Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Démonstrateur RACER By Airbus Helicopters]


Recommended Posts

Il y a 11 heures, BPCs a dit :

Plier les ailerons rhomboidaux du Racers pour le faire entrer dans le hangar d'une FREMM va peut-être donner du fil à retordre :blink:

Ça doit pouvoir se faire en permettant de démonter la base des ailes pour les "plier" vers l’arrière. Quand on voit le mécanisme de l'Osprey on se dit que tout est possible :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

Bonne trouvaille Philippe Top-Force !

Ce prototype d’hélicoptère Racer est un magnifique successeur au Dauphin X-3 !

Faire une queue escamotable sur le Racer sera relativement simple. La queue du Racer est fixe.  Elle ne sert pas au pilotage mais juste à stabiliser la machine. Ce sont les rotors d’ailes qui on cette fonction. Il n’y a pas de transmission de puissance vers la queue (ni Mécanique, ni hydraulique).  Rajouter une articulation dans la queue suffira.

Faire des ailes escamotables sur le Racer sera extrêmement complexe. Il me semble plus crédible de faire un nouvel d’hélicoptère avec les éléments du Racer (fuselage, rotor, moteurs, rotors d’ailes, …) mais avec une nouvelle architecture. Par exemple avec des Fenestron sur les rotors d’ailes ? Comme l’a dit G4lly, ce n’est pas demain la veille que l’on verra un Racer sur une FREMM !

Il est à noter que le Racer est présenté dans le cadre du programme  « European Clean Sky 2 ».   Ce programme  cherche à faire, entre autre, des hélicoptères plus économes en carburant. Le Racer, avec ses deux ailes jointes plus fines que l’aile unique du X-3, aura un bien meilleur aérodynamisme que le X-3. C’est  cela qui lui permet d’avoir une meilleure vitesse de pointe et d’avoir un meilleur rayon d’action que le X-3.

Le V-22 a un très mauvais aérodynamisme avec son aile courte et épaisse, son fuselage trapu, ses fuseaux moteurs trapus. C’est imposé par ses spécifications de taille maximum de l’US NAVY.  Quand  le V-22 vole vite, la puissance de ses deux moteurs est gâchée par son mauvais aérodynamisme et ses 7 renvois de puissance. En cas de panne d’un moteur et c’est le crash  assuré si on vole haut ou chaud. Il y a eu des morts sur V-22 à cause de ce défaut.  Comme le filtre à poussières ne marche pas quand le V-22 vole vite, il y a souvent des pannes.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, mehari a dit :

Mon Dieu. Qu'on-t'il fait à cet H160?

Sinon, il n'y a pas besoin de rotor de queue?

La fonction anticouple du rotor est assurée par une orientation différente des pales des hélices propulsives, cette orientation différente intervient surtout aux basses vitesses et lors des phases stationnaires.

En vol de croisière, l'anticouple est assuré par un réglage d'orientation des plans verticaux de la queue.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, capmat said:

La fonction anticouple du rotor est assurée par une orientation différente des pales des hélices propulsives, cette orientation différente intervient surtout aux basses vitesses et lors des phases stationnaires.

En vol de croisière, l'anticouple est assuré par un réglage d'orientation des plans verticaux de la queue.

Merci!

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, capmat a dit :

La fonction anticouple du rotor est assurée par une orientation différente des pales des hélices propulsives, cette orientation différente intervient surtout aux basses vitesses et lors des phases stationnaires.

En vol de croisière, l'anticouple est assuré par un réglage d'orientation des plans verticaux de la queue.

M'est avis que la maîtrise de la complexité que représente le pilotage d'un tel engin,  fonction de la vitesse (entre autres ) => Différentiels variables entre les 2 rotors latéraux et influence grandissante des plans verticaux de la queue, ne peut être assurée que par des commandes de vol électriques et un "pilotage" par ordinateur embarqué... Cocktail de technologies acquises sur de précédents programmes d' hélicos  EC, AH , et aussi, sur des programmes // comme les Airbus et autres Mirages-2000 et Rafale. Bravo la continuité ! 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Bechar06 a dit :

M'est avis que la maîtrise de la complexité que représente le pilotage d'un tel engin,  fonction de la vitesse (entre autres ) => Différentiels variables entre les 2 rotors latéraux et influence grandissante des plans verticaux de la queue, ne peut être assurée que par des commandes de vol électriques et un "pilotage" par ordinateur embarqué... Cocktail de technologies acquises sur de précédents programmes d' hélicos  EC, AH , et aussi, sur des programmes // comme les Airbus et autres Mirages-2000 et Rafale. Bravo la continuité ! 

Oui.

Je trouve que cette formule est plus simple et moins fragile en comparaison de celles retenues dans le V22 Osprey qui pour êtres ambitieuses n'en sont pas moins hors de prix avec une survie peu sûre en cas de pépin.

Il faut noter que dans la formule "X3" la vitesse de rotation du rotor ralentit quand la vitesse de translation de l'appareil augmente pour éviter de passer en supersonique en extrémité de pale montante.

La diminution de portance due au ralentissement de rotation du rotor est compensée par la portance montante des ailes supportant les hélices propulsives avec l'augmentation de la vitesse de translation.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Air & Cosmos papier fait un point sur le RACER  de Airbus Helicopters dans son n° du 22/12/2017 :

Infos qui ne figurent pas dans nos post précédents :  Un des 2 moteurs RTM322 sera débrayable en « mode éco » grâce à un système électrique de « start & stop », pour économies de carburant lors des phases de vol de croisière, dispositif travaillé avec Safran Electrical & Power, qui sera testé en vol  prochainement, avant d’équiper le Racer

Link to comment
Share on other sites

On 6/22/2017 at 9:57 AM, capmat said:

Il faut noter que dans la formule "X3" la vitesse de rotation du rotor ralentit quand la vitesse de translation de l'appareil augmente pour éviter de passer en supersonique en extrémité de pale montante.

La diminution de portance due au ralentissement de rotation du rotor est compensée par la portance montante des ailes supportant les hélices propulsives avec l'augmentation de la vitesse de translation.

Ce qui est étonnant c'est que le système ne passe pas carrément en auto-rotation durant la croisière comme un vulgaire autogire. C'est bien plus intéressant énergétiquement de ne plus du tout alimenter le rotor principal.

Pour le contrôle en lacet en mode rotor principal propulsé, c'est le pas variable des pousseurs qui fait le boulot, c'est au moins aussi réactif que les classique rotor anti-couple, même si le bras de levier est un peu plus cours les pousseur pousse beaucoup plus que le rotor anti couple. A mon sens on doit même pouvoir continuer a voler tranquille avec un seul pousseur et le rotor principal propulsé.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 21/06/2017 à 00:23, BPCs a dit :

Plier les ailerons rhomboidaux du Racers pour le faire entrer dans le hangar d'une FREMM va peut-être donner du fil à retordre :blink:

A ce propos, ce matin 26 décembre par l'intermédiaire de Jean-Dominique Merchet on apprend que le HIL L’Hélicoptère léger interarmées ne devrait pas figurer dans la prochaine loi de programmation militaire. https://backoffice.lopinion.fr/blog/secret-defense/pas-d-helicopteres-legers-dans-prochaine-lpm-140544

h160-_exph-1566-13r_a4_1.jpg

Alors militariser le Racer et on aura l'hélicoptère à la fin de ce siècle, LoL

Link to comment
Share on other sites

Quote

l’armée de terre veut un engin blindé

C'est quoi ce délire?!!!! Meme le Tigre est en carton, et quelqu'un aurait demander un hélicoptere léger blindé?!!

Quote

l’armée de l’air, un appareil doté d’une très grande autonomie

hier leur dada c'était le vitesse ... aujourd'hui l'autonomie ... pour un hélico léger?!!!!

Quote

la marine un hélicoptère navalisé

Ça s'est plus classique

Quote

Finalement, le choix d’un seul appareil sur la base du H160 d’Airbus n’est peut-être pas si judicieux.

Mort de rire ...

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • 1 year later...

http://forcesoperations.com/pas-d-aeronefs-convertibles-pour-les-armees-mais/

Extraits [ et commentaires éventuels ]

"La France « n’entend pas acquérir l’aéronef de transport V280-VALOR ou tout autre appareil de type convertible, » rappelait cette semaine le ministère des Armées dans une réponse écrite au député LR Franck Marlin. Pour autant, les armées et la DGA ne restent pas les bras ballants et étudient d’autres pistes liées à « l’apport de la grande vitesse pour les hélicoptères »   

"La France, il est vrai, a tourné le dos aux aéronefs VTOL. Elle conserve néanmoins un intérêt pour d’autres types de propulsion, à commencer par celui envisagé par le démonstrateur RACER d’Airbus Helicopters."  "Un prototype devrait voler en 2020 pour viser, à terme, une vitesse de pointe de 410 km/h."

"La militarisation du RACER n’est pas à l’ordre du jour coté français et l’aérocombat continue officiellement de reposer sur la motorisation conventionnelle du futur trio Tigre Standard 3-Guépard-Caïman Standard 2"

" moderniser les systèmes d’autodéfense destinés à équiper « l’ensemble des flottes d’hélicoptères et d’avions de transport tactique » à l’horizon 2030 au travers du programme SAHAT"   [ ???? ]

"Le déclic devra donc provenir du développement d’une nouvelle plateforme, ce qui pourrait intervenir plus tôt qu’espéré."

les études préliminaires au lancement du « programme hélicoptère de manœuvre de nouvelle génération » démarreront en cours de LPM 2019-2025  => remplacement « après 2030 » des Caracal et des Cougar   ...La LPM ne mentionne nulle part un tel projet et l’information disponible s’arrête donc là"

"future plateforme issue d’une feuille blanche.... 

Si cette option l’emporte, l’un des prétendants naturels resterait le X6 d’Airbus Helicopters, à condition que celui-ci redécolle un jour"

"Et si la recherche d’un successeur aux Caracal  et Cougar était l’électrochoc nécessaire au réveil de ce projet ? Qu’il s’agisse ou non d’un X6 auquel Airbus accolera la propulsion du RACER"  ???

Avenir : OPEN !!

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

8 hours ago, Bechar06 said:

Les études préliminaires au lancement du « programme hélicoptère de manœuvre de nouvelle génération » démarreront en cours de LPM 2019-2025

"future plateforme issue d’une feuille blanche.... 

Si cette option l’emporte, l’un des prétendants naturels resterait le X6 d’Airbus Helicopters, à condition que celui-ci redécolle un jour"

"Et si la recherche d’un successeur aux Caracal  et Cougar était l’électrochoc nécessaire au réveil de ce projet ? Qu’il s’agisse ou non d’un X6 auquel Airbus accolera la propulsion du RACER"


Hypothèse pas si farfelue que ca.

En effet, en 2010 Airbus avaient donné quelques indications sur un futur “X3” pour  remplacer le EC225... 20 places, masse 13t. Mais celui-ci était en attente de moteurs Safran plus puissants, car nécessitant l’équivalent de 3 RTM-322.

Aujourd’hui ce problème est peut-être en passe d’être résolu avec le Aneto issu du programme “Tech 3000”...

https://www.rotorandwing.com/2010/11/01/eurocopter-x3-demonstrator-targets-220-knots/

“An application in the 20-seat category would weigh about 13 metric tons—two more than today’s EC225. It would need three times the power of an RTM 322 (a total 8,700 shp). Eurocopter hopes that Rolls-Royce and Turbomeca will be able to offer a more powerful, more fuel efficient RTM 322 derivative in time.”

Link to comment
Share on other sites

La militarisation du H160 Racer n'est pas prévue dit la Ministre des Armées ; ok, mais quid de l'apport d'un tel appareil pour la Medevac, et le secours en général (notamment le secours en mer) ?? La Sécurité Civile pourrait en acquérir une dizaine, sachant que le gain de 50% en vitesse sera un gain au moins équivalent en chances de survie pour les victimes !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 22/10/2019 à 13:16, Bruno a dit :

La Sécurité Civile pourrait en acquérir une dizaine, sachant que le gain de 50% en vitesse sera un gain au moins équivalent en chances de survie pour les victimes !

99% des victimes n’ont rien à gagner en chances de survie en diminuant le temps de trajet des hélicos de la Sécurité Civile. 

Tout simplement parce que ces victimes n’ont pas un pronostic vital engagé une fois dans l’hélicoptère. Le problème le plus fréquent est de les arracher au milieu naturel hostile.

Le gars qui tape son arrêt cardiaque en montagne et pour qui chaque minute compte est déjà mort. Après il reste quelques accidents de la route éloigné d’un CHU où gagner quelques minutes pourra PEUT-ÊTRE changer quelque chose, mais c’est peanuts sur l’activité du Groupement Helico. 

Je pense que ça pourrait être beaucoup plus utile à la marine nationale pour franchir les distances immenses du secours en mer. Mais pour le coup je n’en suis pas un spécialiste. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...