Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

flyboard - application militaire


zx
 Share

Recommended Posts

@Polybe … En l'état, si il n'y a effectivement aucun problème pour -tenter d'- assaillir une plate-forme comment "le commando" une fois posé fait pour se servir d'une arme ou juste neutraliser un "assiégé" ? Encore une fois, mêmes si le système est "ops" et en dehors d'un dispositif de "désengagement" des propulseurs qui n'apparait pas dans la vidéo, je trouve que c'est un gros handicap … 

… Si tu parcours leur site, au demeurant plutôt sexy, on semblerait qu'il y ait qu'une "petite" dizaine de personnes habilités à son maniement et on distingue à la toute fin du trombinoscope un "Navy" pilote de SeaKing de son état … Ça doit être lui que l'on voit "faire le malin" :-)

Edited by Ardachès
Coquille corrigée
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Ardachès a dit :

@Polybe … En l'état, si il n'y a effectivement aucun problème pour -tenter d'- assaillir une plate-forme comment "le commando" une fois posé fait pour se servir d'une arme ou juste neutraliser un "assiégé" ? Encore une fois, mêmes si le système est "ops" et en dehors d'un dispositif de "désengagement" des propulseurs qui n'apparait pas dans la vidéo, je trouve que c'est un gros handicap … 

… Si tu parcours leur site, au demeurant plutôt sexy, on semblerait qu'il y ait qu'une "petite" dizaine de personnes habilités à son maniement et on distingue à la toute fin du trombinoscope un "Navy" pilote de SeaKing de son état … Ça doit être lui que l'on voit "faire le malin" :-)

Je le répète : toutes les solutions actuelles occupent déjà les deux mains : corde lisse, échelle spéléo' etc'.
Toutes ces manœuvres n'excluent pas des appuis (AFTE).

Par contre on gagne en assurance comme jamais sur la qualité de la mise en place des aides au franchissement. Je note que si on peut mettre en place une aide au franchissement, on peut s'équiper d'une arme le tend que l'équipe d'assaut arrive.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

... J’entends @Polybe sauf que sans vouloir pinailler, un FS sur une corde, échelle, peut rapidement se servir d’une des multiples armes que contient son gilet tactique alors que dans la vidéo on se demande comment « rapidement » le pilote et éventuellement le groupe qui le suivrait lors d’un assaut pourrait se libérer facilement pour se servir d’une ou de leur 2 mains.

je pense que ce que l’on voit est plus un système déployé pour du secours/assistance et qu’il faut encore de l’expérimentation avant de voir arriver cette techno chez les paras/FS. Mais c’est un bon debut comme dirait l’autre :biggrin:

Bon, je suis aussi un béotien et ce n’est que mon ressenti... par contre qu’est-ce que ça doit être comme pied que de s’envoler ainsi ... ça fait rêver 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Vous avez déjà tenté un dégainé/tir sur échelle spéléo' ou corde lisse ?! ^^

Une fois en place, le mec se libère les mains pour mettre en place une échelle spéléo'. Si il peut faire ça, il peut dégainer, tout aussi vite.
Néanmoins, si il en arrive à devoir dégainer, sa mission est déjà un échec.

La solution sera alors son appui. Appui qui pourvoit à beaucoup de problèmes avant ou après l'intervention de noter personnel.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

... Bien lu mais justement, ce que je soulignais, c’est le fait qu’il me paraît en l’état impossible de se libérer une main ! Mais, je n’ai peut être pas tout vu/compris ... Logiquement, si le système est demandé par des FS/commando c’est qu’il doit y avoir le moyen de se désengager rapidement. 
 

Tout du moins je l’espère.

Sinon, non @Polybe je n’ai jamais tenté un dégainé sur une corde lisse, ma seul expérience militaire se résume à 10 mois compacté dans la tourelle d’un AMX 10, a actionner un PR4G, démonter, graisser et remonter le 20 mm et à attendre la quille :chirolp_iei:

 

 

Edited by Ardachès
Correction de coquille
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Ardachès a dit :

... Bien lu mais justement, ce que je soulignais, c’est le fait qu’il me paraît en l’état impossible de se libérer une main ! Mais, je n’ai peut être pas tout vu/compris ... Logiquement, si le système est demandé par des FS/commando c’est qu’il doit y avoir le moyen de se désengager rapidement. 
 

Tout du moins je l’espère.

Sinon, non @Polybe je n’ai jamais tenté un dégainé sur une corde lisse, ma seul expérience militaire se résume à 10 mois compacté dans la tourelle d’un AMX 10, a actionner un PR4G, démonter, graisser et remonter le 20 mm et à attendre la quille :chirolp_iei:

 

 

Sur la vidéo, le gars met en œuvre l'échelle spéléo'. Si il peut faire ça, il peut dégainer. Ce qui ne changerait rien : seul à ce moment là, et sans appui, il est peu probable qu'un PA, et surtout lui seul, soit une solution à moyen terme.

Se remettre les vidéos des israéliens faisant face à des civils à l'abordage de bateaux turcs au large de Gaza pour comprendre la vulnérabilité de cette phase. L'idée ici est plus la discrétion que la vive force.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
Le 29/11/2018 à 16:55, prof.566 a dit :

Ce qui n'enlève rien à l'intérêt de son invention.

Voilà la finalité de l'affaire:

Citation

 

Franky Zapata, le créateur du Flyboard, va dévoiler sa "voiture volante" en octobre

Après le Flyboard, le pilote marseillais de jet ski s'est lancé le défi de commercialiser sa voiture volante. Sa nouvelle invention devrait être dévoilée au public en octobre prochain.

Franky Zapata, ou "l'homme volant" avait déjà impressionné la France en survolant la place de la Concorde le 14 juillet 2014, debout sur un Flyboard, sa planche à réacteurs. Un mois plus tard, il traversait la Manche à bord de cette machine. Cette année, sa voiture volante baptisée Jet Racer devrait voir le jour en octobre, lors d'une démonstration publique, si les autorisations sont accordées.

C'est l'ingénieur casse-cou des Bouches-du-Rhone lui-même qui testera en premier le monospace révolutionnaire sans ailes, propulsé par dix micro-turboréacteurs fixés sur quatre bras. Les premiers vols humains sont prévus pour septembre confie-t-il au Parisien.

Déjà annoncée pour la fin d'année dernière, la mise en route de la machine a pris du retard à cause de la crise sanitaire. Mais depuis quelques jours l'engin, qui carbure au kérosène, a redécollé et évolue de manière autonome, sans pilote, à 50m d'altitude.

Une voiture volante comme "véhicule d'urgence"

L'autodidacte de 42 ans a pour objectif, à terme, de faire voler son engin à près de 300km/h. Pour l'instant, sa vitesse de croisière est de 200km/h. Selon la vitesse, le Jet Racer dispose d'une autonomie entre 15 et 20 minutes. 

Si cette petite révolution est d’abord destinée à un usage de loisirs sur circuit, il pourrait servir par la suite comme "véhicule d'urgence", par exemple pour le rapatriement de blessés lorsque l’accès par hélicoptère est impossible. Pour l'heure, "Flyman" se projette déjà en 2022 avec le développement d'un "taxi volant" hybride alimenté en biocarburants.

 

Source: La Dépêche
 

Citation

 

Après le Flyboard, Franky Zapata devrait bientôt dévoiler une voiture volante !

Il avait marqué les esprits en survolant la place de la Concorde le 14 juillet 2019 à l’aide de son Flyboard mais ne s’était pas arrêté là. Quelques jours plus tard, Franky Zapata traversait la Manche sur son engin volant. Il revient désormais avec une nouvelle idée, la voiture volante, et c’est pour bientôt.

Initialement prévu pour la fin d’année dernière, le projet du Jet Racer a finalement pris un peu de retard, mais il devrait bien voir le jour en octobre prochain.

L’inventeur-cascadeur s’est entretenu avec Le Parisien au sujet de cette nouvelle invention révolutionnaire et on a hâte de découvrir ça !

Il s’agit donc d’un monospace démuni d’ailes et propulsé par 10 micro-réacteurs fixés sur 4 bras. L’engin vole de manière autonome depuis quelques jours et fonctionne au kérosène.

Mais pour ce qui est des tests avec des hommes à l’intérieur, il faudra encore attendre septembre et les autorisations qui vont avec.

Le Jet Racer pourra atteindre les 300 km/h dans les airs mais devrait plus tabler sur une vitesse de croisière aux alentours des 200 km/h. Quant à son autonomie, il faudra compter sur des vols de 15 à 20 minutes maximum.

 

Source: Autonews

Après avoir fait le buzz, Zapata lâche son gadget et tente de se caser dans le secteur de la voiture volante qui offre certainement de meilleures de perspectives alimentaires.

Il y peu de chance, hélas, pour qu'il fasse de nouvelles étincelles:

- Le jet racer, bien d'évoquant l'AV-7 de cyberpunk 2020, vise des performances un peu près comparables à la moto-quadcopter Alauda Mk3 de la société Speeder. La Mk4 est déjà en cours de conception.

hd-alauda-airspeeder---les-photos-de-la-

A lire sur autonews // Alauda Airspeeder Mk3 : la première voiture électrique volante est prête !

- Je ne sais pas combien de passagers son "aérodyne" est censé embarquer mais pourra-t-il concurrencer, par exemple, le Cityhawk d'Urban aeronautics?

image1.jpg

A lire sur eVTOL news // Urban Aeronautics CityHawk

Pour finir, peut-être que l'Etat français aurait dû lui apporter plus de soutien mais en mettant la priorité sur la conception d'un engin à hélice. Les réacteurs sont une bonne options mais à long terme, quand la technologie des mini-réacteurs de drone sera plus avancée.

Edited by Lame
Link to comment
Share on other sites

La suite de l'aventure du Flyboard de ZAPATA dans les armées. Il semble qu'un passage à l'ONERA en a fait quelque chose de pas mal du tout :

 

http://www.opex360.com/2021/11/28/les-forces-speciales-francaises-vont-experimenter-une-version-adaptee-a-leurs-besoins-du-flyboard-air/

"Depuis, Zapata Industries a apporté les modifications demandées. C’est en effet ce qu’a annoncé Florence Parly, la ministre des Armées, lors du Forum Innovation Défense [FID] 2021.

« Le premier FID avait été l’occasion de mettre en avant un projet qui pourrait paraître fou, celui du Flyboard de Franky Zapata. Si l’AID s’est intéressée à ce projet, c’est parce que d’autres nations expérimentent cette nouvelle forme ‘d’hyper-mobilité’ et parce que nos forces spéciales pourraient y trouver des applications dans le futur », a d’abord rappelé Mme Parly.

Quoi qu’il en soit, selon la ministre, les travaux conduit depuis trois ans ont donc permis « d’améliorer la discrétion acoustique, l’autonomie du Flyboard et d’optimiser la masse de son moteur ». Et d’ajouter : « Prochainement, les forces spéciales expérimenteront une plateforme volante individuelle, pilotée, dérivée du Flyboard-R, laissant le pilote libre de ses pieds et de ses mains. J’attends de voir cela ». Et elle n’est pas la seule…"

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...