prof.566

FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)

Recommended Posts

2 hours ago, mgtstrategy said:

D'autant plus de rester calme car le SCAF aura deux ailes, deux réacteurs, un cockpit,   et  ça,  personne ne peut le nier :sleep:

Et/Ou une aile ... pas de cockpit ... un ou deux réacteurs ...

... comme son non l'indique le projet SCAF est un système ... pas un avion

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le point dur, une fois passé le cap des délicates négociations franco-allemandes :

Citation

Avec les Américains, des discussions pour parvenir à des convergences sur les protocoles de connectivité entre le SCAF et le F-35, ont lieu dans le cadre de l'Otan. Sans succès jusqu'ici. "Le défi est bien là", a convenu le général Philippe Lavigne. "Le développement d'un protocole de connectivité convergent est évidemment un des enjeux du SCAF", a-t-il précisé. Car il est nécessaire de développer en Europe un système intéropérable, avec les autres aéronefs des alliés. Ainsi, "ce système sera, tel le système d'exploitation mobile Android, un système ouvert dont le protocole pourra être partagé rapidement avec les Américains afin de communiquer et d'être interopérable immédiatement", a fait valoir le chef d'état-major de l'armée de l'air.

A ce propos on peut compter sur l'abnégation de Mme Parly :

Citation

"La clause de solidarité de l'Otan s'appelle Article 5, pas l'article F-35", avait rappelé en mars la ministre des Armées, Florence Parly lors de son intervention auprès de l'Atlantic Council, un think tank américain spécialisé dans les relations internationales. Un joli tacle dans le jardin de l'hyperpuissance américaine...

Bref y'a du pain sur la planche, mais à cette heure c'est plutôt bien parly ... Oups pardon, "bien parti":biggrin:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rapport à la discussion précédente moi j'ai été au moins aussi intéressé par cette partie :

"Sur les commandes de vol par exemple, Airbus et Dassault n'ont rien à apprendre l'un de l'autre même si leurs technologies diffèrent. A travers leurs échanges qui devront être transparents - conditions sine qua non d'une bonne coopération -, les deux industriels pourront peut-être développer la meilleure commande de vol de demain. L'objectif ne serait donc pas de transférer des savoir-faire français en Allemagne mais d'échanger des informations. Ainsi, toute proportion gardée, la France a été capable de participer à la réalisation d'un missile air-air longue portée Meteor dans le cadre d'une coopération européenne et, en même temps, elle est en train de développer sur le plan national un missile air-air moyenne portée MICA NG."

Les bureaux d'études se partagent le travail, mais le knowhow appartient à tout le monde. Est-ce bien le nouveau mantra européen ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

il se trompe juste entre Kelvin et degrés mais bon... O, est pas à 250-300° près hein!

17 minutes ago, herciv said:

Rapport à la discussion précédente moi j'ai été au moins aussi intéressé par cette partie :

"Sur les commandes de vol par exemple, Airbus et Dassault n'ont rien à apprendre l'un de l'autre même si leurs technologies diffèrent. A travers leurs échanges qui devront être transparents - conditions sine qua non d'une bonne coopération -, les deux industriels pourront peut-être développer la meilleure commande de vol de demain. L'objectif ne serait donc pas de transférer des savoir-faire français en Allemagne mais d'échanger des informations. Ainsi, toute proportion gardée, la France a été capable de participer à la réalisation d'un missile air-air longue portée Meteor dans le cadre d'une coopération européenne et, en même temps, elle est en train de développer sur le plan national un missile air-air moyenne portée MICA NG."

Les bureaux d'études se partagent le travail, mais le knowhow appartient à tout le monde. Est-ce bien le nouveau mantra européen ?

ca s'appelle l'open innovation

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, herciv said:

"Sur les commandes de vol par exemple, Airbus et Dassault n'ont rien à apprendre l'un de l'autre même si leurs technologies diffèrent. A travers leurs échanges qui devront être transparents - conditions sine qua non d'une bonne coopération -, les deux industriels pourront peut-être développer la meilleure commande de vol de demain. L'objectif ne serait donc pas de transférer des savoir-faire français en Allemagne mais d'échanger des informations. Ainsi, toute proportion gardée, la France a été capable de participer à la réalisation d'un missile air-air longue portée Meteor dans le cadre d'une coopération européenne et, en même temps, elle est en train de développer sur le plan national un missile air-air moyenne portée MICA NG."

Mr Cabirol met de l'eau dans son vin ou quoi?

je ne savais pas qu'Airbus avait autant d'expérience que DA dans les commandes de vol d'un chasseur M2.

Quand au MICA NG une partie des composants viendra de GB puisque qu'avec MBDA ONE il y a eu la création de centre d'excellence.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Neuron a dit :

NGF qui ressemble à une pâle copie de F22!

En quoi ? Entrée d'air CARET ? Dérives en V ? Voilure en diamant ?

Non, ça ne s'appelle pas une copie, ça s'appelle la même solution pour adresser les mêmes contraintes.

Il faut éviter de réfléchir avec les yeux mais plus avec la matière grise.

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Henri K. a dit :

En quoi ? Entrée d'air CARET ? Dérives en V ? Voilure en diamant ?

Non, ça ne s'appelle pas une copie, ça s'appelle la même solution pour adresser les mêmes contraintes.

Il faut éviter de réfléchir avec les yeux mais plus avec la matière grise.

Henri K.

Il faut également lorsqu'on est en âge de sagesse, savoir ne pas prendre toutes les choses au 1er degré ;) .

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Neuron said:
2 hours ago, hadriel said:

 

NGF qui ressemble à une pâle copie de F22!

Avec TOI!!!

Heureusement le Rafale est là jusqu'en 2060.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou alors — et accrochez vous, parce que c'est une possibilité assez incroyable — il s'agit d'un placeholder avant que le vrai NGF soit révélé au Bourget.

 

Maintenant que je l'écris, c'est vrai que ça a l'air farfelu...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui enfin, c'est le visuel de la DGA pour le démonstrateur d'un avion dont l'entrée en service est programmé pour dans 20 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D89TJrlW4AIfiJ4?format=jpg&name=medium

Il y a aussi un drone à côté du typhoon (cela semble trop gros pour un MdC) : le Remote Carrier ?

Edited by BPCs

Share this post


Link to post
Share on other sites

@BPCs Ça la même tête que les Remote Carriers montrés sur la vidéo d'Airbus (à 1:25)

 

Edited by mehari

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, mehari a dit :

@BPCs Ça la même tête que les Remote Carriers montrés sur la vidéo d'Airbus (à 1:25)

Effectivement c'est les mêmes et c'est logique puisque c'est Airbus qui développe le reste du FCAS.

Mais on les récupère comment ces Remote Carrier, lancés via l'A400m, une fois leur mission accomplie ? :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, BPCs a dit :

Mais on les récupère comment ces Remote Carrier, lancés via l'A400m, une fois leur mission accomplie ? :huh:

Ils sont censés être non réutilisables. A priori, c'est le genre de matos dont on a besoin lors des premières heures d'un conflit haute intensité, le but étant de saturer autant que possibles les défenses ennemies.

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, BPCs said:

Effectivement c'est les mêmes et c'est logique puisque c'est Airbus qui développe le reste du FCAS.

Mais on les récupère comment ces Remote Carrier, lancés via l'A400m, une fois leur mission accomplie ? :huh:

Je crois que le concept est qu'ils soient "jetables" en quelque sorte: tu les lances, ils accomplissent leur mission et s'autodétruisent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, mehari a dit :

Je crois que le concept est qu'ils soient "jetables" en quelque sorte: tu les lances, ils accomplissent leur mission et s'autodétruisent.

Mais on est dans des bestioles de près de 8 m, à la louche , par rapport au Typhoon de la diapo...

Cela va faire coûteux la mission ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, BPCs said:

Mais on est dans des bestioles de près de 8 m, à la louche , par rapport au Typhoon de la diapo...

Cela va faire coûteux la mission ...

Je pense que c'est uniquement à utiliser pour les missions les plus risquées (genre faire péter un S-500). Le reste du temps, il y a l'avion et le drone.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, mehari a dit :

Je pense que c'est uniquement à utiliser pour les missions les plus risquées (genre faire péter un S-500). Le reste du temps, il y a l'avion et le drone.

JKe pensais que c'etait le job des missiles de croisière.....

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, kotai said:

JKe pensais que c'etait le job des missiles de croisière.....

Ton missile de croisière ne fait pas tous les trucs que ces "Carriers" pourraient faire. Je crois qu'on peut aussi leur attribuer des rôles de reconnaissance, de brouillage ou d'attaque.

Dans la vidéo, tu les vois passer d'un mode "détection" à un mode "brouillage" et "effecteur cinétique" (kamikaze?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, kotai a dit :

JKe pensais que c'etait le job des missiles de croisière.....

Comme l'indique le nom, remote carrier,  ils doivent emporter des munitions pour détruire plusieurs TEL, ce que ne peut pas faire un seul MdC.

Édit : partiellement grillé par Méhari

Edited by BPCs

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, BPCs a dit :

Mais on est dans des bestioles de près de 8 m, à la louche , par rapport au Typhoon de la diapo... Cela va faire coûteux la mission ...

il y a 18 minutes, mehari a dit :

Je pense que c'est uniquement à utiliser pour les missions les plus risquées (genre faire péter un S-500). Le reste du temps, il y a l'avion et le drone.

Il y a sûrement une dimension gestion du risque et recherche de capacités de franchissement. Sans doute que la furtivité passive invite aussi à de telles orientations. Celle-ci induit des architectures impactantes. Il faut prévoir des baies conséquentes pour emporter les munitions en interne, des volumes conséquents pour assurer une autonomie suffisante, etc. Autrement dit, il n'est peut-être pas si illogique de prévoir un avion limité en emport interne - sachant que 90 % des missions (police du ciel, entraînement, missions basse intensité, etc.) ne nécessitent pas un tel emport -et d'être prêts à sacrifier des remote carriers, à grands frais, le temps venu. A noter que la capacité à faire baisser les coûts de ces remote carriers est un des enjeux du concept, si je me souviens bien.

Edited by Skw
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Skw a dit :

Ils sont censés être non réutilisables. A priori, c'est le genre de matos dont on a besoin lors des premières heures d'un conflit haute intensité, le but étant de saturer autant que possibles les défenses ennemies.

il y a 27 minutes, mehari a dit :

Je crois que le concept est qu'ils soient "jetables" en quelque sorte: tu les lances, ils accomplissent leur mission et s'autodétruisent.

Même le slowfast était supposé pouvoir être récupérable...

Le Harop israélien est une munition rôdeuse, elle est récupérable...

https://en.wikipedia.org/wiki/IAI_Harop

Citation

 

The IAI Harop (or IAI Harpy 2) is a loitering munition developed by the MBT division of Israel Aerospace Industries. It is an anti-radiation drone that can autonomously home in on radio emissions. Rather than holding a separate high-explosive warhead, the drone itself is the main munition. This SEAD-optimised loitering munition is designed to loiter the battlefield and attack targets by self-destructing into them.[1] The drone can either operate fully autonomously, using its anti-radar homing system, or it can take a human-in-the-loop mode. If a target is not engaged, the drone will return and land itself back at base.

 

Sérieusement comment on peut envisager mettre à la benne un drone aussi cher chaque fois qu'on en tire un?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,367
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Viktoriia
    Newest Member
    Viktoriia
    Joined
  • Forum Statistics

    20,609
    Total Topics
    1,225,704
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries