mehari

STAR WARS VIII: The Last Jedi/Les Derniers Jedi (SPOILER ALERT)

Recommended Posts

Il y a 14 heures, raf56 a dit :

 MEr...... quand je vais au ciné j'ai envie de rêver. sinon je vais à la caisse du leclerc...

Merci. Cette phrase vient de faire ma journée :amusec:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Fenrir a dit :

Où sont les putains de cuves à Bacta??

Pas assez propre je parie.

Non pas du tout: C'est un problème budgétaire.

Le Premier Ordre est une version pauvre et miniature de l'Empire galactique.

La Résistance est une version pauvre et miniature de l'Alliance rebelle.

Les riches, ce sont les marchands d'armes qui vendent aux deux camps (simultanément) et la bacta coûte un paquet de barre cred au litre.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le film a certes énormément de moments WTF mais je trouve que ça le rend un peu attachant bizarement  lol. Il y a des moments épiques aussi je trouve : Luke est le double soleil à la fin, Luke contre Driver, la relation Luke- Driver - Rey est pas trop mal... Pour moi le VI par contre était une  copie palote  sans saveur et originalité, qui laissait un goût amer.

 

 

Edited by gerole

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je lis tout ce qu'on dit sur les tenants de l'UE sur Internet, qu'en gros ce sont des passéistes débiles et pas des vrais fans (qui eux adorent tout parce que tout est vénérable...), je me dis que ça n'a aucune chance de passer. D'autant plus que Disney n'a jamais eu le moindre intérêt pour les fans.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon à priori le film divise énormément (et pas 50/50, on a clairement une majorité déçue pour le moment) et ça commence à prendre des proportions assez grandes. Aux US ça commence même à déraper avec l'alt right qui entre dans le jeu et là si la on peut aller assez loin. . .

Au box office US le film commence à dévisser. Relativisons un peu, il fera quand même un score canon. Mais là où au début de son exploitation il semblait suivre les traces de l'épisode VII il est fort probable qu'il soit dans les mêmes eaux que Jurassic World.

Même si cela reste une indication plus que relative, le film vient de passer en-dessous des 3 étoiles sur Allocine (2,9 avec pratiquement 1/3 d'avis complètement négatif). Je ne sais pas pour vous mais généralement 3 étoiles c'est plus ou moins la limite que je me fixe pour savoir si un film grand public vaut le coup d'être vu. ^^

En tout cas le backlash est telle que je voudrais clairement pas être le réal du prochain Star Wars Story car lui il (ou elle) risque de méchamment essuyer les plâtres. . .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps le bon côté c'est que les langues commence à se déliées et beaucoup de monde commence à pointé du doigt les vrais coupables...

En l'occurrence il s'agit de la chef de projet qui chapeaute tout l'univers SW, c'est elle qui a refait tourner SW:RO, qui a viré X réalisateurs et a "supervisé" (comprendre que c'est elle qui a tout dicté) le Dernier Jedi...

Je me souviens pas de son nom mais ca doit être assez facile à trouver. Elle doit probablement être aussi coproductrice du bousin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, elannion a dit :

et ça commence à prendre des proportions assez grandes. Aux US ça commence même à déraper avec l'alt right qui entre dans le jeu et là si la on peut aller assez loin. . .

C'était à prévoir. Quand j'ai vu le film et certaines scènes, je me suis bidonné intérieurement en imaginant les crises de nerfs que ça allait provoquer chez ce public-là, à différents degrés de lecture. Ça n'a pas loupé. :laugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Patrick a dit :

C'était à prévoir. Quand j'ai vu le film et certaines scènes, je me suis bidonné intérieurement en imaginant les crises de nerfs que ça allait provoquer chez ce public-là, à différents degrés de lecture. Ça n'a pas loupé. :laugh:

On est dans la partie spoiler, aurais tu des exemples à donner ?

Il y a 13 heures, Conan le Barbare a dit :

En l'occurrence il s'agit de la chef de projet qui chapeaute tout l'univers SW, c'est elle qui a refait tourner SW:RO, qui a viré X réalisateurs et a "supervisé" (comprendre que c'est elle qui a tout dicté) le Dernier Jedi... Je me souviens pas de son nom mais ca doit être assez facile à trouver. Elle doit probablement être aussi coproductrice du bousin.

Je suppose que tu penses à Kathleen Kennedy... qui est là depuis le début de la saga, et qui était en quelques sorte le garant pour les fans nombreux que Mickey n'allait pas tout dénaturer ?

Perso je pense que c'est la faute des Russes, d'ailleurs quand tu regardes mieux : RT, Rotten Tomatoes, Russia Today, tu vois c'est transparent.

Il y a 20 heures, elannion a dit :

Aux US ça commence même à déraper avec l'alt right qui entre dans le jeu et là si la on peut aller assez loin. . .

Mouai, j'ai vu ça et j'avais hésité à poster dans le fil des criailleries (puis en fait je m'en fou) : Le film contiendrait trop de femmes et pas assez de virilité selon l'alt-right pro-Trump, qui a peur que la saga amorce un tournant gay.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

On est dans la partie spoiler, aurais tu des exemples à donner ?

Sur le coup le film en regorge. Une qui m'a assez marquée et la distinction "raciale" (je n'aime absolument pas ce terme, d'autant qu'il n' a aucun fondement biologique mais bon on a l'idée. . ) entre les deux camps. Le camps du mal est composé exclusivement de personnages blancs dont les protagonistes sont tous des hommes. Le personnage de Hux déjà bien monolithique dans l'épisode VII en tant que nazi attitré avide de sang devient une caricature du salopard haineux mais assez débile (complètement con même. Il perd en l'espace de quelques heures la super étoile de la mort et un  énorme cuirassé de combat par pure incompétence). A l'inverse le camps du bien c'est la diversité à tout les étages: femmes, latino, noir-américain, asiatique. Certes la présence du personnage asiatique par l'intermède de Rose est aussi une tentative purement mercantile d'attirer le public chinois mais le contraste est saisissant accentué par le caractère des personnages. Plein d'amour, d'espoir et de bon sentiments (mièvre hein) pour les uns et con as fuck pour les autres.

Le traitement de sujets "sociétaux" est assez consternant et très mal amené (pour ne pas dire complètement hors-sujet) entre les messages vegans avec Chewbacca ou la maltraitance animale. 

C'est de manière plus générale l'arc de Rose et Finn au casino qui est mauvais.

Nous avons également le cas de l'amirale Holdo qui au vu de son design et de son arc est là pour juste donner la nique à un personnage masculin et lui faire comprendre que les boss c'est Leia et elle.

Il ne s'agit évidemment pas de réduire le film à ces seules détails. Les  misogynes de tout poil n'ont pas à être défendu. Toutefois à leur décharge, le film regorge de détails qui reflètent assez bien les motivations de nos SJW. Et la lecture "anti-homme blanc" bien que réductrice (même très très réducrrice ^^) ne sort pas de nulle part non plus.

Par contre le tournant gay je vois pas ^^. je sais que le milieu LGBT espérait une romance entre Finn et Poe à la fin du VII mais dans le VIII là je sèche. Après on parle de l'Alt Right hein! On ne doit pas avoir la crème de l'espèce humaine ^^

 

Cette confrontation entre hommes blancs vs le reste n'est à priori pas exclusif à Star Wars. L'amérique se retrouve avec des groupuscules qui en ont clairement fait leur ennemi à abattre à tout prix. je vais laisser le soin à Tancrède (si il souhaite se répéter une n-ième fois sur le sujet ^^) de mieux nous l'expliquer (ou pas ^^).

Il avait me semble t-il parler de Marvel qui, ces dernière années dans ces comics, pris un malin plaisir à détruire toutes ses figures emblématiques mâles et blanches pour les remplacer par des femmes ou personnes issues de la diversité.

Après chacun est libre de s’identifier à qui il veut. Personnellement je n'ai aucun mal à m'identifier à Rey (même si son traitement dans l'épisode VIII ne m'a pas convaincu) et je me fous comme d'une guigne de la couleur de peau des personnages. Idris Elba et Denzel Washington font partie de mes acteurs préférés. . 

 

Edited by elannion
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
37 minutes ago, elannion said:

 

Cette confrontation entre hommes blancs vs le reste n'est à priori pas exclusif à Star Wars. L'amérique se retrouve avec des groupuscules qui en ont clairement fait leur ennemi à abattre à tout prix. je vais laisser le soin à Tancrède (si il souhaite se répéter une n-ième fois sur le sujet ^^) de mieux nous l'expliquer (ou pas ^^).

Il avait me semble t-il parler de Marvel qui, ces dernière années dans ces comics, pris un malin plaisir à détruire toutes ses figures emblématiques mâles et blanches pour les remplacer par des femmes ou personnes issues de la diversité.

C'est en train de changer chez Marvel (pas encore sûr dans quelle direction, ni avec quelle ampleur), après 3-4 ans de ventes abyssales, de perte de la fanbase (et sans gain d'une nouvelle) et de fermetures en série de "comic shops/bookstores" (le principal outil de vente, l'online n'ayant pas pris le relais de ce qui reste avant tout un marché physique). 

Pour le reste, je ne vais pas m'élancer dans une diatribe anti-SJW de plus: le thème est intéressant en ce qu'il est terriblement révélateur des mentalités du temps et de leur impact sur les relations sociales et politiques, avant tout aux USA, mais aussi, par contagion, dans d'autres pays (Europe du Nord surtout) et, à divers degrés, chez nous et nos voisins. L'impact sur la culture, et l'alliance du phénomène avec des "producteurs de contenus" comme Disney, en quête de recettes toutes faites et d'ingrédients quantifiables pour "composer" films, séries, BDs et autres (je te mets un LGBTQ, 3 nanas, 3 POC dans le lead, et ça va avoir X% d'impact sur le succès), est au final un signe des temps, la conjonction de plusieurs phénomènes, et le succès ou l'insuccès de la méthode (tous autres facteurs par ailleurs équivalents) en dira beaucoup sur l'avenir de la chose dans la production de divertissement.... Beaucoup plus que sur l'avenir de la société d'ailleurs. 

Quote

près chacun est libre de s’identifier à qui il veut. Personnellement je n'ai aucun mal à m'identifier à Rey (même si son traitement dans l'épisode VIII ne m'a pas convaincu) et je me fous comme d'une guigne de la couleur de peau des personnages. Idris Elba et Denzel Washington font partie de mes acteurs préférés. 

Mort aux Mary Sues qui n'ont pas mérité leurs talents et leurs galons, qui n'ont sué et saigné pour rien, qui ont besoin d'être émotionnellement validés/ées toutes les cinq minutes dans des récits/scènes si psychologiquement centralisés sur eux/elles que ç'en est risible: aussi narcissiques qu'aient toujours été les récits d'aventure, je ne vois que depuis quelques années un tel niveau de narcissisme, qui plus est un au service de personnage toujours un peu plus immatures, superficiels, sans aspérités, au service desquels tout est censé se plier.... Le problème avec Rey et d'autres personnages du genre est le gigantesque niveau de creux, et l'absence totale d'originalité, le tout pour un personnage devant qui tout se plie sans grand effort, y compris des choses censées être dures (généralement ce qui donne du piment à un récit et aide à vous prendre aux tripes) et des personnages censés être forts et avoir de la consistance (Luke, Han.... Dans le cas de cette trilogie). Et, il faut bien le souligner, un récit d'aventure héroïque repose AVANT TOUT, sur son vilain.... On est passé de Darth Vader à Darth Emo, avec un Snoke qui au final n'était rien du tout, n'a pas été du tout construit et monté en épingle pour être un antagoniste d'une dimension quelconque, et un First Order qui ressemble en fait plus à une bande de geeks trop célibataires et moyennement/pas compétents (juste beaucoup de fric et de hardware). Pas vraiment de nature à faire trembler dans les chaumières ou donner l'impression d'une montagne infranchissable projetant une ombre oppressante, avec au sommet un "boss" invincible dont la seule aura hante les films. Face à cette non adversité, il ne peut y avoir que des non héros. 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais me faire trucider en le disant, mais vous ne trouvez que vous êtes trop otaku militaire (geek) pour la Guerre des Etoiles ?!

Je vous lis depuis un bout de temps, et lorsque que vous soulignez les défauts dans les nouveaux épisodes de la saga je ne peut être marqué par le fait qu'on retrouve aussi ces mêmes défauts dans les première trilogie. Cette humour enfantin on le retrouve déjà dès les première minute du 4ème épisode avec R2D2 et C-3PO se baladant entre les tires de laser et autre bien d'autre scène ; ou bien les deus ex machina aussi étaient présent notamment Luc, qui n'avait aucune expérience en combat spatial, réussit à survivre face à des chasseur impériaux chevronné et détruire une station entière seul  ; ainsi que l 'incompétence dans les rang impériaux est aussi très dérangeant dès l'origine, cela est d'autant plus surprenant lorsqu'on connait la vivacité d'esprit de Palpatine ;  et chose qu'on oublie c'est que les discours féministes et  anti-racistes étaient aussi présent dans la  première trilogie etc ...

Là ou je suis totalement d'accord avec les critiques c'est le manque de challenge et d'épique dans cette nouvelle saga, et on ne peut pas dire que l'exploitation des personnages de Kylo Ren/Snoke/Hux suscite l'enthousiasme ... C'est un comble, quand on sait qu'ils sont (ou était :rolleyes: ) les principaux antagonistes.(Mais bon difficile de passer après Palpatine) 

Edited by Rochambeau
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, rendbo a dit :

On est dans la partie spoiler, aurais tu des exemples à donner ?

bah du coup Ellanion et Tancrède ont déjà tout dit ou presque, ce sont les exemples les plus frappants. Après, c'est l'alt right hein. :laugh:
Attends tu as même des asiatiques (oui il y a de tout dans l'alt-right, particulièrement chez les "civic nationalists") qui se sont énervés que Rose soit amoureuse d'un noir... :rolleyes: Certains allant jusqu'à dire que ce choix est lié à des codes """scénaristiques""" issus du porno et destiné à humilier les hommes asiatiques quasi-absents du film et n'ayant pas de rôle-titre, ce qui est perçu comme une régression par rapport à Rogue One.
Et je te passe les débats pour savoir si Poe est supposé représenter un juif communiste... Certains allant jusqu'à dire que les choix de couleur de son X-Wing au début de et durant SW VII reprenaient le code couleur du drapeau israélien (blanc et bandes bleues) puis celui du ruban de l'ordre impérial et militaire de Saint Georges (noir et orange) ! La cause étant entendue selon nos alt-righters, Poe serait donc un mélange de pilote israélien de la Heyl Ha Avir et de juif communiste antifasciste de la WW2 ! Et comme l'acteur s'appelle Isaac... Je te fais pas de dessin.
Idem avec l'Amiral Holdo qui tance ce même Poe quand celui-ci veut s'enquérir de la stratégie, c'est littéralement une scène où une femme aux cheveux violets (référencée par les anti-féministes comme étant de "l'aposématisme") fait une tirade contre le "mansplaining", un barbarisme né de la contraction de "man" et "explain" qui voudrait que les hommes misogynes essaient tout le temps d'expliquer des trucs aux femmes qui n'en ont pas besoin car elles sont fortes libres indépendantes etc etc...
On passera sur la transformation de Luke jugée nihiliste et destinée à "émasculer le personnage", son sabre représentant une virilité qu'il rejette face à une femme qu'il juge trop forte pour lui pour qu'il arrive à garder une forme d'ascendant... Ou bien sur le pirate informatique dont j'ai oublié le nom joué par Justin Theroux (un acteur dont le patronyme a des origines françaises, québecoises en fait, pour un rôle de traître... Hmmmhmm, coïncidence ? :rolleyes::laugh:) qui serait destiné à démontrer l'absence de morale et d'idéal chez l'homme blanc même quand celui-ci aborde des vérités dérangeantes, en faisant in fine un ennemi comme les autres. Il représenterait d'après certains alt-righters des hommes comme Julian Assange ou Edward Snowden devenus, après avoir été encensés, des pions de la Russie Poutinienne.

Oui ça va loin !

Sauf que quand tu te mets à réfléchir de cette manière, c'est un prisme de lecture qui en devient crédible, du point de vue de notre Alt-right. Ajoutes un peu de sel, laisses mijoter, et paf, ça fait des chocapics et tu te retrouves avec une shitstorm, qui du fait de la porosité incroyable, que peu de gens mesurent mais qui est réelle, entre les idées de l'alt-right et un certain nombre de crispations sociales et médiatiques devenues très mainstream, et bien tu renforces un discours et tu lui adjoins même des suiveurs qui n'avaient aucune idée qu'ils pourraient s'y retrouver amalgamés.

Je tiens d'ailleurs à vous dire que vous seriez classifiés à l'alt-right par certains pour avoir simplement fait remarquer ce que vous faites remarquer dans ce topic ! C'est absurde, oui, mais nous en sommes là. On peut choisir de s'en affoler, j'ai préféré faire le choix d'en rire.

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre ils ont parfaitement raison quand ils disent que les méchants c'est que des blancs. À part Finn aucun membre de couleur chez le Premier Ordre idem pour les femmes à part Phasma (qui est tout aussi inutile dans le VIII qu'elle l'était dans le VII).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, Patrick said:

bah du coup Ellanion et Tancrède ont déjà tout dit ou presque, ce sont les exemples les plus frappants. Après, c'est l'alt right hein. :laugh:
Attends tu as même des asiatiques (oui il y a de tout dans l'alt-right, particulièrement chez les "civic nationalists") qui se sont énervés que Rose soit amoureuse d'un noir... :rolleyes: Certains allant jusqu'à dire que ce choix est lié à des codes """scénaristiques""" issus du porno et destiné à humilier les hommes asiatiques quasi-absents du film et n'ayant pas de rôle-titre, ce qui est perçu comme une régression par rapport à Rogue One.
Et je te passe les débats pour savoir si Poe est supposé représenter un juif communiste... Certains allant jusqu'à dire que les choix de couleur de son X-Wing au début de et durant SW VII reprenaient le code couleur du drapeau israélien (blanc et bandes bleues) puis celui du ruban de l'ordre impérial et militaire de Saint Georges (noir et orange) ! La cause étant entendue selon nos alt-righters, Poe serait donc un mélange de pilote israélien de la Heyl Ha Avir et de juif communiste antifasciste de la WW2 ! Et comme l'acteur s'appelle Isaac... Je te fais pas de dessin.
Idem avec l'Amiral Holdo qui tance ce même Poe quand celui-ci veut s'enquérir de la stratégie, c'est littéralement une scène où une femme aux cheveux violets (référencée par les anti-féministes comme étant de "l'aposématisme") fait une tirade contre le "mansplaining", un barbarisme né de la contraction de "man" et "explain" qui voudrait que les hommes misogynes essaient tout le temps d'expliquer des trucs aux femmes qui n'en ont pas besoin car elles sont fortes libres indépendantes etc etc...
On passera sur la transformation de Luke jugée nihiliste et destinée à "émasculer le personnage", son sabre représentant une virilité qu'il rejette face à une femme qu'il juge trop forte pour lui pour qu'il arrive à garder une forme d'ascendant... Ou bien sur le pirate informatique dont j'ai oublié le nom joué par Justin Theroux (un acteur dont le patronyme a des origines françaises, québecoises en fait, pour un rôle de traître... Hmmmhmm, coïncidence ? :rolleyes::laugh:) qui serait destiné à démontrer l'absence de morale et d'idéal chez l'homme blanc même quand celui-ci aborde des vérités dérangeantes, en faisant in fine un ennemi comme les autres. Il représenterait d'après certains alt-righters des hommes comme Julian Assange ou Edward Snowden devenus, après avoir été encensés, des pions de la Russie Poutinienne.

Oui ça va loin !

Sauf que quand tu te mets à réfléchir de cette manière, c'est un prisme de lecture qui en devient crédible, du point de vue de notre Alt-right. Ajoutes un peu de sel, laisses mijoter, et paf, ça fait des chocapics et tu te retrouves avec une shitstorm, qui du fait de la porosité incroyable, que peu de gens mesurent mais qui est réelle, entre les idées de l'alt-right et un certain nombre de crispations sociales et médiatiques devenues très mainstream, et bien tu renforces un discours et tu lui adjoins même des suiveurs qui n'avaient aucune idée qu'ils pourraient s'y retrouver amalgamés.

Je tiens d'ailleurs à vous dire que vous seriez classifiés à l'alt-right par certains pour avoir simplement fait remarquer ce que vous faites remarquer dans ce topic ! C'est absurde, oui, mais nous en sommes là. On peut choisir de s'en affoler, j'ai préféré faire le choix d'en rire.

L'un des problèmes n'est pas que -certes- tout un tas de factions diverses interprètent les choses sous ces angles idéologiques de toutes eaux, mais que la rédaction des scénaris de tels films suive en partie nombre de ces codes. Certainement pas au degré que les divers critiques interprètent/surinterprètent, mais la chose est bien réelle, et nombre de scénaristes hollywoodiens, de même que nombre de cadres et décideurs de boîtes comme Disney (qui, ironiquement, sont souvent bien plus conservateurs: l'écriture est d'ultra-gauche à Hollywood, mais le management est voué au dieu dollar, et souvent assez à droite sur le plan sociétal), vu que pas mal des traits évoqués, et avant tout le casting lui-même (qui dicte plus le "contenu" des personnages, de nos jours, que le script), sont des "arguments" de vente (c'est "divers", donc c'est bon.... Oui, on en est à ce point). 

4 hours ago, Rochambeau said:

Je vais me faire trucider en le disant, mais vous ne trouvez que vous êtes trop otaku militaire (geek) pour la Guerre des Etoiles ?!

Je vous lis depuis un bout de temps, et lorsque que vous soulignez les défauts dans les nouveaux épisodes de la saga je ne peut-être marqué par le fait qu'on retrouve aussi ces mêmes défauts dans les première trilogie. Cette humour enfantin on le retrouve déjà dès les première minute du 4ème épisode avec R2D2 et C-3PO se baladant entre les tires de laser et autre bien d'autre scène ; ou bien les deus ex machina aussi étaient présent notamment Luc, qui n'avait aucune expérience en combat spatial, réussit à survivre face à des chasseur impériaux chevronné et détruire une station entière seul  ; ainsi que l 'incompétence dans les rang impériaux est aussi très dérangeant dès l'origine, cela est d'autant plus surprenant lorsqu'on connait la vivacité d'esprit de Palpatine ;  et chose qu'on oublie c'est que les discours féministes et  anti-racistes étaient aussi présent dans la  première trilogie etc ...

Là ou je suis totalement d'accord avec les critiques c'est le manque de challenge et d'épique dans cette nouvelle saga, et on ne peut pas dire que l'exploitation des personnages de Kylo Ren/Snoke/Hux suscite l'enthousiasme ... C'est un comble, quand on sait qu'ils sont (ou était :rolleyes: ) les principaux antagonistes.(Mais bon difficile de passer après Palpatine) 

Le point n'est pas tant dans le principe que dans sa quantification: évidemment, SW est un récit de fantasy version western/space opera, avec forts éléments de "suspension of disbelief" requis, une survalorisation des héros et un facteur "gros bill" important pour les personnages principaux. C'est un fait acquis que personne ne contestera. La question porte sur le degré auquel ces éléments sont poussés et la façon dont ces facilités de scénaris, multiplicateurs de force et deus ex machina potentiels impactent le cours des événements dans le récit, et le récit lui-même. Et là, je pense que beaucoup seront d'accord pour dire que, dans la nouvelle trilogie, on est pas du tout dans la même échelle d'abus de tels procédés que dans la première, à tel point que dans les derniers films, on a l'impression que le film, le récit, les personnages secondaires, le contexte général (l'Histoire en marche dans SW), les distances et le facteur temps (qui n'existent plus grâce à la "méthode" JJ Abrams), l'adversité (aussi inexistante).... Ne servent plus que de vague prétexte pour décorer un panégyrique dédié à la gloire de Mary Sue des personnages "choisis" du scénar (et à part Rey, plus quelques autres qui ont leur bref moment.... Et je suis pas sûr que Poe ou Finn fassent partie de ceux-là vu que le VIII les montre comme juste merdant tout). 

Oui la première trilogie employait aussi facilités et deus ex machinae, oui elle donnait un fort "facteur héros" aux persos principaux, mais pas à ce point: pas au point de pouvoir tout changer, tout gagner, tout le temps, surtout si tôt dans le récit. Qui plus est, il y avait PLUSIEURS personnages principaux, capables d'impacter lourdement le cours des événements (et d'être sympathiques/susceptibles de susciter l'identification à leur pomme) chacun à sa manière, souvent chacun de son côté, soit un récit moins "centralisé" sur un seul et créant une dialectique réelle entre persos. Une saine concurrence en quelque sorte, offrant plusieurs options de préférences légitimes aux spectateurs (ici, si vous n'êtes pas à fond dans Rey, vous êtes pour un second couteau minable/ridicule et/ou quelqu'un qui est juste de passage pour une scène ou deux). Et encore une fois.... Pas de méchant du même calibre (ou supérieur) que les héros, avec qui une vraie concurrence peut se créer, une tension se créer. 

Et accessoirement, malgré toutes les facilités et le niveau basique du scénario de la première trilogie, il y avait quand même une histoire, et elle était cohérente, tout en retenant un certain niveau de rapport avec un minimum de réalisme (toutes proportions gardées dans un truc de fantasy spatiale) sur le plan humain, sur certaines limitations (obstacles, contraintes, caractères). Pour résumer, oui, ce que tu dis est vrai sur la première trilogie, beaucoup des mêmes substances étaient présentes: mais comme on le sait tous, le poison n'est pas dans la substance, MAIS DANS LE DOSAGE. 

Edited by Tancrède
  • Like 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

 le poison n'est pas dans la substance, MAIS DANS LE DOSAGE. 

C'est ce que me dis aussi mon dealer :biggrin:

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'ai vu.

Je verrai les suivants en streaming, en dvd discount ou pas du tout, voilà.

Une bouse, tout simplement. Des scènes d'action mal torchées et n'ayant même pas l'ombre d'un suspens, un humour qui est visiblement là pour faire passer la pilule plus qu'autre chose et une flopée de personnages sans qu'aucun ne puisse avoir un début de relief pour aucun d'entre eux. Ça plus les arcs narratifs qui ne servent à rien... À tel point qu'on en vient presque à apprécier le quasi caméo de Benicio Del Toro qui incarne l'unique personnage à ne pas être totalement unidimensionnel (et encore...).

Le discours sur les marchands de canon est consternant d'immaturité.

La seule scène visuellement marquante est cet éperonnage...

 

Ce film a couté 200 million de dollars.

Dans la même enveloppe budgétaire, il a été possible de tourner deux saisons de The Expanse (6 millions/épisode x23 = 138 M$) et les 7 premiers épisodes de ST Discovery (environs 8M$ x 7 épisodes soit environs 56 M$), à titre de comparaison pour trois œuvres cinématographiques de SF contemporaines.

Et c'est une comparaison en budgets bruts ne comprenant pas les frais de marketing...

Edited by Chronos
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis allé le revoir, en famille cette fois-ci et le film ne passe vraiment pas l'épreuve: j'étais très mitigé à la sortie de la première vision et j'ai trouvé le film catastrophique cette fois-ci. Certes la facture est belle mais quel script et écriture bidon: après deux films, il ne reste qu'un champs de ruines avec des personnages sans enjeux, inintéressants. De plus, il n'y a pas de dynamiques entre les factions et les personnages.

L'arc Finn/Rose est absolument inutile et ennuyeux à balancer des aphorismes d'enfants de 2 ans. Rose est nulle, Finn pareil. Ne parlons pas de l'humour, dont le résultat est de ridiculiser tout le film en vitrifiant tout intérêt dramatique.

Le Premier Ordre passe pour une organisation de pacotille et pathétique qui ne suscite aucune crainte. Enfin, le PC sous-jacent est vomitif. J'ai donné trop d'argent à une bouse et pire, je blackliste Rian Johnson: commettre un tel film est stigmatisable. Comme il est scénariste il est entièrement responsable malgré la très belle réalisation et fabrique.

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je l'avais dit à la sortie de l'épisode VII, le problème de cette nouvelle trilogie est de, scénaristiquement, n'avoir aucun enjeu. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben justement, dans l'Univers Étendu, il y avait cent cinquante histoires potables à utiliser. Mais bon, autant miser sur les Porgs.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens à l'instant du film

Mise à part un traitement de la Force plus complexe, un Mark Hamill que j'ai trouvé très bon et la relation Kylo/Rey, le reste ça ne vole franchement pas haut, sans parler de Leia en mode Superman

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un bon twist final aurait été que Kylo Ren repasse du côté "lumineux" et Rey passe du côté Obscur.

Boum dans ta gueule le spectateur :mechantc:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et on aurait eu droit à un plan serré sur l’œil rougeoyant du Porg maléfique, le dernier vrai Seigneur Noir des Siths ?

Enfourche son bantha à réaction et fuit vers Bespin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,893
    Total Topics
    1,316,845
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries