Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)


Recommended Posts

Il y a 15 heures, g4lly a dit :

Je sens qu'Airbus va nous faire une LM ...

En même temps, ils auraient tort de ne pas tenter. Que va perdre LM dans l'histoire ? Pas grand chose ai-je l'impression.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Faire le scaf, et n'avoir que 33% du workshare, c'est juste vraiment INCROYABLE

on leur sert un avion au top sur un plateau, et n'avons que un 1 tiers du taff.

délirant

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Pierre_F a dit :

Personne ne dit cela cependant beaucoup se gaussent à l’evocation de l’usage de l’IA par exemple. Hors dans 20 ans, il y aura eu des progrès extraordinaires. 

Tu connais l'histoire des ordinateurs de cinquième génération? 10 ans d'effort pour faire des ordinateurs dont le principe de fonctionnement était l'intelligence artificielle et à la fin un échec....

Le Japon tire un trait sur les ordinateurs de Cinquième Génération

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Si j ai bien suivi le projet devrait être revu et peut être débloqué en septembre alors que la présidentielle aura bien débuté en France d ou un argument pour les souverainistes...

Ça va être dur de le sauver.

Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, mgtstrategy a dit :

Faire le scaf, et n'avoir que 33% du workshare, c'est juste vraiment INCROYABLE

on leur sert un avion au top sur un plateau, et n'avons que un 1 tiers du taff.

délirant

Ce n'est que mon avis personnel mais à partir du moment ou l'espagne est rentré dans la négociation en réclamant une part égale aux deux autres (33% ), le programme SCAF rentré dans une autre paradigme qui réduit à néant toute la productivité espéré et les synergies envisagées. 

Sans faire injure aux espagnols, ils n'ont pas les capacités industrielles des deux autres pays.

Bref, la TEAM France négocie sans y croire et fait même semblant  de négocier car ils ont constaté que les allemands ne vont finalement jamais nous laisser le lead.

Trappier sait que le nouveau partage industriels est fantaisiste mais dans son rôle, il fait son VRP d'une collaboration du SCAF pour garder  les apparences afin de ne pas faire passer la TEAM France pour les arrogants de l'histoire lorsqu'ils vont annoncer que le scaf est mort et enterré.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
13 hours ago, Boule75 said:

Le partage 1/3 1/3 1/3 n'a aucun sens, ni industriel, ni financier pour les états, ni politique (l'Espagne n'a pas les mêmes besoins que la France).

Sait-on si une interprétation simultanée vers l'anglais au moins, ou vers l'allemand et l'espagnol idéalement, était assurée ?
Ça, au-delà des interrogations régulières sur les méthodes de comm' grand public de Dassualt chez ses prospects, ça ne coûterait pas cher par rapport au reste et ça serait rudement utile pour l'image de la société auprès des partenaires.
 

2020 annual results - Dassault Aviation

https://www.youtube.com/watch?v=a5QeeKqWRx0

 

2020 annual results - Questions/Answers - Dassault Aviation

https://www.youtube.com/watch?v=8RJcJwFc7yY

 

Dassault Falcon

https://www.youtube.com/user/MyFalconJet/videos

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Claudio Lopez a dit :

Ce n'est que mon avis personnel mais à partir du moment ou l'espagne est rentré dans la négociation en réclamant une part égale aux deux autres (33% ), le programme SCAF rentré dans une autre paradigme qui réduit à néant toute la productivité espéré et les synergies envisagées. 

Sans faire injure aux espagnols, ils n'ont pas les capacités industrielles des deux autres pays.

Bref, la TEAM France négocie sans y croire et fait même semblant  de négocier car ils ont constaté que les allemands ne vont finalement jamais nous laisser le lead.

Trappier sait que le nouveau partage industriels est fantaisiste mais dans son rôle, il fait son VRP d'une collaboration du SCAF pour garder  les apparences afin de ne pas faire passer la TEAM France pour les arrogants de l'histoire lorsqu'ils vont annoncer que le scaf est mort et enterré.

C'est bien possible.

L'alternative, tout à fait compatible d'ailleurs, c'est de lire ça comme une pression maximale mise sur les partenaires et sur l'Allemagne au premier chef : "voilà trois ans que vous tergiversez, confondez capacité de contrôle avec quasi-sabotage. Vous avez des intérêts, nous on veut un système qui fonctionne, dans les délais, sans surcoût : vous en réclamez toujours plus, ça commence à ressembler à de la malhonnêteté. A prendre, ou à laisser, mais nous n'allons pas jouer encore bien longtemps. Ca sera dommage mais vous allez trop loin."

En outre, ce n'est pas comme si 1) le commerce extérieur fr/de était équilibré ni comme si 2) l'Allemagne ne bénéficiait pas d'un avantage économique considérable en sous-investissant lourdement dans son outil de défense depuis 30 ans ; côté français, les technos militaires sont meilleures parce qu'on a investi, et c'était cher. Deux bonnes raisons pour ne rien brader..

  • Like 4
Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, herciv a dit :

Moi je retiens deux choses de cette conférence.

1 - Les principales attentes de Trappier sont qu'on respect sa qualité de maître d'oeuvre c'est-à-dire qu'on ne lui impose pas tout sinon il ne pourra porter le chapeau. L'exemple qu'il sert sont les commandes de vol qui semble u n vrai point dur (avec AIRBUS ?)

2 - […]

La question de la répartition de la propriété intellectuelle est un problème sur lesquels les industriels semblent tous d'accord : le passé n'est pas partageable le commun est partageable.

3 - L'Eurodrone semble un sujet qui l'énerve au plus haut point ainsi que le PATMAR.

 


Il est surtout très amer sur la coopération franco-allemande, et l’intégration de l’Espagne n’a pas permis de sortir d’un schéma où la roue carré demeure la cible industrielle à atteindre.
Sans compter sa dénonciation de l’approche politique de certains pays, prêt à garantir n’importe quelle mise à disposition de budget et de commandes d’appareils pour obtenir l’avantage industriel, pour s’en dédire partiellement après que les installations soient en place.

Il n’est même plus besoin de suivre un quelconque regard, c’est au tir au bazooka qu’il s’exerce (comme lorsqu’il parle des boîtes noires américaines bien connues des allemands, d’ailleurs).

 

 

Il y a 18 heures, herciv a dit :

2 - A la question Est-ce qu'il y a un plan B la réponse est Rafale sans aucun doute.

Pas nécessairement, il s’agit de 2 questions différentes.

- À la question de savoir s’il a un plan B, il répond un oui massif. Et il y répond en listant les entreprises ayant le savoir-faire en France, dans chaque domaine. Bref, qu’il saurait faire un NGF franco-français ;
- À la question de savoir si le futur possible remplaçant du F-16 qu’envisagent les USA pourrait etre une concurrence préjudiciable au Rafale, il répond que le Rafale est aujourd’hui et sans contestation possible la référence, avec en prime des capacités que ne possède pas le F-16.

 

Mais il ne fait pas de lien direct entre les 2 sujets.

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, TarpTent a dit :

- À la question de savoir si le futur possible remplaçant du F-16 qu’envisagent les USA pourrait etre une concurrence préjudiciable au Rafale, il répond que le Rafale est aujourd’hui et sans contestation possible la référence, avec en prime des capacités que ne possède pas le F-16.

Pour tout te dire et vue l'expérience US du f-35 je ne crois pas forcément à l'émergence d'une nouvelle plateforme si les missions demeurent proche de celle qu'on confie au rafale.

Mais si quelque chose devait changer c'est deux choses :

Dans toute l'architecture du f-35 ce qui a vraiment montré son utilité c'est la soute qui a le pontentiel d'amener un surcroit d'agilité et de rayon d'action pour peu qu'on ne cherche pas à se promener en beast mode.

Dans les missions du NGF on voit bien qu'il y a la volonté de menacer la Chine depuis le plus loin possible voir depuis la France. Alors le NGF sera-t'il un bombardier à long rayon d'action capable de soutenir des loyal wing men très loin de leur point de départ ?

On va avoir le même problème de définition que les US : comment mener un combat dans le pacifique et dans l'océan Indien avec des points d'appui très dispersé.

 

Edited by herciv
Link to post
Share on other sites

A force de tout lacher, l'indépendance de DA n'a plus d'interet, le but de ce SCAF et de l'abandon en rase campagne de l'entreprise par l'Etat dans ces négotiations n'a elle pas pour but de faire comprendre à l'actionnaire principal qu'il ferait bien de laisser DA se faire absorber par Airbus?

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, FATac a dit :

Pour avoir bossé dedans, ce sont des propos que j'ai entendu tenir sans discontinuer ces 40 dernières années ... mais qui n'ont, jusqu'à présent, que marginalement débouché sur les applications pratiques que l'on nous promet sans cesse avec des trémolos dans la voix.

Ces 40 à 50 dernières années, les principaux progrès dus à ce qu'on appelle pompeusement IA restent cantonnés à :

  • La logique floue qui excelle dans le pilotage d'automates non linéaires (en transports, agro-alimentaire, photographie, ...).
  • Un sous-ensemble extrêmement réduit des systèmes-experts : généralement d'ordre 0, 0+, 1 au maximum, l'ordre 2 le plus intéressant reste hors d'atteinte, au delà de la barrière de la complexité.
  • Un peu de deep-learning, largement utilisable dans le grand public, mais qui montre ses limites tant dans son apprentissage qui peut être leurré que dans son incapacité à justifier ses choix (comme toutes les applications non "conscientes" basées sur des réseaux de neurones) et qui représente un gâchis phénoménal de ressources (de calcul) pour pouvoir fonctionner.

Mais la combinaison de tout ça (avec un peu de recuit-simulé pour stabiliser et renforcer les réseaux de neurones) qui nous amènera à véritables systèmes autonomes, fiables et stables semble encore hors de portée. L'horizon de 20 ans me semble encore un beau miroir aux alouettes pour justifier de larges investissements pas forcément justifiés opérationnellement - même si je confesse que c'est vraiment un domaine de travail proprement fascinant.

Je travaille toujours dans le domaine et j’ai toujours entendu cela des anciens qui ont travaillé sur lisp et les premiers réseaux neuronaux. 

Il faut te remettre à jour, les méthodes ont changé, les moyens techniques ont évolué et il y a déjà de très belles applications. La dernière que j’ai vue recensement est la création de roadbook automatique sur la phase de reconnaissance des courses WRC. J’ai vu  des carte de 4000 procs sur une carte d’un paquet cigarette capable de faire la reconnaissance sur 10 millions d’images en 2s ... et j’en passe et des meilleurs. 

Bref les modèles du passé sont à oublier !

Edited by Pierre_F
  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, P4 a dit :

laisser DA se faire absorber par Airbus?

Grave question !  Laisser partir les bijoux de famille ?

Sachant que la France en a 2 séparés au moins comme avionneurs ( je passe sur les autres, équipementiers et électroniciens...   ) :

Airbus d'un côté mais PAS  à elle seule  ( partagée ), et DA Aviation dans le "patrimoine" sans être propriété de l'Etat FR... 

Edited by Bechar06
Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Pierre_F a dit :

La première qualité des gens intelligents, c’est le doute et la remise en question, non ? Du moins c’est en remettant les certitudes établies et généralement partagées que nous avons fait les plus gros progrès scientifiques. 

Laissons une chance à ce programme d’être aussi un domaine de recherche et d’intelligence ! 

Mais c’est vrai qu’il existe toujours des gens pour penser que la terre est plate.

«  C'est impossible, dit la Fierté. C'est risqué, dit L'Expérience. C'est sans issue, dit la Raison. Essayons, murmure le Coeur. » 

 William Arthur Ward

Voilà.

Si on aime pas se faire piller par l'Allemagne qui joue pour les intérêts des USA contre les nôtres, c'est qu'on a pas de coeur.

Bon sur ce coup tu m'as perdu désolé.

 

edit:
...Pour contextualiser la dernière personne à m'avoir dit ça en face, "vous avez pas de coeur", c'était une adolescente rom en surpoids qui voulait que je lui donne la pizza que je venais d'acheter et avec laquelle je rentrais chez moi, "parce qu'elle avait faim", alors qu'elle était en train de dévorer un paquet de skittles...

Edited by Patrick
  • Like 1
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Pour y voir +  clair, Il me semble qu'il faut bien tirer parti des enseignements de Eric TRAPPIER hier

Cf. la vidéo des questions/réponses (SCAF/NGF/Eurodrone) https://www.youtube.com/watch?v=lHcpMWcoVbI à partir de 4’45 :   RESPONSABILITES DASSAULT

Distinguos assez clairs de management de projet :  Partage de la MOE ?  Charge de Maîtrise d’œuvre ( abrégé MOE   ou PRIME plus loin)  ?  Citations 

DA saurait faire avec 1/3 ( « architecte » ) versus 2/3 de charge de travail ( « si les rôles bien répartis, on sait le faire » dixit E. Trappier  ) =>  distinguo entre différents types de workpackages

« Là où c’est + compliqué , c’est si on me demande de faire 1/3 – 2/3 dans tous les ( work )  packages : là ça ne marche plus, il me faut bien des outils pour assumer mon travail de MOE  et si cela doit s’appliquer à tous les work-packages voir aux work-packages stratégiques ( ex. les commandes de vol : si on me dit que dans les commandes de vol, il n’y a pas de chef, c’est pas possible, cela ne peut pas marcher, il faut forcément qu’il y ait un responsable ) ( qq. autres ex. non cités )  … c’est là-dessus que cela bute aujourd’hui ! Si nous acceptons trop de joint, c’est à dire qu’il n’y a plus de chef, ou si  nous donnons trop de responsabilité à Airbus qui compte et décompte l’Espagne + l’Allemagne : effectivement cela devient difficile pour Dassault   d’assurer un rôle de PRIME. Ce qui n’est pas contesté par Airbus. Airbus admet tout à fait  le fait que Dassault soit PRIME et ce qui nous engage à un certain nombre de choses, mais il faut que moi je soit aussi capable  )  de m’engager vis-à-vis des 3 Etats à tenir  mon rôle de PRIME »

« On est dans cette difficulté du moment »  ( Fin de réponse)

EN RESUME : - Responsabilité de Maître d'Œuvre ( MOE ) UNIQUE, non partageable... sinon il annonce le bordel et le refusera )  ET  distinguo net vis à vis de la Maîtrise d’ouvrage ( MOA ) … Le Maître d’œuvre est soumis au maître d’ouvrage     

OR,  COMMENTAIRE  PERSO . la maîtrise d’ouvrage est partagée ( les Etats qui ont du mal à se donner des % de parts de responsabilité … tendance « amicale »  de 33 % ) … C’est GRAVE mais c’est un problème des Etats => C’est de la politique d’alliance ou de coopération, ou de soumission… comme on veut

Finalement, contrairement à beaucoup d'entre vous, il me semble que, finalement Eric TRappier étant très clair, et sa logique de Project-management parfaite = > C'est au Etats de s'accorder sur un système de MOA unique   et DA les met devant leur responsabilités

D'ailleurs:   RAPPEL : Comme Maître d’Œuvre MOE ( Architecte selon E. Trappier ), DASSAULT a réussi l’expérience de coopération industrielle ( et de partage des  acquis     ) du nEUROne  ( E. Trappier ne l’a pas rappelé… on voir plus loin pourquoi )  ( cf. wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Neuron )

« un moyen de mettre en œuvre un processus innovateur en matière de gestion et d'organisation de programme de coopération européenne »

« pour être efficace, la gestion d' un programme de coopération doit se faire à travers un point unique de décision et un point unique d'exécution. »

Pour arriver à cet objectif, la DGA a mené des négociations avec les représentants des différents gouvernements européens et ses industriels de la défense afin de finaliser les termes et conditions de leur participation à ce projet. Cette organisation devrait permettre de se conformer de manière stricte aux besoins du projet, en matière de performances, de budget et de planning.

À ces fins, ce démonstrateur est le seul aéronef militaire à être entièrement conçu et développé sur un plateau virtuel de 300 à 350 personnes (500 selon certaines sources et 1 000 à terme), dans un environnement Product Lifecycle Management (PLM) permettant aux six équipes partenaires de travailler simultanément en temps réel sur la même base de données informatique, quel que soit le lieu d’exécution des travaux, sur les bases de logiciels éprouvés, dont CATIA, développés par Dassault Systèmes

Pour rappels  sur nEUROne : « Le Royaume uni joue cavalier seul »   + « Allemagne hors jeu » … ( E. Trappier ne l’a pas rappelé… => Faciles les GiBi ?  Plus faciles que les allemands ??  ) Ils n’ont pas partagé cette expérience fondatrice

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Tu connais l'histoire des ordinateurs de cinquième génération? 10 ans d'effort pour faire des ordinateurs dont le principe de fonctionnement était l'intelligence artificielle et à la fin un échec....

Le Japon tire un trait sur les ordinateurs de Cinquième Génération

 

Il y a 2 heures, FATac a dit :

Pour avoir bossé dedans, ce sont des propos que j'ai entendu tenir sans discontinuer ces 40 dernières années ... mais qui n'ont, jusqu'à présent, que marginalement débouché sur les applications pratiques que l'on nous promet sans cesse avec des trémolos dans la voix.

Ces 40 à 50 dernières années, les principaux progrès dus à ce qu'on appelle pompeusement IA restent cantonnés à :

  • La logique floue qui excelle dans le pilotage d'automates non linéaires (en transports, agro-alimentaire, photographie, ...).
  • Un sous-ensemble extrêmement réduit des systèmes-experts : généralement d'ordre 0, 0+, 1 au maximum, l'ordre 2 le plus intéressant reste hors d'atteinte, au delà de la barrière de la complexité.
  • Un peu de deep-learning, largement utilisable dans le grand public, mais qui montre ses limites tant dans son apprentissage qui peut être leurré que dans son incapacité à justifier ses choix (comme toutes les applications non "conscientes" basées sur des réseaux de neurones) et qui représente un gâchis phénoménal de ressources (de calcul) pour pouvoir fonctionner.

Mais la combinaison de tout ça (avec un peu de recuit-simulé pour stabiliser et renforcer les réseaux de neurones) qui nous amènera à véritables systèmes autonomes, fiables et stables semble encore hors de portée. L'horizon de 20 ans me semble encore un beau miroir aux alouettes pour justifier de larges investissements pas forcément justifiés opérationnellement - même si je confesse que c'est vraiment un domaine de travail proprement fascinant.

Hmm l'IA nous a fait faire ces dernières années des progrès spectaculaires dans certains domaines quand même.

En science l'exemple récent d'Alphafold est incroyable.

La fluidité des mouvements des robots Atlas de Boston Robotics font ressembler les robots d'il y a 20 ans à des jouets pour enfants.

La reconnaissance ainsi que la synthèse vocale s'améliorent aussi mois après mois.

Moi je pense au contraire que l'IA rentre dans sa phase adulte et que son impact dans nos vies va être très important dans les années qui viennent.

Je crois assez à des technologies de ruptures fondées sur l'IA dans l'aviation de combat dans un futur proche.

Edited by OhneFear
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, OhneFear a dit :

Hmm l'IA

Et si ce thème là était COMPLETEMENT HS sur ce fil déjà multi-dimensionnel du SCAF :chirolp_iei: 

( m...e je n'arrive pas à me faire à ... éditer à droite ... le "Citer" en bas par réflexe ) 

 

Edited by Bechar06
Link to post
Share on other sites

Je pense au contraire que ce devrait être un sujet important du SCAF.

Quelle autre piste pour une technologie de rupture sinon ?

Tout le reste : l'aérodynamique, les moteurs, les commandes de vol etc est certes fondamental mais peut-on attendre autre chose que de l'amélioration continue sur des technologies maîtrisée ?

Edited by OhneFear
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, OhneFear a dit :

Je pense au contraire que ce devrait être un sujet important du SCAF.

Quelle autre piste pour une technologie de rupture sinon ?

Tout le reste : l'aérodynamique, les moteurs, les commandes de vol etc est certes fondamental mais peut-on attendre autre chose que de l'amélioration continue sur des technologies maîtrisée ?

Si tu considères que tout est dans tout et réciproquement : pourquoi pas ...

Perso. je pense  que les questions du CLOUD et de l'IA sur le volet "relationnel" du SCAF ( SYSTEME de SystemeS  .. divers et variés ...  ) mérite un fil spécifique ( car on retrouvera cette problématique sur le MGCS et le MAWS et d'autres : C'est devenu et ça va devenir le nouveau défi  ( Terre, Air, Mer ... Espace ) ... Perso en tant qu'ex ingénieur-systèmes -iques  j'ai d'autres intérêts ailleurs désormais... Plus moi

A toi l'honneur de créer ce fil  ... Rappel : il y a un fil "Détente / Parler informatique et associé" mais c'est trop de la petite techno. en général - au demeurant bien utile - 

Est-ce que cela ne pourrait pas faire partie du nouveau FORUM "Inter-Armes" ou "Inter-armées"  par @Scarabé  et @mudrets  ? 

Edited by Bechar06
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Picdelamirand-oil said:

:biggrin::biggrin:

L'actionnaire principal, il pourrait avoir pour objectif de devenir majoritaire chez Airbus !

Il a pu sans problème prendre 25 % de Thales, il a 100 % de Dassault Système qui est valorisé autant que Dassault Aviation et à une époque c'était un des principaux actionnaire de Boeing....

L'etat Français serait sans doute ouvert à la présence d un tel actionnaire chez Airbus, majoritaire peut etre pas mais comme stabilisateur certainement.

Reste a voir si la famille est interessée à ce mouvement et que les autres états ne soient pas contre.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, P4 a dit :

A force de tout lacher, l'indépendance de DA n'a plus d'interet, le but de ce SCAF et de l'abandon en rase campagne de l'entreprise par l'Etat dans ces négotiations n'a elle pas pour but de faire comprendre à l'actionnaire principal qu'il ferait bien de laisser DA se faire absorber par Airbus?

Personne n’a lâché qui que ce soit ou quoi que ce soit ! DA est le « best athlete » pour le NGF et l’architecte. Il définira les plans et les specs à atteindre. Les autres apporteront ce qu’il peuvent pour améliorer le projet. 

Un coup de mou ? Une petite déprime de confinement ? 

Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Voilà.

Si on aime pas se faire piller par l'Allemagne qui joue pour les intérêts des USA contre les nôtres, c'est qu'on a pas de coeur.

Bon sur ce coup tu m'as perdu désolé.

 

edit:
...Pour contextualiser la dernière personne à m'avoir dit ça en face, "vous avez pas de coeur", c'était une adolescente rom en surpoids qui voulait que je lui donne la pizza que je venais d'acheter et avec laquelle je rentrais chez moi, "parce qu'elle avait faim", alors qu'elle était en train de dévorer un paquet de skittles...

Ah la la .. Ma citation n’était pas à prendre au premier degré ou au sens littéral... Tu es plus intelligent que ça :wink: ! 

Tu fais beaucoup de dramaturgie et pourtant les réponses de Trappier ont été claires sur le point que tu mentionnes.

Je suis assez patriote pour ne pas accepter que l’on perde quoique se soit mais je souhaite au contraire que ce projet soit le meilleur possible pour nous en 2040. 

 

Edited by Pierre_F
Link to post
Share on other sites

Il y avait eu ce compte rendu mais qui ressemble à du marketing https://www.militaryaerospace.com/computers/article/14182279/jet-fighter-artificial-intelligence-ai-dogfight

 

mais il y a des informations plus techniques 

Exemple d’IA embarquées sur les systèmes de contrôle de vol (extraits) et il y en a aussi sur le système de combat des avions.

The levels as outlined earlier are labeled in the figure. It should be noted that Level 0 is non-adaptive whereas Level 1 is adaptive. Level 1 is non-optimal whereas Level 2 is optimal.
11
  Critic 1
Critic 2
           RM

   RM: Reference Models: The pilot commands roll rate and aerodynamic normal and lateral accelerations through stick and rudder pedal inputs. These commands are then transformed into body-axis rate commands, which also include turn coordination, level turn compensation, and yaw-dampening terms. First-order reference models are used to filter these commands in order to shape desired handing qualities.
PI Error Controller: Errors in roll rate, pitch rate, and yaw rate responses can be caused by inaccuracies in aerodynamic estimates and model inversion. Unidentified damage or failures can also introduce additional errors. In order to achieve a rate-command-attitude-hold (RCAH) system, a proportional-integral (PI) error controller is used to correct for errors detected from roll rate, pitch rate, and yaw rate (p, q, r) feedback.
NN: On-Line Learning Neural Networks: The on-line learning neural networks work in conjunction with the error controller. By recognizing patterns in the behavior of the error, the neural networks can learn to remove biases through control augmentation commands. These commands prevent the integrators from having to windup to remove error biases. By allowing integrators to operate at nominal levels, the neural networks enable the controller to provide consistent handling qualities.
DI: Dynamic Inversion: Dynamic inversion is based upon feedback linearization theory. No gain-scheduling is required, since gains are functions of aerodynamic stability and control derivative estimates and sensor feedback. To perform the model inversion, acceleration commands are used to replace the actual accelerations in the quasi-linear model. The model is then inverted to solve for the necessary control surface commands
CA: Control Allocation: An optimal control allocation technique is used to ensure that conventional flight control surfaces will be utilized under normal operating conditions. Unconventional flight control surface allocations are only utilized when the primary flight control surface commands exceed the known limits of deflection. For example, in the longitudinal axis pitch rate control is normally provided through symmetric elevator deflections. If this command should saturate, then the remaining portion of the command is applied to symmetric ailerons. If the symmetric aileron command saturates, then the remaining portion of that command is applied to symmetric thrust. The symmetric aileron command is limited, by the differential aileron command, so that secondary pitch control does not interfere with primary roll control.
M: Pre-Trained Neural Network Model: A Levenberg-Marquardt (LM) multi-layer perceptron is used to provide dynamic estimates for model inversion. The LM network is pre-trained with stability and control derivative data generated by a Rapid Aircraft Modeler. This block can be replaced by other on-line derivative (parameter) estimation techniques.
Critic 1 and 2: Adaptive Critics are utilized to optimize the control allocation scheme and to shape the reference model dynamics in the event of a failure.
Figure 6. Level 2 Intelligent Flight Control System

 

Exemple d’IA pour décisions des meilleures tactiques de combat entre formations d’avions

Search for Optimal Air Combat Tactics
The complete design and specification of air combat tactics for many-vs.-many engagements poses a considerable challenge to tactical planners. While solutions have been developed for one- vs.-one or few-vs.-few encounters, the results may not generalize to larger engagements where formation tactics become increasingly important. The most effective formation tactics employ a basic fighting unit of two aircraft (called a section or element) (Shaw, 1988). Since this is how all fighter pilots learn their craft, it would be most effective for optimized tactics not to deviate from this established tactical doctrine. Accordingly, software tactics modules that employ basic fighting units of two aircraft were developed. Since large numbers of fighter aircraft are difficult to control, formation tactics for large groups may be developed using a hierarchical structure consisting of smaller units or divisions; for example, a four-airplane division called the fluid four consists of two elements. Each element consists of two aircraft, but they are treated as a unit. This hierarchical concept is used to develop a GA-based approach to search for optimal air combat tactics. Given a palette of air combat maneuvers and standard small-formation tactics as building blocks, GAs are used to determine how they can be integrated to produce large fighting groups that optimize overall combat effectiveness.
Tactics implementation proceeds as follows (The complete simulation environment is presented in Figure 2. For more details, see (Mulgund et al, 2001)):
• Define a set of commonly-used element and division formations as well as the underlying tactical maneuvers and attack tactics.
• Develop a set of principles for aggregating the small formation tactics for large MvN engagements, and implement a method for doing so in the GA software. To illustrate, consider a team consisting of four aircraft. Using only the fighting wing and double-attack, the possible team formations are shown in Figure 3 (assuming both elements use the same two-ship formation). A similar approach can be used to develop large division formations from smaller 2-ship and 4-ship groupings.
• Use the resultant formation tactics to drive the engagement, and evaluate the results via the performance metric generator.
6
• Search for the best MvN engagement tactics so as to optimize the performance metrics.

Edited by Pierre_F
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Teenytoon a dit :

Je pense que s'il a quelque chose à dire au gouvernement il doit avoir bien d'autres occasions qu'une conférence de presse pour le dire.

je suis d'accord. Ma remarque était que ce questions-réponses est à destination du "public" et que ça officialise sa position vis à vis de l'état français. Comme quand AKK ou d'autres parlementaires (voir syndicats) s'expriment dans la presse. C'est pour faire passe passer un message. 

Edited by seal33
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bechar06 a dit :

Pour y voir +  clair

Mon @Bechar06 que je kiffe de mon coeur, je suis désolé mais quand je lis ça et que je vois ton post derrière avec caractère gras, souligné, MAJUSCULE, minuscule, c'est tout sauf clair :laugh:

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • g4lly locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,129
    Total Topics
    1,386,197
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...