Gibbs le Cajun

La France d'Outre-mer et son voisinage

Recommended Posts

Bonjour .

J'ouvre ce file afin d'aborder les sujets concernant la la France d'Outre-mer , et donc aussi du voisinage des départements et territoires d'Outre-mer .

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/France_d'outre-mer

 

Gros sujet d'actualité ,  Irma .

On observe que les critiques n'ont pas été de mise uniquement en France en ce qui concerne la gestion de la crise , au Pays-Bas et en GB aussi des critiques ont été émise .

Personnellement je n'ai pas de jugement tranché sur ce sujet , mais une chose est sûre, on ne peut pas dire que rien n'a été fait .

Il faudra tirer des leçons de tout sa .

Le contexte exceptionnel de Irma au niveau violence doit aussi être pris en compte , tout comme on peut comprendre la colère des habitants qui ont été mis sous pression avec cette catastrophe .

Comme quoi rien n'est simple .

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui me semble plus critiquable est la lenteur avec laquelle les grands médias ont rapporté l'ampleur des violences et pillages. Rien ou presque durant les premiers jours alors que les témoignages se trouvaient déjà sur les réseaux sociaux, au point que c'est la ministre elle-même qui a presque lancé le sujet... La première évocation sur ce thème que j'ai entendu sur France inter date de lundi matin il me semble et visait à... démentir la rumeur de l'évasion massive des prisonniers. Je ne suis cependant pas exhaustif, n'ayant pas fait le tour de tous les médias, et preneur d'avis contraires (ou concordants).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint Martin et Saint Barthélémy, ça rapporte combien à la France ? À la grande époque du commerce du sucre et des esclaves, ça avait peut-être un intérêt, quelque moral ou immoral soit-il, mais au jour d'aujourd'hui ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, gustave a dit :

Ce qui me semble plus critiquable est la lenteur avec laquelle les grands médias ont rapporté l'ampleur des violences et pillages. Rien ou presque durant les premiers jours alors que les témoignages se trouvaient déjà sur les réseaux sociaux, au point que c'est la ministre elle-même qui a presque lancé le sujet... La première évocation sur ce thème que j'ai entendu sur France inter date de lundi matin il me semble et visait à... démentir la rumeur de l'évasion massive des prisonniers. Je ne suis cependant pas exhaustif, n'ayant pas fait le tour de tous les médias, et preneur d'avis contraires (ou concordants).

Deux observations:

1/ Si c'est la ministre elle-même qui a lancé le sujet, cela démontrerait que, contrairement à ce que les différents oppositions prétendent, le gouvernement ne cherche pas à cacher cela.

2/ Sur la question de la réactivité des médias, c'est juste une impression subjective de ta part (ce que tu as entendu ou lu, et par conséquent ce que tu as manqué): Irma est passé sur les petites Antilles le 6 septembre. Dès le 56 au soir, il y avait les premières dépêches AFP signalant les pillages, se basant d'abord sur des infos de Radio-Caraïbes, puis sur d'autres sources. La première dépêche de synthèse (c'est-à-dire compilant les informations données dans plusieurs dépêchez antérieures) est publiée le 6 à 23h10 et dit notamment:
 

Citation

 

Un journaliste de Radio Caraïbes International, présent à Saint-Martin et ayant pu joindre sa rédaction par téléphone satellite, a fait état "de véhicules renversés, de bateaux qui ont quitté la mer et se retrouvent au milieu de la route, de toits éventrés". Il a également évoqué des jeunes "en train de piller le centre-ville".

"Plus de 168 forces supplémentaires, c'est-à-dire 60 militaires de la sécurité civile, 60 sapeur-pompiers d'Ile-de-France, 18 personnels de la Croix-Rouge, 20 médicaux", vont arriver avec la ministre en Guadeloupe, où la vigilance cyclone a été levée, et qui va servir de "hub logistique".

St-Barth et St-Martin sont passées en vigilance grise, qui n'impose plus le confinement de la population mais déconseille les déplacements.

Un journaliste de Radio Caraïbes International, présent à Saint-Martin et ayant pu joindre sa rédaction par téléphone satellite, a fait état "de véhicules renversés, de bateaux qui ont quitté la mer et se retrouvent au milieu de la route, de toits éventrés". Il a également évoqué des jeunes "en train de piller le centre-ville".

"Plus de 168 forces supplémentaires, c'est-à-dire 60 militaires de la sécurité civile, 60 sapeur-pompiers d'Ile-de-France, 18 personnels de la Croix-Rouge, 20 médicaux", vont arriver avec la ministre en Guadeloupe, où la vigilance cyclone a été levée, et qui va servir de "hub logistique".

 

Elle est reprise le lendemain (7 septembre), parfois textuellement faute d'autres sources (les communications avec les îles sont alors coupées), dans différents médias nationaux et régionaux: La Croix, Le JDD, Libération, La Voix du Nord, L'Express, Le Nouvel Obs, Arte, etc. En fait, cela commence surtout à devenir un sujet central les 8 et 9 septembre, c'est-à-dire quand les envoyés spéciaux des différents médias sont arrivés sur place; On a simplement affaire à l'éternelle question de la construction de l'actualité par les journalistes: pour que les médias développent une question (au-delà que relayer une dépêche d'agence dont on ne sait dire grand chose si on n'a personne sur place), il faut des sources, et tant que les communications étaient coupées et qu'il n'y avait pas de journalistes sur place, des sources, il n'y en a pas, ou pas vraiment.

 

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Wallaby a dit :

Saint Martin et Saint Barthélémy, ça rapporte combien à la France ? À la grande époque du commerce du sucre et des esclaves, ça avait peut-être un intérêt, quelque moral ou immoral soit-il, mais au jour d'aujourd'hui ?

Si tu par sur cette voie, va pas rester grand chose de la France... :biggrin: 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Wallaby a dit :

Saint Martin et Saint Barthélémy, ça rapporte combien à la France ? À la grande époque du commerce du sucre et des esclaves, ça avait peut-être un intérêt, quelque moral ou immoral soit-il, mais au jour d'aujourd'hui ?

bah déjà c'est un super paradis... quand on est riche et qu'on en veut pas payer d'impôts... ( http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/07/la-fiscalite-paradisiaque-de-saint-barth-reste-encore-en-travers_a_23200273/ )

Mais c'est la France, donc je ne comprends pas trop ta question sur ce que rapporte ce territoire...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, rendbo a dit :

bah déjà c'est un super paradis... quand on est riche et qu'on en veut pas payer d'impôts... ( http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/07/la-fiscalite-paradisiaque-de-saint-barth-reste-encore-en-travers_a_23200273/ )

Mais c'est la France, donc je ne comprends pas trop ta question sur ce que rapporte ce territoire...

La Louisiane, aussi, c'était la France, mais on l'a bien vendue aux Américains...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On n'a pas déjà ouvert un fil sur les DOM-TOM (oups, l'appellation n'existe plus depuis 2003) ?

Une de mes cousines est a Saint Martin, elle n'a rien heureusement, sa maison est a moitié démoli et va rentrer en Métropole. Elle est allé la bas il y a plus de 10 années mais logé dans un bateau jusqu'à 4 ou 5 ans tellement les prix de l'immobilier sont élevés.

Je viens de lire que le statut de l'île avait changé en 2007 et qu'elle était rattaché au département de la Guadeloupe.

Vu les dégâts, il faudrait peut-être la rattaché de nouveau a cette dernière vu le budget nécessaire pour sa remise en état, une ''collectivité'' ne me semblant pas a mesure de gérer cela.

 

Edited by collectionneur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Akhilleus a dit :

Suffit de voir les emetteurs (Ciotti, Lepen et Melenchon, soit dit en passant le plus soft des 3)

Amplifié par les réseaux sociaux, les rumeurs, les yaka faukons et les 66 millions de spécialistes de gestion de crise autoproclamés sur ze net

En gros bruit blanc sur les médias avec une forte odeur de m****

Ca m'a donné envie plus d'une fois de jeter mon écran à travers la fenetre ou de la faire à la Galabru dans Kamikaze avec son canon à micro ondes

Sinon pour mémoire depuis 2007 St Martin est un COM autonome en terme de gestion administrative, fiscale, occupation des sols et prévention des catastrophes

C'est beau de dire que l'Etat n'a rien fait, ce n'etait pas sa prérogative.  Les habitants de St MArtin ont décidé de la jouer tout seul (passage en COM par référundum) en dehors de la solidarité national (y'a qu'a voir comment sont calculés les impots). Par contre maintenant ça rale sur l'Etat Français (de Métropole)... notamment sur l'absence de l'application des normes anticycloniques pour les batiments.

Ben ouais coco mais ça c'est de la prérogative locale, les autorisations de construction et les controles

Privatisons les bénéfices, mutualisons les pertes ...

Pas d'accord sur l'intérêt de regarder les émetteurs pour décider si une critique est valide et constructive ou pas.

Pour le reste, 100% juste oui.

Qu'est-ce qui aurait exactement pu être fait face à ce genre de catastrophe, voilà qui est pour le moins nébuleux.

- Il faut peut-être rappeler à certains qui causent fort - et n'importe comment - dans le micro qu'en période d'ouragan, les navires comme les avions ont comme qui dirait un peu de mal à se déplacer. Le mot "suicidaire" pourrait être prononcé.

- Leur rappeler encore qu'une fois l'ouragan passé, l'état de l'aéroport interdisait aux avions de ligne classiques de s'y poser... d'ailleurs cela reste vrai à ce jour. Et que les avions militaires sont premièrement en nombre limité, deuxièmement pour certains à l'autre bout du monde ou bien tout simplement en maintenance, troisièmement... pour le reste sont à l'oeuvre, voir le post de Philippe plus haut.

- Et encore leur rappeler que les navires certes peuvent maintenant atteindre Saint Martin oui... mais que les navires ça se déplace plus lentement que les avions. Il n'y a rien de spécialement étonnant à ce que le premier navire de secours soit encore en route.

Tout ça c'est du gros yaka-faukon, sans oublier pas mal de je-veux-un-coupable-tiens-au-hasard-le-gouvernement.

Ben non. Dans le monde tel que nous y vivons, compte tenu de notre choix collectif de développer notre économie comme nous le faisons, ce genre de choses arrive nécessairement.

Ça arrivera d'ailleurs de plus en plus souvent, et de plus en plus fort.

Choisir un bouc émissaire n'y changera rien du tout.

 

 

  • Like 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 16 heures, Wallaby a dit :

Saint Martin et Saint Barthélémy, ça rapporte combien à la France ? À la grande époque du commerce du sucre et des esclaves, ça avait peut-être un intérêt, quelque moral ou immoral soit-il, mais au jour d'aujourd'hui ?

Je ne poserais certainement pas la question comme ça.

En revanche, non pas certes demain matin dès l'aube, mais d'un autre côté peut-être plus tôt qu'on ne le penserait, la question de l'habitabilité des Antilles pourrait (noter le conditionnel tout de même) se poser.

Citation

Nicolas Hulot s'est montré on ne peut plus alarmiste. Interrogé si, dans le futur, les Antilles pourraient devenir inhabitables dans les années à venir, l'ex-présentateur d'Ushuaïa s'est dit «incapable de répondre», tout en reconnaissant que «la question se pose».

(...) Conséquence de ce dérèglement, des ouragans «pas plus nombreux mais plus intenses, et qui peuvent survenir à une période plus large de l'année», affirme Pascal Scaviner, responsable du service prévisions à La Chaîne Météo. (...) «C'est peut-être un raccourci de dire cela, car il y a beaucoup d'îles au relief vallonné ou montagneux», estime le climatologue. «En revanche, des îles comme Marie-Galante et toutes les zones côtières sont en danger. Dans ces régions, les populations sont majoritairement regroupées sur le littoral. C'est là que se concentre la plupart de l'activité économique, qui est souvent touristique», détaille-t-il. Les habitants pourraient ainsi être contraints de «reconstruire dans des zones moins proches de la mer», déduit Pascal Scaviner.

Je parle bien sûr de l'habitabilité "confortable", sachant que l'on ne continue à vivre quelque part que si l'on y trouve un intérêt quelconque. L'isolement des Antilles, et la cherté de la vie qui en découle, est aujourd'hui largement compensée par leur agrément "un petit coin de Paradis". Si le Paradis est trop souvent frappé par des épisodes catastrophiques et traumatisants, il y a fort à parier qu'il deviendra difficile de s'y détendre vraiment, et notamment pénible d'y habiter en permanence.

Pour l'habitabilité au sens "dur" du terme, c'est-à-dire l'impossibilité physiologique de la survie dans certaines zones tropicales, ce serait sans doute plus tard, même si la question pourra effectivement se poser en continuant sur la voie actuelle (accords de Paris inclus).

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Akhilleus a dit :

- critiques (pour ne pas dire) purement, bassement et de façon puantes franco françaises

Suffit de voir les emetteurs (Ciotti, Lepen et Melenchon, soit dit en passant le plus soft des 3)

 

il y a 45 minutes, Alexis a dit :

Pas d'accord sur l'intérêt de regarder les émetteurs pour décider si une critique est valide et constructive ou pas.

Guillaume Erner avait écrit un bon papier sur le Venezuela dans le Charlie Hebdo de la semaine dernière (ou précédente?). En gros, il analyse la manière dont le Venezuela semble bizarrement devenu un point essentiel du débat politique français ces dernières semaines (ironiquement, il dit que le Venezuela semble devenu un département), et il montre comment la thématique est avant tout un prétexte à l'affirmation et au re-jeu de postures bien campées. En clair on se fiche pas mal du Venezuela et des Venezueliens, mais c'est un bon prétexte pour dire qui on est ou revendiquer un positionnement politique, qui en y voyant une source d'inspiration pour la France, d'autres en y voyant ce qu'il ne faut surtout pas faire, et tous en voyant dans la position prise par ses propres adversaires sur la question du Venezuela une confirmation symbolique de la pertinence de ses propres positions (concrètement: Mélenchon voit dans la condamnation par Macron de la dérive dictatoriale du gouvernement vénézuelien une preuve qu'il ne comprend rien à la république sociale qu'il [Méluche] prétend incarner, et Macron voit dans le soutien mélenchoniste au chavisme une preuve des errances autoritaristes et intolérantes de la France Insoumise).

On peut faire l'hypothèse que l'ouragan Irma et ses conséquences désastreuses dans les petites Antilles replissent, en partie, la même fonction, comme c'est souvent le cas à propos des questions de l'outre-mer en métropole: une occasion de revendiquer un positionnement politique et symbolique (ici, la place de premier opposant en chef au gouvernement) plus que de traiter des (vrais) problèmes de ces territoires. La question à poser n'est pas celle de la personnalité des gens qui formulent les critiques (avec l'idée implicite qu'elles seraient fondées ou non par la nature même des gens qui les formulent), mais des conséquences recherchées par ceux-ci en les formulant (elles sont plus ou moins fondées en fonction de la raison pour lesquelles on les fait). Quand on écoute les âneries mal informées de Ciotti ou la reprise de la moindre rumeur par Le Pen, quitte à se contredire, on peut facilement montrer que le seul but est de faire parler d'eux en se donnant une posture d'opposant puisqu'il n'y a aucun contenu objectif autre que "c'est moi qui le dis, et je le dis fort", et à mon avis c'est ce qui fonde la position d'@Akhilleus avec laquelle je suis en grande partie d'accord. Les critiques de Mélenchon sont plus ambivalentes au regard du critère que je propose: d'une part il y a aussi, et clairement, la recherche de l'affirmation de sa posture d'opposant en chef, mais à la différence de Ciotti ou Le Pen, la possibilité de savoir comment "faire mieux la prochaine fois", si j'ose dire, ce qui est beaucoup plus constructif (et sur ce point, je rejoins le point de vue d'@Alexis).

Voilà, c'était ma minute schizophrène! :wink:

Edited by Bat
typo orthographe
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Akhilleus en a gros sur la patate avec cette affaire.

Enfin, avec un peu de chance, ça donnera matière à réfléchir à ces nombreux petits territoires isolés qui veulent plus d'autonomie voire d'indépendance. Par contre, je continu à penser qu'un navire comparable au BATRAL, qui a quitté les Antilles en Juin, aurai été diablement utile aux secours, les B2M j'ai quelques doutes sur leur pertinence dans ce genre de situation rien que par leur incapacité à débarquer du matériel sur une simple plage si aucun port n'est en état. Enfin on verra à partir de 2018, il y aura surement d'autres occasions.

Il y a 14 heures, Wallaby a dit :

La Louisiane, aussi, c'était la France, mais on l'a bien vendue aux Américains...

Nous sommes plus sous un régime qui vendait/échangeait des morceaux de territoire et les populations qui s'y trouvaient sans même leur demander leur avis. Maintenant si tu désires virer les territoires qui ne sont pas "rentables" alors Paris va devoir exclure la France. :chirolp_iei:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Akhilleus a dit :

Remarques (par rapport à Irma)

- critiques (pour ne pas dire) purement, bassement et de façon puantes franco françaises

Suffit de voir les emetteurs (Ciotti, Lepen et Melenchon, soit dit en passant le plus soft des 3)

Amplifié par les réseaux sociaux, les rumeurs, les yaka faukons et les 66 millions de spécialistes de gestion de crise autoproclamés sur ze net

En gros bruit blanc sur les médias avec une forte odeur de m****

Ca m'a donné envie plus d'une fois de jeter mon écran à travers la fenetre ou de la faire à la Galabru dans Kamikaze avec son canon à micro ondes

Sinon pour mémoire depuis 2007 St Martin est un COM autonome en terme de gestion administrative, fiscale, occupation des sols et prévention des catastrophes

C'est beau de dire que l'Etat n'a rien fait, ce n'etait pas sa prérogative.  Les habitants de St MArtin ont décidé de la jouer tout seul (passage en COM par référundum) en dehors de la solidarité national (y'a qu'a voir comment sont calculés les impots). Par contre maintenant ça rale sur l'Etat Français (de Métropole)... notamment sur l'absence de l'application des normes anticycloniques pour les batiments.

Ben ouais coco mais ça c'est de la prérogative locale, les autorisations de construction et les controles

Privatisons les bénéfices, mutualisons les pertes ....

Fuck off

/coup de gueule

 

Reprise politicienne de bas étage oui c'est certain, comme à chaque catastrophe je dirais, rien de nouveau sous le soleil, c'est juste amplifié par le nouveau journalisme Smarto-twitto-facebouesque. Après il ne faudrait pas non plus se focaliser sur ces polémiques stériles et se concentrer sur ce qu'il faut effectivement changer/améliorer car oui il y a eu des carences aussi bien au niveau de moyens de l'état dans les DOM/TOM (plus de navire de soutient dédié ou manque de voilures tournantes) que dans les règlements locaux (que tu pointes) et le comportement des habitants. Certes, l'état peu faire mieux dans la zone mais les habitants devront aussi se remettre en question et s'adapter à ces nouvelles conditions de vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette catastrophe illustre combien il est important d'avoir des moyens prépositionnés adaptés; dans les zones soumises aux risques d'ouragan, Antilles, Réunion, Calédonie avoir une frégate avec missile ne remplacera jamais des moyens de projection notamment ceux qui ne dépendent pas d'infrastructures (celles mêmes qui sont susceptibles d'être rendues impraticables) navires, avions cargo, hélicoptères.

Il est certain qu'aux Antilles le renvoi du Batral avant l'arrivée du B2M est un timing cruel au vu des évènements. Mais dans ce cas précis l'envoi de moyens navals (les FS et par exemple les VGC douane) a été directement impacté par la menace de l'ouragan suivant susceptible de balayer la zone ...

Il faut pouvoir projeter, à partir du théâtre même avec les moyens prépositionnés et à partir de la métropole notamment avec des moyens aériens adaptés.

Tout ceci a un coût, mais personnellement je pense que nous manquons de trois choses:

-C 17

-hélicos catégorie CH 47

-une MCO digne de ce nom notamment pour nos hélicoptères

Mais il ne faut pas oublier aussi que dans ces zones on ne peut pas construire n'importe quoi, n'importe où (zones inondables) n'importe comment ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je cite V Groizeleau qui parle du Dumont D'Urville ;

 

« Il a été retiré pour des raisons budgétaires. C'est la conséquence d'une politique de réduction des budgets des DOM-TOM qui date de bien avant l'élection d'Emmanuel Macron. Il va falloir en tirer les leçons. »

Raisons budgétaires ? mouais , comprendre tout de même que  le Dumont avec ses 34/35 ans de service était en situation d’obsolescences matériel très avancées ; DG Poyaud , DP AGO , lignes d’arbres kamewa, hydraulique très exposée …etc et tout ceci dans  un environnement  structure très fatigués ,  bref son heure RSA était de toute façon techniquement arrivée. Bien évidemment qu’une rallonge d’un an était possiblement viable mais qui pouvait deviner ?  Tous les navires à 30/40 de vie coutent un bras en entretien. J’en parle car j’ai suivi logistiquement le Dumont durant 6 ans à ses débuts ;  il était jeune , moi aussi .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, pascal a dit :

Cette catastrophe illustre combien il est important d'avoir des moyens prépositionnés adaptés; dans les zones soumises aux risques d'ouragan, Antilles, Réunion, Calédonie avoir une frégate avec missile ne remplacera jamais des moyens de projection notamment ceux qui ne dépendent pas d'infrastructures (celles mêmes qui sont susceptibles d'être rendues impraticables) navires, avions cargo, hélicoptères.

Il est certain qu'aux Antilles le renvoi du Batral avant l'arrivée du B2M est un timing cruel au vu des évènements. Mais dans ce cas précis l'envoi de moyens navals (les FS et par exemple les VGC douane) a été directement impacté par la menace de l'ouragan suivant susceptible de balayer la zone ...

Il faut pouvoir projeter, à partir du théâtre même avec les moyens prépositionnés et à partir de la métropole notamment avec des moyens aériens adaptés.

Tout ceci a un coût, mais personnellement je pense que nous manquons de trois choses:

-C 17

-hélicos catégorie CH 47

-une MCO digne de ce nom notamment pour nos hélicoptères

Mais il ne faut pas oublier aussi que dans ces zones on ne peut pas construire n'importe quoi, n'importe où (zones inondables) n'importe comment ...

Ben justement, il me semble qu'on ne manquait pas de moyens prépositionnés (sauf qu'ils ont été concentrés sur les zones les plus peuplées donc suceptibles d'etre plus dans le besoin tout en étant les zones offrant des redondances d'infrastructures pour faciliter le déployement post cyclone i.e Guadeloupe et Martinique)

Ceux qui suggèrent de prépositionner directement sur St Martin devraient aller voir à quoi ressemble l'ile en terme de structures d'accueil opérationnelles lourdes

Sinon +1 pour le transport stratégique (C17) et pour les hélicos de théatres lourds (mais déployables à partir de navire .... n'est pas un America ou un Wasp qui veut)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Akhilleus a dit :

pour les hélicos de théatres lourds (mais déployables à partir de navire .... n'est pas un America ou un Wasp qui veut)

Les BPCS sont prévus pour recevoir le CH-53 et on aurait du déjà lancer un H lourd dans le cadre de l'association avec Boeing, là encore non budgeté

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Akhilleus a dit :

En ce sens la gestion néerlandaise est bien plus constructive. Des faits froids, des analyses, des projections, des prises de décision dans le calme

Le calme et la reflexion ca aide plus dans ce genre de situation qu'un bruit de fond de vociférations grotesque

Attention a l'image renvoyé par les médias et réseaux sociaux français sur la gestion de crise par les Pays-bas. Y'a eu aussi des polémiques (par exemple le fait que les Pays-bas sont intervenus sont concertations avec l’île alors que cette dernière joui d'une certaine autonomie). On entends moins parler car je pense que certains veulent opposer le modèle néerlandais (bon) a celui français (mauvais) toujours dans l'esprit de polémiquer ou tout simplement parce que ce n'est pas le sujet central a traiter.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Akhilleus a dit :

Ben justement, il me semble qu'on ne manquait pas de moyens prépositionnés (sauf qu'ils ont été concentrés sur les zones les plus peuplées donc suceptibles d'etre plus dans le besoin tout en étant les zones offrant des redondances d'infrastructures pour faciliter le déployement post cyclone i.e Guadeloupe et Martinique)

3 vieux Puma (ceux de Guyane je présume, les FAA ne disposant pas de moyens aériens propres) et les Panther/Alouette III des frégates pas du tout adaptés, cela ne me parait pas suffisant surtout à la vue des distances à franchir (450/500km A/R) et de la quantité d'aide à amener en un minimum de temps (critique entre les deux cyclones). Le double aurai été un minimum, mais bon vu la politique budgétaire de ces 30 dernières années, c'est un vœu pieu.

Citation

Ceux qui suggèrent de prépositionner directement sur St Martin devraient aller voir à quoi ressemble l'ile en terme de structures d'accueil opérationnelles lourdes

Je ne vois pas ce genre de suggestion dans les posts précédents et de toute manière on prépositionne rarement un dispositif aériens dans une zone qui va être impactée par un cyclone de catégorie 5.

il y a 55 minutes, BPCs a dit :

Les BPCS sont prévus pour recevoir le CH-53 et on aurait du déjà lancer un H lourd dans le cadre de l'association avec Boeing, là encore non budgeté

Personnellement, ça fait 20 ans que j'en entend parler de ce projet d'hélicoptère lourd, un coup solo, un coup avec les anglais, un coup avec les allemands, un coup avec les USA et cette problématique doit être encore plus ancienne ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, seb24 a dit :

Attention a l'image renvoyé par les médias et réseaux sociaux français sur la gestion de crise par les Pays-bas. Y'a eu aussi des polémiques (par exemple le fait que les Pays-bas sont intervenus sont concertations avec l’île alors que cette dernière joui d'une certaine autonomie). On entends moins parler car je pense que certains veulent opposer le modèle néerlandais (bon) a celui français (mauvais) toujours dans l'esprit de polémiquer ou tout simplement parce que ce n'est pas le sujet central a traiter.

Quand J'ai ouvert le file , j'ai posté un lien mettant en avant qu'il y avait aussi eu des critiques au Pays-Bas et en GB .

On peut y lire que des néerlandais trouvaient que la France avait été plus efficace que les Pays-bas avec la gestion de Irma .

Comme quoi au Pays-Bas on a sûrement aussi le même pb  que tu mets en avant , en mettant le modèle français en avant pour mettre à mal le modèle néerlandais et polémiquer .

http://m.la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/irma-critiques-gestion-crise-cote-neerlandais-511031.html#

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,511
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nikesfeld13
    Newest Member
    nikesfeld13
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,318,407
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries