Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)


prof.566
 Share

Recommended Posts

il y a 16 minutes, hadriel a dit :

Il dit surtout ça pour éviter que Dassault arrive à imoser son plan B de 50% deworkshare française sur le NGF (avec les financements qui vont avec derrière). La Airbus perdrait gros.

Pour le reste je suis quand même soufflé d'entendre qu'on a confié le lead de la furtivité aux espagnols (dont l'expérience se résume à ... ben rien en fait). Et après on nous dit "oui mais vous comprenez les espagnols et les allemands ont beaucoup investi sur leurs technos, il faut en reprendre 2/3 pour le NGF". C'est vraiment une hérésie ce montage 1/3 1/3 1/3. Et en plus c'est une attitude immature basée sur la fallacie des coûts irrécupérables. On jette leur technos mais qu'on leur apprend à faire mieux, et ça pose un problème?

Ah et truc marrant suite à mon article (qui a du pas mal tourner ailleurs que  sur les forums, il y avait un paquet de visites depuis linkedin):

2021-03-17-16_41_23-window.png

Tu peux le redonner stp ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, hadriel a dit :

On ne travaille pas pour un plan B. Il n'y a pas d'alternative.

J'en connais un autre qui a tenu ce discours dans une optique européiste. Ce ne fut pas une réussite. 

Révélation

 

 

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Avion de combat européen du futur (SCAF) : pour Airbus, il faut “faire vite" avant les élections en Allemagne


https://www.capital.fr. avion-de-combat-europeen-du-futur-scaf-pour-airbus-il-faut-faire-vite-avant-les-elections-en-allemagne

Si Airbus affiche son optimisme sur l'issue des discussions, laborieuses, avec Dassault Aviation sur le Système de combat aérien futur (Scaf), l'avionneur exhorte à avancer "vite", à l'approche des élections en Allemagne. Pour l'avionneur, il faut "faire vite" pour trouver un accord sur les contrats industriels d'étude devant mener en 2026 à la réalisation d'un démonstrateur en vol, synonymes de tels engagements financiers qu'il serait difficile ensuite de revenir en arrière.

Airbus alerte sur la "nécessité de faire vite" sur le dossier du Système de combat aérien futur (Scaf, futur avion de combat européen) devant les sénateurs français. Alors que le patron de Dassault Eric Trappier faisait état la semaine passée devant les mêmes sénateurs d'une impasse à propos de la répartition de la charge de travail entre industriels, au point d'évoquer un "plan B" en cas d'échec des discussions, le président d'Airbus Defense and Space, Dirk Hoke, a néanmoins affiché sa confiance.

"Le Scaf est notre avenir commun, c'est une occasion historique. Nous allons y arriver, je suis confiant, nous sommes proches d'un accord", a-t-il déclaré devant la commission de la Défense. "Si on appelle plan B, un plan B qui permet d'atteindre l'objectif capacitaire et d'autonomie stratégique de la France et de l'Europe, je suis convaincu qu'il n'y a pas de plan B", a martelé Antoine Bouvier, directeur de la stratégie du groupe européen. Mais il y a une "nécessité de faire vite" pour trouver un accord sur les contrats industriels d'étude devant mener en 2026 à la réalisation d'un démonstrateur en vol, synonymes de tels engagements financiers qu'il serait difficile ensuite de revenir en arrière.

[…]

Edited by Billou
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, hadriel a dit :

Ah et truc marrant suite à mon article (qui a du pas mal tourner ailleurs que  sur les forums, il y avait un paquet de visites depuis linkedin):

2021-03-17-16_41_23-window.png

C'est mérité. Félicitations Hadriel te voici officiellement devenu influenceur. C'est le moment de noircir du papier, tu deviendras vite notre Justin Bronk à nous. En version crédible (et sans moumoute enfin je te le souhaite).

 

Il y a 1 heure, herciv a dit :

Tu peux le redonner stp ?

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Tetsuo a dit :

Moi je dit , qu Airbus reste sur ce qu il savent faire . Du civil, du cargo .pourquoi pas  du patmar tiens .parait que l allemagne en cherche.

Le civil, c'est dans les cordes d'Airbus, mais pour le reste...

Les allemands n'ont pas l'air de cet avis pour le PATMAR. Pour le cargo, si on ne compte par l'exception des A400M, je constate qu'Airbus est un des rares constructeurs a être capable de faire les plus gros avions sans aucune utilité pour du cargo militaire. Les A380 (même le projet de F) ou A310/A330 Beluga sont incapables de transporter des véhicules lourds alors que les 747F et An124 ont naturellement une porte d'accès et les 747 LCF ou le projet de IL-96-500T seraient assez facilement capable de transporter des blindés lourds.

il y a une heure, Chimera a dit :

D'après Hoke, les specs sont très strictes sur SCAF et on ne reviendra pas dessus.

C'est un des plus gros défauts des coopérations. Si on se rend compte que notre cahier des charges est stupide... bah on a pas le choix on doit continuer. Ou alors on (la France par exemple) accepte de payer des pénalités aux autres participant pour annuler ce qu'on ne veut plus et on doit payer intégralement des surcoûts associés aux nouveaux développements.

En exemple, pour les programme Typhoon et Rafale, la France a refait le cahier des charges en intégrant la furtivité après que le dessin soit quasiment figé (et que le Rafale A ait volé) alors que les participants du programme Typhoon ont du continuer comme prévu même s'il devenait clair que c'était absurde.

En deuxième exemple, la France sur le programme Tigre, c'est rendu compte que les standards HAP et HAC n'étaient plus adaptés. Mais on a du attendre qu'un autre pays vienne dans la coopération pour développer les HAD qui vont remplacer ces 2 versions.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dirk HOKE   ( minutage d’après Audition de MM. Antoine Bouvier, directeur de la stratégie, des fusions-acquisitions et des affaires publiques d'Airbus et de Dirk Hoke, président exécutif (CEO) d'Airbus Defence and Space, par la #ComDéfenseSénat  )

Airbus qui représente l’Allemagne et l’Espagne au sein du SCAF

Il présente les enjeux du SCAF …  SCAF enjeu majeur   pour la FR ALL   ESP  l’Europe et le futur de son industrie  

Pour réussir / Besoin d’autonomie stratégique européenne   … Le SCAF ne peut être construit que ensemble

Coopération où chacun participe pleinement et est représenté à la hauteur de ses investissements : ça c’est vraiment important pour ces 3 pays, je suis sûr qu’on est bien d’accord

SCAF système innovant structuré autour de 7 piliers L’intégration de système complexe que nous menons en CO-TRAITANCE avec Dassault   

 L’avion de  chasse futur le NGF et sa motorisation sous  responsabilité de la France,

les drones d’appui  et le Cloud de combat  sous responsabilité de l’Allemagne,  les capteurs et la furtivité sous responsabilité de l’Espagne

Discussion commencée en 2017… En 2 ans on a bien avancé  … je ne crois pas un autre programme bien avancé avec cette vitesse : vraiment incroyable ce que l’on a fait ensemble… nous avons finalisé 5 piliers sur 7

Dans ceux dont Airbus à la responsabilité : Cloud de Combat avec Thalès et Indra, Remote Carrier avec MBDA et Airbus  

Des accords ont été passés entre tous ces acteurs :  ce qui montre que la coopération à 3 où chacun a sa place est possible

( 31 : 00 ) Sur le NGF, nous devons finaliser avec Dassault les principes de la prise de décision, la gouvernance,  et trouver un accord sur les derniers workpackage de nature +  stratégique et ce n’est pas facile parce que comme l’a dit A. Bouvier : on est très différents, des histoires d’exécuter des projets complètement différentes

Il faut trouver la convergence comment on peut gérer des projets dans le futur et ça c’est pas facile mais on a bien avancé

Sur le NGF  2 principes sur lesquels nous sommes d’accord :

·         une organisation efficace qui permet aux industriels partenaires de prendre des bonnes décisions, de tenir leurs engagements  vis-à-vis des clients notamment  en terme de délais et de coûts ( ? Qualité ) . C’est important pour tous les partenaires industriels : on veut réaliser un projet en temps, dans les  budgets et avec toutes les spécifications définies par les clients

Les clients ont les 3 états… Comme partenaires ensemble

·         Le besoin d’un maître d’œuvre responsable … c’est-à-dire un MOE qui peut exercer son rôle. Qq chose que Eric Trappier a exprimé qui est très important et où il y a des doutes : est-ce qu’on est capable avec la structure qu’on a définie  en ce moment. Nous on croit : Oui . Maintenant il faut créer la confiance qu’on peut exécuter le projet dans la structure qui a été définie.

Avec Dassault on a un passé différent, mais nous faisons le même métier et notre objectif est d’ avoir une structure commune  ( ! )  de SCAF.

Pour autant nous pensons que le MOE ne doit pas tout contrôler et prendre seul les décisions du programme ( 32.52 ) et ça c’est vraiment la peur des  états allemand ( il parle pour l’état ! )   et espagnol , parce qu’ils ont  investi  pour des dizaines d’années   dans des capabilités ils veulent être sûrs que ces capabilités sont utilisés dans le channel  de développement du Scaf. C’est exactement ce que la France expecte aussi

A 33:20 C’est bien au travers d’ une relation clef avec les partenaires, pas de sous-traitant … que chacun pourra concourir contribuer de  manière la plus efficace, apportant ses compétences, participant aux prises de décision sans mettre en danger l’avancement du programme, en concevant ???  un savoir-faire dans certains domaines critiques  ( ça se dit facilement  c’est pas facile à définir dans les détails dans le contrat,   comment  on va travailler ensemble … équipe  projet de manière structurée où on met  pas en question la position de Dassault du tout, mais … en même temps qu’on  donne confiance au états qu’on va utiliser toutes  les compétences  qui existent dans nos états  )

A 34:12 la proposition … de gouvernance respecte tous ces principes … qu’on a faite … et  qui s’appuie sur un engagement commun des partenaires, tout en donnant au MOE Dassault la capacité d’arbitrage et de décision pour assurer le maintien du calendrier, des coûts et des  performances

Concrètement  en  cas de désaccord  => Dassault peut arbitrer et ça c’est qq chose on a déjà défini au départ  , on appelle ça un cast in volt ?  vote ? si il y a une discussion entre nous on peut pas trouver une solution : Dassault a le droit de continuer  pour ne pas perdre de temps ( 34 :40 )

Un partage des responsabilité  qui permet à Dassault de contrôler les activités qui sont sur le chemin critique du premier vol, notamment l’intégration-systèmes, les commandes de vol, ou les essais en vol

( à 35:02 ) Et à Airbus : d’exercer ses responsabilité de partenaire sur certains systèmes clefs qui seront intégrés ensuite dans l’avion sous responsabilité du MOE  DA

En clair cela signifie que sur les 6 workpackage stratégiques ( à 35 :15 ) Dassault en conserve  4 , Airbus All et Airbus ESP en prenant 1 chacun : c’est la dernière proposition de Airbus et on trouve ça bien équilibré   même  si c’était pas si facile de convaincre l’Espagne et l’Allemagne de suivre cette proposition  parce qu’on a eu une discussion de % , on essaye vraiment d’éviter cette discussion parce que on est rentrés vraiment dans les détails pour mieux  comprendre où est le problème dans la coopération en ce moment

Le problème ce sont vraiment les 2 sujets que j’ai mentionné c’est-à-dire la gouvernance ( pour assurer que le MOE peut exécuter sa responsabilité  ) et de l’autre côté avec toute la pression qu’on va avoir pour le temps et pour le budget  que toutes les compétences qui existent dans les 3 pays sont toutes utilisées pour créer vraiment le meilleur produit , le meilleur système possible

Ce principe d’équilibre est ce que demandent les nations   .. la DGA a veillé à ce que Thalès ait une part du Cloud de combat  et c’est ce que nous demandons à notre tour dans le NGF

Accord réalisé avec les français et espagnols pour le cloud de combat : on a donné aussi 33 % pour chaque pays pour le workshare mais aussi pour le leadshare  parce que on veut travailler

On veut que tout le monde qui travaille dans le projet a vraiment un sentiment de win-win  parce que l’on parle seulement d’un démonstrateur technologique

Si on ne travaille pas bien ensemble, ni vous ni les autres pays ne vont accélérer le programme de développement  et de production après

Et notre objectif n’est pas QUE de créer un démonstrateur ! nous on veut créer un système de systèmes qui va être prêt en 2040 et pour ça il faut démonter à vous et à  l’ESP et à l’ALL qu’on est de vrais partenaires, qu’on travaille pour le bien des 3 états et pour l’Europe et qu’on peut utiliser toutes les capabilités qui existent dans les 3 pays

Pour réussir  : il faut mieux se connaître et se faire confiance… c’est pas facile parce que  on est très différents  ( à 38 :00 ) et c’est un avantage d’être différents , parce que si on est les mêmes on va pas créer la ? , l’innovation

A partir de là ça part dans les choux ! On parle d’un produit qui va aller en Syrie ?  en 2050 … ça veut dire on peut pas utiliser les technologies 2010 2020  On a vu notre monde a changé dans les derniers 15 ans surtout avec les smartphones  highTec  et tout ça , tous les système IT  on a accéléré le changement

Ça veut dire si on veut aller en opérations avec un système qui part des technos 2010  2020 : ça vaut pas la peine !  ça veut dire on va changer  ( improvisations )

Comment on travaille ensemble, comment on développe,  le soft et le hardware : il faut être agiles  … et ça c’est très important pour nous … démonstrateur pour dérisquer  le programme

Dans le programme de développement et de production : ça va être complètement différent. ça va être une page blanche et là on va est-ce qu’on est des partenaires et comment on peut  créer le système qui va être compétitif

Reprend sa lecture ..ça prend du temps , nous sommes en phase de  en négociation  et dans certains domaines en compétition ( à 39 :40 ) :   il est donc normal que nous connaissons mal ce que fait les autres, par exemple sur les commandes de vol. Nous travaillons à Manching avec une équipe de 150  ingénieurs depyis + de 50 ans. Au travers de 2 générations d’avion de chasse, Tornado et EF, au sein d’un centre d’excellence dédié … formons des ingé. De ? et ?

Il faut bâtir ensemble la meilleure équipe chacun dans son rôle, pour construire le meilleur avion et le meilleur système  et pour cela nous sommes + forts à 3 avec  l’Espagne. L’Espagne rend le Scaf encore + européen  et cela réduit les coûts pour la France et pour l’Allemagne… Le + grand investissement de l’histoire .. Réduire les coûts

L’Espagne est partenaire principal de l’EF , et a une compétence unique dans … MRTT et avions Transport tactique

En conclusion : je dis aujourd’hui  au Sénat français ce que je dirais au Bundestag All et au parlement espagnol : le SCAF est notre avenir commun , une occasion historique ! nous allons y arriver et je suis confiant que nous sommes proches d’un accord, même si c’est compliqué , même si on est différents,  je crois  il n’y a aucune autre chance : On travaille pas sur un plan B ? parce qu’un plan B n’est pas une craie alternative

Il faut que ça marche  important pour l’autonomie stratégique européenne , pour la France, l’Allemagne, et l’Espagne. Et on bien démontré dans les derniers 3 ans qu’on avance beaucoup + rapide que d’autres équipes  et on a changé la façon comment on regarde la stratégie de Défense. Parce que ça fait 3 ans que l’agrément entre la chancelière Merkel et le Président Macron a été signé en juillet 2017. ça fait QUE 3 ans !  3,5 ans et on  a déjà bien, démontré qu’on peut changer  la manière comment on peut travailler ensemble , comment on développe  des systèmes de systèmes qui n’existaient pas avant … Et maintenant on voit dans le monde que ça existe  qu’on est en train de développer d’autres systèmes  similaire, mais c’est nous qui a créé cette idée !

En conclusion ( ? Encore ) , je souhaite votre confiance et votre soutien , je serai heureux de répondre à vos questions  … merci   … On va continué la négociation, pas de plan B   On va réussir ensemble

A 43 :29 … Reprise de Christian CHAMBON

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

L’annonce du Bourget 2019 était pour le moins prématurée .

L’Allemagne voudrait prendre la première place aéronautique en Europe ou au moins dans Airbus. Avec machiavélisme l’attribution à l’Espagne d’un tiers de la charge à une autre entreprise qu’Airbus Espagne, ça serait trop voyant, quitte à récupérer tout ou partie par la suite. Tout s’explique.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Gallium nitride a dit :

Antoine Bouvier est complètement largué. Il ne connait pas son sujet.

Le pire passage c'est celui avec le F-18 qui a "sauvé du F-35".

Quand dans le même temps la Luftwaffe a rembarré l'EF d'Airbus D&S théoriquement crédible sur le segment concerné, c'est ahurissant.

Et pire encore, comme si les US allaient intégrer la B61-12 dessus pour faire plaisir aux allemands quand ils répètent qu'elle n'ira que sur F-35. D'autant qu'intégrer une nuke à un avion ce n'est pas anodin du tout.

Est-il insensé de croire qu'une fois le NGF "sanctuarisé", les allemands se jetteront sur "quelques" F-35A "pour la mission nucléaire" et les espagnols sur "quelques" F-35B "pour armer le Juan Carlos"?
Bien sûr ce sera "en attendant le NGF", même si apparemment les allemands ne veulent pas entendre parler de la mission nucléaire française (donc quel avion tirera les B61 prépositionnées chez eux en 2045?) ni même d'une version navale, mais que dans le même temps les espagnols veulent (on l'a appris récemment) une version VSTOL du NGF. Oui oui. :laugh:

Rien de tout cela ne fut abordé. Et au lieu de ça on entendit qu'être contre ce programme à dormir debout, c'était "être contre l'Europe".

 

Ces auditions, c'était un peu comme un sketch des Shadoks jouant la pièce "Ubu roi" dans un épisode de la 4ieme dimension.

Révélation

 

 

Edited by Patrick
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Bechar06 a dit :

Concrètement  en  cas de désaccord  => Dassault peut arbitrer et ça c’est qq chose on a déjà défini au départ  , on appelle ça un cast in volt ?  vote ? si il y a une discussion entre nous on peut pas trouver une solution : Dassault a le droit de continuer  pour ne pas perdre de temps ( 34 :40 )

avec l'accord (ou pas) du Bundestag. il propose quelque chose dont il n'est pas résponsable à la fin. Facile ce genre de proposition. cadeau empoisonné? 

Dassault arbitre, Airbus DS appel quelques parlementaires allemands et le Bundestag ne vote pas le budget de la prochaine tranche. vous le voyez venir le chantage. 

Edited by seal33
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, seal33 a dit :

Dassault arbitre, Airbus DS appel quelques parlementaires allemands et le Bundestag ne vote le budget de la prochaine tranche. vous le voyez venir le chantage. 

Exactement. Peu importe la marge de manœuvre de DA sur ce SCAF, à la fin, ce sera le Bundestag qui lèvera le pouce en haut ou bas.

Les problèmes de fond de ce programme restent toujours les mêmes.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, hadriel a dit :

Super, merci pour ces transcriptions! Ca te dirait de faire un article dessus en Anglais pour diffuser ça à l'étranger?

Merci . Non, je ne ferai pas d'article ...  je n'ai fait que la retranscription écrite de ce que j'ai écouté à la source. Par contre vas y donc si tu te sens ... Je n'ai pas de copyright sur ce qui existe oralement / vidéo  ( d'ailleurs je n'en suis qu'aux 2 premières interventions: Bouvier puis Hoke ) ( et je n'ai pas encore donné mon avis, sauf très très partiel en italiques  .. il faut mûrir )

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, DEFA550 a dit :

Et les mêmes briques qu'on a développé à grand frais bien avant eux on en fait quoi ? On s'assoit dessus ?

Même pas ... Regarde le F-35 ... C'est une brique avec plein de couilles alors qu'aucun des prospects/partenaires/clients n'a encore osé s'assoir dessus.

Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, DEFA550 a dit :

Et les mêmes briques qu'on a développé à grand frais bien avant eux on en fait quoi ? On s'assoit dessus ?

Ce qui est à moi est à moi ce qui est à toi est négociable. . .

Ils ont rien inventé; . .

Edited by elannion
Link to comment
Share on other sites

  • g4lly locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...