Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Rafale]


g4lly
 Share

Recommended Posts

il y a 1 minute, Bon Plan a dit :

Embauches, investissements industriels... Comment Thales s’organise pour répondre aux ventes record du Rafale à l’export

https://www.usinenouvelle.com/article/embauches-investissements-industriels-comment-thales-s-organise-pour-repondre-aux-ventes-record-du-rafale-a-l-export.N1786252#xtor=EPR-469

Tu m'as grillé! J'allais posté l'article. Très intéressant par ailleurs car il sous entend que DA et Thales, et donc Safran aussi, organisent toute la chaine de production. Thales se met en position pour une cadence de 4.5 avions/mois dont une partie (0.5?) pour le MCO. On note aussi qu'il est déjà à cadence 2.5. Donc tout le système de production va passer à cadence 4, soit 44 (?) Rafale/an.

Pour les experts: On passe quand à cadence 3, puis 4 ? Et Ca va en faire combien pour les futurs clients et pour l'AAE ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Bon Plan a dit :

Embauches, investissements industriels... Comment Thales s’organise pour répondre aux ventes record du Rafale à l’export

https://www.usinenouvelle.com/article/embauches-investissements-industriels-comment-thales-s-organise-pour-repondre-aux-ventes-record-du-rafale-a-l-export.N1786252#xtor=EPR-469

Si quelqu'un pouvait avoir un abonnement chez usine nouvelle et partager pour lire l'article :biggrin:

Edited by Claudio Lopez
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Coriace a dit :

La MCO force un avion à repasser sur la chaîne ?

Il faut comprendre que Thales fabrique du matériel pour les avions neufs, mais aussi du matériel pour la maintenance et les réparations des avions déjà livrés. Idem chez Safran, par exemple, qui doit fabriquer à la fois des moteurs neufs complets et des éléments permettant de remettre les modules déjà livrés en condition. Donc le MCO vient d'ajouter à la production des appareils neufs, en plus d'enfler en même temps que la flotte en service.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, DEFA550 a dit :

Il faut comprendre que Thales fabrique du matériel pour les avions neufs, mais aussi du matériel pour la maintenance et les réparations des avions déjà livrés. Idem chez Safran, par exemple, qui doit fabriquer à la fois des moteurs neufs complets et des éléments permettant de remettre les modules déjà livrés en condition. Donc le MCO vient d'ajouter à la production des appareils neufs, en plus d'enfler en même temps que la flotte en service.

C'est d'ailleurs normalement (ou disons plus exactement- pour les moteurs civils) là que se fait la marge.

C'est d'ailleurs pour cela que je ne comprends pas bien que SAFRAN ait concédé la MCO à MTU sur le NGF.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, LePetitCharles a dit :

C'est d'ailleurs pour cela que je ne comprends pas bien que SAFRAN ait concédé la MCO à MTU sur le NGF.

Comme d'habitude avec le SCAF il faudrait avoir beaucoup plus de details que juste une ligne dans un article. Je ne crois pas 1 seconde que les NGF de l'AA iront faire leur maintenance lourde en Allemagne. Et pour les pieces detachées, ce seront les OEM qui les fabriqueront, donc SAFRAN fournirra les pièces des parties chaudes de par ses responsabilités sur le moteur. Et les parties chaudes sont celles qui génèrent le plus de revenus sur la MCO (voir répartition des tâches sur les CFM56 entre GE et Safran)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, DEFA550 a dit :

Il faut comprendre que Thales fabrique du matériel pour les avions neufs, mais aussi du matériel pour la maintenance et les réparations des avions déjà livrés. Idem chez Safran, par exemple, qui doit fabriquer à la fois des moteurs neufs complets et des éléments permettant de remettre les modules déjà livrés en condition. Donc le MCO vient d'ajouter à la production des appareils neufs, en plus d'enfler en même temps que la flotte en service.

Ha bien vu je me suis fais avoir par la formulation "cadence 4.5", en pensant en terme de cellules, mais au final pour les équipements neufs équiper une cellule neuve ou "d'occasion" ça ne change rien. 

 

Merci de ton explication

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, LePetitCharles a dit :

C'est d'ailleurs normalement (ou disons plus exactement- pour les moteurs civils) là que se fait la marge.

C'est d'ailleurs pour cela que je ne comprends pas bien que SAFRAN ait concédé la MCO à MTU sur le NGF.

Ce qui est valable pour un moteur civil (vendu à perte, mais le constructeur se refait sur les pièces et les services pendant la vie sous l'aile) ne l'est pas sur un avion militaire ou la concurrence, pour un avion donné, n'existe pas (F100 et F110 excepté) : un réacteur militaire est surement vendu avec une marge lui.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, LePetitCharles a dit :

C'est d'ailleurs normalement (ou disons plus exactement- pour les moteurs civils) là que se fait la marge.

C'est d'ailleurs pour cela que je ne comprends pas bien que SAFRAN ait concédé la MCO à MTU sur le NGF.

Pour le MCO, la France "triche" avec ses AIA. Par définition, on a la possibilité de faire une partie des maintenances dans les ateliers d'état qui sont mis en concurrence avec les industriels privés.

Si demain MTU est chargé du soutien des moteurs, ce sera en pratique l'AIA de Bordeaux qui fera une grande partie du travail.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Coriace a dit :

Ha bien vu je me suis fais avoir par la formulation "cadence 4.5", en pensant en terme de cellules, mais au final pour les équipements neufs équiper une cellule neuve ou "d'occasion" ça ne change rien. 

 

Merci de ton explication

Cadence 4.5 (si vrai) :

-3 à Merignac, en neuf.

-1 en Inde ?  DRAL?  (ca ferait une dizaine d'avions par an pour le besoin indien. pas idiot).

-0,5 en pièces détachées.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Bon Plan a dit :

 (ca ferait une dizaine d'avions par an pour le besoin indien. pas idiot).

De quoi combler leurs pertes annuelles ?

Révélation

Désolé, c'était trop tentant !

Link to comment
Share on other sites

Le 21/02/2022 à 18:00, Bon Plan a dit :

Ce qui est valable pour un moteur civil (vendu à perte, mais le constructeur se refait sur les pièces et les services pendant la vie sous l'aile) ne l'est pas sur un avion militaire ou la concurrence, pour un avion donné, n'existe pas (F100 et F110 excepté) : un réacteur militaire est surement vendu avec une marge lui.

Une marge oui. Mais pas une marge suffisante pour justifier l'investissement.

Et petite précision, ce n'est pas "my 2 cents". Mais ce que j'ai directement constaté en travaillant sur les données chiffrées (par contre cela date de 2002).

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, LePetitCharles a dit :

Une marge oui. Mais pas une marge suffisante pour justifier l'investissement.

Et petite précision, ce n'est pas "my 2 cents". Mais ce que j'ai directement constaté en travaillant sur les données chiffrées (par contre cela date de 2002).

Investissement en partie payé par l'état quand on parle de matos militaire.

Je vais avoir du mal à verser une petite larme sur la profitabilité du secteur de l'armement.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Bon Plan a dit :

Investissement en partie payé par l'état quand on parle de matos militaire.

Je ne vois pas trop où tu veux en venir, puisque par définition les entreprises ne sont pas philanthropiques et qu'in fine c'est toujours les clients qui paient tout sous une forme ou une autre.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, DEFA550 a dit :

Je ne vois pas trop où tu veux en venir, puisque par définition les entreprises ne sont pas philanthropiques et qu'in fine c'est toujours les clients qui paient tout sous une forme ou une autre.

Tu réagis à un message isole.  Faut lire ceux d'avant pour remettre ce message dans son contexte (rentabilité des ventes de réacteurs civils vs militaires, soutient, pièces détachées...).

Pas besoin de me convertir au capitalisme : je le suis !

Edited by Bon Plan
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Bon Plan a dit :

Tu réagis à un message isole.  Faut lire ceux d'avant pour remettre ce message dans son contexte (rentabilité des ventes de réacteurs civils vs militaires, soutient, pièces détachées...).

Pas besoin de me convertir au capitalisme : je le suis !

Le contexte ne change rien au principe élémentaire qui veut que les clients financent les investissements. Donc singulariser l'Etat sur ce sujet ne fait qu'étaler une opinion péjorative.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, DEFA550 a dit :

Le contexte ne change rien au principe élémentaire qui veut que les clients financent les investissements. Donc singulariser l'Etat sur ce sujet ne fait qu'étaler une opinion péjorative.

Pour financer les investissements il y a aussi (et systématiquement au démarrage d'une entreprise) les actionnaires. Ta généralisation est excessive.

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Bon Plan a dit :

Pour financer les investissements il y a aussi (et systématiquement au démarrage d'une entreprise) les actionnaires. Ta généralisation est excessive.

Tout dépend si vous parlez de TOTAL ou de la SNCF, d'Air France, .... :chirolp_iei:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, DEFA550 a dit :

Le contexte ne change rien au principe élémentaire qui veut que les clients financent les investissements. Donc singulariser l'Etat sur ce sujet ne fait qu'étaler une opinion péjorative.

 

il y a 24 minutes, Bon Plan a dit :

Pour financer les investissements il y a aussi (et systématiquement au démarrage d'une entreprise) les actionnaires. Ta généralisation est excessive.

Rien que sur le plan comptable, l'amortissement des investissements permet le renouvellement de ceux-ci et donc de maintenir constante la valeur de l'entreprise - sans déprécier le capital par une quelconque vétusté de ce dans quoi il a été investi. Ça, ça assure la valeur du capital misé par les actionnaires.

Mais ces actionnaires ne sont pas, non plus, de purs philanthropes et attendent un retour sur cet investissement, au minimum sous formes de dividendes (ce qui est respectable quand ceux-ci sont mesurés - pas faibles, mesurés, nuance).

Donc, in fine, ce sont bien les clients qui financent les investissements. S'ils ne financent pas directement les investissements initiaux (à part dans les quelques cas de financement collaboratif), ils le font au moins a posteriori lorsque les actionnaires sont en droit d'attendre la rémunération du travail de leur capital.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, PolluxDeltaSeven a dit :

Vous vous moquez de moi ?

Pourquoi pas un débat sur la radioactivité des bananes tant que vous y êtes ?

Ah bin moi chuis pas contre hein... :biggrin:

Oooh c'est quoi cette joli lumière qui monte ?

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,766
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...