'entrisme émirati dans le Somaliland avec de grands projets portuaires à Berbera où les travaux qui visent actuellement à l'étendre ont été attribués en 2017 à... DP World.

https://www.busiweek.com/dp-world-completes-400-meter-expansion-of-somalilands-berbera-port/

Il y a aussi des intérêts croissants des EAU en Erythrée avec la base aéronavale (on peut le dire désormais) d'Assab. Et au même moment, le Soudan qui revient en grâce avec le retour des Américains, le soutien discret des Israéliens. La mer Rouge va s'agiter de nouveau on dirait.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Bon... 

À prendre avec des pincettes, ça  paraît trop énorme comme info... 

J'ai lu qu'il y aurait un accord tripartiste entre l'Éthiopie, la Somalie et l'Erythrée... 

Selon ces infos, 3000 soldats somaliens, formé en Érythrée aurait été déployé au Tigrée... Apparemment seul 180 auraient survécu... 

Je suis dubitatif car comme le souligne un des commentaires l'armée éthiopienne est une grande armée au niveau effectif, donc pour gérer l'affaire au Tigrée pourquoi elle aurait eu un renfort de somaliens... 

 

 

 

Ici on met en avant les unités supposées et les pays qui auraient combattu contre les tigréens. 

Je sais qu'il y a eu des échanges entre Éthiopie et Érythrée, donc peut être que les tigréens après s'être fait rapidement battre sur le terrain fait de la communication pour essayer de minimiser sa défaite tout en laissant entendre que l'Éthiopie pour gérer des affaires interne demandé de l'aide étrangère... et la mise en avant de soldats somaliens qui auraient combattu contre eux mais aurait subi des pertes énormes, mouerf quand on voit la taille de l'armée éthiopienne et celle de l'Érythrée , qui plus est on une expérience au combat puisque les 2 pays ce sont fait la guerre, plus l'opération menée par l'armée éthiopienne en Somalie contre les shebabs somaliens, je pense que ça aide bien et permette de gérer sans avoir l'apport de somaliens.... 

Et puis au vu de la durée du conflit et de la rapidité dans la réaction de l'armée ethiopienne pour agir au Tigrée , ça fait juste pour former des soldats Somaliens en Érythrée... Même si on est pas sur du standard occidental au niveau temps de formation... 

Donc hormis vouloir impliqué la Somalie afin de dénoncer les accord entre l'Éthiopie, la Somalie et l'Érythrée, et laissé croire que l'Éthiopie pour gérer des pb internes auraient besoin de pays étranger, le but étant pour les rebelles tigréens de décridibiliser le pouvoir central.

En mettant en avant les pertes énorme supposées des somaliens, idem les tigréens veulent se donner l'image d'avoir était malgré leur infériorité quand même efficace en tuant beaucoup de somaliens ... Mais étrange ils ne mettent pas en avant les pertes qu'auraient subie l'armée éthiopienne... Pourtant on a un ordre de chiffre qui laisse penser que ça a du être très violent, l'armée éthiopienne pour rapidement casser la résistance tigréenne, donc de perdre le monde qu'il faut pour atteindre leurs objectifs. Et avec l'armée érythréenne qui a du a mon avis mettre la pression pour se débarrasser des tigréens, on est donc plutôt dans un échange de bon procédé entre l'Éthiopie et l'Érythrée face à un problème commun. 

Donc ça sent l'intox cette affaire de somaliens présent dans cette guerre... Après comme ça va être difficile de retrouver et identifier des morts, facile pour les tigréens de laissé supposer qu'il y a des somaliens parmi les morts,vu que personne pourra vérifier. 

Et pour les pseudos survivants somaliens, à vérifier... Mais j'ai des doutes... 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Bon... 

À prendre avec des pincettes, ça  paraît trop énorme comme info... 

J'ai lu qu'il y aurait un accord tripartiste entre l'Éthiopie, la Somalie et l'Erythrée... 

Selon ces infos, 3000 soldats somaliens, formé en Érythrée aurait été déployé au Tigrée... Apparemment seul 180 auraient survécu... 

Je suis dubitatif car comme le souligne un des commentaires l'armée éthiopienne est une grande armée au niveau effectif, donc pour gérer l'affaire au Tigrée pourquoi elle aurait eu un renfort de somaliens... 

 

 

 

Ici on met en avant les unités supposées et les pays qui auraient combattu contre les tigréens. 

 

Et pour les pseudos survivants somaliens, à vérifier... Mais j'ai des doutes... 

 

Dans cette histoire c'est pas plutot l'Erythrée. Qui soutien la region du Tigré contre l'Ethiopie Je pense qu'ils ont tout a y gagné en agrandisant encore leur pays. Ils ont quand même privé l'Ethiopie d'un deboucher sur la mer et ils sont plus ou moins engager dans une pseudo guerre. 

C'est quand même un beau merdier cette Afrique.   

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Scarabé a dit :

Dans cette histoire c'est pas plutot l'Erythrée. Qui soutien la region du Tigré contre l'Ethiopie Je pense qu'ils ont tout a y gagné en agrandisant encore leur pays. Ils ont quand même privé l'Ethiopie d'un deboucher sur la mer et ils sont plus ou moins engager dans une pseudo guerre. 

C'est quand même un beau merdier cette Afrique.   

Non. 

L'Éthiopie et l'Érythrée après leur guerre sont passait à une relation apaisée, et vu que les érythréens se sont retrouvé dans une situation économique grave qui a poussait la population à quitter le pays se qui a aggravé la situation de l'Érythrée , et pour eux il n'y a aucun intérêt à déstabiliser l'Éthiopie vu que le seul avantage qu'offre l'Érythrée c'est son accès à la mer, donc avec l'Éthiopie voisine qui déjà passe par Djibouti pour avoir l'accès à la mer. 

Donc ça n'a rien changé pour l'Éthiopie dans le sens où même si l'Érythrée lui interdisait l'accès à la mer, avec Djibouti les éthiopiens ont put gérer. Les érythréens en obtenant leur indépendance avec l'Éthiopie à cru qu'elle pourrait tenir cette dernière et lui mettre la pression étant donné qu'avec cette indépendance l'Éthiopie perdait son accès à la mer. 

Donc pour l'affaire avec le Tigrée, je pense que les érythréens et éthiopiens ont un intérêt commun, ne pas être emmerdé par les tigréens, vu que ces derniers ce sont installé en Érythrée. 

Pour rappel, l'Érythrée à voulu prendre du territoire à Djibouti, et apparemment soutien le Frud, le mouvement Affar qui déjà dans les années 90 s'était révolté au vu de la mainmise sur le pays des issas qui auront toujours la mainmise sur le pays vu que la démocratie verra toujours l'effet ethnique peser via la démographie. 

Je pense que le jeu de l'Erythrée a était de tenter de grignoter du terrain avec Djibouti avec l'idée de disons tenter d'isoler encore plus l'Éthiopie par rapport à la mer.

Donc pour se faire l'Érythrée à testée Djibouti à l'époque, idem pour voir la réaction au niveau international. Car faut pas oublier que les accords de défense avec le France et Djibouti n'implique pas d'agir de suite au côté de Djibouti si se dernier gère, ça évite aussi d'être perçu comme trop intrusif auprès du gvt djiboutien . Se qui explique pourquoi la France n'a pas agis en mode action de combat à l'époque, mais elle a dû rapidement faire jouer l'ONU pour temporiser. 

Bon vu la réaction au niveau international qui a déployé une force d'interposition, les érythréens ont vu que ça restait verrouillé quand bien même la France n'a pas agit sur le terrain au côté des djiboutiens qui n'avaient pas fait de demande au niveau militaire à la France .

Mais avec le retour du Frud via un affrontement récent à Djibouti, le Frud que les érythréens avaient apparemment soutenu dans les années 90 , on peut se demandait si les érythréens ont pas plutôt opté pour une approche via le Frud en se qui concerne Djibouti, peut être avec l'idée que si demain les affars prennent d'eux même le pouvoir à Djibouti, il sera peut-être plus facile d'avoir un gvt djiboutien qui aurait de bonne relation avec l'Érythrée et donc pouvoir avoir une sorte d'alliance pour disons avoir une capacité de pression sur l'Éthiopie au niveau de l'accès à la mer et disons casquer bien  plus pour bénéficier à l'accès à la mer. 

Donc avec le réveil du Frud, c'est peut-être la nouvelle stratégie des érythréens pour peser face à l'Éthiopie au vu de cette obsession des érythréens du contrôle de l'accès à la mer. 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_djibouto-érythréenne

Pour l'association éthiopiens et érythréens quelques détails qui fait que les 2 pays ont en commun un même pb, les tigréens. 

https://www.letemps.ch/monde/revanche-lerythree-tigre

Faut comprendre que les gens de la Corne de l'Afrique, ça n'a rien à voir avec le reste de l'Afrique, la mentalité étant complètement différente. 

Au niveau association entre l'Éthiopie et l'Érythrée face aux tigréens, il n'y a rien d'illogique, on a bien vu les USA et la GB être allié de l'URSS... Pourtant si on regarde les rapports historique entre la GB et la Russie, les tensions ont toujours existé et déjà face aux Tsars... Mais pourtant les alliances ont quand même eu lieu malgré des différents hyper importants entre anglais et russes, la 1ère guerre mondiale aussi. 

Et puis oublions que l'Europe jusqu'à la 2ème guerre mondiale était un sacré bordel, qu'on a eu les Balkans partir en son et lumière, l'Ukraine aussi c'est pas mal question bordel... 

Effectivement, l'Afrique c'est surtout le côté africain qui donne l'image de bordel, mais si on se penche en profondeur sur se qui peut animer des tensions, ben on est parfois pas si éloigné de se que l'on a put voir ailleurs. 

Une petite anecdote d'un ancien responsable colonial dans l'entre 2 guerres  je crois que c'était au Sénégal, des tensions entre villages ont vu un règlement de compte, le responsable colonial rencontre un des chefs de village et lui explique que pour régler le litige, le massacre d'une trentaine de personnes  était pas la solution, et la le chef de village répond à l'administrateur colonial que c'est plutôt ironique se que dit l'administrateur, oui il y a eu une trentaine de victimes pour régler un problème entre les 2 villages, mais les européens pour régler un pb entre pays voisins, des millions de personnes ont été massacré durant la 1ère guerre mondiale. 

Quand on voit la logique du chef de village, sur le fond il a pas tord, mais il voyait ça avec sa propre grille de lecture limitée à son environnement, tout comme l'administrateur colonial avait sa grille de lecture. De facto ça prouve que faut pas voir les choses avec notre prime occidental, européen. 

Après c'est sur, moi aussi ça m'est arrivé de dire que l'Afrique c'était le bordel, mais j'ai put voir les différences, car le continent africain c'est surtout des Afriques différentes entre elles, qui ne s'aiment pas et n'auront pas de communs vu que la géographie a aussi formaté les caractères et mentalité. 

La Corne de l'Afrique, c'est des gens qui ont en commun d'être dur, qui ont pas la mémoire courte et qui si ils ne peuvent pas se venger sur le moment, ils attendront le temps qu'il faut, il y aura même de la détente avec ceux avec qui ils sont en litige, mais si il y a une occasion pour appliquer la vengeance, ils n'hésiteront pas. Et la c'est le cas pour les Érythréens et les éthiopiens contre les tigréens. 

L'Éthiopie est un vieux pays, qui n'a jamais été colonisé, les italiens ont subi une défaite terrible au 19ème siècle, et l'invasion de Mussolini qui a pas fait dans la dentelle n'a jamais reussi à tenir le pays, les garnisons étant isolé, enfin bref ils géraient rien. Il y aura certe l'aide allié mais bon, avec le temps les italiens même sans les alliés auraient été viré par les éthiopiens. 

Donc l'Éthiopie à perdue du temp avec la phase marxiste, mais elle avance et vu que beaucoup de pays voisins et lié par le Nil ont pas envie de la voir montée en gamme, ben on teste l'Éthiopie en soufflant sur des braises issus du contexte année 70/80/90 .

 

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Coopération entre Djibouti et l'Éthiopie pour former un centre nodal de transport :

https://www.air-cosmos.com/article/air-djibouti-ethiopian-airlines-et-le-port-de-djibouti-forment-un-partenariat-de-fret-arien-2415

....Les compagnies Ethiopian Airlines et Air Djibouti ont signé un accord tripartite avec le port de Djibouti pour développer un hub cargo aéro-maritime, en collaboration avec l'aéroport de Djibouti. L'idée est de récupérer une partie du trafic cargo qui jusqu'à maintenant passait par Dubai, les marchandises arrivant au port des Emirats par bateau pour être réacheminées par avion sur l'ensemble du continent africain. Le projet est de relocaliser ces échanges en développant le terminal à conteneurs de Doraleh à Djibouti. Chaque année, un total de 850 000 tonnes destinées à l'Afrique transitent via l'émirat de Dubai. Avec cet accord tripartite, les signataires espèrent récupérer la moitié de ce trafic en créant un système de plateforme intégrant le port de Djibouti et les deux compagnies aériennes Ethiopian Airlines et Air Djibouti. ...

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Le dernier article ''Le rêve avorté du Singapour africain'' parle de cette nouvelle ligne de chemin de fer construite par la Chine :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_d'Addis-Abeba_à_Djibouti

Sait on sa capacité et chiffres d'affaires ?

Le port a été aussi offert aux Chinois Manu militari :

En 2018, DP World, opérateur émirati, majoritairement détenu par Dubaï, est purement et simplement éjecté de la gestion de son port. Libre, la place est reprise par un actionnaire… chinois, le groupe China Merchants Port Holdings qui reprend les parts de DP World et devient ainsi actionnaire majoritaire. Une décision illégale, selon la London Court of International Arbitration, qui conclut le 31 juillet 2018 que le contrat initial noué en 2015 est toujours vigueur. Décision que ne reconnaît pas Djibouti qui refuse de régler à l’opérateur malheureux les dommages et intérêts, estimés à 530 millions de dollars.

Edited by collectionneur
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, collectionneur a dit :

Le dernier article ''Le rêve avorté du Singapour africain'' parle de cette nouvelle ligne de chemin de fer construite par la Chine :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_d'Addis-Abeba_à_Djibouti

Sait on sa capacité et chiffres d'affaires ?

Sur la nouvelle ligne de chemin de fer Djibouti / Addis-Abeba, un « train CMA CGM »

 

Djibouti, gare de Nagad, le 20 novembre 2017 à 13h40, le 1er train test complet est un train dédié à l’entreprise française CMA CGM.

 Chargé de 106 unités équivalents 20 pieds (TEU), tous déchargés à Djibouti sous CMA CGM, le train s’ébranle pour un trajet de plus

de 500 km à destination du "dry port" de Mojo (Éthiopie).

C’est la première fois que la compagnie Ethiopian Railway Corporation (ERC) réalise ce test grandeur nature avec un train constitué de 2 locomotives électriques et de 53 wagons plateformes.

A terme, si l’essai technique est concluant, ce type de train devrait être constitué de plus de 70 wagons plateformes, soit plus de 140 TEUs par voyage.

A partir de janvier 2018 et la mise en place d’un service régulier, Ethiopian Shipping and Logistics Service Enterprise (ESLse) prévoit jusqu’à 3 rotations par jour pour cette destination principale.

Mojo dry port est en effet le plus grand port sec éthiopien (capacité 15 000 TEUs), situé à 70 km d’Addis Abeba et connecté directement à la ligne de chemin de fer Djibouti-Addis Abeba.

Commentaires de Philippe Danieau, Directeur Général CMA CGM Djibouti SA

« C’est une grande satisfaction pour les équipes de CMA CGM Djibouti SA d’être la compagnie maritime retenue par le management d’ESLse pour ce 1er train test.

Cela a été rendu possible grâce à l’excellente coopération en place à Djibouti et en Éthiopie entre nos équipes respectives, tant au niveau de la documentation qu’au niveau des opérations logistiques.

ESLse apprécie tout particulièrement la rapidité avec laquelle nous délivrons les bons d’entrée pour pouvoir récupérer les containers sous leur responsabilité et les acheminer en Éthiopie.

Depuis 2013, CMA CGM est devenue un des partenaires majeurs d’ESLse et est maintenant reconnue par les autorités éthiopiennes comme un acteur incontournable sur le corridor Djibouti-Ethiopie.

A ce titre, CMA CGM a été invité à proposer des solutions par voies intérieures pour notamment répondre rapidement aux défis logistiques majeurs engendrés par la montée en puissance des parcs industriels,

notamment celui d’Hawassa dans le sud du pays. »

Dernière modification : 29/11/2017

Il y a 1 heure, collectionneur a dit :

Le port a été aussi offert aux Chinois Manu militari :

En 2018, DP World, opérateur émirati, majoritairement détenu par Dubaï, est purement et simplement éjecté de la gestion de son port. Libre, la place est reprise par un actionnaire… chinois, le groupe China Merchants Port Holdings qui reprend les parts de DP World et devient ainsi actionnaire majoritaire. Une décision illégale, selon la London Court of International Arbitration, qui conclut le 31 juillet 2018 que le contrat initial noué en 2015 est toujours vigueur. Décision que ne reconnaît pas Djibouti qui refuse de régler à l’opérateur malheureux les dommages et intérêts, estimés à 530 millions de dollars.

Addis Abeba cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis de Djibouti

Par Amine Ater  |  10/06/2017

Le port de Berbera situé au Somaliland semble attiser l’intérêt du gouvernement éthiopien soucieux de multiplier ses accès à la mer. Addis Abeba dépend à 90% du port de Djibouti pour ses échanges commerciaux, une situation qui pourrait changer en cas d’entrée du gouvernement éthiopien dans le tour de table du port de Berbera géré par l’émirati DP World. Autre atout de ce complexe portuaire en extension, la présence d’une base militaire émiratie dans les environs.

Le gouvernement éthiopien est actuellement en négociation pour acquérir des parts dans une co-entreprise impliquant DP World Ltd. Cette entreprise s'apprête à devenir gestionnaire d'un port au Nord de la Somalie. Une opération qui pourrait stimuler l'économie éthiopienne, qui jouit d'une croissance rapide, mais qui pâtit de l'absence de littoral. Les autorités éthiopiennes disposent d'un « accord de principe » pour intégrer le tour de table du port de Berbera.

Pré carré émirati

Ces pourparlers visent à donner à Addis-Abeba une part de 19% dans le capital du port de Berbera. Situé au Somaliland, un territoire semi-autonome de la corne d'Afrique qui aspire à devenir un Etat, la gestion de ce port a été confiée par les autorités du Somaliland à l'opérateur émirati, DP World basé à Dubaï, qui détient une concession de 30 ans pour gérer et développer les installations du port. Pour l'instant l'opérateur émirati et le gouvernement du Somaliland sont les actionnaires majoritaires du DPW Berbera.

En cas de succès des négociations, le tour de table devrait être réparti entre le Somaliland qui détient 30% de l'entreprise, DP World qui compte 51% et 19% pour Addis-Abeba. Le port de Berbera est situé sur le golfe d'Aden, une voie navigable stratégique qui mène à la mer Rouge et au Canal de Suez. Le Somaliland revendique également la location d'un aéroport militaire qui pourrait être étendue en une installation navale, à proximité du port.

Multiplier les points d'entrée en Ethiopie

Accéder au tour de table du port est donc très stratégique pour l'Ethiopie, deuxième nation en terme de démographie du continent et dont la politique économique vise à faire du pays un centre de fabrication orienté vers l'exportation. D'ailleurs, le FMI prévoit une croissance de 7,5% pour l'Ethiopie en 2017, ce qui représente le rythme le plus rapide sur le continent après la Côte d'Ivoire. L'intérêt d'Addis-Abeba pour le port de Berbera est l'installation en cours d'un terminal à conteneurs.

Une unité qui sera dédiée au trafic de conteneurs en tant que centre de transit pour les pays enclavés. Ce qui permettra à l'Ethiopie de diversifier ses points d'entrée et de sortie de marchandises. Pour rappel, plus de 90% du commerce de l'Ethiopie passe actuellement par Djibouti. Addis-Abeba a même construit un chemin de fer la reliant à Djibouti, de manière à réduire les temps de chargement de 3 jours à 12 heures. Montant de l'investissement, 2,6 milliards de dollars pour une ligne qui devrait transporter 7,5 millions de tonnes métrique de cargaison par an d'ici 2020.

L'Ethiopie a par ailleurs récemment acquis des navires cargos, de manière à renforcer la capacité de ses services de transport maritime. D'ailleurs les autorités du Somaliland prévoit la construction d'une route de 260 km reliant le port à la frontière éthiopienne. La base militaire émiratie représente pour sa part un argument sécuritaire en faveur de l'exploitation du port de Berbera. La proximité géographique avec les Emirats Arabes Unis devrait également permettre aux opérateurs éthiopiens d'importer des matériaux de construction à faible coûts.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/02/25/en-ethiopie-la-revanche-nationaliste-des-amhara_6071132_3212.html

Lors d'un appel téléphonique avec le Premier ministre Abiy Ahmed, M. Blinken a insisté pour que l'Ethiopie retire les forces extérieures du Tigré et pour qu'il soit mis fin immédiatement à la violence, selon un porte-parole du Département d'Etat, Ned Price.

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
il y a une heure, Gibbs le Cajun a dit :

ils comptent attaquer camp Lemonier?
Bonne chance. :laugh:
Ah sinon sur place il y a tout le monde, vraiment tout le monde. Même des chinois.
Il ne faudra donc pas qu'ils se plantent d'objectif...

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,128
    Total Topics
    1,386,077
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...