Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Tempest] Nouvel Avion de Combat Britannique En Partenariat !


SharkOwl
 Share

Recommended Posts

Le 14/09/2019 à 19:01, kotai a dit :

5ieme gen? Alors qu'il est sortie depuis 20 ans, il est de la même génération que le T50 ou autres ?

Bah oui, il peut faire de la supercroisière, a de la furtivité active, et en plus est capable de voler, ce qui lui donne des capacités que l'USAF nous jalouse, en outre des aspects de puissance informatique, de paradigme de conception et de maintien à jour.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Rufus Shinra a dit :

Bah oui, il peut faire de la supercroisière

Admettons...

Il y a 1 heure, Rufus Shinra a dit :

a de la furtivité active, 

Bon, c’est pas sûr sûr, hein ???

 

Il y a 1 heure, Rufus Shinra a dit :

est capable de voler, ce qui lui donne des capacités que l'USAF nous jalouse

Ayé, j’ai compris : quel coquinou ce Rufus, et tout ça sans smileys !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Rufus Shinra a dit :

n a des capacités supérieures à celles de la concurrence, il ne faut pas en avoir honte.

Ben par exemple, parce que la concurrence vole aussi.

HS

Ange quitte la Corse pour s’engager dans l’Armée de l’Air.

Son père, resté sur l’Île, l’appelle pour avoir des nouvelles : « Ange, ça va ? Tu voles un peu ? »

Ange : « Oh, tu sais Papa... un bidon ou deux, de temps en temps. »

Qui n’a pas déjà volé, un F35 ou Ange ?-)

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Hirondelle a dit :

Ben par exemple, parce que la concurrence vole aussi.

HS

Ange quitte la Corse pour s’engager dans l’Armée de l’Air.

Son père, resté sur l’Île, l’appelle pour avoir des nouvelles : « Ange, ça va ? Tu voles un peu ? »

Ange : « Oh, tu sais Papa... un bidon ou deux, de temps en temps. »

Qui n’a pas déjà volé, un F35 ou Ange ?-)

D'après mon ange gardien préférée, les anges ont un sexe mais pas d'ailes.

Par contre un ANGE ?

:wink:

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, kotai a dit :

Le tempest a moins de problème d'accord entre nation que le scalf....

On verra quand le tempest se mettra en place car il faut rappeler que l'Italie et le Royaume-Uni ont le F-35 et quoi qu'ils disent le tempest, si il se fait, se fera bien après le SCAF.

Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Rufus Shinra a dit :

Vas te faire sudoku !

Tant que ce n'est pas sais-pou-cou :happy: !

 

Il y a 5 heures, Patrick a dit :

"Sukarufu"

Tu veux dire スカーフ j'imagine ?

Parce que ça n'est pas "sukarufu" en fait. C'est "sukaafu".

Oui, oui, tu peux me rejoindre dans le coin. Encore deux et on pourra faire une belote :biggrin:

Edited by Alexis
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

je l'avais presque oublié

Le Japon pourrait choisir des composants de Tempest

https://aviationweek.com/defense/japan-could-pick-and-choose-components-tempest

Citation

 

2030, mais elle veut diriger le projet malgré une expérience limitée dans le développement de chasseurs. Et il vise un chasseur beaucoup plus grand que n'importe quel chasseur exploité par un pays d'Europe occidentale ; les États-Unis n'offrent pas un projet commun possible.

Cela semble ne laisser que le choix du développement autochtone, peut-être avec l'aide d'un partenaire technique étranger. 

La flexibilité du programme offre une voie vers la participation japonaise

Même la cellule pourrait être différente.

Néanmoins, la participation au programme Tempest du Royaume-Uni peut également être possible. Le projet Tempest - qui inclut la Royal Air Force, BAE Systems, Rolls-Royce et MBDA - est un concept de coopération qui permet au Japon et à d'autres partenaires d'utiliser leurs propres systèmes, armes, propulsion et même cellules d'avions, explique le Commodore Daniel Storr, responsable de l'acquisition des avions de combat au ministère britannique de la Défense. 

Le modèle décrit par Storr donne au Japon la flexibilité de choisir la taille de son propre chasseur. Bien qu'il ne s'agisse évidemment pas d'un objectif, cette approche de " mix-and-match " offre également au Japon l'occasion de continuer à revendiquer son leadership en matière de développement, mais aussi d'économiser de l'argent en partageant des systèmes.

L'objectif politique de gérer son propre programme de chasseurs, énoncé en 2018, a semblé constituer un obstacle majeur à la participation du Japon au projet Tempest or the Future Combat Air System (FCAS) lancé par la France et l'Allemagne. Mais si le Future Fighter ne partageait que quelques caractéristiques avec Tempest, le Japon pourrait raisonnablement dire qu'il menait son propre programme.

BAE Systems a fait la promotion du programme Tempest au salon DSEI Japan qui s'est tenu à Tokyo du 18 au 20 novembre. Les futurs maîtres d'œuvre du FCAS, comme Airbus, n'ont pas montré leur concept. M. Storr a présenté le modèle souple de développement coopératif lors d'une conférence d'exposition, mais les conférenciers japonais présents à cet événement n'ont pas parlé de la perspective de l'adhésion du Japon à Tempest.

Dans une interview accordée le 1er novembre au Financial Times, le nouveau ministre de la Défense Taro Kono semblait minimiser la possibilité de participer à un programme européen, affirmant que le Japon devrait explorer toutes les possibilités mais qu'il devait maintenir l'interopérabilité avec les forces américaines. M. Storr a abordé ce point, soulignant que la collaboration avec les États-Unis était également une grande priorité pour le Royaume-Uni.

L'alternative du Japon à la coopération internationale est de développer un avion de combat par lui-même avec l'aide technique d'une société étrangère. Lockheed Martin soutient la Korea Aerospace Industries KF-X et BAE aide la Turkish Aerospace Industries TF-X dans un tel arrangement.

En travaillant avec Lockheed Martin, Boeing ou Northrop Grumman, Tokyo compenserait en partie les dépenses engagées par les États-Unis pour défendre le Japon. Mais les États-Unis ne tireraient que peu d'avantages des frais de soutien technique, et le Japon s'est déjà engagé à acheter 147 Lockheed Martin F-35 Lightnings comme l'avion qui précédera les Future Fighters.

Le ministère de la Défense a demandé que le développement du Future Fighter soit lancé au cours de l'exercice fiscal débutant en avril 2020. Il n'est pas clair si cela signifie mobiliser des ressources pour commencer le développement à grande échelle ou prendre des mesures moins importantes pour renforcer l'engagement à créer l'avion. 

BAE Systems a exposé ce modèle Tempest à DSEI Japon. Crédit : Bradley Perrett/AW&ST

Au cours de la dernière année, la politique du gouvernement a été de lancer le projet au plus tard en mars 2024. Cependant, les entreprises japonaises, en particulier le constructeur de chasseurs Mitsubishi Heavy Industries (MHI), font pression pour un lancement le plus tôt possible. Ils veulent transférer leurs connaissances aux jeunes ingénieurs de la génération plus âgée qui a mis au point le dernier chasseur du Japon, le F-2 de l'ICM, que le Future Fighter remplacera.

Le Royaume-Uni ne veut pas s'engager à lancer le développement à grande échelle de la Tempest avant 2025, mais sa date d'entrée en service en 2035 répond à l'objectif du Japon, qui se situe dans les années 2030. Entre-temps, le programme FCAS vise l'horizon 2040.

La Suède et l'Italie coopèrent avec le Royaume-Uni au cours de la phase initiale actuelle de la recherche Tempest, tandis que l'Espagne a rejoint la France et l'Allemagne pour les travaux du FCAS.

Tout comme Storr, BAE a souligné les avantages qu'il y a à ce que les partenaires ne prennent que ce qu'ils veulent de la Tempête. "Il existe toute une gamme de modèles de partenariat différents qui peuvent être envisagés ", dit Andy Latham, qui travaille sur le programme.  "Le Japon dispose d'une technologie formidable dont n'importe quel partenaire peut bénéficier. Leur industrie avionique est très efficace."

Le concept de coopération remplace le modèle standard, dans lequel les partenaires passent des années à négocier et à faire des compromis pour définir un modèle qu'ils doivent tous accepter. Au lieu de cela, selon Storr, ils peuvent économiser du temps et de l'argent en acceptant d'être en désaccord - dans la mesure où chacun est prêt à payer le coût supplémentaire du développement et de la fabrication indépendants des éléments de conception.

Les études du ministère japonais de la défense indiquent la nécessité d'un très gros chasseur d'un poids à vide bien supérieur à 20 tonnes (44 000 lb), plus gros que le Lockheed Martin F-22 Raptor. Une endurance supérieure et une capacité d'armement interne sont les facteurs clés de ce choix.

Pas de wes

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

 

Des anglais qui négocie avec des japonais, ca va être rigolo, ils sont aussi pénible l'un que l'autre dans leur exigences, ca va durer longtemps.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

 

Leonardo Demonstrates Miniaturized Radar Warning Tech

https://aviationweek.com/defense-space/leonardo-demonstrates-miniaturized-radar-warning-tech

Citation

 

Leonardo dit qu'il a testé avec succès la technologie des récepteurs d'alerte radar miniaturisés (RWR) dans le cadre de ses travaux en cours pour soutenir le projet britannique Tempest de futur système aérien de combat.

L'entreprise affirme que cette technologie, mise au point dans ses installations de Luton, en Angleterre, est quatre fois plus précise que les capteurs existants, pour une taille dix fois moindre, et qu'elle a considérablement réduit les besoins en énergie.

Ces capteurs RWR, qui sont installés sur une large gamme d'avions militaires, sont utilisés pour détecter la présence de radars ennemis associés à des avions de combat ou à des systèmes de défense aérienne basés au sol et déterminer s'ils émettent en mode surveillance ou en mode conduite de tir. 

M. Leonardo indique qu'à l'avenir, les radars ennemis utiliseront probablement des technologies et des logiciels qui rendront plus difficile l'identification de leurs signaux et la localisation de leur source.

Dans un communiqué du 18 décembre, la société a déclaré que la technologie avait été démontrée au ministère de la défense britannique et à d'autres partenaires du consortium industriel Team Tempest, dont Leonardo UK est membre aux côtés de BAE Systems, du fabricant de missiles MBDA et de Rolls-Royce. La petite taille du système RWR pourrait permettre d'intégrer le capteur dans ce que Leonardo appelle un réseau multifonctions, dont plusieurs pourraient être répartis autour de l'avion pour détecter et suivre les menaces entrantes. Selon Leonardo, un tel système serait entièrement intégré au radar de conduite de tir prospectif du Tempest, bien qu'aucun détail sur ce capteur n'ait encore été révélé.

Le ministère de la défense britannique a fait d'importants investissements en recherche et développement pour soutenir le projet Tempest, qui vise à livrer un avion de combat de nouvelle génération rentable en deux fois moins de temps que pour le développement de l'Eurofighter Typhoon. Jusqu'à présent, seule une poignée des quelque 80 projets technologiques ont été rendus publics. L'un d'eux est l'intégration d'un générateur électrique au cœur d'un moteur à réaction Adour, réalisée au début de l'année. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...