Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

USA - Criailleries 2 - Rumeurs, controverses, polémiques


Recommended Posts

Il y a 8 heures, kalligator a dit :

Sauf que s'il est réélu il va devenir encore plus mégalo caractériel et pervers narcissique, il fera sauter le TNP et risque bien d'utiliser ses nouveaux joujoux minimuk en Iran


S’il y a bien une chose qu’il nous a prouvé, c’est que même s’il vociférait beaucoup, il répugne à avoir du sang sur les mains.
Certes , les opérations ciblées continuent, mais là il considère que ce sont de « vrais méchants ». Et puis Obama avait eu le sien, Trump tenait aussi a en avoir au moi s un sur son CV.
 

Mais par contre, les actions de masse... vraiment pas son style. Il est plutôt du genre à construire une forteresse avec les trébuchets à l’intérieur...

 

 

Le TNP, c’est comme les autres accords : ils considère que ça lie les mains des USA face à une Chine qui n’a pas nécessairement les mêmes contraintes (bon, pour le TNP, ils sont tous les 2 signataires). Casser ces accords est retrouver de la marge de manoeuvre de développement, et donc de dissuasion (voire de riposte, mais il ne devrait plus être à la présidence le jour où un tel événement se produira)

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Rufus Shinra a dit :

À peu près tout le monde doit vouloir encourager la réélection de Trump, ça sert nos intérêts.

Pas du tout d'accord.

D'un côté certes, à force de continuer à « éduquer » nos petits camarades, même les Européens les plus tête-dans-le-sable finiront par comprendre que l'Amérique ne les protège plus et qu'il est temps de commencer à envisager de penser à éventuellement se débrouiller un tout petit peu plus indépendamment. Peut-être. Un jour.

Mais dans le même temps, Trump :

- Maintient un quasi-blocus contre l'économie iranienne poussant ce pays à des actions de plus en plus brutales pour s'en libérer, et ils ont un couteau sur la jugulaire de l'économie mondiale le complexe d'exploitation et transport de pétrole du Golfe

- Se prépare à déchirer les derniers traités de limitation des armes nucléaires stratégiques, renvoyant la planète à la situation des années 1960

- Bloque tout début de prise en compte du danger climatique par les États-Unis l'un des deux plus grands pollueurs aux GES. Et sans accord de celui-ci, il est exclu d'imaginer obtenir la coopération de l'autre... ce n'est pas le système politique chinois actuel qui peut produire de lui-même une alternative politique

 

Les Allemands et autres Polonais qui se réveillent et lancent tout de suite de bonnes idées pour être protégés sans l'Amérique - aboule les nukes, Emmanuel ! - ce qui permet de démarrer leur éducation ouvrant la possibilité qu'un jour - soyons optimiste, des années pourraient suffire plutôt que des décennies - ils sauront de quoi ils parlent et pourraient être prêts à envisager des voies de sécurisation coopérative en Europe un peu moins stup... irréfléchies ? Oui, ce serait pas mal.

Mais ça ne pèse pas grand chose à côté des risques pour le Monde de la politique étrangère de Trump.

Edited by Alexis
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Boule75 a dit :

On purge bébé : pour l'instant essentiellement les postes de cadres désignés directement par le Président, pas encore trop les fonctionnaires ; mais ils y pensent. Qualité recherché : loyauté personnelle au Président.

Il y a là une vraie dérive égocentrique, mais elle ne surprendra personne.

S’il pouvait développer un culte de la personnalité, il le ferait.

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Alexis a dit :

J'y travaille, j'y travaille ! Que pensez-vous de ce visuel :huh: ?

  Masquer le contenu

1xOwSR4.jpg

 

Tu y es presque ; mais ça manque de mèche, quand même.

S'il est bien une caractéristique essentielle à ce règne, c'est bien celle-là : "être de mèche avec Trump".

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

Pas du tout d'accord.

D'un côté certes, à force de continuer à « éduquer » nos petits camarades, même les Européens les plus tête-dans-le-sable finiront par comprendre que l'Amérique ne les protège plus et qu'il est temps de commencer à envisager de penser à éventuellement se débrouiller un tout petit peu plus indépendamment. Peut-être. Un jour.

Mais dans le même temps, Trump :

- Maintient un quasi-blocus contre l'économie iranienne poussant ce pays à des actions de plus en plus brutales pour s'en libérer, et ils ont un couteau sur la jugulaire de l'économie mondiale le complexe d'exploitation et transport de pétrole du Golfe

- Se prépare à déchirer les derniers traités de limitation des armes nucléaires stratégiques, renvoyant la planète à la situation des années 1960

- Bloque tout début de prise en compte du danger climatique par les États-Unis l'un des deux plus grands pollueurs aux GES. Et sans accord de celui-ci, il est exclu d'imaginer obtenir la coopération de l'autre... ce n'est pas le système politique chinois actuel qui peut produire de lui-même une alternative politique

 

Les Allemands et autres Polonais qui se réveillent et lancent tout de suite de bonnes idées pour être protégés sans l'Amérique - aboule les nukes, Emmanuel ! - ce qui permet de démarrer leur éducation ouvrant la possibilité qu'un jour - soyons optimiste, des années pourraient suffire plutôt que des décennies - ils sauront de quoi ils parlent et pourraient être prêts à envisager des voies de sécurisation coopérative en Europe un peu moins stup... irréfléchies ? Oui, ce serait pas mal.

Mais ça ne pèse pas grand chose à côté des risques pour le Monde de la politique étrangère de Trump.

 

Pas d'accord avec toi pour les craintes. On ne va pas revenir en arrière même avec un Démocrate au pouvoir, vu les niveaux de blocages institutionnels internes aux US, et il semble évident pour tout le monde désormais que les questions climatiques devront être gérées sans les US, aussi dur soit-il. Au contraire, une illusion de retour à la norme ne fera que repousser les actions nécessaires.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Rufus Shinra a dit :

On ne va pas revenir en arrière même avec un Démocrate au pouvoir, vu les niveaux de blocages institutionnels internes aux US, et il semble évident pour tout le monde désormais que les questions climatiques devront être gérées sans les US, aussi dur soit-il. Au contraire, une illusion de retour à la norme ne fera que repousser les actions nécessaires.

C'est sur la première phrase qu'on diverge :smile:

J'ai cru comprendre que de ton point de vue les chances de Bernie Sanders d'être élu sont à peu près équivalentes à celles d'un flocon de neige en enfer. Ce n'est pas mon avis.

Et Sanders a dit très clairement d'une part qu'il reviendrait dans l'accord de 2015 avec l'Iran, d'autre part que la lutte contre le réchauffement climatique devait être une priorité. Quant à New Start, même si un hiatus serait inévitable vu la date de fin du traité au 5 février 2021, il me paraît évident qu'une administration Sanders ferait le nécessaire pour y revenir, et Moscou ne désire rien d'autre.

Autant Sanders pourrait rencontrer de difficultés pour certaines réformes internes notamment le système de santé à payeur unique et le salaire minimum à 15 dollars l'heure, autant les changements de politique internationale passeraient plus facilement car moins de grands intérêts financiers sont lésés et l'opposition républicaine ne serait d'ailleurs pas unie sur ces sujets.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Alexis a dit :

C'est sur la première phrase qu'on diverge :smile:

J'ai cru comprendre que de ton point de vue les chances de Bernie Sanders d'être élu sont à peu près équivalentes à celles d'un flocon de neige en enfer. Ce n'est pas mon avis.

Et Sanders a dit très clairement d'une part qu'il reviendrait dans l'accord de 2015 avec l'Iran, d'autre part que la lutte contre le réchauffement climatique devait être une priorité. Quant à New Start, même si un hiatus serait inévitable vu la date de fin du traité au 5 février 2021, il me paraît évident qu'une administration Sanders ferait le nécessaire pour y revenir, et Moscou ne désire rien d'autre.

Autant Sanders pourrait rencontrer de difficultés pour certaines réformes internes notamment le système de santé à payeur unique et le salaire minimum à 15 dollars l'heure, autant les changements de politique internationale passeraient plus facilement car moins de grands intérêts financiers sont lésés et l'opposition républicaine ne serait d'ailleurs pas unie sur ces sujets.

Dans l'hypothèse extrêmement improbable où Sanders soit élu, il n'aura pas le poids au Congrès pour faire passer ce genre de mesures lourdes, aussi bien au niveau économique que diplomatique. Et personne ne va se lancer dans des plans sérieux avec les US quand on sait que le JCPOA, résultat de deux mandats de travail important par Obama, a pu être rayé d'un coup de plume pr son successeur : tu crois que quiconque ferait confiance à Sanders pour garantir la viabilité d'accords qui ne seront de toute façon jamais ratifiés ?

 

La parole d'un POTUS, son engagement, n'a plus de poids au moyen/long terme, c'est la réalité du XXIème siècle.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et si Sanders (dans le cas ou il serait-élu) faisait ratifier ces traité par tout le monde : législatif, court suprême et peuple américain   avec obligation de consulter ces mêmes instances si un futur POTUS avait la fantaisie de tout dénoncer ?

Est-ce légal ? cela donnerait en tout cas un peu de stabilité à l'Amérique

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, kalligator a dit :

Et si Sanders (dans le cas ou il serait-élu) faisait ratifier ces traité par tout le monde : législatif, court suprême et peuple américain   avec obligation de consulter ces mêmes instances si un futur POTUS avait la fantaisie de tout dénoncer ?

Est-ce légal ? cela donnerait en tout cas un peu de stabilité à l'Amérique

Oui, je suppose qu'il pourrait faire ça s'il nommait suffisamment de licornes roses invisibles au Sénat et à la Chambre des Représentants. Sans cet afflux d'équidés loyaux (pendant les deux semaines nécessaires aux lobbyistes pour trouver le type d'avoine préféré des licornes), les chances de faire ratifier un traité sont minimes aux US, et nulles pour des domaines genre l'Iran ou le réchauffement climatique.

 

EDIT : quant à la Cour Suprême et le peuple, ni l'un ni l'autre n'ont leur mot à dire pour les traités, aux US, si ce n'est, peut-être pour la SCOTUS un examen de compatibilité tel que celui fait par le CC en France, et encore, même pas sûr.

Edited by Rufus Shinra
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, kalligator a dit :

des licornes roses invisibles au Sénat ? c'est une espèce protégée tu va irriter Greta...

plus sérieusement faire voter les américains sur ces sujets sensibles et passer par dessus les licornes...

A ma connaissance, il n'y a jamais eu de referendum national aux États-Unis. Je ne suis pas sûr que ce soit légal.

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, kalligator a dit :

des licornes roses invisibles au Sénat ? c'est une espèce protégée tu va irriter Greta...

La licorne rose invisible n'a pas besoin de protection, elle est hors de portée des braconniers humains vu qu'elle passe le plus clair de son temps au salon de thé spatial Chez Russell, qui se trouve en orbite quelque part entre la Terre et Mars, en compagnie de son copain le monstre-spaghetti volant.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Alexis a dit :

Pas du tout d'accord.

D'un côté certes, à force de continuer à « éduquer » nos petits camarades, même les Européens les plus tête-dans-le-sable finiront par comprendre que l'Amérique ne les protège plus et qu'il est temps de commencer à envisager de penser à éventuellement se débrouiller un tout petit peu plus indépendamment. Peut-être. Un jour.

Mais dans le même temps, Trump :

- Maintient un quasi-blocus contre l'économie iranienne poussant ce pays à des actions de plus en plus brutales pour s'en libérer, et ils ont un couteau sur la jugulaire de l'économie mondiale le complexe d'exploitation et transport de pétrole du Golfe

- Se prépare à déchirer les derniers traités de limitation des armes nucléaires stratégiques, renvoyant la planète à la situation des années 1960

- Bloque tout début de prise en compte du danger climatique par les États-Unis l'un des deux plus grands pollueurs aux GES. Et sans accord de celui-ci, il est exclu d'imaginer obtenir la coopération de l'autre... ce n'est pas le système politique chinois actuel qui peut produire de lui-même une alternative politique

Entièrement d'accord. J'avais l'impression que trump s'était construit une image de type irréfléchi et véhément mais au fond pas dangereux, avec ces développements il est devenu un danger public. Je suppose qu'il a été "repris en main" par des gens encore moins fréquentables que Bolton...

 

Il y a 6 heures, Alexis a dit :

Les Allemands et autres Polonais qui se réveillent et lancent tout de suite de bonnes idées pour être protégés sans l'Amérique - aboule les nukes, Emmanuel ! - ce qui permet de démarrer leur éducation ouvrant la possibilité qu'un jour - soyons optimiste, des années pourraient suffire plutôt que des décennies - ils sauront de quoi ils parlent et pourraient être prêts à envisager des voies de sécurisation coopérative en Europe un peu moins stup... irréfléchies ? Oui, ce serait pas mal.

Mais ça ne pèse pas grand chose à côté des risques pour le Monde de la politique étrangère de Trump.

Pas mieux.

Link to comment
Share on other sites

Voici un jeune homme de 34 ans qui pense que l'Amérique a "un potentiel énorme".

Que si elle avait "un dirigeant adéquat" elle pourrait vraiment redevenir ce qu'elle était.

C'est-à-dire un pays que les autres pays "respectent".

Ce qui est important, car avoir le respect des autres pays permet de créer chez eux "la bonne attitude".

... Ça vous rappelle quelqu'un :smile: ?

 

Eh oui, ce jeune homme a 34 ans. Et nous sommes en 1980. Et non, il n'a pas les cheveux orange... pas encore :tongue:

Et le reste de sa conversation aussi est intéressant.

Révélation


 

J'aime assez la chute :smile: ... La présentatrice lui demande à la toute fin "Si vous perdiez aujourd'hui votre fortune, que feriez-vous ?"

"Peut-être est-ce que je serais candidat à la présidence !"

 

 

  • Thanks 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...