Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

il y a 16 minutes, Julien a dit :

S'ils veulent prétendre à devenir un hub régional de MRO pour le Rafale il va falloir passer une nouvelle commande au minimum. L'Indonésie a commandé plus de Rafales que l'Inde maintenant.

Ouaip ce qui fait dire à plein de monde qu'on est près du dénouement. Fin d'année ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, herciv a dit :

On est en temps indien. L'annonce d'il y a quelques années signalait une volonté commune d'avancer sur ce sujet. L'annonce de ses derniers jours annonce que tous est prêt côté Dassault et côté SAFRAN. Il manque juste le dernier larron "THALES".

On va avoir une vente de Rafale cette année à l'Inde. Ils seront clairement produit par DRAL puisque TRAPPIER n'a rien annoncé de plus sur les capacités de production de DASSAULT. C'est une excellente chose de diversifier les centres d'assemblage FALCON/ RAFALE. Je remarque également que tout est prêt pour une autre annonce : Un codeveloppement AMCA/FCAS sans les allemands. (espagnols ?). On n'attend plus que le faux pas allemand sur le F-35. C'est çà le plan B de TRAPPIER / MACRON.

Plus qu'une volonté commune d'avancer, c'était une négociation commune avancée... Qui se concrétisera cette année, concomitamment à la commande d'une seconde tranche d'appareils. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, herciv a dit :

 Je remarque également que tout est prêt pour une autre annonce : Un codeveloppement AMCA/FCAS sans les allemands. (espagnols ?). On n'attend plus que le faux pas allemand sur le F-35. C'est çà le plan B de TRAPPIER / MACRON.

Donc c'est l'AMCA successeur du rafale en tant que Rafale NG ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Alberas a dit :

T'es sûr que c'est pas le plan Z :biggrin:

Tu devrais éditer ton premier message avec le contenu du second, là ça donne l'impression que tu t'es répondu à toi-même. :unsure::biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, Patrick a dit :

Tu devrais éditer ton premier message avec le contenu du second, là ça donne l'impression que tu t'es répondu à toi-même. :unsure::biggrin:

C'est ce que je voulais faire ... mais ... :wub:

Link to comment
Share on other sites

Le 06/03/2022 à 11:27, Blackbird a dit :

Plus qu'une volonté commune d'avancer, c'était une négociation commune avancée... Qui se concrétisera cette année, concomitamment à la commande d'une seconde tranche d'appareils. 

 

 

Le 02/03/2021 à 16:15, Blackbird a dit :

Ce qui est en discussion actuellement est : Égypte 24, Inde 36 et pas game over, Indonésie 36 ou 48, EAU 50 ou 60, Croatie 12 ou 18

Dans ton pronostic l'année dernière tu avais fait un quasi carton plein! Il y a de quoi espérer que celui que tu fais  pour une seconde tranche pour l'inde cette année soit bon. :happy:

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

article de Marianne à verser au dossier:

 

Guerre en Ukraine : l’Inde de Modi gênée aux entournures par son alliance avec Moscou

(Non-)aligné

Par Anisha Pansare

Publié le 09/03/2022 à 16:00

Ami depuis toujours de l’URSS, puis de la Russie, le géant d’Asie du sud est réduit au silence, de peur que Moscou se rapproche, sous l’effet des sanctions occidentales, de la Chine et du Pakistan, ses pires ennemis. Ce faisant, il est en train de se fâcher avec les États-Unis et la France, ses partenaires stratégiques dans le Pacifique.

L’Inde célébrera l’été prochain le 75e anniversaire de son indépendance, qui risque d’être gâchée par la guerre en Ukraine. Car si Narendra Modi n’a pas ménagé sa peine depuis son arrivée au pouvoir en 2014 pour séduire Vladimir Poutine, à grand renfort d’accolades, le dirigeant nationaliste hindou se retrouve pris dans un piège diplomatique. À trois reprises depuis le début de l’année, son pays a été l’un des rares à choisir l’abstention lors des votes à l’ONU visant à condamner l’attitude russe à l’égard de Kiev.

À LIRE AUSSI : Élections législatives en Inde : Narendra Modi ou le triomphe d'une "machine de guerre"

États « non alignés » aux temps de la guerre froide, l’Inde a toujours eu un penchant pour Moscou. Le dirigeant nationaliste hindou, lui, a trouvé une formule fourre-tout pour qualifier ses acrobaties diplomatiques : « l’autonomie stratégique ». Or le conflit déclenché le 24 février par le régime de Poutine l’embarrasse grandement, jusqu’à nourrir ses pires cauchemars. Celui de voir la Russie, isolée par des sanctions occidentales sans précédent, se rapprocher de la Chine, l’adversaire numéro un de l’Inde, qui s’acharne à lui grignoter des territoires dans l’Himalaya. Et de voir également Moscou, renforcé en Afghanistan par le départ des Américains, en août 2021, renforcer ses liens avec le Pakistan, frère ennemi de l’Inde.

Jusqu’à présent, Poutine a soutenu Modi dans sa politique de reprise en main musclée du Cachemire, région à majorité musulmane revendiquée par Islamabad. Se taire sur l’Ukraine est aujourd’hui pour l’Inde une façon de renvoyer l’ascenseur. Mais il n’y aurait en réalité dans cette posture qu’un aveu de faiblesse de New Delhi, écartelée entre la Russie, son premier fournisseur d’armements, et les États-Unis, son allié dans la lutte contre l’expansion chinoise dans la zone Indo-Pacifique, estime Pratap Bhanu Mehta. « L’Inde en est réduite à osciller constamment, à ce point effrayée par la Chine qu'elle doit courtiser la Russie, défendant un ordre mondial ouvert, basé sur des règles de droit, sans être capable de dire en termes simples que l'invasion russe est la violation la plus claire, la plus flagrante et la plus risquée des normes internationales en vigueur », note cet universitaire, ancien président du Center for Policy Research.

ENTRE MOSCOU ET WASHINGTON

Au grand dam du gouvernement Modi, le souci d’équilibre stratégique, militaire, politique et diplomatique avec Moscou et Washington « n’est plus viable », affirme le site d’information The Wire. En clair : si l’Inde condamne la Russie pour son offensive en cours en Ukraine et soutient les sanctions sévères imposées par les États-Unis et l’Europe à l'encontre de Moscou, « elle court le risque certain de s’aliéner un allié fiable ». Si elle garde le silence, comme elle l’a fait jusqu’ici, « elle risque de la même façon de détériorer ses relations avec Washington » et avec ses autres partenaires dans la région que sont l’Australie, le Japon et la France, avec laquelle Modi entretient une amitié intéressée.

À LIRE AUSSI : Derrière la Russie… des pays alliés et des pays ambigus

Ces dernières années, New Delhi a diversifié ses sources d’armement et la Russie n’assure plus que 49 % des commandes, contre 70 % auparavant – le français Dassault lui a vendu 36 Rafale en 2016. Mais cette dernière lui fournit les pièces détachées nécessaires à l’entretien des 410 avions de combat de fabrication russe (et soviétique) possédés par ailleurs par l’armée de l’Air indienne. Et elle est en train de lui installer un système de missiles antiaériens S-400 dans l’Himalaya.

AUTOCRATIE

Cela en dit long sur la dépendance de l’Inde vis-à-vis de Moscou, illustrée par des visites officielles dans les deux sens. Poutine et Modi se sont rencontrés en 2001 lors d’un sommet Inde-Russie au Gujarat, fief politique du Premier ministre indien. Depuis lors, les deux hommes se rejoignent sur leur vision autoritaire du pouvoir : dans le dernier classement de l’institut suédois V-Dem publié le 4 mars, l’Inde figure « parmi les dix États les plus autocrates de la planète ». Le Premier ministre indien s’est rendu à Moscou en 2015 pour acheter des hélicoptères et des réacteurs nucléaires russes, puis à nouveau en 2019, pour des sous-marins cette fois. Le président russe, pour sa part, est allé à New Delhi en 2018 pour vendre ses fameux S-400, puis encore en décembre dernier, en pleine vague de Covid-19, dans le cadre d’un énième sommet bilatéral.

À LIRE AUSSI : Inde : le scrutin dans l'Uttar Pradesh pourrait infliger un camouflet au nationalisme de Modi

Si Narendra Modi ne s’exprime pas sur l’Ukraine, c’est aussi en raison de la présence dans ce pays de près de 20 000 ressortissants indiens, des étudiants pour l’essentiel. Le week-end dernier, il a joué les héros en prétendant en avoir exfiltré une partie sous les bombes. Une manière d’apparaître comme un sauveur, alors que des élections régionales cruciales s’achevaient dans l’Uttar Pradesh, État dirigé par son parti. En réalité, ses compatriotes ont dû se débrouiller seuls pour rejoindre la Pologne ou la Roumanie, avant d’être rapatriés. Pour les quelques médias encore indépendants en Inde, Modi prétend jouer au poker et va finir par perdre sur toute la ligne.

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, herciv a dit :

Article très a charge quand même qui voudrait que Modi fasse un choix. Pas sûr qu 'il partira dans ce sens. 

Oui! on pourrait dire au contraire que l'Inde bénéficie de son statut de non aligné et de puissance régionale. Personne ne lui reprochera de ne pas prendre parti et de continuer son business avec la Russie et les pays occidentaux.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Bechar06 a dit :

"Non aligné"                 ne veut pas dire          "Sans relation-s"  

En l'occurrence, ce sont quasiment tous les pays de la planète (sauf Chine et Pakistan évidemment) qui cherchent des relations avec l'Inde :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, herciv a dit :

D'une part j'ai l'impression que Modi avait anticipé ce moment mais de l'autre rien ne dit que face aux pressions qu'on voit maintenant il ne va pas devoir choisir.

C'est impossible. 
La masse de matériel d'origine russe est phénoménale, l'isolation sur le continent asiatique serait mortelle. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 13/03/2022 à 16:57, Alberas a dit :

Et les essais du F18? ils vont se faire?

Pourquoi ne se feraient ils pas?   Ne serait ce que pour avoir de quoi marchander avec Dassault.

Link to comment
Share on other sites

Le 13/03/2022 à 16:57, Alberas a dit :

Et les essais du F18? ils vont se faire?

Et il vaut mieux comparer le Rafale M à quelque chose par rapport à rien  !  Quand on est sûr de ses atouts on peut accepter la comparaison ! 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Bechar06 a dit :

Et il vaut mieux comparer le Rafale M à quelque chose par rapport à rien  !  Quand on est sûr de ses atouts on peut accepter la comparaison ! 

Oui. Mais Boeing a pas l'air pressé de venir se battre :unsure: Faudrait quand même venir avant la mousson.

Link to comment
Share on other sites

Il me semble que ce sont les Indiens qui fixent le calendrier. Et on connait les Indiens, ils n'aiment pas se presser. S'il leur faut trois mois entre deux campagnes d'essais, et ben on va juste se féliciter que ça soit uniquement trois mois et pas quelque chose de plus indien, comme deux décades.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Alberas a dit :

Oui. Mais Boeing a pas l'air pressé de venir se battre :unsure: Faudrait quand même venir avant la mousson.

On peut les comprendre. Dassault non plus n'aime pas participer à des appels d'offres truqués.

Si le F-18 commence avec le défaut de ne pas pouvoir être construit sur place ou de faire autant de transfert de technologies, de demander des travaux plus importants sur le(s) porte-avions et de toute façon d'avoir besoin d'une logistique plus importante, de ne pas pouvoir emporter les armes indiennes...

Même si le F18 se révèle un peu plus performant que le Rafale lors des tests, je ne suis pas sur qu'il sera choisi.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

Il me semble que ce sont les Indiens qui fixent le calendrier. Et on connait les Indiens, ils n'aiment pas se presser. S'il leur faut trois mois entre deux campagnes d'essais, et ben on va juste se féliciter que ça soit uniquement trois mois et pas quelque chose de plus indien, comme deux décades.

 

Deux décades, c'est 20 jours... 

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Blackbird a dit :

Deux décades, c'est 20 jours... 

Et moi qui me plaignait dans un autre fil qu'on est noyés dans anglicismes, preuve en est, j'en suis moi-même victime ! Effectivement, je voulais dire deux décennies...

Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Il semble qu'il y ait du retard, mais cela doit se faire avant la mousson qui commence en Juin. On verra bien.

Tu m'as pas répondu sur un autre fil, mais là? :blink: ils racontent n'importe quoi? :blush:  Et si Boeing abandonne le F18 pour le MRCA au profit du F15, pourquoi ils le proposeraient pour la Marine? Mon esprit cartésien va disjoncter! :wub:

https://eurasiantimes.com/boeing-to-offer-worlds-fastest-heavy-duty-fighters-to-india/

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...