Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le franc suisse et l'euro


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

Je cherche à comprendre un mécanisme économique.

Le franc suisse est devenu "fort", ce qui fait qu'il est quasi à parité avec l'euro, ce qui a fortement augmenté le coût des achats en Suisse.

J'ai cru comprendre que l'idée d'aligner son cours sur celui de l'euro venait du fait que le taux bas du franc était créé par l'achat massif d'euros par la banque fédérale suisse et que ce n'était plus faisable.

Mais en quoi il faut acheter des euros pour garder un franc suisse bas ?

Un grand merci !

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Kiriyama a dit :

Bonjour,

Je cherche à comprendre un mécanisme économique.

Le franc suisse est devenu "fort", ce qui fait qu'il est quasi à parité avec l'euro, ce qui a fortement augmenté le coût des achats en Suisse.

J'ai cru comprendre que l'idée d'aligner son cours sur celui de l'euro venait du fait que le taux bas du franc était créé par l'achat massif d'euros par la banque centrale européenne et que ce n'était plus faisable.

Mais en quoi il faut acheter des euros pour garder un franc suisse bas ?

Un grand merci !

Erreur, c'est la Banque Fédérale Suisse qui a acheté en quantité de l'Euro ... Et non l'inverse.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Oui, j'ai écrit trop vite. 

Je corrige mon message.

Mais pourquoi devoir acheter des euros pour faire baisser le franc suisse ? On rend l'euro "plus rare" en l'achetant en grande quantité, mais pourquoi est-ce que mécaniquement ça fait baisser le cours du franc ? 

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Kiriyama a dit :

Oui, j'ai écrit trop vite. 

Je corrige mon message.

Mais pourquoi devoir acheter des euros pour faire baisser le franc suisse ? On rend l'euro "plus rare" en l'achetant en grande quantité, mais pourquoi est-ce que mécaniquement ça fait baisser le cours du franc ? 

En fait la Banque Centrale de Suisse émet de la monnaie (des francs suisses tout nouveaux, tout beaux) et les vend sur le marché des changes contres des Euros. La vente des francs suisses (devenus moins rares et plus facilement disponibles sur le marché) fait baisser normalement le cours de change. L'impact sur l'Euro lui-même est faible car c'est une monnaie (comme le dollars US) très commune.

La conséquence, c'est que la BNS accumule alors dans son bilan des Euros. Ces interventions sur le marché sont tolérées jusqu'à un certain point par les autres pays, mais il y a une limite au delà de laquelle le pays est considéré comme "manipulateur de change" et s'expose à des rétorsions (des Etats-Unis en particulier).

  • Like 1
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

20 hours ago, Kiriyama said:

En tout cas l'effet de l'arrêt de cette politique s'est tout de suite fait sentir. 

Un truc qu'il faut comprendre c'est que si je suis français et que je veux acheter un truc en suisse.

- je doit acheter de l'argent suisse ... en le troquant contre de l'argent que j'ai ... ici des euro. acheter de l'argent suisse si tout le monde fait pareil, ça le renchéri. En fait le vendeur d'argent suisse sais que j'ai besoin de cette argent pour faire mes affaires, et donc essaye de me le vendre le plus cher possible.

- ensuite je dépense cette argent suisse pour acheter une montre ... ce qui a tendance a faire monter le prix des montres en suisse si tout le monde fait pareil.

Si la suisse exporte beaucoup ... les clients sont obligé d'acheter beaucoup de monnaie suisse pour ensuite acheter beaucoup de produit suisse.

Quand la suisse importe c'est l'inverse.

Résultat les pays massivement exportateurs voient normalement le monnaie monter, et donc leur prix monter.

Pour limiter ça - le renchérissement de la monnaie et donc des prix vu de l'étranger - ... les banques suisses - la banque centrale surtout - peuvent faciliter l'acheter de monnaie suisse en en vendant a bon marché.

Cette baisse "manuelle et forcée" des cours d'une monnaie c'est ce qui est reproché à la Chine... qui, alors que massivement exportatrice, ne voit pas sa monnaie se renchérir massivement.

C'est aussi l'escroquerie allemande qui massivement exportatrice ne voit pas sa monnaie grimper ... parce que sa monnaie n'est pas la sienne ... et que d'autres importateurs la tire vers le bas.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dans le registre on peut voir l'exemple du dollars lorsque les USA ont commencé à émettre massivement de la dette, donc du dollars avec le point crisique du début des années 70.

La structure de leur impérium coutait toujours plus cher à maintenir quand bien même leur part dans la production mondiale se rétrécissait toujours suite au rattrapage effectué par les économies européennes et japonaises lors des décennies 50-60.

Il fallait trouver un moyen de stimuler fortement la demande en dollars pour maintenir sa valeur face à l'offre considérable que leur émission de dette proposait au marché. Ce stimuli a pris la forme de l'obligation d'acheter du pétrole en dollars. C'est à cette même période que la première crise pétrolière a permis une forte augmentation du prix du pétrole (x4 pt être) et donc une très forte augmentation de la demande en dollars, maintenant ainsi relativement bien sa valeur.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Kiriyama a dit :

Mais si une monnaie devient trop faible, il n'y a pas un risque d'inflation ? 

Si, de 2 manières :

- "inflation importée" par le renchérissement des importations (surtout si on importe beaucoup)(et encore plus si on n'importe pas dans sa propre monnaie)

- inflation consécutive à une forte croissance économique tirée par la compétitivité, si la dévaluation produit une forte croissance par hausse des exportations et/ou baisse des importations.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Citation

 

Qu’est-ce que l’inflation, la déflation, la désinflation, la stagflation et la reflation ?

Inflation, déflation, stagflation, désinflation, reflation… Tous ces mots de l’économie qui sous-tendent la notion d’inflation se bousculent et finissent par créer une certaine confusion. Et si nous remettions de l’ordre dans tout ça.

Commençons par redéfinir la notion d’inflation. On parle souvent d’inflation quand les prix ont tendance à augmenter. Ce calcul se fait sur base d’échantillons de produits achetés régulièrement par les ménages. On calcule ainsi régulièrement l’évolution du coût de ce panier, et l’on observe l’augmentation ou la diminution de son prix. On en dégage un pourcentage qui est celui de l’inflation (ou de la déflation si les prix reculent). Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement? S’il y a de l’inflation, cela signifie qu’avec le même salaire, on ne peut plus acheter autant de biens qu’auparavant. En matière de placement, on parle d’érosion monétaire et on préfère parler de taux réels, soit des taux de rendement nominaux diminués du taux de l’inflation.

La déflation est une inflation négative. La déflation provoque une baisse des prix qui incite à reporter ses dépenses dans le futur. On parle de déflation lorsque les prix diminuent de façon généralisée et continue. La déflation inciterait les consommateurs à reporter dans le futur leurs achats en espérant pouvoir profiter de cette baisse généralisée et continue des prix, ils espèrent payer moins chers demain leurs achats. Certains grands groupes spécialisés dans le commerce perdent ainsi des parts de marché. Par ailleurs, cette situation laisse peu de possibilité aux entreprises pour augmenter leurs marges. Le climat économique devient incertain. Il y a aussi la crainte de perdre son emploi qui freine la consommation. Les contrats de travail proposés aux jeunes sont de plus en plus souvent à durée déterminée, ce qui freine aussi les dépenses de biens à long terme.

La désinflation n’est, quant à elle, pas une déflation. La désinflation signifie que l’on est en période d’inflation mais que cette inflation, en restant positive, diminue. La désinflation caractérise donc une situation de décélération de l’inflation, une baisse du rythme de l’augmentation des prix.

La notion de stagflation fait état d’une situation économique sans croissance économique mais avec de l’inflation.

Et la reflation ? La reflation est un terme qui exprime la reprise de l’inflation après une période de déflation. Cette relance de l’inflation se fait par la mise en place de certains instruments de politique économique comme, par exemple, par l’augmentation de la masse monétaire et par la réduction de la fiscalité ou encore par la baisse des taux d’intérêt. L’injection monétaire vise à doper l’économie. La reflation peut s’avérer très onéreuse pour les Etats, surtout si la reflation se fait par diminution des impôts.

 

Source: Moneystore.be

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Lame a dit :

On parle souvent d’inflation quand les prix ont tendance à augmenter. Ce calcul se fait sur base d’échantillons de produits achetés régulièrement par les ménages.

Il existe d'autres mesures : par exemple le Billion Prices Index, basé sur l'analyse de myriades de prix d'articles vendus en ligne.

En outre les définitions oublient les prix des services, qui sont probablement pris en compte (s'ils ne le sont pas, on n'a pas le reflet correct de la structure des dépenses).

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...