Recommended Posts

BJP Protests Outside Aam Aadmi Party Office In Delhi Over Rafale Claims

https://www.ndtv.com/delhi-news/bjp-protests-outside-aam-aadmi-party-office-in-delhi-over-rafale-claims-2133530

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Le BJP proteste devant le bureau du parti Aam Aadmi à Delhi au sujet des accusations contre le Rafale.

Vendredi, le BJP de Delhi a protesté près du siège du Congrès pour demander des excuses de sa part sur cette question.
 

New Delhi : L'unité du parti Bharatiya Janata à Delhi a protesté samedi près du bureau du parti Aam Aadmi à Delhi contre les "allégations sans fondement" formulées par le parti dans l'affaire du Rafale, deux jours après que la Cour suprême a rejeté les demandes de révision de son jugement, donnant ainsi carte blanche au gouvernement Modi.

Dirigés par le chef du BJP de Delhi, Manoj Tiwari, les travailleurs du parti ont lancé des slogans contre l'AAP et exigé des excuses de sa part pour avoir essayé de "calomnier l'image" du Premier ministre Narendra Modi.

Vendredi, le BJP de Delhi a protesté près du siège du Congrès pour demander des excuses de sa part sur cette question.

Elle a déclaré dans un communiqué qu'elle avait organisé les manifestations contre les "allégations malveillantes et sans fondement" de corruption lancées dans le cadre de l'accord de Rafale.

En février, le ministre en chef de Delhi et le chef de l'AAP Arvind Kejriwal avaient exigé qu'une IBC " indépendante " fasse une descente au cabinet du premier ministre, saisisse les dossiers et procède à des arrestations en rapport avec l'accord controversé.

Jeudi, la Cour suprême a rejeté les plaidoyers en faveur d'une révision de son verdict de décembre 2018, dans lequel elle avait déclaré qu'il n'y avait aucune occasion de douter du processus décisionnel dans l'accord de plusieurs milliards de dollars.

Toutefois, un verdict distinct et concordant rendu par le juge K. M. Joseph a déclaré que le jugement " n'empêcherait pas " la CBI de prendre des mesures à l'égard de la plainte pour avoir déposé une FIR.

 

il y a une heure, Mani a dit :

chose que les Russes et les Français ne garantissent pas.

D'après Parikrama, les Indiens ont demandé aux Français de s'impliquer plus vis à vis de la menace Chinoise et les Français ont refusé. Je lui ai alors répondu que notre doctrine du point de vue du nucléaire était la dissuasion du faible au fort et que l'inventaire nucléaire que nous avons est fonction de l'intérêt que représente la France. Si nous devions prendre en compte l'Inde il faudrait soit changer de doctrine, soit augmenter notre inventaire, mais comme l'Inde est beaucoup plus grande et peuplée que la France cette augmentation serait massive et hors de portée de notre budget.

D'ailleurs il y en a qui parlent d'étendre notre parapluie nucléaire à l'Europe, il faudrait alors que les pays qui veulent être couvert finance l'augmentation de format de la force nucléaire Française que cela implique. Ce serait moins cher qu'un développement complet à partir de zéro car le développement est déjà réalisé, mais ça ne serait pas gratuit.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup de pression contre coup de pression. C'est très bien. Si le Congrès n'a toujours pas compris qu'il fallait la mettre en veilleuse, c'est dommage pour eux. Ça leur a fait perdre une élection la dernière fois. Et à l'occasion du MMRCA2 ça va s'amplifier. Mêmes joueurs. Mêmes méthodes.

J'attends vraiment beaucoup de la visite de Macron en janvier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Mani a dit :

J'ai vu une émission TV (France 5) où un expert expliquait que les Anglais avaient besoin de l'autorisation de l'Oncle Sam pour pouvoir utiliser une arme nucléaire (chacun d'eux possède une clef pour la mise à feu).

C'est du n'importe quoi et "l'expert" raconte de la merde. Le système à double clef n'est que pour les B61 de l'OTAN, pour des pays comme l'Allemagne, la Turquie, les Pays-Bas, la Belgique ou l'Italie. La seule clef pour les missiles intercontinentaux British est celle d'un cadenas à vélo dans leurs sous-marins visant à bloquer un tir accidentel (il n'y a même pas de code d'autorisation devant être transmis depuis Londres, par exemple, étant donné l'impossibilité d'assurer une transmission des codes si les Russes lancent une frappe surprise avec des missiles en trajectoire surbaissée). S'il y avait un système à deux clefs pour les missiles Trident (qui sont certes de fabrication US, mais avec ogives British), ce serait un scandale monumental, et il y a exactement ZÉRO source sérieuse affirmant un contrôle US sur ces missiles.

Bien sûr, ma conviction est le contraire, avec des saloperies directement dans la programmation, mais je sais pertinemment qu'il ne s'agit que d'une croyance de ma part. Un "expert" sortant ça montre qu'il sait moins que rien, point final.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Patrick a dit :

Coup de pression contre coup de pression. C'est très bien. Si le Congrès n'a toujours pas compris qu'il fallait la mettre en veilleuse, c'est dommage pour eux. Ça leur a fait perdre une élection la dernière fois. Et à l'occasion du MMRCA2 ça va s'amplifier. Mêmes joueurs. Mêmes méthodes.

J'attends vraiment beaucoup de la visite de Macron en janvier.

Ce coup ci il n'y a pas d'élection un plus tard et en plus le processus est validé à la fois par la population et les juges.

Tous les feux sont au vert au point qu'on peut se demander si il n'y aura pas plus que 36 rafales commandés compte tenu de l'urgence opérationnelle de l'iaf.

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, herciv a dit :

Ce coup ci il n'y a pas d'élection un plus tard et en plus le processus est validé à la fois par la population et les juges.

Tous les feux sont au vert au point qu'on peut se demander si il n'y aura pas plus que 36 rafales commandés compte tenu de l'urgence opérationnelle de l'iaf.

 

 

il y a 12 minutes, Patrick a dit :

Coup de pression contre coup de pression. C'est très bien. Si le Congrès n'a toujours pas compris qu'il fallait la mettre en veilleuse, c'est dommage pour eux. Ça leur a fait perdre une élection la dernière fois. Et à l'occasion du MMRCA2 ça va s'amplifier. Mêmes joueurs. Mêmes méthodes.

J'attends vraiment beaucoup de la visite de Macron en janvier.

Mais vous attendez quoi? La commande de quelques Rafale en plus? ou une politique de défense commune avec fusion du NGEF et de l'AMCA :biggrin:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

 

Mais vous attendez quoi? La commande de quelques Rafale en plus? ou une politique de défense commune avec fusion du NGEF et de l'AMCA :biggrin:

Les deux mon colonel.:bloblaugh:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Mais vous attendez quoi? La commande de quelques Rafale en plus? ou une politique de défense commune avec fusion du NGEF et de l'AMCA :biggrin:

Une annonce sur le Rafale Make in India avec au moins une lettre d'intention pour 72 avions de plus, dont les deux tiers "produits" en Inde (en valeur) soit 48 avions à assembler localement avec un certain nombre de pièces fabriquées/assemblées en Inde, petit à petit. À concrétiser par la suite.

La création d'une antenne indienne pour Safran sur le site de Nagpur pour zapper le DRDO qui ne veut pas payer sa part de la mise à niveau du Kaveri ce qui empêche Safran de réaliser ses offsets.

Pour commencer. :smile: Ça sera déjà très bien.

Edited by Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, prof.566 a dit :

A priori il faudra attendre, trop de commandes en cours/à venir coté indien. J'espérais un peu de la visite de Macron en janvier, mais...

Oui un truc comme ça risque de retarder de 10 ans l'achat de nouveaux Rafale.

The Indian Navy And DRDO Move On From The NLCA Mk2 To The Twin-Engine Deck Based Fighter (TEDBF)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Agence de développement aéronautique (ADA) contrôlée par l'Organisation de recherche et de développement pour la défense (DDR) a révélé à Delhi Defence Review (DDR) qu'elle va maintenant développer un avion de combat à deux moteurs (TEDBF) pour la marine indienne (IN) au lieu de s'en tenir au développement d'une version Mk2 du modèle LCA-Navy (NLCA). La TEDBF devrait entrer en service avec l'IN au début des années 2030 en remplacement de l'avion de combat MiG-29K de construction russe existant. Le programme se déroulera en même temps que les autres programmes de l'ADA, tels que les projets d'avions de combat de poids moyen (MWF) et d'avions de combat de poids moyen avancés (AMCA), et utilisera les développements qui en découlent. La phase de définition du projet (PDP) de ce programme a débuté en septembre 2019. Une maquette TEDBF sera probablement présentée à Aero India 2021, selon ADA.

 

Alors, pourquoi a-t-on abandonné l'effort NLCA Mk2 en faveur du TEDBF ?

L'IN s'est joint au programme LCA afin de développer un avion de chasse pour ses futurs porte-avions. Dans le cadre de cet effort, l'ADA a été chargée de modifier la conception de base de l'ACV destinée à la Force aérienne indienne (IAF) en vue de la rendre utilisable par la marine. Les atterrissages arrêtés à bord d'un porte-avions amènent un avion de chasse à grande vitesse à un point mort à quelques centaines de mètres de distance, contrairement à ce qui se produit sur une piste d'atterrissage traditionnelle sur une piste d'atterrissage à terre. Pour faire face aux intenses contraintes supplémentaires susceptibles d'être ressenties lors des atterrissages des porte-avions, le train d'atterrissage de la version IAF a dû être considérablement renforcé, même si la cellule dans son ensemble n'a peut-être pas été modifiée dans la même mesure. Cependant, cette décision de ne pas modifier substantiellement la cellule de base de l'avion LCA a conduit à une conception NLCA Mk1 où le train d'atterrissage renforcé s'affaisserait sous sa cellule. Cela a empêché le transport de réservoirs de carburant externes (ou même d'armes " lourdes ") sur les postes d'armement intérieurs des ailes du Mk1 de l'ARTN. Cela signifiait que seules les stations d'armes centrales et intermédiaires pouvaient être utilisées pour transporter des chars largables, ce qui réduisait la flexibilité de la charge utile de la conception.

Par conséquent, l'IN s'est appuyé sur l'ADA pour développer un suivi à la conception de l'ARTN Mk1 qui n'impliquerait pas de tels compromis et qui répondrait véritablement à ses exigences. A cette fin, Airbus (anciennement le groupe EADS) a été intégré dans le projet NLCA Mk2 en tant que bureau d'études. Cependant, le NLCA Mk2, dont une maquette a été exposée à Aero India 2019, n'a pas non plus enthousiasmé l'IN et le service s'est tourné vers le développement d'une version navalisée de l'AMCA. Néanmoins, l'ADA a estimé qu'une expérience opérationnelle avec un chasseur naval de 4e génération était très nécessaire avant de développer un chasseur de la prochaine génération pour un environnement naval. Après plusieurs séries de délibérations entre l'IN et l'ADA, il a été décidé d'un commun accord que cette dernière mettrait au point un chasseur bimoteur de quatrième génération " plus ", probablement propulsé par le GE F-414 pour répondre aux exigences de l'IN. C'est ainsi qu'est né le projet TEDBF.

 


Mise à jour sur les essais d'atterrissage arrêtés dans le cadre de l'ARTN Mk1

Pendant ce temps, alors même que le projet TEDBF fait ses premiers pas, les deux prototypes NLCA Mk1 existants ont effectué plusieurs atterrissages arrêtés au Shore Based Test Facility (SBTF) situé à INS Hansa. Ces débarquements arrêtés, qui sont toujours en cours, sont utilisés pour tester divers scénarios avec plus de 15 débarquements de ce type qui ont eu lieu depuis la mi-octobre 2019. Le tout premier atterrissage " nocturne " de ce type a eu lieu le 13 novembre 2019. Comme nous l'avons déjà mentionné, les contraintes auxquelles la cellule est soumise lors de ces atterrissages arrêtés sont incroyablement élevées. Fait remarquable, dans tous les essais effectués jusqu'à présent, le seul élément qui s'est détaché a été la visière du pilote, contrairement aux problèmes rencontrés dans d'autres programmes. Par ailleurs, les prototypes NLCA Mk1 disposent d'un mode'Bolter' programmé qui permet le décollage automatique en cas d'échec d'un piège lors des atterrissages. Dans le cas d'une trappe manquée, l'avion rétracte automatiquement son crochet de queue, c'est-à-dire sans que le pilote n'ait besoin d'intervenir. Cette caractéristique a en fait été testée avant les essais d'atterrissage arrêtés au SBTF.

 

En tout état de cause, les débarquements au SBTF ne représentent que la première phase des essais. Après tout, lors d'un atterrissage réel sur un porte-avions, un avion subissait des vents contraires importants (habituellement de 10 à 15 nœuds), ce qui est rare à la SBTF. Par contre, les avions qui atterrissent à la SBTF subissent des vents de travers de 2 à 3 nœuds qui ne se produisent pas en mer puisque le porte-avions vole dans le vent. Tout cela indique qu'il existe une différence non négligeable entre un atterrissage arrêté au SBTF et un atterrissage sur un porte-avions opérant en haute mer. Néanmoins, une fois que la série d'essais au SBTF sera terminée, des études seront effectuées pour étudier les caractéristiques de sillage d'un porte-avions, puisque tout aéronef qui atterrirait sur ce dernier aurait survolé son propre sillage avant d'atteindre le pont. Il sera suivi d'essais d'atterrissage des porte-avions par mer calme, qui devraient avoir lieu en décembre 2019. 

D'autres essais se poursuivront en fonction de la disponibilité des transporteurs.

 

Pour en revenir au TEDBF, on peut dire que la conception ne comportera pas les LEVCONs vus sur les prototypes NLCA Mk1 existants car leur utilisation s'est avérée sous-optimale. Les LEVCON nécessitent des actionneurs de grande taille pour maintenir une position de zéro degré pendant le vol en palier à des vitesses élevées. De plus, une défaillance à des vitesses aussi élevées entraînerait un moment de cabrage ingérable. De plus, la modélisation du comportement de l'écoulement de l'air aux déflexions extrêmes s'est avérée problématique. Au lieu de cela, le TEDBF est susceptible d'utiliser des volets vortex. En effet, la maquette NLCA Mk2 présentée à Aero India 2019 comportait également des volets vortex au lieu de LEVCONs. En cas de défaillance, l'ADA indique que les volets à tourbillons resteront dans une position naturelle plus sûre et n'auront pas besoin de gros vérins comme c'est le cas avec les LEVCONs. Ainsi, certaines unités d'essai Tejas peuvent être équipées de clapets vortex fixes pour recueillir des données afin d'éclairer la conception de la TEDBF.

 

Sriram Thiagarajan est rédacteur en chef de la Delhi Defence Review.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question:  Toute commande supplémentaire de Rafale + Tejas hors du MMRCA2 ne risque t'elle pas de remettre en cause celui ?   

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Picdelamirand-oil a dit :

Oui un truc comme ça risque de retarder de 10 ans l'achat de nouveaux Rafale.

The Indian Navy And DRDO Move On From The NLCA Mk2 To The Twin-Engine Deck Based Fighter (TEDBF)

vu qu'il a fallu 30 ans pour le tejas, le mk2 bi moteur, c'est un nouvel avion, ils repartent pour 20 ans minimum. un bi moteur c'est pas pareil qu'un mono reacteur, c'est beaucoup d'autres problématiques qui vont se poser.

Edited by zx
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est très curieux, toutes proportions gardées, cela me fait penser aux grandiloquentes (et ridicules vues de notre lucarne) annonces iraniennes : ´sont pas plus cons que nous certainement, ils ne croient pas à ce qu’ils annoncent, mais il y a derrière des rationalités de politique intérieure qui nous échappent en partie.

Par exemple, d’annonces en annonces qui brassent du rêve, la fierté nationale est flattée, alors qu’en pratique on maquille ainsi des impasses budgétaires.

Personne n’y crois, mais tout le monde fait comme si.

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, zx said:

vu qu'il a fallu 30 ans pour le tejas, le mk2 bi moteur, c'est un nouvel avion, ils repartent pour 20 ans minimum. un bi moteur c'est pas pareil qu'un mono reacteur, c'est beaucoup d'autres problématiques qui vont se poser.

T'inquiète etlis : ils expliquent que c'est le mêmeen mieux, presque rien à refaire, juste rajouter un réacteur.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, prof.566 a dit :

T'inquiète etlis : ils expliquent que c'est le mêmeen mieux, presque rien à refaire, juste rajouter un réacteur.

Il prend combien, le point d'emport ventral, parce que j'ai une idée...

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Teenytoon said:

Le pod biréacteur ! :bloblaugh:

Si on chope les points latéraux on peut passer trireacteur !!!

Pour ca, il faut l'expertise de DA. Mais seulement si DA paye pour cet honneur!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et en attendant l'IN voulait 57 avions biréacteurs...
Et réclamait plus tôt que les appareils qu'elle achèterait soient produits entièrement dans le pays fournisseur...
Et dans le même temps le DRDO ne veut même pas payer pour développer le Kaveri parce que "ouin ouin c'est trop cher".
Mais ok ils vont acheter des F-414 sans souci. C'est tellement bon pour l'indépendance nationale plutôt qu'un coeur de M-88 à partir duquel développer leur moteur national ce qu'ils n'arrivent pas à faire depuis 30 ans.

En tout cas on est ravi d'apprendre qu'ils vont bénéficier de l'expérience d'Airbus, vous savez les concepteurs du "Sea Typhoon" qui ont donc un savoir-faire immense dans les chasseurs navals.

:bloblaugh:

Il y a 3 heures, Pakal a dit :

Question:  Toute commande supplémentaire de Rafale + Tejas hors du MMRCA2 ne risque t'elle pas de remettre en cause celui ?

Exactement. Et c'est déjà en considérant que ce LCA Mark 2 arrive à tenir ses promesses... ce qui n'est pas gagné, et de loin.

Mais rester sur 36 Rafale c'est une micro-flotte, et après les investissements consentis ça en ferait un gaspillage absolument collossal. Surtout quand l'avion existe en version navalisée et que l'Inde doit rationnaliser ses flottes... Et qu'il y a du make in India derrière.

En gros il faut qu'on se substitue aux indiens qui jouent contre leurs propres intérêts. Génial hein?

Vraiment les pires clients qui soient quand j'y pense...

Edited by Patrick
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Picdelamirand-oil a dit :

On ne peut pas se demander ce que veut dire "Make in India" parce qu'on a eu le scan par @bubzy d'un document interne de Dassault exposant les objectifs et le plan détaillé de Dassault pour le Make in India.

Énorme et ça donne quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Picdelamirand-oil a dit :

merci mais ca c'est le détails du 1er contrat
mon post évoquait le make in India qui irait avec le MMRCA 2
En tout cas ca indiquerait que les indiens attendront 2022 pour une nouvelle commande, pour avoir le F4 et vérifier le transfère industriel. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, wagdoox a dit :

ca indiquerait que les indiens attendront 2022 pour une nouvelle commande

Tu crois que les indiens le savent eux-même ??:blush:  et lesquels d'indiens ?? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Bechar06 a dit :

Tu crois que les indiens le savent eux-même ??:blush:  et lesquels d'indiens ?? 

ce serait le plus logique mais c'est vrai qu'ils ont l'air de naviguer à vu.
et ce serait pas la première fois qu'ils font une dépendance sans aller au bout.
le mirage 2000 indien a connu ca 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, wagdoox a dit :

le mirage 2000 indien a connu ca

Justement ils ont donc un bon exemple sous les yeux de ce qu'il ne faut pas faire. Ou plutôt, de ce qu'il aurait fallu faire... Si n'importe qui proposait aux indiens d'acquérir plus de Mirage 2000 là tout de suite, ils se rueraient dessus... Ce qui est assez rigolo quand on réalise à quel point le Rafale est un meilleur avion.

Avec Dassault contrôllant désormais sa production en Inde, va arriver un moment où la solution française saura naturellement s'imposer, parce que ce sera la plus indienne du lot.

Le gros point d'achopement là tout de suite ce sont les moteurs avec Safran rendu impuissant à réaliser ses offsets du fait des louvoiements du DRDO. Mais ça aussi ce n'est pas rédhibitoire.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,435
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mav783
    Newest Member
    Mav783
    Joined
  • Forum Statistics

    20,758
    Total Topics
    1,265,377
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries