prof.566

FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)

Recommended Posts

4 hours ago, Sniper said:

Velociraptor

C'est sur que pour un truc 6G++ ... taper dans le préhistorique ca le fait tout de suite bien :bloblaugh:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, g4lly a dit :

C'est sur que pour un truc 6G++ ... taper dans le préhistorique ca le fait tout de suite bien :bloblaugh:

Par anticipation, sans la météorite ils pourraient être les futurs pilotes.

 

Non moi je repropose mon idée d'un as français ayant eu des victoires contre des aviateurs allemands  (c'est plus chevaleresque que les anglais avec leurs Typhoon) et je propose après mûres réflexions MB21

M comme Marcel, B comme Bloch et 21 comme vingt et unième siècle.

Et outre-Rhin ils penseront que le M est un hommage à Messerschmitt !

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les parlementaires allemands font tout pour bloquer le scaf. Ce qui est à la fois nouveau et mauvais signe c'est que Cabirol jette des noms de parlementaires allemands en pâture...

"Un échec serait catastrophique et l'Allemagne en porterait une lourde responsabilité. Surtout juste pour une question de forme..."

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-les-motoristes-safran-et-mtu-dans-une-impasse-828489.html

Edited by herciv
  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Confused 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, herciv a dit :

Les parlementaires allemands font tout pour bloquer le scaf. Ce qui est à la fois nouveau et mauvais signe c'est que Cabirol jette des noms de parlementaires allemands en pâture...

"Un échec serait catastrophique et l'Allemagne en porterait une lourde responsabilité. Surtout juste pour une question de forme..."

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-les-motoristes-safran-et-mtu-dans-une-impasse-828489.html

Faudrait déjà que leurs nouvelle ministre de la défense mette de côté un instant la politique partisane et prenne ses responsabilités concernant ses dossiers brûlants, comme peut l'être la définition industrielle initialement prévue du SCAF.

Ensuite donc, les sieurs :

"Henning Otte (CDU) et Fritz Felgentreu (SPD) avec Eckhardt Rehberg (UC) et Johannes Kahrs (SPD)" & Cie

Sont-ils réellement sincères dans leur démarche improbable autant qu'idiote ? Ou faut-il y lire autre chose entre les lignes ... ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

On entre dans le coeur du projet...Moi je pense qu'il vaut mieux pas d'avion du tout que d'accepter une organisation qui reproduira les erreurs de l'eurofighter...alors faut rester ferme! On est moins pressés qu'eux pour le renouvellement, si ce projet ne se fait pas avec les allemands, on aura le temps de se retourner et de changer d'orientation.

Politiquement en revanche, c'est sur que c'est (et ca serai si le projet devait echouer) un super mauvais signal.

On en arrive donc a la question suivante: Est ce qu'on veut un appareil performant pour nos soldats et nos forces armées, (qui permette accessoirement d'envoyer un bon signal politique) ou est ce qu'on est a la recherche d'un signal politique, (avec pourquoi pas en bonus un appareil juste correct pour nos militaires)

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, herciv a dit :

"Un échec serait catastrophique et l'Allemagne en porterait une lourde responsabilité. Surtout juste pour une question de forme..."

Ca sera de la faute de l'arrogance française, comme d'habitude... :rolleyes:

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

"Henning Otte (CDU) et Fritz Felgentreu (SPD) avec Eckhardt Rehberg (UC) et Johannes Kahrs (SPD)" & Cie

Ce sont pour la plupart des personnalités s'étant spécialisées sur les questions de défense dans leurs partis politiques respectifs. Deux d'entre eux au moins sont impliquées dans la Deutsche Gesellschaft für Wehrtechnik (Association Allemande pour les Technologies de Défense), un lobby fondé jadis à l'initiative de la Direction de l'Armement et réunissant, entre autres, les principales sociétés d'armement du pays. Pas sûr que l'on soit dans la politique partisane... mais cela n'est pas forcément une bonne nouvelle si jamais les informations de Cabirol sont exactes. Pas improbable que MTU tente de regagner en importance dans le projet par des canaux autres.

Sinon, une note récemment publiée par la Fondation pour la recherche stratégique :

https://www.frstrategie.org/publications/notes/politique-industrielle-defense-allemagne-jeu-perles-de-verre-18-2019

Edited by Skw
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, gargouille a dit :

Par anticipation, sans la météorite ils pourraient être les futurs pilotes.

 

Non moi je repropose mon idée d'un as français ayant eu des victoires contre des aviateurs allemands  (c'est plus chevaleresque que les anglais avec leurs Typhoon) et je propose après mûres réflexions MB21

M comme Marcel, B comme Bloch et 21 comme vingt et unième siècle.

Et outre-Rhin ils penseront que le M est un hommage à Messerschmitt !

Et pour le B ils penseront que c'est Bölkow ou Blohm....

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Ben a dit :

On entre dans le coeur du projet...Moi je pense qu'il vaut mieux pas d'avion du tout que d'accepter une organisation qui reproduira les erreurs de l'eurofighter...alors faut rester ferme! On est moins pressés qu'eux pour le renouvellement, si ce projet ne se fait pas avec les allemands, on aura le temps de se retourner et de changer d'orientation.

Politiquement en revanche, c'est sur que c'est (et ca serai si le projet devait echouer) un super mauvais signal.

On en arrive donc a la question suivante: Est ce qu'on veut un appareil performant pour nos soldats et nos forces armées, (qui permette accessoirement d'envoyer un bon signal politique) ou est ce qu'on est a la recherche d'un signal politique, (avec pourquoi pas en bonus un appareil juste correct pour nos militaires)

Je suis convaincu que Dassault a un plan B dans le coffre.  Un rafale XL conservant l'excellente formule aero, tout en intégrant peut être une double dérive inclinée, des bords d'attaque et de fuite du canard alignés sur ceux du delta et surtout une capacité d'emport ne serait ce que de la missilerie AA en soute.

Et un M88 de haut du spectre (10T5) reboosté avec des technologies plus récentes pour en augmenter la température d'entrée turbine.  Et le tout non pas pour 2040 mais 2030.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, herciv a dit :

Les parlementaires allemands font tout pour bloquer le scaf. Ce qui est à la fois nouveau et mauvais signe c'est que Cabirol jette des noms de parlementaires allemands en pâture...

"Un échec serait catastrophique et l'Allemagne en porterait une lourde responsabilité. Surtout juste pour une question de forme..."

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-les-motoristes-safran-et-mtu-dans-une-impasse-828489.html

Sans l'idéologie européiste de Macron ça aurait déjà capoté, et je ne vois pas comment ça peut réussir.

Il y a 1 heure, Skw a dit :

Ce sont pour la plupart des personnalités s'étant spécialisées sur les questions de défense dans leurs partis politiques respectifs. Deux d'entre eux au moins sont impliquées dans la Deutsche Gesellschaft für Wehrtechnik (Association Allemande pour les Technologies de Défense), un lobby fondé jadis à l'initiative de la Direction de l'Armement et réunissant, entre autres, les principales sociétés d'armement du pays. Pas sûr que l'on soit dans la politique partisane... mais cela n'est pas forcément une bonne nouvelle si jamais les informations de Cabirol sont exactes. Pas improbable que MTU tente de regagner en importance dans le projet par des canaux autres.

Sinon, une note récemment publiée par la Fondation pour la recherche stratégique :

https://www.frstrategie.org/publications/notes/politique-industrielle-defense-allemagne-jeu-perles-de-verre-18-2019

Moi je note ça:

Citation

Le Bundestag, dans son rôle de co-dirigeant des politiques publiques, valide et, au besoin, corrige les orientations prises par le gouvernement fédéral. Les procédures d’attribution de licence d’exportations de matériels de guerre ou à double usage font cependant exception, elle relève de la seule autorité gouvernementale (art. 26 § 2 de la Loi fondamentale) : les parlementaires ne sont, en effet, pas représentés au Conseil de sécurité fédéral (Bundessicherheitsrat).

Et je ne comprends pas pourquoi le Bundestag arrive à faire chier en bloquant les exportations d’Airbus et d'autres pour cause de Yemen. En fait le gouvernement laisse faire!!!

  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Sans l'idéologie européiste de Macron ça aurait déjà capoté, et je ne vois pas comment ça peut réussir.

Moi je note ça:

Et je ne comprends pas pourquoi le Bundestag arrive à faire chier en bloquant les exportations d’Airbus et d'autres pour cause de Yemen. En fait le gouvernement laisse faire!!!

"Qui ne dit mot consent."

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Et je ne comprends pas pourquoi le Bundestag arrive à faire chier en bloquant les exportations d’Airbus et d'autres pour cause de Yemen. En fait le gouvernement laisse faire!!!

Comme dans tout cadre organisé, tu as ce que prévoit les textes - notamment constitutionnels - et le fonctionnement réel des institutions. Le gouvernement laisse faire car il résulte d'un accord de coalition, ou pour le dire autrement d'une formule chimique peu stable, et qu'il n'existe que parce que les parlementaires ont bien voulu de cette composition gouvernementale. Ainsi, il n'est pas rare de voir différents intérêts peser sur les orientations gouvernementales : intérêts des partis de coalition, intérêts des länder, intérêts de secteurs, etc. Autrement dit, AKK n'a pas la latitude que certains semblent imaginer. Cela est d'autant plus vrai que la chancelière n'est plus aussi légitime - et c'est un euphémisme - que par le passé.

Pour avoir travaillé sur des projets européens ou binationaux, on a très souvent l'opposition entre :

- d'un côté des ministères français relativement directifs, mais tergiversant à chaque fois qu'il y a une nouvelle nomination ou un changement de priorités : les blocages viennent alors surtout des potentiels revirements dans les hautes sphères côté français ou sinon de la non acceptation de cette approche directive à la française par les partenaires étrangers.

- de l'autre côté des ministères allemands donnant une position, tout en sachant que cette position prise au niveau fédéral sera peut-être intenable vis-à-vis d'autres intérêts externes au gouvernement : risque alors de remise en cause de positions qui avaient pourtant été décidées/négociées en accord avec les partenaires étrangers et donc potentiellement braquage, relativement logique, du côté des partenaires étrangers.

Bref, les ministères n'ont pas du tout les mêmes latitudes et manières d'opérer dans les deux contextes. Conclusion : c'est loin d'être gagné pour le FCAS... ou même plus largement pour tout grande projet d'envergure avec les Allemands.

 

Edited by Skw
  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'avis que, pour chaque blocage allemand, la France avance toute seule ou avec l'Espagne, afin de respecter les calendriers.

"Bon, d'accord, le Bundestag ne veut pas que MTU participe au moteur du NGF, et bien le NGF utilisera un moteur 100% Safran, pour faire plaisir au Bundestag."

Une fois qu'ils auront perdu la moitié des activités par cupidité, ils se réveilleront peut-être et arrêteront de faire les fines bouches. Mais le seul moyen d'avancer est de leur faire comprendre qu'ils n'ont aucun pouvoir sur la France, soit ils acceptent de respecter leurs engagements et ils y gagnent un peu ; soit ils insistent pour revenir dessus dans l'espoir de grapiller plus et ils y perdent tout. Qui trop embrace mal étreint.

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Skw a dit :

 Ainsi, il n'est pas rare de voir différents intérêts peser sur les orientations gouvernementales : intérêts des partis de coalition, intérêts des länder, intérêts de secteurs, etc.

Non c'est inacceptable. Le gouvernement négocie des accords qui sont remis en question par le Bundestag, je pensais qu'il ne pouvait pas faire autrement et dans mon esprit c'était un défaut du système Allemand. Or le gouvernement est formellement le seul responsable donc les différents intérêts devraient peser au moment de la négociation et pour cela il suffirait que le gouvernement fasse preuve d'autorité et fasse comprendre que c'est trop tard, qu'il fallait peser avant. Mais il ne le fait pas et pour moi c'est de la duplicité.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, mgtstrategy a dit :

tu y crois pas, au scaf, @Picdelamirand-oil ?

J'ai du mal. Pas avec les Allemands. On est vraiment antinomiques.

On a une certaine réticence à travailler avec les Allemands, mais les Allemands aussi ont une certaine réticence à travailler avec nous. C'est comme si on voulait monter une coopération avec les US où on réclamerait le leadership... Les Allemands d'un point de vue psychologique c'est les Américains de l'Europe.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, herciv a dit :

Les parlementaires allemands font tout pour bloquer le scaf. Ce qui est à la fois nouveau et mauvais signe c'est que Cabirol jette des noms de parlementaires allemands en pâture...

"Un échec serait catastrophique et l'Allemagne en porterait une lourde responsabilité. Surtout juste pour une question de forme..."

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-les-motoristes-safran-et-mtu-dans-une-impasse-828489.html

Et voilà. :rolleyes: La notion de "best athlete" ils s'en contrefoutent. Ce qu'ils veulent c'est du workshare.
Et nous refaire le coup d'OHB et des satellites Galileo qui tombent en panne, mais à part ça la degnigue allemante est zubérieure!

Du 50/50 avec MTU... Comment les mecs peuvent simplement y croire une demi-seconde avec les casseroles que se traine MTU et son absence totale de réalisations dans le domaine des parties chaudes de moteurs à réaction pour avions de combat?

Ils se croient en janvier 1945? Problème: il y avait AUSSI des ingénieurs français au travail forcé dans le tunnel de Dora...

Donc désolé pour le francophile Dirk Hoke, mais ça prend une tournure DÉGUEULASSE.

En même temps, je vais pas vous dire "je vous l'avais bien dit" mais le coeur y est...

Après, je suis sûr que les anglais brexiteurs seront ravis d'accueillir MTU au sein d'Eurojet pour faire le moteur du futur (le F-137? :ph34r:) au sein de l'Eurofighter 2 Typhoon 3, qui lui sera annulé et remplacé par une version "monkey model" du NGAD US quand il apparaîtra que le F-35 coûte vraiment la peau du cul et que les pays de l'EF + la Suède ne peuvent de toutes façons pas se payer un nouvel avion trop cher à faire eux-même, qui aura des années de retard technologique quoiqu'il en soit. MTU pourra alors faire du MCO sur le moteur américain sous licence du NGAD modèle pour singes (j'ai toujours trouvé cette expression d'un racisme assez ahurissant mais on s'y fait), et tout le monde sera content. Ils pourront faire les kékés avec leurs 6th gen US, comme d'autres font les kékés avec leurs F-35 sur lesquels leur industrie nationale se fait cordialement enfiler en douceur et sans forcer.

...

Alors maintenant en France, on souffle un grand coup, on se demande si l'Allemagne est vraiment le meilleur partenaire, on réalise que non, et on va voir ailleurs en ayant préalablement vendu les allemands à Lockheed Martin ou Boeing pour que tonton Trump y calle des F-35/F18 et se gargarise de make america great again. En échange les US arrêtent de nous les briser menu sur les marchés export. Garanties diplomatiques à l'appui.

Sinon on continue à souffler le chaud et le froid et à jouer le blocage des ventes US au nom de "l'Europe", en trollant allègrement, puisque c'est le paradigme vers lequel on se dirige a priori. Tout le monde y perdra du temps, de l'énergie, et de l'argent.

 

il y a 27 minutes, Bon Plan a dit :

Je suis convaincu que Dassault a un plan B dans le coffre.  Un rafale XL conservant l'excellente formule aero, tout en intégrant peut être une double dérive inclinée, des bords d'attaque et de fuite du canard alignés sur ceux du delta et surtout une capacité d'emport ne serait ce que de la missilerie AA en soute.

 Et un M88 de haut du spectre (10T5) reboosté avec des technologies plus récentes pour en augmenter la température d'entrée turbine.  Et le tout non pas pour 2040 mais 2030.

Désolé mais la partie en gras... ce n'est pas conserver la formule aéro.

C'est bien parce que les canards sont disposé en haut et en avant de la voilure que celle-ci fait montre des qualités qu'on lui prête.

Pour le reste je suis d'accord, et de nombreuses images de modèles 3D de Rafale "furtivisé", que je ne vais ressortir pour la énième fois, montrent que ça a été réfléchi.

Maintenant on peut aussi se rendre compte que l'aboutissement de toutes ces idées... C'est justement le delta sans dérive apperçu d'abord en vidéo, puis en maquette à Euronaval 2018, puis depuis lors en images de synthèses dans différentes vidéos de relations publiques de Dassault...

Un avion très différent de la maquette présentée au Bourget que je déteste de bout en bout (copie de Replica et des avant-projets de F-35). 

 

Mais même comme ça, ce serait un Rafale 1.5, et pas un nouvel avion. Soit la voie peu ou prou, du Gripen NG. Ça ne veut pas dire qu'on serait ridicules, très loin de là, mais bon.

Est-ce que c'est ce qu'on veut? Moi ça ne me choquerait pas, mais l'armée de l'air voulait un gros avion très furtif de formes...

Après rien n'empêche de se rattraper avec des avions spatiaux par dessus, ça aurait infiniment plus de sens.

 

à l’instant, Picdelamirand-oil a dit :

Sans l'idéologie européiste de Macron ça aurait déjà capoté, et je ne vois pas comment ça peut réussir.

On est d'accord, c'est un projet qui est européen par essence, mais au sein duquel les allemands se voient en meneurs qu'ils ne sont pas, alors qu'ils sont dans le même temps prêts à saborder toute leur industrie pour acheter US et faire de la maintenance ou du menu travail.

Donc la variable à prendre en compte c'est encore une fois l'argent qu'on veut mettre sur la table. Si on décidait de financer à sa juste valeur et à 100% un programme même moins ambitieux, les allemands n'auraient pas grand-chose à raconter.

À mon avis, à la fin, c'est ce gros benêt de Trump et le deep state US derrière qui vont gagner la partie.

Et les ex-pro-européens rationnaliseront tout ça en criant à "l'arrogance française qui fait tout foirer", une fois encore.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Patrick a dit :

Désolé mais la partie en gras... ce n'est pas conserver la formule aéro.

OK. J'aurais du écrire "conserver l'excellente architecture delta canard couplé tout en alignant bord d'attaque et bord de fuite ainsi que les entrées d'air semi ventrales, mais mieux traitées point de vue furtivité (abandon de la portion de cercle au profit du losange)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Ben a dit :

On est moins pressés qu'eux pour le renouvellement, si ce projet ne se fait pas avec les allemands, on aura le temps de se retourner et de changer d'orientation.

Je me demande à quel point c'est vrai. Un "petit" retard (comme actuellement si tout se passe bien) pose problème à la Luftwaffe pour remplacer ses Tornado. Mais un gros retard permet de justifier l'achat d'un avion intermédiaire entre le Typhoon et le SCAF (donc le F18 un peu plus vieux que le Typhoon ou peut être le F35 qui permettrait d'avoir le temps d'attendre la prochaine génération) et on va se retrouver avec un partage industriel complètement faussé vu que les Allemands n'auront plus de besoin et vont réduire drastiquement leur commande.

Si les (ou certains ? ) allemands sont en réalité dans l'optique de contribuer au développement d'un avion français qu'ils ne vont (presque) pas utiliser, ils peuvent jouer la montre.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, ARPA said:

Je me demande à quel point c'est vrai. Un "petit" retard (comme actuellement si tout se passe bien) pose problème à la Luftwaffe pour remplacer ses Tornado. Mais un gros retard permet de justifier l'achat d'un avion intermédiaire entre le Typhoon et le SCAF (donc le F18 un peu plus vieux que le Typhoon ou peut être le F35 qui permettrait d'avoir le temps d'attendre la prochaine génération) et on va se retrouver avec un partage industriel complètement faussé vu que les Allemands n'auront plus de besoin et vont réduire drastiquement leur commande.

Si les (ou certains ? ) allemands sont en réalité dans l'optique de contribuer au développement d'un avion français qu'ils ne vont (presque) pas utiliser, ils peuvent jouer la montre.

Peut etre.  Apres tout je n'ai pas de boule de crystale.

Mais il ne faut pas oublier que la politique interieure de l'Allemagne interieur est en periode de transition delicate apres le regne de la mere Merkel.  Donc pas mal de politique pour consommation domestique.

Je pense que si l'Allemagne fait faux bond a la France sur ces projets de cooperation, ca va augmenter les tensions en Europe. Les Allemands preferent vendre des VW avant tout.  Je ne pense pas qu'ils veulent mettre en peril l' Union deja affaibli par Brexit pour des questions de defenses qui les interessent pas tant que ca. 2022 arrive bientot, et ceci pourrait jouer dans la main des Frexit, style Le Pen etc...

Edited by Lordtemplar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là où je ne comprend pas les allemands c'est qu'ils peuvent difficilement reculer sans laisser MTU et HENSOLD en rase campagne voir AIRBUS mais c'est moins sûr.

Si ils laissent tomber le SCAF, ils auront encore moins de workshare avec les anglais sauf à jouer des épaules contre les suédois et les italiens d'ailleur tellement peu sûr de leur coopération avec les anglais qu'ils n'y a que des lettres d'intentions.

Je ne suis pas sûr que dans ces conditions la position de négociation des allemands soit si confortable.

Il y a 8 heures, Skw a dit :

Sinon, une note récemment publiée par la Fondation pour la recherche stratégique :

Va falloir ouvrir mon esprit pour lire tout ça.

Edited by herciv
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, herciv a dit :

Les parlementaires allemands font tout pour bloquer le scaf. Ce qui est à la fois nouveau et mauvais signe c'est que Cabirol jette des noms de parlementaires allemands en pâture...

"Un échec serait catastrophique et l'Allemagne en porterait une lourde responsabilité. Surtout juste pour une question de forme..."

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-les-motoristes-safran-et-mtu-dans-une-impasse-828489.html

Vu la tournure que ça prend, je propose comme nom pour le NGF : Droâdanlmür 

 

Mais Ubu, c'est bien aussi et c'est connu dans les trois langues :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ubu_roi

https://de.wikipedia.org/wiki/König_Ubu

https://es.wikipedia.org/wiki/Ubú_rey

 

 

 

 

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Picdelamirand-oil a dit :

J'ai du mal. Pas avec les Allemands. On est vraiment antinomiques.

Pour ma part, je ne vois pas avec qui d'autres nous pourrions nous associer dans ce projet.

Les choix ne sont pas illimités:

  • Il faut forcément des partenaires européens, comprendre des pays de L'UE (exit Royaume Uni et Norvège).
  • il faut des pays qui n'aient pas acquis de F-35 (exit Italie, Pays-Bas, Pologne et Belgique).
  • Faut des pays avec un PIB significatif pour être partenaire et non figurant, et si possible doté d'une industrie aéronautique

Or, les pays européens qui ont un PIB significatif et qui n'ont pas pris de F-35 sont (dans l'ordre de leur PIB):

  • Allemagne, France, Espagne, Suède et Autriche (avec un rapport du PIB de 1 à 10 entre l'Allemagne et l'Autriche; on est déjà à la limite de la figuration à part si nous continuons à développer des drones à l'aide de moteur Rotax:wink:)

Cela va être difficile d'associer la Suède, Saab oblige, mais pourquoi pas: le Neuron a montré que Dassault et Saab pouvait collaborer sur un projet commun.

Bon, actuellement Saab a l'air plus proche du Tempest... On va voir comment le Tempest va gérer le Brexit.

Il est à noter que les trois états associés actuellement dans le SCAF (France, Allemagne, Espagne) sont les trois états qui possèdent une participation dans Airbus.

Bref, ce NGF soit on le fait avec les partenaires qui nous restent (Allemagne et Espagne), soit on le fait seul.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui on peut le faire seul, on peut aussi le faire avec l'Inde. L'Inde n'a pas grand chose à nous apporter techniquement, mais ils peuvent apporter un marché, ça peut justifier des transferts de technologie.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,410
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,715
    Total Topics
    1,249,309
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries