Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

Citation

Outre les moteurs, les sièges éjectables du Mark-1 sont également importés. Les capteurs, l'avionique et les systèmes de contrôle de vol sont tous fabriqués aux États-Unis. Cela signifie que près de 70 % des avions sont fabriqués aux États-Unis. Les scientifiques ne veulent pas augmenter le contenu indigène car il n'est pas commercialement viable. Le contenu local passera à 90 % une fois que les moteurs Mark-2 seront développés.

C'est pas les Etats Unis c'est l'Inde 

Citation

Même les avions de chasse les plus modernes, comme le Dassault Rafale, nécessitent l'assistance d'un autre avion ou de personnel au sol. Selon elle, le F-35 était la seule plate-forme avec des capacités équivalentes. Elle a cependant dit qu'elle n'était pas sûre du Su-57 ou du Chengdu J-20 de Chine (la Chine affirme qu'il s'agit d'un chasseur furtif de cinquième génération).

:biggrin:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Alberas a dit :

Il disposera de radars AESA (réseau actif à balayage électronique) capables de balayer plusieurs directions à la fois, ce qui lui permettra d'atteindre des vitesses de croisière supersoniques sans utiliser de postcombustion.

... :mellow: What?

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Asgard a dit :

Deal du siècle (encore, plus gros, plus grand, plus enorme que tout) en vue ? Lequel ? Marine ou Air ? PA ou Avia ?

Barracuda :smile:

Il y a 4 heures, Patrick a dit :

 What?

Cette affaire d'AMCA me donne l'impression d'une équipe tentant de copier le F35 à partir d'une collection de boites de Meccano et sans avoir l'expérience des avions de combat et de tout ce dont il est composé. Et que parce qu'ils savent faire des missiles Brahmos et autres armes aéroportées, ou qu'ils sont capables de lancer des satellites, ils pensent savoir développer un avion 5G et 6G (?).

Il faut que quelqu'un m'explique comment ce pays, qui ne manque pas de scientifiques, d'informaticiens, etc, n'a pas pu faire un LCA correct après autant d'années d'investissement.

Je tenterai bien une hypothèse qui est celle de la conjonction de la méconnaissance de la complexité de l'avion de supériorité aérienne et du retard accumulé par rapport aux Chinois, ce qui les pousse à vouloir sauter les étapes intermédiaires.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Alberas a dit :

Je tenterai bien une hypothèse qui est celle de la conjonction de la méconnaissance de la complexité de l'avion de supériorité aérienne et du retard accumulé par rapport aux Chinois, ce qui les pousse à vouloir sauter les étapes intermédiaires.

Ce qui ne fera que leur faire perdre plus de temps.

Si ils pouvaient arrêter de rager aussi, ça serait pas mal. L'ORCA et le TEDBF qui cherchent à émuler le Rafale en le copiant (mal) mon Dieu mon Dieu... :sleep:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Toujours sur le même sujet. Mais là, la problématique  est bien posée ... et c'est pas rassurant :excl:

Approvisionnement autochtone pour la défense : Mantra pour l'autonomie ou dogme ?

Contrairement au projet de sous-marin qui a au moins atteint le stade RfP, la proposition d'acquérir 110 avions a peu progressé après que la demande d'informations (RfI) a été émise par le MoD aux fabricants étrangers dans le courant de 2018 dans le but de recueillir les informations initiales requises. pour juger de l'adéquation de l'avion disponible.

Écrit par L'invité

26 avril 2022 17:34:57

Par Amit Cowshish,

Désespérée d'arrêter la force en forte baisse de ses escadrons de chasse - actuellement réduite à 30 contre la force sanctionnée de 42 - l'Indian Air Force (IAF) serait désireuse d'adopter un mode d'approvisionnement éprouvé pour l'acquisition de 110 avions de combat multi-rôles moyens (MMRCA), au lieu de persister dans le complexe modèle de partenariat stratégique (SPM) d'acquisition en vertu duquel aucun contrat n'a été attribué jusqu'à présent.

En avril 2015, le Premier ministre  Narendra Modi a pris tout le monde par surprise lors d'une visite à Paris en annonçant que l'Inde achèterait 36 avions de combat Rafale à la France en état de vol. Cela a mis fin aux négociations dans l'impasse avec le français Dassault Aviation pour l'achat pur et simple de 18 Rafale MMRCA entièrement formés et la production de 108 autres en Inde grâce au transfert de technologie. Mais comme il ne s'agissait que d'un arrangement provisoire, l'IAF a lancé une nouvelle proposition peu de temps après pour acheter 110 MMRCA supplémentaires dans le cadre du SPM.

Introduit en 2016, SPM vise à faire de l'Inde un centre de fabrication d'avions, d'hélicoptères, de sous-marins et de véhicules de combat blindés. Ce modèle prévoit la présélection des plates-formes étrangères répondant aux besoins opérationnels des forces armées par le ministère de la Défense (MoD) et, dans un processus parallèle, la présélection des entreprises indiennes qui ont le potentiel de s'associer aux fabricants des plates-formes présélectionnées. et soumissionner pour l'accord de fabrication de la plate-forme en Inde.

À l'origine, SPM visait à créer une capacité de fabrication supplémentaire dans le secteur privé en plus de la capacité qui existait déjà dans le secteur public, mais l'idée a été abandonnée en juillet dernier lorsque le ministère de la Défense a publié la demande de propositions (RfP) pour la construction de six moteurs diesel conventionnels. -sous-marins électriques (SSK) dans le cadre du projet 75I (Inde) à deux partenaires stratégiques indiens (SP) potentiels présélectionnés. Alors que l'un d'eux était le géant du secteur privé Larsen & Toubro (L&T), l'autre était la société d'État Mazagaon Dock Shipbuilders Limited (MDL).

Contrairement au projet de sous-marin qui a au moins atteint le stade RfP, la proposition d'acquérir 110 avions a peu progressé après que la demande d'informations (RfI) a été émise par le MoD aux fabricants étrangers dans le courant de 2018 dans le but de recueillir les informations initiales requises. pour juger de l'adéquation de l'avion disponible.

D'après la réponse à la RfI, le F-21 de Lockheed Martin, le Super Hornet F/A-18 E/F de Boeing, le Rafale de Dassault, le Gripen JAS-39 E/F de Saab, les MiG-35 et SU-35 russes et l'Eurofighter Typhoon sont apparus comme les prétendants probables à l'accord, mais le ministère de la Défense n'a pas encore présélectionné les entreprises indiennes capables de s'associer à ces fabricants étrangers. La proposition semble bloquée à ce stade car aucune demande de propositions ne peut être émise à moins que les entreprises indiennes auxquelles elle pourrait être émise ne soient présélectionnées.

Dans les circonstances, le malaise de l'IAF avec SPM, s'il est vrai, est compréhensible. La présélection des entreprises du secteur privé indien qui peuvent entreprendre un projet aussi important, estimé à environ 20 milliards de dollars, pose un défi car aucune, à l'exception de l'entreprise publique Hindustan Aeronautics Limited (HAL), n'a d'expérience antérieure dans la fabrication d'avions. Cela contraste fortement avec l'industrie de la construction navale qui peut se vanter de quelques chantiers navals du secteur privé ayant suffisamment d'expérience dans le domaine.

Les rapports indiquent que l'IAF souhaite que la proposition d'acquisition de 110 MMRCA soit classée dans la catégorie "Achat (Global - Fabrication en Inde)". Dans cette catégorie, le contrat est attribué par le ministère de la Défense à la société étrangère, sélectionnée par le processus d'appel d'offres prescrit, pour la fourniture d'un certain nombre de plates-formes dans un état entièrement formé, si tel est le souhait du ministère de la Défense, et la fabrication du nombre restant de plates-formes en Inde en partenariat avec une société indienne.

Il s'agit d'un processus relativement simple, notamment parce qu'il permet aux entreprises étrangères de choisir les entreprises indiennes avec lesquelles elles souhaitent s'associer pour fabriquer la plate-forme en Inde. Ils peuvent également exécuter le contrat par l'intermédiaire de leurs propres filiales. Cela évite également au ministère de la Défense d'avoir à présélectionner des entreprises indiennes, ce qui, par expérience, n'est pas une tâche facile.

Plus précisément, ce système a fonctionné. Bien qu'il ait fallu près d'une décennie, Airbus Defence and Space SA a remporté l'année dernière un contrat d'environ 3 milliards de dollars pour l'acquisition de 56 avions de transport moyens C-295MW. Alors que 16 de ces appareils doivent être acquis en état de vol, les 40 restants seront fabriqués en Inde en collaboration avec Tata Advanced Systems Limited, qui a été sélectionné par Airbus seul. Il s'agissait du premier cas de ce genre, mais maintenant qu'un précédent est disponible, la bureaucratie averse au risque ne devrait avoir aucun problème à appliquer cette formule à d'autres propositions d'approvisionnement.

Toute notion selon laquelle les contrats « Buy (Global - Manufacture in India) » restreignent la capacité du ministère de la Défense à fixer les conditions du transfert de technologie, du développement de l'écosystème industriel en Inde, de l'indigénisation, de la maintenance, de la mise à niveau, etc., conformément aux exigences des forces armées serait mal placé.

Les termes qui peuvent être définis pour un contrat SPM peuvent également être définis pour un contrat dans le cadre du contrat « Buy (Global – Manufacture in India) ». Il n'y a également aucune raison de croire que si les entreprises étrangères accepteraient volontiers un ensemble particulier de termes et conditions dans un contrat SPM, elles seraient réticentes à accepter les mêmes termes et conditions si le contrat est attribué dans la catégorie susmentionnée.

Ce qui importe pour les vendeurs, comme d'ailleurs pour le MoD en tant qu'acheteur, ce sont les termes et conditions du contrat et non la catégorie ou le modèle sous lequel le contrat est attribué. Décider des bonnes conditions générales à inclure dans la demande de propositions qui constitue la base du contrat, et non la catégorisation de la proposition d'achat, est ce sur quoi le MoD doit se concentrer.

La question est aussi simple que cela, mais on peut faire confiance à la bureaucratie civile et militaire pour compliquer le problème et tenir de longues délibérations internes sur les mérites et les inconvénients d'opter pour « Acheter (Global - Fabrication en Inde) » au lieu de SPM.

Le Conseil d'acquisition de la défense ayant décidé le 22 avril que toutes les exigences de modernisation des services doivent être d'origine locale, quelle que soit la nature de l'approvisionnement, les chances sont grandes de ne pas concéder ce que l'IAF veut, car, contrairement aux contrats SPM qui sont attribués à l'Indien entreprises, des contrats « Buy (Global – Manufacture in India) » sont attribués à des entreprises étrangères. Ce serait une mauvaise optique dans un contexte de ferveur croissante pour minimiser les relations contractuelles directes avec les entreprises étrangères.

(L'auteur est un ancien conseiller financier (acquisition) du ministère de la Défense. Les opinions exprimées sont personnelles et ne reflètent pas la position ou la politique officielle de Financial Express Online. La reproduction de ce contenu sans autorisation est interdite).

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Breaking news !

La France réfléchit à la vente de quatre Rafale Marine d'occasion en Inde. Le Premier ministre indien Narendra Modi est attendu en France très prochainement.

"Selon des sources concordantes, la vente de quatre Rafale Marine d'occasion au standard F3R est de nature à donner un avantage concurrentiel à la France face aux Américains dans le cadre de l'appel d'offres indien en vue d'équiper l'INS Vikrant. Ces quatre appareils récemment modernisés pourraient effectivement être rapidement mis en service sur le porte-avions indien. Le Rafale Marine est bien adapté à la configuration du porte-avions indien en termes de gabarit : il peut notamment utiliser facilement les ascenseurs de l'INS Vikrant. Ce qui ne serait pas tout à fait le cas de son rival américain, le F-18 de Boeing, qui rentre au chausse-pied dans les ascenseurs du porte-avions indien (en travers), explique-t-on à La Tribune."

 

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/rafale-marine-la-france-etudie-la-vente-d-appareils-d-occasion-au-profit-de-l-inde-915349.html

Edited by Schnokleu
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.hindustantimes.com/india-news/us-f-18-fighters-to-be-tested-for-ins-vikrant-at-goa-on-may-21-101649214644477.html

après Février, puis Mars , puis fin Avril/début Mai, les tests du F18 sur tremplin à Goa sont encore reportés de 3 semaines (Fin Mai).   Les Américains jouent manifestement la montre pour retarder/contrecarrer l'adoption de Rafale M par l'Indian Navy...

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Pakal a dit :

https://www.hindustantimes.com/india-news/us-f-18-fighters-to-be-tested-for-ins-vikrant-at-goa-on-may-21-101649214644477.html

après Février, puis Mars , puis fin Avril/début Mai, les tests du F18 sur tremplin à Goa sont encore reportés de 3 semaines (Fin Mai).   Les Américains jouent manifestement la montre pour retarder/contrecarrer l'adoption de Rafale M par l'Indian Navy...

Ou ils ne sont pas prêt. N'oublions pas qu'ils avaient déjà une campagne de décolage en 2021 qui s'est terminé prématurément.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Patrick a dit :

Et c'est quoi la source?

Le lien donné dans le touïte : https://www.overtdefense.com/2022/04/29/hal-successfully-integrates-test-fires-aasm-hammer-from-tejas/

HAL had stated to Overt Defense during DSA 2022 at Malaysia, on March 29, that the Hammer was to be tested within a few days. Sources at HAL have now confirmed that the ‘planned activity of AASM Hammer drop was successful’. AASM Hammer enables Tejas to strike hardened targets at distances of over 70km. A single Tejas will be capable of carrying up to five Hammers. IAF Rafales are already equipped with this weapon.

HAL has all but integrated the planned munitions for Tejas. However, certification of each munition is expected to take more time. Both JDAM and SAAW are slated to be tested this year. Meanwhile the DRDO Astra air to air missile is planned to be tested in a few months. HAL officials expressed confidence of meeting all targets.

Ce qui est plutôt vraisemblable. C'est le guidage radar qui est compliqué à intégrer puisqu'il faut avoir accès au code du radar. Un guidage laser ou GPS, c'est beaucoup plus simple -- mais il reste les étapes de validation de l'envelope de vol et de séparation, bien sûr ; ce qui est ce qu'ils annoncent avoir fait.

Avec cette infographie apparemment fournie par HAL lors de ce même salon Defense Services Asia :

PJmqHhE.jpg

Où on voit effectivement l'AASM HAMMER parmi la liste des équipements intégrés à l'avion.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Patrick a dit :

Et c'est quoi la source?

Tu veux dire, à part celles indiquées dans l’article en lien du tweet ?

Genre ça : «HAL had stated to Overt Defense during DSA 2022 at Malaysia, on March 29, that the Hammer was to be tested within a few days. Sources at HAL have now confirmed that the ‘planned activity of AASM Hammer drop was successful’.» ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ca parait logiquement, il est question d’une production localiser d’aasm en inde depuis les premieres livraisons de rafale. 
Il y a avait eu une commande en urgence, ils ont drolement apprecié le baton, on dirait.  
il semblerair egalement qu’il ait une vraie complementarite avec le spike. 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 12 heures, Kelkin a dit :
Il y a 12 heures, TarpTent a dit :

Tu veux dire, à part celles indiquées dans l’article en lien du tweet ?

Genre ça : «HAL had stated to Overt Defense during DSA 2022 at Malaysia, on March 29, that the Hammer was to be tested within a few days. Sources at HAL have now confirmed that the ‘planned activity of AASM Hammer drop was successful’.» ?

Il s'ouvrait pas chez moi hier. :blink: maintenant ça va. Wtf.

Du coup j'ai pu lire.

Jusqu'à 5 c'est pas mal, mais sans bidons. Avec 2 bidons ça en laisserait 3.
Sinon quand ils sortent "+ de 70km" ils sont très très optimistes.

Il y a 12 heures, Kelkin a dit :

Ce qui est plutôt vraisemblable. C'est le guidage radar qui est compliqué à intégrer puisqu'il faut avoir accès au code du radar. Un guidage laser ou GPS, c'est beaucoup plus simple -- mais il reste les étapes de validation de l'envelope de vol et de séparation, bien sûr ; ce qui est ce qu'ils annoncent avoir fait.

