Philippe Top-Force

[VBAE, Véhicule Blindé d'Aide à Engagement]

Recommended Posts

Il y a 3 heures, Rescator a dit :

il y aura deux VBAE, un qui reprend la mission de poisson pilote des VBL dans les escadrons de Leclerc et d'AMX10RC/jaguar. Celui-là sera armé d'un T1 de 12,7 mm avec 4 pax et des AT4CS. Le même avec un T1 et un poste MMP débarquable et 4 missiles sera employé dans les EEI (mixé avec les T1/AT4CS). Les interrogations portent sur la version qui accompagnera les VBMR Légers en Afrique par exemple, le "mini Jaguar" que d'aucuns appellent CRAB. Pour celui-là l'armement de 25 mm tient la corde avec peut-être des roquettes guidées laser (il y a déjà des MMP dans les VBMR L VTT). Si l'équipage bénéficie d'une bonne vue sur le terrain grâce à des pare-brise, la solution CPWS est valable

la question de Dino est bonne...

Le 25 mm, est-ce ARX25 LP ?

nexter-turret-1170x630.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca aurait de la gueule : un CRAB version 2020 avec ARX25 Light + panier 4 roquettes 68 mm Laser ....

Clairon

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2/6/2018 à 19:41, Rémy a dit :

Quand le Crab a été présenté et qu'on a commencé à en parler, il ne répondait pas à un besoin doctrinaire de l'Adt. Il y a peu de chances pour que ce soit le cas aujourd'hui. Mais peut-être qu'avec la réactualisation de la LPM...

Pas nécessairement doctrinaire, mais en termes d'innovations techniques, l'AdT n'était pas resté sourde. Par exemple, la DGA étudie l'intégration d'un moteur hybride sur le VBAE... Je crois me rappeler que le CRAB disposait de cette caractéristique, encore peu répandue mais qui pourrait apporter des éléments de furtivité nouveaux.

Il y a 1 heure, Gibbs le Cajun a dit :

Par contre j'ai du mal avec cette obsession de transport aérien, car moi je pense que du VBL reste le plus pratique pour des petites missions optique "posé d'assaut", avec un A400 M tout en sachant qu'on évitera de prendre des risques avec les posé d'assaut, vu qu'on aura forcément opté pour une sécurisation et de la reconnaissance via des paras largué avant. 

Comme l'a indiqué le patron de la 11°BP il y a quelques mois, ce VBAE devra être aérolargable :

Citation

Concernant les blindés, quand allez vous percevoir les nouveaux matériels ?

Sur les engins de combat de l'infanterie, le Véhicule de l'Avant Blindé (VAB) va peu à peu être remplacé par le Griffon dont l'industrialisation débute. Première tranche de Scorpion, ces Griffon sont prévus dès 2019. Pour la Brigade parachutiste, ce sera une dotation d'environ 40 à 50 % de ses véhicules car le Véhicule Blindé Multirôle léger (VBMR), mieux protégé et plus moderne que le VAB complétera ensuite notre équipement dans la deuxième tranche de Scorpion. Cet engin beaucoup plus léger que le Griffon marquera la spécificité parachutiste et infanterie d'assaut de la 11e BP qui doit rester une brigade souple et facilement aéro-transportable : on peut embarquer deux VBMR dans un A400M. Voilà pour l'infanterie. Côté cavalerie blindée, le 1er RHP, à partir de 2023/24, percevra, lui, le Jaguar, Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat (EBRC), en remplacement de ses AMX10 RC, un engin blindé à roues et canon mitrailleur de 40 mm plus performant puis le futur Véhicule blindé d'aide à l'engagement (VBAE) qui succédera au VBL, notre actuel véhicule blindé de reconnaissance et sera aérolargable en parachute. Tarbes avec le 35e RAP percevra davantage de canons d'artillerie, avec là aussi une accélération de la livraison par rapport à la LPM précédente. Un peu plus et plus vite : ce sera donc aussi pour nous l'esprit de cette Loi de programmation. Mais tout cela n'aura évidemment de sens qu'avec des avions, le sujet de l'A400M restant central et sensible, avec encore des incertitudes sur sa capacité à remplir tout le spectre des missions de la Brigade.

Source : La Dépêche

...à noter que l'on peut caser 3 CRAB dans un Atlas. Avec des palettes de saut en plus, ça peut être davantage compliqué.

 

Edited by Kerloas
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Gibbs le Cajun a dit :

Mais voilà s'est tout, rien de concret dans la vraie vie... Le Jaguar, lui il n'a aucune vocation à être transporté en mode aérien même pour un renforcement de force. Je ne pense même pas qu'il soit apte à être embarqué sur un A400m

Il faut savoir que tous les véhicules conçus depuis le VBCI ont dans leur cahier des charges, la compatibilité A400M. Ils sont fait sur mesures c'est une véritable complémentarité qui servent également pour la mise en valeur à l'export, tant pour les vendeurs de l'A400M que pour les véhicules. Donc oui, le Jaguar peut être transporté par A400M, le VBMR lourd et léger également, le VBAE le sera également tout comme le VBCI, le Caesar ont été prévus pour cela, d'ailleurs pour ce dernier, on a même créer une cabine spéciale ou l'on peut faire descendre le canon pour le convoyage.20100408225836-196312f2.jpg

Le fait que dans les années à venir, on disposera d'un avion de transport qui pourra transporter l'ensemble de nos véhicules (hors chars Leclerc) va considérablement modifier le transport aérien de nos armées. Car jusqu'à présent, il faut le dire, le Transall n'a jamais été un vrai avion de transport logistique, c'était plus un avion pour parachuter des paras en Allemagne de l'Est que pour envoyer des blindés au milieu de l'Afrique. Ces limitations du Transall ont très vite poussés nos armées à acquérir des C-130 auprès des américains, pour gagner en capacité et en distance franchissable, avant de devoir louer des Antonov, solution qui était à la base juste une transition en attendant l'A400M. Les retards de l'A400M ont poussés à tirer sur l'élastique au point que les Antonov sont devenus vitaux, une situation qui fait que certains pensent qu'on ne peut pas faire sans eux, pourtant quand les A400M seront suffisamment nombreux et disponibles, on s'en passera, car ce qu'il faut et qu'il nous manques depuis toujours, c'est un avion qui peut transporter tous nos véhicules sans restrictions, qu'il y en ai 1 ou 3 dans l'avion n'est pas un problème, le problème qu'on connaissait c'était qu'on ne pouvait pas faire entrer un VAB dans un Transall. On faisait depuis toujours avec nos Transalls une sorte de "brouettage" , on transporte quelques palettes, une P4 ou un ERC90 en intra-théâtres.

Mais je vous rejoins sur le fait qu'il ne faut pas sombrer dans le syndrome afghan, qui était celle ou la logistique était dépendante de la voie aérienne. La voie aérienne doit être celle de l'échelon d'urgence, le reste doit prendre la mer, car ça reste et restera le meilleur moyen logistique pour la "masse". Les américains ils ont plus de 200 C-17, des centaines de C-130, des C-5 Galaxy, pourtant quand il s'agit d'envoyer des forces en Europe et ailleurs, ils le font par bateaux. Les russes en Syrie, l'essentiel de leur logistique c'est aussi par la mer alors qu'ils ont leurs Antonov et autres. L'avion doit également être utilisé pour le matériel urgent ou très sensibles en permanence dans un conflit.

Avec l'opération Serval, nous avons parfaitement vu cela, un échelon d'urgence prélevé sur les forces prépositionnés et renforcé par des unités d'alertes en France, puis le dispositif Guépard à plus longue durer, le gros des forces, de la logistique a pris la mer pour débarquer à Dakar. Le problème à Serval, c'est qu'on était incapable de projeter ce dispositif car on avait tout simplement pas les avions adaptés et en nombres. Une situation qui a poussé la France à bien entendu booster le service de l'An-124, mais aussi de réclamer l'aide de nos alliés. Un véritable défi aérien qui a fait durer les rotations sur un temps bien plus long que ce qui aurait dût l'être.

Donc pour nous, il faut connaitre le besoin en avions pour ce dispositif d'urgence (qui peut et qui comprendra des Jaguar) qui doit servir à tenir et/ou prendre certaines positions stratégiques comme un aéroport ou un port, mais ça peut aussi être des noeuds routiers ou des ponts. Si hier on était beaucoup dans le parachutage de troupes para pour ce genre de missions, il convient cependant d'observer que de plus en plus, ce genre de choses sont confiés aux FS et qu'on cherche justement de plus en plus à faire d'elles, des acteurs qui n'auraient "aucunes" limites d'actions, je pense notamment aux hélicos ravitaillables, aux parachutages et leur capacité à être autonome en petits groupes. Larguerait-on aujourd'hui des centaines de para sur Kolwezi comme on l'a fait par le passé? Non on serait plutôt dans une action drones-frappes aériennes avant une action FS avec hélicos.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème n'est pas le transport en mode logistique...

Mais le transport en mode tactique.

L'A400M ne peut pas larguer de fardeaux de plus de 16t... donc ça exclu tout notre parc moderne d'un parachutage ou même d'une extraction très basse altitude.

Même punition pour les engin à plus de 25t ou plus. A priori on ne peut plus voler à 3g avec... donc en mode tactique. On doit voler en config' logistique à 2.25g... avec beaucoup de limitation sur les profil se vol... longueur et vitesse d'atterrissage etc.

Tout ça pour dire qu.on va rapidement se retrouver sans véhicule de combat aerolarguable aéroportable sur un théâtre un peu disputé...

Pour une armée qui se veut expéditionnaire c'est moyen.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne reste plus que la prise d'assaut d'un aéroport avec les para...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, g4lly a dit :

Le problème n'est pas le transport en mode logistique...

Mais le transport en mode tactique.

L'A400M ne peut pas larguer de fardeaux de plus de 16t... donc ça exclu tout notre parc moderne d'un parachutage ou même d'une extraction très basse altitude.

Même punition pour les engin à plus de 25t ou plus. A priori on ne peut plus voler à 3g avec... donc en mode tactique. On doit voler en config' logistique à 2.25g... avec beaucoup de limitation sur les profil se vol... longueur et vitesse d'atterrissage etc.

Tout ça pour dire qu.on va rapidement se retrouver sans véhicule de combat aerolarguable aéroportable sur un théâtre un peu disputé...

Pour une armée qui se veut expéditionnaire c'est moyen.

Si j'observe les US , qui ont quand même une optique expéditionnaire, l'optique tactique via parachutage de matos lourd en tactique n'est pas de mise quand on observe leurs opérations Récente ou même plus ancienne. 

Rien que leurs opérations aéroportées de combat je n'ai pas le souvenir qu'il y ai eu du lourd qui a été largué, justement si cela intéresse, @Rob1 à ouvert un file traitant des OAP en faisant un point sur celles-ci. 

J'ai plutôt l'impression que c'est la capacité à pouvoir larguer du nombre question effectif et au plus loin pour des actions limitées et stratégique. 

Les russes ont aussi des capacités pour leurs troupes aéroportées avec des capacités de largage de véhicules optique blindé léger , mais j'ai pas le souvenir d'un emploi de se type de largage ( du lourd) sur leurs opérations de combat réel , au passage si quelqu'un aurait des infos sur des OAP russes depuis les années 80 je suis preneur, enfin si il y en a eu ( je dis cela sans ironie). 

Moi je pense que les russes, US ont l'optique d'avoir une capacité à larguer quand ils le veulent, ou ils le veulent, et que cela soit en mode classique avec des paras en mode léger ( larguer une brigade complète en une seule fois et alimenter un soutien longtemps en mode ravito de base, bouffe et mun' ) , ou des FS. 

Moi je n'ai jamais cru que les OAP se réinventer via une capacité de largage de matos lourd, mais plutôt dans sa capacité à larguer du paras et de la quantité ( munition et bouffe, on peut en charger dans un C17 ou un Antonov ) en le ravitaillant dans la durée, sans avoir un pont aérien trop lourd ( plutôt optique régulier) , l'option installation dans la durée pouvant être déclenchée mais en mode pépère. 

Si je fais le point chez les US ou les russes, l'optique est plutôt dans la quantité ( hommes, ravito) plutôt que dans un besoin de larguer des véhicules lourds en mode tactique, seule la phase stratégique pour une mise en place logistique de matos et véhicules lourd est disons employable . 

De plus on peut observer que le calcul de prise de risque est vite fait si demain on doit faire face à un adversaire qui serait équipé d'armement de type sol-air, même les US ou russes en sont conscients, et les OAP même pour une grosse affaire resteront gérable ( pas de risque inutile) via des objectifs d'opportunité mais sans risque majeur. 

Donc, du point de vue expéditionnaire je ne suis pas persuadé que l'on soit à l'ouest, vu comment les US ou les russes au final ne font que de l'OAP toujours en mode légère ( paras et sa log de base) par réalisme et cela malgré des capacités via des avions lourd. 

Désolé pour le message en vrac et sûrement bordélique, j'ai vraiment du mal en se moment :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, kotai said:

Il ne reste plus que la prise d'assaut d'un aéroport avec les para...

Et prier qu'il ne soit pas la cible de l'artillerie longue portée adverse pendant des jours ... même les taliban en slapette se son payer des jets ... sagement aligné a coté de la piste. Et quand tu vois les strike des rebelle sur les avions de Hmeimim ... ça commence a inquiéter.

2 hours ago, Gibbs le Cajun said:

Si j'observe les US , qui ont quand même une optique expéditionnaire, l'optique tactique via parachutage de matos lourd en tactique n'est pas de mise quand on observe leurs opérations Récente ou même plus ancienne.

 

Justement il s'en plaigne ... et ont lancé un programme pour un engin aéroporté/aérolargué genre char léger ... Le souci c'est que les char léger genre M8 on des blindage en papier en mode aérolarguable. D’où l'idée d'un engin plus petit ... sans le gros canon ... mais un petit autocanon et/ou des missiles "malin" genre CRAB. Et comme leur programme d'acquisition partent tous en couille il lorgne vers les bonne idée étrangère.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Philippe Top-Force a dit :

Le 25 mm, est-ce ARX25 LP ?

nexter-turret-1170x630.jpg

pour le moment il n'est pas question de solution technique particulière, mais d'écrire le besoin opérationnel. Si le 25 mm fait son chemin dans les esprits, alors on peut supposer que Nexter mettra en avant son ARX25 et qu'il aura en face de lui CMI et son CPWS.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je préférais l'idée du 30mm (30x113) utilisé sur Tigre et Narwhal.

L'idée c'est plus d'avoir une munition explo pour le combat à courte et moyenne distance et des missiles/roquettes pour le moyen/longue distance.

Je verrais bien les VBCI retrofités avec aussi... mais là c'est un rêve humide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, g4lly a dit :

Le problème n'est pas le transport en mode logistique...

Mais le transport en mode tactique.

L'A400M ne peut pas larguer de fardeaux de plus de 16t... donc ça exclu tout notre parc moderne d'un parachutage ou même d'une extraction très basse altitude.

Même punition pour les engin à plus de 25t ou plus. A priori on ne peut plus voler à 3g avec... donc en mode tactique. On doit voler en config' logistique à 2.25g... avec beaucoup de limitation sur les profil se vol... longueur et vitesse d'atterrissage etc.

Tout ça pour dire qu.on va rapidement se retrouver sans véhicule de combat aerolarguable aéroportable sur un théâtre un peu disputé...

Pour une armée qui se veut expéditionnaire c'est moyen.

Il ne faut pas oublier les VBHM qui sont nos seul blindé vraiment leger (transportable sous élingue)

Edited by SmoK

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, SmoK a dit :

transportable sous élingue

 t'est sur de toi?  ça fait quand même 14t (à vide)  la bête 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Fusilier a dit :

 t'est sur de toi?  ça fait quand même 14t (à vide)  la bête 

Il est en deux parties... mais tu me met le doutes... 

Sur wiki le VBs 10 est donné pour 5T + 3,5 T donc ca passerait mais a confirmer car il se pourrait que je confonde avec le BV206....

Edited by SmoK

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, SmoK a dit :

Sur armyrecognition 5 et 3.5 aussi... S'il y a un chasseur alpin ou un marsouin  qui passe par la...

Je me demande si les nôtres n'ont pas un blindage renforcé;  d'où le besoin des flotteurs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Fusilier a dit :

Je me demande si les nôtres n'ont pas un blindage renforcé;  d'où le besoin des flotteurs. 

Ceci expliquerait cela! Car le bvs10 est sensé etre amphibie sans préparation...

Merci pour l info

https://goo.gl/images/F11FSC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me fait penser à un petit HS... Si on caricaturait a outrance notre sacro-saint "on ne fait jamais rien comme tt le monde", on passerait alors nos brigades légères en tout chenilles pour se retrouver avec des BVs 10 pour l'infanterie et des chenillettes type Wiesel comme porte armement (reco, artillerie, AA etc...)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Conan le Barbare a dit :

mais là c'est un rêve humide.

Vous pouvez expliquez? :smile:

il y a 35 minutes, SmoK a dit :

Si on caricaturait a outrance notre sacro-saint "on ne fait jamais rien comme tt le monde"

Ne pas faire comme "tout le monde" serait une "doctrine" française? L'erreur est de croire que ce que font les autres est un exemple à suivre, alors que non, chaque pays a ses propres besoins. Je vois souvent certains qui vouent un culte si ce n'est une obsession aux engins chenillés, pourtant la réalité c'est que partout dans le monde on remplace des chenillés par des véhicules à roues, mais que l'inverse n'est pas vrai. Alors oui, beaucoup de pays semblent encore par tradition ou par continuité privilégier des engins chenillés, mais leurs besoins réels pousse t-il vraiment dans ce sens? Ou seront-ils comme beaucoup, à garder les chenillés au placard et à exploiter au maximum, quitte à commander dans l'urgence des MRAP et autres pour leurs opérations?

Plus le temps passera, moins les chenillés seront nombreux, car les véhicules à roues apportent une flexibilité d'emplois et sont autrement plus évolués qu'il y a 50 ans ou la chenille était une véritable nécessité. Alors bien entendu, certains qui aiment regarder les conflits syriens ou ukrainiens penseront que vu qu'ils utilisent des chenillés, c'est par ce qu'ils en ont besoin, moi je dis "non" c'est par ce qu'ils n'ont rien d'autres depuis 40 ans. Ces conflits ne sont pas "modernes", au contraire ils sont anciens avec des tactiques et des moyens anciens. Si l'armée ukrainienne était une armée moderne, sur notre modèle, ben les vieux matériels soviétiques que les russes ont donnés n'auraient pas fait grand chose, ils ont été efficaces par ce qu'en face, il y avait la même chose et quand 2 armées se valent, ça se joue à l'usure et ça s'enterre pour se pilonner comme en 14-18. Aujourd'hui on cherche à tirer pour toucher et non plus tirer en espérant toucher par la quantité. A quoi bon balancer 300 obus dans une direction si ça ne fait que du bruit et de belles explosions? C'est sûre que pour les troupes à proximité, c'est un peu la peur que ça se rapproche, mais ça va. Aujourd'hui avec Caesar vous tirez 10 obus et vous pouvez être presque certain de toucher la cible visée, ça impressionne peut-être moins, mais l'efficacité et le résulata est là. C'est la même pour les bombes guidées et autres, ne tenons pas ce discours rétrograde qui voudrait faire croire qu'il faut balancer le maximum de munitions pour être efficace, l'évolution du matériel, des tactiques et des besoins ne va pas dans ce sens, que ce soit en France, aux USA, en Chine, en Inde en Russie ou je ne sais ou, tous cherchent la précision, la rapidité, la distance de sécurité et surtout l'efficacité afin de créer des pertes chez l'ennemi sans en recevoir (même si il y en aura toujours, mais moins). Cela fait des années qu'on a pris pour habitude de compter l'argent plutôt que les morts, qu'on a pris l'habitude d'avoir un ratio de 1 mort contre 100 en face.

Il faut bien savoir ce qu'on veut, bien comprendre nos besoins actuels et futurs et non pas simplement vouloir un chenillé pour se rassurer psychologiquement qu'avec des chenilles, on fera mieux la guerre de haute intensité, qu'on sera plus efficace, qu'on fera comme les autres et qu'on va perpétuer les habitudes du passé. Je fais ce long message, car je n'ai pas envie qu'on pousse à vouloir un chenillé qui restera au placard dans nos opérations. Très peu de chenillés en Irak avec les américains dans la durée (le MRAP a vite occupé le coeur de leurs moyens et s'ils avaient eût un VBCI à la place du Bradley, le Bradley serait rester à la maison (pour les chars, ben y a pas le choix et ce ne sont pas les chenilles qui le rendait nécessaire, mais son canon). Quels pays a déployés des chenillés en Afgha? Les allemands, les anglais? Tous en ont pourtant, mais tous ont préférés s'acheter, souvent dans l'urgence des véhicules à roues type MRAP. Les russes en Syrie, que des blindés à roues et eux aussi semblent de plus en plus privilégier ces engins, même si la tradition du chenillé reste ancrée dans leur modèle d'armée, c'est plus par tradition que pour leurs besoins actuels, car l'armée russe a elle aussi bien changée et recherche à l'image des armées occidentales, cette mobilité et cette rapidité, plutôt que de devoir assurer une logistique souvent ferroviaire, qui est longue et lourde à mettre en oeuvre quand on sait que les conflits actuels et les réponses apportées doivent être rapides et efficaces.

Il y a 18 heures, g4lly a dit :

Tout ça pour dire qu.on va rapidement se retrouver sans véhicule de combat aerolarguable aéroportable sur un théâtre un peu disputé...

Vous estimez que nous avons et avons eût par le passé des véhicules de combat aérolarguable? Non on ne va pas se "retrouver" sans ces moyens, car elle n'existe pas. Je rejoins également Gibbs, c'est une capacité qui est plus qu'accessoire qu'autre chose, vous êtes peut-être séduit par les images russes, mais sachez que chez eux aussi c'est très accessoire, ce ne sont pas des pratiques courantes qu'ils font et feront souvent pour un besoin opérationnel avéré, ça reste avant tout issue d'une vieille doctrine de la guerre froide du parachutage massif derrière le rideau de fer.

Après nul ne sait comment évoluera la situation, il se peut très bien qu'on décide de se doter d'un véhicule de combat aérolarguable et pourquoi pas même un véhicule "dronisé", mais pour l'heure il va falloir rattraper les années de coupes budgétaire avant de penser à se faire ce genre de "gras"

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Xavier

Ce n'etait rien d'autre qu'une boutade. Je n'ai rien contre le fait de faire autrement que le voisin (je travaille dans le dev avancé...)!

De plus je n'avais pas l'intention de relancer le débat de la chenille versus la roue. Débat qui par ailleurs me saoule au plus au point ( je l'entends depuis que je m'intéresse au techno mili 15ans)

Je trouvais juste l'idee d'avoir nos BL sur chenille drole et décalé. (Sauf pour le 27eme qui mériterait d'avoir plus de BVs10)

Fin du HS et dsl

Pour en revenir au sujet a mon sens le VBAE devrait absolument etre

aerolarguable

haut niveau de mobilité  

Capacité de tir vers le bas 

Une petite question:

Pensez-vous q'une version artillerie (MO 81mm?) présenterait un intérêt par rapport au 120 tracté par un VBMR en terme de déploiement? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, SmoK a dit :

Je trouvais juste l'idee d'avoir nos BL sur chenille drole et décalé. (Sauf pour le 27eme qui mériterait d'avoir plus de BVs10)

La fonction des VBHM dans les GTE  (groupe tactique embarqué) est de fournir un premier échelon qui n'a pas besoin de préparation de plage et peut s'affranchir des coupures derrière les cordons littoraux. C'est le modèle amphibie Brit et Hollandais 

Note que les engins d'aménagement de plage sont revenus à la chenille. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, SmoK a dit :

 

Sur wiki le VBs 10 est donné pour 5T + 3,5 T donc ca passerait mais a confirmer car il se pourrait que je confonde avec le BV206....

Oui tu confond nous n'avons plus que des BVS 10 Mark II qui fond 13 T

http://www.air-defense.net/forum/topic/162-vhm-v%C3%A9hicule-haute-mobilit%C3%A9/?page=32

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, SmoK a dit :

Pensez-vous q'une version artillerie (MO 81mm?) présenterait un intérêt par rapport au 120 tracté par un VBMR en terme de déploiement? 

En fait, il est bien possible (même plus que vraisemblable) que le mortier de 120 mm ne sera pas tracté par le VBMR mais bien intégré à celui-ci. C'est en soit déjà un bon petit changement pour le soutien artillerie.

Ensuite le mortier de 81mm, il est là et il peut se déplacer dans la plupart des véhicules, je ne vois pas l'intérêt immédiat d'en spécialiser un VBAE la dedans, car les unités qui utilisent le mortier de 81mm, ce sont des unités d'infanteries équipés de VBMR et il y aura très certainement des VBMR avec un aménagement intérieur pour convoyer le matériel comme ça l'est avec le VBCI. Donc en soit, je ne vois pas l'utilité d'un VBAE avec mortier de 81mm, il n'est pas dans cette optique là. Autant augmenter la quantité de VBMR Mo120mm plutôt que cela. Avoir un VBMR avec mortier intégré va réellement apporter un avantage et facilitera son utilisation dans les opérations comme on peut en avoir au Sahel. Le fait qu'il se développe pour le 120mm comme pour le 155mm de Caesar, des obus de précisions métrique, avec guidage laser au même titre que la roquette à guidage laser (on connait déjà le LRU, mais là on parle de roquettes plus petites sur Tigre/HIL et autres). Ces munitions devraient arriver (pour le mortier) vers 2025, c'est à dire au moment ou justement on l'arrivée du VBMR 120mm se fera.

Ces munitions d'artilleries qui vont venir qui seront guidés vont considérablement modifier le rapport au soutien appui-feu, il pourra se soustraire de nombreuses fois à un soutien aérien. Pour moi c'est le vrai changement militaire qu'on va connaitre dans une dizaine d'année celui des munitions guidées de "petits" calibre au niveau de l'artillerie, notons que la France est en pointe la dedans et qu'elle se dote de l'environnement (programme scorpion) pour qu'il soit cohérent et non pas juste exceptionnel. Ce sera un véhicule, un drone ou un soldat qui désignera une cible et l'obus (mortier ou 155), de la même manière qu'une bombe guidée, tombera dessus au premier coup. Cette capacité va révolutionner l'appui feu, on aura nos munitions de précisions avec effet collatéral réduit tiré depuis le sol et pouvant bouger au rythme des forces engagées. C'est la même chose pour le tigre avec ses roquettes guidées, il va cartonner l'ennemi. Une page va se tourner, même si elle se tournera lentement dans le temps, l'artillerie va avoir une précision métrique et on regardera d'un drôle d'oeil le temps ou il fallait balancer des dizaines d'obus pour essayer de toucher quelques choses. Mais déjà aujourd'hui, les différents calculateurs et les avancées font du Caesar un système très précis, avec de bonnes coordonnées vous pouvez avoir un bon 50m d'écart entre ce que vous visez et les impacts, ce qui est très peu par rapport à d'autres canons ou des lance-roquettes multiples qui peuvent s'éparpiller sur des centaines de mètres. Plus ce chiffre est gros plus il faudra balancer d'obus pour espérer toucher ce que vous voulez. Mais avec une précision métrique c'est un obus une cible, si la tranchée permet de se préserver des éclats en espérant qu'aucun obus ne tombe dans la tranchée, un obus guidée tombera dedans à chaque fois, donc l'enterrement pour se préserver de l'artillerie sera largement moins efficaces. Bon je pourrai parler et donner 1000 exemples des avantages à tirer (!) de ces futures munitions, mais j'espère que vous arrivez à comprendre l'impact que ça peut faire. Le seul et important désavantage, restera le coût de ces munitions, bien entendu on pourrait se dire aussi qu'une partie de l'économie se fera sur les quantités tirées.

En complémentarité de ces munitions, on peut déjà voir, comme avec l'obus Bonus qui existe déjà, des frappes spécifiques et précises contre des véhicules. On pourrait très largement imaginer un obus d'artillerie anti-char qui viendra taper un véhicule ennemi. De même que l'on pourrait imaginer des paniers de roquettes sur des véhicules, même s'il faudrait reconfigurer un peu certaines choses. Moi j'imagine même que ces roquettes, après un certain temps (pas avant 2030) pourrait se retrouver sous un format individuel, un peu comme l'AT-4, mais ou le poste de tir aurait un désignateur intégré. On aurait là un complément au MMP qui lui aussi apporte clairement des possibilités et une efficacité au top.

Pour finir aussi avec les mortiers, on a lancé un marché l'an dernier pour acquérir des mortiers de 60mm (120 au total) et qui devraient remplacer, je pense le LGI. On augmente là aussi les moyens d'appuis, passant d'un 700m à plus de 3,5km, bon là par contre ça restera avec du tir plus ou moins précis, plus de la saturation et pour faire bouger, calmer ou rompre le combat à l'ennemi que pour lui faire très mal. Mais là aussi il suffit d'une bonne désignation (pour la distance on peut utiliser un laser) d'une bonne orientation, espérer que le temps n'est pas trop mauvais pour trop influencer le projectile, vous pouvez en faire une arme assez dévastatrice. Par contre si ça se fait dans la hâte et qu'on fait des tirs au jugés, ça va être aussi efficace que l'artillerie des rebelles syriens, pour ne citer qu'eux.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

un mortier de 81 mm, avec sa gamme de munitions(funmigène, éclairant, explosifs, ...), sa portée de 4 à 6 km, sa cadence de tir, sa légèreté reste une arme d'appui essentielle, durant la plupart des conflits les mortiers se sont révélés d'excellentes armes d'appui et d'énormes pourvoyeurs de blessés dans les rangs ennemis.

un VBMR avec un 81 mm monté et pouvant faire feu depuis le véhicule serait une véritable valeur ajoutée au saint d'un S-GTIA, un Mo120 nécessitant déjà beaucoup plus de logistique et de moyens particuliers de guidage. Le Mo de 81 c'est l'artillerie immédiate du chef de SGTIA. Il faudrait également en prévoir pour les SGTIA a dominante cavalerie. Les unités de chars Israéliennes ont depuis toujours des pelotons mortiers.

Clairon 

Edited by Clairon
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,489
    Total Members
    1,550
    Most Online
    tzaantonia
    Newest Member
    tzaantonia
    Joined
  • Forum Statistics

    20,853
    Total Topics
    1,303,090
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries