Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

A quoi pourrait ressembler le futur char de combat franco Allemand ?


Bon Plan
 Share

Recommended Posts

Posted (edited)
Le 23/06/2022 à 23:03, g4lly a dit :

Marginalement ...

Ey9zHGnXEAEjlqD.jpg

Si on évoque une compatibilité au moins marginale entre les obus Ascalon 130mm et l'hypothétique futur standard OTAN en 130 mm, ne pourrat-on pas avoir intérêt à un AScalon en 120 mm ?

On voit que la munition Shard en tube 120mm "standard" apporte déjà 20% de gain et qu'elle encore une marge de progression.

Citation

” The new 120 SHARD has therefore a longer rod compared to previous Nexter F1 and F1B+ APFSDS rounds and this, together with the increase in propellant and muzzle velocity, brings to a performance improvement of 20% compared to older ammunition.

De surcroît la shard Mk1 est suffisante pour les cibles actuelles

Citation

we started with a conventional double-base propellant, keeping the pressure low. This gives us a considerable margin, so if we go for a more energetic propellant and increase pressure up to the maximum allowed, we will have a much higher muzzle velocity hence a higher kinetic energy at muzzle and on the target, but this will be the SHARD Mk2,” Mr. Chauveau says, adding that for the time being the SHARD Mk1 velocity and energy, as well as its penetrator length, are enough for current targets.

https://www.edrmagazine.eu/nexter-120-mm-shard-towards-tailored-apfsds-solutions#_ftnref1

En couplant la futur Shard Mk2 avec un Ascalon 120, on aurait un effet encore supérieur :  est-ce qu'au total ce ne serait pas suffisant pour traiter un Armata (qui est déjà à la ramasse en terme de production industrielle...donc son sucesseur :rolleyes:) ?

Et sans devoir changer in fine de stock munitionnaire (on en voit l'importance sur ces derniers jours de guerre d'Ukraine)...

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

7 hours ago, BPCs said:

On voit que la munition Shard en tube 120mm "standard" apporte déjà 20% de gain et qu'elle encore une marge de progression.

20% par rapport à quoi ... à du M829A4 certainement pas. Le Shard c'est un rattrapage ... de ce que les US ont fait il y a des année avec le M829A3 ... à une époque ou ils n'étaient meme pas certain de pouvoir traverser le blindage de front de tourelle des T-80 à bonne distance.

Dire que ca "suffit" c'est tres relatif.

7 hours ago, BPCs said:

De surcroît la shard Mk1 est suffisante pour les cibles actuelles

Justement pas forcément ... ou seulement à la limite ... et on parle de vielle génération de char Russe ou Chinois ... par d'Armata ou je ne sais quoi d'autre.

7 hours ago, BPCs said:

En couplant la futur Shard Mk2 avec un Ascalon 120, on aurait un effet encore supérieur :  est-ce qu'au total ce ne serait pas suffisant pour traiter un Armata (qui est déjà à la ramasse en terme de production industrielle...donc son sucesseur :rolleyes:) ?

Et sans devoir changer in fine de stock munitionnaire (on en voit l'importance sur ces derniers jours de guerre d'Ukraine)...

LE probleme je me tue à le répéter c'est la longueur de la flèche ... pour augmenter la longueur il faut changer de munition. Le 120 actuel n'accepte que des flèche d'1m maximum comme celle des M829A3 et A4 déjà ancienne.  Fleche plus longue ... donc plus grosse pour ne pas etre trop fragile au flindage reactif lourd ... donc plus de masse ... donc soit plus de pression soit plus de piston - longueur et diamètre -. Et à mon sens il est plus simple de monter en calibre que de monter largement en pression.

D'autant que la monter en calibre permet de lancer des obus "complexe" plus à l'aise dans 140mm de diamètre. Mais aussi de l'explo plus lourd et donc beaucoup plus efficace.

On à aussi l'avantage avec des obus plus long à l'amélioration de la densité sectionnelle qui permet une meilleur conservation de la vitesse, et donc des plus longue portée avec précision pour tous les obus ... notamment les divers explosifs.

7 hours ago, BPCs said:

Et sans devoir changer in fine de stock munitionnaire (on en voit l'importance sur ces derniers jours de guerre d'Ukraine)...

De toute façon le stock on en à pas alors le changer ...

... même chose pour les "lanceurs" ... à la vitesse ou ils sont consommé en Ukraine tu peux bien changer de type de munition toutes les mois que tu n'y verrai que du feu.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Le 29/06/2022 à 16:50, Patrick a dit :

l'obus n'est pas trop lourd pour être porté à la main et chambré par un seul homme sans aide ni engin de levage ("l"argument" moisi qu'on lit depuis quelque temps sur le net)

Oui alors là s'agit d'une simple vidéo avec un mec qui trimbale un obus pépère sur un champ de tir en statique et il en faudra plus pour conclure.

 

Le 29/06/2022 à 16:50, Patrick a dit :

même si ça ne voudrait pas dire grand chose vu que dans la vidéo de Rheinmetal le tir est effectué à l'arrêt

Non seulement ça, mais aussi sans véritables données sur la performance réelle de ce canon en action sur un chassie par rapport à l'existant.

Par contre la première séquence est assez intéressante, c'est un point de vue peu fréquent qu'ils nous offrent et nous permet de mieux apprécier la génération de fragments derrière le point d'impact. L'onde de choc arrivant avec l'obus est aussi impressionnante.

Edited by Arland
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

De toute façon le stock on en à pas alors le changer ...

Oui mais le stock OTAN : en pratique on prendra un ASCALON au calibre OTAN.

Link to comment
Share on other sites

27 minutes ago, BPCs said:

Oui mais le stock OTAN : en pratique on prendra un ASCALON au calibre OTAN.

Ça n'a aucun sens. Un ASCALON en 120mm ne serait pas compatible avec les canons 120mm OTAN existant. Pas plus qu'un obus de 40mmCT ne peut rentrer dans un canon de 40 Bofors.

  • Sad 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

11 hours ago, BPCs said:

Oui mais le stock OTAN : en pratique on prendra un ASCALON au calibre OTAN.

Et, les calibres OTAN sont aussi amené à évoluer et être revus de temps en temps.

C'est pour ça que le 5,7 et le 4,6mm sont maintenant qualifiés OTAN, donc pourquoi pas qualifier un calibre 6,8 ou un 140mm ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 2 heures, SLT a dit :

Et, les calibres OTAN sont aussi amené à évoluer et être revus de temps en temps.

C'est pour ça que le 5,7 et le 4,6mm sont maintenant qualifiés OTAN, donc pourquoi pas qualifier un calibre 6,8 ou un 140mm ?

Pour les petites munitions ce n'est pas dérangent d'avoir plusieurs calibre... Les munitions des fusils c'est facile à produire en grande quantité et c'est peux coûteux à produire. 

Un obus de char c'est différent c'est plus coûteux et les quantités beaucoup moins importante. Sur le champs de bataille pouvoir utiliser les munitions des alliées sa a un certains avantages logistique.

Si l'on part sur du 140 et les autre du 130 suffit d'une frappe sur l'usine d'obus de 140 et tu n'a plus rien à part les stocks...  Et les alliées ne sont pas équipés pour fabriquer des obus de se diamètre... 

Alors que si tout le monde utilisent la même munition déjà il y a plusieurs usine et surtout les stocks sont plus conséquent.

Après la France pourrai refaire le coût du 105 de l'amx 10 RC qui avec 105 × 527R qui n'est pas compatible OTAN mais nexter a quand même sortir une version OTAN du 105 pour assurer le coup a l'export...

Il y aura un calibre qui sera choisi sa sera 130 ou 140 mm sa serai si simple de faire 2 calibre OTAN Rheinmetall n'aurai pas forcé la porte du mgcs pour essayer d'imposer le 130 et il n'y aurai pas une guerre sens merci sur la com autour du canon 130 mm Rheinmetall et du 140 Ascalon... 

Edited by Vince88370
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Le 29/06/2022 à 06:18, pascal a dit :

La taille de la culasse ...

Il s'agit de la culasse originale du canon de 140 mm développé il y a près de 30 ans pour la tourelle T4 dans le cadre du programme FTMA.

Une nouvelle culasse est en développement.

Le 29/06/2022 à 16:50, Patrick a dit :

on montre que, non, l'obus n'est pas trop lourd pour être porté à la main et chambré par un seul homme sans aide ni engin de levage

On dirait un BSCC, par contre le poids du pélot doit peser plus de 30 kilos.

Le 29/06/2022 à 16:50, Patrick a dit :

on voit bien le barreau de la flèche quoique sa longueur reste mystérieuse.

La longueur du barreau se situe autour des 100 cm.

Le 29/06/2022 à 16:50, Patrick a dit :

J'espère qu'on verra un de ces jours Ascalon être intégré à la tourelle du Leclerc Terminateur, si c'est possible, pour des tests de tir en roulant. Et pourquoi pas sur un châssis Leo 2 d'ailleurs? Là aussi, des images seront bienvenues.

On peut fantasmer sur Eurosatory 2024, avec un char de combat quadriplace conçu par Nexter sur un châssis de Leclerc tropicalisé avec une tourelle dans le même style que celle du EMBT présenté cette année, mais débarrassé de son encombrant tourelleau télé-opéré ARX 30, avec un 40 CTC jumelé au 140 ASCALON, avec possibilité de surpointage, façon AMX-30.

Edited by Sovngard
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Vince88370 a dit :

Pour les petites munitions ce n'est pas dérangent d'avoir plusieurs calibre... Les munitions des fusils c'est facile à produire en grande quantité et c'est peux coûteux à produire. 

Un obus de char c'est différent c'est plus coûteux et les quantités beaucoup moins importante. Sur le champs de bataille pouvoir utiliser les munitions des alliées sa a un certains avantages logistique.

Si l'on part sur du 140 et les autre du 130 suffit d'une frappe sur l'usine d'obus de 140 et tu n'a plus rien à part les stocks...  Et les alliées ne sont pas équipés pour fabriquer des obus de se diamètre... 

Alors que si tout le monde utilisent la même munition déjà il y a plusieurs usine et surtout les stocks sont plus conséquent.

Après la France pourrai refaire le coût du 105 de l'amx 10 RC qui avec 105 × 527R qui n'est pas compatible OTAN mais nexter a quand même sortir une version OTAN du 105 pour assurer le coup a l'export...

Il y aura un calibre qui sera choisi sa sera 130 ou 140 mm sa serai si simple de faire 2 calibre OTAN Rheinmetall n'aurai pas forcé la porte du mgcs pour essayer d'imposer le 130 et il n'y aurai pas une guerre sens merci sur la com autour du canon 130 mm Rheinmetall et du 140 Ascalon... 

Le cas du CTA40 prouve que le fait accompli et l'aspect commercial sont plus importants que l'aspect technique.
D'aucun te diraient même que GDLS UK et LM seraient tentés de remplacer, sur le Warrior et l'Ajax, le CTA40 par un 50 Supershot issu du 35mmx228 pour que soudainement il n'y ait plus de problèmes d'intégration (problèmes inconnus en France sur 3 modèles de tourelles différents mais c'est un détail).
Même histoire pour le nouveau 6.8x51 Sig à étuis bi-métalliques à culot acier. Qui n'aboutit qu'à une diminution de poids de 7% par rapport au 7.62x51.

Nous sommes dans une ère de trolls. Donc trollons.

Que restera-t-il aux autres? Viendront-ils nous dire "non non les français! arrêtez de faire des trucs! c'est mauvais pour (rayer la mention inutile) [l'Europe] [l'OTAN] [la nature] [l'inflation] [la démocratie]"?
Est-ce que Rheinmetal a demandé la permission de faire son 130 et de l'intégrer à un Challenger 2 pour le proposer en rétrofit aux anglais pourtant décidément avides d'acheter des trucs à l'Allemagne malgré le contexte post-Brexit?

Macron a parlé de "réarmement". Dans ce contexte on fait vite, bien, et au mieux, avec ce qu'on a, et sans attendre que les autres se décident. Ça veut dire capitaliser sur nos acquis et nos réalisations.
C'est l'esprit MMP/MHT (Akeron MP/LP).

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

 

Extrait du 15e rapport sur l'armement du ministère fédéral de la Défense (juin 2022)

https://www.bmvg.de/resource/blob/5456944/a2db4dc6bd4c5873113e39ad9292f269/20220629-download-15-bericht-des-bmvg-zu-ruestungsangelegenheiten-data.pdf

1. état et développement du projet : 
Conformément à la lettre d'intention franco-allemande (Letter of Intent [LoI]) du 19 juin 2018, l'Allemagne a le rôle de chef de file. 
Allemagne joue le rôle de leader dans ce projet. Étapes et modalités de l'opération convenue avec la France 
l'ouverture multinationale du programme MGCS à d'autres États membres de l'Union européenne et de l'OTAN
de l'OTAN ainsi que d'autres membres potentiels font l'objet de négociations avec la France. Il est prévu que 
l'Allemagne et la France, en tant que partenaires égaux du projet de coopération, participent chacune à hauteur de 50 
des coûts et que l'industrie nationale concernée participe aux travaux en conséquence. 
sera prise en compte. L'Allemagne et la France ont reconnu qu'une coopération réussie nécessite un échange d'informations. 
dépend également de l'échange d'informations, y compris des droits de propriété intellectuelle.
Après la création d'un consortium (ARGE) pour la réalisation de la SADS en 2019, l'accord de coopération a été signé. 
accord-cadre (Framework Arrangement [FA]) et l'accord de mise en œuvre (Implementing 
Arrangement [IA1]) ont été signés le 3 avril 2020 et le contrat avec le consortium a été signé par la suite. 
Au cours de l'actuelle phase de démonstrateur technologique (TDP), les projets innovants sélectionnés au niveau national doivent 
concepts multiplateformes, avec entre autres des sous-systèmes sans pilote, seront développés et mis en œuvre dans le cadre du SADS. 
de la recherche et du développement. La première partie de la SADS sera poursuivie par le contractant, comme prévu dans le contrat SADS. 
continue d'être mise en œuvre comme convenu. 
L'objectif du TDP est, entre autres, la recherche et le développement des technologies qui serviront de base à la réalisation d'un SADS. 
Le développement d'un démonstrateur de système complet dans la phase suivante du projet.

2) Classification de la planification globale : 
Le projet MGCS, mis en place dans le cadre du développement multinational des capacités, doit débuter au plus tôt à partir de la deuxième moitié du XXIe siècle. 
2035 et jusque dans la seconde moitié du siècle, un système supérieur et efficace pour l'action sur le terrain. 
d'action directe au sol et remplacera les chars de combat actuellement utilisés par la France et l'Allemagne. 
Les chars de combat (KPz) LECLERC et LEOPARD 2 seront remplacés. 
Conformément à la LoI signée avec la France le 19 juin 2018, l'ouverture du programme MGCS à d'autres 
États membres de l'UE, de l'OTAN ainsi qu'à d'autres nations partenaires potentielles. Le site 
intention d'ouverture a été réaffirmée dans l'accord-cadre avec la France du 3 avril 2020. MGCS 
peut, en tant que capacité, contribuer au renforcement du pilier européen de l'OTAN
Le MGCS, en tant que système succédant au KPz LEOPARD 2, doit intégrer des technologies d'avenir et innovantes. 
et les possibilités de procédures (partiellement) automatisées et sans pilote seront prises en compte dès le début. 
doivent être prises en compte. Dans le domaine de la numérisation, le MGCS doit être entièrement intégré dans le D-LBO/système des Forces terrestres. L'orientation prise avec 
du programme convenu avec la France exige donc des activités complètes et précoces dans le domaine de la R&D. 
recherche et technologie (R&T) afin de démontrer la maturité technologique des technologies. 
et ainsi limiter les risques techniques, temporels et financiers pour la réalisation et la mise en œuvre des systèmes. 
limiter efficacement le déploiement des systèmes. 
Le MGCS apportera des contributions essentielles au profil de capacités de la Bundeswehr dans tous les types d'opérations, 
en particulier dans le système de défense terrestre de l'Alliance.

3.1 Aspects et développements de la politique de défense et d'alliance : 
Les projets d'armement binationaux et multinationaux reflètent en outre les priorités politiques de l'Allemagne en tant que 
acteur responsable en matière de politique étrangère et de sécurité, ainsi qu'en tant qu'allié et partenaire fiable. 
avec une industrie innovante dans le domaine de la défense. Le projet MGCS permet de renforcer l'étroite 
et l'intégration progressive des forces armées européennes. MGCS contribuera ainsi à renforcer le 
une contribution essentielle au renforcement du pilier européen de l'OTAN. Il guide ainsi le 
changement technologique pour le développement des capacités des forces mécanisées au sol. 
et souligne la grande importance de la coopération en matière de politique d'armement avec la France, où 
l'Allemagne assume le rôle de leader.
L'intérêt croissant d'autres forces armées en Europe 
souligne l'importance de ce projet pour la politique de défense.

3.2 Aspects économiques de l'armement et développements : 
Du point de vue de la politique d'armement, le MGCS est d'une part un moteur technologique du domaine des systèmes de combat duels. 
systèmes terrestres et peut, d'autre part, donner une impulsion nécessaire à la réorganisation à long terme, dans un premier temps, de l'armée allemande. 
de l'industrie franco-allemande puis européenne des systèmes terrestres.
Le concept innovant de multiplateforme doit permettre de faire mûrir et d'utiliser des technologies qui ne sont pas encore disponibles. 
n'étaient pas disponibles jusqu'à présent. Il s'agira notamment de technologies de mise en réseau, d'efficacité, de capteurs et d'énergie, qui pourront à leur tour être utilisées dans le cadre d'autres programmes. 
pourront être utilisées.
Sur la base du succès de la communauté d'utilisateurs LEOPARD, le MGCS doit également se développer le plus rapidement possible en une large communauté de coopération par le biais du noyau franco-allemand.
Le MGCS permet de régénérer des dispositifs de force lourds et mécanisés, tels qu'ils sont actuellement utilisés en particulier 
utilisé comme pilier conventionnel par l'OTAN. Le MGCS doit donc également être conçu comme une capacité de l'OTAN avec un cercle de participants au programme correspondant. La structure à mettre en place à cet effet 
pourrait préparer une harmonisation des intérêts industriels français et allemands. 
dans la perspective d'une consolidation à l'échelle européenne des capacités de systèmes de défense actuellement dispersées. 
capacités de systèmes terrestres. 
Le développement et la production du MGCS contribueront de manière significative à l'utilisation des capacités de production nationales. 
des capacités d'ingénierie et de fabrication dans le domaine de l'industrie des systèmes terrestres dans le cadre d'une coopération franco-allemande. 
une coopération franco-allemande dans un premier temps. Dans les domaines technologiques des systèmes protégés 
plates-formes, protection, capteurs et conduite des opérations en réseau, le MGCS permet également de soutenir des technologies clés nationales. 
des technologies clés.

4) Effets sur la disponibilité opérationnelle : 
Une planification précoce de la réalisation d'un système de remplacement de la flotte de chars de combat LEOPARD 2 permet de réduire les risques liés à l'utilisation de ces systèmes. 
limite les risques d'une disponibilité matérielle réduite et contribue ainsi de manière essentielle à la relève. 
une relève sans rupture

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Le 21/06/2022 à 15:46, Neuron a dit :

KNDS ne vend qu'un seul MBT aujourd'hui : le Leopard 2.

Le MGCS avance doucement (mais sûrement), la partie française de KNDS ne peut pas rester les bras croisés sans innover d'où la tourelle sérieusement revue sur l'E-MBT.

Si il n'y avait que la partie allemande de KNDS concernée dans l'histoire, le Leopard 2 upgradé se suffirait à lui seul.

Je dirais plutôt que, s'il ne reste que la partie allemande, KMW couplera son châssis d'E-MBT à la tourelle du Panther.

http://armyrecognition.com/images/stories/news/2022/july/Discover_technical_features_of_new_German_KF51_Panther_MBT_tank_from_Rheinmetall_925_004.jpg

On voit sur cette photo la dispo également 4 places de l'équipage du panther.

Une question, en cas où on divorcerait :  quelle serait la masse totale d'un châssis XL avec la tourelle E-MBT ?

Edited by BPCs
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, BPCs a dit :

Je dirais plutôt que, s'il ne reste que la partie allemande, KMW couplera son châssis d'E-MBT à la tourelle du Panther.

http://armyrecognition.com/images/stories/news/2022/july/Discover_technical_features_of_new_German_KF51_Panther_MBT_tank_from_Rheinmetall_925_004.jpg

On voit sur cette photo la dispo également 4 places de l'équipage du panther.

Une question, en cas où on divorcerait :  quelle serait la masse totale d'un châssis XL avec la tourelle E-MBT ?

KMW et Rheinmetall ne font de projets ensemble que quand le politique (allemand) les force à travailler ensemble... où si Rheinmetall peut assoir sa domination sur KMW via un projet commun.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Neuron a dit :

KMW et Rheinmetall ne font de projets ensemble que quand le politique (allemand) les force à travailler ensemble...

Ce qui devrait être une issue logique en cas d'échec du mgcs.

La question qui en découlerait :

On commanderait un e-mbt de production vec châssis KMW biscotte KNDS ? ou bien on refabrique un châssis purement nexter ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Le mois d'août est un mois de repos et de vacances en Italie. Et les différents forums fonctionnent également "à un tarif réduit". Il n'est donc pas facile de trouver des nouvelles.
Aujourd'hui sur le site du magazine RID, une référence dans le secteur en Italie, est publié ce très court article intitulé
« L'Italie investit dans le secteur de la défense terrestre et rejoint la bande franco-allemande. Le grand jeu européen est en marche »

https://www.rid.it/shownews/5122
qui fait état d'une augmentation des investissements dans le secteur de la défense terrestre (6 milliards d'euros prévus pour le secteur). Entre autres choses, vous pouvez lire: "L'Italie est donc prête à avoir son mot à dire en tant que protagoniste également sur le front d'une coopération potentielle dans une clé européenne, qui envisage un système de systèmes de combat au sol basé sur une famille de nouvelles plates-formes chenillées. et sur une intégration poussée au niveau multidomaine. Et c'est précisément dans ce contexte qu'il faut lire l'entrée formelle de notre pays en tant qu'observateur dans le programme franco-allemand MGCS (Main Ground Combat System)."

Y a-t-il des nouvelles outre-Alpes qui confirment cette information ?
Je pense que cela aurait des répercussions importantes sur toute la réorganisation de l'industrie de défense en Italie compte tenu des manœuvres impliquant l'OTO.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, gianks a dit :

Le mois d'août est un mois de repos et de vacances en Italie. Et les différents forums fonctionnent également "à un tarif réduit". Il n'est donc pas facile de trouver des nouvelles.
Aujourd'hui sur le site du magazine RID, une référence dans le secteur en Italie, est publié ce très court article intitulé
« L'Italie investit dans le secteur de la défense terrestre et rejoint la bande franco-allemande. Le grand jeu européen est en marche »

https://www.rid.it/shownews/5122
qui fait état d'une augmentation des investissements dans le secteur de la défense terrestre (6 milliards d'euros prévus pour le secteur). Entre autres choses, vous pouvez lire: "L'Italie est donc prête à avoir son mot à dire en tant que protagoniste également sur le front d'une coopération potentielle dans une clé européenne, qui envisage un système de systèmes de combat au sol basé sur une famille de nouvelles plates-formes chenillées. et sur une intégration poussée au niveau multidomaine. Et c'est précisément dans ce contexte qu'il faut lire l'entrée formelle de notre pays en tant qu'observateur dans le programme franco-allemand MGCS (Main Ground Combat System)."

Y a-t-il des nouvelles outre-Alpes qui confirment cette information ?
Je pense que cela aurait des répercussions importantes sur toute la réorganisation de l'industrie de défense en Italie compte tenu des manœuvres impliquant l'OTO.

C'est intéressant. 

Justement je me demandais, si on part du principe que le MGCS ne serait pas qu'un MBT mais aussi son environnement si on ne pourrait pas faire fructifier l'expérience des Italiens dans les tanks "légers" Centauro pour développer un tank léger exportable qui remporterait aussi des technologies développées pour le MGCS (afin de ne pas tomber dans le piege du Tigre et de ses équipements spécifiques qui coûtent un bras) 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Le plan élaboré derrière la stratégie "Panther" de Rheinmetall

https://www.welt.de/wirtschaft/article240487991/Kampfpanzer-Panther-Jetzt-attackiert-Rheinmetall-Suedkoreas-Angebote-in-Europa.html

Au cours des 20 prochaines années, au moins 1000 chars sur les 8000 que compte l'Europe devraient être remplacés, estime le CEO de Rheinmetall, M. Papperger. Le nouveau char de combat devrait en profiter massivement - et aider à éviter les défaites face à la concurrence étrangère.
Annonce

Rheinmetall a des projets de vente ambitieux avec le nouveau char de combat Panther KF51, présenté en juin à la surprise générale. Le directeur du groupe, Armin Papperger, estime qu'au cours des 20 prochaines années, au moins 1000 des 8000 chars au total en Europe, y compris dans les pays limitrophes de la Russie, devront être remplacés.

"Si nous parvenons à remporter seulement 50 pour cent de ces commandes, ce sera une grande chance et une énorme entrée de commandes pour nous", a maintenant expliqué Papperger devant des analystes. Il s'agit avant tout d'éviter autant que possible une défaite face à la concurrence de la Corée du Sud, comme cela a été le cas récemment en Pologne.

Le gouvernement de Varsovie a commandé des chars de combat à la Corée du Sud pour renforcer ses forces armées en réaction à la guerre d'agression menée par la Russie en Ukraine - mais pas de chars Leopard supplémentaires en provenance d'Allemagne. Le projet d'échange de chars entre l'Allemagne, la Pologne et l'Ukraine est tombé à l'eau. Le gouvernement de Varsovie veut désormais acquérir, outre des chars de combat américains Abrams supplémentaires, le modèle K2 Black Panther auprès du fabricant sud-coréen Hyundai Rotem.

Le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak a déclaré lors de la signature du contrat fin juillet : "Le système d'arme coréen était le plus approprié compte tenu de la technologie, du prix et du moment de l'introduction". Les chars sont fournis par le groupe technologique Hyundai Rotem, qui appartient au grand groupe automobile Hyundai.


180 chars de combat devraient être importés de Corée du Sud dans les plus brefs délais et 800 autres devraient être produits directement en Pologne à partir de 2026 dans une variante propre. Varsovie avait cédé à l'Ukraine environ 250 chars de conception soviétique et cherchait à les remplacer. L'Allemagne a proposé 20 chars de combat Leopard 2 en plusieurs fois, mais seulement à partir d'avril 2023, ainsi que 100 anciens modèles de type Leopard 1. Trop peu du point de vue polonais.

Selon la transcription d'un entretien avec des analystes qui vient d'être publiée, le chef de Rheinmetall Papperger a donné un aperçu de ce qui se cache derrière le nouveau développement de son modèle Panther. Il admet ouvertement que ce modèle doit également être considéré comme un concurrent du char de combat traditionnel Leopard. Le Leopard est construit et vendu sous la régie du fabricant d'armement Krauss-Maffei Wegmann (KMW), même si Rheinmetall y participe de manière déterminante.

Le Panther a au moins dix capacités dont le Leopard ne dispose pas.


Le groupe de Düsseldorf se fait certes un peu de concurrence, mais il veut vendre plus au total et, contrairement au modèle Leopard, il aurait alors la main sur le Panther. En outre, avec sa proposition, Rheinmetall empiète sur le développement franco-allemand d'un nouveau char de combat commun au sein de l'alliance KMW-Nexter. Or, celui-ci ne sera opérationnel qu'entre 2035 et 2040. Un délai trop long selon Papperger.

Son nouveau Panther possède au moins dix capacités dont le modèle Leopard ne dispose pas, a déclaré Papperger aux analystes. C'est pourquoi il prend les devants et espère ainsi attirer des clients. Le modèle dispose d'un nouveau canon plus puissant, d'un calibre plus grand de 130 millimètres et d'un système d'atterrissage automatique, ce qui lui confère une plus grande puissance de combat que le Leopard. Papperger a parlé d'une très bonne réaction du marché au nouveau modèle, mais n'a pas cité de nom de client.

Mais il ne s'agit pas seulement de technique, mais aussi de prix. Le chef de Rheinmetall affirme que le Panther, malgré ses nouvelles capacités, est moins cher que le modèle haut de gamme Leopard 2A7. La Corée du Sud en particulier tente de gagner des clients par le biais du prix.


Pour le Leopard 2A7, la fourchette de prix se situe actuellement entre 18 et 20 millions d'euros par pièce, "ce qui est un prix élevé en comparaison avec la Corée", selon le chef de Rheinmetall. Il ne précise pas si cela inclut les munitions, la formation et les pièces de rechange. Littéralement : "Nous disons, d'accord, nous devons baisser les prix, et c'est ce que nous voulons". Le prix du Panther pourrait toujours être légèrement supérieur à celui du modèle sud-coréen, mais pas aussi nettement que celui du Leopard actuellement.

Le char K2 Black Panther de la Corée du Sud provient certes en grande partie d'Asie et son développement s'inspire essentiellement du modèle Leopard. Cependant, au moins les premiers exemplaires étaient encore basés sur des moteurs (MTU-Friedrichshafen) et des transmissions (Renk-Augsburg) allemands, soit par livraison directe, soit par production sous licence. Contrairement au Leopard, le K2 dispose d'un système moderne de chargement automatique des munitions.


Les experts militaires expriment certes des doutes quant à l'utilité pour la Pologne d'exploiter à l'avenir trois chars de combat de fabricants différents pour des raisons de sécurité d'approvisionnement et de logistique : Des chars Abrams des États-Unis, des chars Leopard d'Allemagne ainsi que des chars K2 de Corée du Sud avec une production nationale ultérieure.

Pour la Corée du Sud, cette commande est en tout cas une sorte de porte ouverte sur le marché européen de l'armement et une concurrence à prendre au sérieux pour les grands fournisseurs de chars Rheinmetall et KMW d'Allemagne ainsi que Nexter de France.

La prochaine décision clé pourrait être prise en Norvège. Ici, le Leopard et le K2 de la Corée du Sud sont en lice pour de nouveaux chars. Comme en Pologne, il s'agit de savoir si d'autres Leopard seront commandés ou si des achats supplémentaires seront effectués en Asie. La Norvège utilise le modèle allemand depuis plus de 50 ans.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

On 8/16/2022 at 1:28 AM, Coriace said:

Il n'y a que moi que ça fait tiquer le nom du char ? 

Ils prévoient pas un PzKpfWg VI- 2 Tiger III aussi? 

La dure réalité du nombre d'espèce de gros chats qui traînent. Dans le genus Panthera, on a:

  • Lion: Projet Pz VII Löwe (pas retenu car le Pz VIII lui fut préféré mais quand même)
  • Jaguar: RakJPz 3/4 Jaguar 1/2, des chasseurs de chars missiliers (plus vous péteriez probablement des câbles si ils vous sortaient un Jaguar...)
  • Leopard: Leopard 1/2
  • Tigre: Tigre 1/2
  • Léopard des neiges: rappelle le Leopard, impliquerait un char de montagne mais on pourrait utiliser les noms alternatifs uncia ou irbis

Bref, pas tellement de possibilités

aq7wpP7_700b.jpg

Edited by mehari
  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, mehari a dit :

La dure du nombre d'espèce de gros chats qui traînent. Dans le genus Panthera, on a:

  • Lion: Projet Pz VII Löwe (pas retenu car le Pz VIII lui fut préféré mais quand même)
  • Jaguar: RakJPz 3/4 Jaguar 1/2, des chasseurs de chars missiliers (plus vous péteriez probablement des câbles si ils vous sortaient un Jaguar...)
  • Leopard: Leopard 1/2
  • Tigre: Tigre 1/2
  • Léopard des neiges: rappelle le Leopard, impliquerait un char de montagne mais on pourrait utiliser les noms alternatifs uncia ou irbis

Bref, pas tellement de possibilités

aq7wpP7_700b.jpg

L'argument est assez faible mais je vais tout de même y répondre

1) il existe une foule de félins qui ne sont ni des Panthères ni des Tigre 

2) rien n'oblige les industriels Allemands à nommer leurs chars avec des noms de félin 

3) je suis peut être le seul mais un char blindé allemand qui s'appelle Panther ça me renvoie à la Das Reich. 

4) je suis persuadé que 100% des hommes allemands de 30 ans et plus ont la réf, qui n'a rien de confidentielle 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Coriace a dit :

3) je suis peut être le seul mais un char blindé allemand qui s'appelle Panther ça me renvoie à la Das Reich. 

Ca fait 20 ans que l'armée française vole sur Tigre sans que les souvenirs du s SS Pz Abt 101 et de la LSSAH ne ressurgissent à chaque seconde ...

Clairon

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,812
    Total Members
    1,550
    Most Online
    GOUPIL
    Newest Member
    GOUPIL
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...