prof.566

FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)

Recommended Posts

Si pour une fois on faisait preuve d'intelligence et se rassembler pour faire un seul appareil vendu a 500 exemplaires , plutot que de recommencer l'erreur de l'Eurofighter, et au final de ne pas avoir les budgets suffisant pour concevoir et fabriquer un nouveau chasseur. Franchement j'ai vraiment un sérieux doute que les 2 équipes aient les budgets suffisants pour aller au bout de chaque projet.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec les anglais + ceux qu'ils ont fédérés sur leur projet, ajouter aux Allemands plus nous ... Le maillage industriel et la définition du volatile vont-être juste improbables, si non indéfinissables ... Bien sûr je passe sur le volet "compétences", parce que là se serait beaucoup, beaucoup trop ... ... ... J'ai pas les mots ... :mellow:

Zut, j'ai oublié les espagnols ... Mes excuses !

Edited by jojo (lo savoyârd)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Moi je trouve que la dernière fois on a fait preuve d'une intelligence remarquable en évitant de s'embarquer dans la galère Eurofighter. On a fait des économies (si si) on a préservé nos compétences, on a exporté plus que chacun des pays du consortium Eurofighter et on a un avion qui correspond aux besoins de l'Armée de l'air et de la Marine.

On a surtout un avion qui répond à notre cahier des charges. Donc contrairement aux anglais, italiens et peut-être même espagnols, on n'a pas besoin d'envisager des F35B pour notre marine. Contrairement aux italiens et aux allemands, on n'a pas besoin d'envisager des F35 ou des F18 pour lancer des bombes nucléaires.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

J'ai pas les mots

Sauf si le LeaderShip reste à ... DA +  Safran, peut-être avec RR en sous- traitant ... Sinon : RAF ( heu, je précise : Rien à F..... ) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, dark sidius a dit :

:laugh:

Je vous le dis on va finir par acheter des Tempest comme en 45.

Si tu as le fric pour ça personnellement, c'est ton problème. Après, tu seras chouchouté comme le seul acheteur sur Terre, tout court.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, dark sidius a dit :

on va finir par acheter des Tempest comme en 45

Et justement l' Armée de l'Air n'a jamais eu de Tempest après 45  sinon Closterman & Co  au sein de la RAF !  

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gallium nitride a dit :

En l'état actuel des mentalités, les Anglais, contrairement aux Allemands, sont incapables d'admettre qu'ils ont besoin des Français pour un projet aussi important.

Sinon, un résumé par domaine des efforts à fournir selon une présentation ppt:

 1/ NGF
• validation de nouvelles formules aéro combinant vol supersonique / maniabilité / discretion radar
• Technologies:
- Vol supersonique avec ou sans dérive.
- Matériaux discrets pour avions supersoniques.
- Délivrement d'armement depuis une soute interne à une vitesse supersonique.
- Poste de pilotage de nouvelle génération.

2/ Capteurs
 Technologies :
- Réseau embarqué numérique.
- Radar multifonctions.
- Optronique multispectrale.

3/ Mules pilotées à distance
• Technologies :
- Connectivité et capteurs à faible coût.
- Gestion des mules en essaim.

4/ Moteur
 Technologies :
- Hybridation
- Cycle variable

5 SimLab
• Simulation totale de bout en bout
• Systèmes de missions intelligents

6 Very Low Observability
• Discretion tous secteurs et toutes bandes de fréquences
•  Technologies :
- Entrées et sorties d'air VLO
- Antennes et ouvertures VLO

- Dispositifs de guerre électronique
- Intégration d'une soute d'armement.

7 Système de systèmes / connectivité
• Architectures globales FCAS / démonstrations de connectivité en Cloud de combat
• Technologies :
- Echanges hauts volumes (connectivité) et traitement (IA)
- Suites de capteurs connectés
- Normalisation des interfaces
- Qualité des échanges en réseau

Merci beaucoup!

Et les passages en gras mettent fin aux polémiques.

Le delta cranté sans dérives n'est pas enterré! Je suis content. :smile:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ARPA a dit :

On a surtout un avion qui répond à notre cahier des charges. Donc contrairement aux anglais, italiens et peut-être même espagnols, on n'a pas besoin d'envisager des F35B pour notre marine. Contrairement aux italiens et aux allemands, on n'a pas besoin d'envisager des F35 ou des F18 pour lancer des bombes nucléaires.

on a nos propres bombes nucléaires, ça aide à se passer de F-35 ou de F-18...

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ... MTU tutu ... :angry:

Citation

MTU, le motoriste allemand qui dit "nein" à Berlin et Paris

Citation

Le motoriste allemand MTU n'a pas encore accepté l'organisation industrielle sur la motorisation du futur avion de combat franco-allemand (NGF) en dépit d'un accord à très haut niveau.

Citation

Le motoriste allemand MTU continue bel et bien de jouer les trouble-fêtes sur le programme SCAF (Système de combat aérien du futur), et plus précisément sur l'organisation industrielle concernant la motorisation du NGF (Next Generation Fighter). La direction générale de l'armement (DGA), qui est l'entité responsable du programme SCAF, veut que "les responsabilités soient clairement affichées, contrairement à ce qui avait été fait pour le moteur de l'Airbus A400M", sur lequel MTU avait en charge le système informatique de régulation et de surveillance des moteurs (Fadec). Un système qui a été très longtemps défaillant et qui a même provoqué le crash d'un A400M.

"Nous tenons à avoir un responsable par poste et MTU refuse que Safran joue ce rôle en matière de moteur", avait pourtant expliqué clairement début octobre le Délégué général pour l'armement, Joël Barre lors de son audition au Sénat. Soit deux semaines avant le conseil ministériel franco-allemand (16 octobre à Toulouse), qui n'a pas complètement réglé le dossier du moteur.

"Ce refus nous semble inacceptable en raison de la nécessité de l'équilibre entre les postes. Or, il n'y a pas photo entre Safran et MTU", avait alors précisé Joël Barre, très ferme sur ce principe. Car les industriels allemands, et plus précisément Airbus, ont obtenu le leadership de trois des cinq piliers du programme SCAF. L'Allemagne n'est pas lésée du tout. Bien au contraire. "Pourtant, MTU refuse et a obtenu le soutien du Bundestag et donc de l'administration", avait souligné le DGA. Le président du conseil de surveillance de MTU, Klaus Eberhardt, ancien patron de Rheinmettal, a joué un jeu trouble. Il a trouvé les bons relais auprès de quatre parlementaires virulents à l'image de Henning Otte (CDU) et de Fritz Felgentreu (SPD) associés avec Eckhardt Rehberg (UC) et Johannes Kahrs (SPD) pour influencer la commission du budget du Bundestag.

Le dossier en partie réglé le 16 octobre

Les rencontres à très haut niveau entre les responsables politiques franco-allemands - le 9 octobre à Berlin entre les deux ministres de la Défense allemand et des Armées français, puis le 16 octobre - ont permis de régler une partie du dossier. Avant ces rencontres décisives, la DGA avait proposé "une solution qui permettrait de sauver la face en faisant remonter MTU sur l'ensemble du contrat. Toutefois, l'Allemagne m'a indiqué que MTU n'en voulait pas". Et de conclure que "si nous ne parvenons pas à débloquer cette situation, cela devra se régler au niveau politique". Ce qui a été fait mais en partie seulement.

Les deux pays doivent encore régler d'ici à un mois les "frictions" entre les motoristes Safran et MTU, la notification du contrat étant attendu en janvier 2020. Mais si cela n'était pas possible, Paris et Berlin ont convenu de poursuivre le programme SCAF sans attendre un accord entre les deux motoristes. Actuellement, le dialogue se poursuit pour faire admettre à MTU les décisions obtenues à très haut niveau sur l'organisation, qui donne logiquement une gouvernance forte à Safran. MTU, soutenu par le Bundestag, va-t-il encore s'opposer à ce que Berlin et Paris souhaitent ? C'est là toute la question...

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/mtu-le-motoriste-allemand-qui-dit-nein-a-berlin-et-paris-831398.html

Edited by jojo (lo savoyârd)
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est simple, on sort le NEFE du SCAF, le NGF se voit modifié pour être "équipé d'un moteur conçu et fabriqué en Europe, et répondant aux besoins", et on fait un projet de moteur pour avion de combat nouvelle génération franco-français avec 100% Safran, 0% MTU; libre aux Allemands d'essayer de faire la même chose de leur côté.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je propose une sortie par le haut au niveau motorisation :

Un SCAF français motorisé par un M888 de 13T de poussée, >2200° de TeT

Un SCAF allemand motoriés par un RB199-2z  de 7T de poussée et 1600° de TeT.

In ze pocket.

Edited by Bon Plan
  • Haha 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si on lançait un concours ?

Un contrat pour la conception et la fabrication d'un prototype. Le gagnant prend le leadership et partage la production avec le perdant (pour qu'il ait quand même du retour sur son investissement de conception). Accessoirement, si le perdant ne propose rien de fonctionnel, ou que cela ne répond pas complètement au cahier des charges, sa part de la production diminue d'autant. Genre 60/40 gagnant/perdant de base, mais 70/30 si le perdant n'est pas au niveau en performances ou en prix, et 85/15, voire moins si le perdant n'est pas allé au bout de la démarche.

Safran et MTU en face à face. FIGHT !! Moi j'ai confiance ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

:biggrin: Oui, il y aurait des clients !

Et non, un prototype de moteur !!! Je n'ai aucune confiance ni dans Safran, ni dans MTU pour construire des hangars. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas, toujours Rheinmettal dans la boucle ... À des degrés divers ... Ils sont puants.

Citation

Le président du conseil de surveillance de MTU, Klaus Eberhardt, ancien patron de Rheinmettal, a joué un jeu trouble. 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, FATac a dit :

Et si on lançait un concours ?

Un contrat pour la conception et la fabrication d'un prototype. Le gagnant prend le leadership et partage la production avec le perdant (pour qu'il ait quand même du retour sur son investissement de conception). Accessoirement, si le perdant ne propose rien de fonctionnel, ou que cela ne répond pas complètement au cahier des charges, sa part de la production diminue d'autant. Genre 60/40 gagnant/perdant de base, mais 70/30 si le perdant n'est pas au niveau en performances ou en prix, et 85/15, voire moins si le perdant n'est pas allé au bout de la démarche.

Safran et MTU en face à face. FIGHT !! Moi j'ai confiance ...

Hum hum...

Il faudrait apprendre des erreurs du passé.

Pour citer l'article Wikipédia sur le Rafale, qui traitent des années 1980/1983:

"Les industriels informent leurs États respectifs de l'impossibilité de réaliser un projet commun, et trois maquettes 1/1 statiques, une pour chaque pays, sont présentées au public :

  • l'« Avion de Combat Tactique 92 » (ACT 92) d'AMD-BA, l'un à aile haute et double dérive, l'autre à aile basse en double flèche et plans canard (au design proche du Mirage 4000), au salon ILA de 1980 à Hanovre ;
  • le « Taktisches Kampf Flugzeug-90 » (TKF-90) de MBB, avion d'interception à aile delta, double dérive, plans canard et entrées d'air ventrales, au salon ILA de 1980 à Hanovre ;
  • l'« Agile Combat Aircraft » (ACA) de Panavia (consortium entre British Aerospace, MBB et Aeritalia), dérivé des études P.106 et P.110 (au design proche du F-15), à aile delta, double dérive, plans canard et entrées d'air ventrales, au salon de Farnborough de 1982.

Les industriels proposent cependant de réaliser des études en commun et de construire deux démonstrateurs différents avec un premier vol envisagé à la mi-1984 suivi de 12 prototypes devant voler à la mi-1987. Le premier avion d'une série de 900 exemplaires serait livré en 1991. Les composants et sous-ensembles seraient étudiés, testés et produits sur des sites communs (à l'exception du système de guerre électronique), chaque pays conservant une chaîne d'assemblage.

Un accord est trouvé le 10 décembre 1981 à l'exception de la motorisation."

"Pour surmonter les dissensions, et alors qu'AMD-BA plaide pour un maître d'œuvre unique (lui en l'occurrence), la partie britannique accepte de lui abandonner la conception de la cellule à condition que Turbo-Union obtienne celle du moteur. Ceci obligerait la Snecma à passer par pertes et profits les investissements déjà consentis depuis septembre 1983 pour développer un nouveau réacteur, le M88"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Rafale#Tentative_de_coopération_européenne_(1977-1979)

Les mêmes causes conduiront sans doute aux mêmes résultats.:sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère réellement que c'est un coup à X bandes de la part de nos politiques. Un truc bien tordu pour engager les allemands sur d'autres thèmes qui nous tiennent à cœur et le moment opportun prendre nos cliques et nos claques et les laisser se démerder . . .

Sinon cet aveuglement sur "les partenariats européens et la relation franco-allemande" confinent à la crétinerie ou pire trahison. . .

Accepter de se faire emmerder aujourd'hui et faire le dos rond pour leur mettre plus tard OK

Se sacrifier pour faire l'UE great again c'est NEIN

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Salverius a dit :

Les mêmes causes conduiront sans doute aux mêmes résultats.:sad:

Si on obtient au final un Rafale 2 aussi réussi que le premier, je signe direct :bloblaugh:.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, emixam a dit :

Si on obtient au final un Rafale 2 aussi réussi que le premier, je signe direct :bloblaugh:.

Oui mais à l'époque on avait beaucoup plus de couilles que maintenant

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Oui mais à l'époque on avait beaucoup plus de couilles que maintenant

et moins de dettes aussi.....

et accessoirement un rideaux de fer avec de gros méchants rouges assoiffés de sang de l'autre coté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,121
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries