g4lly

[Rafale]

Recommended Posts

Il y a 23 heures, DEFA550 a dit :

C'est déjà arrivé une paire de fois sur Alphajet.

Je me souviens seulement de ce veto médecin militaire qui, suite à une collision aviaire et a la perte de connaissance temporaire du cocher, a décidé de tirer sur la poignée magique.

Il y a 23 heures, DEFA550 a dit :

C'est apparenté au principe de précaution, mais la blague du jour coûte quand même quelque centaine de milliers d'euros.

Aucune incidence sur l'avion ? Un coup de nettoyage de la place NOSA , installation d'un Mk-16 neuf et c'est bon ? (Ceci est une vraie question, pas un troll)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C est à peu près cela oui.....et pas mal de ménage dans le poste pilote.. ..comme pour le M16 il y a quelques années.. ..

Edited by MK16F
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ascromis a dit :

Je me souviens seulement de ce veto médecin militaire qui, suite à une collision aviaire et a la perte de connaissance temporaire du cocher, a décidé de tirer sur la poignée magique.

Bon, ça, en même temps, c'est un peu plus excusable, surtout pour un non-pro.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, MK16F a dit :

C est à peu près cela oui.....et pas mal de ménage dans le poste pilote.. ..comme pour le M13 il y a quelques années.. ..

Ton pseudo est directement lié au siège qui nous occupe j’imagine, tu as eu l’occasion de le tester toi-même ? :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, zx a dit :

je me rappelle d'un incident similaire sur un tucano,  le passager a du avoir une crise de panique, et il a tiré la manette d'éjection, je crois que c'était un élève, sa carrière aéronautique à du s'achever prématurément.

C'était bien un élève et c'est lui qui pilotait, avec un moniteur à l'arrière. Il n'a pas été pris de panique, mais il a malheureusement serré les jambes autour de la poignée d'éjection pendant un vol dos. La gravité a fait le reste.

Le Tucano en question n'a jamais revolé.

Edited by DEFA550
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand le sélecteur pour éjection est en position de "combat", quel siège est éjecté en premier sur le Rafale B ?

Edited by Zalmox

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, DEFA550 a dit :

La discretion impose le suivi de terrain sur fichier numérique, d'où la priorité originelle sur ce système (avec une capacité minimale du radar, en deçà de ce que proposait l'Antilope si ma mémoire est bonne).

 

L'agilité apportée par le balayage électronique est un vrai plus par rapport à l'inertie d'un balayage mécanique du fait du temps entre les vues aux deux extrémités du secteur. Par contre, en raison du couplage avec les fichiers de terrain, les chaînes radar impliquées ne sont pas sécurisées (redondance) sur le RBE2.

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Le compromis consiste, lors du développement puis à l'occasion de chaque retouche ou changement de composant ou de techno, à chercher pour chaque panne critique potentielle à sécuriser typiquement par redondance la plus locale possible. 

Il est envisageable d'user de l'OSF couplé à de l'intelligence artificielle pour ajouter de la redondance ? Ou ce serait sans intérêt ? ou trop compliqué à mettre en œuvre ?

Edited by Skw
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Vous me décevez, je suis un incompris, personne ne fait attention à ce que je dis :laugh:. Pourtant j'avais des munitions sur le sujet, alors je continue le monologue.

Si! Je suis là moi! :sad:

il y a 36 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Ensuite il faut comprendre qu'on a affaire à une fonction critique le risque étant de faire toucher le sol (absence de détection) ou de faire s'exposer l'avion en lui faisant faire une ressource (fausse détection). En l'absence de fichiers de terrain, on peut se tourner vers la redondance, mais que faire si une des chaînes tombe en panne? On en met une troisième pour savoir qui a raison? Pour les FCS qui sont critiques de la même façon on en est arrivé à quatre chaînes dont une non numérique! Vous nous voyez installer 4 radars pour lever le doute en présence de panne?

Je me demande plusieurs choses:

Quel impact du suivi de terrain par le radar sur la discrétion EM du RBE2 PESA/AESA?

Quel impact éventuel de la présence des antennes latérales ou de ma théorie personnelle, une antenne annulaire entourant elle-même une nouvelle antenne "bombée" vers l'avant pour le RBE2, sur le fonctionnement du suivi de terrain?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Skw a dit :

Il est envisageable d'user de l'OSF couplé à de l'intelligence artificielle pour ajouter de la redondance ? Ou ce serait sans intérêt ? ou trop compliqué à mettre en œuvre ?

Je ne sais pas, mais ta question m'interpelle: pourquoi de l'intelligence artificielle?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Je ne sais pas, mais ta question m'interpelle: pourquoi de l'intelligence artificielle?

N'est-elle pas nécessaire pour interpréter automatiquement les données récoltées par l'OSF ? Dans l'idée notamment que l'on puisse se passer du télémètre et pourquoi pas à plus long terme rester en mode passif sur des terrains risqués... (mais bon, là, cela signifie que l'on ne serait plus forcément sur de la redondance).

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

Oui mais l'intelligence artificielle, quand tu lui soumets des problèmes compliqués, c'est pas très temps réel!

OK, je m'en doutais un peu... mais bon, n'étant pas un spécialiste de l'interprétation d'images - et l'on devrait même dire de succession d'images puisque le déplacement de l'avion devrait pouvoir permettre de mieux interpréter l'environnement en combinant des images successives - par l'intelligence artificielle, je me demandais s'il n'y avait pas un certain potentiel en la matière.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Si! Je suis là moi! :sad:

Je me demande plusieurs choses:

Quel impact du suivi de terrain par le radar sur la discrétion EM du RBE2 PESA/AESA?

 Chez Thales, la réduction de puissance du RBE2 PESA en mode suivi de terrain avait été abandonnée (à faible distance, il y a besoin de nettement moins de puissance).

C’est surement plus facile sur l’AESA avec ses émetteurs état solide.

Citation

Quel impact éventuel de la présence des antennes latérales ou de ma théorie personnelle, une antenne annulaire entourant elle-même une nouvelle antenne "bombée" vers l'avant pour le RBE2, sur le fonctionnement du suivi de terrain?

Pourquoi pas sachant que les environs 70° de visibilité de l’antenne principale (plate) sont déjà importants. On serait alors dans un mode recherche de faille “bien vers l’arrière” en longeant une ligne de crête : un peu lourd quand même !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Skw a dit :

Il est envisageable d'user de l'OSF couplé à de l'intelligence artificielle pour ajouter de la redondance ? Ou ce serait sans intérêt ? ou trop compliqué à mettre en œuvre ?

D'abord le radar est nécessaire en cas de non visibilité. En y réfléchissant, l’OSF pourrait peut être concerné par les “objets étendus en site” de faible réflexion radar et les câbles entre pylônes (quoique les lignes haute tension n’apparaissent pas du jour au lendemain).

Si ça semble accessible lorsque les objets dépassent le contour - les crêtes- pour avoir assez de contraste, ça demande plus de réflexion pour des objets dans des vallées faute de pouvoir faire une séparation par le contraste puis la distance entre ces objets et les falaises, sauf en cas de défilement en virage. Pour une fonction critique l'intelligence artificielle est déjà un peu juste, mais dans ces conditions moi je ne confierais pas ma vie à ce système. Sinon, le pilote a des yeux à ces distances !

 

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les logiciels d'encodage vidéo gère tres bien la détection du mouvement. Pas besoin d'intelligence a la mords moi le nœud...

Les objet statiques bougent en fonction de leur distance - genre scrolling différentiel -. Donc on peut assez facilement détecter les différents plan ainsi que des objets isolé et avoir un bonne approximation de la distance.

Le seul souci c'est que ça ne fonctionne pas de très loin sauf sur des gros objet très espacés les uns des autre.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, g4lly a dit :

Le seul souci c'est que ça ne fonctionne pas de très loin sauf sur des gros objet très espacés les uns des autre.

Pourquoi cela ? Y a-t-il d'autres éléments que la résolution qui peuvent venir compliquer la distinction ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais pourquoi, en lieu et place de l'utilisation du radar principal et/ ou de l'OSF comme suggéré, il n'a pas été envisagé (à ma connaissance) d'utiliser des pods équivalent au LANTIRN américain (le pod AN/AAQ-13) qui assure notamment le suivi de terrain (avec un "petit radar) ? Si les américains l'utilisent en complément des radar AESA qui équipe les F15E et plus récent F16 ... il doit bien y avoir une raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Skw a dit :

Pourquoi cela ? Y a-t-il d'autres éléments que la résolution qui peuvent venir compliquer la distinction ?

Ça défile pas assez

il y a 13 minutes, LePetitCharles a dit :

Mais pourquoi, en lieu et place de l'utilisation du radar principal et/ ou de l'OSF comme suggéré, il n'a pas été envisagé (à ma connaissance) d'utiliser des pods équivalent au LANTIRN américain (le pod AN/AAQ-13) qui assure notamment le suivi de terrain (avec un "petit radar) ? Si les américains l'utilisent en complément des radar AESA qui équipe les F15E et plus récent F16 ... il doit bien y avoir une raison.

Non c'est juste qu'ils sont moins avancés que nous.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, LePetitCharles a dit :

Mais pourquoi, en lieu et place de l'utilisation du radar principal et/ ou de l'OSF comme suggéré, il n'a pas été envisagé (à ma connaissance) d'utiliser des pods équivalent au LANTIRN américain (le pod AN/AAQ-13) qui assure notamment le suivi de terrain (avec un "petit radar) ? Si les américains l'utilisent en complément des radar AESA qui équipe les F15E et plus récent F16 ... il doit bien y avoir une raison.

Bah oui, il y a une raison. La même qui faisait que pour le mirage 4000, on devait avoir un gros RDI en radar principal et le petit Antiloppe en pod.

Ils ne sont pas capable de faire autrement. Utiliser le radar principal pour faire du suivi de terrain, bah ça permet de ne pas avoir besoin de pod, donc on économise 200 kg et surtout un pod qui dégrade énormément l'aérodynamique.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,409
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mandrier
    Newest Member
    Mandrier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,713
    Total Topics
    1,248,825
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries