max

Le maintien en condition opérationnel

Recommended Posts

J’ouvre ce fil de discussion sur le maintien en condition opérationnel « terre » (MCO) afin de partager ensemble tout ce que chacun pourra y apporter. « Vaste programme » qui permettra au fur et à mesure de la progression des échanges, je l’espère, d’avoir une acuité accrue sur une nébuleuse complexe dont chaque facette engendre à elle seule beaucoup de débats. Le domaine est légèrement technique mais avec une finalité hautement stratégique. Le MCO est la clé de la disponibilité des matériels à l’extérieur de nos frontières comme en métropole, et ainsi procède de notre capacité opérationnelle.

La force de notre forum est dans la multiplicité des intervenants et SURTOUT dans leurs singularités. Ici les personnes « à l’aise » sur ce registre auront à cœur de partager cordialement avec ceux qui découvrent le sujet, bien entendu. Nul Docteur en la matière et sus à l’égo !

Au plaisir sincère de vous lire !

PS, l’acronyme MCO est un legs de la PGEP, les plus anciens dans le métier comme moi emploieront parfois l’acronyme MEC (Maintien en condition) car aujourd’hui encore ce jargon professionnel est de mise, merci par avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

LE NUMÉRIQUE DANS LES TRAVÉES DES ATELIERS SIMMT

La SIMMT Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestre a mis au point un système innovant dans la future gestion des ateliers de réparation de l’armée de Terre en remplacant la documentation papier par des bornes numériques.

Grâce à un terminal qui sera au plus près du mécanicien, ce dernier pourra consulter en ligne la notice du véhicule sur lequel il doit intervenir, si nécessaire suivre les tutoriels des réparations concernées, accéder à toutes les données du véhicule (dossier de suivi), voir les interventions à effectuer, renseigner la base de données sur les actions réalisées.

A l’arrivée du véhicule à l’atelier, un mécanicien « diagnostiqueur » après avoir flashé la puce RFID, qui contient la carte d’identité du véhicule, fera le tour du véhicule afin d’en faire un état des lieux visuels mais aussi électronique grâce à la prise ODB. Une fois le diagnostic fait et les interventions identifiées, les données seront transmises directement à la base de données qui sera alors visible sur les bornes des mécaniciens.

Un système novateur, qui assurera une véritable traçabilité de la vie du véhicule, assurant également une aide au travail aux maintenanciers.

Ce système sera expérimenté en fin d’année dans 2 régiments du matériel avant de doter l’ensemble de la chaine de maintenance de l’armée de Terre à partir de 2019 (mise en place progressive).

Source (et images) : https://operationnels.com/2018/06/14/dedal-le-numerique-dans-les-travees-des-ateliers/

180818042844963720.jpg

-------------------

Citation

LE RFID ENTRE DANS LES FORCES AU NIVEAU RÉGIMENTAIRE

Le temps des cahiers de perception, des recherches de matériels et de leurs numéros, les carnets de bord des véhicules illisibles touche à sa fin.

La SIMMT – Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres – a développé un système afin de simplifier le travail au quotidien des acteurs terrain de la chaîne de maintenance. il s’agit également d’alléger les tâches dues aux perceptions et comptabilités des matériels.

Ce système est basé sur la technologie RFID. Des puces passives collées sur plus de 3 millions de matériels à terme permettront par un simple passage d’un lecteur d’identifier le matériel et surtout assurer une traçabilité de son utilisation.

Pour exemple, la perception d’armes à la sortie de l’armurerie se fera grâce à un guichet RFID qui reconnaîtra et enregistrera automatiquement la sortie de l’arme et une simple signature tactile sur un écran validera ce mouvement.

Quant aux véhicules, non seulement la perception se fera grâce aux puces intégrées, mais l’utilisateur aura également tout le détail des équipements associés (lot de bord, poste radio, …) le kilométrage, l’état du véhicule… et là encore la traçabilité de l’utilisation sera numérisée  (temps de conduite, changement de conducteur, temps de repos, conditions…).

Un outil qui permettra  sur le plan fonctionnel de gérer les stocks, de gérer les biens, de recenser, d’identifier , de localiser… pratiquement l’ensemble des matériels des armées dans un souci de simplification du travail et de productivité (aujourd’hui plus de 30 000 heures par an sont consacrées aux saisies et inventaires).

Le système expérimental sera testé dans les forces  au niveau régimentaire dès octobre 2018.

Source (et images) : https://operationnels.com/2018/06/19/le-rfid-entre-dans-les-forces-au-niveau-regimentaire/

180818042844375039.jpg

 

 

  • Merci (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 302
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    wagdoox
    Membre le plus récent
    wagdoox
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 459
    Total des sujets
    1 182 598
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets