Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

A quoi pourrait ressembler le futur char de combat du projet MGCS ?


Bon Plan
 Share

Recommended Posts

Il y a 6 heures, mehari a dit :

Il est difficile de manœuvrer des missiles à ces vitesses sur des intervalles de distance aussi courts. Ça te limite à du LOS ou du quasi LOS. Sauf si quelque chose comme le MRM-KE permet d'atteindre les vitesses escomptées mais je n'ai pas d'informations à ce sujet.

Il y a deux éléments.

  • Tirer des flèches ou l'équivalent, purement LOS, ou LOS plus écran, mais à coup sûr à longue distance. En gros au delà de 4000m ... d’où l'idée de flèche guidées. Les canon et munition actuel on du mal à tirer de manière suffisamment précise et ou suffisamment anticipé au delà de 4000m. Entre les incertitude atmosphérique, le mouvement de la cible, et les incertitude de balistique interne, la précision n'est pas suffisante.
  • Tirer des munition tendue mais pas forcément strictement LOS ... un peu comme l'hélico qui se cache derrière la haie d'arbre, ou la colline pour engager les char derrière. L'idée ici est de déporter un senseur, idéalement à mon sens un mat drone ombiliqué. Et de s'en servir pour définir une solution de tir à une flèche guidé ou un missile très rapide.

En application

  • soit on a un char classique avec un senseur déportable - pour voir derrière l'écran - et un flèche guidé. Pour tirer du quasi LOS à +4000 avec de bonnes chances de faire but.
  • soit un engin missilier "rapide" avec senseur largement déporté pour voir au delà de la colline ou du petit bois. Système permettant d'engager comme un flèche, mais avec un pilotage assez avancé, et des portée semblable aux ATGM.

Pourquoi la flèche guidé ou le missile très rapide ... pour essayer de s'affranchir des solutions de défense active ... tout en restant suffisamment en retrait des solution antichar ennemi - on se retrouve à la portée max de nombreux ATGM par exemple, et à la portée utile max de la plupart des flèche non guidées -.

Évidement pour que ça marche il faut être éclairé depuis le ciel par des drones organique ... à qui on peut déléguer tout ou partie de la visée.

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, g4lly a dit :

L'idée ici est de déporter un senseur, idéalement à mon sens un mat drone ombiliqué

J'aime beaucoup cette solution, est-ce que le câble peut fournir l'énergie au drone en plus du transfert de données ou bien il devient trop lourd pour une 100aine de mètre de câble ? J'imagine que c'est de toute façon moins lourd qu'une batterie ?

Edited by Titus K
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Titus K a dit :

J'aime beaucoup cette solution, est-ce que le câble peut fournir l'énergie au drone en plus du transfert de données ou bien il devient trop lourd pour une 100aine de mètre de câble ? J'imagine que c'est de toute façon moins lourd qu'une batterie ?

En drone multicopter ombiliqué on monte facilement à 300m c'est en service en France pour la surveillance de certains événements.

Et comme on peut transmettre une puissance assez important on peut embarqué des charge assez lourde.

En général il y a une petite batterie a bord au cas ou le fil coupe, le drone devient alors radiocommandé le temps qu'il retourne à un endroit prévu à l'avance.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 26/01/2024 à 08:24, rodac a dit :

Je ne vois pas trop l’intérêt d’un châssis commun qui ne serait optimisé pour aucun des emplois. En revanche je verrai plus des composants communs pour le châssis.

Un châssis commun où des composants communs je ne sais pas ce qu'ils vont choisir. Je vois plus le MGCS comme une famille de véhicule avec le maximum d'éléments communs dans le cadre d'une brigade ou division MGCS. C'est les organigrammes des unités qui peut être intéressants avec des véhicules différents dans les pelotons et escadrons et régiments combinés à des drones aériens et terrestre.

Pour moi je vois plus ce programme comme un souhait de coopération c'est un segment que l'on ne souhaite pas trop avoir pour différentes raisons il peut être utile pour faire KNDS. Personnellement il y aurait jamais eu KNDS et le MGCS comme d'autres programmes je les ferais plus en national c'est plus le griffon voit le serval que j'aurai fait en coopération après c'est des choix.

Je ne crois pas que l'armée française va adopter 3 ou 4 variantes suivant les illustrations à chenille même dans le cadre de la coopération on sait déjà tous les phrases qui vont être dites.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

ça dort ce fil !  alors qu'il se passe des choses !  ou qu'il s'en passera !!

https://www.forcesoperations.com/les-pays-bas-cet-autre-candidat-a-une-integration-dans-mgcs/

Après la récente poussée de l’Italie, celle des Pays-Bas ? Candidats naturels parce qu’utilisateurs du char Leopard 2, les militaires néerlandais lorgnent depuis un moment sur le programme franco-allemand de char du futur (MGCS). Un intérêt encore confirmé ce lundi. 

  • Like 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 2 weeks later...
1 hour ago, SLT said:

Mais ça, je ne pense pas que les journaux allemands le mentionneront...

C'est quand même sous-entendu (même si de la façon dont c'est écrit et par qui c'est écrit, c'est sous-entendu à charge des français) :

1 hour ago, Manuel77 said:

lutte entre deux alpha pour des prébendes nationales en matière de politique industrielle.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, SLT a dit :

Le MGCS n'est pas censé être juste un char de bataille, mais un système de systèmes travaillant ensembles pour gérer la majorité des menaces terrestres du futur (qui restent encore à totalement définir, vu la vitesse à laquelle elle évoluent). Or, comment le travail sans avoir défini clairement un cahier des charges et des objectifs à atteindre, ce n'est pas du travail, mais de la réflexion pour rien (ou presque). C'est comme si on voulait construire un nouvel avion sans définir au préalable les missions qu'il devait accomplir par exemple (ah bah, comme pour le SCAF en fait...) Et ça ferait juste perdre du temps et de l'argent à tout le monde au final... industriel français inclus.

Je pense que c'est justement le problème. Si MGCS n'était qu'un char de combat, on pourrait accepter en Allemagne l'exclusion de Rheinmetall.
Mais si à l'avenir, presque chaque plateforme blindée est liée à MGCS, l'absence de Rheinmetall en tant que champion national n'est pas acceptable en termes de politique industrielle. 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Manuel77 a dit :

Mais si à l'avenir, presque chaque plateforme blindée est liée à MGCS, l'absence de Rheinmetall en tant que champion national n'est pas acceptable en termes de politique industrielle. 

Compréhensible, mais c'est une vue trop simpliste à mon avis.

Rheinmetall n'aurait jamais été interdit d'avoir accès au programme MGCS, ils auraient très bien pu développer n'importe quel matériel compatible par la suite, justement parce que l'industriel sur le MGCS est franco-allemand : KMW, qui participe déjà à la construction du léopard 2, assurait l'accès aux industriels allemands au système. Du moins c'est comme cela que j'avais compris l'arrangement.

(Si je me trompe, alors en effet ce serait un gros problème pour Rheinmetall de ne pas pouvoir être associé au futur système de combat au sol, mais je doute sincèrement qu'ils en soient bloqués honnêtement. Ce n'est ni dans l'intérêt de la France, ni de l'Allemagne, ni de l'Europe. Et l'architecture du système aurait été franco-allemande, donc potentiellement proposée aux alliés pour pouvoir y insérer de nouveaux matériels avec le temps, comme les CV90 de SAAB, ou les 6x6 et 8x8 de Patria, ou encore les Pzh2000 et autre Dana et consorts (j'ai un peu oublié tous les noms), parce que contrairement au F-35, qui n'est pas compatible avec la Liaison 16 OTAN mais définit plutôt un nouveau standard qu'ils n'ouvrent pas à leur alliés, la France ne se comporte pas comme les États-Unis (ne serait-ce que parce qu'on ne peut déjà pas se le permettre) et cherche plus des alliés et partenaires que des vassaux (j'exagère un peu le trait, mais peut-être pas tant que ça) )

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, hadriel a dit :

Fumée blanche!

Comme quoi il suffisait de raler sur air-défense!

On a le détail ? Surtout savoir comment Rheinmetal à mis le pied dans la porte ? Parce que charge industrielle partagée çà veut dire quoi ? C'est partagé entre qui et qui ? 50% Français, 50% allemand ?

Edited by herciv
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Quelques détails en plus dans l'article publié par Les Echos sur ce sujet aujourd'hui : https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/char-du-futur-paris-et-berlin-fixent-la-repartition-des-taches-2084497

Concernant la charge de travail, il est indiqué que c'est 50-50% pour la production, sans plus de détails (ce n'est pas dit par exemple que la charge de travail pour la conception était elle aussi 50-50%) :

Quote

« Nous nous sommes mis d'accord sur la répartition de toutes les tâches pour ce grand projet », a déclaré le ministre allemand, Boris Pistorius, lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue français Sébastien Lecornu.

L'accord « établit très clairement qu'en matière de production, il y aura une répartition à 50/50 entre les industries des différentes nations », a indiqué Boris Pistorius

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Même question que Herciv. "Partage à égalité", c'est un peu vague. 50-50, certes, mais est-ce entre la France et l'Allemagne (ce qui était peu ou prou l'esprit initial du projet) ou entre KNDS et Rheinmetall (ce qui serait une quenelle magistrale) ou encore un 33,3 Nexter, 33,3 KMW et 33,3 Rheinmetall (donc à égalité par entreprise mais pas par pays ?)

Je sais que je me répète un peu dernièrement, mais la communication pas claire, c'est la porte ouverte aux interprétations dans tous les sens.

il y a 15 minutes, Rivelo a dit :

L'accord « établit très clairement qu'en matière de production, il y aura une répartition à 50/50 entre les industries des différentes nations », a indiqué Boris Pistorius

Ça, ça voudrait dire 50 pour la France et 50 pour l'Allemagne, avec une répartition allemande entre KMW et Rheinmetall à organiser en interne chez eux. Un peu rassurant, mais je m'attends à une arnaque quand même dans les petits caractères.

(Et le "en matière de production" semble signifier qu'il y aura une autre répartition pour le développement et le suivi des contrats/la maintenance ? Affaire à surveiller)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

43 minutes ago, SLT said:

Ça, ça voudrait dire 50 pour la France et 50 pour l'Allemagne, avec une répartition allemande entre KMW et Rheinmetall à organiser en interne chez eux. Un peu rassurant, mais je m'attends à une arnaque quand même dans les petits caractères.

(Et le "en matière de production" semble signifier qu'il y aura une autre répartition pour le développement et le suivi des contrats/la maintenance ? Affaire à surveiller)

Il s'agit de l'ensemble du projet MGCS (y compris des trucs comme le cloud de combat, l'équivalent du système de communication électronique Scorpion, un système de guerre électronique (?), les capteurs, la vétronique... Donc tu auras peut-être aussi dans le scope des électroniciens comme Thalès ou Safran (ou leurs équivalents allemands). Il n'y aura pas que de la charge de production pour KNDS et Rheinmetall.

Link to comment
Share on other sites

Pistorius : percée chez Main Ground Combat System

https://www.hartpunkt.de/pistorius-durchbruch-bei-main-ground-combat-system/

La France et l'Allemagne se sont mises d'accord ce matin sur la marche à suivre pour le développement du Main Ground Combat System (MGCS). "Nous avons fait une percée, aujourd'hui", a déclaré le ministre de la Défense Boris Pistorius lors d'une conférence de presse commune avec son homologue français Sebastian Lecornu à Berlin. Selon Pistorius, il s'agit d'un accord historique. Il a annoncé que la production du système de combat terrestre, qui devrait être opérationnel à partir de 2040 plus X, serait répartie à 50/50 entre les industries des deux nations. Alors que la France est en tête pour le Future Combat Air System (FCAS), l'Allemagne est en tête pour le MGCS.

Selon le ministre, un "contrat de commande" sera préparé d'ici la fin de l'année et un protocole d'accord (MoU) sera signé le 26 avril. Le ministre français de la Défense a évoqué huit piliers qui seront pris en compte dans l'accord, en faisant apparemment référence à des domaines technologiques. Comme pour le FCAS, le développement du MGCS sera divisé en différentes phases, la première étant la signature de la phase 1A. Le ministre s'est rendu hier en Allemagne pour une visite de son homologue allemand.

Pistorius a souligné que lors des "négociations compliquées" sur le MGCS, il s'agissait également de veiller à ce qu'aucune nation ne soit lésée. Comme pour le FCAS, où les intérêts de l'industrie aéronautique française ont été pris en compte, il est dans l'intérêt de l'industrie allemande de garantir son savoir-faire en matière d'armement, de tourelle, de coque et de protection dans le cadre du MGCS. Au cours des 15 à 20 années de développement à venir, il faudra également tenir compte des tendances actuelles en matière de technologie militaire, comme les drones ou l'intelligence artificielle. Il a annoncé que d'autres détails sur l'accord seraient disponibles le 26 avril.

En outre, les ministres de la Défense ont été chargés par leurs chefs de gouvernement de faire avancer le développement de ce que l'on appelle les Deep Precision Strike Missiles, comme l'a expliqué Pistorius. "Nous mettons cela en œuvre maintenant". Des groupes de travail ont été mis en place à cet effet. Il s'agit apparemment de développer de nouvelles armes à distance. Interrogé à ce sujet, un porte-parole du ministère n'a pas souhaité donner plus d'informations.

...

  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Titus K a dit :

Selon Pistorius, il s'agit d'un accord historique. Il a annoncé que la production du système de combat terrestre, qui devrait être opérationnel à partir de 2040 plus X, serait répartie à 50/50 entre les industries des deux nations. Alors que la France est en tête pour le Future Combat Air System (FCAS), l'Allemagne est en tête pour le MGCS.

Dans mon souvenir, il y a environ 5 ans au début du projet on partait sur du 50/50 avec l’Allemagne en "lead", et là on vient de trouver un accord historique en partant sur du 50/50 avec l'Allemagne en "lead".

Ça avance bien cette histoire.

PS : En vrai je suis contant que ça se débloque. Maintenant j'espère surtout que les opérationnels vont tomber d'accord sur le cdc pour que l'armée française obtienne un/des systèmes adaptés à son besoin. La répartition industrielle exacte, du moment que c'est pas l'arnaque complète, ça m'ira, de toute façon on fait déjà plus de mbt. Et on pourra plus facilement faire pression pour du laché de lest sur le scaf si on lache du lest sur le mgcs.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,968
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...