Avec cette infographie apparemment fournie par HAL lors de ce même salon Defense Services Asia :

PJmqHhE.jpg

Où on voit effectivement l'AASM HAMMER parmi la liste des équipements intégrés à l'avion.

Oui pas certain qu'ils puissent faire du tir sur coordonnées transmises par un système de GE comme dans le cas du Rafale.

On sait si cette intégration faisait partie des offsets de Safran dans le cadre du MMRCA?

Il y a 12 heures, wagdoox a dit :

Ca parait logiquement, il est question d’une production localiser d’aasm en inde depuis les premieres livraisons de rafale. 
Il y a avait eu une commande en urgence, ils ont drolement apprecié le baton, on dirait.  
il semblerair egalement qu’il ait une vraie complementarite avec le spike. 

La dernière fois que j'ai entendu parler du Spike sous Rafale c'était pour dire que finalement l'intégration était compliquée et qu'ils prenaient des AASM à la place.

il y a 33 minutes, mgtstrategy a dit :

Léger HS mais j'ai l'impression que la venue de Modi concerne plutot le contexte geopol, le retrait de naval des Soums, que le Rafale...

Qu'est-ce qui te fait penser cela?

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Il va aussi en Allemagne et au Danemark pour parler de l'Ukraine.

Et sécuriser ses arrières du fait de l'absence de prise de partie de l'Inde sur les sanctions à appliquer contre la russie? Pourquoi pas oui, ça se tient.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, mgtstrategy a dit :

Annonce officielle de Naval vendredi qui se retire de l'appel d'offre pour les soums

Donc à quoi penses-tu? Accords compensatoires pour faire passer la pilule d'un deal qui sembait gagnable pour NG il y a encore 1 an? Revue de la coopération stratégique et nouveaux échéanciers?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

La dernière fois que j'ai entendu parler du Spike sous Rafale c'était pour dire que finalement l'intégration était compliquée et qu'ils prenaient des AASM à la place.

Vu qu’on parle du tejas tout va bien ;)

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

Donc à quoi penses-tu? Accords compensatoires pour faire passer la pilule d'un deal qui sembait gagnable pour NG il y a encore 1 an? Revue de la coopération stratégique et nouveaux échéanciers?

Ca peut prendre beaucoup de forme, levée du proven pour l’aip, selection des barracuda conv et nuck. 
 

Il y a 2 heures, mgtstrategy a dit :

Léger HS mais j'ai l'impression que la venue de Modi concerne plutot le contexte geopol, le retrait de naval des Soums, que le Rafale...

l’iaf a beaucoup parler du mrfa dernièrement, tu me diras ca fait 20 ans qu’ils en parlent mais justement, ca m’etonnerait que le sujet ne soit pas abordé. 
sur une incompréhension 100 rafale, ca peut passer 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

ET puis il y a çà ce matin. Moi je trouve que le calendriier s'accélère en Inde ces derniers temps :

Hammer, Soum, maintenant moteur 110 kn. L'Inde devient un partenaire stratégique extrèmement important à plus d'un titre.

 

 

Il y a 10 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Annulation de P 75 I et proposition de SSN Barracuda à la place en Gouv/Gouv.

Oui j'avais pensé à la même chose. On va dire que AUKUS a fait explosé les limites pour l'adoption de sous-marins nucléaire dans la région plus besoin de techno AIP.

Il y a 9 heures, wagdoox a dit :

l’iaf a beaucoup parler du mrfa dernièrement, tu me diras ca fait 20 ans qu’ils en parlent mais justement, ca m’etonnerait que le sujet ne soit pas abordé. 
sur une incompréhension 100 rafale, ca peut passer 

Et chaque fois qu'on a eu des fuites il ne s'est rien passé. Cette fois-ci pas de fuite, mais des annonces indiennes très concrètes qui tournent autour du Rafale. Modi fait mine de venir en France juste pour voir un copain et va en Allemagne et au Danemark pour des réunions importantes.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, herciv a dit :

ET puis il y a çà ce matin. Moi je trouve que le calendriier s'accélère en Inde ces derniers temps :

C'est vrai qu'après des années d'attente et de vains espoirs, un peu de mouvement fait croire à une agitation frénétique :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,773
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...