Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

L'archipel du Svalbard est plus connu en France sous le nom de Spitzberg.

Et oui, il y fait très froid, et c'est le paradis des photographes d'ours polaires entre autres.

 

Pour s'en faire une petite idée : http://www.photographesdumonde.com/images-du-monde/spitzberg-120

Il y a grosso-modo 2500 personnes qui y vivent, et il y a quasiment autant de russes que de norvégiens qui y habitent. D'ailleurs, le russe y est langue parlée aussi courramment que le norvégien.

Il me semble que les russes n'ont jamais reconnu la zone de pêche revendiquée par la Norvège autour de ces îles.

Edited by TarpTent
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, TarpTent a dit :

L'archipel du Svalbard est plus connu en France sous le nom de Spitzberg.

Il me semble que le Spitzberg est la plus grande des îles. Du moins, c'est ce que j'avais retenu.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Skw said:

Il me semble que le Spitzberg est la plus grande des îles. Du moins, c'est ce que j'avais retenu.

C'est exactement ça, archipel du Spitzberg c'est un abus de langage, même si tout le monde comprend. A priori avant 1920 Spitzberg en francais décrivait bien l'archipel et l'ile principale était appelé Spitzberg occidental ... selon le wiki.

Link to post
Share on other sites

Je copie-colle depuis les fils USA et Arctique :

Le 5/11/2014 à 11:52, Wallaby a dit :

http://www.nytimes.com/2014/09/07/us/politics/foreign-powers-buy-influence-at-think-tanks.html?_r=0 (6 septembre 2014)

L'article examine le financement des Citernes de la Pensée (à moins que ce ne soient les Chars d'Assaut de la Pensée) (Think Tanks) soi-disant « indépendants » par les gouvernements étrangers. L'enquête fournit des détails sur les cas du Japon, du Qatar, des Émirats, et, ce qui est moins connu : de la Norvège notamment pour rehausser le rôle de ce pays au sein de l'OTAN et obtenir la protection militaire des Etats-Unis dans la région arctique, en particulier les plates-formes pétrolières. En violation de la loi sur l'enregistrement des agents étrangers.

--

Le 31/3/2015 à 19:06, Wallaby a dit :

Tout n'est pas mauvais dans la politique norvégienne. Les Norvégiens ont eu la bonne idée de s'asseoir calmement autour d'une table avec les Russes pour négocier un traité délimitant les frontières maritimes entre les deux pays notamment entre l'archipel norvégien du Svalbard et l'archipel russe François-Joseph.

Cette méthode pacifique de résolution des conflits est un exemple dont il serait souhaitable que les Baltes ou les Ukrainiens s'inspirent.

Le traité a été signé en 2010 lorsque Stoltenberg était premier ministre.

Rolf Einar Fife, qui a participé aux négociations et qui est actuellement ambassadeur de Norvège en France en parle lors de l'émission http://www.franceculture.fr/emission-les-enjeux-internationaux-arctique-les-priorites-de-la-norvege-dans-le-grand-nord-2015-02-0 (5 février 2015) (11 minutes).

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

Je copie-colle depuis les fils USA et Arctique :

--

 

Sans remonter trop loin dans son histoire, se souvenir que la Norvège est un pays peu peuplé (5 millions d'habitants), pour un très grand territoire, qui a très peu goûté l'invasion allemande pendant la seconde guerre mondiale alors qu'elle s'était déclarée neutre avant (ou pendant, j'ai un doute) la 1ere guerre mondiale.

Elle a participé à la création de l'OTAN, mais s'est toujours tenue relativement à l'écart/ en marge des grandes coalitions.

L'influence américaine et Otanienne est donc logique, et même pas forcément problématique de son point de vue, tout comme la préférence donnée aux négociations et à la diplomatie pour régler les problèmes.

 

Sans forcément aller jusqu'à les traiter de pacifistes bêlants, il y a bien longtemps que les norvégiens ont mis de côté leur passé belliciste viking.

Link to post
Share on other sites
4 hours ago, TarpTent said:

Elle a participé à la création de l'OTAN, mais s'est toujours tenue relativement à l'écart/ en marge des grandes coalitions.

Ils étaient en Afghanistan ... et relativement actif par rapport a la population, nettement plus actif que d'autre OTAN...

Un exemple récent de combats https://en.wikipedia.org/wiki/2017_attack_on_the_Iraqi_embassy_in_Kabul

Je crois me souvenir qu'ils assuraient aussi une QRF lors de l'embuscade de Surobi.

Ils volent au dessus de la Syrie... a priori ils sont aussi au Mali dans le cadre de la MINUSMA.

Ils se tapent toutes les campagnes de police de l'air au nord de l'Europe ... pays baltes, Island etc.

Link to post
Share on other sites
  • 4 months later...

Je ne savais pas où mettre ceci:

Citation

Huge potential for KONGSBERG in Qatar

KONGSBERG has signed a cooperation agreement in Qatar for long-term technology development programs within defence, maritime industry and digitalization. The first programme in relation to the cooperation will be delivery of communication, digitalization and tower solutions for military vehicles, a programme with a potential of approximately NOK 15 billion over the next eight years. The programme will be the largest in KONGSBERG's history and entail 15.000 Norwegian man-labour years and involve more than 170 Norwegian sub-suppliers. 

Together with Qatari authorities, KONGSBERG has established a new company for technology development programs. The company, BK Systems, will have its main office in Qatar Science & Technology Park, and KONGSBERG holding the CEO position. The park is an innovation hub for leading international industry and universities.

- BK Systems will be an important company for the development of technology and solutions within defence, digitalization and maritime industry in Qatar. The establishment of this cooperation shows that Norwegian high-tech industry is world-leading and in demand. We see considerable opportunities and potential for Norwegian industry and technology development with this establishment, says Geir Håøy, President and CEO of KONGSBERG. 

Today, Qatari authorities announced the companies that have been selected to deliver to the country's upcoming vehicle programme which is to be delivered over the next eight years. KONGSBERG is to deliver tower solutions, and digitalization and communication solutions to 490 armoured vehicles delivered by the French company Nexter. The next steps in the process will be detailing and final negotiations prior to signing the final contract for the programme. 

- The vehicle program will be KONGSBERG's single largest contract ever and entails considerable Norwegian value creation and high-tech jobs for many years to come. The potential is approximately 15 billion kroner for KONGSBERG. Approximately 15.000 Norwegian man-labour years and more than 170 small and medium sized sub-suppliers will be involved in the programme over the next eight years, says Håøy. 

KONGSBERG is to deliver the solutions "PROTECTOR Remote Weapon Station" and "Medium Caliber Turret" to the programme, both tower solutions developed for increased protection of personnel. The PROTECTOR Remote Weapon Station is a system that was developed in cooperation with Norwegian armed forces towards the end of the 1990s, and has since been continuously developed and is now the world-leading solution with close to 20.000 systems delivered to 19 nations. The Medium Caliber Turret is a further developed, larger sized solution currently under delivery to the US armed forces. In addition to the delivery of the tower solutions, the agreement also includes delivery of integrated digitalization and communication solutions for the vehicles. 

- Together with other Norwegian high-tech industry, KONGSBERG has for decades built up world-leading competence on system integration, decision support tools and digitalization solutions which are to be delivered to this vehicle programme. Today we are the world-leading supplier of these systems and we are pleased that the Qatari authorities have chosen our solutions, technology and competence, says Håøy. 

Source: https://www.kongsberg.com/en/kog/news/2018/march/huge potential for kongsberg in qatar/

Link to post
Share on other sites
  • 1 year later...

1 - La Norvège, allié loyal de l'Amérique et champion de l'ordre libéral international

https://www.brookings.edu/blog/order-from-chaos/2018/01/17/norway-champions-the-liberal-international-order/ (17 janvier 2017)

Discours de Mme Erna Solberg, Première Ministre.

Solberg a souligné que la Norvège, pour sa part, a "toujours eu tendance à se tourner vers les États-Unis" - comme une source d'inspiration dans la rédaction de sa propre constitution en 1814, comme une destination d'émigration et comme un allié aux "heures les plus sombres" du pays sous occupation et ailleurs. Elle a fait valoir que les Européens pourraient encore être réduits à migrer vers l'Amérique, "s'il n'y avait eu le leadership visionnaire des États-Unis" et les investissements dans le système international, dans la sécurité européenne et l'économie européenne après la Seconde Guerre mondiale, de sorte que "l'Europe est devenue un atout pour les États-Unis... un énorme marché d'exportation. Un allié loyal, un géant humanitaire et un contributeur net à la paix et à la sécurité à travers le monde."

Alors que le monde est confronté à de grands défis et à l'incertitude, Solberg a souligné que la Norvège navigue selon quatre principes fondamentaux :

- Respect du droit international ;
- Favoriser une coopération internationale étroite, y compris des organisations internationales fortes et adaptatives comme les Nations Unies, l'OTAN et l'Union européenne
[dont la Norvège n'est pas membre ! NDLR], ainsi qu'un lien transatlantique fort ;
- S'engager "au-delà de notre propre quartier", avec un engagement ferme en faveur du développement international. "Répondre aux crises au fur et à mesure qu'elles surviennent peut apporter un soulagement temporaire ", a affirmé M. Solberg. "Mais il y a de fortes chances que les problèmes réapparaissent, à un stade ultérieur, sous une autre forme et avec un coût plus élevé. À long terme, la seule solution viable et rentable consiste à s'attaquer aux causes sous-jacentes.
- Rejeter le protectionnisme et adopter le libre marché. Mme Solberg a souligné les investissements de la Norvège aux États-Unis qui soutiennent 470 000 emplois américains.

Notant que "nous sommes la dernière génération à pouvoir prévenir un changement climatique irréversible", Mme Solberg a fait valoir que le leadership des États-Unis en matière de réduction des émissions de carbone est  "toujours nécessaire" et que les États-Unis sont particulièrement bien placés pour profiter des opportunités "à mesure que l'économie mondiale passe au vert".

Mme Solberg a toutefois qualifié la défense de zone où le lien transatlantique était le plus important, et a décrit en détail les investissements de la défense norvégienne, y compris l'achat d'avions et d'autres systèmes fabriqués aux États-Unis. Elle a fait remarquer que si la Norvège dépense moins que le seuil de 2 % du PIB fixé par l'OTAN, ce pays riche a le deuxième plus haut niveau de dépenses de défense par habitant parmi les 29 pays de l'OTAN, après les États-Unis.

La première ministre a également signalé un domaine de l'avantage comparatif norvégien en matière de défense. "A bien des égards, la Norvège est la gardienne de l'OTAN dans le Nord", où "la Russie réintroduit un concept de défense avancée pour ses moyens nucléaires stratégiques", ce qui accroît "la capacité de Moscou à perturber les lignes de communication maritimes transatlantiques en cas de crise ou de guerre".

2 - La Norvège et l'immigration : le cas des quartiers Est d'Oslo :

https://www.city-journal.org/html/islamization-oslo-15686.html (24 janvier 2018)

Avec une population de plus de 600 000 habitants, Oslo est divisée en deux parties par Akerselva, un modeste ruisseau qui s'écoule des montagnes du nord vers le fjord d'Oslo. Oslo Ouest est le quartier haut de gamme de la ville, avec de belles maisons de ville près du centre-ville et, plus loin, d'élégants quartiers pleins de grandes et belles maisons et de larges pelouses bien entretenues. Oslo Est est plus crasseux : au centre-ville, vous trouverez des quartiers dans le style d'East Village avec des bars et des clubs cools et beaucoup de graffitis, ainsi que quelques quartiers majoritairement musulmans, Tøyen et Grønland ; plus à l'est se trouve Groruddalen.

Vallée large, plate et relativement indescriptible (dal signifie "vallée" en norvégien), Groruddalen abrite plus d'un quart de la population d'Oslo. Pensez à San Fernando Valley, et vous ne serez pas loin. Depuis quelques décennies, la vallée est associée dans l'esprit norvégien à l'Islam. Le 28 août 2017, Rita Karlsen, du Human Rights Service (HRS), un groupe de réflexion basé à Oslo, a noté que cela faisait 16 ans jour pour jour que Thorbjørn Berntsen, homme politique du Parti travailliste, avait déclaré : "Il y a une limite au nombre d'immigrants que Groruddalen peut accepter. Cette limite commence à être atteinte. Je connais des gens qui veulent déménager parce que la ville d'Oslo remplit des immeubles entiers de demandeurs d'asile et de réfugiés. . . . Nous devons simplement admettre que les conflits culturels commencent à être perceptibles." D'autres politiciens ont rejeté les préoccupations de Berntsen. Bjørgulv Froyn, alors à la tête du parti travailliste à Oslo, a insisté sur le fait que les problèmes de Groruddalen n'avaient "rien à voir avec les immigrants". Le chef des conservateurs d'Oslo, Per-Kristian Foss, était d'accord, accusant Berntsen de "stigmatiser un quartier et un groupe de population".

L'avertissement de Berntsen, émis en 2001, s'est avéré prémonitoire. De 2008 à 2010, plus de 6 000 Norvégiens de souche ont quitté Groruddalen, tandis que près de deux fois plus d'immigrants - pour la plupart musulmans - y sont arrivés. En 2009, 67 % des enfants nés à Stovner, un arrondissement situé à l'extrémité est de la vallée, avaient des mères non occidentales. En 2010, les immigrants représentaient plus de 40 % de la population de Groruddalen, et Lars Østby, démographe en chef de Statistics Norway (SSB), l'organisme statistique officiel du pays, a prédit que la majorité de la population de la vallée serait bientôt composée d'immigrants et de leurs enfants.

En 2011, Aftenposten a rompu le silence médiatique dominant sur le sujet en rendant compte de l'expérience des Norvégiens de souche vivant à Groruddalen. "Il est difficile d'être un Norvégien de souche à Groruddalen", a déclaré Patrick Åserud, un instituteur qui a vécu toute sa vie dans la vallée, au journal. "Il s'agit d'énormes problèmes de langue, plus une pression pour s'adapter à des normes qui semblent totalement étrangères à ceux d'entre nous qui ont un style de vie et un état d'esprit occidentaux." Åserud a dit que dans certaines écoles de la vallée, " les enfants sont menacés de se faire battre pour avoir du salami dans leur boîte à déjeuner ". Les filles sont harcelées parce qu'elles sont blondes et se teignent les cheveux pour s'intégrer. Ce n'est pas bien d'être gay à l'école, ou athée, ou juif. . . Une famille indienne que je connais est censée vivre en tant que musulmane parce qu'elle a la peau brune." Sur les 18 réunions parents-enseignants qu'Åserud a tenues récemment, dix ont eu besoin de traducteurs. Les conditions dans la vallée s'étaient détériorées au cours des trois dernières années, a-t-il dit, et il avait décidé - avec réticence - de décamper : "Je ne vais pas laisser mes enfants grandir ici." Le journaliste d'Aftenposten a laissé entendre qu'Åserud était "trop sensible" et "déconnecté de la nouvelle Norvège". L'enseignant répondit que si c'était le cas, il y avait beaucoup de Norvégiens de souche à Groruddalen qui pensaient la même chose.

En 2015, le sociologue Halvor Fosli a publié Fremmed i eget land (Un étranger dans son propre pays), un livre basé sur des entretiens avec 20 résidents norvégiens de Groruddalen. Fosli a délibérément choisi des gens qui s'impliquaient dans leur communauté - ceux qui avaient des enfants à l'école, par exemple, ou qui siégeaient au conseil de leur coopérative. Comment était-ce, leur demandait-il, de devenir une minorité dans son propre coin du monde ? Leurs réponses étaient troublantes. Les garçons non musulmans du secondaire se méfiaient de se retrouver dans la ligne de mire des gangs musulmans-mais ils ne savaient pas quoi éviter de faire ou de dire, parce que leurs camarades de classe musulmans jugeaient leur conduite selon un ensemble de codes totalement étrangers à la société norvégienne. Quant aux filles et aux femmes non musulmanes, le simple fait d'aller seules à l'extérieur - au centre commercial, par exemple - leur a valu les regards furieux d'hommes musulmans à barbe longue qui croyaient qu'elles ne devaient pas quitter leur maison sans être accompagnées d'hommes et sans avoir la tête découverte. Les Juifs avaient particulièrement la vie dure. Les gays ? Oublie ça. Bref, un endroit où les gens vivaient autrefois sans crainte et se respectaient et se traitaient mutuellement avec respect et amitié était devenu chargé de tension, de crainte et de sectarisme.

Le livre de Fosli a déclenché un tsunami prévisible de condamnations dans les grands médias norvégiens. Les multiculturalistes de gauche vivant à Groruddalen ont traité Fosli de menteur. Dans un article d'Aftenposten intitulé "Non, je ne suis pas un étranger dans mon propre pays", Inger Sønderland a écrit qu'il s'était installé dans la vallée trois ans plus tôt et s'était senti immédiatement le bienvenu. "Je me sens chez moi ici !" écrivait-elle. "Dans cet environnement où nous sommes tous si différents, je peux me sentir libre. Je peux me détendre, être moi-même. . . . J'adore ce mélange de peuples." Øyvind Holen, qui avait travaillé dans la plupart des grands journaux norvégiens, écrit plusieurs livres sur le hip-hop et publié son propre récit de Groruddalen dix ans plus tôt, avait également pesé dans Dagbladet, accusant Fosli et ses interviewés d'être "obsédés par l'Islam" et d'avoir participé à une "attaque monomaniaque contre les minorités pakistanaises et somaliennes".

Puis, en mai [2017], pendant trois nuits consécutives, des dizaines d'adolescents de Vestli, à l'extrême est de Groruddalen, ont lancé des pierres, mis le feu et commis des attaques au couteau. Seuls trois maraudeurs ont été arrêtés et rapidement relâchés. La réalité de la vie dans la vallée devenait de plus en plus difficile à nier, comme l'écrivait Rita Karlsen, de HRS, alors même que les principaux porte-parole des médias et de la police couvraient les nouvelles et niaient farouchement que Groruddalen atteignait les "conditions suédoises" - c'est-à-dire les niveaux de criminalité incontrôlables et la cession d'autorité aux dirigeants communautaires. Mais HRS avait ses propres sources policières, qui ont révélé que la police reconnaissait la gravité des problèmes de la vallée. En grand nombre, les jeunes proféraient des menaces contre les enseignants, les agents de sécurité, les entreprises, la police, les pompiers, les ambulanciers et d'autres personnes. De plus en plus d'incendies se déclarent, comme dans les banlieues de Stockholm et de Paris.

3 - La Norvège et l'Union Européenne

https://www.city-journal.org/html/learning-oslo-15758.html (7 mars 2018)

Dans leur volonté de se conformer aux décrets de l'UE, les dirigeants norvégiens contrastent fortement avec leurs homologues de l'Islande, membre de l'AELE. Récemment, le ministre islandais des finances, Bjarni Benediktsson, s'est plaint au parlement de son pays, l'Althing, que l'UE, en violation de l'accord AELE, exige constamment que les trois pays AELE qui appartiennent également à l'EEE soient soumis à des ordres directs de Bruxelles. Benediktsson a également affirmé que si l'Islande a fait de son mieux pour résister à cette pression, elle a dû tenir tête à Bruxelles seule, car la Norvège - le poids lourd des trois pays en question - a cédé à plusieurs reprises au contrôle européen. Benediktsson a déclaré à ses collègues que, compte tenu du degré de pression de l'UE auquel l'Islande est soumise, il est temps pour le pays de revoir l'accord AELE. Selon Benediktsson, l'UE, dans ses efforts pour dominer les pays de l'AELE qui sont également membres de l'EEE, est engagée dans une prise de pouvoir illégitime. Il a souligné en particulier la demande de l'UE visant à ce que la Norvège cède le contrôle de ses ressources énergétiques à une agence de l'UE - une proposition qui, à son avis, est complètement hors limite, bien qu'il semble que le Parlement norvégien pourrait capituler.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Wallaby a dit :

1 - La Norvège, allié loyal de l'Amérique et champion de l'ordre libéral international

[...]

Alors que le monde est confronté à de grands défis et à l'incertitude, Solberg a souligné que la Norvège navigue selon quatre principes fondamentaux :

- Respect du droit international ;
- Favoriser une coopération internationale étroite, y compris des organisations internationales fortes et adaptatives comme les Nations Unies, l'OTAN et l'Union européenne
[dont la Norvège n'est pas membre ! NDLR], ainsi qu'un lien transatlantique fort ;
- S'engager "au-delà de notre propre quartier", avec un engagement ferme en faveur du développement international. "Répondre aux crises au fur et à mesure qu'elles surviennent peut apporter un soulagement temporaire ", a affirmé M. Solberg. "Mais il y a de fortes chances que les problèmes réapparaissent, à un stade ultérieur, sous une autre forme et avec un coût plus élevé. À long terme, la seule solution viable et rentable consiste à s'attaquer aux causes sous-jacentes.
- Rejeter le protectionnisme et adopter le libre marché. Mme Solberg a souligné les investissements de la Norvège aux États-Unis qui soutiennent 470 000 emplois américains.

[...]

4 principes si chers au gouvernement US temps ci... :mellow:

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

https://www.handelsblatt.com/politik/international/windkraft-in-norwegen-herr-vgenes-kampf-gegen-die-windmuehlen/24979094.html (7 septembre 2019)

Levée de boucliers contre les éoliennes. D'une part contre les Allemands, notamment la ville de Munich qui construit des éoliennes en Norvège pour éviter de les construire en Bavière, ou Facebook dont les centres de données danois et suédois consomment de l'éolien norvégien. D'autre part parce que bien que produisant déjà 98% de son électricité en renouvelable, la Norvège va devoir en produire en plus grande quantité en prévision de l'électrification de l'automobile et même des avions. Le gouvernement norvégien qui est en consultation pour un "plan éolien" a reçu des lettres de 28 communes qui demandent à être exclues des projets d'installations d'éoliennes.

Edited by Wallaby
  • Like 3
Link to post
Share on other sites

https://cleantechnica.com/2019/06/21/norway-announces-plan-to-cut-emissions-from-ships-50-by-2030/ (21 juin 2019)

La Norvège prévoit de diviser par deux les émissions de dioxyde de carbone des navires d'ici 2030.

Le plan établit une série d'objectifs pour sept catégories de navires - les navires à passagers réguliers et les ferries, les navires de croisière et les grands ferries à passagers, les cargos, les navires hauturiers, les navires spéciaux et les navires de pêche industrielle, les bateaux de pêche et de plaisance. L'ensemble du plan de 68 pages peut être consulté en ligne mais n'est disponible qu'en norvégien pour le moment.

Il met l'accent sur quatre stratégies de réduction du carbone : électrification/batteries, solutions hybrides, GNL et biogaz. L'hydrogène est une composante de la stratégie d'électrification. Malgré l'incendie et l'explosion d'une station de ravitaillement en hydrogène près d'Oslo ce mois-ci, elle est toujours considérée comme un élément important de la réduction des émissions.

La Première ministre Erna Solberg se dit impressionnée par la capacité d'adaptation et la rapidité du développement technologique dans l'industrie maritime norvégienne. "En 2015, Ampère, le premier grand navire à batterie au monde, a été mis en service. L'année dernière, la première flotte de ferry-boats entièrement électrique au monde a été mise en service sur la ligne E39 Anda-Lote. Bientôt, nous aurons 80 ferries électriques en service. Cela montre comment, avec la coopération de toutes les parties, nous pouvons faire en sorte que les choses changent rapidement."

Sigurd Enge, chargé de l'industrie maritime à la fondation Bellona, n'est pas impressionné. Le titre correct du plan d'action devrait être " Le plan d'action du gouvernement pour évaluer les réductions des émissions de la flotte maritime et de pêche intérieure norvégienne, le cas échéant ", dit-il. Il estime que ses ambitions sont grandes, mais que le plan a trop peu d'exigences concrètes et qu'il manque de réponses satisfaisantes aux différentes questions :

    D'où devrait provenir le carburant renouvelable et sans émissions ?
    Comment les investissements dans les infrastructures terrestres d'énergie renouvelable doivent-ils être réalisés et pour quels vecteurs énergétiques ?
    Comment la flotte maritime nationale devrait-elle assurer sa viabilité financière pour réaliser les investissements nécessaires ?

La première ministre Solberg pense que la Norvège peut devenir un exportateur majeur de technologies maritimes propres. "Le développement du GNL a commencé ici avec le ferry Glutra en 2000. Aujourd'hui, le GNL est sur le point de faire une percée au niveau international. Nous sommes à l'avant-garde du développement des batteries, mais maintenant cette technologie est rapidement adoptée par le reste du monde."

Link to post
Share on other sites

https://www.tu.no/artikler/regjeringen-griper-inn-lar-turisthytte-beholde-vindturbin-i-nasjonalpark/473499 (7 septembre 2019)

Grâce à l'intervention de la ministre du climat et de l'environnement, Ola Elvestuen, un chalet touristique dans le parc national de Hardangervidda pourra finalement conserver son éolienne

En 1999, le ministère de l'Environnement a accordé une autorisation temporaire d'installer une éolienne au chalet.

En 2008, les propriétaires ont demandé un permis permanent, mais ont été rejetés par le gouverneur du comté et la direction de la gestion de la nature.

En 2012, le ministère de l'Environnement et le ministre de l'Environnement, Erik Solheim (SV), sont intervenus et ont accordé une dérogation pour un nouvel essai de deux ans de l'éolienne.

En 2014, le gouverneur de comté a accordé une exemption pour trois nouvelles années, mais a demandé que le propriétaire obtienne des informations sur la consommation d'énergie de la cabine et la production d'énergie de l'éolienne. Ceci n'est pas arrivé

Le gouverneur du comté de Buskerud a maintenant rejeté la demande du couple de conserver l'éolienne. La raison en est l'article 48 de la loi sur la diversité de la nature, qui stipule que la mesure ne doit pas "affecter de manière significative les valeurs de conservation".

La cabine est située à 1 100 mètres d'altitude et n'a pas accès au secteur. L'éolienne a une puissance maximale de 16 KW et est soutenue par le diesel et le gaz. La cabine est équipée de radiateurs et de chaleur transmise par l'eau, qui stocke l'énergie éolienne.

Brekke dit qu'ils font de leur mieux pour utiliser le moins de carburant fossile possible. Outre l'éolienne, ils disposent également de quelques cellules solaires et d'une turbine à eau dans la rivière.

L'affaire Heinseter a suscité un vif intérêt et figure parmi les affaires les plus lues sur TU.no cette année. La décision d’Elvestuen intervient donc trois jours avant les élections municipales.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/norvege-poussee-du-vote-contestataire-aux-elections-locales-20190910 (10 septembre 2019)

Les élections municipales et régionales de lundi ont vu une percée du parti du Centre (formation agrarienne anti-centralisation), des écologistes, de la gauche radicale et d'un nouveau mouvement anti-péages urbains, parfois comparé aux «gilets jaunes »français. Dans ce pays paisible et opulent, les deux grandes forces traditionnelles, les conservateurs au pouvoir et l'opposition travailliste, s'effondrent avec tout juste 45% des voix à elles deux, selon un décompte encore provisoire mardi.

Dans les grandes villes, le débat s'est souvent cristallisé autour de la question environnementale, avec un choc frontal entre le parti écologiste (MDG) et un nouveau venu, le FNB. Né d'une opposition à la multiplication des péages urbains, ce mouvement n'est pas sans rappeler celui des «gilets jaunes» en France, qui s'était d'abord mobilisé contre le relèvement de la taxe carbone pour les automobilistes.

Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/world/2019/sep/08/road-rage-norway-goes-to-polls-split-over-environmental-policies (8 septembre 2019)

La colère contre l'augmentation des péages, et la manière dont elle a dominé le débat politique, peut en partie être attribuée à l'amour des Norvégiens pour les voitures. Pour 1 000 habitants, il y a 514 voitures, ce qui place la Norvège au deuxième rang des pays européens, derrière l'Allemagne.

La colère est telle que Sindre Finnes, le mari de la première ministre norvégienne, Erna Solberg, a été brièvement mis sur la sellette en raison de ses participations antérieures dans des sociétés qui font de l'argent aux péages.

Le compromis de la coalition consistait en un accord selon lequel l'État augmentera sa contribution financière dans le cadre de partenariats public-privé - appelés projets 50/50 - à 66 % pour financer une réduction des coûts pour les automobilistes sur les routes à péage. L'augmentation des péages sur les autoroutes et dans les grandes villes oblige les automobilistes à payer des centaines de livres de plus par an.

Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

https://www.regjeringen.no/en/aktuelt/new-years-address-2020/id2684109/

Discours de nouvel an de la première ministre Erna Solberg :

La Norvège a mené une politique climatique de plus en plus stricte depuis l'introduction de la taxe sur le carbone il y a près de 30 ans.

Les émissions de la Norvège sont aujourd'hui presque au même niveau qu'en 1990, malgré le fait que notre population a augmenté de plus d'un million d'habitants et malgré le fait que nous ayons connu une croissance économique considérable.

Mais dans les années à venir, les émissions doivent être réduites de façon spectaculaire. Les mesures que nous avons déjà prises permettront de réduire les émissions de plus de 13 %. Mais même cela n'est pas suffisant. Nous avons promis de réduire nos émissions de 45 %.

Beaucoup de gens posent des questions sur notre industrie pétrolière et gazière. Même dans un monde durable, il y aura un besoin de pétrole et de gaz. C'est pourquoi nous ne devrions pas fermer une industrie qui donne du travail à plusieurs milliers de personnes et qui contribue à financer notre système d'aide sociale. Mais l'industrie doit se préparer à une baisse de la demande lorsque la politique climatique deviendra plus stricte. Et elle doit réduire ses propres émissions. Il est donc très encourageant de constater que la production du nouveau champ de Johan Sverdrup est pratiquement exempte d'émissions.

Si nous optons pour des mesures symboliques, coûteuses et inefficaces, il sera plus difficile d'atteindre nos objectifs climatiques et nous minerons également notre système d'aide sociale. Si nous optons pour des mesures saines et efficaces, nous pourrons réduire les émissions plus rapidement, tout en ayant suffisamment de ressources pour investir dans le système éducatif et traiter davantage de personnes dans le service de santé.

https://www.newsinenglish.no/2020/01/02/new-year-addresses-all-tackled-suicide/

Discours de nouvel an du roi Harald V

Le monarque, stupéfait par le suicide de son propre ancien gendre Ari Behn le jour de Noël, n'a pas perdu de temps pour l'aborder et pour noter comment le suicide touche de nombreux Norvégiens.

"Beaucoup d'entre nous abordent la nouvelle année avec le chagrin dans le cœur", a déclaré le roi Harald dans le discours du monarque qui est toujours diffusé sur la télévision et la radio NRK la veille du Nouvel An... Il a noté que "l'espoir appartient à chacun d'entre nous", mais a poursuivi en reconnaissant que lui et sa propre famille "sont profondément touchés par la mort d'Ari Behn ce Noël". Il a semblé pousser un soupir avant de remercier le public pour l'élan de sympathie qui s'est manifesté la semaine dernière et pour toutes les bougies allumées laissées à l'extérieur du Palais à Oslo.

" Il y a du réconfort dans tous les bons souvenirs et les mots aimables sur le père de trois de nos chers petits-enfants ", a-t-il dit. Behn a été marié à la fille du roi, la princesse Martha Louise, pendant 14 ans, de 2002 jusqu'à leur divorce en 2016.

Puis le roi Harald est devenu étonnamment direct et honnête sur le suicide, un sujet qui a longtemps été tabou en Norvège et rarement reconnu publiquement. "Parfois, la vie devient insupportable", a déclaré le monarque de 82 ans, assis à côté des bougies blanches qui clignotent dans le palais. " Pour certains, la vie devient si sombre que rien ne les aide, pas même l'amour pour leurs proches. Certains ne voient pas d'autre issue que de mettre fin à leur vie. Ceux qui sont laissés derrière doivent continuer à vivre, plus pauvres et sans la personne qu'ils aimaient."

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

https://www.20minutes.fr/monde/2732955-20200305-coronavirus-direct-285-personnes-contaminees-france-mercredi-73-plus-hier (20 mars 2020)

L’armée norvégienne a annoncé la fermeture d’une base militaire et la mise en quarantaine de son personnel après qu’un soldat eut été testé positif au nouveau coronavirus.

La base de Skjold abrite le 2e bataillon d’infanterie et un bataillon du génie de l’armée de terre norvégienne. Le nombre de soldats concernés par cette mesure n’était pas connu dans l’immédiat. Elle se trouve dans la région administrative de Troms où des manœuvres de l’Otan doivent démarrer la semaine prochaine.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

https://www.thelocal.no/20200316/oslo-hospital-to-break-coronavirus-quarantine-rules-in-face-of-staff-shortage (16 mars 2020)

Bjørn Atle Bjørnbeth, le directeur général de l'hôpital universitaire d'Oslo, a déclaré dans un communiqué de presse dimanche que le nombre élevé d'employés bloqués à la maison rendait impossible une couverture adéquate des services en personnel.
 
"Dans certains cas, il sera nécessaire de s'écarter des règles de quarantaine et de demander aux employés qui sont en quarantaine mais qui n'ont pas de symptômes de venir travailler de toute façon", a-t-il déclaré.

Dimanche, 1 081 des 23 000 employés de l'hôpital étaient en quarantaine après avoir voyagé à l'étranger ou avoir été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, tandis que 14 employés avaient été testés positifs.

 

https://www.thelocal.no/20200315/norwegians-told-to-leave-countryside-cabins-and-return-home (15 mars 2020)

Selon le média norvégien NRK, les Norvégiens ont reçu l'ordre de quitter leurs cabanons de campagne et de rentrer chez eux dès que possible.

Il est à craindre que les hôpitaux ruraux soient débordés, si de nombreuses personnes séjournent dans des cabanes qui se trouvent dans une zone différente de celle où elles vivent.

Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Wallaby a dit :

https://www.thelocal.no/20200316/oslo-hospital-to-break-coronavirus-quarantine-rules-in-face-of-staff-shortage (16 mars 2020)

Bjørn Atle Bjørnbeth, le directeur général de l'hôpital universitaire d'Oslo, a déclaré dans un communiqué de presse dimanche que le nombre élevé d'employés bloqués à la maison rendait impossible une couverture adéquate des services en personnel.
 
"Dans certains cas, il sera nécessaire de s'écarter des règles de quarantaine et de demander aux employés qui sont en quarantaine mais qui n'ont pas de symptômes de venir travailler de toute façon", a-t-il déclaré.

Dimanche, 1 081 des 23 000 employés de l'hôpital étaient en quarantaine après avoir voyagé à l'étranger ou avoir été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, tandis que 14 employés avaient été testés positifs.

 


Il se passe de toutes façons en Norvège exactement ce qu’il se passe partout ailleurs, avec les mêmes décisions de fermeture et de « réquisition » de personnel de santé.


C’est même la base de toute crise sanitaire, celle-ci ne diffère en rien des autres si ce n’est par sa couverture médiatique et l’ampleur du blackout annoncé.
 

(ici en Norvège comme ailleurs, ils pensent par exemple que les stations de ski et autres activités touristiques pourront être réouvertes pour Pâques - parce que ça représente une énorme part de leur CA annuel - , et comme ailleurs, ils se fourrent à mon avis un très gros doigt dans l’oeil. Tout sera confiné jusqu’à fin avril, selon moi.)

Edited by TarpTent
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/06/18/norvege-jugee-trop-intrusive-l-application-de-lutte-contre-le-covid-19-est-suspendue_6043308_4408996.html (18 juin 2020)

Depuis mardi 16 juin, l’application de traçage Smittestopp (« stop aux infections ») est gelée dans le pays. Aucune donnée personnelle n’est plus collectée sur les smartphones de ses utilisateurs. Et toutes les informations déjà envoyées sur des serveurs de Microsoft, en Irlande, ont été supprimées.

La décision a été prise par l’Institut norvégien de la santé publique (FHI), alors que l’organisme national de protection des données, Datatilsynet – l’équivalent de la CNIL en Norvège – menaçait de lui interdire d’utiliser les informations recueillies. En cause : la quantité et la précision des données personnelles des Norvégiens recueillies par le dispositif, jugées « disproportionnées » par rapport à l’utilité de l’application dans la lutte contre la propagation du virus.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

https://reporterre.net/Le-modele-ecolo-scandinave-n-existe-pas (12 octobre 2020)

Les médias parlent de « dissonance cognitive » et de « schizophrénie ». La Norvège est le plus gros producteur d’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest : « Le secteur [pétrolier] emploie 6 % de la population active, et représente presque la moitié des exportations. » Le décalage entre discours et réalité est illustré par l’affirmation d’Ola Elvestuen : « Nous sommes responsables du CO2 que nous émettons, pas de celui généré par nos exportations. »

Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Wallaby said:

https://reporterre.net/Le-modele-ecolo-scandinave-n-existe-pas (12 octobre 2020)

Les médias parlent de « dissonance cognitive » et de « schizophrénie ». La Norvège est le plus gros producteur d’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest : « Le secteur [pétrolier] emploie 6 % de la population active, et représente presque la moitié des exportations. » Le décalage entre discours et réalité est illustré par l’affirmation d’Ola Elvestuen : « Nous sommes responsables du CO2 que nous émettons, pas de celui généré par nos exportations. »

Je vois beaucoup d'hypocrisie dans la façon dont ce "modèle" imaginaire est vendu et utilisé comme argument politique, dans et hors de ces pays (qui ont par ailleurs 3 modèles très distincts, pour qui se préoccupe du "détail"): sur le plan écologique, ils constituent par exemple une des incarnations de la fausse politique "verte" vendue partout en occident, qui se fonde essentiellement sur l'outsourcing des fonctions polluantes (production de biens matériels notamment, production de ressources énergétiques polluantes quand il y en a de dispo sur place), et un énorme effort de relations publiques pour masquer ce qui dérange dans le modèle (les problèmes environnementaux et l'inefficacité macro-économique des "renouvelables" en tête). L'Allemagne et le Canada sont aussi en tête de liste de cette hypocrisie, avec un fantastique effort de com pour vendre le "vert" de diverses façons, et diaboliser tout ce qui n'accepte pas l'orthodoxie telle qu'elle est formulée, mais une réalité bien différente: corruption du secteur de l'énergie "verte", désormais conséquente, recours accru de fait aux hydrocarbures (un point caricatural en Allemagne dans le cadre de l'abandon du nucléaire).... L'essentiel des "résultats" de ces politiques vertes est donc soit d'exporter la production des choses polluantes dont on veut continuer à profiter (souvent parce qu'il n'y a pas réellement d'alternative), soit de mentir sur l'ensemble du concept (triturer les données, triturer la façon dont on comptabilise et classifie, jouer avec les définitions, foutre un effort massif de com sur tel ou tel point pour museler et tromper...).

Avec pour résultat, effectivement, de ne pas vraiment changer l'équation écologique fondamentale, qui est globale et non locale (Chine, Inde et autres continueront à accroître leurs pollution et bilan carbonepour les décennies à venir, tant pour leur développement que pour notre consommation), et de taper toujours plus dur sur les "basses" classes moyennes et ouvrières de nos pays dits développés, pour lesquelles l'accès à des jobs qui paient un tant soit peu sera toujours plus limité et insatisfaisant, en bonne part parce qu'ils seront au moins autant exportés qu'automatisés/rendus obsolètes. Avec un remplacement par des nouveaux qui continuera à être extrêmement insuffisant, alors même que le coût de la vie continuera à augmenter. 

Les pays scandinaves eux-mêmes sont de moins en moins en mesure de soutenir leur modèle social (Suède, Danemark), même si la Norvège a encore le matelas des hydrocarbures pour faire mieux; et les récentes vagues d'immigration n'ont pas aidé, en accroissant la proportion de leurs populations située au bas de l'échelle et qui, disproportionnellement, ne peut contribuer à hauteur de ce dont elle a besoin. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

 

C'est à dire que s'ils arrêtent d'exporter leur pétrole, c'est assez dangereux, on risque d'aller le chercher nous même (ou plutôt de demander à une autre puissance voisine de le faire - bon d'accord, il faudrait d'abord qu'on redevienne copains avec cette autre puissance) (cf "occupied") :tongue:

 

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, Wallaby said:

Est-ce que ce n'est pas une grande constante anthropologique, que la caste supérieure s'autoproclame "pure", "sans péché", et relègue les fonctions réputées impures, pourtant nécessaires à la société, aux castes inférieures ?

Je pense aux Burakumin japonais, aux "intouchables" indiens, etc...

Dans la division mondiale du travail, les pays les plus riches s'arrangent ainsi pour que les activités carbonées (le "péché" dans la religion-idéologie des élites mondialisées actuelle) soient prises en charges par d'autres pays, en "s'en lavant les mains".

Oui, mais, reliquat de naïveté sans doute, je continue à m'étonner de deux phénomènes:

- le niveau d'hypocrisie qu'il faut, et l'aspect massif (donc le consensus dans tant d'instances décisionnelles, et une portion de population mi complice mi dupe) de l'effort réalisé, pour vendre toutes ces conneries mensongères qui ne font rien pour la cause proclamée comme seule religion acceptable, voire créent plus de problèmes

- le fait que ça passe sans contestation/effort antagoniste d'une ampleur même un minimum comparable: toute opinion contraire, toute critique (même très relative) est si marginalisée sur la scène publique que c'en est spectaculaire (et je ne parle pas d'une querelle binaire entre les "bons scientifiques" et les "climate negationnists"). Même sur la scène scientifique, où tant d'opinions divergentes sur ces sujets existent, tant de critiques et d'objections, il y a une orthodoxie imposée par un lobby (de fait) minoritaire (

Idéologie, orthodoxie, religion.... On peut appeler le phénomène comme on veut, mais c'est une chose de les étudier rétrospectivement à d'autres moments de l'histoire, et c'en est une toute autre de les voir en action. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,129
    Total Topics
    1,386,347
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...