Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 22 minutes, Tancrède a dit :

Oui, mais, reliquat de naïveté sans doute, je continue à m'étonner de deux phénomènes:

- le niveau d'hypocrisie qu'il faut, et l'aspect massif (donc le consensus dans tant d'instances décisionnelles, et une portion de population mi complice mi dupe) de l'effort réalisé, pour vendre toutes ces conneries mensongères qui ne font rien pour la cause proclamée comme seule religion acceptable, voire créent plus de problèmes

- le fait que ça passe sans contestation/effort antagoniste d'une ampleur même un minimum comparable: toute opinion contraire, toute critique (même très relative) est si marginalisée sur la scène publique que c'en est spectaculaire (et je ne parle pas d'une querelle binaire entre les "bons scientifiques" et les "climate negationnists"). Même sur la scène scientifique, où tant d'opinions divergentes sur ces sujets existent, tant de critiques et d'objections, il y a une orthodoxie imposée par un lobby (de fait) minoritaire (

Idéologie, orthodoxie, religion.... On peut appeler le phénomène comme on veut, mais c'est une chose de les étudier rétrospectivement à d'autres moments de l'histoire, et c'en est une toute autre de les voir en action. 

Tu dois connaitre Gramsci et la notion d'hégémonie culturelle, il avait déjà dit l'essentiel sur le sujet...

Link to post
Share on other sites
Just now, nemo said:

Tu dois connaitre Gramsci et la notion d'hégémonie culturelle, il avait déjà dit l'essentiel sur le sujet...

Yep, mais je pointais surtout que c'est une chose d'étudier la théorie de la chose, et une toute autre de voir le phénomène en action, surtout quand il s'agit de regarder en live un politicien, un communicant, un chef d'entreprise, un militant ou, aspect le plus souvent irritant de la chose, une quelconque célébrité (généralement pas très maline), débiter ces conneries préformatées et recevoir un "signal boost" massif ainsi qu'une vague de validation. Et de voir tant de gens applaudir à ce qui va concourir à les foutre plus dans la merde. 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Tancrède a dit :

Yep, mais je pointais surtout que c'est une chose d'étudier la théorie de la chose, et une toute autre de voir le phénomène en action, surtout quand il s'agit de regarder en live un politicien, un communicant, un chef d'entreprise, un militant ou, aspect le plus souvent irritant de la chose, une quelconque célébrité (généralement pas très maline), débiter ces conneries préformatées et recevoir un "signal boost" massif ainsi qu'une vague de validation. Et de voir tant de gens applaudir à ce qui va concourir à les foutre plus dans la merde. 

 

Mon point de vue est sans doute différent. J'ai lutté toute ma vie contre un aspect ou un autre de cette hégémonie culturelle et  ce dès l'adolescence. En voir une couche de plus se mettre en place me surprends certes pas...

Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, nemo said:

Mon point de vue est sans doute différent. J'ai lutté toute ma vie contre un aspect ou un autre de cette hégémonie culturelle et  ce dès l'adolescence. En voir une couche de plus se mettre en place me surprends certes pas...

Je m'intéresse plus à l'arène où se passe la dite hypocrisie, essentiellement les médias dans toutes leurs formes actuelles, et ce qui commande à leur évolution. J'ai cependant eu l'impression, depuis plusieurs décennies, d'une accélération de la dite évolution, d'un point où il y avait plusieurs hypocrisies concurrentes (le propre d'un certain niveau de pluralisme qui rencontre des impératifs politiques/pratiques de formatage du discours et de réalisme/fatalisme sur la façon d'organiser et promouvoir une opinion) à un où il n'y en a plus qu'une. Déjà que j'ai arrêté de regarder la télé il y a une douzaine d'années maintenant parce que les discours concurrents devenaient particulièrement formatés, stéréotypiques, caricaturaux, avec une recherche d'opposition encore plus conne et stérile qu'auparavant, le tout promu par des personnalités qui étaient adaptées comme jamais à la chose (pour qui le niveau d'hypocrisie requis était tout naturel), ce qui impactait réellement mon humeur...

Mais là, on atteint des niveaux phénoménaux, aidés par le matraquage tous azimuths que seul le nouvel environnement média peut fournir. Et la voix portée est si unilatérale que c'en est terrifiant, renvoyant à des époques qui commencent à ne pouvoir se comparer qu'à des régimes totalitaires/théocratiques (en forme encore "modérée", mais avec tous les ingrédients et de nouveaux moyens). Le tout vendu par une "clérisie" insupportable. Plus que Gramsci, je renvoie à la critique de Raymond Aron sur le sujet. 

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

http://www.nordiclabourjournal.org/nyheter/news-2020/article.2020-10-06.4675201436 (6 octobre 2020)

Les vieux partis politiques qui passent des années à recueillir trop peu de voix ne parviennent pas à mobiliser les générations, tandis que de nouveaux partis à thème unique voient le jour. Les constellations politiques changent en attendant de voir qui pourrait gagner un certain pouvoir.

Geir Lippestad est connu comme l'avocat de la défense représentant le terroriste du 22 juillet à Oslo et Utøya. Il a également représenté le parti travailliste au conseil municipal d'Oslo. Il lance aujourd'hui le nouveau parti Sentrum. L'un de ses co-fondateurs est John Harald Bondevik, fils de l'ancien Premier ministre et leader du Parti démocrate-chrétien (KrF) Kjell Magne Bondevik.

Jusqu'à présent, de nombreux membres du parti sont d'anciens membres du KrF issus de la gauche du parti. Lippestad est débordé par le lancement. Il ne veut rien dire sur les tendances possibles mais pense que quelque chose manque clairement lorsque les anciens partis ne parviennent pas à attirer des votes pendant des années.   

"100 000 personnes à mobilité réduite sont sans travail et cela se produit depuis de nombreuses années sans que personne ne fasse rien à ce sujet sur le plan politique. Nous pensons qu'il est nécessaire de créer un nouveau parti et nous avons recueilli une grande partie des 5 000 signatures physiques nécessaires pour aller incroyablement vite. Nous serons indépendants des blocs traditionnels de droite et de gauche, mais pour l'instant nous soutenons Jonas Gahr Støre (travailliste) en tant que nouveau Premier ministre de Norvège. Nous sommes maintenant un parti de centre-gauche", a déclaré M. Lippestad au Nordic Labour Journal.

"Parmi les questions qui nous tiennent à cœur figurent le changement climatique et la lutte contre l'exclusion. C'est dans notre ADN. Nous parlons de globalité, et nous pensons qu'il faut inclure la politique industrielle, la propriété et la manière dont nous devrions investir en Norvège. Dans 15 ans, nous aurons une industrie différente de celle de l'exploration pétrolière. Nous devons assumer une responsabilité internationale, par exemple pour les réfugiés du camp de Moria", dit-il, et confirme que Sentrum est censé être un parti pro-UE.

Un exemple de parti à thème unique qui a donné du piment à la politique traditionnelle de Bergen, la deuxième ville de Norvège, est le Mouvement populaire "Non à plus de péage" (FNB). Cesilie Tveit a été l'un des 11 membres élus au conseil municipal il y a un an.

Le Mouvement populaire "Non à plus de péage" est devenu le deuxième plus grand groupe du conseil municipal de Bergen lors des élections municipales de 2019. Cesilie Tveit est l'un des 11 membres qui contribuent aujourd'hui à la gestion de la politique de Bergen.

"Nous sommes un groupe de personnes adultes ayant une grande expérience de la vie professionnelle, et cela a été un avantage majeur. Nous siégeons dans différentes commissions et grâce à notre expérience professionnelle, nous pouvons apporter une contribution politique importante. Nous sommes donc plus qu'un parti à thème unique. Les comités bénéficient de nos expériences de la vie réelle, et l'administration et les autres politiciens sont très généreux dans mon expérience. Ils voient que nous sommes capables et désireux d'améliorer notre ville", dit-elle, mais refuse de placer fermement le parti à droite ou à gauche.

Nous sommes dans le "centre". Nous coopérons avec plusieurs partis pour obtenir des votes sur une question, et nous avons au moins autant de questions du côté rouge [gauche] que du côté bleu [conservateur]. Les enjeux sont plus importants que le soutien à un bloc politique ou à un autre. Nous pouvons créer un parti parce que la démocratie fonctionne".

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Tancrède a dit :

Je m'intéresse plus à l'arène où se passe la dite hypocrisie, essentiellement les médias dans toutes leurs formes actuelles, et ce qui commande à leur évolution. J'ai cependant eu l'impression, depuis plusieurs décennies, d'une accélération de la dite évolution, d'un point où il y avait plusieurs hypocrisies concurrentes (le propre d'un certain niveau de pluralisme qui rencontre des impératifs politiques/pratiques de formatage du discours et de réalisme/fatalisme sur la façon d'organiser et promouvoir une opinion) à un où il n'y en a plus qu'une. Déjà que j'ai arrêté de regarder la télé il y a une douzaine d'années maintenant parce que les discours concurrents devenaient particulièrement formatés, stéréotypiques, caricaturaux, avec une recherche d'opposition encore plus conne et stérile qu'auparavant, le tout promu par des personnalités qui étaient adaptées comme jamais à la chose (pour qui le niveau d'hypocrisie requis était tout naturel), ce qui impactait réellement mon humeur...

Mais là, on atteint des niveaux phénoménaux, aidés par le matraquage tous azimuths que seul le nouvel environnement média peut fournir. Et la voix portée est si unilatérale que c'en est terrifiant, renvoyant à des époques qui commencent à ne pouvoir se comparer qu'à des régimes totalitaires/théocratiques (en forme encore "modérée", mais avec tous les ingrédients et de nouveaux moyens). Le tout vendu par une "clérisie" insupportable. Plus que Gramsci, je renvoie à la critique de Raymond Aron sur le sujet. 

Si changement il y a c'est dans le degrès d'adhésion de la population. La forme a changé aussi qui est plus ouvertement "stupide" qui pousse de plus en plus de gens dans le malaise et donc dans la recherche de discours concurrent parfois pour le meilleure souvent pour le pire.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,129
    Total Topics
    1,386,177
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...