Sign in to follow this  
herciv

Industrie navale européenne

Recommended Posts

Regardez les chiffres des l'Afrique subsaharienne ... les enjeux de cette fin de siècle pour nous européens se situent ici ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, pascal a dit :

Regardez les chiffres des l'Afrique subsaharienne ... les enjeux de cette fin de siècle pour nous européens se situent ici ...

Cela fait de nombreuses années que j'observe ces chiffres.

Il y a un lien direct entre "le revenu par habitant" et le "nombre d'enfants par femme".

On s'est écarté du sujet mais tout est lié. Les ports d'Afrique sont en voie de développement rapide avec une retombée finalement positive pour nos chantiers navals.

A condition que nous maintenions nos efforts de "stabilisation" et de rétablissement des voies économiques selon l'intérêt général plutôt que l'intérêt du général.:biggrin: (*)

 

(*) Allusion aux coups d'état a répétions et a une ou des indépendances "confisquée(s)"

Edited by capmat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Fusilier a dit :

BERLIN/DUESSELDORF (Reuters) - The German military has excluded a consortium of ThyssenKrupp Marine Systems and Luerssen from bidding for a contract to build a new multipurpose warship, both companies said on Thursday

Un revers coup dur pour TKMS écarté.

Quant aux ratages de la F125 ,  responsabilité industrielle certainement mais est elle entière ?  Quand je vois les deux blocs superstructure , je pense à leur « ancrage » plateforme  à étudier de très près , raccordements solide aux CPE pour éviter des mauvaises fréquences propres en réponse aux excitations de poutre divers et variées , je pense aussi aux impacts poids par tranche , du compliqué dans cette configuration. Bref je me demande si les  exigences étatiques du  programme n’étaient pas un peu trop chargées aussi.

Un lien qui date mais pas tant que çà

http://cesm.marine.defense.gouv.fr/images/Cargo/2010/CARGO2010-Construction-navale-allemande.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Fusilier a dit :

BERLIN/DUESSELDORF (Reuters) - The German military has excluded a consortium of ThyssenKrupp Marine Systems and Luerssen from bidding for a contract to build a new multipurpose warship, both companies said on Thursday.

https://www.reuters.com/article/us-germany-military-ships/germany-excludes-thyssenkrupp-consortium-from-warship-tender-idUSKCN1GD5VA

Resteraient en compétition les consortiums German Naval Yards - BAE et Damen Shipyards - Blohm+Voss. Entre autres aspects, le Bundesamt für Ausrüstung, Informationstechnik und Nutzung der Bundeswehr (BAAINBw) - équivalent allemand de la DGA - reprocherait des lacunes en matière de sécurité informatique chez TKMS - Lürssen. Bon, le consortium peut toujours tenter une nouvelle proposition hors appel d'offres... cette méthode a le vent en poupe en ce moment :laugh:

 

PS : J'ai tendance à me considérer un peu fautif avec mon poste de mercredi dernier, même si je pense qu'il en disait pas mal sur l'industrie navale européenne, mais cela ne vaudrait-il pas le coup de déplacer ces derniers postes traitant plus particulièrement de l'industrie navale allemande dans un fil plus adapté, existant ou à créer ? Bon, concernant, les aspects démographiques... on peut également trouver un autre fil, hein :tongue:

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Skw a dit :

German Naval Yards

German Naval appartient au groupe Privinvest,  le patron de Privinvest, et propriétaire des CMN, est ISKANDAR SAFA, un franco libanais. 

http://www.privinvest.com/home/?lang=fr

Si non l'année dernière German Naval a eu un contrat pour 5 corvettes K 130 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Traduit de l'allemand :

Citation

Tout n'est pas perdu pour Lürssen

Puisque la commissions budgétaire du Bundestag doit encore approuver la commande à 4 milliards d'euros pour des navires de combat polyvalents, le consortium réunissant le constructeur naval brêmois et Thyssen-Krupp Marine Systems peut encore espérer. 

La nouvelle a surpris. Une lettre du Ministère fédéral de la Défense est parvenue jeudi au consortium réunissant Lürssen et Thyssen-Krupp Marine Systems (TKMS). En 56 pages, le Ministère a exposé sur quelles bases il ne considérait pas ces deux entreprises en mesure de construire le Marinekampfschiff 180.

L'offre du consortium, haute de 4 milliards d'euros, outrepassait les 3,5 milliards fixés par la Bundeswehr. Mais ce n'est évidemment pas la seule raison de l'exclusion du consortium.* La Handelsblatt relate la mention, dans la lettre envoyée par le Ministère, de lacunes en matière de sécurité informatique chez les deux partenaires. Cependant, des raisons plus profondes ne sont pas exclues.

Interrogé, le consortium a confirmé son exclusion, mais a toujours cru en l'offre et souhaite examiner soigneusement la justification de cette exclusion du processus d'attribution. C'est notamment le calendrier qui soulève des questions: le rejet des chantiers navals intervient à un moment où le nouveau gouvernement fédéral n'est pas encore installé. La nouvelle coalition SPD-CDU n'aurait pas accepté une telle décision, l'accord de coalition établissant que « la construction de navires de surface doit devenir une technologie-clé ». Ce que John Kahrs, parlementaire SPD hambourgois, a formulé par ailleurs de la manière suivante : « Je considère opportune la consolidation du secteur de la construction de navires de surfaces allemande ». 

Kahrs est, d'une part, membre adjoint de la Commission Défense du Bundestag et, de l'autre, président de la Commission Budgétaire. Cette Commission doit au final approuver les fonds pour le projet d'armements. Il y aurait donc une opportunité restante pour le consortium allemand.

Kahrs poursuit : « Je doute qu'une large composante néerlandaise puisse se concevoir dans le cadre d'une logique de consolidation en Allemagne.  Il fait ainsi allusion aux deux autres candidats restant : le constructeur naval hollandais Damen et German Naval Yards, ce dernier appartenant à l'homme d'affaires franco-libanais Iskandar Safa.

Réunion de crise à la mi-mars

Meinhard Geiken, à la tête de la banche "Activités Côtières" d'IG Metall, a demandé vendredi à ce que la procédure de passation des marchés soit revue afin de préserver la construction navale de surface en tant que technologie-clé. Le Ministère de la Défense s'accomode de la fin de la construction navale allemande. Cela pourrait en effet avoir de lourdes conséquences pour les chantiers navals.

Bien que ThyssenKrupp Marine Systems ait annoncé que sa décision de fermer le site d'Emden, fort de 220 employés, serait suspendue au 31 décembre 2020, la perte d'une telle commande signifie que sa position dominante sur le marché est menacée. L'entreprise réfère de son côté à la procédure existante et souhaite s'y tenir.

Les comités de direction des chantiers navals et leurs fournisseurs se réuniront pour une réunion de crise le 14 mars. Nous avons urgemment besoin de discussions avec le Ministre de la Défense et le nouveau Ministre de l'Economie, et ce dès que le nouveau Gouvernement fédéral sera opérationnel. Le Ministère de la Défense n'a pas encore commenté la décision.

* NdT : il semblerait d'ailleurs que les deux autres offres approchent, voire dépassent, les 4 milliards d'euros

https://www.weser-kurier.de/bremen/bremen-wirtschaft_artikel,-restchance-fuer-luerssen-bei-ruestungsauftrag-_arid,1705997.html

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Constructeur historique de la flotte allemande, TKMS paye peut-être certains différends avec les militaires et le gouvernement fédéral, comme les problèmes techniques rencontrés sur les quatre nouvelles frégates du type F125.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la faveur d'un post sur le Fil "Marines / Afrique  / Marine tunisienne", je découvre que Damen est déjà largement un constructeur Européen et international ...

https://www.damen.com/en/companies   Apparemment il peut se passer de l'Europe "de la défense" pour vivre sa vie... Qu'en pensez vous de cet acteur-là ?  ( je me rappele qu'avant Leonardo, Damen était supposé un partenaire sérieux  pour DCNS et/ ou Chantiers de l'Atlantique ?  (mais je ne suis qu'un terrestre sans pied marin )

Edited by Bechar06

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Philippe Top-Force a dit :

Constructeur historique de la flotte allemande, TKMS paye peut-être certains différends avec les militaires et le gouvernement fédéral, comme les problèmes techniques rencontrés sur les quatre nouvelles frégates du type F125.

Extraits de cet article Mer & Marine : "l’effet d’une bombe, Thyssen Krupp Marine Systems et Lürssen étant donnés grands favoris pour le futur programme MKS 180, portant sur quatre à six frégates polyvalentes d’environ 6000 tonnes à livrer au cours de la prochaine décennie"   "premier contrat majeur d’armement à faire l’objet d’un appel d’offres international. Malgré tout, personne n’imaginait en Allemagne qu’il puisse échapper aux chantiers nationaux. Le Français Naval Group et l’Italien Fincantieri avaient d’ailleurs jeté l’éponge après avoir travaillé sur une offre commune"  "le choix de Damen pour les MKS 180 pourrait être accepté si la marine néerlandaise commandait ses quatre futurs sous-marins océaniques à TKMS. Il en résulterait peut être un mouvement de consolidation inattendu."

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Bechar06 a dit :

Extraits de cet article Mer & Marine : "l’effet d’une bombe, Thyssen Krupp Marine Systems et Lürssen étant donnés grands favoris pour le futur programme MKS 180, portant sur quatre à six frégates polyvalentes d’environ 6000 tonnes à livrer au cours de la prochaine décennie"   "premier contrat majeur d’armement à faire l’objet d’un appel d’offres international. Malgré tout, personne n’imaginait en Allemagne qu’il puisse échapper aux chantiers nationaux. Le Français Naval Group et l’Italien Fincantieri avaient d’ailleurs jeté l’éponge après avoir travaillé sur une offre commune"  "le choix de Damen pour les MKS 180 pourrait être accepté si la marine néerlandaise commandait ses quatre futurs sous-marins océaniques à TKMS. Il en résulterait peut être un mouvement de consolidation inattendu."

Evidemment, ancrer la Hollande en plus de la Norvège dans le club des clients de sous-marins Allemands vise a créer un effet boule de neige vers la Pologne, l'Italie et "les autres".

Si la Hollande échappait à l'Allemagne pour la clientèle de sous-marins, l'effet psychologique serait désastreux car il y a un effort de rapprochement entre leur deux marines.

L'effort Allemand sera proportionné à l'enjeux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

RAPPEL : ... "le projet Poséidon, dévoilé en juillet dernier. Il vise à rapprocher Naval Group avec l’Italien Fincantieri (20 000 salariés)."  https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/lorient-fincantieri-naval-group-l-accord-redoute-5246070

  "Le projet Poséidon est-il fragilisé par le contexte politique italien ?       Madame Florence PARLY répond: 
Nous avons fixé à l'automne puis en février à Rome un calendrier de travail et demandé aux industriels de nous présenter une feuille de route en juin 2018 afin d' évaluer la pertinence à coopérer sur les bâtiments de surface, notamment les frégates légères. Ce travail, quelle que soit l'évolution du contexte politique italien, ne sera pas perdu et est extrêmement important. Nous verrons en juin quelle est la configuration politique en Italie. Aujourd'hui, nous sommes dans le temps du travail de fond qui doit être mené par les industriels pour identifier la pertinence de ce rapprochement et les conditions de succès associées. L'industrie navale européenne a tout à gagner à se consolider. Nous pouvons faire émerger un géant à part entière, aux compétences préservées et à la taille critique. Nous pouvons faire éclore des synergies, des nouvelles solidarités dont nous sortirons plus forts, plus innovants, plus compétitifs.

Cette opération industrielle nécessite-t-elle un accord intergouvernemental entre la France et l'Italie ?
Un travail en parallèle est en cours sur un possible accord intergouvernemental pour soutenir et porter l'accord qui pourrait intervenir entre les industriels eux-mêmes. Nous sommes suspendus à des décisions qui ne relèvent pas de nous mais je ferai tout pour que ce dossier puisse continuer à avancer. Ce projet est avant tout industriel. C'est un projet dont l'industrie de défense européenne a vraiment besoin pour être plus efficace face à la concurrence mondiale. Plus nous réagirons tardivement, moins l'industrie européenne sera forte et résiliente face à ses concurrents qui montent en puissance."

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/nous-ne-sommes-pas-en-train-de-fabriquer-des-robots-tueurs-florence-parly-774240.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un Russe la photo du tweet ? (qu'on ne retrouve pas dans le reportage...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ogo a dit :

C'est un Russe la photo du tweet ?

Da ! un Typhoon ,

 

info BFMTV  ; synergie NG/FINC pour faire des balaises de SOUM :rolleyes: ==> []

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.meretmarine.com/fr/content/airbus-naval-les-allemands-attaquent-les-italiens-repliquent-les-francais-setripent

"Le grand projet de rapprochement des industries navales française et italienne est-il en train de prendre l’eau ? Entre l’instabilité politique qui règne de l’autre côté des Alpes, l’Europe qui tarde anormalement à donner son feu vert à la reprise de STX France par Fincantieri, les Allemands qui montent au créneau contre cette consolidation, des divergences de vues stratégiques sur le militaire et un affrontement discret mais bien réel entre acteurs français impliqués dans le dossier" ... pas la suite car épuisé mon taf gratis 

Share this post


Link to post
Share on other sites

on leur propose de fabriquer en commun.... les Italiens commencent par nous mettre à poil ....

 

ça me fait penser à une blague :

Ce sont 2 associés qui discutent... l'un d'eux propose à l'autre .. "tiens ça te dit de venir chez moi ce soir ? j'organise une partouze ......"

L'autre répond "Ok bien volontiers !"

et le premier de reprendre ... "Ben viens avec ta femme - comme ça on sera trois !"

Edited by Lezard-vert
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Berlin laisse faire(ne veux pas mettre plus de ronds) je pose un billet sur Damen pour reprendre les activitées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est juste TKMS qui met la pression sur les politiques. Ils ne vont pas le faire pour le moment.

Edited by Conan le Barbare
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La fusion entre Fincantieri et Naval Group, l’autre dossier entre la France et l’Italie

https://www.mediapart.fr/journal/france/150618/la-fusion-entre-fincantieri-et-naval-group-l-autre-dossier-entre-la-france-et-l-italie

"Dans un premier temps, le rapprochement se ferait par un échange de participations de l’ordre de 10 % : Thales, actionnaire à hauteur de 35 % de Naval Group, aux côtés de l’État, actionnaire à hauteur de 62 %, serait appelé à rétrocéder 10 % aux Italiens. Par la suite, les échanges de participations pourraient monter à 35 % ou davantage, au fur et à mesure que des programmes communs seraient élaborés. Il s’agirait de concevoir et de réaliser en commun de nouveaux bâtiments de surface, de mutualiser les efforts de recherche et de développement, de réaliser des synergies – en d’autres termes, des économies – grâce à la mutualisation des achats."

"Thales a tout de suite vu le danger. Il craint de ne plus être le fournisseur exclusif de la défense française et de se retrouver exclu ou en position minoritaire des futurs contrats au bénéfice de son concurrent italien, Leonardo. « Nous sommes davantage qu'un actionnaire, puisque nous avons apporté en 2007 nos systèmes de combat en échange d'une montée dans le capital du constructeur naval, afin de partager notre destin. Quand on fait la frégate FTI avec Naval Group, c'est comme pour le Rafale avec Dassault, c'est une alliance à la vie, à la mort », a expliqué fin mai le PDG de Thales, Patrice Caine, lors de son assemblée générale. Et pour asseoir son opposition à ce projet, il menace de ne pas céder une seule action de Naval Group s’il ne récupère pas ses systèmes de combat"

On notera  également une faute magistrale de l'auteur, qui pense que DCNS a vendu des FREMM à la Russie...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,467
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Odenlachips
    Newest Member
    Odenlachips
    Joined
  • Forum Statistics

    20,806
    Total Topics
    1,285,208
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries