Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Rafale]


g4lly
 Share

Recommended Posts

il y a 3 minutes, Kelkin a dit :

N'empêche que si c'est +200 € à chaque nouveau client, ça va devenir un métier très bien payé !

 

Le contrat emiratis est le plus important jamais signé par Dassault :wink:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Teenytoon a dit :

Oh bah si on part sur l'inflation vous êtes mal barré ca fait 12 ans que la rémunération des fonctionnaires est gelée. Ne comptez pas trop sur l'état pour vous soutenir :laugh:

C’est quoi le rapport avec l’état ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Skw a dit :

Merci. Il me semble avoir lu cela, et cela me paraît même plutôt logique si l'on conserve la même désignation, mais je n'en étais plus tout à fait sûr.

Ca va meme plus loin. C’est voulu pour ne pas avoir a re integrer un nouveau missile. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Deres a dit :

Le stato n'est pas non plus une solution magique sans ses désavantages propres. Cela ajoute des entrées d'air donc potentiellement des problèmes aérodynamiques si tu prends des angles d'attaques trop important. Et quand il s'arrête la trainée est beaucoup plus grande. Et il faut accélérer avec un bloc de poudre au début pour atteindre une vitesse suffisante à son fonctionnement donc cela doit limiter les manouvres très couteuse en énergie au moment du lancement.

Pour le tir déporté ou à grand angle, la meilleur solution est de repousser l'allumage du propulseur je pense afin de ne pas gaspiller son énergie. Le changement de trajectoire de fait alors à plus basse vitesse uniquement avec l'énergie au moment du largage. Mais il faut que le missile soit sur un pylone avec éjectuer aps sur un rail.

Pour le missile courte portée léger, on en a déjà un c'est le Mistral. On peut très bien envisager un emport en container de quatre à la place d'un MICA vu sa masse.

Ou la, aucune solution n’est magique ! 
mais c’est qqch qu’on a pas dev ou meme essayé de dev. Meme le mica a besoin d’une distance minimale pour demarrer. pour ce qui est de entrees d’air, couper l’arrivé d’air par changement de trajectoire, je pense que tu casseras le missile avant d’y arriver. 
le mistral ? Un missile dont l’attitude de croisiere est de 3 km ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, wagdoox a dit :

Un missile dont l’attitude de croisiere est de 3 km ? 

Le plafond. Depuis le sol.

Aller, zhou 2 pods de 8 x Mistral3 sous chaque aile, 2 vers l’avant, 2 vers l’arrière, ça doit bien taper les tagazous à 12 bornes, lancé par un avion ?)

Et puis tirés en gerbe tous ensemble, ça ferait joli.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Hirondelle a dit :

Le plafond. Depuis le sol.

Aller, zhou 2 pods de 8 x Mistral3 sous chaque aile, 2 vers l’avant, 2 vers l’arrière, ça doit bien taper les tagazous à 12 bornes, lancé par un avion ?)

Et puis tirés en gerbe tous ensemble, ça ferait joli.

Pas que tu as une optimisation du moteur en fonction de l’altitude. Mais meme sauf si c’est pour faire du tire au pigeons mq9 aucun interet. 
2 vers l’arriere ? Elle est bonne ? 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

Un de ces inconvénients est, notamment, de devoir continuer à orienter son radar vers la cible (puisqu'il me semble bien que le canal retour de la LAM bidir passe par l'antenne du radar). C'est aussi dans cette perspective que le swashplate est conçu, non ? Eviter de continuer à foncer Head On durant le temps de vol des missiles, tout en gardant un œil sur la situation.

Un aesa fixe permet quand même un dépointage de 70°.  Ce n'est plus vraiment du "head on".

En revanche limiter l'émission / réception de la LAM au seul radar de pointe m'a toujours semblé être une demi bonne idée. La mise en réseau des vecteurs et la fusion de données de leurs capteurs (antennes latérales, OSF et spectra, pistes awacs) permet ou permettra bientôt au tireur de continuer de poursuivre ses cibles sans avoir effectivement à les mettre dans le FoV du radar principal. Or si on n'étend pas l'angle d'émission / réception des LAM au delà de ce que permet le radar, on perd une grosse part de l'avantage que procurent ces nouvelles options tactiques. Donc il faudra un jour ou l'autre que les LAM du Rafale ne soient plus gérées par le seul radar de pointe, même si elles restent unidirectionnelles.

Citation

On a donc, pour profiter d'un avantage, l'obligation d'ajouter un dispositif pour compenser l'inconvénient, avec son corollaire d'autres avantages, inconvénients et points éventuels de défaillance. C'est une sorte de fuite en avant là où je suis tenté de préférer les dispositifs un peu plus KISS (Keep It Stupid Simple).

Que ça nous plaise ou non, le combat aérien est une fuite en avant technologique.

Le balayage électronique c'est génial, on l'a intégré sur Rafale et profité de ses avantages très tôt. Il permettait notamment au Radar de s'occuper aussi des LAM : une solution élégante et futée.

Avoir des LAM unidrectionnelles uniquement sur le radar était sans doute suffisant avec des mica moyenne portée face aux menaces des années 2000-2020... Mais aujourd'hui on s'aperçoit que ça devient un facteur limitant : Les menaces et nos concurrents évoluent. Nos armes et nos tactiques de combat doivent aussi se maintenir à niveau, de préférence avec une évolution progressive, et non pas dans la précipitation quand on s'aperçoit qu'on est complètement largué au moment de faire la guerre pour de vrai.

C'est ce qu'on fait plutôt bien avec les standards successifs du Rafale. Et c'est la raison pour laquelle la LAM bi-directionnelle sera probablement intégrée sur l'avion et est déjà prévue sur le MICA NG.

 

 

Edited by Kovy
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Autre sujet sur le Rafale: les derniers chiffres publiés sur sa disponibilité dans AAE, qui sont exploités sur beaucoup de forums étrangers comme un manque de fiabilité, alors que cela couvre probablement des indisponibilités dues aux périodes de mise à jour vers la version F3R.   Avez vous des billes sur le sujet ?

Link to comment
Share on other sites

Suffit de donner les chiffres de disponibilité en OPEX pour faire taire les rageux. la dispo globale de la flotte n'est pas fonction de la fiabilité de l'avion seulement, mais des moyens qui sont alloués à la maintenance et à la façon dont la gestion du parc est effectuée. 

La preuve : C'est une modification de la gouvernance du MCO en la verticalisant permet une amélioration de la disponibilité et non une amélioration sur les composants de l'avion. 

Les gens voient ce qu'ils ont envie de voir. Amusez vous donc à comparer avec d'autres appareils. Et les avions américains seront vite hors jeux... 

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Pakal a dit :

Autre sujet sur le Rafale: les derniers chiffres publiés sur sa disponibilité dans AAE, qui sont exploités sur beaucoup de forums étrangers comme un manque de fiabilité, alors que cela couvre probablement des indisponibilités dues aux périodes de mise à jour vers la version F3R.   Avez vous des billes sur le sujet ?

Sauf que ca a ete voulu en france pour ne pas depenser trop dans la mco. On est a 55% environ contre 70 a 80% au usa et uk. 
 

La comparaison veut rien dire la definition n’est pas forcement la meme. 
 

avec ravel on a augmente la dispo en augmentant tres peu le budget. La disponibilite des moteurs est aujourd’hui le probleme limitant sachant le contrat de maitnenant verticalisé a ete signé apres ravel. 
 

de ce que j’ai pu comprendre la mise a jour n’a que peu d’impact sur la dispo

Il y a 2 heures, Pakal a dit :

Autre sujet sur le Rafale: les derniers chiffres publiés sur sa disponibilité dans AAE, qui sont exploités sur beaucoup de forums étrangers comme un manque de fiabilité, alors que cela couvre probablement des indisponibilités dues aux périodes de mise à jour vers la version F3R.   Avez vous des billes sur le sujet ?

Sauf que ca a ete voulu en france pour ne pas depenser trop dans la mco. On est a 55% environ contre 70 a 80% au usa et uk. 
 

La comparaison veut rien dire la definition n’est pas forcement la meme. 
 

avec ravel on a augmente la dispo en augmentant tres peu le budget. La disponibilite des moteurs est aujourd’hui le probleme limitant sachant le contrat de maitnenant verticalisé a ete signé apres ravel. 
 

de ce que j’ai pu comprendre la mise a jour n’a que peu d’impact sur la dispo. 
 

 

en 2008 j’en avais discute avec un depute de la commission defense il m’avait dit « ca coute tres cher donc reduit la facture mais si demain il y a besoin, on mettra l’argent et on sera a 100% »

Edited by wagdoox
Link to comment
Share on other sites

Si on voulait comparer la fiabilité, il me paraîtrait plus intéressant de comparer l'activité plutôt que la disponibilité.

C'est facile d'avoir une bonne disponibilité si on se limite à un petit nombre d'heures de vols. Suivant les pays où le contexte, on a un rapport de 1 à 10 pour le nombre d'heures de vols annuelles. Si un Rafale vole 2 fois plus qu'un autre avion, ce serait normal qu'il passe deux fois plus de temps en dépannage donc que son indisponibilité soit doublée.

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas si c'est pertinent, mais il me semble que ce que l'on fait avec la flotte de Rafale s'apparente au "wear-leveling" que les contrôleurs de SSD font avec la mémoire Flash Nand.

Cette mémoire à une durée de vie relativement limitée (quelques milliers de cycles) et lorsque certaines d'entre-elles se retrouvent en surconsommation de potentiel par rapport aux autres, le contrôleur (qui est le seul à avoir un accès direct à ces mémoires, contrairement aux HDD), les sollicite moins le temps qu'elles se fassent "rattraper" par l'usure moyenne du SSD.

Nos Rafale ont un nombre d'heures limité, et pour tenir sur la durée il faut bien mettre sous cocon ceux qui ont dépensé trop de potentiel en un temps donné (OPEX, RSD, etc...).

La seule différence majeure avec un SSD, c'est que ces cellules mémoire sont instantanément disponibles au cas où l'OS en aurait besoin, ce qui fait qu'elles sont toujours comptabilisées dans la capacité de celui-ci, quand aux Rafale sous cocon, eux sont comptabilisé comme non disponibles . . .

Link to comment
Share on other sites

Pour la gestion du potentiel des Rafale, il faut aussi prendre en compte les potentielles reventes.

Le Rafale neuf avec 9000 heures de potentiel représente plus de 50 ans de potentiel pour un pays qui se limite à un pilote par avions. Pour beaucoup de pays, c'est clairement surdimensionné et une occasion à mi potentiel serait largement suffisante. Je ne suis pas sur que ce soit un problème d'avoir des Rafale bien plus usés que les autres.

Link to comment
Share on other sites

@Obelix38En effet, on s'attache à maintenir le potentiel des avions dans la "cravate" (zone triangulaire centrée sur la pente moyenne d'un graphique age/potentiel consommé, +/- quelques %), en piochant allègrement dans le potentiel de ceux qui sont en dessous et en freinant volontairement ceux qui sont au dessus, avec l'idée (de bonne gestion du matériel de l'Etat) qu'ils atteignent leur durée de vie prévue en ayant consommé le maximum de leur potentiel.

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, DEFA550 a dit :

qu'ils atteignent leur durée de vie prévue en ayant consommé le maximum de leur potentiel.

Ca expliquerait l’abaissement du nb de rafale commandés par la france ?

Il y a 2 heures, DEFA550 a dit :

en piochant allègrement dans le potentiel de ceux qui sont en dessous et en freinant volontairement ceux qui sont au dessus

Mais des lors ca voudrait aussi dire que le retrait des rafale se ferait dans un delais assez cours entre le plus ancien et le plus recent. Ca implique aussi de les remplacer rapidement et donc de produire le ngf sur une courte periode, c’est pas du tout ce qu’on cherche a faire. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, wagdoox a dit :

Ca expliquerait l’abaissement du nb de rafale commandés par la france ?

Mais des lors ca voudrait aussi dire que le retrait des rafale se ferait dans un delais assez cours entre le plus ancien et le plus recent. Ca implique aussi de les remplacer rapidement et donc de produire le ngf sur une courte periode, c’est pas du tout ce qu’on cherche a faire. 

  1. Non c'est l'efficacité du Rafale qui explique qu'on peut limiter leur nombre (parce que les politiques sont inconscient des risques qu'ils prennent)
  2. La durée de vie des Rafale est calculé à 7500/250 = 30 ans (je ne tiens pas compte de l'augmentation à 9000 h du potentiel car on ne sait pas comment il sera géré). Donc si l'objectif est que chaque Rafale atteigne sa durée de vie prévue, cela veut dire qu'on le retire 30 ans après son introduction et donc la période de retrait durera aussi longtemps que la période d'acquisition.
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,750
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...