Sign in to follow this  
Kiriyama

Expériences "scientifiques" à des fins militaires

Recommended Posts

Bonjour, 

Le film L'Echelle de Jacob a ravivé ma curiosité pour les expériences menées par les États-Unis (mais pas que) sur ses soldats, mais aussi civils. 

En faisant quelques recherches j'ai trouvé divers exemples. 

On trouve un peu tout et n'importe quoi sur divers sites internet, à prendre avec des pincettes donc, mais ça semble quand même recouper des choses que l'on sait déjà. 

Outre le désormais célèbre MKUltra (d'où vient ce nom ?), j'ai aussi trouvé :

  • Albert Kligman souhaitait durcir la peau humaine à des fins militaires. Naturellement, lorsqu'il a fallu faire des tests, il s'est tourné vers les prisonniers. S'en suit alors une série d'injections de divers produits chimiques qui a formé des cloques, infligé des cicatrices permanentes ainsi que de graves brûlures à ses cobayes.
  • Les hommes-singes d’Ilya Ivanov. Ilya Ivanov était un éminent biologiste russe spécialisé dans l’insémination artificielle et l’hybridation animale. En 1910, au congrès mondial de zoologie de Graz, Ivanov évoqua la possibilité de passer à l’étape supérieure : la création d’un hybride homme-singe. Soutenu par le gouvernement soviétique, qui souhaitait promouvoir le Darwinisme au détriment de la religion, Ivanov insémina 3 femelles chimpanzé avec du sperme humain .A sa grande déception, toutes les tentatives furent infructueuses. Il décida alors de pratiquer l’opération inverse, en fécondant des femmes avec de la semence de singe, mais les autorités coloniales s’y opposèrent. De retour en Union Soviétique, Ivanov n’abandonna pas ses ambitions. En 1929, avec le support de l’Association des Biologistes Matérialistes, il put reprendre ses projets d’hybridation, et il rechercha des femmes prêtes à se faire inséminer. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il reçut plusieurs lettres de volontaires, mais l’expérience ne put jamais être menée à bien : le seul singe mature qui était à la disposition d’Ivanov mourut d’une hémorragie cérébrale avant le début des essais. En 1930, suite à des remous politiques qui affectèrent les institutions scientifiques russes, Ilia Ivanov fut arrêté puis exilé à Alma Ata, où il travailla pour l’institut kazakh de zoologie. Il y mourut deux ans plus tard, sans jamais avoir accompli son idée fixe.
  • En 1943, la NAVY a expérimenté du gaz moutarde sur ses hommes.
  • A la fin des années 40, des femmes enceintes ont été exposées à des radiations dans le but d'étudier les effets sur les fœtus en cas de guerre nucléaire. 
  • En Afrique du Sud, un programme pour combattre l'homosexualité dans l'armée a été mis en place entre 1971 et 1989. Les homosexuels identifiés (souvent à partir de confessions faites à des aumôniers militaires, étaient envoyés dans un hôpital près de Pretoria appelé Ward 22. Les victimes y ont été soumises à des castrations chimiques et à des chocs électriques, destinés à les "guérir". Jusqu'à 900 homosexuels, principalement des 16-24 ans qui effectuaient leur service militaire, ont été soumis à des chirurgies forcées de "réaffectation sexuelle". Les hommes ont été chirurgicalement transformés en femmes contre leur volonté, puis renvoyés à la vie civile, la réaffectation sexuelle souvent incomplète, et sans les moyens de payer les traitements hormonaux pour maintenir leur nouvelle identité sexuelles. Le chef de ce projet, le Dr Aubrey Levin, est devenu professeur clinique à l'Université de Calgary.
  • Le terrible exercice  nucléaire Snejok (boule de neige) du 14 septembre 1954 à 09h33. un bombardier soviétique Tu-4 lâcha une bombe atomique de 40 kilotonnes (170 tJ) d’une altitude de 8 000 mètres. La bombe explosa à 350 mètres au-dessus du centre d’essai de Totskoïe, à 13 km de Totskoïe  Au cours de l'exercice, plus de 45 000 personnes furent délibérément exposées aux terribles radiations. Il s'agissait de la 270e division d'infanterie, de 320 avions, de 600 chars et de 600 véhicules blindés de transport de troupes. Les soldats savaient qu'il y aurait un exercice militaire normal, avec une explosion nucléaire fictive et que ce serait filmé. Les militaires ne reçurent pas d'équipement de protection. Le ministre de la Défense adjoint Gueorgui Joukov fut témoin de l’explosion depuis un bunker nucléaire souterrain. Les avions reçurent l’ordre de bombarder le site de l'explosion cinq minutes après l'explosion, et trois heures plus tard (après la délimitation de la zone radioactive) les véhicules blindés reçurent l’ordre de prendre une zone hostile après une attaque nucléaire.
  • L'exercice militaire du site de Semipalatinsk le 10 Septembre 1956, où 1.500 soldats soviétiques sont largués à 600-1000 mètres de l'épicentre d'une explosion nucléaire et y simuleront une bataille.
  • Sous Lénine est créé en Union soviétique le laboratoire des poisons - également appelé Laboratoire 1, Laboratoire 12 ou Kamera - dont le but était de créer des poisons indécelables. Ses créations seront testées sur des prisonniers qui décèderont systématiquement lors des expériences. 

Pour l'expérimentation de LSD sur les soldats américains pendant la guerre du Vietnam je n'ai rien trouvé de fiable, mais des expériences de ce genre ont été menées sur des soldats aux États-Unis. 

 

 

Edited by Kiriyama
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kiriyama a dit :

MKUltra (d'où vient ce nom ?)

La CIA utilise un système de mots-code avec deux lettres pour un thème (je crois que chaque branche a les siennes, mais je n'ai jamais vu ca dit explicitement), suivi d'un mot qui devrait être choisi aléatoirement. Dans les câbles internes, tout est attaché et en majuscules. Chaque mot-code pouvant désigner un programme, une opération, une personne, un lieu, etc.

TPAJAX : l'opération pour renverser Mossadeqh en Iran en 1953.

JMTIDE : la base près de Puerto Cabezas au Nicaragua d'où sont partis les navires et avions du débarquement de la baie des Cochons.

CKGULL : Ryszard Kukliński, l'agent de la CIA dans l'armée polonaise (Gull, goéland, a été choisi parce que Kukliński aimait la mer).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La plupart de ce genre d'expériences date des années 40 à 70.

Est-ce qu'il n'y a plus rien eu du même tonneau depuis ?

Maintenant avec les moyens de communication actuels (portable, internet...) cacher ce genre de pratique serait nettement plus difficile. 

Edit : j'ai mis à jour la liste plus haut avec un programme sud-africain complètement dément. :blink:

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que l'on évoquait il y a x années les exercices américains et soviétiques de ce type ayant lieu dans les années 1950.

Marines au Nevada en 1952 :

Exercise_Desert_Rock_IV_(Tumbler-Snapper

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, il y a eu quelques cas de soldats exposés à des radiations. Pour la France les soldats qui s'étaient constitués parties civiles lors de procès ont tous été déboutés. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais que sur l'île de la Renaissance il y a déjà eu des accidents, mais rien d'intentionnels. 

Le KGB aurait aussi testé divers poisons sur des prisonniers. Mais rien de très officiels comme sources. 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a eu des projets eugénistes en Nouvelle-Zélande des années 20 jusqu'à la fin des années 80.

Un reportage à lire ici.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

De nos jours, la nouvelle frontière est le clonage et l'ingénierie génétique.
J'ai bien vu passer quelques divagations sur le "durcissement" des astronautes contre les radiations solaires et cosmiques d'un voyage vers Mars.
On pense tout de suite aux applications sur des soldats résistants aux radiations nucléaires.
Si c'est expérimenté dans quelque centre secret au fin fond de la Chine, ou aux Etats-Unis, ce ne sera probablement pas connu avant quelques dizaines d'années.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

De mémoire, il s'agissait de traitements chimiothérapiques induisant des modifications épigénétiques contrôlées chez des adultes. L'idée ressort de temps en temps, ce n'est peut-être pas absurde techniquement, mais cela peut être bien périlleux à justifier d'un point de vue éthique sur des individus sains, hors traitement médical (risques de dégénérescence en cancer ? transmission héréditaire ?, etc.).

 

Edited by WizardOfLinn

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une autre expérience, mais la source n'est pas très fiable :

En 1942, le biochimiste Edward Cohn injecte du sang de bœuf à 64 prisonniers pour une expérience de la NAVY. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

Après quelques recherches, je confirme que le "laboratoire des poisons" du NKVD a vraiment existé.

Egalement appelé Laboratoire 1, Laboratoire 12, et Kamera, on y a testé différents poisons sur des prisonniers. 

Son directeur, le professeur Grigori Moïssevitch Maïranovski sera arrêté lors de la déstalinisation pour… "possession de poisons" !

Relâché, il mourra en 1961. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,488
    Total Members
    1,550
    Most Online
    VilGredin
    Newest Member
    VilGredin
    Joined
  • Forum Statistics

    20,848
    Total Topics
    1,301,739
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries