SharkOwl

[Tempest] Nouvel Avion de Combat Britannique En Partenariat !

Recommended Posts

il y a une heure, Ponto Combo a dit :

C'est la technique de la roue du paon:happy::

en faisant cela, il expose sans peur du ridicule son petit croupion :bloblaugh:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, mehari a dit :

Ce projet n'est pas Italo-Britannique. Si Leonardo est impliqué, je pense que c'est la branche de BAE que Leonardo a racheté il y a quelques années (donc une branche britannique) plutôt que tout le groupe Italien ou même le gouvernement italien. Pour l'instant, aucun partenariat n'a été annoncé avec un quelconque pays européen même si on parle de la Suède

Vrai, malheureusement, mais un accord de collaboration est possible. Un avion conçu en Grande-Bretagne doit passer par Leonardo, BAE n'a pratiquement plus d'activités d'avionique et dans ce secteur Leonardo est prépondérant et dans le Gripen et dans l'Eurofighter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'ai bien suivi, il s'agit d'une maquette supposée préfigurer un futur démonstrateur d'avion de combat de future génération ? Sachant que les Britanniques n'ont pas d'argent, une visibilité politique à long terme nulle et des forces armées agonisantes ?

Pour parler crûment, pourquoi ne pas acheter directement des F-16 ?

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Patrick a dit :

2 milliards... D'ici 2025... Soit à peu près 350 million de livres par an.
Où vont-il trouver cet argent? Ça c'est une vraie question.
Et en attendant  le Brexit va les forcer à réduire leurs dépenses militaires y-compris en r&d.
C'est du bullshit.

:huh:

Hum ... Dans les caisses de l'État ? Je comprends pas trop où est le problème ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, clem200 a dit :

Hum ... Dans les caisses de l'État ? Je comprends pas trop où est le problème ...

Oh je sais pas, ça par exemple?

https://www.theguardian.com/uk-news/2018/feb/06/brexit-undermining-uk-armed-forces-defence-expert-warns

Quand ils devront choisir entre assurer l'essentiel et se payer le luxe d'un second avion furtif alors qu'ils ont opté pour des F-35, ça risque de leur faire bizarre.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Patrick a dit :

Oh je sais pas, ça par exemple?

https://www.theguardian.com/uk-news/2018/feb/06/brexit-undermining-uk-armed-forces-defence-expert-warns

Quand ils devront choisir entre assurer l'essentiel et se payer le luxe d'un second avion furtif alors qu'ils ont opté pour des F-35, ça risque de leur faire bizarre.

Bof ... Un avion de combat indigène c'est un choix politique. 350 millions de livre ça se trouve ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, mehari a dit :

A mon sens, il est important de garder une certaine diversité dans l'offre européenne, en termes d'avions, de radars, missiles, fusils, canons, véhicules, bateaux, etc et d'éviter à tout prix les monopoles, même si je sais que beaucoup sur le forum aimeraient voir tout le monde se joindre en adoration devant trinité Dassault-Safran-Thales France.

A ce titre, j'apprécie pas mal de voir un projet concurrent au SCAF mené par la Grande-Bretagne, potentiellement en coopération avec un autre européen (Suède ou Italie). Les autres pays pourraient alors rejoindre le projet qui leur convient plus, qu'ils complémentent le plus, etc. 

Théoriquement, sur ce programme l'Italie et la Grande-Bretagne sont promis conjoints: ils doivent penser à un remplacement pour l'Eurofighter avec le composant d'attaque déjà couvert par le F35 et les compétences de Leonardo sont complémentaires et nécessaires aux Britanniques, compétences que les Suédois ne peuvent pas fournir. Un consortium de Britanniques, Suédois et Italiens serait donc logique, mais en Italie d'un point de vue politique nous sommes dans un moment "turbulent" probablement on veut aussi voir quel genre de BREXIT la Grande-Bretagne voudra, si elle sera "soft", peut-être l'accord sera fait.

Ainsi, aucun monopole ne serait formé et nous aurions deux consortiums: le premier avec FR, DE et ES, le deuxième avec UK, IT et SWE, les autres pays pourraient donc décider quel consortium rejoindre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

 

Faut pas oublier que les gars les plus doués chez BAe, ce sont des Américains.

N'exagérons pas quand-même, il y a des très bons chez eux comme ailleurs. La différence c'est qu'un expert reconnu chez eux quitte souvent la boite pour travailler en tant que consultant. Et dans ce cas il se fait des c..... en or en œuvrant pour son ancienne boite . C'est du vécu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, G55 a dit :

Théoriquement, sur ce programme l'Italie et la Grande-Bretagne sont promis conjoints:

Attention, Leonardo n'est pas l'Italie, son gouvernement et son budget ...

Cette société est fortement concurrente de Thalès qui aura nécessairement une place forte dans un avion franco-allemand chapeauté par Dassault. D'où la volonté de s'investir dans un concurrent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Patrick a dit :

RS79875_Team-Tempest-Future-Combat-Air-S

 

Point de vue aérodynamique, cela me semble léger point de vue loi des aires : la section du fuselage m'ai l'air très constante plus le renflement sous les ailes pour le train au niveau du maître couple ...

Cela va être difficile pour le supersonique !

Ils veulent mettre des capots CFT partout mais en tout cas, pour les charges sous les ailes cela va être difficile vu qu'il y a le train avec un renflement ce qui va compliqué les interactions aérodynamiques.

Le positionnement des dérives dans le creux entre l'aile et le fuselage me semble aussi très très bizarre.

Bref, je pense que cette configuration, même si relativement "réaliste" ne correspond pas à une étude réelle d'avion. C'est un concept-plane. Et comme pour les concepts-car, les vrais voitures qui en sont tirés n'ont généralement rien à voir sauf deux trois concepts redescendu sur terre.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Deres a dit :

Attention, Leonardo n'est pas l'Italie, son gouvernement et son budget ...

Cette société est fortement concurrente de Thalès qui aura nécessairement une place forte dans un avion franco-allemand chapeauté par Dassault. D'où la volonté de s'investir dans un concurrent.

Leonardo est contrôlé par l'État italien, et si d'un côté le chemin est fermé c'est naturel prendre l'autre.

Edited by G55

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, mehari a dit :

A mon sens, il est important de garder une certaine diversité dans l'offre européenne, en termes d'avions, de radars, missiles, fusils, canons, véhicules, bateaux, etc et d'éviter à tout prix les monopoles, même si je sais que beaucoup sur le forum aimeraient voir tout le monde se joindre en adoration devant trinité Dassault-Safran-Thales France.

A ce titre, j'apprécie pas mal de voir un projet concurrent au SCAF mené par la Grande-Bretagne, potentiellement en coopération avec un autre européen (Suède ou Italie). Les autres pays pourraient alors rejoindre le projet qui leur convient plus, qu'ils complémentent le plus, etc.

.................................

Ceci dit, encore faut-il que les deux projets aboutissent et je doute que les Anglais aient pour le moment les moyens d'engager autant de moyens sur un projet militaire. A moins que... 350M GBP vous avez dit? Ça ne rappelle rien?

 

Faut-il que ça permet d'être viable. :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous trouve bien négatif, je ne m'y attendais pas, l'annonce faite par le RU et ses industriels de rester une nation majeure de l'aéronautique est une bonne nouvelle

Bien sur on peux douter de leur capacités financières, continuer de faire évoluer le Typhoon, acheter les 135 F35B et investir dans le futur représente une charge importante mais les industriels vont s'impliquer avec leur denier comme Dassault et ses partenaires l'ont fait avec le GIE Rafale, sans oublier cette faculté des Brits de faire des choix bien plus tranchés que nous.

Quel est l'avenir de l'aéronautique au RU sans un tel projet?

Bien que puissante, elle n'a que des participations dans les programmes des autres et avec le Brexit rien ne dit qu'Airbus y localisera de la production et de l'ingénierie pour ses futures aéronefs.

Que le dessin ne soit pas convainquant à un stade aussi avancé est il important?

Ce que nous savons c'est qu'à la DGA la cellule prospéctive se demande comme le pense les Brits si un drone très furtif ISR n'est pas plus indiqué qu'un drone furtif capable de délivrer de l'armement pour pénétrer et localiser les noeuds importants d'un système de denis d'accés, La déstruction relève alors d'une plate forme en dehors de la zone avec un missile.

Si ce programme fini par accoucher d'un nouvel avion d'arme en coopération à deux(RU/Suède) ou trois(Ru/Suède/Italie) cela nous otera une épine du pieds car ce "Tempest" devra etre compatible avec le F35, c'est en cela que c'est une bonne nouvelle.

Evidement si de notre coté nous ne nous entendons pas avec l'Allemagne, qu'elle rejoint "Tempest", lance son propre programme avec l'Espagne et que nous nous retrouvons isolé avec "ANGE" comme nous l'étions avec le RAFALE sur la génération précédente il faudra faire preuve de volontarisme et bien négotier les vents contraires, néanmoins les dividendes de la paix semble bien dérrière nous et tout le monde en est conscient.

Du SCAF ne restera plus que des briques a partager.

En définitive cette annonce colle parfaitement avec le Brexit et les statégies traditionnelles des Brits, diviser le continent, toujours.

Edited by P4
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, P4 a dit :

Evidement si de notre coté nous ne nous entendons pas avec l'Allemagne, qu'elle rejoint "Tempest", lance son propre programme avec l'Espagne et que nous nous retrouvons isolé avec "ANGE" comme nous l'étions avec le RAFALE sur la génération précédente il faudra faire preuve de volontarisme et bien négotier les vents contraires, néanmoins les dividendes de la paix semble bien dérrière nous et tout e monde en est conscient.

Du SCAF ne restera plus que des briques a partager.

Allemagne, UK, Italie et Espagne??

Pas sûr que l'Allemagne veuille venir dans l'eurofighter bis :laugh:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On l’attendait tous, le voilà: Justin....

Après le Typhoon quoi de plus normal que le Tempest;

Citation

Defence Secretary Gavin Williamson today announced the development of a new combat aircraft intended to eventually replace the Typhoon by the late 2030s or early 2040s, to be developed with European partners. The design phase, designated Tempest after the very successful fighter of the late Second World War, is a central part of the government’s £2 billion Combat Air Strategy, which is intended to run until 2025.

Parfaite synthèse de ce qui se fait de mieux à ce jour:

Citation

A physical mock up of the Tempest was unveiled for the announcement at the Farnborough Air Show, along with virtual concept art, with both showing a fairly large fighter with design features reminiscent of current stealth fighters such as the American F-22 and F-35, and the Chinese J-20A

Là, on est bien d'accord: early concepts....

Citation

The virtual and physical mock-ups followed a common theme, although there are various minor differences between the shapes. This strongly suggests that the airframe shapes shown off are merely early concepts rather than anything approaching technology demonstrators such as the BAE Systems Taranis or the EAP Demonstrator, which preceded the Eurofighter Typhoon. However, the common features of the various concepts shown do give clues about current British thinking on what the next generation of combat aircraft might look like. 

Comme une critique là:

Citation

Vertical stabilisers indicate a design preference for fighter-like agility since they aid horizontal stability during manoeuvres, especially in extreme flight regimes. However, they also limit the extent to which an aircraft’s radar signature can be reduced, especially against low-frequency ‘anti-stealth’ type radars. Because of this, and the fact that some argue the agility of modern missiles make dogfighting redundant in future air combat, most concept art from US defence companies in recent years have not included vertical stabilisers, presumably to aid stealth against advanced and future radar systems.

Incompatible du Queen Elizabeth Class contrairement à ANGE et PA:

Citation

The Tempest concepts also all feature a longer, wider fuselage than the F-35, which would improve the internal fuel load and allow more space for weapons bays and other internal sensor and/or combat payloads that might include the capacitors and coolant required for laser weaponry. Twin engines with divertless supersonic intakes are also included, which would allow improved performance especially at high altitude compared to the F-35’s single engine design. These design features point to an preference of endurance and unrefuelled range over low costs and simplicity, as well as sufficient internal space and weight capacity to allow for the insertion of future modular payloads internally. They also suggest that there is no intention to make a new combat aircraft capable of operating on the new Queen Elizabeth Class aircraft carriers since the design is very clearly not compatible with short take-off, vertical landing (STOVL) capabilities. There is a, perhaps surprising, degree of similarity in design approach between these initial concepts for the UK’s new Tempest and the design choices made by the Chengdu aircraft company that builds China’s new stealthy J-20A. Both are large, twin-engined fighters with small canted vertical surfaces and strong design influences from the American F-22 Raptor, evident around the nose and cockpit, which are critical for signature reduction.

Version pilotée et version drone:

Citation

The Tempest will supposedly be flyable by a pilot in the cockpit or capable of operating as a drone – an arrangement known as ‘optionally manned’ in aviation circles. However, most of the design advantages gained by eliminating the need for an onboard crew are clearly lost in an optionally manned design. It still requires a cockpit, life support systems, physical controls and an instrumentation/information display system for the pilot, all of which add weight, complexity, reduce the space available for fuel, weapons and sensors, and the need for a canopy fairing limits how stealthy the airframe can be made. Perhaps more importantly, if pilots are to be trained for the Tempest, this will require expensive peacetime flying to train and maintain pilot proficiency. The fact that a UCAV can, in theory, stay on the ground, with operators trained simply with simulated aircraft except during actual operational missions, is a key potential cost-saving feature of unmanned alternatives to fast jets, but this would be largely lost with an optionally manned type.

C'est là que le bât blesse, £2 billion et les potential partners :

Citation

The Combat Air Strategy, as a £2 billion pool of funding earmarked to demonstrate that the UK is serious about developing a new aircraft and starting negotiations with potential European partner nations for a joint programme, is a promising start. It is also critical to help convince British aerospace industries that the combat air sector is still a viable place to invest in future capability and skills. However, even with strong support from Italy’s Leonardo as well as other potential partners, especially France, Sweden and Germany, it will take a lot more than £2 billion to develop an actual combat aircraft from the Tempest project in time to replace Typhoon in the starting in the late 2030s.

Rappel pour le Typhoon:

Citation

The Typhoon programme cost the UK around £17 billion in development and acquisition costs for 160 aircraft. Tempest promises to be an even more ambitious undertaking, despite the progress made in various critical technologies in both the defence and civilian sectors since the 1980s when Typhoon was conceived. Assuming no major uplift in defence spending, the RAF and MoD will have to find significant funding within the equipment programme for the Tempest project if it is to have any hope of producing a real combat aircraft. Unfortunately, that is likely to be very difficult without adjusting the number of F-35s that the UK will eventually buy from the US, given that the continued public commitment to 138 of the stealth fighters will not be delivered on current funding timelines until the late 2030s at the earliest. Based on current defence spending assumptions, it is unlikely that the MoD will be able to adequately fund the testing and procurement phases of the Tempest while buying significant numbers of F-35s and maintaining an increasingly aging core Typhoon force as the latter approaches its eventual out of service date of approximately 2040. Something will eventually have to give.

Et le problème F35 et Donald

Citation

The difficulty for now is that the United States Air Force in particular has bet everything on the success of the F-35A and the combined efforts of Lockheed Martin, the Pentagon and overseas partners to drive the costs of that aircraft down to a level where it can buy enough to replace its huge legacy F-16 and F-15 fleets. An admission by the UK that it does not plan to buy all 138 jets would have a knock-on effect on unit costs for the whole F-35 programme at a sensitive time. Equally, US President Donald Trump is keenly protective of US exports and would take any UK reduction in F-35 orders as a serious slight at a sensitive time in the search for post-Brexit trade deals. Nonetheless, if the UK wishes to stay in the combat aircraft business as a major player, then it simply must start development of a new aircraft to keep its industrial base in the game. The announcement by the defence secretary may well do just that, but the government must now pull off a balancing act to explain the long term financial viability of Tempest to industry and potential partners while maintaining its commitment to purchase 138 F-35s to the United States.

https://rusi.org/publication/rusi-defence-systems/enter-tempest

Edited by Ponto Combo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, P4 a dit :

Je vous trouve bien négatif, je ne m'y attendais pas, l'annonce faite par le RU et ses industriels de rester une nation majeure de l'aéronautique est une bonne nouvelle

Bien sur on peux douter de leur capacités financières, continuer de faire évoluer le Typhoon, acheter les 135 F35B et investir dans le futur représente une charge importante mais les industriels vont s'impliquer avec leur denier comme Dassault et ses partenaires l'ont fait avec le GIE Rafale, sans oublier cette faculté des Brits de faire des choix bien plus tranchés que nous.

Quel est l'avenir de l'aéronautique au RU sans un tel projet?

Bien que puissante, elle n'a que des participations dans les programmes des autres et avec le Brexit rien ne dit qu'Airbus y localisera de la production et de l'ingénierie pour ses futures aéronefs.

Que le dessin ne soit pas convainquant à un stade aussi avancé est il important?

Ce que nous savons c'est qu'à la DGA la cellule prospéctive se demande comme le pense les Brits si un drone très furtif ISR n'est pas plus indiqué qu'un drone furtif capable de délivrer de l'armement pour pénétrer et localiser les noeuds importants d'un système de denis d'accés, La déstruction relève alors d'une plate forme en dehors de la zone avec un missile.

Si ce programme fini par accoucher d'un nouvel avion d'arme en coopération à deux(RU/Suède) ou trois(Ru/Suède/Italie) cela nous otera une épine du pieds car ce "Tempest" devra etre compatible avec le F35, c'est en cela que c'est une bonne nouvelle.

Evidement si de notre coté nous ne nous entendons pas avec l'Allemagne, qu'elle rejoint "Tempest", lance son propre programme avec l'Espagne et que nous nous retrouvons isolé avec "ANGE" comme nous l'étions avec le RAFALE sur la génération précédente il faudra faire preuve de volontarisme et bien négotier les vents contraires, néanmoins les dividendes de la paix semble bien dérrière nous et tout e monde en est conscient.

Du SCAF ne restera plus que des briques a partager.

En définitive cette annonce colle parfaitement avec le Brexit et les statégies traditionneles des Brits, diviser le continent, toujours.

Moi je crois qu'il s'agit juste de désigner Bae en maître d'œuvre face à dassault. Sachant que la cible pour tout le monde est saab qui sera donc le maître des clés. 

Ces derniers vont donc prendre leurs temps et se faire désirer. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, Ponto Combo said:

Incompatible du Queen Elizabeth Class contrairement à ANGE et PA

En soi, tu auras beau t'amuser à chercher, il n'y a pas grand chose qui soit potentiellement compatible avec le Queen Elizabeth, le seul super-porte-avion STOVL au monde...

Edited by mehari
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,412
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Andreas
    Newest Member
    Andreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,719
    Total Topics
    1,250,878
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries