Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La France d'Outre-mer et son voisinage


Recommended Posts

il y a 21 minutes, Paschi a dit :

Quelle légitimité pour le référendum s'il y a une forte abstention ? Si les indépendantistes s'abstiennent massivement au contraire de ceux opposés à l'indépendance, le résultat ne fait aucun doute. La 2e moitié de décembre risque d'être plus que tendue en Nouvelle Calédonie

Quelle legitimite pour un referendum ou toute une partie de la population ne peut pas voter ?
 Le corp electoral ne s’est pas elargie aux francais arrivant sur l’ile apres la signature des accords de noumea (voir meme avant). 
 

Quelle legitimite si un vote dit oui quand 2 ont dit non juste avant ? 
 

a mon sens toute cette affaire, c’est un moyen de trouver une paix civile le temps que ca dure. 
 

Le fond l’affaire c’est pas le covid mais la presidentiel. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, wagdoox a dit :

Quelle legitimite pour un referendum ou toute une partie de la population ne peut pas voter ?
 Le corp electoral ne s’est pas elargie aux francais arrivant sur l’ile apres la signature des accords de noumea (voir meme avant).

Quelle legitimite si un vote dit oui quand 2 ont dit non juste avant ?

a mon sens toute cette affaire, c’est un moyen de trouver une paix civile le temps que ca dure. 

On applique les accords de Nouméa, qui ont permis le retour à une paix civile largement en péril à l'époque.

il y a 12 minutes, wagdoox a dit :

Le fond l’affaire c’est pas le covid mais la presidentiel. 

Bof : les référendums étaient prévus de longue date :

Signés en juin et août 1988, les accords de Matignon-Oudinot mettent fin à une période de troubles en Nouvelle-Calédonie. Ils prévoient une période de dix ans de développement économique, social, culturel et institutionnel avant la tenue d’un référendum d’auto-détermination en 1998.

Dix ans plus tard, un nouvel accord est signé entre l’État, les indépendantistes et les loyalistes (accord de Nouméa du 5 mai 1998). Cet accord poursuit la revalorisation de la culture kanak (statut coutumier, langues, etc.), crée de nouvelles institutions et prévoit un processus de transfert progressif et irréversible de compétences à la Nouvelle-Calédonie, en l’attente du référendum d’autodétermination qui est reporté à 2018 au plus tard. L’accord prévoit jusqu'à trois votes en cas de victoire du "non" au référendum d'autodétermination.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Boule75 a dit :

Je reformule, la date exacte de ce dernier ref a ete decidé en fonction de la date de la presidentielle. Le but etant de separer autant que possible les deux. 
 

Il me semble d’ailleurs qu’au depart le gouv etait plutot favorable a un vote apres les presidentiel (mais je peux me tromper). 

il y a 5 minutes, Boule75 a dit :

qui ont permis le retour à une paix civile largement en péril à l'époque.

Oui mais une fois ce processus terminé qui te dit que les violences ne vont pas reprendre ? C’est la possibilite d’obtenir politiquement l’independance qui contenu tout ca. Faudra-t-il refaire un vote tout les dix pendant encore 50 ans ? 
vois tu ou je veux en venir ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Snapcoke a dit :

Je ne comprends toujours pas l'idée d'avoir fait 3 référendum.

C'était l'une des concessions données par les Accords de Matignon et Nouméa.

il y a 18 minutes, wagdoox a dit :

Quelle legitimite pour un referendum ou toute une partie de la population ne peut pas voter ?
 Le corp electoral ne s’est pas elargie aux francais arrivant sur l’ile apres la signature des accords de noumea (voir meme avant). 

C'était une autre concession de ces accords.

 

Le but était d'obtenir des independantistes qu'ils arrêtent les actions armées et acceptent de déplacer leur lutte pour l'indépendance sur un terrain purement politique. Or, c'est un terrain où l'état français dispose d'un avantage considérable, puisque c'est lui qui dicte les règles et arbitre les résultats.

C'est un peu comme le handicap au jeu de go : le joueur le plus faible a droit à des avantages censés rééquilibrer la partie. En l'occurrence, ici on ne peut pas utiliser l'immigration pour renforcer le vote loyaliste, et on donne trois chances aux indépendantistes pour réussir.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, wagdoox a dit :

Oui mais une fois ce processus terminé qui te dit que les violences ne vont pas reprendre ? C’est la possibilite d’obtenir politiquement l’independance qui contenu tout ca. Faudra-t-il refaire un vote tout les dix pendant encore 50 ans ? 
vois tu ou je veux en venir ?

C'est bien sûr un risque.

Cependant il est probable que les restrictions sur le corps électoral ne s'appliqueraient plus à de nouveaux référendums.

Après, c'est aussi à l'état français de rendre l'appartenance à la France plus attractive. S'il n'est pas capable de donner envie aux kanaks de rester français, et bien l'indépendance de la Kanaky sera méritée.

Edited by Kelkin
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Kelkin a dit :

C'est bien sûr un risque.

Cependant il est probable que les restrictions sur le corps électoral ne s'appliqueraient plus à de nouveaux référendums.

Après, c'est aussi à l'état français de rendre l'appartenance à la France plus attractive. S'il n'est pas capable de donner envie aux kanaks de rester français, et bien l'indépendance de la Kanaky sera méritée.

Sans la restriction, c’est meme plus un moyen de gagner du temps …

Donner envie … tu peux aller tres loin que ce sera jamais assez. Et si l’ile devient suffisemment riche l’independance sera d’autant plus attractif. C’est une situtation tres complexe a gerer et dans les deux cas une victoire franche serait bien plus benefique qu’un simple 52/48.  

il y a 17 minutes, Kelkin a dit :

C'était une autre concession de ces accords.

 

Le but était d'obtenir des independantistes qu'ils arrêtent les actions armées et acceptent de déplacer leur lutte pour l'indépendance sur un terrain purement politique.

Je sais mais des lors si on a un groupe terroriste d’extreme droite en metropole qui reclame un referundum sur la remigration et on exclu les francais qui n’ont pas leur 16 quartiers… tu crois une seule seconde que ca aurait ete toleré ? Non evidemment. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, wagdoox a dit :

Donner envie … tu peux aller tres loin que ce sera jamais assez. Et si l’ile devient suffisemment riche l’independance sera d’autant plus attractif.

Ça dépend d'où vient la richesse. Si elle vient principalement de l'exploitation des ressources locales, en effet.

Par contre si elle vient principalement des liens avec la France, c'est déjà beaucoup moins le cas. Exemple typique : une bonne grosse base militaire, histoire de protéger nos territoires pacifiques, ça fait beaucoup d'argent français qui serait perdu en cas d'indépendance. Bonus si la population kanake est largement impliquée dans le fonctionnement de cette base, à la fois par les effectifs militaires (ils sont, me semble-t-il, de bons marins) et par les emplois civils.

Ce qui ne signifie pas pour autant qu'il faut négliger les ressources locales ! Car ça serait perçu comme une faute de l'état. Il faut se débrouiller pour que leur exploitation soit très imbriquée dans des circuits français, c'est à dire veiller jalousement à ce que les compagnies chinoises et américaines ne s'incruste pas plus dans l'économie calédonienne. On peut aussi chercher à renforcer les liens avec les autres territoires français du Pacifique, liens qui seraient brisés par l'indépendance.

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Kelkin a dit :

Après, c'est aussi à l'état français de rendre l'appartenance à la France plus attractive. S'il n'est pas capable de donner envie aux kanaks de rester français, et bien l'indépendance de la Kanaky sera méritée.

Quoi ? On donne pas assez d'aide ? On est pas assez gentil, on exclu même nos populations  sur place du vote, non après le référendum faut faire venir un max de français !!!

Et puis c'est marre....

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le Kanak est il plus malheureux que le Vanatu ou le Fidgien de base ?    Ils veulent quoi les Kanak, le rhum et l'argent du Rhum qui arrive tout seul dans le verre avec ses petites pattes ??

 

Faut croire que certains rêvent d'une indépendance dorée....  le mirage de l'indépendance pleins les yeux. les petits chefs tribaux sans doute oui, ils doivent avoir  des promesses de personnes aux yeux bridées et des ambitions pour eux mêmes... les autres, la masse,  croient en la poupée qui parlent. Je ne suis même pas certains qu'il s'entendraient entre eux après la Victoire ? Ils sont simplement unis pour chasser les petits blancs.

Les méchant blancs partiront et qui travaillera ?  les femmes ?   la manne  va tomber du ciel tout seul ? peut être de Chine en effet ....  les jaunes remplaceront les blancs en arrivant avec leur camelote ...   et feront travailler des chinois dans les mines de Nickel pendant qu les assistés kanaks bien imbibés pourront faire la sieste tranquilles sous les cocotiers.

Après quand le NON l'aura emporté, certes il va falloir surveiller de près ... les importations chinoises... qu'il n'y ait pas autre chose que des pain de ris. dans les cartons... quant aux meneurs il faudra qu'il se tiennent à carreaux car in fine c'est la démocratie qui doit gagner et pas l'indépendance à tout prix.

il y a aussi des relents de wokisme la dedans :.  le blanc reste le méchant quoi qu'il fasse et le kanak sera toujours le gentil dépossédé qui aura droit à des excuses et des indemnités.

Edited by Lezard-vert
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Kelkin a dit :

dépend d'où vient la richesse. Si elle vient principalement de l'exploitation des ressources locales, en effet.

Donc ils sont des francais achetes … ca n’inspire pas la confiance pour les gros investissements.
 

Je suis d’accord toi, je cherche juste a demontrer la limite de l’excercice. 

Link to comment
Share on other sites

L'importance du référendum (x3) c'est la légitimité.

Légitimité pour être indépendant, mais aussi légitimité de la France à prendre les mesures nécessaires pour son maintien.

Si le non l'emporte une nouvelle fois, les indépendantistes perdront la légitimité d'un combat qu'ils mènent depuis très longtemps et ne pourront plus prétendre à l'indépendance par la voie politique.

Par leur appel au boycott du référendum, ils préparent le terrain pour demain, celui ou ils pourront prétexter que les conditions n'étaient pas réunis pour qu'il soit viable et le résultat reconnu. Ils pourront ainsi continuer leur lutte. Mais ça c'est pour la survie des figues politiques de l'indépendance.

Le problème c'est que beaucoup d'indépendantistes comprendraient que c'est "mort", qu'il n'y aura plus rien de ce genre, que c'est "perdu". Ces gens pourraient dans ce cas reprendre des actions violentes pour obtenir cette indépendance ou un nouvel accord politique pour le préparer et l'obtenir. Mais la France a la légitimité pour s'opposer à ces gens par la force plutôt que négocier leurs revendications. C'est une zone ou on a une arme dans chaque foyer, ce ne sont pas des armes de guerre, ils n'ont pas non plus des milliers de munitions, mais il y a de quoi s'inquiéter et il y a une facilité pour mener des actions armés de la part d'une population radicalisé dans sa lutte. Un dérapage peut arriver, comme par le passé et pourra amener les autorités à agir plus fortement, voir à tirer.

Mais n'allons pas dramatiser une situation qui ne l'est pas encore, spéculer sur un résultat qui n'est pas fait. Il est même très probable que la victoire du "non" laisse indifférent le camp du "oui" et qu'on assistera à plusieurs années d'acceptation avant de voir des groupes se radicaliser. En fait je pense même que si le "oui" à l'indépendance gagne, on assistera bien plus à des manifestations de personnes mécontentes craignant pour son futur.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, wagdoox a dit :

Donc ils sont des francais achetes … ca n’inspire pas la confiance pour les gros investissements.

C'est le point de départ de toute nation, les gens n'adhèrent que s'ils se sentent en profiter. Je renvoierais ici au séparatisme catalan, qui est apparu car la Catalogne est la région la plus riche d'Espagne, ou au séparatisme flamand, qui est apparu quand la Wallonie est devenue la région la plus pauvre de Belgique.

Le profit n'a pas besoin d'être strictement financier, il peut aussi être sécuritaire ou spirituel, mais il doit être là. En l'occurrence pour les kanaks, qui ne sentent pas particulièrement avoir des ancêtres gaulois et qui se laissent aller à croire que les Chinois seront plus gentils et respectueux que les Français, il faut effectivement jouer sur le vecteur économique. Pendant au moins un certain temps. L'intégration fini bien par se faire s'il n'y a pas d'irritation.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, wagdoox a dit :

Non, c’est un sentiment d’appartenance ! Tu confonds le role de l’etat, du regime meme a celui de la nation. 

Je faisais allusion à ça avec le coup des ancêtres gaulois et du profit spirituel.

Mais c'est le rôle de l'état que de créer la nation. Parce que le sentiment d'appartenance à la France, justement, n'est pas présent chez les Kanaks. Ils ne seraient pas indépendantistes sinon. Pour le créer, il faut du temps, beaucoup de temps, et une relation apaisée et profitable qui ne pousse pas à vouloir la séparation malgré les inconvénients.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Kelkin a dit :

Je faisais allusion à ça avec le coup des ancêtres gaulois et du profit spirituel.

Mais c'est le rôle de l'état que de créer la nation. Parce que le sentiment d'appartenance à la France, justement, n'est pas présent chez les Kanaks. Ils ne seraient pas indépendantistes sinon. Pour le créer, il faut du temps, beaucoup de temps, et une relation apaisée et profitable qui ne pousse pas à vouloir la séparation malgré les inconvénients.

Qu’ils n’ont pas d’apres ce que tu disais. 
 

la seule chose que l’etat peut faire a part acheter une loyaute qui part definition n’en n’est pas une, c’est forger une jeune amoureuse la france via l’instruction… on sait que ca fait tres longtemps que l’eduation ne fait plus ca. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, wagdoox a dit :

la seule chose que l’etat peut faire a part acheter une loyaute qui part definition n’en n’est pas une, c’est forger une jeune amoureuse la france via l’instruction… on sait que ca fait tres longtemps que l’eduation ne fait plus ca. 

Ce que vous appelez achat de loyauté est un achat de temps. Et rien n'est immuable, chaque action appelle une réaction, il ne faut pas se baser sur l'éducation nationale d'aujourd'hui pour préfigurer ce qu'elle sera demain.

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Kelkin a dit :

Ce que vous appelez achat de loyauté est un achat de temps. Et rien n'est immuable, chaque action appelle une réaction, il ne faut pas se baser sur l'éducation nationale d'aujourd'hui pour préfigurer ce qu'elle sera demain.

Dieu t’entende !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Boule75 a dit :

Des nouvelles de Nouvelle Calédonie, au gré de l'exploration de quelques titres locaux (que je ne connais pas).

 

L'annonce du maintien du référendum ne passe pas auprès de l'un des mouvements indépendantistes le Parti de Libération du Peuple Kanak ; rhétorique bien agressive... :

Dans un communiqué, le Palika "prend acte" de la décision de l’État d’organiser "en dépit du bon sens, dans le cadre d’un processus de décolonisation, un scrutin d’autodétermination sans le peuple colonisé".

Cette décision, qui relève "d’une provocation politique", "nous ramène à la case départ d’avant les accords de Matignon-Oudinot et de Nouméa et met à mal toute possibilité de dialogue sur l’avenir du pays. Elle s’apparente à une véritable déclaration de guerre contre le peuple kanak et les citoyens progressistes du pays".

Le parti annonce qu’il va prendre l’attache du "FLNKS et des autres organisations indépendantistes et progressistes ainsi que les instances coutumières pour définir ensemble une stratégie de riposte à la hauteur de l’insulte faite à notre peuple secoué par les deuils".

Le mouvement politique de Paul Néaoutyine, Louis Mapou, Adolphe Digoué, Jean-Pierre Djaïwé ou encore Charles Washetine renouvelle la consigne de "ne pas participer au scrutin du 12 décembre qui prend l’allure d’une mascarade et d’une farce électorale et de ne pas céder à d’éventuelles provocations".

Enfin, le Palika "saisira l’instance internationale de décolonisation de l’ONU pour dénoncer l’absurdité d’une consultation d’autodétermination sans le peuple colonisé".

Autre ton, beaucoup plus mesuré, mais demande d'un report du référendum au 12 septembre 2022 de la part du Sénat coutumier et proclamation d'un deuil kanak d'un an. La perturbation des funérailles par l'épidémie est présentée comme très traumatisante.

 

Du côté des Voix du Non (une coalition de partis favorables au maintien dans la République), on appelait le 11 novembre au maintien du scrutin.

 

Préparatifs du vote : des observateurs internationaux seront présents (ONU et autres instances du Pacifique)

« Il y a d’abord une tâche administrative qui consiste à faire parvenir la propagande électorale dans la boîte aux lettres des électeurs calédoniens, indique Julien Pailhère, directeur de cabinet du haut-commissaire de la République, l’accueil également d’observateurs de différents organismes, les Nations unies dont les observateurs arriveront ce vendredi, d’autres organismes qui ont fait la demande auprès du gouvernement pour pouvoir participer et observer le scrutin,  notamment le groupe Fer de lance mélanésien et le Forum des îles du Pacifique. Nous accueillerons en début de semaine la commission de contrôle composée de magistrats qui sont là pour contrôler la régularité et la sincérité du scrutin. Ils seront renforcés par une équipe de 270 délégués. Chacun prendra place dans un bureau de vote le jour du scrutin. Eux arriveront au tout début du mois de décembre. »

Renforts conséquents débarqués par le MC Calao :

Mercredi dernier, au port autonome, le navire Calao, affrété auprès de la Compagnie maritime nantaise, a débarqué du matériel de renfort destiné à la gendarmerie, la police et aux Forces armées de Nouvelle- Calédonie. Au total, 500 containers et 250 véhicules ont été transportés dans des conditions de stockage sécurisé lors d’une traversée de trois mois réalisée depuis Toulon.

Des véhicules pour la police nationale

La police nationale s’est également dotée de 12 véhicules neufs qui viennent compléter une flotte de 30 véhicules déjà réceptionnés pour les différentes unités (police secours, brigade anti-criminalité (BAC), section d’intervention, unité cynophile).

Par ailleurs, 110 nouvelles radios numériques cryptées ont également été octroyées. Un investissement total de 120 millions de francs pour du matériel moderne qui doit servir pour le référendum et au-delà, ont indiqué, dans la cour du commissariat central de Nouméa, Jean-Marie Cavier, directeur territorial de la police nationale, et Patrice Faure, haut-commissaire.

 

Et la Covid dans tout ça ? Ca baisse, et le taux de vaccination dans l’île est important par rapport à ce qui est observé dans d'autres territoires ultra-marins (71% des 12 ans et plus a reçu deux doses). Par contre, désormais, ça stagne.

 

Edit : Ouest France a une page de suivi spécifique des actualités en Nouvelle Calédonie.

Après il y a des endroits ou les gens vivent en microcosme, abrutis par des idées d'indépendance , ils n'entendent que ça et se bouchent les oreilles pour ne pas être contaminés par d'autres idées. En général des couches sociales les plus basses, prêts à bondir au moindre appel du petit chef qui lui sert ses propres intérêts) qui leur bourre le crâne.   Si tant est ilsl refusent l'instruction qui leur est proposée.  On ne leur fera jamais comprendre ce qui est bon pour eux à ceux là ni les avantages  qu'ils ont à rester français. C'est malheureux mais il est inutile des les initier à la démocratie, car il ne sont pas prêt à la respecter... enlève leurs quelques aides sociales par contre et  ils seront prêts à accuser la France de tous les maux.  et à devenir agressif.

Ce n'est pas plus d'autonomie qu'il leur faut, mais plus de France et moins de tribus.

Edited by Lezard-vert
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 15 août 2021, le FLNKS appelait à aller voter le 12 décembre :

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/covid-19-guerre-de-communiques-politiques-autour-du-sas-sanitaire-1080013.html

"Face au constat d’un État et d’une justice méprisante qui s’assoient sur toutes les compétences rétrocédées à la NC, le FLNKS invite toute la population calédonienne par leurs suffrages, à sortir, dès le 12 décembre prochain d’un système capable de sacrifier notre santé sur l’autel de l’égalité". 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie_de_Covid-19_en_Nouvelle-Calédonie

Mars 2020 : premiers cas et mise en place du confinement

Malgré le peu de cas, le 24 mars [2020], le confinement strict est instauré. Le 29 mars, un des deux patients est envoyé en réanimation

2 avril [2020] : dernier cas détecté.

16 avril [2020] : annonce du déconfinement avec un démarrage le 20 avril.

7 mai [2020] : le dernier patient hospitalisé est guéri. Il n'y a plus de cas actif en Nouvelle-Calédonie

Mars 2021: deuxième confinement

7 mars : deux nouveaux cas détectés en provenance de Wallis-et-Futuna.

8 mars : début du deuxième confinement.

4 avril minuit levée du confinement strict

Septembre 2021 : troisième confinement

6 septembre : trois cas autochtones de Covid-19 détectés auprès de trois résidents.

7 septembre : début du troisième confinement.

https://www.france24.com/fr/france/20210408-nouvelle-calédonie-vers-un-troisième-référendum-sur-l-indépendance-en-septembre-2022 (8 avril 2021)

Redoutant une victoire de Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2022, l'UNI préconisait une organisation du scrutin dès 2021, mais les contextes politique et sanitaire ont remis en cause cette option.

Alors que des divergences opposaient l'UNI et l'UC sur la date du troisième référendum, un consensus a par ailleurs été trouvé pour qu'il ait lieu en fin de période "en septembre 2022", a-t-on indiqué de même source.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/nouvelle-caledonie-une-partie-du-flnks-n-ira-pas-a-paris-a-l-invitation-de-jean-castex-20210520 (20 mai 2021)

L'Union nationale pour l'indépendance (UNI), l'un des deux courants du FLNKS, a annoncé jeudi 20 mai qu'elle n'irait pas à Paris la semaine prochaine à l'invitation du premier ministre, jugeant «flou et précipité» ce rendez-vous sur l'avenir politique de la Nouvelle-Calédonie.

Cette annonce intervient alors que les divergences se creusent au sein du FLNKS. Depuis plus de trois mois, UC et UNI se disputent la présidence du nouveau gouvernement collégial, où pour la première fois depuis le début de l'accord de Nouméa les indépendantistes sont majoritaires (6 membres sur 11). Le gouvernement élu ne peut entrer en fonction en raison de ce blocage.

https://actu.fr/politique/nouvelle-caledonie-le-troisieme-referendum-aura-lieu-le-12-decembre-2021_42317503.html (2 juin 2021)

Le troisième référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie, décisif pour le sort institutionnel du territoire, aura lieu le 12 décembre 2021, a annoncé le gouvernement mercredi 2 juin 2021 après une semaine de discussions entre loyalistes et indépendantistes.

M. Lecornu a souligné que « cette date ne fait pas l’objet d’un consensus ».

Si le oui l’emporte, « il faudra bien prendre ce temps jusqu’en 2023 pour clarifier le lien entre la République française et le nouvel État indépendant », a souligné M. Lecornu, en précisant qu’il y aurait alors « une première consultation référendaire pour que le nouvel État puisse arrêter sa constitution ».

De l’autre côté, si le non l’emporte, l’accord de Nouméa étant caduc, « il faudra bien dessiner un chemin nouveau pour les institutions de Nouvelle-Calédonie », a-t-il poursuivi. « Et quoi qu’il arrive, il y aura une quatrième consultation référendaire », ou a-t-il corrigé ,« une première consultation référendaire, d’une nouvelle ère post-Nouméa ».

Pour Victor Tutugoro, un des chefs de file de l’Union nationale pour l’indépendance (UNI, signataire de l’accord de Nouméa), absent des négociations, la date du 12 décembre 2021, « c’est l’option qu’on ne souhaitait pas ». « Nous estimons que pendant la période qui a été choisie il n’y aura personne à plein temps dans les ministères ou dans le gouvernement pour discuter en face des résultats, car les gens seront en campagne », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Caledonia.

https://www.aspistrategist.org.au/new-caledonian-independence-leaders-challenge-france-over-final-referendum-date/ (22 octobre 2021)

La dernière réunion des signataires de l'Accord de Nouméa (en 2019) avait convenu que le vote ne devait pas coïncider avec les élections présidentielles et législatives françaises d'avril et juin 2022.

La Nouvelle-Calédonie n'a connu aucun décès jusqu'au 9 septembre 2021, mais le 21 octobre, 245 personnes étaient mortes du Covid sur une population de 280 000 habitants. La plupart étaient des Kanaks.

https://islandsbusiness.com/news-break/new-caledonia-referendum/ (19 octobre 2021)

Depuis le 6 septembre dernier, on dénombre 9 977 cas et 241 décès pour une population de près de 289 000 personnes. Un bulletin de l'ISEE, l'office officiel des statistiques de Nouvelle-Calédonie, rapporte que "le nombre de décès enregistrés en septembre 2021, 1,8 fois supérieur à la moyenne 2015-2019, apparaît comme tout à fait exceptionnel."

Le 23 septembre, le bureau politique de la principale coalition indépendantiste Front de Libération Nationale Kanak et Socialiste (FLNKS) a publié une déclaration publique demandant que le référendum "soit reporté à une date opportune qui reste à fixer, le temps que la situation s'améliore et que nos communautés soient plus sereines pour s'exprimer sur l'avenir de leur pays."

À ce stade, le gouvernement français continue d'organiser la logistique du scrutin qui se profile. La semaine dernière, 250 gendarmes et policiers français sont arrivés à Nouméa en provenance de Paris, premier contingent de plus de 2 000 policiers et militaires qui seront déployés dans le pays au cours des prochaines semaines.

C'est une décision stratégique majeure pour la France, à un moment où la politique indo-pacifique du président Macron est en pleine mutation. Le rôle colonial actuel de la France en Nouvelle-Calédonie est un pilier central de cette stratégie, mais l'axe "Inde-Australie-France" de Macron - annoncé à Sydney et à Nouméa en mai 2018 - a été perturbé par le nouveau partenariat Australie-Royaume-Uni-États-Unis (AUKUS).

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Wallaby a dit :

Le 15 août 2021, le FLNKS appelait à aller voter le 12 décembre :

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/covid-19-guerre-de-communiques-politiques-autour-du-sas-sanitaire-1080013.html

"Face au constat d’un État et d’une justice méprisante qui s’assoient sur toutes les compétences rétrocédées à la NC, le FLNKS invite toute la population calédonienne par leurs suffrages, à sortir, dès le 12 décembre prochain d’un système capable de sacrifier notre santé sur l’autel de l’égalité". 

Oui, j'ai l'impression qu'il y a comme une recherche de prétexte de la part de la Palika, mais l'avis des anciens compte là-bas.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...