Philippe Top-Force

COS ,quatrième composante des FAF

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Scarabé a dit :

Le SA à des methodes que le COS n'a pas. Et le COS à lui aussi des methodes que le SA n'as pas.

C'est pas pour ça que ça ne doit pas évoluer. Personne ne leur conteste la partie clandestine du taf'. Par contre prétendre à tout faire y compris du CTLO sans contexte clande. c'est effectivement questionnable.

Il y a 2 heures, Bocket a dit :

Le Figaro publie quelques extraits du livre agrémentés de passage d'interview . Il n’apprécie pas du tout le  le coté "voyou "et secret  du SA , qui en plus sortirait de son cadre de référence). Cf article abonné   https://www.lefigaro.fr/actualite-france/dgse-les-revelations-du-general-gomart-20200925.

* l’entraînement des agents du SA qui engendrerait trop d’accidents. «Ils se croient seuls au monde, ils ne sont pas suffisamment supervisés», nous dit le général à la retraite

*Dans les faits, il arrive à la DGSE d’utiliser sans la moindre autorisation une soi-disant appartenance au COS comme une couverture. Nos homologues étrangers, tout comme les forces que nous appuyons, s’y perdent, car ils ne comprennent plus qui est qui et qui fait quoi. ..... Ses avions vont même jusqu’à utiliser sans vergogne les immatriculations de ceux du COS.

*  dans la majorité des cas, les détachements du COS sont envoyés en mission sans être avertis de la présence éventuelle d’hommes du SA. La DGSE, quant à elle, exige de savoir où se trouvent les hommes du COS.

* Une opération clandestine, c’est autre chose: trois ou quatre personnes subtiles et rusées, au grand maximum

'touss'...et le COS fait pas pareil avec la conventionnelle...'touss' XD Bon, voyons au-delà de la polémique facile...

Pour les accidents c'est facile, mais c'est un fait. Cependant le contexte particulier de leur travail peut aussi expliquer des 'normes d'entrainements' différentes. J'ai déjà surpris une conversation entre un FS et membre du SA. De ce que je comprenais, la grosse différence était l’absence de certains appuis pour le SA, qui serait des no-go's pour le COS.

Je suis assez d'accord avec le constat global : si c'est clandé. c'est le SA. Par contre quand ça devient gros, voyant, risqué : le COS.

Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

Tu crois qu'ils sont vraiment aptes à ce genre de sport?  J'ai l'impression que lors du Ponant ils ont surtout servi dans la négo. La Marine s'en est passé lors des deux affaires suivantes: le Carré d'As et le Tanit,  cela avait fait une petite polémique sur les compétences. En CTM dans des eaux territoriales c'est différent. 

Lors de l'affaire d'Ouvea le mélange des genres, GIGN, SA, Hubert, voir P400 au 40 mm, avait fini par bordéliser... 

 

Le GIGN cherche surtout sa place depuis quelque temps, et à encore pas mal à démontrer sur le CTLO NG. C'est rude, mais c'est un fait. Et je dis ça, je suis certains qu'ils s'en sortiraient bien. Pour faire du CTLO de vive force en territoire hostile, mieux vaut le COS (gestion des appuis 3D etc.).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut être ok sur la gestion des appuis par le COS mais attention quelle que soit l'unité tout le monde peut se faire avoir par une sentinelle non détectée ou autre, cf nos deux Hubert.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, KALIKO a dit :

Pour faire du CTLO de vive force en territoire hostile, mieux vaut le COS (gestion des appuis 3D etc.).

C'est bien ce qui me semble.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Manu10 a dit :

On peut être ok sur la gestion des appuis par le COS mais attention quelle que soit l'unité tout le monde peut se faire avoir par une sentinelle non détectée ou autre, cf nos deux Hubert.

 

Personne ne reproche quoique ce soit au groupe d'assaut. Pas même le gal. Gomart.

Par contre sortir de l'entre soit et regarder lucidement en face les choses quand on planifie une mission, ça...

Je maintiens quand même que ça a un certain sel venant du COS...vu son attitude avec la conventionnelle... ^^

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, KALIKO a dit :

 


Je maintiens quand même que ça a un certain sel venant du COS...vu son attitude avec la conventionnelle... ^^

C'est clair, tout le monde foire un truc un jour alors faut pas trop s'avancer..

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Manu10 a dit :

C'est clair, tout le monde foire un truc un jour alors faut pas trop s'avancer..

Non encore une fois je ne parle pas de ça. Des "foirages" récents du COS il y en a, y compris en CTLO. L'inter. du 1er dans un certain hôtel ça pas été la joie.

Non moi ce que je trouve piquant, c'est le COS qui chouine (à raison !) que le SA utilise son image de marque. Quand on connait certaines attitudes du COS vis à vis de la conventionnelles, ça fait rire (jaune).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, KALIKO a dit :

Quand on connait certaines attitudes du COS vis à vis de la conventionnelles, ça fait rire (jaune).

Par exemple... :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Bocket a dit :

Le Figaro publie quelques extraits du livre agrémentés de passage d'interview . Il n’apprécie pas du tout le  le coté "voyou "et secret  du SA , qui en plus sortirait de son cadre de référence). Cf article abonné   https://www.lefigaro.fr/actualite-france/dgse-les-revelations-du-general-gomart-20200925

Révélation

 

* l’entraînement des agents du SA qui engendrerait trop d’accidents. «Ils se croient seuls au monde, ils ne sont pas suffisamment supervisés», nous dit le général à la retraite

*Dans les faits, il arrive à la DGSE d’utiliser sans la moindre autorisation une soi-disant appartenance au COS comme une couverture. Nos homologues étrangers, tout comme les forces que nous appuyons, s’y perdent, car ils ne comprennent plus qui est qui et qui fait quoi. ..... Ses avions vont même jusqu’à utiliser sans vergogne les immatriculations de ceux du COS.

*  dans la majorité des cas, les détachements du COS sont envoyés en mission sans être avertis de la présence éventuelle d’hommes du SA. La DGSE, quant à elle, exige de savoir où se trouvent les hommes du COS.

* Une opération clandestine, c’est autre chose: trois ou quatre personnes subtiles et rusées, au grand maximum

 

 

Il y a 13 heures, Fusilier a dit :

Ca concerne le COS et aussi le Service Action. Un général propose de verser le Service Action au COS....

https://lemamouth.blogspot.com/2020/09/le-general-et-la-boite-de-pandore.html

Merci pour le lien vers le mamouth, bien plus éclairé que l'aperçu public du figaro (qui dans la forme ressemblait à un règlement de compte public).

Si le fond du problème est la mutualisation des moyens lourds, ou de clarification sur le partage des tâches, ça me va.
Les vacheries gratuites en public, ça ne m'aurait pas plu.

Si les services en sont au stade de se faire la compétition (à coup de mission "non vitale") pour justifier leur indépendance, ça peut donner ce type de drame (côté US Navy vs service action CIA maritime)

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben je crois qu'il ne faut pas être naïf. Derrière des critiques justifiées, y a probablement une tentative de pousser ses pions (ceux du COS). Quand bien même les critiques seraient les mêmes du COS vers la conventionnelle...
Ceci dit il y a un hommage (réel) vers les capacités COS/DRM (donc la conventionnelle aussi ?) qui ne sont pas à négliger. Bref, là on est sur du détail : l'ensemble fonctionne bien.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, rogue0 a dit :

Si le fond du problème est la mutualisation des moyens lourds, ou de clarification sur le partage des tâches, ça me va.
Les vacheries gratuites en public, ça ne m'aurait pas plu.

Si les services en sont au stade de se faire la compétition (à coup de mission "non vitale") pour justifier leur indépendance, ça peut donner ce type de drame (côté US Navy vs service action CIA maritime)

 indépendamment des guéguerres entre services,  avoir deux unités de nageurs de combat, sans oublier les plongeurs offensifs COS, voir hors COS,  cela ressemble à des goûts de luxe...  

(A une époque lointaine, les gars d'Hubert faisaient des stages à Cercottes...) 

Edited by Fusilier
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Fusilier a dit :

 indépendamment des guéguerres entre services,  avoir deux unités de nageurs de combat, sans oublier les plongeurs offensifs COS, voir hors COS,  cela ressemble à des goûts de luxe...  

(A une époque lointaine, les gars d'Hubert faisaient des stages à Cercottes...) 

Leur stage est le même. La formation derrière par contre est différente...3 ans au total je crois, skipper en haute mer, plus agent de terrain. Pour le coup il me semble que ça fait un cursus quand même très différent d'un CODOMAR.

L'argument de l'Alizée lui est imparable j'avoue...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, KALIKO a dit :

Leur stage est le même. La formation derrière par contre est différente...3 ans au total je crois, skipper en haute mer, plus agent de terrain. Pour le coup il me semble que ça fait un cursus quand même très différent d'un CODOMAR.

L'argument de l'Alizée lui est imparable j'avoue...

Par ce que tu penses que les marins d'Hubert ne savent pas skipper en haute mer...? Les officiers ils sont de marine et la plupart des OM, si non tous, sont passés par Maistrance (navigation ,voile...) et le raid en mer c'est native des le niveau Fus.

Photo Le stage embarqué sur le Mutin, ça fait partie du Cours Nageur.  

spacer.png

Agent de terrain je veux bien. Mais je te dis à une époque les Hubert allaient à Cercottes (appris ça dans un groupe d'anciens de la Royale, on rigolait par ce que dans ce stage ils portaient le béret rouge pour ne pas être repérables -vu des photos) De toutes  manières, comme le STAC , une fois le cours nageur  fini,  les stages ne sont pas finis 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Fusilier a dit :

Par ce que tu penses que les marins d'Hubert ne savent pas skipper en haute mer...? Les officiers ils sont de marine et la plupart des OM, si non tous, sont passés par Maistrance (navigation ,voile...) et le raid en mer c'est native des le niveau Fus.

Photo Le stage embarqué sur le Mutin, ça fait partie du Cours Nageur.  

spacer.png

Agent de terrain je veux bien. Mais je te dis à une époque les Hubert allaient à Cercottes (appris ça dans un groupe d'anciens de la Royale, on rigolait par ce que dans ce stage ils portaient le béret rouge pour ne pas être repérables -vu des photos) De toutes  manières, comme le STAC , une fois le cours nageur  fini,  les stages ne sont pas finis 

Ben non je sais pas justement. ^^ Mais du coup ok, je prend. ;-)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

Par ce que tu penses que les marins d'Hubert ne savent pas skipper en haute mer...? Les officiers ils sont de marine et la plupart des OM, si non tous, sont passés par Maistrance (navigation ,voile...) et le raid en mer c'est native des le niveau Fus.

Photo Le stage embarqué sur le Mutin, ça fait partie du Cours Nageur.  

spacer.png

Agent de terrain je veux bien. Mais je te dis à une époque les Hubert allaient à Cercottes (appris ça dans un groupe d'anciens de la Royale, on rigolait par ce que dans ce stage ils portaient le béret rouge pour ne pas être repérables -vu des photos) De toutes  manières, comme le STAC , une fois le cours nageur  fini,  les stages ne sont pas finis 

Les NC de Hubert ne suivent pas la formation des gars de Quelern, point. Ils n'en ont pas besoin tout simplement, et il n'est pas possible de maitriser trop de domaines exigeants, quoi qu'en disent les films US et les blogs.

Il y a 7 heures, KALIKO a dit :

Non encore une fois je ne parle pas de ça. Des "foirages" récents du COS il y en a, y compris en CTLO. L'inter. du 1er dans un certain hôtel ça pas été la joie.

Non moi ce que je trouve piquant, c'est le COS qui chouine (à raison !) que le SA utilise son image de marque. Quand on connait certaines attitudes du COS vis à vis de la conventionnelles, ça fait rire (jaune).

Rien de comparable, vraiment...

Quant aux foirages du COS je n'en vois pas vraiment de récent (ce qui ne veut pas dire que cela n'arrivera jamais, affirmation dont l'auteur se disqualifierait aussitôt). L'intervention évoquée n'a pas été une partie de plaisir mais elle a été un succès autant que je saches.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, gustave a dit :

Les NC de Hubert ne suivent pas la formation des gars de Quelern, point. Ils n'en ont pas besoin tout simplement, et il n'est pas possible de maitriser trop de domaines exigeants, quoi qu'en disent les films US et les blogs.

Je n'ai jamais dit qu'ils suivaient la même formation.  Je dis juste que naviguer ça fait partie de leur formation de marin, même avant d'être nageur, c'est évident pour les officiers.  Le stage à Cercottes c'est plus au titre d'anecdote , ce sont des choses qui doivent dater des années 60 / 70...  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans aucun doute, il serait malvenu de remettre en cause les capacités de navigation des officiers de marine. D'où la répartition fort logique des domaines d'intervention et l'existence d'unités de plongeurs/nageurs diverses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, gustave a dit :

Sans aucun doute, il serait malvenu de remettre en cause les capacités de navigation des officiers de marine. D'où la répartition fort logique des domaines d'intervention et l'existence d'unités de plongeurs/nageurs diverses.

Si j'ai soulevé la question c'est à cause de, je cite kaliko  : "Leur stage est le même. La formation derrière (de Querlen)  par contre est différente...3 ans au total je crois, skipper en haute mer, plus agent de terrain".  

Alors je dis juste que naviguer c'est native chez les marins, c'est une évidence et pas seulement pour les officiers. Que plus est la navigation fait partie du Cours Nageur, comme j'ai illustré avec la photo.  Alors pour retomber sur nos pieds, si les gars de Querlen suivent une formation de skipper après le NC, cela ne fait pas une différence de compétences avec les gars d'Hubert. Je ne voulais rien dire de plus... 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Fusilier a dit :

Si j'ai soulevé la question c'est à cause de, je cite kaliko  : "Leur stage est le même. La formation derrière (de Querlen)  par contre est différente...3 ans au total je crois, skipper en haute mer, plus agent de terrain".  

Alors je dis juste que naviguer c'est native chez les marins, c'est une évidence et pas seulement pour les officiers. Que plus est la navigation fait partie du Cours Nageur, comme j'ai illustré avec la photo.  Alors pour retomber sur nos pieds, si les gars de Querlen suivent une formation de skipper après le NC, cela ne fait pas une différence de compétences avec les gars d'Hubert. Je ne voulais rien dire de plus... 

J'ai bien compris.
Je ne connais pas assez la chose marine pour en juger. Je sais que le CPEOM met en avant cette spécificité pour justifier de son existence. Naïvement je mettais une grande différence entre un peu de théorie vu en école et la pratique qu'on leur fait faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, KALIKO a dit :

J'ai bien compris.
Je ne connais pas assez la chose marine pour en juger. Je sais que le CPEOM met en avant cette spécificité pour justifier de son existence. Naïvement je mettais une grande différence entre un peu de théorie vu en école et la pratique qu'on leur fait faire.

Tu sais même les mousses, qui sont des gars et filles très jeunes et en échec scolaire souvent, apprennent la navigation sur  le plan scolaire, il leur font des maths appliquées à la navigation, calcul de route sur une carte etc.. ce qui est une forme de les intéresser. Ils  passent le permis bateau et ils font de la voile, aussi bien sur les goélettes y compris monter à la mature, que sur des voiliers modernes. ci-dessous l'Atout-Chance de l'Ecole des Mousses , ils apprennent le poste d'équipier, le poste de barreur.  

spacer.png

Puis dans la Marine la voile il y a :biggrin:

http://www.clubnautiquemarine.fr/

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Fusilier a dit :

Tu sais même les mousses, qui sont des gars et filles très jeunes et en échec scolaire souvent, apprennent la navigation sur  le plan scolaire, il leur font des maths appliquées à la navigation, calcul de route sur une carte etc.. ce qui est une forme de les intéresser. Ils  passent le permis bateau et ils font de la voile, aussi bien sur les goélettes y compris monter à la mature, que sur des voiliers modernes. ci-dessous l'Atout-Chance de l'Ecole des Mousses , ils apprennent le poste d'équipier, le poste de barreur.  

spacer.png

Puis dans la Marine la voile il y a :biggrin:

http://www.clubnautiquemarine.fr/

On apprend aux jeunes cadres la chaine pyrotechniques simples.

C'est pas pour autant que ce sont des saboteurs/breachers nés.
 

J'imagine qu'il y a un léger gap' de l'un à l'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, KALIKO a dit :

On apprend aux jeunes cadres la chaine pyrotechniques simples.
 C'est pas pour autant que ce sont des saboteurs/breachers nés. J'imagine qu'il y a un léger gap' de l'un à l'autre.

Prends un mec comme Isnard, certifié nageur. Navale, embarquements, voile,  corvettes d'instruction, Jeanne, première affectation sur patrouilleur. Puis cours commando et nageur,  en sus de ses affectations chez Hubert (chef d'escouade, commandant en second, puis commandant)  et divers EM dont COS,  officier chef de quart sur le PA Foch, Commandant du TCD Orage.  Tu vas trouver des parcours similaires pour les autres officiers fusiliers , commandos, nageurs. Sans parler des activités nautiques spécifiquement commando ou fus.

Je pense que c'est un peu plus qu'une initiation. 

Exemples

"Raid Ecole des Fusiliers. Quelques 150 fusiliers marins (tous niveaux y compris commandos et officiers) ont quitté leur base de Lorient pour rejoindre Ouistreham, en Normandie, à l'issue d'un raid nautique d'une semaine. A bord de 12 Futura, embarcations pneumatiques surnommées les « mobylettes des fusiliers marins », ils réaliseront une navigation de 420 milles en 7 étapes, soit une moyenne de 60 milles quotidiens, de jour et de nuit. Entrainement annuel, ce raid nautique permet de favoriser l'amarinage des fusiliers marins, avec quelques 420 nautiques de navigation entre raz et abers." Exercice à chaque étape, retour à pied, plastron du 3e RIMA.  
Et c'est un savoir-faire entretenu.   https://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/manche-et-mer-du-nord-la-compagnie-des-fusiliers-marins-en-raid-nautique   

Et au niveau Commando évidemment..
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Fusilier a dit :

Prends un mec comme Isnard, certifié nageur. Navale, embarquements, voile,  corvettes d'instruction, Jeanne, première affectation sur patrouilleur. Puis cours commando et nageur,  en sus de ses affectations chez Hubert (chef d'escouade, commandant en second, puis commandant)  et divers EM dont COS,  officier chef de quart sur le PA Foch, Commandant du TCD Orage.  Tu vas trouver des parcours similaires pour les autres officiers fusiliers , commandos, nageurs. Sans parler des activités nautiques spécifiquement commando ou fus.

Je pense que c'est un peu plus qu'une initiation. 

Exemples

"Raid Ecole des Fusiliers. Quelques 150 fusiliers marins (tous niveaux y compris commandos et officiers) ont quitté leur base de Lorient pour rejoindre Ouistreham, en Normandie, à l'issue d'un raid nautique d'une semaine. A bord de 12 Futura, embarcations pneumatiques surnommées les « mobylettes des fusiliers marins », ils réaliseront une navigation de 420 milles en 7 étapes, soit une moyenne de 60 milles quotidiens, de jour et de nuit. Entrainement annuel, ce raid nautique permet de favoriser l'amarinage des fusiliers marins, avec quelques 420 nautiques de navigation entre raz et abers." Exercice à chaque étape, retour à pied, plastron du 3e RIMA.  
Et c'est un savoir-faire entretenu.   https://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/manche-et-mer-du-nord-la-compagnie-des-fusiliers-marins-en-raid-nautique   

Et au niveau Commando évidemment..
 

Ben j'ai justement un doute que ce soit le niveau du dernier des opérateurs. Mais je ne connais absolument pas ce milieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, KALIKO a dit :

Ben j'ai justement un doute que ce soit le niveau du dernier des opérateurs.

Tu te réfères aux opérateurs d'Hubert, des commandos ou de la FORFUSCO en général? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Fusilier a dit :

Tu te réfères aux opérateurs d'Hubert, des commandos ou de la FORFUSCO en général? 

Des commandos marine en général.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, KALIKO a dit :

Des commandos marine en général.

Comme le % de Maistrance est assez haut chez ceux qui réussissent le STAC   à minima ils ont une formation théorique et pratique sur 

Manoeuvres: 1. le matelotages 2. L’hélice, le pas 3. L’appareil a gouverner 4. L’amarrage d'un bâtiment 5. Les moyens de sauvetage 6. Le mouillage 7. Le ravitaillement a la mer 8. Manipulation des cordages 9. Poste de manoeuvre plage avant 10. Mise en oeuvre des embarcations pneumatiques 11. La veille optique 12. Le balisage 13. Les règles d'abordages 14. Les feux des navires 15. Les marques de jour 16. Les signaux météorologiques 17. Les signaux de détresse 18. Les règles de sécurité et les responsabilités du chef de bord.

Navigation: 1. la sphère terrestre 2. Utilisation du compas magnétique 3. La carte marine 4. Le point en vue de terre 5. La marée semi diurne 6. Notion de météorologie.  

Les Maistrance embarquent sur les voiliers de Brest et ont également des corvettes sur les bâtiments d'instruction à la navigation.  

ceci évidemment indépendamment de l'expérience avant le STAC , certains le font en direct, cours fus =>  STAC mais ce n'est pas la majorité.  

Pour la voie des QMF la formation marine est plus courte 5 semaines.  Ce sont surtout les basiques,  le matelotage, les bases de la sécurité (incendie etc)   l'organisation du bateau,  les rôles etc  de mon temps on avait droit à la nage en canot (ramer pour les terriens :rolleyes:) Mais bon les QMF sont censés faire plusieurs années en Fus  avant le STAC  ils ont le temps d'apprendre 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,342
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries