Bon Plan

A quoi pourrait ressembler le futur char de combat franco Allemand ?

Recommended Posts

il y a 23 minutes, ULYSSE a dit :

Sur la politique extérieure allemande, aucun élément ne permet d'envisger un interventionisme accru. 

Leur neutralité  ne les pas empêché d'avoir une économie bien plus forte que la nôtre, et à ce titre, un poids  certain des les relations internationales.  Le contraire n'est pas évident pour la France.

pour le 1)   : L'immigration (incontrolée) et le terrorisme sont de bons arguments pour aller régenter un peu ce qui se fait en afrique.

Pour le 2)  : Aucun lien entre neutralité et économie je pense.  Et être dans l'OTAN ce n'est pas ce qu'on peut appeler être neutre.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le char est toujours le seul système terrestre qui combine la puissance de feu la plus dévastatrice, l’armure la plus épaisse, la capacité à se déplacer sur des terrains complexes.

S’y ajoutent, un ensemble complet de capteurs et d’optroniques, la connexion à un internet du champ de bataille par le SIT.

Cet extrait par M.CHASSILAN dans le raid HS N°64 est sans équivoque.

J’y ajouterai la permanence sur le champ de bataille et ses capacités tous temps.

A tous ceux qui pensent à la disparition du char, qu’est ce qui pourrait remplacer le char ? : Rien.

Cette question de l’obsolescence du char apparait régulièrement et est constamment démentie par les faits.

 

Pour le successeur du Leclerc et du Léopard II, on peut réfléchir autour des caractéristiques qui déterminent le char.

Puissance de feu : Nous parlons d’un char qui rentrera en service dans les années 30, l’évolution logique est donc d’un canon classique d’un calibre supérieur aux calibres standard actuels, soit le 130 allemand soit le 140 français, si cette solution est retenue, un canon de 25 mm, plus raisonnable que le 40mm CTA, serait pertinent en armement secondaire et éviterait de galvauder les munitions de l’arme principale. Soulignons que la puissance explosive d’un HE en 130 ou 140 apporterait un plus incontestable.

A l’horizon des années 30, la faisabilité d’un rail gun opérationnel sur un char me parait douteuse, en revanche le futur char se doit et donc d’être prévu pour évoluer dans ce sens. J’y reviendrai.

En termes de munitions : évidemment une munition flèche évoluée, un HE programmable à minima, et une munition « au-delà de la visée directe » de type polynege.

Tourelle habitée ou non ? J’opterai pour une tourelle plate, habitée : pour préserver la possibilité de voir et de viser si les systèmes high tech ont été détruits ou endommagés.

Enfin une mitrailleuse/ lance grenade téléopéré en toit de tourelle est indispensable.

 

Protection passive : le graphène permettra certainement des solutions révolutionnaires pas cependant pour les années 30, ce qui signifie que le blindage du futur char, à l’instar du Leclerc se devra d’être évolutif, pour la première version, sa structure fera appel aux composites, titane, alliages d’aluminium, les blindages rapportés aux composites NERA gen 4, aux nanomatériaux, aux briques dynamiques anti-KE. La protection se focalisera bien sur l’avant et les flancs mais aussi sur le toit, l’arrière fera appel à des solutions statistiques.

 

Protection active : dans les années 30 les systèmes seront parfaitement au point et seront donc à intégrer directement pour la première version du char avec une capacité à « chercher » les munitions verticales, système hard kill qui sera complété par un laser d’une puissance de quelques dizaines de kilowatts, qui servira par ailleurs comme système BOP DOP et d’arme anti drones.

La fourniture de l’énergie nous amène logiquement à considérer la propulsion du char future et de ses sources d’énergie.

La motorisation fera appel à un moteur six cylindres « hyperbar » de 1000 / 1200 chevaux, un moteur 6 cylindres en ligne compact permettant de gagner du volume, complété par un moteur électrique (technologie ELECTER) dont la puissance atteindrait les 600 chevaux. L’avantage de disposer d’une propulsion électrique permettrait au futur char, par exemple d’évoluer en silence, couplée au moteur thermique de disposer d’accélération fulgurantes. Cette motorisation et une transmission permettra de stocker et donc d’alimenter les batteries nécessaires aux fonctionnements du laser et des systèmes électroniques, voir du rail gun.

 

J’invite les lecteurs  de ce message à découvrir sur les numéros 64 et 62 de raids hors série les articles de M CHASSILAN  dont je me suis inspiré

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ FMJ

C'est être bien naif de penser que notre intervention au Mali aura (a eu) une conséquence significative sur l'immigration ou le terrorisme. D'ailleurs nous sommes bien les seuls à le penser.

 J'observe que l'absence d'intervention extérieure n'a pas empêché l'Allemagne d'être redevenue un grande nation, y compris dans le concert international. Il existe d'autres moyens d'exister que d'envoyer des troupes ici et là ....avec des résultats peu  visibles. La puissance  économique est un levier diplomatique efficace.

La France se prend encore pour un grand Pays alors qu'elle est devenue une puissance moyenne.

C'est la réalité, désagréable sans doute, mais la réalité.

 

Edited by ULYSSE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

C'est être bien naif de penser que notre intervention au Mali aura (a eu) une conséquence significative sur l'immigration ou le terrorisme. D'ailleurs nous sommes bien les seuls à le penser.

C'est être bien arrogant que de soutenir le contraire. Qu'en savons nous? Rien.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

MALI: gisements aurifères ,  de métaux rares, de gaz et de pétrole (potentiels)

NIGER:  30 % de l'approvisionnement des centrales nucléaires françaises.

Alors bien entendu la lutte contre le terrorisme a jusitifé l'entrée en guerre de la France à la demande du président du Mali, mais"je le répète" il ne fut pas être naif, d'autres intérêts sont en jeu.

Défendre ses intérêts économique est loin d'être un crime, mais  mettons en perspective quelques "éléments de contexte".

mali-basin-oil-300x281.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, ULYSSE a dit :

La question de la pertinence du char de combat est effctivement posée.

Mais, en toutes hypothèses,puisque la décision semble prise de donner un successeur aux LECLERC et LEOPARD

1/le futur char franco-allemand sera dans les faits, allemand, en raison de leur leadership, et donc adapté à leurs besoins.

2/ Pour qu'un nouveau char soit jusitifé militairement, il doit apporter des avancées significatives par rapport à la génération existante.

En fait, si on réfléchit côté allemands, il suffit de faire mieux que le Léopard II, un Leclerc amélioré (motorisation, fiabilité, coût... ) et construit (partiellement) en Allemagne serait suffisant. 

Le Léopard II a une génération (au moins une demi) de retard par rapport à ce qui ce fait de mieux actuellement. On n'a pas besoin d'imaginer un concept futuriste. 

Pour les besoins français... il faudra surtout qu'il soit en production. On va finir par avoir des Leclerc vieillissant, difficile à maintenir en état et dont on ne peut pas augmenter les effectifs.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, ARPA a dit :

Pour les besoins français... il faudra surtout qu'il soit en production. On va finir par avoir des Leclerc vieillissant, difficile à maintenir en état et dont on ne peut pas augmenter les effectifs.

On peut aussi relancer la chaîne de prod du Leclerc (2 milliards d'euros) et sortir en série le proto 140 mm, secondé du 25 en coax. On deal la tourelle aux allemands contre leur moteur  de Leo2 plus simple. Après tout, les EAU n'ont pas l'air de se le traîner  comme un boulet au Yémen. On sort de quoi équiper 16 régiments de chars (modèle d'armée années 80) et puis on est tranquilles pour un moment :combatc:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, hadriel a dit :

La faille du truc c'est que l'ennemi va jouer au chat et à la souris avec le 2e échelon, en essayant de frapper les éléments importants pour neutraliser le dispositif...

Mais si ton deuxième deuxième échelon est l'équivalent du Rafale dans son tandem avec le neuron ?

Car quand tu regardes le t14, c'est un système très autonome qui assure sa dense avec son radar AESA et peut tirer des missile via son canon pour détruire les HLO d'attaque.

Un équivalent de t14 avec un opérateur drone en plus et ton deuxième deuxième échelon n'est pas le maillon faible...

Ou, pour rester dans nos moyens, un XL t40 emportant un 4eme homme et 8 MLP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, hadriel a dit :

Faut penser système, ça sert à rien d'essayer de faire rentrer toutes les fonctions sur un seul engin.

Mais cela rend les pions plus autonomes en cas de pannes sur les nœuds de connexion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais cela ajoute trop de complexité pour les hommes de tout gérer.

Pourquoi ne pas dévelloper des terminator like? L'espace prise par les hommes seront mieux investie dans du blindage et des systemes d'énergie.

pour les drones, pourquoi ne pas crée des drones cheap mais équippé de laser de découpe comme dans matrix?

quid des nano armes?

en fait tout cela dépendra de l'arriver de vrai IA....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, prof.566 a dit :

Franchement, aller régenter au Mali ou au Sénégal, quel intérêt? Quasiment pas de ressources naturelles.

Y a des contre ressources.  Ca s'appelle des migrants.

Il y a 13 heures, leclercs a dit :

Le char est toujours le seul système terrestre qui combine la puissance de feu la plus dévastatrice, l’armure la plus épaisse, la capacité à se déplacer sur des terrains complexes.

S’y ajoutent, un ensemble complet de capteurs et d’optroniques, la connexion à un internet du champ de bataille par le SIT.

Cet extrait par M.CHASSILAN dans le raid HS N°64 est sans équivoque.

J’y ajouterai la permanence sur le champ de bataille et ses capacités tous temps.

A tous ceux qui pensent à la disparition du char, qu’est ce qui pourrait remplacer le char ? : Rien.

Cette question de l’obsolescence du char apparait régulièrement et est constamment démentie par les faits.

 

Pour le successeur du Leclerc et du Léopard II, on peut réfléchir autour des caractéristiques qui déterminent le char.

Puissance de feu : Nous parlons d’un char qui rentrera en service dans les années 30, l’évolution logique est donc d’un canon classique d’un calibre supérieur aux calibres standard actuels, soit le 130 allemand soit le 140 français, si cette solution est retenue, un canon de 25 mm, plus raisonnable que le 40mm CTA, serait pertinent en armement secondaire et éviterait de galvauder les munitions de l’arme principale. Soulignons que la puissance explosive d’un HE en 130 ou 140 apporterait un plus incontestable.

A l’horizon des années 30, la faisabilité d’un rail gun opérationnel sur un char me parait douteuse, en revanche le futur char se doit et donc d’être prévu pour évoluer dans ce sens. J’y reviendrai.

En termes de munitions : évidemment une munition flèche évoluée, un HE programmable à minima, et une munition « au-delà de la visée directe » de type polynege.

Tourelle habitée ou non ? J’opterai pour une tourelle plate, habitée : pour préserver la possibilité de voir et de viser si les systèmes high tech ont été détruits ou endommagés.

Enfin une mitrailleuse/ lance grenade téléopéré en toit de tourelle est indispensable.

 

Protection passive : le graphène permettra certainement des solutions révolutionnaires pas cependant pour les années 30, ce qui signifie que le blindage du futur char, à l’instar du Leclerc se devra d’être évolutif, pour la première version, sa structure fera appel aux composites, titane, alliages d’aluminium, les blindages rapportés aux composites NERA gen 4, aux nanomatériaux, aux briques dynamiques anti-KE. La protection se focalisera bien sur l’avant et les flancs mais aussi sur le toit, l’arrière fera appel à des solutions statistiques.

 

Protection active : dans les années 30 les systèmes seront parfaitement au point et seront donc à intégrer directement pour la première version du char avec une capacité à « chercher » les munitions verticales, système hard kill qui sera complété par un laser d’une puissance de quelques dizaines de kilowatts, qui servira par ailleurs comme système BOP DOP et d’arme anti drones.

La fourniture de l’énergie nous amène logiquement à considérer la propulsion du char future et de ses sources d’énergie.

La motorisation fera appel à un moteur six cylindres « hyperbar » de 1000 / 1200 chevaux, un moteur 6 cylindres en ligne compact permettant de gagner du volume, complété par un moteur électrique (technologie ELECTER) dont la puissance atteindrait les 600 chevaux. L’avantage de disposer d’une propulsion électrique permettrait au futur char, par exemple d’évoluer en silence, couplée au moteur thermique de disposer d’accélération fulgurantes. Cette motorisation et une transmission permettra de stocker et donc d’alimenter les batteries nécessaires aux fonctionnements du laser et des systèmes électroniques, voir du rail gun.

 

J’invite les lecteurs  de ce message à découvrir sur les numéros 64 et 62 de raids hors série les articles de M CHASSILAN  dont je me suis inspiré

Trop commun.   Je pense qu'on va vers des solutions techniques plus radicales (sur certains sujets).

La bonne journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, ULYSSE a dit :

 J'observe que l'absence d'intervention extérieure n'a pas empêché l'Allemagne d'être redevenue un grande nation, y compris dans le concert international. Il existe d'autres moyens d'exister que d'envoyer des troupes ici et là ....avec des résultats peu  visibles. La puissance  économique est un levier diplomatique efficace.

Deux choses qui n'ont rien en commun.

Les deux perdants de la seconde guerre mondiale ont eu droit a un plan Marshall massif afin de ne pas reproduire ce qui s'est passé à l'issue de 14-18. C'est là la clé.

Et la France de De Gaulle a limité ce plan pour ne pas dépendre trop des US.  peut être une erreur ? .... 

DoD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Dac O Dac a dit :

Deux choses qui n'ont rien en commun.

Les deux perdants de la seconde guerre mondiale ont eu droit a un plan Marshall massif afin de ne pas reproduire ce qui s'est passé à l'issue de 14-18. C'est là la clé.

Et la France de De Gaulle a limité ce plan pour ne pas dépendre trop des US.  peut être une erreur ? .... 

DoD

Une chose 

Quel rapport avec le sujet ? 

Si c'est pour diverger apres 4 pages c'est qu'il ne vaut pas trop l'intérêt ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Full Metal Jacket a dit :

Y a des contre ressources.  Ca s'appelle des migrants.

Trop commun.   Je pense qu'on va vers des solutions techniques plus radicales (sur certains sujets).

La bonne journée.

le projet décrit intègre des solutions technologiques de pointes mais maitrisées,  à quelles solutions penses-tu?

Share this post


Link to post
Share on other sites

une question qui sera posée est la dronisation des chars de combat.

1/ première hypothèse: un char piloté optionnellement, cad en fonction du contexte,  qui sera conduit par un équipage en son sein ou par un équipage déporté , soit dans un véhicule suiveur, soit à plus grande distance (liaison satellite);

Le char dronisé présente beaucoup d'avantages en milieu urbain. il permet evidemment de préserver l'équipage;

2/ seconde hypothèse: un binôme, char piloté et char dronisé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ULYSSE a dit :

une question qui sera posée est la dronisation des chars de combat.

1/ première hypothèse: un char piloté optionnellement, cad en fonction du contexte,  qui sera conduit par un équipage en son sein ou par un équipage déporté , soit dans un véhicule suiveur, soit à plus grande distance (liaison satellite);

Le char dronisé présente beaucoup d'avantages en milieu urbain. il permet evidemment de préserver l'équipage;

2/ seconde hypothèse: un binôme, char piloté et char dronisé.

Et pourquoi pas un char autonome (tout ou partie) ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous les drones actuels sont téléopérés (à l'exception de ceux qui opérent  de façon prédéterminée dans un environment stable)

Selon la litterature scientifique, le niveau de maturité  de l'intelligence artificielle ne permet pas d'envisager dans le moyen terme des drones opérant de façon  complétement autonome  dans un environnement complexe. ....

Mais la science réserve quelques surprises.

Les drones autonomes, qui adviendront un jour, poseront également un sacré problème éthique .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ULYSSE a dit :

Tous les drones actuels sont téléopérés (à l'exception de ceux qui opérent  de façon prédéterminée dans un environment stable)

Selon la litterature scientifique, le niveau de maturité  de l'intelligence artificielle ne permet pas d'envisager dans le moyen terme des drones opérant de façon  complétement autonome  dans un environnement complexe. ....

Mais la science réserve quelques surprises.

Les drones autonomes, qui adviendront un jour, poseront également un sacré problème éthique .

Je crois qu'il y a déjà des phases du vol des drones (aériens bien sur) où ils sont ou peuvent être autonomes (décollage / atterrissage / croisière). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/10/2018 à 16:49, prof.566 a dit :

Pour info, la France est plus prédatrice que victime lorsqu'il s'agit d'achat d'entreprises. MAis bon...

Ce n'est pas "la France", mais "des entreprises apparemment françaises mais dont le capital est majoritairement détenu par des non-résidents". Dit autrement : ni le gouvernement ni le peuple n'ont leur mot à dire, les dirigeants sont souvent apatrides, tout simplement.

Le 22/10/2018 à 21:48, ULYSSE a dit :

MALI: gisements aurifères ,  de métaux rares, de gaz et de pétrole (potentiels)

NIGER:  30 % de l'approvisionnement des centrales nucléaires françaises.

Alors bien entendu la lutte contre le terrorisme a jusitifé l'entrée en guerre de la France à la demande du président du Mali, mais"je le répète" il ne fut pas être naif, d'autres intérêts sont en jeu.

Défendre ses intérêts économique est loin d'être un crime, mais  mettons en perspective quelques "éléments de contexte".

mali-basin-oil-300x281.jpg

Ca aussi c'est complètement HS mais en plus ça a l'air grossièrement orienté, pas daté, de source obscure...
Autre chiffre cité par le Figaro, 2014, après la renégociation des accords Areva-Niger : 10% des approvisionnements d'EDF.

Edited by Boule75
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, leclercs a dit :

le projet décrit intègre des solutions technologiques de pointes mais maitrisées,  à quelles solutions penses-tu?

Je pense moi aussi que le futur "EPC" ne sera pas lourd.  Pas plus de 45 tonnes au grand max.

La priorité ira à la vitesse et à la moindre empreinte logistique pour favoriser la mobilité.  Après il y a un minimum en dessous duquel il ne faut pas descendre, donc un engin avec un minimum de blindage et/ou protection active (mais dangereuse pour l'infanterie amie) pour résister aux mines et IED, et au RPG et petite artillerie.

Dans le jeu de l'armure et de l'épée, l'épée gagne toujours.  Donc favoriser la vitesse et un minimum de capacité à encaisser.

Un canon de 130 ou 140?  Trop lourd.  Trop peu de coups emmenés.  Trop cher.  L'heure est aux tirs indirects (largage d'une sous munition depuis un drone, lui même piloté par l'EPC à distance ???).

Des moyens d'acquisition de cibles performants outre les drones : tourelle optronique sur mat téléscopique?  Maillage serré des communications tactiques (style L11 ou L16) intégrant aussi des EPC dédiés à l'anti aérien et anti drones.

Et bien entendu des drones terrestres et aériens autour pour recueillir de l'information et éventuellement tirer une munition.

C'est juste mon petit avis.

Une très bonne journée à tous.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que de lecture !!!

J'ai bien l'idée d'une tourelle habité @leclercs

Faudrait il pas faire deux versions avec une même base ? ou une même tourelle ? 

Un lourd avec les Allemands (140mm/Drone/blindage actif) qui pourrait faire aussi du combat urbain (avec des lances grenade) 

et l'autre version 40T (avec roues) un amx 10RCR pour les interventions extérieures (140mm/Drone/blindage actif) ? 

Exemple AMX 10

AMX%2010%20PAC%2090%20LATERAL%20DROIT%20

AMX-10-RC.JPG

 

 

 

 

 

 

Edited by LBP
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,365
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Kirpi2019
    Newest Member
    Kirpi2019
    Joined
  • Forum Statistics

    20,601
    Total Topics
    1,224,261
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries