Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

A quoi pourrait ressembler le futur char de combat franco Allemand ?


Bon Plan
 Share

Recommended Posts

Il y a 1 heure, rodac a dit :

La transmission c’est Renk France ancien SESM- Valeo (fait encore évoqué en 2020 ici-même) et de mémoire à Saint Ouen l’Aumone et qui au mieux ne doit plus faire que de la maintenance. Pour une boîte de vitesse il n’y a donc plus de compétences mais pour un réducteur du côté de SAFRAN ça doit être possible. Pour les suspensions S.A.M.M. (P.S.A. , TRW, finalement Z.F.) idem et SAFRAN Landing Systems était propriétaire de Messier Auto Industrie.

Plutôt représentatif de la désindustrialisation en France.

On sait toujours concevoir et produire des boites de vitesse de voiture, de camion en France. 

Là il y a juste un changement d'échelle : passer 1500 ou 1800cv au lieu de 600.  C'est pas complètement trivial mais faut pas exagérer non plus.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, g4lly a dit :

@BPCsc'est la DGA qui veut un lance fleche ... Je suppose qu'ils ne sont pas complétement con et qu'il doivent bien avoir une petite idée derrière la tête sur l'usage qu'ils comptent en faire.

Le MGM 166 Losat était aussi un lance flèche auto-propulsé.

1596093072_15-losat.jpg

 

1374837919_13-kineticheskaya-protivotank

On vient juste d'entendre MBDA parler de la problématique de passer les APS modernes en utilisant un missile hyperkinétique.

La DGA avait-elle pris en compte l'hypothèse du missile hypervéloce au lancement du programme MGCS ?

Et calculé le différentiel entre le surcoût de missiles hyperkinétiques mais portés sur une plateforme médiane voire légère versus un MBT classique avec un gros lance-flèche et sa MCO ?

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Les missile antichar rapide c'est pas nouveau ça a du être étudié en long large et travers. A une époque on avait pensé à faire pareil pour remplacer le canon des avion ...

Je doute que la DGA ne se soit jamais posé la question.

L'air de rien y a un peu du niveau à la DGA...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Bon Plan a dit :

On sait toujours concevoir et produire des boites de vitesse de voiture, de camion en France. 

Là il y a juste un changement d'échelle : passer 1500 ou 1800cv au lieu de 600.  C'est pas complètement trivial mais faut pas exagérer non plus.

Le dernier gros moteur de camion français devait faire 500 cv, il y’a 30 ans. Dans une autre gamme le SACM 

Poyaud était une exception confidentielle et Wärtsilä France ne doit faire que du SAV pour les moteurs marins de la maison mère. Situation identique ou pire pour les boîtes de vitesse.
Après, les turcs et les coréens ont eu du mal ou n’ont pas réussi à changer d’échelle (cf leur programme respectif de MBT).

RENAULT TRUCKS n’est plus qu’une filiale de VOLVO TRUCKS avec tout ce que cela implique.

Je ne suis pas sûr que remonter une filière de gros diesel soit judicieux et en France, qui pourrait et voudrait le faire ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, rodac a dit :

Le dernier gros moteur de camion français devait faire 500 cv, il y’a 30 ans. Dans une autre gamme le SACM 

Poyaud était une exception confidentielle et Wärtsilä France ne doit faire que du SAV pour les moteurs marins de la maison mère. Situation identique ou pire pour les boîtes de vitesse.
Après, les turcs et les coréens ont eu du mal ou n’ont pas réussi à changer d’échelle (cf leur programme respectif de MBT).

RENAULT TRUCKS n’est plus qu’une filiale de VOLVO TRUCKS avec tout ce que cela implique.

Je ne suis pas sûr que remonter une filière de gros diesel soit judicieux et en France, qui pourrait et voudrait le faire ?

J'ai parlé de transmission...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Rescator a dit :

réponse non. C'est forcément le même. Arrêtons de se disperser.

Par contre dans l'hypothèse d'un char <50T, est-ce que ça aurait du sens de développer un VCI lourd chenillé avec la même motorisation, transmission et chenilles que le char? Histoire d'avoir un peu d''effet de série avec le remplaçant du VBCI, surtout si on lance le char en national?

 

Link to comment
Share on other sites

Je ne vois pas l'intérêt d'un char moyen qui mis a part  la ferraille du champ de bataille ne résisterait pas à grand chose. Dans ce  cas là vaudrait mieux un char léger digne successeur du 10 RC. Pour ma part j'aimerais bien un char lourd du gabarit d'un leclerc avec un char léger à ses côtés.

Link to comment
Share on other sites

52 minutes ago, jeanmi said:

Je ne vois pas l'intérêt d'un char moyen qui mis a part  la ferraille du champ de bataille ne résisterait pas à grand chose. Dans ce  cas là vaudrait mieux un char léger digne successeur du 10 RC. Pour ma part j'aimerais bien un char lourd du gabarit d'un leclerc avec un char léger à ses côtés.

Les char leger ne sont pas compatible avec les solutions hard kill ... Ce qui limite leur avenir.

Il n'est pas dit non plus que MGCS accouche d'un char lourd...

Sur les illustrations les engins sont de taille assez modeste avec l'équipage en caisse ... Voir déporté.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, hadriel a dit :

Par contre dans l'hypothèse d'un char <50T, est-ce que ça aurait du sens de développer un VCI lourd chenillé avec la même motorisation, transmission et chenilles que le char? Histoire d'avoir un peu d''effet de série avec le remplaçant du VBCI, surtout si on lance le char en national?

 

Le Lynx KF41 oscille entre 34 et 50t

L'AJAX est à un peu plus de 40t mais la proposition de GLDS pour le MPF ne fait que 30t que parce que la tourelle du ABRAMS posée sur le châssis de l'Ajax est dépourvue de toute la surcouche de blindage.

Entre toutes ces extrêmes, on devrait pouvoir développer une base commune :happy:

Edited by BPCs
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, hadriel a dit :

Par contre dans l'hypothèse d'un char <50T, est-ce que ça aurait du sens de développer un VCI lourd chenillé avec la même motorisation, transmission et chenilles que le char? Histoire d'avoir un peu d''effet de série avec le remplaçant du VBCI, surtout si on lance le char en national?

 

en effet ça se regarde, et pas que pour le VCI, l'automoteur 155-62 calibres aussi

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, Deres said:

Sur un transport d'infanterie, c'est quand même un peu embêtant un système de défense hard kill.

Il va falloir le désactiver quand tu fais débarquer et embarquer le personnel, et ceux-ci devront garder leur distances.

SI ta voiture sait détecter un enfant à proximité, ou verrouiller la porte lorsqu'un enfant ouvre la porte alors qu'une voiture passe à coté ... il n'est pas impossible qu'un engin à plus de 3 millions d'euros sache le faire aussi.

Après c'est un choix ... se faire cribler par les éclat de la charge creuse qui vient péter ton VCI ... ou se faire blaster par la munition tueuse qui évite à ton VCI de se faire péter ... choisi ton camp.

27 minutes ago, jeanmi said:

Nexter avait pas lancé un programme avec un système installé sur un vab ?

Reprenons.

L'engin arrive se fait shooter par la munition tueuse ...

... il reste quoi.

  • Si la menace est une fleche ... il reste au mieux des morceaux de fleche. Et pour encaisser ça il faut une protection sérieuse quand même. Même couper en plusieurs morceau une flèche c'est comme un gros obus moyen calibre ... qui file très vite. Ca demande une structure solide et un blindage un peu sérieux ... ce qui exclu les engin qui ne font pas mieux que Stanag 5 par exemple.
  • Si la menace est un gros missile antichar ... et que sa charge creuse pète trop tôt ... ou même pas ... il faut quand même encaisser l'impact d'un machin de 50kg lancé à M1.4 ... ça va secouer un peu. Je ne sais pas a quel Stanag ca correspond mais c'est pas anodin comme impact.
  • Si l'attaque est verticale ... ça implique que le toit résiste de manière cinétique aux "restes" des engin qui tombe du ciel ... donc la aussi des dizaine de kilo à autour de M1 ...

Le VAB qui encaisse à peine la doucette ... me semble un peu léger pour ce genre de "restes" ...

Les char léger à la AMX10 à peine plus blindé qu'un VAB aussi.

On peut supposer qu'en dessous des 25t du JAGUAR point de salut ... faudrait demander aux spécialiste.

---

Après si la seul menace que tu adresse c'est un vulgaire PG-7V dans le plan horizontale ... le VAB est peut etre "compatible".

Mais un engin qui supporterait le choc de la munition tueuse ... mais pas l'impact des reste de l'engin assaillant ... ne serait que d'une faible utilité.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

23 hours ago, hadriel said:

Par contre dans l'hypothèse d'un char <50T, est-ce que ça aurait du sens de développer un VCI lourd chenillé avec la même motorisation, transmission et chenilles que le char? Histoire d'avoir un peu d''effet de série avec le remplaçant du VBCI, surtout si on lance le char en national?

Ça se fait (il y a deux exemples notoires) mais il faut prendre quelques choses en considération.

Premièrement, la motorisation se trouve classiquement à l'arrière du char. Ceci à tendance à rendre l'embarquement d'infanterie compliqué.

Deuxièmement, la masse plus importante de l'IFV va rendre sa déployabilité plus compliquée. Ainsi, des unités actuellement sur VBCI seraient probablement plus difficile à déployer (et ça concerne 6 régiments si on veut avoir des brigades homogènes).

 

Dans le premier cas, il y a deux solutions, illustrées par les Merkava/Namer et T-14/T-15. La première est de simplement mettre la motorisation à l'avant, ce que les Israéliens ont fait (et qui permet du coup d'embarquer des passagers). Comme on peut s'en douter, cette configuration facilite grandement la création d'une famille de véhicules. J'ignore cependant les désavantages qu'une telle configuration engendre.

L'autre solution est d'utiliser la même base mais de changer les éléments de place selon le type de véhicule. C'est l'approche russe sur la plateforme Armata dont le T-14 est doté d'une motorisation avant et le T-15 d'une motorisation arrière. Un peu plus cher en développement mais probablement moins que de faire 2 systèmes complètement séparés.

 

Le second problème est plus difficile à résoudre. Pour l'instant, la France peut compter sur 6 régiments d'infanterie facilement déployables sur VBCI (1 RTir, 35, 92 et 152 RI, RMT et 16 BCP) pour ses OPEX. Ainsi, le 92e a fourni des éléments au GTIA 2 de la Brigade Serval, début 2013. Si rééquipé avec des IFV lourd, de tels déploiements seraient moins aisé. Autre point, en cas de problème sur le territoire européen, les VBCI des 2e et 7e Brigades peuvent bouger par leurs propres moyens tandis que les Leclercs sont portés par train et transporteurs de chars jusqu'au théâtre. Ici, tant les chars que les IFVs doivent bouger par transporteur.

Si le second problème n'a pas vraiment de solution (il faut juste l'accepter), le premier peut être résolu en entraînant les pelotons d'infanterie sur IFV lourd et sur VBCI et VBMR pour leur permettre d'être rééquipé pour un déploiement si il le faut. C'est une solution plus coûteuse (il faut faire les entraînements) mais possible tant que la configuration des pelotons ne diverge pas trop entre les brigades lourdes et médianes.

 

Bref, c'est tout à fait possible.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, mehari a dit :

 

Si le second problème n'a pas vraiment de solution (il faut juste l'accepter), le premier peut être résolu en entraînant les pelotons d'infanterie sur IFV lourd et sur VBCI et VBMR pour leur permettre d'être rééquipé pour un déploiement si il le faut. C'est une solution plus coûteuse (il faut faire les entraînements) mais possible tant que la configuration des pelotons ne diverge pas trop entre les brigades lourdes et médianes.

Vu que la mode est à la différentiation des brigades, on peut effectivement envisager une double dotation. IFV lourd+Serval ou Griffon me semble faire l'affaire, plus besoin du VBCI, le but c'est d'avoir une réserve de forces légères à déployer au Sahel.

L'autre façon de vois le truc c'est de se dire que le parc au Sahel ne bouge pas et qu'il n'y a que les fantassins qui changent, donc il y a juste besoin d'un parc d'entrainement en métropole pour un GTIA issu des régiments d'infanterie des brigades de décision. En gros on vient ponctionner des hommes dans ces régiments pour remplir des GTIA médians/légers. C'est moins pratique niveau entrainement mais c'est moins cher.

Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, hadriel said:

Vu que la mode est à la différentiation des brigades, on peut effectivement envisager une double dotation. IFV lourd+Serval ou Griffon me semble faire l'affaire, plus besoin du VBCI, le but c'est d'avoir une réserve de forces légères à déployer au Sahel.

Je ne suis pas sûr qu'il faille mettre les VBCI à la poubelle. Ça impliquerait passer les 6e et 9e brigades sur VBMR(-L). À mon sens, on pourrait passer sur un modèle à l'Italienne avec des brigades lourdes, médianes et légères. Les lourdes utiliseraient la nouvelle plateforme chenillée, les médianes seraient sur un 8×8 (VBCI ou successeur) tandis que les légères seraient sur APC.

Le problème est de faire tenir tout ça dans l'organisation actuelle de l'armée de terre. Il pourrait être difficile par exemple de faire passer les troupes de marine dans un tel rôle. Une réorganisation de l'armée française pourrait être intéressante pour augmenter le nombre de brigade et permettre de créer cet ensemble médian (et augmenter l'artillerie comme j'en ai discuté dans le fil armée belge).

3 hours ago, hadriel said:

L'autre façon de vois le truc c'est de se dire que le parc au Sahel ne bouge pas et qu'il n'y a que les fantassins qui changent, donc il y a juste besoin d'un parc d'entrainement en métropole pour un GTIA issu des régiments d'infanterie des brigades de décision. En gros on vient ponctionner des hommes dans ces régiments pour remplir des GTIA médians/légers. C'est moins pratique niveau entrainement mais c'est moins cher.

Ta seconde solution me paraît sensée mais je me demande si disposer d'un pool important d'APC légers en métropole ne serait pas intéressant, afin de faire tourner les véhicules sur une base semi-régulière pour maintenance (en gros, on change les véhicules tous les X déploiements).

Il y a effectivement la question de l'entraînement, surtout des équipages.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,765
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...