Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Chine - Inde : Relations bilatérales


Recommended Posts

Il y a 11 heures, Scarabé a dit :

Moi perso j'ai jamais vue un chinois ou un Indous sur des skis

Les Special Frontier Force (Henri les a évoqué dans son post), aka "Establishment 22": des para-alpins (huh!):

https://economictimes.indiatimes.com/news/defence/meet-establishment-22-the-special-force-behind-the-secret-operation-at-pangong/articleshow/77902764.cms

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Version Indienne de ces récents événements:

https://ind.news/for-the-first-time-india-dominates-strategic-heights-at-pangong-lake/

Citation

New Delhi, 1er septembre - Pour la première fois depuis le début des escarmouches entre l'Inde et la Chine au Ladakh au début de l'année, l'armée indienne domine des endroits stratégiques sur la rive sud du lac Pangong, alors même que la Chine a renforcé le déploiement de troupes près de la base de Thakung en territoire indien et a tenté de changer le statu quo.
Dans un gain crucial, l'Inde a déjoué les tentatives d'incursion de l'Armée populaire de libération et s'est ensuite emparée des sommets des montagnes - qui sont des positions avantageuses - de sorte que les troupes chinoises ne pouvaient pas s'avancer plus loin à l'intérieur du territoire indien.

L'Armée populaire de libération de la Chine (APL) a fait des incursions pour tenter de changer le statu quo après avoir augmenté son déploiement dans les zones proches des zones "Black Top" et "Helmet" de la ligne de contrôle réelle (LAC). Par la suite, la Chine a mobilisé des troupes à proximité de la base indienne de Thakung, qui se trouve en territoire indien.
Contrecarrant les plans chinois, l'Inde s'est emparée de Rechin La, qui se trouve à environ 2,5 à 3 kilomètres de Rezang La sur la LAC, du côté indien.
L'Inde a exprimé des inquiétudes quant à la mobilisation chinoise à proximité de la base indienne de Thakung.

Mardi, la Chine a accusé l'Inde d'avoir franchi la ligne de contrôle effective. Cependant, l'Inde a nié ces affirmations.
Pour résoudre le problème, les militaires des deux pays sont maintenant engagés dans un dialogue. "Les commandants de brigade des deux pays se sont rencontrés pendant trois jours consécutifs", a déclaré un haut responsable du gouvernement.

L'ambassade de Chine en Inde a déclaré que les troupes indiennes avaient pénétré dans la région de l'Amérique latine et des Caraïbes près de la rive sud du lac, dans une zone appelée Rechin La.
L'Inde a déclaré que Rechin La se trouve à environ 2,5 à 3 kilomètres de Rezang La sur l'ALC, du côté indien et non du côté chinois.

Un porte-parole de l'ambassade chinoise a déclaré : "Le 31 août, les troupes indiennes ont violé le consensus atteint lors de précédents engagements et négociations à plusieurs niveaux entre la Chine et l'Inde, ont à nouveau franchi illégalement la ligne de contrôle effectif sur la rive sud du lac Pangong Tso et près du col de Reqin dans le secteur ouest de la frontière entre la Chine et l'Inde, et ont mené des provocations flagrantes, qui ont à nouveau attisé les tensions dans les zones frontalières".
Un porte-parole du ministère des affaires étrangères a déclaré à l'encontre de cette affirmation : "...le 31 août, alors même que les commandants au sol des deux parties étaient en pourparlers pour désamorcer la situation, les troupes chinoises se sont à nouveau livrées à des provocations. Grâce à cette action défensive opportune, la partie indienne a pu empêcher ces tentatives de modifier unilatéralement le statu quo".
À Pangong Tso, la Chine avait déjà renforcé ses positions entre Finger-5 et 8. L'APL avait refusé de se replier vers l'est sur les 8 km qu'elle occupait de Finger-4 à Finger-8 en y construisant de nombreuses nouvelles fortifications depuis début mai.

L'Inde a demandé à la Chine de retirer complètement ses troupes de Pangong Tso. Mais la Chine refuse de bouger.
Les éperons montagneux qui se jettent dans le lac sont appelés "Doigts" dans le langage militaire.
Les deux pays sont engagés dans une impasse de quatre mois à la ligne de contrôle effective au Ladakh oriental. Malgré plusieurs niveaux de dialogue, il n'y a pas eu de percée et l'impasse continue. (deepl)

Un article plus étoffé, avec notamment des photos sat. illustratives (les "doigts" :biggrin:):

https://guardingindia.com/china/exclusive-how-indian-army-took-control-over-thakung-spanggur-peaks/

(impossible de copier-coller le texte à fin de traduction, désolé)

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, fraisedesbois a dit :

L'ambassade de Chine en Inde a déclaré que les troupes indiennes avaient pénétré dans la région de l'Amérique latine et des Caraïbes près de la rive sud du lac, dans une zone appelée Rechin La.
L'Inde a déclaré que Rechin La se trouve à environ 2,5 à 3 kilomètres de Rezang La sur l'ALC, du côté indien et non du côté chinois.

?

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, rendbo a dit :

?

Line of Actual Control -> LAC -> Latin America & Caribbean

Les traducteurs automatiques ont rarement la capacité à comprendre le contexte de manière utile.

C'est comme récemment sur ce forum j'ai vu "greffe" utilisée dans le contexte de la corruption. En anglais, "graft" signifie en effet la greffe, mais aussi... le pot-de-vin.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Visiblement les indiens ont voulu gratter des positions avant l'hiver. Cela fait sens  vu que les chinois avaient commencé a faire des travaux infra de leur côté.

Pour les indiens, il va falloir tenir quelques semaines jusqu'à ce que l'hiver soit là et "gêle" un peu la situation en complexifiant la LOG.

Ça doit commencer à creuser côté indiens...

Link to comment
Share on other sites

Le 02/09/2020 à 21:14, koojisensei2 a dit :

Faudra voir le type de conflit. Si ça ne reste pas à des petits bagarres avec des lancé de pierre comme ce qu'il a eu dans la majorité des cas ces dernières années, alors je pense que la Chine aura un avantage logistique dans cette région. Surtout que s'il y avait un conflit plus important qui devait avoir lieu, comparativement, les bases chinoises sont sûrement plus difficile à atteindre que ceux indienne moins éparpillés.

Les indiens ont intérêt à bien mesurer le risque car il ne faut pas oublier qu'il y a le Pakistan qui n'hésiterai pas à profiter de la situation si jamais l'armée Indienne se retrouvais en position de faiblesse.

Bref de mon point de vu, ce n'est absolument pas dans l'intérêt indienne d'envenimer la situation. Même si je sais que sentimentalement, les indiens ont jamais pu tourner la page de l'humiliation qu'ils ont subi face à l'armée chinoise il y a quelque dizaine d'année.

Bref. La sublime Chine est invincible autant à Taiwan qu'au Ladakh et dans son incommensurable supériorité économique sur le reste du monde.

J'avais encore pas bien compris mais là ca y est, la lumière céleste m'a enfin envahi :happy:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Teenytoon a dit :

Bref. La sublime Chine est invincible autant à Taiwan qu'au Ladakh et dans son incommensurable supériorité économique sur le reste du monde.

J'avais encore pas bien compris mais là ca y est, la lumière céleste m'a enfin envahi :happy:

Je te prie d'arrêter ton sarcasme sur l'armée chinoise.

Je rappelle que cette armée est invaincue (contre les populations civiles).

  • Haha 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Après quelques jours de masturbation et de jouissement des médias indiens, alors que côté chinois la réaction est proche de zéro, la vérité tombe : l'armée indienne a bien franchi unilatéralement la LOC pour tenter d'occuper des points stratégiques en hauteur contrôlés par les Chinois (points "Black Top" et "Helmet" dans l'appellation indienne, ou point "5684.6" et "5524.5" pour l'armée chinoise),  mais l'opération s'est soldée par un échec. 

Le commandant de compagnie de la SFF (force spéciale indienne composée essentiellement des Tibétains en exil en Inde) est mort... en traversant un champ de mines posé par les... indiens eux-même. Un autre soldat est gravement blessé. Les Chinois, avertis de l'opération sur "Helmet", occupe de nouveau le poste avancé grâce aux routes construites auparavant (les Indiens tentaient de monter de l'autre côté à pied).

L'armée de terre indienne venue en renfort campe pour l'instant sur leur position, sous les lignes de mire chinoises.

A Rechin La, le standoff continue entre les infanteries.

Les unités d'artillerie lourde chinoises sont arrivées maintenant à environ 20 km de la LOC (on ignore où exactement).

A suivre.

Henri K.

P.S. Les "médias" indiens apportent toujours autant de fun pour moi et je leur suis très reconnaissant. Je m'ennuyais justement en ce beau matin du dimanche...

Edited by Henri K.
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Henri K. a dit :

P.S. Les "médias" indiens apportent toujours autant de fun pour moi et je leur suis très reconnaissant. Je m'ennuyais justement en ce beau matin du dimanche...

C'est l'avantage d'une démocratie: ils peuvent raconter ce qu'ils veulent, au moins. :wink:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Henri K. a dit :

Après quelques jours de masturbation et de jouissement des médias indiens, alors que côté chinois la réaction est proche de zéro, la vérité tombe : l'armée indienne a bien franchi unilatéralement la LOC pour tenter d'occuper des points stratégiques en hauteur contrôlés par les Chinois (points "Black Top" et "Helmet" dans l'appellation indienne, ou point "5684.6" et "5524.5" pour l'armée chinoise),  

C'est un peu biaisé ce que tu affirmes quand même vu, qu'autour de Pangong Tso il n'y a pas d'accord sur l'emplacement exact de la LAC.

PS 5684.6 et 5524.5, ils sont quand même vachement précis avec leurs points côtés les chinois

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Henri K. a dit :

Après quelques jours de masturbation et de jouissement des médias indiens, alors que côté chinois la réaction est proche de zéro, la vérité tombe : l'armée indienne a bien franchi unilatéralement la LOC pour tenter d'occuper des points stratégiques en hauteur contrôlés par les Chinois (points "Black Top" et "Helmet" dans l'appellation indienne, ou point "5684.6" et "5524.5" pour l'armée chinoise),  mais l'opération s'est soldée par un échec. 

Le commandant de compagnie de la SFF (force spéciale indienne composée essentiellement des Tibétains en exil en Inde) est mort... en traversant un champ de mines posé par les... indiens eux-même. Un autre soldat est gravement blessé. Les Chinois, avertis de l'opération sur "Helmet", occupe de nouveau le poste avancé grâce aux routes construites auparavant (les Indiens tentaient de monter de l'autre côté à pied).

L'armée de terre indienne venue en renfort campe pour l'instant sur leur position, sous les lignes de mire chinoises.

A Rechin La, le standoff continue entre les infanteries.

Les unités d'artillerie lourde chinoises sont arrivées maintenant à environ 20 km de la LOC (on ignore où exactement).

A suivre.

Henri K.

P.S. Les "médias" indiens apportent toujours autant de fun pour moi et je leur suis très reconnaissant. Je m'ennuyais justement en ce beau matin du dimanche...

Salut Henri,

Tu dois avoir de bonnes jumelles pour voir tout ça depuis Hong Kong ! :biggrin:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Henri K. a dit :

Après quelques jours de masturbation et de jouissement des médias indiens, alors que côté chinois la réaction est proche de zéro, la vérité tombe : l'armée indienne a bien franchi unilatéralement la LOC pour tenter d'occuper des points stratégiques en hauteur contrôlés par les Chinois (points "Black Top" et "Helmet" dans l'appellation indienne, ou point "5684.6" et "5524.5" pour l'armée chinoise),  mais l'opération s'est soldée par un échec. 

Le commandant de compagnie de la SFF (force spéciale indienne composée essentiellement des Tibétains en exil en Inde) est mort... en traversant un champ de mines posé par les... indiens eux-même. Un autre soldat est gravement blessé. Les Chinois, avertis de l'opération sur "Helmet", occupe de nouveau le poste avancé grâce aux routes construites auparavant (les Indiens tentaient de monter de l'autre côté à pied).

L'armée de terre indienne venue en renfort campe pour l'instant sur leur position, sous les lignes de mire chinoises.

A Rechin La, le standoff continue entre les infanteries.

Les unités d'artillerie lourde chinoises sont arrivées maintenant à environ 20 km de la LOC (on ignore où exactement).

A suivre.

Henri K.

P.S. Les "médias" indiens apportent toujours autant de fun pour moi et je leur suis très reconnaissant. Je m'ennuyais justement en ce beau matin du dimanche...

Ah qu’ils sont bêtes ces indiens. Heureusement que la grande Chine a eu l’intelligence de construire des routes et de donner des chaussures à ses soldats, elle pourra contrer ce tas d’hommes armés de cailloux avec ses énormes canons pour reprendre ce qui lui revient de droit.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Henri K. a dit :

Après quelques jours de masturbation et de jouissement des médias indiens, alors que côté chinois la réaction est proche de zéro, la vérité tombe : l'armée indienne a bien franchi unilatéralement la LOC pour tenter d'occuper des points stratégiques en hauteur contrôlés par les Chinois (points "Black Top" et "Helmet" dans l'appellation indienne, ou point "5684.6" et "5524.5" pour l'armée chinoise),  mais l'opération s'est soldée par un échec. 

Le commandant de compagnie de la SFF (force spéciale indienne composée essentiellement des Tibétains en exil en Inde) est mort... en traversant un champ de mines posé par les... indiens eux-même. Un autre soldat est gravement blessé. Les Chinois, avertis de l'opération sur "Helmet", occupe de nouveau le poste avancé grâce aux routes construites auparavant (les Indiens tentaient de monter de l'autre côté à pied).

L'armée de terre indienne venue en renfort campe pour l'instant sur leur position, sous les lignes de mire chinoises.

A Rechin La, le standoff continue entre les infanteries.

Les unités d'artillerie lourde chinoises sont arrivées maintenant à environ 20 km de la LOC (on ignore où exactement).

A suivre.

Henri K.

P.S. Les "médias" indiens apportent toujours autant de fun pour moi et je leur suis très reconnaissant. Je m'ennuyais justement en ce beau matin du dimanche...

A ce demander si après "la masturbation et le jouissement (?)" des média indiens,  au regard de la sémantique utilisée tu n'as pas ressenti toi-même les même "émotions" en découvrant l'échec indien. :chirolp_iei:si tant est qu'il y en ait eu un.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, capmat a dit :

Salut Henri,

Tu dois avoir de bonnes jumelles pour voir tout ça depuis Hong Kong ! :biggrin:

Quand on s'intéresse réellement à une chose on trouve toujours quelques choses...

il y a 21 minutes, Yoyo_the_8 a dit :

Ah qu’ils sont bêtes ces indiens. Heureusement que la grande Chine a eu l’intelligence de construire des routes et de donner des chaussures à ses soldats, elle pourra contrer ce tas d’hommes armés de cailloux avec ses énormes canons pour reprendre ce qui lui revient de droit.

Avec toutes ces admirations à travers les mots que tu écris tu es bientôt prêt pour être admis au Secteur 517.

Encore un petit effort et je pourrai te pistonner.

Aller, mes bottes sont sales...

il y a 2 minutes, Lezard-vert a dit :

A ce demander si après "la masturbation et le jouissement (?)" des média indiens,  au regard de la sémantique utilisée tu n'as pas ressenti toi-même les même "émotions" en découvrant l'échec indien. :chirolp_iei:si tant est qu'il y en ait eu un.

 

Je me masturbe quand je trouve quelques choses intéressantes dans les documents R&D et autres et quand je trouve des pièces à mes "puzzles" autour des équipements chinois.

Le reste, c'est un amusement, ni plus ni moins.

Par exemple, quand je suis sur le trône royal, j'aime bien perdre 5 minutes à lire des choses totalement funky.

Henri K.

Link to comment
Share on other sites

Le 04/09/2020 à 10:23, Yoyo_the_8 a dit :

Je te prie d'arrêter ton sarcasme sur l'armée chinoise.

Je rappelle que cette armée est invaincue (contre les populations civiles).

 

Le 03/09/2020 à 23:58, Teenytoon a dit :

Bref. La sublime Chine est invincible autant à Taiwan qu'au Ladakh et dans son incommensurable supériorité économique sur le reste du monde.

J'avais encore pas bien compris mais là ca y est, la lumière céleste m'a enfin envahi :happy:

C'est simplement un constat sur la logistique entre les 2 armées.  Je rappel juste que les vingtaines de morts du coté indienne récemment, n'avait pas été tué par l'armée chinois mais sont mort en très grande majorité de froid/faim en haute altitude. C'est un manque criante de préparation et de logistique qui est dévoilé. En cas de guerre avec l'armée chinoise, je n'imagine même pas ce que ça aurai pu être.

Link to comment
Share on other sites

Un point de vue Indien:

spacer.png

Citation

 

Il est clair que la garnison de tso Moldo/Spangur n'a plus que deux options, se rendre ou mourir en combattant jusqu'aux derniers hommes. Ils n'ont pas d'échappatoire. Mais un point très important qui a été perdu pour la plupart de ces généraux qui tweetent est l'effet du Moldo sur le tableau général des combats dans le sud-est du Ladakh.

La perte de la garnison de Moldo signifie que La PLA a maintenant perdu toute capacité de lancer une attaque dans le sud-est du Ladakh car cette garnison était censée couper à travers Chusul depuis Spangur Gap pour permettre la prise de Demchok et de la zone de Chumer en coupant la route menant à ces endroits et en encerclant les forces indiennes dans ces zones.

Nos forces, en dominant les hauteurs autour de la garnison de Moldo, nous ont maintenant donné l'avantage tactique de dominer complètement le SE Ladakh et le G219 est le plus proche de Demchok, ce qui nous permet même de couper Rutog et de dominer la vallée de l'Indus plus bas vers le secteur HP.

Toute offensive indienne doit tirer les leçons de l'itinéraire et de la tactique suivis par le général Dogra Zorawar Singh. C'est exactement ce que l'AI a fait. Lui aussi s'était déplacé le long de la vallée de l'Indus jusqu'au Tibet. L'avantage supplémentaire de ce mouvement est que la PLA a maintenant perdu la capacité de monter une attaque même dans le secteur HP/UK appelé le secteur central. Ils n'ont aucune chance dans le secteur du Sikkim, donc la prochaine zone d'intérêt sera l'AP. Voici la route empruntée par le général Zorawer Singh dans sa conquête du Tibet.

 

spacer.png

 

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Bat a dit :

C'est l'avantage d'une démocratie: ils peuvent raconter ce qu'ils veulent, au moins. :wink:

Oui enfin les méthodes employés contre leurs minorités au Kashmir, surtout sous la férule de Modi, ne sont pas très démocratiques non plus, quant à leur propagande nationaliste elle est tout aussi abjecte. Sous couvert de vouloir diaboliser le chinois, il ne faudrait pas transformer les porcs du BJP en saints.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...