Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Chine - Inde : Relations bilatérales


Recommended Posts

il y a 39 minutes, koojisensei2 a dit :

C'est pour cela qu'il y avait consensus au sein du partie communiste chinois à la fin du mandat de Hu de donner le plein pouvoir à Xi pour éradiquer la corruption.

Il avait les mains libres dès le début de son mandat pour s'attaquer à la corruption et malgré tout ce que l'on dit, on voit réellement une amélioration en Chine, du moins, sur la partie visible du la société.

Hum. Je pose ici une réserve qui n'aura aucune conséquence pour la suite. Mais le côté "chevalier blanc luttant pour rendre ses biens au peuple", j'y crois fort peu. Lutte de pouvoirs au sein du Parti par contre, ça me paraît plus probable.

Et c'est là que je pose la carte Bo Xilai.

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Ciders a dit :

Hum. Je pose ici une réserve qui n'aura aucune conséquence pour la suite. Mais le côté "chevalier blanc luttant pour rendre ses biens au peuple", j'y crois fort peu. Lutte de pouvoirs au sein du Parti par contre, ça me paraît plus probable.

Et c'est là que je pose la carte Bo Xilai.

Hu n'était pas dans le clan de Xi. Il avait pourtant abandonné tout son pouvoir à la fin de son mandat contrairement à son prédécesseur, Jiang Zemin. 
Après, je ne dis pas que Xi n'a pas d'arrière pensé, ni que c'est une réussit total. Simplement, dans la vie de tous les jours, nous pouvons effectivement noter une amélioration. La technique des guanxi fonctionnne moins bien lorsque cela touche l'administration. 

il y a 46 minutes, Patrick a dit :

Au fond ce qui me fait le plus peur, c'est ce qui viendra après: il a créé un appareil débarassé de contradicteurs légitimes mais en l'absence d'un consensus objectif (et non containt) des différentes sensibilités au sein du parti, il prend le risque de léguer des changements sociétaux majeurs à des gens qui ne sauront pas quoi en faire. C'est dangereux.

De plus, je doute que Xi puisse compter sur les bons conseils d'un parti qu'il a purgé des individus aptes à remettre en cause son leadership.

Je donnerais cher pour savoir ce que Jiang Zemin pense de tout cela. Parce que la confirmation de l'héritage de Deng Xiaoping, c'est à dire rien moins que la Chine moderne, c'est lui.

Or dans la société chinoise, depuis quelques années, l'idéal communiste semble fort peu vivace, avec une société du paraître, de la possession, du luxe, de la bagnole, devenue très matérialiste en somme, puisque bientôt arrivée quelque part au summum non pas de ses potentialités mais de l'horizon visible de celles-ci. La conséquence d'un effondrement idéologique serait donc incalculable. Il en résulte des inégalités monstrueuses. Le pays qui compte le plus de milliardaires par habitants, c'est la Chine, par exemple.

D'où sans doute la tentation d'un serrage de vis afin d'assurer la survivance de l'héritage maoïste. Sauf qu'attenter au consumérisme des nouvelles classes moyennes et ex-pauvres chinoses risquerait de bousculer la légitimité du PCC.

 

Un proverbe chinois attribué à Lao Tseu me vient à l'esprit:

"De l’argile, nous faisons un pot, mais c’est le vide à l’intérieur qui retient ce que nous voulons."

Jiang était vraiment pas un modèle et la corruption avait surement connu ses meilleurs années de progression sous sa présidence. Les deux hommes s'entendent pas vraiment.

Il me semble par contre que Hu avait été désigné par Deng xiaoping de son vivant.

Edited by koojisensei2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, koojisensei2 a dit :

 

XIX eme siècle, les occidentaux ont attaqué la Chine, pourtant pas vraiment voisin, pour vendre de l'opium

Au XX eme siècle, ca a été le Japon qui a voulu envahir la Chine

En 1962, alors que la Chine traverse une grave crise, le PIB perd 20% en 2 ans, l'Inde pense pouvoir en profiter pour mener une guerre.

Ca c'est des faits qui ne remontent à il y a pas si longtemps. En cherchant plus loin, c'est pareil. La Chine avait souvent été envahit par des pays étrangers dans l'histoire chinoise.

Donc en effet, la Chine a absolument raison de s'armer pour se protéger. Si la Chine n'avait pas une armée crédible, ca ferai longtemps que l'Inde, les américains ou peut etre même la Russi aurait envahit le pays.

Suis-je le seul à trouver que le PPP est un concept un peu fumeux, qui est un cache-misère pour les pays pauvres? J'ai vraiment du mal à concevoir que les Indiens collectivement ont un pouvoir d'achat collectif supérieur à celui des allemands alors que leur monnaie ne vaut pas un clou et que leurs infrastructures sont à ce point déficiente. Si effectivement les salaires et revenus étaient plus important, il me paraît logique que les services coûteraient plus chers, réduisant la correction de l'indice.

De même avec le rouble qui ne vaut pas un radis, les Russes n'ont en ce moment aucun PPP et dans une société mondialisée, l'intérêt du PPP me paraît fumeux. A la fin est le plus riche est celui qui est capable de mettre sur la table celui qui a le plus en valeur de référence, et de ce point de vue, c'est souvent l'Américain, le Suisse ou l'Allemand.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, SinopeMT a dit :

Suis-je le seul à trouver que le PPP est un concept un peu fumeux, qui est un cache-misère pour les pays pauvres? J'ai vraiment du mal à concevoir que les Indiens collectivement ont un pouvoir d'achat collectif supérieur à celui des allemands alors que leur monnaie ne vaut pas un clou et que leurs infrastructures sont à ce point déficiente. Si effectivement les salaires et revenus étaient plus important, il me paraît logique que les services coûteraient plus chers, réduisant la correction de l'indice.

De même avec le rouble qui ne vaut pas un radis, les Russes n'ont en ce moment aucun PPP et dans une société mondialisée, l'intérêt du PPP me paraît fumeux. A la fin est le plus riche est celui qui est capable de mettre sur la table celui qui a le plus en valeur de référence, et de ce point de vue, c'est souvent l'Américain, le Suisse ou l'Allemand.

Oui et non. 
Le Produit intérieur brut réel a aussi des défaillances. Une monnaie qui perd 30% ou 50% de sa valeur en quelque jours ne veut pas dire que ce pays a une production de richesse divisé par 2. 
De même; un pays qui est en récession de 1% mais dont la monnaie prend 5% comparé au dollars va se retrouver avec une croissance de 4% sur le PIB. 
Donc je pense que le PPP malgré ses limites, reste encore un instrument de mesure au même titre que le Produit intérieur brut réel.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, koojisensei2 a dit :

Oui et non. 
Le Produit intérieur brut réel a aussi des défaillances. Une monnaie qui perd 30% ou 50% de sa valeur en quelque jours ne veut pas dire que ce pays a une production de richesse divisé par 2. 
De même; un pays qui est en récession de 1% mais dont la monnaie prend 5% comparé au dollars va se retrouver avec une croissance de 4% sur le PIB. 
Donc je pense que le PPP malgré ses limites, reste encore un instrument de mesure au même titre que le Produit intérieur brut réel.

Certes, sauf que dans le cas de l'Inde et de la Russie, l'évolution de la monnaie est plutôt pérenne et leur est défavorable. A contrario, le renforcement du renminbi conforte la forte croissance chinoise et la hausse du PP chinois. Pour moi, le PPP c'est la dialectique de l'oeuf et de la poule, consistant à dire que, puisque qu'ils sont pauvres, in fine, le coiffeur coûte pas cher et par conséquent, il y a plus de sous pour dépenser ailleurs versus un pays riche. Alors qu'en réalité, et la Suisse l'illustre particulièrement bien, dans un pays riche, certes le coiffeur coûte plus cher mais il reste tellement de sous par ailleurs que leur PP demeure incomparablement supérieur. Vraiment, même si la Sécurité Sociale coûte cher en Suisse, les salaires sont tels que les Suisses sont rarement pauvres s'ils sont frontaliers.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, koojisensei2 a dit :

Oui et bien l'histoire a donner tord à la Chine de ne pas s'armer suffisamment. 

Ce n'était pas la question.

La question était est-ce bien l'intérêt de long terme de la Chine d'intimider militairement ses voisins (Vietnam, Philippines, Indonésie, Japon, Inde) et de faire craindre une possible invasion de Taiwan, quand cela pousse ces pays à s'armer et à se rapprocher ?

Si la France intimidait Espagne et Italie, tout en faisant craindre une invasion de la Belgique et des îles Anglo-Normandes, nous pourrions bien dire "Oui mais les Allemands nous ont attaqué pendant les deux guerres mondiales !" ça ne convaincrait pas grand-monde :smile: ...

 

Il y a 6 heures, koojisensei2 a dit :

XIX eme siècle, les occidentaux ont attaqué la Chine, pourtant pas vraiment voisin, pour vendre de l'opium

Au XX eme siècle, ca a été le Japon qui a voulu envahir la Chine

En 1962, alors que la Chine traverse une grave crise, le PIB perd 20% en 2 ans, l'Inde pense pouvoir en profiter pour mener une guerre.

S'agissant de la guerre sino-indienne de 1962, on trouve sur Wikipédia une explication différente de son déclenchement

Le 20 octobre 1962, l’Armée populaire de libération lance 80 000 soldats à l’attaque du territoire indien simultanément en Aksai Chin (à Rezang La) et en North-East Frontier Agency, devenu en 1972 l'Arunachal Pradesh (à Tawang)

Les faibles garnisons des forces armées indiennes le long des 2 500 km de la frontière dont l'altitude dépasse parfois les 5 000 mètres ne sont pas préparées à répondre à cette agression et battent rapidement en retraite, 80 % des soldats défendant les postes avancés périssent ou sont faits prisonniers

... Des activistes anti-chinois, peut-être :happy: ?

Les guerres de l'opium du milieu du XIXème siècle, et surtout l'invasion japonaise pendant la seconde guerre mondiale incomparablement plus meurtrière, étaient bien des agressions oui.

... A noter toutefois que même l'invasion japonaise (20 millions de morts) n'atteint pas le bilan des deux grandes catastrophes humaines que subit la Chine aux XIXème et XXème siècle, la guerre civile des Taiping (30 millions de morts) et le Grand Bond en avant maoïste (peut-être 50 millions de morts). C'est-à-dire que le pire qu'a subi la Chine pendant cette époque (il faudrait encore ajouter la guerre civile entre Communistes et Nationalistes, ainsi que la Révolution culturelle) était auto-infligé.

 

Il y a 6 heures, koojisensei2 a dit :

Donc en effet, la Chine a absolument raison de s'armer pour se protéger. Si la Chine n'avait pas une armée crédible, ca ferai longtemps que l'Inde, les américains ou peut etre même la Russi aurait envahit le pays.

Aujourd'hui, aucune puissance étrangère n'envisage d'agresser la Chine. Les dangers qu'elle court, encore une fois, sont internes. J'ai déjà dit l'inquiétude que m'inspire la transition vers un régime personnel avec adulation du Chef, je n'y reviens pas.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Alexis a dit :

S'agissant de la guerre sino-indienne de 1962, on trouve sur Wikipédia une explication différente de son déclenchement

Le 20 octobre 1962, l’Armée populaire de libération lance 80 000 soldats à l’attaque du territoire indien simultanément en Aksai Chin (à Rezang La) et en North-East Frontier Agency, devenu en 1972 l'Arunachal Pradesh (à Tawang)

Les faibles garnisons des forces armées indiennes le long des 2 500 km de la frontière dont l'altitude dépasse parfois les 5 000 mètres ne sont pas préparées à répondre à cette agression et battent rapidement en retraite, 80 % des soldats défendant les postes avancés périssent ou sont faits prisonniers

.

J'ai mis la video du PIB chinois justement pour parler de la situation économique chinois à cette époque. Récession d'au moins 20% de son PIB en une année, ce n'est clairement pas le moment pour la Chine de mener une guerre contre un pays qui a potentiellement une puissance militaire équivalente.

En revanche, les responsables indiens avaient peut être l'impression que c'était le moment idéel pour redessiner la frontière entre les 2 pays.

Citation

Le 10 octobre, les dirigeants chinois apprennent l’existence de l’Opération Leghorn, prévoyant un assaut indien sur la ville de Thag La. Ils décident d’une campagne militaire pour anticiper et punir cette potentielle agression. Après un ultimatum adressé à l’Inde le 14 par le biais du journal Le Quotidien du Peuple, le plan de bataille est approuvé le 16, et arrêté le 18.

https://mondesasiatiques.wordpress.com/2018/10/23/20-octobre-1962-debut-de-la-guerre-sino-indienne/

il y a 21 minutes, Alexis a dit :

Aujourd'hui, aucune puissance étrangère n'envisage d'agresser la Chine. Les dangers qu'elle court, encore une fois, sont internes. J'ai déjà dit l'inquiétude que m'inspire la transition vers un régime personnel avec adulation du Chef, je n'y reviens pas.

C'est un peu moins évident pour l'Inde justement.

Edited by koojisensei2
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, koojisensei2 a dit :

Lien intéressant, merci.

Cela dit... il faut lire la totalité :smile: par exemple après ta citation

Le 10 octobre, les dirigeants chinois apprennent l’existence de l’Opération Leghorn, prévoyant un assaut indien sur la ville de Thag La. Ils décident d’une campagne militaire pour anticiper et punir cette potentielle agression. Après un ultimatum adressé à l’Inde le 14 par le biais du journal Le Quotidien du Peuple, le plan de bataille est approuvé le 16, et arrêté le 18.

Le 20 octobre 1962, 80 000 Chinois attaquent sans déclaration de guerre la frontière en deux points distants d’un millier de kilomètres. L’Inde ne peut aligner que 10 000 hommes pour les contrer, et se fait rapidement submerger : son matériel de guerre, hérité des Britanniques, est obsolète et insuffisant pour enrayer la progression chinoise.

Il ne s'agissait pas d'une guerre préemptive - attaquant le premier alors que l'adversaire est sur le point de frapper - mais d'une guerre préventive - ils pourraient attaquer, allez on les attaque.

Une attaque de 80 000 soldats contre 10 000 est une attaque contre un pays qui ne prévoyait pas d'effectuer une telle offensive majeure. Sinon, ils n'auraient pas prévu juste 10 000 soldats !

Le lien explique aussi les raisons de fond qu'avait Mao Zedong pour vouloir s'en prendre à l'Inde, et qui n'avaient pas grand chose à voir avec le risque que l'Inde ne lance une opération de force sur un poste chinois dans la région.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Alexis a dit :

Lien intéressant, merci.

Cela dit... il faut lire la totalité :smile: par exemple après ta citation

Le 10 octobre, les dirigeants chinois apprennent l’existence de l’Opération Leghorn, prévoyant un assaut indien sur la ville de Thag La. Ils décident d’une campagne militaire pour anticiper et punir cette potentielle agression. Après un ultimatum adressé à l’Inde le 14 par le biais du journal Le Quotidien du Peuple, le plan de bataille est approuvé le 16, et arrêté le 18.

Le 20 octobre 1962, 80 000 Chinois attaquent sans déclaration de guerre la frontière en deux points distants d’un millier de kilomètres. L’Inde ne peut aligner que 10 000 hommes pour les contrer, et se fait rapidement submerger : son matériel de guerre, hérité des Britanniques, est obsolète et insuffisant pour enrayer la progression chinoise.

Il ne s'agissait pas d'une guerre préemptive - attaquant le premier alors que l'adversaire est sur le point de frapper - mais d'une guerre préventive - ils pourraient attaquer, allez on les attaque.

Une attaque de 80 000 soldats contre 10 000 est une attaque contre un pays qui ne prévoyait pas d'effectuer une telle offensive majeure. Sinon, ils n'auraient pas prévu juste 10 000 soldats !

Le lien explique aussi les raisons de fond qu'avait Mao Zedong pour vouloir s'en prendre à l'Inde, et qui n'avaient pas grand chose à voir avec le risque que l'Inde ne lance une opération de force sur un poste chinois dans la région.

La Chine de cette époque était bien plus peuplé que l'Inde. De plus, rien n'indique que les indiens ont concentrer les troupes à cet endroits ce qui aurai pu avantager la Chine d'avoir frapper en premier. 

Il me semblait aussi avoir lu que l'armée que la Chine avait utilisé était plutôt considéré comme des troupes de second rang.

Après j'ai jamais aimé Mao :sleep: Je ne veux pas le défendre.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

Lien intéressant, merci.

Cela dit... il faut lire la totalité :smile: par exemple après ta citation

Le 10 octobre, les dirigeants chinois apprennent l’existence de l’Opération Leghorn, prévoyant un assaut indien sur la ville de Thag La. Ils décident d’une campagne militaire pour anticiper et punir cette potentielle agression. Après un ultimatum adressé à l’Inde le 14 par le biais du journal Le Quotidien du Peuple, le plan de bataille est approuvé le 16, et arrêté le 18.

Le 20 octobre 1962, 80 000 Chinois attaquent sans déclaration de guerre la frontière en deux points distants d’un millier de kilomètres. L’Inde ne peut aligner que 10 000 hommes pour les contrer, et se fait rapidement submerger : son matériel de guerre, hérité des Britanniques, est obsolète et insuffisant pour enrayer la progression chinoise.

Il ne s'agissait pas d'une guerre préemptive - attaquant le premier alors que l'adversaire est sur le point de frapper - mais d'une guerre préventive - ils pourraient attaquer, allez on les attaque.

Une attaque de 80 000 soldats contre 10 000 est une attaque contre un pays qui ne prévoyait pas d'effectuer une telle offensive majeure. Sinon, ils n'auraient pas prévu juste 10 000 soldats !

Le lien explique aussi les raisons de fond qu'avait Mao Zedong pour vouloir s'en prendre à l'Inde, et qui n'avaient pas grand chose à voir avec le risque que l'Inde ne lance une opération de force sur un poste chinois dans la région.

Mais quel rigolo ce koojisensei. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, koojisensei2 a dit :

Oui et bien l'histoire a donner tord à la Chine de ne pas s'armer suffisamment.

1- Je crois que la Chine s'arme largement actuellement, donc l'argument me parait quelque peu taper à côté;

2- Je répondais à ton soutien à la politique chinoise au nom du dialogue, ce qui ne me parait pas du tout la politique actuellement conduite en mer de Chine, notamment mais pas uniquement.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, gustave a dit :

1- Je crois que la Chine s'arme largement actuellement, donc l'argument me parait quelque peu taper à côté;

2- Je répondais à ton soutien à la politique chinoise au nom du dialogue, ce qui ne me parait pas du tout la politique actuellement conduite en mer de Chine, notamment mais pas uniquement.

La stratégie de la Chine est très clair à ce sujet:

- Récupéré Taiwan si possible en paix mais n'exclue pas par la force.

- Moyen de défense crédible et empêcher l'encerclement du pays par les USA 

- Pérenniser les routes maritimes ou terrestres pour la marchandise

Tout le reste est juste du blabla

Il y a 17 heures, Yoyo_the_8 a dit :

Mais quel rigolo ce koojisensei. 

Cet humour, tu l'as dans la vrai vie aussi ? Ca doit être difficile pour les proches :wink:

Edited by koojisensei2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Alexis a dit :

Aujourd'hui, aucune puissance étrangère n'envisage d'agresser la Chine.

Ah donc la guerre économique des USA envers la Chine, les déclarations ouvertement hostiles des officiels US et les mouvements militaires à sa frontière c'est juste des câlins?

Je ne dis pas que le gouvernement chinois est un enfant de cœur depuis 70 ans mais on peut pas dire que les USA améliorent la situation, bien au contraires leur passé belliqueux, leurs intimidations permanentes et leur désire irrésistible de rester les chefs incontestés sur Terre donnent pas mal de munitions à la politique de Xi actuellement.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Celui qui maitrisera la production de masse des drones aura un avantage déterminant dans la guerre du futur.
A ce petit jeu, je pense qu'aucun pays n'aura la capacité de production chinoise à court et moyen terme, en particulier l'Inde.

Du coup, quel est l'intérêt de mener un exercice public de ce type sinon, que de justement le montrer aux pays ennemies ?

Edited by koojisensei2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, koojisensei2 a dit :

Celui qui maitrisera la production de masse des drones aura un avantage déterminant dans la guerre du futur.
A ce petit jeu, je pense qu'aucun pays n'aura la capacité de production chinoise à court et moyen terme, en particulier l'Inde.

Du coup, quel est l'intérêt de mener un exercice public de ce type sinon, que de justement le montrer aux pays ennemies ?

Ca s'appelle de la comm. Aussi, faire beaucoup de bruit, ce n'est pas forcément être efficace. 

Un peu comme toi, tu fais beaucoup de bruit sur le forum... :biggrin::biggrin:

Enfin, je ne crois pas que la production de masse de drones de ce type soit si déterminante dans la guerre du futur.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ta dernière phrase mérite une discussion : l'utilisation de drone au Proche-Orient a montré une efficacité certaine même face à des défenses considérées comme efficaces (Pantsyr), le facteur prix est également important car il permet des attaques massives.

Imagine des minidrone de type commerciaux, tout en toc et à propulsion électrique  donc invisible aux IR et radar; lancé à courte distance par des soldats avec  un programme d'attaque autonome (pas de liaison de donnée à brouiller) ça peut poser de très graves problèmes.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, kalligator a dit :

Ta dernière phrase mérite une discussion : l'utilisation de drone au Proche-Orient a montré une efficacité certaine même face à des défenses considérées comme efficaces (Pantsyr), le facteur prix est également important car il permet des attaques massives.

Imagine des minidrone de type commerciaux, tout en toc et à propulsion électrique  donc invisible aux IR et radar; lancé à courte distance par des soldats avec  un programme d'attaque autonome (pas de liaison de donnée à brouiller) ça peut poser de très graves problèmes.

Et le leader mondial qui possède 60% des pdm dans le haut de gamme des drones commerciaux est justement le chinois Dji.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, g4lly a dit :

@koojisensei2

préemptif ... ça veut dire prioritaire, à l'achat. En général ça concerne le droit d'acheter quelque chose malgré les autres "acheteurs".

préventif ... ça vient de prévenir ... dans le sens empêcher quelque chose de fâcheux.

C'est moi qui ai utilisé le premier ces termes sur ce fil.

Je me suis demandé si j'ai commis un anglicisme... mais on dirait que non, ça s'utilise effectivement en français

Une distinction fondamentale doit être établie entre le concept de guerre « préemptive » et celui de guerre « préventive ». Une guerre « préemptive » ne peut être menée qu’en cas d’existence de preuves matérielles démontrant l’imminence du danger et la nécessité d’agir

Le mot reste d'origine anglaise, c'est clair.

Link to comment
Share on other sites

10 patrolling points in eastern Ladakh blocked by Chinese People’s Liberation Army, says senior official

https://www.thehindu.com/news/national/india-china-lac-standoff-10-patrolling-points-in-eastern-ladakh-blocked-by-pla/article32642782.ece?homepage=true

Citation

Vijaita Singh

NEW DELHI, SEPTEMBER 18, 2020 20:21 IST
UPDATED: SEPTEMBER 19, 2020 08:37 IST

There are at least 10 patrolling points along the Line of Actual Control (LAC) in eastern Ladakh that have been blocked by Chinese troops, a senior government official told The Hindu.

Defence Minister Rajnath Singh informed the Rajya Sabha on Thursday that face-offs with the People’s Liberation Army (PLA) happened because “patrols were interrupted.” There was no commonly delineated LAC and there was an overlap in LAC’s perception in many areas, he noted.

The patrolling points (PPs) are the end points along the undefined LAC, up to which the Indian troops patrol after starting from their respective base camps..

Since April, Indian troops have been denied access to PPs number 9, 10, 11, 12, 12A, 13, 14, 15, 17, 17A. The blocked PPs span from the Depsang plains in the north to Pangong Tso (lake) in the south. In all, there are more than 65 PPs from the base of Karakoram to Chumar.

“Since the LAC is undefined, the PPs are the best way to assert territorial claims. With that access blocked by the Chinese and as per the disengagement plans in the past few months when buffer zones were created, many areas have become out of bound for the Indian troops as of now,” said the official.

Another official said that in the past, Chinese commanders had made untenable demands that India vacate an administrative post in Pangong and some heights near the Kurang nala.

As per the disengagement plan agreed between the Corps Commanders of India and China on June 30, the two sides agreed to pull back from all the friction points and decided that “depth areas” such as the Depsang plains in the north, where China has amassed troops, will be looked into. However, so far the Chinese transgression at Depsang has not been discussed and in none of the government statements it finds a mention.

As reported by The Hindu, about 1,000 sq. km. of surface area in Ladakh along the LAC is said to be under Chinese control, with Indian troops denied access to patrolling since early this year, the major part- 972 sq. km. lies in Depsang. Patrolling points 10-13, which have been obstructed, fall in Depsang.

The entire stretch along the LAC has witnessed “worrisome hardening of Chinese positions” since April-May, with China occupying a considerable area from Finger 4 to 8 near Pangong Tso. The distance between Finger 4-8, the mountainous spurs abutting the lake, is around 8 km. This was till now patrolled both by India and China as India’s perception of LAC ends at Finger 8.

“The areas currently blocked by the Chinese have always been patrolled by the Indian troops. In all the meetings so far, we have demanded the restoration of status quo ante before April,” said the second official.

After the foreign ministers of both countries – S. Jaishankar and Wang Yi, met in Moscow on September 10 and agreed on a five-point solution to ease the border tension, there has been no clarity on when the Corps Commanders will meet.

Since June, the Corps Commanders have met on five occasions- the latest one took place on August 2. The north and south banks of Pangong have witnessed firing in the air on multiple occasions since August 30, a first of its kind escalation since 1975.

On June 15, 20 Indian soldiers were killed in violent clashes with the Chinese.

Henri K.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Alors comme ça, sur la LAC, les colonels de l'APL tortionnent sadiquement les braves soldats vishnous en leur infligeant de la pop Bengali... huhu

http://www.opex360.com/2020/09/18/ladakh-la-chine-utilise-une-vieille-tactique-de-guerre-psychologique-pour-destabiliser-les-soldats-indiens/

Citation

...

en 206 av. J.C, le royaume du Chu occidental, gouverné par Xiang Yu et le royaume de Han, dirigé par Liu Bang, se firent la guerre. Et le conflit se termina à l’avantage du second, quatre ans plus tard, lors de la bataille de Gaixia.

Ayant finie assiégée, l’armée du Chu eut le moral brisé quand le chef de sa rivale, Han Xin, eut l’idée de faire chanter à des prisonniers les chants traditionnels de leur province. Ce qui, raconte l’histoire, aurait affaibli la volonté des soldats à se battre. Cette ruse, connue sous le nom de « Chansons du Chu venant des Quatre Côtés » a été reprise, certes sous une forme différente, par l’APL face aux soldats indiens déployés dans la région du Ladakh.

En effet, a rapporté l’agence de presse indienne ANI, des soldats installés dans un poste d’observation dans le secteur de Pangong Tso, entendent des chansons en punjabi diffusés par des hauts parleurs installés par leurs homologues chinois.

C'est étonnant, j'évoquais par hasard le poète Qu Huan dans le thread "Chine", il y a quelques jours...:cool:

 

échantillon de pop (NewYorko-)Bengali:

 

C'est pas humain :biggrin:

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, fraisedesbois a dit :

Alors comme ça, sur la LAC, les colonels de l'APL tortionnent sadiquement les braves soldats vishnous en leur infligeant de la pop Bengali... huhu

http://www.opex360.com/2020/09/18/ladakh-la-chine-utilise-une-vieille-tactique-de-guerre-psychologique-pour-destabiliser-les-soldats-indiens/

C'est étonnant, j'évoquais par hasard le poète Qu Huan dans le thread "Chine", il y a quelques jours...:cool:

 

échantillon de pop (NewYorko-)Bengali:

 

C'est pas humain :biggrin:

 

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,957
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Lexpat
    Newest Member
    Lexpat
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...