zx

La guerre économique USA vs UE / Canada / Chine

Recommended Posts

cela montre une chose,  tu signes quelque chose avec les USA après des semaines,mois,années de négociation, le lendemain c'est dénoncé,  la parole ou signature US ne vaut plus rien,

quand à négocier quoi que ce soit pour obtenir un accord, vu la crédibilité, tu oublis de fait, ce n'est que plus du papier toilette.

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Castor a dit :

En fait, quelle sont effectivement les traités ou accords que Trump à déchiré ?

Chez lui-même ou à l'international ?

Nannn ... Je blague ... :biggrin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

Chez lui-même ou à l'international ?

Nannn ... Je blague ... :biggrin:

les deux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Ciders a dit :

Diplomatie et mauvaise foi, ce n'est pas synonyme ? Dans tous les cas, ce sont des ahuris de première. Ils n'ont pas encore compris que leur parole ne valait plus rien ? Les Nord-Coréens partaient déjà avec un a priori négatif, que va-t-il se passer maintenant ?

Il va signer bien sûr pour montrer que lui avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un peu HS sur ce fil économique, si ça intéresse du monde, je continue sur le fil "Politique étrangère des USA"

Pour être honnête, la politique étrangère de Trump est conforme à ses discours de campagne
(sauf pour le côté déclarer la guerre commerciale à la Chine qui est en pause / ou très faible).

Et je dois lui reconnaître au moins une qualité.
Il est constant dans son discours.

Voici sa profession de foi de 1987 (il y a 31 ans) sur la défense et le commerce, parue dans le NY Times (payé 100k$ de l'époque pour ça), et qui annonçait son entrée dans la politique:

Remplacer le Japon par la Chine, et c'est exactement le même couplet qu'il nous sert sur :
"nos alliés nous exploitent, et nous saignent à blanc. Travailleurs, travailleuses, révoltez-vous" (*)

Bien sûr, du point de vue des cibles (les "alliés"), nous n'avons pas forcément le même point de vue...

(* oops, je me suis planté avec le discours d'Arlette L.
Désolé :tongue:)

original-12123-1436563121-15.png?downsiz

 

Sources :

https://www.buzzfeed.com/ilanbenmeir/that-time-trump-spent-nearly-100000-on-an-ad-criticizing-us?utm_term=.voO12mmGD#.vbw0eOOjy

https://www.nytimes.com/1987/09/02/nyregion/trump-gives-a-vague-hint-of-candidacy.html

https://apnews.com/05133dbe63ace98766527ec7d16ede08

 

 

 

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎04‎/‎03‎/‎2018 à 15:32, Tancrède a dit :

Non, c'est une mesure d'avertissement (si elle est passée, mais simplement menacer de le faire va avoir un effet) "chirurgicale" valant message auprès de personnes ciblées, ici 3 spécifiquement: Paul Ryan, Speaker de la Chambre (Harley Davidson a son siège dans le Wisconsin dont il est un élu: il semble que ce soit même la circonscription à côté de la sienne), Nancy Pelosi, chef de la minorité à la Chambre (Levi's a son siège en Californie) et Mitch McConnell, leader de la majorité au Sénat (élu du Kentucky, où l'industrie du Whisky/Bourbon règne). Sur des trucs aussi précis, c'est plus facile à passer politiquement dans un laps de temps très court et sans trop réfléchir ou soigner le dossier, et tout le monde est d'accord pour dire que c'est un coup de semonce qui sera clairement compris, histoire de montrer qu'il y aura effectivement des conséquences SI les changements tarifaires annoncés commencent à prendre forme. C'est juste le stade avant le début de vraies représailles. 

Bon, d'un côté Trump taxe des productions stratégiques: acier, voiture, etc... De l'autre, l'UE taxe mollement des produits mineurs tels que le beurre de cacahuète et dépose des plaintes à l'OMC.

Si le but de l'UE était de lancer une sommation, c'est un bide: Les journalistes du monde entier ont immédiatement fait la comparaison entre les mesurettes de l'Europe et les réactions musclées du Canada et du Mexique. Autant dire qu'on fait rire aux USA et partout dans le monde.

Je pense plutôt que la faible réaction de l'UE est la conséquence de sa position géopolitique:

1° L'UE est affaiblie par les sanctions économiques contre la Russie et essaye de se battre le moins possible contre les USA. Faute de pouvoir pratiquer l'ahimsa, elle réagit mollement en espérant qu'une opportunité de paix économique se présentera.

2° Au moins une partie des Etats membres considèrent l'OTSC comme une menace et ne veulent pas rompre complètement et définitement leurs liens avec le protecteur américain.

3° Les mandataires européens espèrent toujours négocier le TAFTA, qu'ils perçoivent comme un impératif de survie, ce qui suppose de ne pas dégrader durablement et plus qu'elles ne le sont déjà les relations entre l'UE et les USA. L'Amérique post-Trump méprisait l'Europe mais ses dirigeants étaient favorables à la création d'un marché transatlantique. Les dirigeants de l'Amérique post-Trump le seront-ils si leurs électeurs perçoivent l'UE comme une nouvelle Union soviétique.

En sus, n'oublions pas que le cadre institutionnel de l'UE est une organisation supranationale économique et non un Etat-continent aux moyens diversifiés. Les mandataires européens ne savent (et ne veulent pas) faire grand chose d'autre que privatiser, déréguler, déposer des plaintes, pratiquer le lobbying, etc... C'est leur stratégie génétique, stratégie logique dans la conduite d'un processus d'intégration anarcho-capitaliste plutôt que fédéral. Les réponses protectionnistes n'entrent pas dans l'ADN des institutions européennes: Pour s'en convaincre, rappelons-nous par exemple les traités inégaux acceptés par l'Union dans le cadre de l'OMC.

Autant dire que les vraies représailles européennes risquent de demander un certain temps de préparation et quelles seront d'avantages assimilables à un acte de désespoir car une réelle volonté de remporter la guerre économique.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème et que les pays européens ne sont pas d'accord entre eux du fait de leur intérêts individuels, tout le problème du manque d'une europe politique. Donc Trump va cogner et l'Europe encaisser et tendre l'autre joue, malheureusement.

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎07‎/‎04‎/‎2018 à 17:45, koojisensei2 a dit :

Malgré le déficit abyssale des américains vis a vis des chinois, si une vrai guerre commercial venait a éclater, je ne suis pas du tout sur que les américains s'en sortirai mieux que les chinois. Il y a 2 choses qui ne sont pas indiqué dans ces chiffres.

Une bonne partie des exportations chinoises ne sont pas totalement fabriqué par la Chine. Tu prend un teléphone portable par ex, en fait, c'est juste assemblé en Chine. La Chine ne prend qu'un tout petit plus value dessus et la grande majorité du prix viennent des composants qui sont importé de l'etranger. Ce qui explique d'ailleur pourquoi la Chine a des déficits chroniques avec des pays comme le Japon ou la corée qui fournissent énormément de pièces dans la fabrication.
un iphone vendu sur le marché us est considéré comme importé de chine alors que la Chine ne prend qu'une part minime des bénéfices par exemple
Surtout, il ne faut pas négligé que même si le coût d'un produit made in china augmente de 20-25%, dans l'ensemble, les américains continuerons a acheter chinois car il n'y a pas d'alternative à court terme. Ex, faire un choix entre un clavier made in china qui coute 12€ au lieu de 10€ et un clavier made in France qui coute 30€, le consommateur continuerons a acheter le clavier chinois à moins de prendre un clavier thailandais qui coute 11€.
En d'autre terme, la perte serai sans doute minimum pour la Chine mais il y aucun avantage pour les états-unis.

D'autre part, si jamais la guerre s'intencifiait, je parierai que le gouv chinois prendrait des mesures plus ou moins officieux contre les firmes us qui sont implanté en Chine et il y en a beaucoup
tandis que dans l'autre sens, honnetement, je ne vois pas bcp de firme chinois qui ont autant d'intérets sur le marché US. Il suffit de voir le nombre de starbuks, de mcdo, de voiture américains qui sont sur le marché chinois. Les fimes américains gagnent bien plus que les 300 ou 500 milliards de dollars sur le marché chinois ( rien qu'apple a realisé pres de 18 milliards en 1 trimestre ).
 

Remarque qu'on peut faire la même remarque pour le reste de la planète: la majorité des pays sont interdépendants et ceux qui font exception tirent difficilement leur épingle du jeu.

De ce point de vue, je pense que la puissance de tout acteur de cette guerre économique est le produit de son autarcie et de ses liens économiques.

Les USA sont assez autarciques au plan énergétique et ont satellisé un plus grand nombre de marchés nationaux que la Chine. Mais la Chine est plus résiliente, bien mieux implantés que les USA en Afrique et développe ses relations avec les brics et la plupart des acteurs économiques majeurs que les USA se mettent à dos pour le moment. La Chine a de plus en plus de fonds quand les USA ont de plus en plus de mal à en trouver.

Je pense que le point d'équilibre du conflit est la capacité de financement des USA. Si les USA réussissent à conserver leur apport financier, ils gagneront pour un temps. Sinon, la Chine prendra l'ascendant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, zx a dit :

Le problème et que les pays européens ne sont pas d'accord entre eux du fait de leur intérêts individuels, tout le problème du manque d'une europe politique. Donc Trump va cogner et l'Europe encaisser et tendre l'autre joue, malheureusement.

L'Union européenne est effectivement moins unie que l'Union africaine ou l'UNASUR et à moins de potentiel à évoluer en fédération-continent que ces deux organisations. C'est la conséquence de l'extrême diversité des Européens qui ne se sont pas unis de leur plein gré mais sous la contrainte des USA/par crainte de buter sur des barrières douanières/pour cause de mise au ban de l'humanité/par manque d'argent/par crainte d'un retour de l'URSS/pour faciliter l'adhésion à l'OTAN, etc...

Il faut toutefois apporter une précision: les pays européens restent majoritairement atlantistes même si l'eurasisme progresse. Les pays européens sont dans la situation inédite de pays satellites qui se retrouvent en conflit avec un hégémon désiré par les dirigeants. Càd un hégémon dont on est devenu de plus en plus dépendant.

L'irrationnalité de l'Europe, ce de n'avoir jamais su opter pour les deux seuls choix rationnels dès lors que le ralliement à la Russie était exclu: soit développer une Europe puissance en réduisant les dépendance de l'Europe aux USA et à la Russie, soit déposer la dépendance des USA à l'Europe puis déposer une demande d'adhésion qu'ils n'auraient pu rejetter. Il est évident que seul la première option était réalisable mais au prix d'une réflexion stratégique intense et d'un grand pragmatisme sans compter que l'impossibilité d'adhérer aux USA était une réalité trop pénibles à admettre pour beaucoup de politiciens européens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Castor a dit :

En fait, quelle sont effectivement les traités ou accords que Trump à déchiré ?

A priori, pour le moment, il y en a deux : 

  • l'accord de Paris sur le climat;  
  • l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien;

A noter qu'en 2002, W. Bush a également retiré les USA du traité ABM, conclu dans les années 70 avec la Russie. C'est peut-être un truc de Républicain américain ce genre de décision? :tongue:

il y a 17 minutes, Lame a dit :

Bon, d'un côté Trump taxe des productions stratégiques: acier, voiture, etc... De l'autre, l'UE taxe mollement des produits mineurs tels que le beurre de cacahuète et dépose des plaintes à l'OMC.

Si le but de l'UE était de lancer une sommation, c'est un bide: Les journalistes du monde entier ont immédiatement fait la comparaison entre les mesurettes de l'Europe et les réactions musclées du Canada et du Mexique. Autant dire qu'on fait rire aux USA et partout dans le monde. (…)

Comme ça à déjà été expliqué, l'UE cible ses représailles. Parmi les produits mineurs, il y a par exemple les Harley-Davidson, parce que le siège de la societé se trouve dans la circonscription d'un membre important du Congrès.

Ensuite les sanctions tant européennes que canadiennes sont proportionnelles à la valeur des échanges concernés, afin de suivre les règles de l'OMC.  En matière d'aluminium et d'acier, il se trouve que le Canada s'avère plus menacé que nous. Si Trump s'en prend aux automobiles, on ça. changer d'ordre de grandeur :ph34r:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎10‎/‎06‎/‎2018 à 09:29, Ciders a dit :

Je ne comprends pas comment on peut se prétendre un homme d'affaires si c'est pour avoir une parole qui ne vaut pas la salive utilisée pour la donner. C'est assez inconcevable.

Tout dépend de ce qu'on appelle un homme d'affaire: Du point de vue ferengi (ou de l'Ecole de Chicago), Trump est un homme d'affaire tout à fait respectable.

Et puis gardons à l'esprit que Trump s'est enrichi à coup de promesses non tenues à des investisseurs naïfs et en vendant son nom comme une marque. C'est un escroc, pas un génie de la finance ou du commerce.

Il y a 9 heures, Lezard-vert a dit :

il va falloir s'attendre bientôt à ce que les MARVELS débarquent rétablir l'ordre à Toronto ou à Berlin dans le prochain Opus !

J'ai discuté hier avec une américaine moyenne  .... elle donnait tout à fait raison à Trump ....  dans ce pays ils doivent se persuader que le Monde leur doit tout et que tout leurs problèmes c'est la faute des autres..... Ca va être dur pour eux le retour aux réalités.

Je ne pense pas que ton Américaine moyenne représente l'opinion de la majorité des Américains puisque Trump a été élu par une majorité de grand électeurs...issues d'une minorité d'électeurs de base: c'est un travers possible d'un scrutin majoritaire indirect par circonscription.

Néanmoins, cela fait longtemps que les Américains clament que ce qui est bon pour les USA est bon pour le monde. Quels sont les alliés que les USA n'ont pas poignardés dans le dos, envahis ou bombardé? Est-ce avec Trump que les Américains ont commencé à mépriser l'Europe? Les dirigeants européens, en particulier ceux des institutions européennes, sont responsables de la situation de l'Europe. Ils ont laissé passé de nombreuses opportunités comme une rapprochement avec la Russie sous Boris Eltsine.

Les USA auront peut-être un dur retour de bâton mais c'est l'Europe qui en bavera le plus faute de pouvoir et vouloir se réaligner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Nicks a dit :

Ce pourrait être le moment de discuter d'un nouveau système monétaire international avec les BRICS. Là, on ferait très très mal aux Etats-Unis (avec possibilité de fuite en avant guerrière de leur part, ce n'est pas exclu). Les chinois étant gorgés de bons du trésor ricains, faudrait bien entendu qu'ils prennent le temps, comme ils l'ont d'ailleurs commencé, de se prémunir contre une dégringolade du dollar. Mais dans un premier temps, relancer le processus de discussion autour d'une nouvelle monnaie de réserve, suffirait probablement comme coup de semonce. Mais bon, tant qu'on considère les américains comme les gentils, on leur servira de paillasson et on sera les grands perdants car Chine et Russie se débrouillent eux, merci pour eux.

Effectivement: Les USA, c'est du passé. Si l'Europe veut s'intégrer dans le monde moderne, elle doit réduire sa dépendance aux USA et se rapprocher des brics.

Ce qui suppose une plus grande unité entre les Européens, donc un rapprochement entre les institutions et les Européens, donc l'abandon des projets anarcho-capitalistes au profit de coopération entre Etats.

Il est hélas plus probable que les pays européens se divisent entre atlantistes et eurasistes au lieu de développer une véritable Europe puissance. Comme dit plus haut, le plus gros retour de bâton sera pour les Européens, par pour les USA en dépit des excès trumpiens.

il y a 25 minutes, Desty-N a dit :

Comme ça à déjà été expliqué, l'UE cible ses représailles. Parmi les produits mineurs, il y a par exemple les Harley-Davidson, parce que le siège de la societé se trouve dans la circonscription d'un membre important du Congrès.

Ensuite les sanctions tant européennes que canadiennes sont proportionnelles à la valeur des échanges concernés, afin de suivre les règles de l'OMC.  En matière d'aluminium et d'acier, il se trouve que le Canada s'avère plus menacé que nous. Si Trump s'en prend aux automobiles, on ça. changer d'ordre de grandeur :ph34r:

Oui, les représailles européennes sont ciblées mais c'est par modération et non par efficacité. Par modération, par l'Europe anticipe l'après-Trump.

Au détriment de son image car il est indéniable que l'UE donne une image de faiblesse et non de subtilité.

Franchement pas par efficacité si l'on compare les résultats des représailles européennes avec celles des pays de l'Alena. C'est clairement en ciblant tous les Américains et les membres du Congrès que l'on obtiendra des résultats...

...ou en changeant notre fusil d'épaule et en arrêtant de confondre européisme et atlantisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, Desty-N a dit :

A priori, pour le moment, il y en a deux : 

  • l'accord de Paris sur le climat;  
  • l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien;

A noter qu'en 2002, W. Bush a également retiré les USA du traité ABM, conclu dans les années 70 avec la Russie. C'est peut-être un truc de Républicain américain ce genre de décision? :tongue:

Comme ça à déjà été expliqué, l'UE cible ses représailles. Parmi les produits mineurs, il y a par exemple les Harley-Davidson, parce que le siège de la societé se trouve dans la circonscription d'un membre important du Congrès.

Ensuite les sanctions tant européennes que canadiennes sont proportionnelles à la valeur des échanges concernés, afin de suivre les règles de l'OMC.  En matière d'aluminium et d'acier, il se trouve que le Canada s'avère plus menacé que nous. Si Trump s'en prend aux automobiles, on ça. changer d'ordre de grandeur :ph34r:

 

Perso je pense que dans ces 2 traités le seul avec lequel il se torche vraiment c'est l'accord de Vienne.
Celui sur le nucléaire Iranien, du coté américain il était fortement lié à la volonté présidentielle d'Obama ce qui était un peu léger après son départ et dépendant d'un nouveau président qui pouvait ne pas partager sa vision.

Pour les sanctions européenne je suis un peu perplexe quant a leurs applications effective. Mis a part le Bourbon qui est un peu une AOC (production sur le territoire américain obligatoire), les autres peuvent voir leur production etre (si elle ne l'est pas déjà) partiellement ou totalement délocalisé. Je ne sais pas si en respectant les règles de l'OMC on peut taxer les importations de produit uniquement selon l’origine géographique de la maison mère.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, Castor a dit :

Pour les sanctions européenne je suis un peu perplexe quant a leurs applications effective. Mis a part le Bourbon qui est un peu une AOC (production sur le territoire américain obligatoire), les autres peuvent voir leur production etre (si elle ne l'est pas déjà) partiellement ou totalement délocalisé. Je ne sais pas si en respectant les règles de l'OMC on peut taxer les importations de produit uniquement selon l’origine géographique de la maison mère.

Alors déjà, tu vois vraiment Trump se féliciter de la délocalisation du travail de ses propres électeurs (qui sont aussi ceux de ses plus proches collaborateurs sénateurs ou autres) ? Et tuer son propre fond de commerce ? :biggrin:

Ensuite si la production est faites sur le sol UE il n'y a pas de taxes douanières sur le produit fini, juste éventuellement sur des sous ensembles utilisés dans la fabrication s'ils sont produits, eux, hors UE.

Par contre alors la fabrication délocalisée en UE devra satifaire aux taxes en vigueur dans le pays de localisation (TVA, droits sociaux, impôts ...)

Pour simplifier les choses (pour faire dans les règles), une entitée filliale UE (ou nationale à un pays UE) de la marque ou du groupe est créée.

Demande à @pascal , je crois qu'il connait très bien tout çà, lui ... :wink:

Il y a 8 heures, Castor a dit :

En fait, quelle sont effectivement les traités ou accords que Trump à déchiré ?

En fait au niveau fédérale il y a tout le détricotage de nombre de décisions de la précédente administration (Obama care ...)

A l'international, on peut ajouter à ce qui a été répondu au dessus (le plus significatif) les retraits d'engagements (et financements) de longues dates des US, comme auprès de plusieurs programmes phares de l'Unesco, et autres ...

Et si non en raccord avec le sujet ... :

Citation

"La manie de Donald Trump de tout déchirer complique la vie de la Maison-Blanche"

"Toute une équipe de fonctionnaires est chargée, à grand renfort de scotch, de recoller les nombreux documents malmenés par le président des États-Unis pour, plus tard, les transmettre aux Archives nationales."

http://www.lefigaro.fr/international/2018/06/11/01003-20180611ARTFIG00153-la-manie-de-donald-trump-de-tout-dechirer-complique-la-vie-de-la-maison-blanche.php

:laugh:

Modifié par jojo (lo savoyârd)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Castor a dit :

En fait, quelle sont effectivement les traités ou accords que Trump à déchiré ?

Sotto voce : tous les traités, dixit son habitude de déchirer tous les papiers comme signe d'un "sujet terminé". :rolleyes:

Blague à part, je complète avec d'autres "kill" par Trump :

  • le plus important, le Partenariat Trans Pacifique (TPP).
    cad une zone de libre échange dirigée contre la Chine :
    Elle en était exclue (sauf à ouvrir ses marchés), et la zone devait booster l'économie des alliés US (surtout le Japon, les USA, le Vietnam, etc), et donc réduire l'attractivité économique chinoise.
    C'était la clé du "pivot vers le Pacifique" d'Obama.
    https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/11/23/qu-est-ce-que-le-partenariat-transpacifique-que-donald-trump-veut-abandonner_5036344_3222.html
    https://en.wikipedia.org/wiki/Trans-Pacific_Partnership#Geopolitics

    Dommage, la Chine avait déjà lancé le plan d'infrastructure Belts & Road (en réaction?)
    Et Trump a fait de ce traité TPP le symbole des méfaits du libre échange, et l'a tué dès sa prise de fonction
    (le traité allait rentrer en fonction, il a retiré sa signature).
    (c'est très facile de blâmer l'étranger pour tous les maux, et difficile d'expliquer ouvertement l'intérêt géostratégique pour les USA... sans attaquer / vexer en public la Chine).

    Bref, un magnifique cadeau aux chinois qui ont proposé leur propre zone de co-prospérité derrière.
    Mais ils n'ont pas (encore) réussi à capitaliser sur ce vide stratégique : les japonais ont ressuscité l'accord de libre échange sans les USA...
    Mais sans les USA, est-il encore pertinent ?
     
  • l'ALENA (zone de libre échange nord américain instauré par Clinton vers 1994) a été dénoncé par Trump, sauf s'il obtenait de grosses concessions du Canada et du Mexique.
    Après avoir traité les canadiens de menteur, et exigé les mexicain de payer pour le mur anti migrant, je considère que le traité est effectivement mort.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_de_libre-échange_nord-américain
     
Modifié par rogue0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour approfondir votre navritude, le détail qui tue : la presse US rapporte que les USA ont un petit excédent commercial  avec le Canada...

Pour bien mesurer le niveau de méfaits du personnage et de son entourage, il viennent de torpiller une disposition essentielle de la loi Santé d'Obama, celle qui obligeait les assureurs à ne pas tenir compte des "pre-existing conditions", à faire en sorte notamment qu'ils ne puissent refuser l'assurance santé à des personnes se sachant déjà malades ou à risque (diabétiques, etc...).

  • Haha (+1) 1
  • Triste 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, rogue0 a dit :

Sotto voce : tous les traités, dixit son habitude de déchirer tous les papiers comme signe d'un "sujet terminé". :rolleyes:

Blague à part, je complète avec d'autres "kill" par Trump :

  • le plus important, le Partenariat Trans Pacifique (TPP).
    cad une zone de libre échange dirigée contre la Chine :
    Elle en était exclue (sauf à ouvrir ses marchés), et la zone devait booster l'économie des alliés US (surtout le Japon, les USA, le Vietnam, etc), et donc réduire l'attractivité économique chinoise.
    C'était la clé du "pivot vers le Pacifique" d'Obama.
    https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/11/23/qu-est-ce-que-le-partenariat-transpacifique-que-donald-trump-veut-abandonner_5036344_3222.html
    https://en.wikipedia.org/wiki/Trans-Pacific_Partnership#Geopolitics

    Dommage, la Chine avait déjà lancé le plan d'infrastructure Belts & Road (en réaction?)
    Et Trump a fait de ce traité TPP le symbole des méfaits du libre échange, et l'a tué dès sa prise de fonction
    (le traité allait rentrer en fonction, il a retiré sa signature).
    (c'est très facile de blâmer l'étranger pour tous les maux, et difficile d'expliquer ouvertement l'intérêt géostratégique pour les USA... sans attaquer / vexer en public la Chine).

    Bref, un magnifique cadeau aux chinois qui ont proposé leur propre zone de co-prospérité derrière.
    Mais ils n'ont pas (encore) réussi à capitaliser sur ce vide stratégique : les japonais ont ressuscité l'accord de libre échange sans les USA...
    Mais sans les USA, est-il encore pertinent ?
     
  • l'ALENA (zone de libre échange nord américain instauré par Clinton vers 1994) a été dénoncé par Trump, sauf s'il obtenait de grosses concessions du Canada et du Mexique.
    Après avoir traité les canadiens de menteur, et exigé les mexicain de payer pour le mur anti migrant, je considère que le traité est effectivement mort.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_de_libre-échange_nord-américain
     

la neutralité du Net aussi ça peut devenir à terme très problématique.

Il y a 10 heures, Boule75 a dit :

Pour approfondir votre navritude, le détail qui tue : la presse US rapporte que les USA ont un petit excédent commercial  avec le Canada...

Pour bien mesurer le niveau de méfaits du personnage et de son entourage, il viennent de torpiller une disposition essentielle de la loi Santé d'Obama, celle qui obligeait les assureurs à ne pas tenir compte des "pre-existing conditions", à faire en sorte notamment qu'ils ne puissent refuser l'assurance santé à des personnes se sachant déjà malades ou à risque (diabétiques, etc...).

un bien pov'mec !

 

Les Européens  ou les victimes des USA ont-ils promis de se retrouver prochainement pour tirer les enseignements de ce fiasco  et de cette désillusion (pour ceux qui avait encore des illusions) ?

Modifié par Lezard-vert
ajout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'efficacité des services canadiens doit être saluée : enfin une démission pour raisons de santé !

Citation

Larry Kudlow, President Trump’s top economic adviser, suffered a heart attack on Monday evening and was at Walter Reed Medical Center, Mr. Trump said in a tweet.

[...]

Mr. Kudlow, speaking Sunday on CNN’s “State of the Union,” appeared to slur some words when discussing Mr. Trump’s trade agenda after the Group of 7 meeting. Mr. Kudlow criticized Mr. Trudeau, saying the prime minister “really kind of stabbed us in the back” with comments critical of the United States in a news conference after the meeting.

#justkidding

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, rogue0 a dit :

Sotto voce : tous les traités, dixit son habitude de déchirer tous les papiers comme signe d'un "sujet terminé". :rolleyes:

Blague à part, je complète avec d'autres "kill" par Trump :

  • le plus important, le Partenariat Trans Pacifique (TPP).
    cad une zone de libre échange dirigée contre la Chine :
    Elle en était exclue (sauf à ouvrir ses marchés), et la zone devait booster l'économie des alliés US (surtout le Japon, les USA, le Vietnam, etc), et donc réduire l'attractivité économique chinoise.
    C'était la clé du "pivot vers le Pacifique" d'Obama.
    https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/11/23/qu-est-ce-que-le-partenariat-transpacifique-que-donald-trump-veut-abandonner_5036344_3222.html
    https://en.wikipedia.org/wiki/Trans-Pacific_Partnership#Geopolitics

    Dommage, la Chine avait déjà lancé le plan d'infrastructure Belts & Road (en réaction?)
    Et Trump a fait de ce traité TPP le symbole des méfaits du libre échange, et l'a tué dès sa prise de fonction
    (le traité allait rentrer en fonction, il a retiré sa signature).
    (c'est très facile de blâmer l'étranger pour tous les maux, et difficile d'expliquer ouvertement l'intérêt géostratégique pour les USA... sans attaquer / vexer en public la Chine).

    Bref, un magnifique cadeau aux chinois qui ont proposé leur propre zone de co-prospérité derrière.
    Mais ils n'ont pas (encore) réussi à capitaliser sur ce vide stratégique : les japonais ont ressuscité l'accord de libre échange sans les USA...
    Mais sans les USA, est-il encore pertinent ?
     
  • l'ALENA (zone de libre échange nord américain instauré par Clinton vers 1994) a été dénoncé par Trump, sauf s'il obtenait de grosses concessions du Canada et du Mexique.
    Après avoir traité les canadiens de menteur, et exigé les mexicain de payer pour le mur anti migrant, je considère que le traité est effectivement mort.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_de_libre-échange_nord-américain
     

J'ai l'impression que certains découvrent que les traités ne sont pas immuables et ne reflète que le consensus politique qui les amenés à exister et la volonté de le prolonger.

Au final, Trump fait du de Gaulle: "Quand on est couillonné, on dit : je suis couillonné et je fous le camp ! ". Trump pense être couillonné donc il fout le camp, la vrai discussion c'est pas de savoir combien et quels traités il dénonce, mais si c'est efficace, et pas de notre point de vue mais du point de vue des US, de ses électeurs et de ses soutiens. 

Et avant de répéter pour la énième fois que c'est mal de faire ça avec ses alliés, il faudrait sortir de cette vision étrange qui consiste à penser que les US d'avant Trump étaient plus respectueuses de leurs alliés, surtout sur un forum on l’on sait trop comment l’ingérence américaine a longtemps empêché de vendre le fleuron de notre aéronautique.

Un ancien président français disait un peu avant de mourir : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. ». Je vois pas en quoi le comportement du Trump est une inflexion de cette attitude.

Modifié par Castor
  • J'aime (+1) 1
  • Upvote (+1) 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, Castor a dit :

Un ancien président français disait un peu avant de mourir : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. ». Je vois pas en quoi le comportement du Trump est une inflexion de cette attitude.

Lucidité bien tardive car il a pourtant bien arrangé leurs affaires " Les pacifistes sont à l'ouest ....." ou en se rangeant derrière le néolibéralisme Tatcher-Reagan, en appuyant le traité de Maastricht tel qu'il est. IL aurait pu mieux faire - on peut dire qu'il a été assez passif voire un peu collaborateur ( il en avait pris  l'habitude faut dire).

Modifié par Lezard-vert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut sortir d'un traité, si il y a une constatation par celui-ci de multiples violations par les autres parties, mais le dénoncer sur un simple prétexte fait que la signature de ce pays n'est plus crédible. Les USA ont imposés un système, mais vu qu'ils y perdent, ils balayent tout.

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

J'ai l'impression que certains découvrent que les traités ne sont pas immuables et ne reflète que le consensus politique qui les amenés à exister et la volonté de le prolonger.

Au final, Trump fait du de Gaulle: "Quand on est couillonné, on dit : je suis couillonné et je fous le camp ! ". Trump pense être couillonné donc il fout le camp, la vrai discussion c'est pas de savoir combien et quels traités il dénonce, mais si c'est efficace, et pas de notre point de vue mais du point de vue des US, de ses électeurs et de ses soutiens. 

Et avant de répéter pour la énième fois que c'est mal de faire ça avec ses alliés, il faudrait sortir de cette vision étrange qui consiste à penser que les US d'avant Trump étaient plus respectueuses de leurs alliés, surtout sur un forum on l’on sait trop comment l’ingérence américaine a longtemps empêché de vendre le fleuron de notre aéronautique.

Les USA étaient plus respectueuses par bon sens: quand on sait que sur le long terme on aura les mêmes gamins dans la cour de récréation, on va pas chier dans leurs cartables à plusieurs reprises.

Le méthoe Trump suppose UNE chose fondamentale (je peux détailler, c'est de la théorie des jeux): le jeu n'est pas répété. Il suppose que chaque deal est intépendant des autres et c'est ce qu'il a vu pendant sa carrière car il a pris les gens pour des cons mais jamais les mêmes. Là il aura les mêmes à chaque fois en face de lui. Là la valeur de sa parole et de sa signature et donc de celle des USA c'est 0.

A l'époque Reagan ils étaient pas mieux. Mais un papier signé était signé. On pouvait se faire des coups foireux sur tous les ^à côtés mais on respectait sa parole.

 

 

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Castor a dit :

Un ancien président français disait un peu avant de mourir : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. ». Je vois pas en quoi le comportement du Trump est une inflexion de cette attitude.

Les anciens président francais, c'était autre chose que les macron, hollande ou sarkozy. Il y avait une vrai vision pour la France. Tous ne sont pas du niveau de De gaule mais il y a de quoi rendre nostalgique.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 290
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Berthierch@aol.com
    Membre le plus récent
    Berthierch@aol.com
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 442
    Total des sujets
    1 177 463
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets