Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Politique étrangère des USA


Recommended Posts

12 minutes ago, christophe 38 said:

découverte d'un tombeau

lecture de l'histoire des apotres, de la vie de Jésus...

et dans le contenu, on est loin voire tres loin de l'Evangile selon St Paul

Qumran? Ça n'a rien de nouveau ... pas plus que les innombrable récits apocryphe et autres intertestamentaire!

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, g4lly a dit :

Qumran? Ça n'a rien de nouveau ... pas plus que les innombrable récits apocryphe et autres intertestamentaire!

vrai, mais, ce n'est pas moi qui ai écrit le livre ou qui l'ai nommé ainsi.

 

Par contre, je me suis frappé la lecture (alors que j'ai pris mes distances avec la religion depuis plus de 30 ans ; c'est dire que j'ai fait un effort là dessus).

La construction est différente : Jesus est présenté comme un descendant de David, par sa mère et Jean (le Baptiste) comme un descendant des grands pretres indiscutables... et leur "nouvelle religion" serait, en fait, un nettoyage de la religion juive de l'époque, composée de religieux corrompus et tres près des Romains. Un recentrage religieux, en quelque sorte.

 

Neanmoins, j'ai appris des choses que je n'ai pas appris par le catéchisme : Jesus avait il des freres et des soeurs ? etait il marié ? a t il eu des enfants ? quel age avaient Marie et Joseph à sa naissance ? quel était son metier ? qu'a t il fait de sa vie (pendant sa vie) ? qui sont les apotres ?

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 03/06/2020 à 20:23, herciv a dit :

Huawei ou le grain de sable de la politique étrangère des uk...

L'article est intéressant et illustré à mon sens le monde multipolaire (multiblock) vers lequel on va. 

http://www.opex360.com/2020/06/03/un-proche-de-m-trump-evoque-le-retrait-des-forces-americaines-de-grande-bretagne-a-cause-de-huawei/

Je note tout de même que la diplomatie chinoise s'est grandement améliorée. En réponse à la déclaration de Boris Johnson menaçant de donner des droits supplémentaires aux résidents de Hong Kong choisissant de s'établir en Grande-Bretagne, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères s'est contenté de

« Nous conseillons à la partie britannique […] de cesser immédiatement toute ingérence dans les affaires hongkongaises et les affaires intérieures de la Chine. Sinon, a-t-il continué, elle ne fera rien d’autre que se tirer une balle dans le pied. »
« Nous conseillons à la partie britannique […] d’abandonner sa mentalité de Guerre Froide, son état d’esprit colonial, de reconnaître et de respecter le fait que Hongkong a été rendu. »

La modération est tout à fait remarquable. A une autre époque, les termes de "vipère lubrique" auraient été utilisés :smile:

 

Le 04/06/2020 à 11:13, kalligator a dit :

Ben oui quoi : bombarder, sanctionner....comment ça n'est pas une politique ?

Tu caricatures. Il y a aussi la composante positive, suivant les époques le grand sourire d'Obama ou les trémolos de Trump sur les greats deals et autres tremendous partnerships

 

Il y a 22 heures, kalligator a dit :

J'ai jamais vu ce genre de théorie dans la Bible ou alors sous une forme allégorique qui n'a rien à voir avec une capitale terrestre....certains lisent les Saintes Ecritures avec une calculette à la main et tentent d'interpréter des textes millénaires avec nos conceptions du vingtième siècle...

Il s'agit de la doctrine millénariste, interprétant un passage de l'Apocalypse de St Jean comme l'annonce d'un "règne terrestre du Messie, après que celui-ci aura chassé l'Antéchrist et préalablement au Jugement dernier". Cette doctrine est populaire chez certains protestants américains.

Il en existe aussi des versions musulmanes (voir la série Messiah qui se dirigeait clairement dans cette direction)

 

Il y a 15 heures, christophe 38 a dit :

Pour un récit de la vie de Jésus tenant d'approcher son historicité tout en restant lisible et en tenant compte du dernier état des recherches historiques, exégétiques et archéologiques, je conseille Jésus de Jean-Christian Petitfils (le lien permet de lire les premières pages du livre, ce qui donne déjà une bonne idée de son contenu)

D'une manière générale, les recherches des dernières décennies ont tendance à globalement recouper le récit fait par les apôtres et les traditions qui en sont nées, transmises par l'Eglise. Ces recherches sont une oeuvre collective, à laquelle contribuent de multiples chercheurs et disciplines.

Les chercheurs isolés qui prétendent avoir "tout compris" tout seuls et présenter "enfin" la véritable histoire... je ne leur accorderais pas une trop grande crédibilité :smile:

Edited by Alexis
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Alexis a dit :

Les chercheurs isolés qui prétendent avoir "tout compris" tout seuls et présenter "enfin" la véritable histoire... je ne leur accorderais pas une trop grande crédibilité :smile:

Une remarque qui s'applique dans beaucoup de domaine, n'en déplaise à certains. Les travaux de recherche corrects ont tendance à convaincre les pairs.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, christophe 38 a dit :

vrai, mais, ce n'est pas moi qui ai écrit le livre ou qui l'ai nommé ainsi.

 

Par contre, je me suis frappé la lecture (alors que j'ai pris mes distances avec la religion depuis plus de 30 ans ; c'est dire que j'ai fait un effort là dessus).

La construction est différente : Jesus est présenté comme un descendant de David, par sa mère et Jean (le Baptiste) comme un descendant des grands pretres indiscutables... et leur "nouvelle religion" serait, en fait, un nettoyage de la religion juive de l'époque, composée de religieux corrompus et tres près des Romains. Un recentrage religieux, en quelque sorte.

 

Neanmoins, j'ai appris des choses que je n'ai pas appris par le catéchisme : Jesus avait il des freres et des soeurs ? etait il marié ? a t il eu des enfants ? quel age avaient Marie et Joseph à sa naissance ? quel était son metier ? qu'a t il fait de sa vie (pendant sa vie) ? qui sont les apotres ?

Oui, la lecture peut varier selon les courants chrétiens.

Jacques Le Juste est identifié comme "frère" de Jésus, soit comme cousin ou véritable frère (avec d'autres frères et sœurs par ailleurs), ce qui amène à deux problèmes. 

Le premier est la virginité de Marie. Ce problème est résolu par les orthodoxes en considérant que Marie est vierge au moment de la conception de Jésus et que par  la suite Joseph n'étant q'un homme, les frères et sœurs sont l'oeuvre de son union avec Marie. 

Le second problème est la place qu'occupe alors Jacques le Juste dans la hiérarchie chrétienne, avec son rôle central comme frère et successeur de Jésus dans l'établissement d'une première Eglise à Jérusalem, église balayée par la destruction de la ville en + 70.

Le courant catholique a plus de mal à reconnaître une prééminence à Jacques, ce qui relativise le rôle de Pierre, premier des évêques de Rome. Ce récit pose moins de soucis aux orthodoxes et aux autres églises chrétiennes non-catholiques. Dans l'autre version, Jacques devient donc un cousin et Marie reste vierge,  quoi qu'il arrive.

Edited by Benoitleg
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Benoitleg a dit :

Oui, la lecture peut varier selon les courants chrétiens.

Jacques Le Juste est identifié comme "frère" de Jésus, soit comme cousin ou véritable frère (avec d'autres frères et sœurs par ailleurs), ce qui amène à deux problèmes. 

Le premier est la virginité de Marie. Ce problème résolu par les orthodoxes en considérant que Marie est vierge au moment de la conception de Jésus et que par  la suite Joseph n'étant q'un homme, les frères et sœurs sont l'oeuvre de son union avec Marie. 

Le second problème est la place qu'occupe alors Jacques le Juste dans la hiérarchie chrétienne, avec son rôle central en tant que frère de Jésus dans l'établissement d'une première Eglise à Jérusalem, église balayée par la destruction de la ville en + 70.

Le courant catholique a plus de mal avec ce récit, puisque reconnaître une prééminence à Jacques relativise le rôle de Pierre, premier des évêques de Rome, ce qui pose moins de soucis aux orthodoxes et autres églises chrétiennes non-catholiques. Dans ce récit, Jacques devient donc un cousin et Marie reste vierge,  quoi qu'il arrive.

Cette question devrait plutôt être traité ici 

. Les catholiques ont un dogme de "virginité perpétuelle" de Marie ce qui rend cette question difficile pour eux. Il n'y a aucune raison logique pour que Marie ait pas eu d'autres enfants avec Joseph ensuite mais les dogmes n'ont pas forcément à voir avec la logique. Une solution élégante à cette question est la suivante Joseph était probablement très agé quand il a épousé Marie (environ 60 ans et elle 16 ans) et avait eu un mariage précédent. Les "frères et soeurs " sont probablement de ce premier mariage (sans compter les cousins/cousines), et Jacques aussi probablement.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, nemo a dit :

Cette question devrait plutôt être traité ici 

. Les catholiques ont un dogme de "virginité perpétuelle" de Marie ce qui rend cette question difficile pour eux. Il n'y a aucune raison logique pour que Marie ait pas eu d'autres enfants avec Joseph ensuite mais les dogmes n'ont pas forcément à voir avec la logique. Une solution élégante à cette question est la suivante Joseph était probablement très agé quand il a épousé Marie (environ 60 ans et elle 16 ans) et avait eu un mariage précédent. Les "frères et soeurs " sont probablement de ce premier mariage (sans compter les cousins/cousines), et Jacques aussi probablement.

La raison majeure qui crédibilise l'idée que Marie de Nazareth a eu un seul enfant, c'est le fait que Jésus sur la croix confie sa mère à son disciple Jean, et de même le confie à elle. Il y a là un sens spirituel, Marie comme mère de toute l'humanité, mais aussi un sens tout à fait concret et direct : à l'époque, en l'absence d'aucun système de retraite, c'était les enfants qui avaient le devoir de s'occuper de leurs parents devenus âgés.

Si Jésus avait eu un frère au sens le plus direct, c'est-à-dire si Marie avait eu un autre enfant, Jésus n'aurait eu aucun besoin de demander à l'un de ses disciples de prendre à sa charge pour lui le devoir de secours à sa mère.

Quant à savoir si Jacques le juste était enfant de Joseph donc demi-frère de Jésus, ou s'il était un cousin - ni l'araméen ni le grec ancien ne font de distinction entre les deux - il est possible qu'on ne connaisse jamais la réponse. De même lorsque l’Évangile rapporte que "les frères et les sœurs de Jésus" le demandaient : enfants de Joseph ou cousins, mystère...

Et oui, tout ceci n'a pas grand chose à voir avec la politique étrangère des USA. Je clos là le HS :smile:

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Alexis a dit :

La raison majeure qui crédibilise l'idée que Marie de Nazareth a eu un seul enfant, c'est le fait que Jésus sur la croix confie sa mère à son disciple Jean, et de même le confie à elle. Il y a là un sens spirituel, Marie comme mère de toute l'humanité, mais aussi un sens tout à fait concret et direct : à l'époque, en l'absence d'aucun système de retraite, c'était les enfants qui avaient le devoir de s'occuper de leurs parents devenus âgés.

Si Jésus avait eu un frère au sens le plus direct, c'est-à-dire si Marie avait eu un autre enfant, Jésus n'aurait eu aucun besoin de demander à l'un de ses disciples de prendre à sa charge pour lui le devoir de secours à sa mère.

Quant à savoir si Jacques le juste était enfant de Joseph donc demi-frère de Jésus, ou s'il était un cousin - ni l'araméen ni le grec ancien ne font de distinction entre les deux - il est possible qu'on ne connaisse jamais la réponse. De même lorsque l’Évangile rapporte que "les frères et les sœurs de Jésus" le demandaient : enfants de Joseph ou cousins, mystère...

Et oui, tout ceci n'a pas grand chose à voir avec la politique étrangère des USA. Je clos là le HS :smile:

Je te réponds sur le fil idoine.

Edited by nemo
Link to comment
Share on other sites

Les gars, c'est passionnant (sans ironie), mais comme le dit @Dinoon va se faire topoliser si on commence à diverger.

On devrait donc s'arrêter sur ce fil sur le simple constat que certains Américains pensent qu'il faut que les Juifs soient dans une terre qui s'appelle Israel, situé au bon endroit car Jérusalem est importante, pour que les textes puissent se réaliser. Et vu que ces Américains sont de puissants soutient du Président Trump, cela influe forcément sur la politique étrangère.

Ce qui serait intéressant, pour ceux qui connaissent les croyance des soutiens, ce sont leurs attentes. De ce que j'en ai compris, il FAUT que Jerusalem (l'originelle) soit la capitale de/du (royaume) l'état des Juifs, et que le Temple soit relevé.

Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, NUBEALTIUS a dit :

Allez hop!! Après l'OMC, l'OMS la CPI

"Les Etats-Unis accusent la Russie de «manipuler» la Cour pénale internationale" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/les-etats-unis-accusent-la-russie-de-manipuler-la-cour-penale-internationale-20200611

Ben d'un autre côté ça n'a rien d'étonnant.

Je rappelle que la Russie a réussi à manipuler le parti républicain, tandis que la Chine elle s'est offert le parti démocrate. Par comparaison, une simple petite CPI n'est qu'un jouet d'enfant :happy:

  • Like 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Alexis a dit :

Ben d'un autre côté ça n'a rien d'étonnant.

Je rappelle que la Russie a réussi à manipuler le parti républicain, tandis que la Chine elle s'est offert le parti démocrate. Par comparaison, une simple petite CPI n'est qu'un jouet d'enfant :happy:

Sans parler de l'ONU. Comme toutes les instances internationales sont manipulés par de vilains étranger et qu'on peut même plus se fier aux partis nationaux on a plus qu'à s'en remettre à un homme providentiel tel que le Donald. Enfin il faut qu'il puisse s'affranchir de quelques contraintes (constitution, justice...) avant mais ça vient...

Edited by nemo
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Alexis a dit :

Ben d'un autre côté ça n'a rien d'étonnant.

Je rappelle que la Russie a réussi à manipuler le parti républicain, tandis que la Chine elle s'est offert le parti démocrate. Par comparaison, une simple petite CPI n'est qu'un jouet d'enfant :happy:

Nous, on a réussi à acheter le Parti Communiste local. Certes, c'est pas gagné d'avance pour novembre prochain, mais sur un malentendu...

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Alexis : c'est le problème de bien des croyants de vouloir absolument interpréter littéralement des textes écrits en araméens il y a près de deux mille ans (avec en plus une psychologie et des valeurs différentes d'aujourd'hui)

Au siècle dernier certains chrétiens avaient compilé des dates depuis l'Ancien Testament et étaient arrivés à la conclusion que Jésus reviendrait sur la Terre en 1844, grosse déceptions ce jour pour tout ceux qui avaient tout vendu...

 

Aujourd'hui certains confondent allègrement la Jérusalem historique ou géographique avec une Jérusalem symbolique telle que décrite dans l'Apocalypse de Jean...ça n'a rien à voir

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Le 12/06/2020 à 12:18, kalligator a dit :

Au siècle dernier certains chrétiens avaient compilé des dates depuis l'Ancien Testament et étaient arrivés à la conclusion que Jésus reviendrait sur la Terre en 1844, grosse déceptions ce jour pour tout ceux qui avaient tout vendu...

Le siècle dernier ayant commencé en l'an 1901, ils ont dû se sentir vraiment ballots. :wink:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

Le siècle dernier ayant commencé en l'an 1901, ils ont dû se sentir vraiment ballots. :wink:

Ça dépend de la compréhension que l'on a de l'expression "siècle dernier".

Révélation

Parce qu'au train où ça va, le 21ème pourrait bel et bien voir tous les humains crever avant sa fin... Du coup le 20ème serait bel et bien le dernier "siècle", c'est-à-dire la dernière période à avoir duré 100 ans.

:ph34r::blush::tongue:

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Signe de la décadence de la diplomatie US :

https://www.theguardian.com/world/2020/aug/21/us-iran-sanctions-un-mike-pompeo

Rejet formel, cinglant, quasi-unanime, et par écrit du tour de passe-passe  de Pompéo pour rétablir de façon permanente les sanctions contre l'Iran (snapback en cas de changement de président en novembre ...).

Le journaliste (anglais) a précisé dans un tweet ce qu'il ne pouvait pas écrire dans l'article.

"spectacle de merde" (je lui décerne un point Toubon)

Citation

Diplomats at the UN said the depth of US isolation was in part a reflection of the abrasive style used by Pompeo, who accused Europeans of choosing to “side with the ayatollahs”, and the US ambassador to the UN, Kelly Craft, a political appointee.


Déjà, ce n'est pas facile d'essayer de suivre les retournements de Trump, ou de les habiller en politique cohérente ...
Mais suite aux purges, harcèlements et démissions collectives, les meilleurs diplomates de carrière sont partis par charette entière ...

Et de toute façon, les "commissaires politiques" nommés par l'administration Trump risquent de ne pas les écouter ... (et soupçons sur leur loyauté à POTUS45).

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je ne comprends pas trop cette affaire. Sur le principe, les Américains n'ayant pas signé le protocole sur le TPI, ils peuvent être poursuivi mais les décisions du tribunal ne sont pas légale chez eux non ? Donc rien à craindre (tant qu'ils ne sortent pas dans un pays reconnaissant la juridiction dudit TPI) ?

En tout cas, ils ne vont pas se faire que des amis avec ce genre de décision, ne donne pas le bon exemple de ce que peut être le droit international (s'il n'est pas basé sur le droit du plus fort... si c'est eux), et décridibilse encore un peu plus cette "extraterritorialité" non légale (sauf chez eux)

Citation

Sanctions américaines inédites contre la procureure de la Cour pénale internationale

Donald Trump avait autorisé en juin des sanctions économiques pour dissuader la juridiction de poursuivre des militaires américains pour leur implication dans le conflit en Afghanistan. À deux mois de la présidentielle aux États-Unis, l'administration de Donald Trump a mis mercredi 2 septembre sa menace à exécution contre l'une des bêtes noires des conservateurs américains en imposant des sanctions économiques inédites à la procureure de la Cour pénale internationale. «Aujourd'hui nous passons de la parole aux actes», a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, «car la CPI continue malheureusement de viser des Américains».

Il a annoncé l'inscription sur la liste noire des États-Unis de la procureure Fatou Bensouda et de Phakiso Mochochoko, directeur de la division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération de la juridiction qui siège à La Haye, aux Pays-Bas. «Tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement ces individus s'expose également à des sanctions», a prévenu Mike Pompeo lors d'une conférence de presse. «Nous ne tolérerons pas les tentatives illégitimes de la CPI pour soumettre les Américains à sa juridiction.»

[...] L'annonce de mercredi est la première concrétisation de cette menace -- Washington avait auparavant déjà interdit d'entrée aux États-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda. «L'engagement des États-Unis en faveur de la justice pour les victimes du pire des crimes continue de diminuer de manière honteuse», a réagi sur Twitter Balkees Jarrah, de l'organisation Human Rights Watch.

[...] L'enquête souhaitée par la procureure Bensouda vise entre autres des exactions qui auraient été commises par des soldats américains dans le pays où les États-Unis mènent depuis 2001 la plus longue guerre de leur histoire. Des allégations de tortures ont également été formulées à l'encontre de la CIA. Les juges de la Cour pénale internationale avaient dans un premier temps refusé d'autoriser cette enquête après une première menace de sanctions inédite de Washington, qui n'est pas membre de cette juridiction -- à la différence de Kaboul. L'opposition farouche du gouvernement américain concerne aussi les enquêtes «motivées politiquement» contre Israël, qui pourrait faire l'objet d'investigations pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

La Cour est régie par le Statut de Rome, un traité entré en vigueur en 2002 et ratifié depuis par plus de 120 pays. C'est l'une des principales incarnations du multilatéralisme honni par le président Trump et la frange souverainiste du camp conservateur américain. 

[...]

 https://www.lefigaro.fr/flash-actu/sanctions-americaines-inedites-contre-la-procureure-de-la-cour-penale-internationale-20200902

Les US traitent déjà rarement, ou avec beaucoup trop de clémence,  les crimes commis par leurs soldats, même sur des sols amis, les décrets blanchissant les criminels reconnus signés par Trump ne donnaient pas non plus une bonne idée sur l'état de droit (séparation de l'exécutif et la justice, appelé aussi en langage pré-révolutionnaire "le fait du Roy")....

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

C'est un article de politique étrangère sur la rivalité avec la Chine, mais la conclusion porte sur la politique intérieure :

https://foreignpolicy.com/2020/08/26/china-existential-threat-united-states-xi-jinping/

La compétition avec la Chine ne peut être gagnée par le genre de KO systémique qui a achevé l'Union soviétique et que celle-ci rêvait d'infliger à l'Occident. Son aspect le plus important est le succès relatif des deux systèmes capitalistes en termes de croissance économique, de maintien de la stabilité sociale et de capacité à faire face à de nouvelles crises. C'est en effet là que la Chine, en tant que pays capitaliste prospère, constitue un défi plus sérieux que l'Union soviétique. Pour que les États-Unis puissent concurrencer avec succès la Chine dans ces domaines, il n'est cependant pas nécessaire d'avoir plus de navires de guerre, plus d'opérations de la CIA ou plus d'argent pour Voice of America. Cela nécessite des réformes intérieures attendues depuis longtemps.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Wallaby a dit :

C'est un article de politique étrangère sur la rivalité avec la Chine, mais la conclusion porte sur la politique intérieure :

https://foreignpolicy.com/2020/08/26/china-existential-threat-united-states-xi-jinping/

La compétition avec la Chine ne peut être gagnée par le genre de KO systémique qui a achevé l'Union soviétique et que celle-ci rêvait d'infliger à l'Occident. Son aspect le plus important est le succès relatif des deux systèmes capitalistes en termes de croissance économique, de maintien de la stabilité sociale et de capacité à faire face à de nouvelles crises. C'est en effet là que la Chine, en tant que pays capitaliste prospère, constitue un défi plus sérieux que l'Union soviétique. Pour que les États-Unis puissent concurrencer avec succès la Chine dans ces domaines, il n'est cependant pas nécessaire d'avoir plus de navires de guerre, plus d'opérations de la CIA ou plus d'argent pour Voice of America. Cela nécessite des réformes intérieures attendues depuis longtemps.

Les méthodes qui ont fonctionné contre l'URSS ne fonctionneront pas contre la chine, on est d'accord.

Par contre sur la bataille du KO systémique au moment ou on écrit ces modestes mots il me semble que les chinois ont de l'avance..ou que les US sont très en retard, selon le point de vue. Voire même complètement largués...

 

Link to comment
Share on other sites

bon, c'est bientôt que ça se joue... Pour rappel cet article de juin :

Citation

Trump veut un Américain à la tête de la BID (https://www.lesechos.fr/monde/ameriques/trump-veut-un-americain-a-la-tete-de-la-bid-1216708 / Publié le 19 juin 2020 à 8:45) 

C'est une première : les Etats-Unis vont présenter une candidature à la succession du Colombien Luis Alberto Moreno, en poste depuis 15 ans à la présidence de la Banque Interaméricaine de Développement.

C'est un véritable tremblement de terre qui a secoué cette semaine le Thirteen New York Avenue, siège de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) dans la capitale américaine. Non pas en raison d'une hypothétique deuxième vague de la pandémie de coronavirus ni à cause des manifestations antiracistes, mais parce que Donald Trump a dévoilé son intention de présenter un candidat américain à la succession du Colombien Luis Alberto Moreno, dont le (troisième) mandat s'achève en fin d'année, à la présidence de l'institution, l'une des quatre banques de développement régionales dans le monde.

Bien qu'étant le principal actionnaire de la banque (avec 30 % du capital), les Etats-Unis ont jusqu'à présent toujours laissé un représentant d'un pays d'Amérique latine occuper sa présidence en vertu de la règle non écrite qui prévaut également au FMI en faveur des Européens.

Goût pour le multilatéralisme ? C'est Mauricio Claver-Carone, actuellement directeur du Conseil de Sécurité national pour l'Amérique latine, qui a les faveurs de Donald Trump. Selon le Trésor américain, cela démontre « la volonté du président d'exercer le leadership des Etats-Unis au sein des importantes institutions régionales ». L'ancien secrétaire général de la Cnuced Rubens Ricupero relève pour sa part« l'intérêt des Etats-Unis de contrôler ce type d'organisations, surtout les financières » en dépit du « mépris affiché par Trump envers le multilatéralisme ».

Le géant latino-américain pris à contre-pied. Le Brésil, qui détient 11 % du capital de la banque sans l'avoir jamais présidée, s'apprêtait à présenter le nom du banquier Rodrigo Guedes Xavier (ex-UBS et Bank of America), mais a été pris de court par l'annonce du Trésor américain. Même si, officiellement, Brasilia l'a « reçue positivement », certains hauts fonctionnaires ne cachent pas leur « déception » envers une décision qui met en évidence, selon un observateur, « la politique de subordination de Bolsonaro envers les Etats-Unis ».

Le candidat de Washington, d'origine cubaine-américaine, s'est taillé une réputation de faucon au long de sa carrière. Ancien conseiller du Trésor, il a également dirigé le Comité d'action politique Etats-Unis-Cuba pour la démocratie. Le régime chaviste de Nicolás Maduro au Venezuela est actuellement sa cible privilégiée.

Incertitudes. Mauricio Claver-Carone sera-t-il le candidat idéal pour présider l'institution multilatérale, qui a accordé des prêts de 10,6 milliards de dollars dans la région l'an dernier ? Le dépôt des candidatures aura lieu le mois prochain, et les élections proprement dites (à la majorité absolue) se tiendront en septembre, lors de l'assemblée annuelle de la BID à Barranquilla, en Colombie. Reste à savoir comment les pays hispanophones de la zone vont accueillir le candidat de Donald Trump et s'ils vont tenter de trouver une alternative.

« En temps normal, on pourrait s'attendre à une vive réaction de tous les autres pays latino-américains contre l'initiative de Donald Trump, estime Rubens Ricupero. Mais aujourd'hui, avec le style truculent de Trump et la faiblesse des autres, on ne peut pas vraiment savoir ce qui va se passer ».

et donc en septembre ? 

Citation

Présidence de la BID : l'Argentine organise la fronde face à Trump ( https://www.lesechos.fr/monde/ameriques/presidence-de-la-bid-largentine-organise-la-fronde-face-a-trump-1239805 /  6 sept. 2020 à 12:00)

Buenos Aires, farouchement opposé au candidat poussé par la Maison-Blanche présente son propre candidat, Gustavo Béliz, pour présider la Banque interaméricaine de développement (BID). Et compte sur le soutien du Mexique.

Buenos Aires s'est fait le porte-voix de la contestation. Et au sujet du candidat américain à la présidence de la Banque interaméricaine, habituellement dévolue à un représentant latino-américain, le ministre des Affaires étrangères argentin Felipe Solá ne mâche pas ses mots : Mauricio Claver-Carone « exprime l'aile la plus dure de « l'idéologisation » de la politique américaine dans son regard sur l'Amérique », a-t-il déclaré. Arguant de la nécessité d'un vote présentiel, le ministre a réclamé le report des élections au mois de mars et confirmé que le candidat national, Gustavo Béliz, était toujours dans la course.

Le pays compte sur le soutien officiel du Mexique et de son président Andrés Manuel López Obrador (centre-gauche) ami naturel de l'actuel gouvernement péroniste. « Dans tous les cas, le Mexique n'allait pas soutenir le candidat des Etats-Unis. Mais en termes de votes, l'Argentine n'a pas le soutien d'un pays important, le Brésil, avec qui les relations sont très froides », souligne Ignacio Labaqui, politologue à l'Université catholique argentine (UCA).

Un fin connaisseur « de l'intérieur ». Gustavo Béliz, 58 ans, avocat de formation, occupe actuellement le poste de secrétaire aux affaires stratégiques, un office de super-conseiller créé par le président Alberto Fernández (centre-gauche) lors de son arrivée au pouvoir en décembre dernier. Rompu à la politique, il avait déjà été sollicité par des gouvernements péronistes : brièvement sous la présidence de Carlos Menem (1989-1999), comme ministre de l'Intérieur puis sous celle de Néstor Kirchner (2003-2007), comme ministre de la Justice. « Dans les deux cas, il a quitté son ministère avec fracas, dans le désaccord. Malgré cela, il s'agit d'une personne discrète. D'ailleurs, en dépit de son poste de secrétaire, on ne le voit pas dans les médias », remarque Ignacio Labaqui.

Alors que les membres de l'administration actuelle investissent massivement Twitter, Gustavo Béliz reste absent des réseaux sociaux. Argument central en faveur de sa candidature : il connaît la BID de l'intérieur. Pendant quinze ans, jusqu'à l'année dernière, il a occupé différentes fonctions au sein de l'institution, notamment celle de directeur de l'Institut pour l'intégration de l'Amérique latine et des Caraïbes, antenne de la BID basée à Buenos Aires.

Nécessité d'une vision latino-américaine. « Et pour la reconstruction de nos économies il est fondamental d'avoir une vision latino-américaine à la BID parce que nous sommes les plus durement frappés économiquement et ceux pour qui il va être le plus dur de s'en sortir », a avancé le ministre des Affaires étrangères argentin en évoquant les conséquences de la pandémie.

« L'Argentine s'expose, elle fait le pari d'une victoire de Joe Biden aux élections présidentielles américaines mais il peut s'agir d'une imprudence ou d'un excès d'optimisme », analyse Ignacio Labaqui. « Conserver des bonnes relations avec les Etats-Unis est essentiel dans le cadre des négociations sur la dette avec le FMI ».

De fait, les déclarations argentines ont suscité une volée de bois vert chez le candidat américain. Mauricio Claver-Carone a accusé Buenos Aires d'attitude « subversive » et de « tentative d'obstruction », usant de la (très latino) métaphore footballistique : « au lieu de terminer le match, ils veulent voler le ballon et partir en courant du terrain ».

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.ouest-france.fr/europe/kosovo/mini-progres-entre-la-serbie-et-le-kosovo-6962719 (6 septembre 2020)

En fait, la rencontre a surtout servi les intérêts américains : Belgrade et Pristina ont promis de classer le Hezbollah libanais parmi les organisations terroristes et d’interdire " l’équipement 5G issu de fournisseurs non fiables " , une référence à la Chine, pourtant très présente en Serbie… Enfin, Belgrade s’est engagée à transférer à Jérusalem son ambassade en Israël, tandis que le Kosovo et Israël se sont mutuellement reconnus. Annonces qui suscitent incompréhension et railleries, tant au Kosovo qu’en Serbie, où les rieurs se trouvent pour une fois réunis.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,944
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...