Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

il y a 3 minutes, Schnokleu a dit :

On ne compte plus les pré accords indiens autour du développement de réacteurs avec RR, GE, Safran ces dernières années.  Espérons que ce soit un peu plus solide.

Préaacord en Inde signifie "sélectionné pour négociation ultérieur". l'Inde a beaucoup négocié avec tout le monde et semble avoir fait le choix d'un partenaire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, mgtstrategy a dit :

Source: twitter

Y'aurai moyen d'avoir un peu plus de précision ?

On dirait moi qui veut faire chier ma femme quand elle me demande où je suis et je lui répond :

"sur la route

- oui mais où ? 

- bha dans la voiture !

- Mais OU dans la voiture ? 

- en place conducteur évidemment, banane

- mais quelle position ??!

- Ben assis ! vais pas conduire debout quand même !

-..."

Et ça peut durer longtemps. 

:smile:

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, bubzy said:

Y'aurai moyen d'avoir un peu plus de précision ?

On dirait moi qui veut faire chier ma femme quand elle me demande où je suis et je lui répond :

"sur la route

- oui mais où ? 

- bha dans la voiture !

- Mais OU dans la voiture ? 

- en place conducteur évidemment, banane

- mais quelle position ??!

- Ben assis ! vais pas conduire debout quand même !

-..."

Et ça peut durer longtemps. 

:smile:

Ça été posté dans le fil Export donc j'ai pas dupliqué

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Quelque détail de l'agenda Modi-Macron :

https://www.financialexpress.com/defence/pm-modi-in-france-rafale-marine-maritime-coop-blue-economy-and-more-on-agenda/2510486/

Le PM Modi en France : Rafale Marine, coopération maritime, économie bleue et autres sujets à l'ordre du jour.
L'Inde et la France ont déjà un dialogue de haut niveau sur la sécurité maritime, ce qui leur permet d'aborder les questions stratégiques dans la région indo-pacifique.
Écrit par Huma Siddiqui
2 mai 2022 4:02:52 pm
Cliquez pour partager sur Twitter (Ouvrira une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook (Ouvrira une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur WhatsApp (Ouvrira une nouvelle fenêtre)
modi macron
PM Modi sera le premier des quelques dirigeants étrangers à rencontrer le président Macron depuis sa récente réélection. (IE)
La sécurité maritime et la coopération industrielle de défense, l'économie bleue, le droit international de la mer ainsi que les négociations multilatérales connexes seront au centre des discussions lorsque les dirigeants de l'Inde et de la France se rencontreront plus tard cette semaine. Le Premier ministre Narendra Modi, de retour en Inde après avoir quitté le Danemark, se rendra en France et aura des entretiens bilatéraux avec le Président français Emmanuel Macron. La visite du PM Modi intervient alors que la guerre Russie-Ukraine se poursuit et que l'Europe est confrontée à des défis sécuritaires sans précédent.

Extrait du briefing du ministre des affaires étrangères


Le nouveau ministre indien des Affaires étrangères, Vinay Mohan Kwatra, a déclaré lors d'un briefing aux médias que la défense et le commerce seront les priorités de la visite de M. Modi, notamment au Danemark et en France.

Le Premier ministre Modi sera le premier des quelques dirigeants étrangers à rencontrer le Président Macron depuis sa récente réélection.

Les discussions avec les dirigeants de l'Allemagne et de la France sont des éléments importants de la visite car elles sont "basées sur le processus", avait déclaré le ministre des Affaires étrangères en réponse à une question des médias lors du point de presse de dimanche.

Autosuffisance en matière de défense

Puisque l'Inde se concentre désormais sur la création d'un écosystème très fort dans le domaine de la défense et de l'aérospatiale, ces pays européens se concentreront, au cours de leur visite, sur le co-développement, la co-fabrication et la co-production de différentes plateformes militaires, y compris des sous-marins pour la marine indienne.

Coopération franco-indienne en matière de défense

Les deux pays souhaitent approfondir leur coopération au niveau bilatéral, en particulier au niveau opérationnel et stratégique ; économie bleue, aménagement de l'espace marin...

Les deux parties ont récemment signé, en février 2022, une feuille de route qui vise à construire une vision commune de la gouvernance des océans qui sera basée sur l'état de droit. Et à coopérer également sur les infrastructures côtières et fluviales durables et résilientes.

Sécurité maritime

L'Inde et la France ont déjà un dialogue de haut niveau sur la sécurité maritime, ce qui leur permet d'aborder les questions stratégiques dans la région indo-pacifique.

Lors de la visite en France, les discussions entre les deux dirigeants porteront essentiellement sur la coopération industrielle, en particulier dans le secteur de la défense, et sur d'éventuels projets communs dans le domaine maritime et aérospatial.

Plusieurs entreprises françaises sont déjà présentes dans le secteur de la défense en Inde, notamment Naval Group (anciennement DCNS), qui construit des sous-marins pour la marine indienne dans le cadre du projet 75 avec la société MDL, basée à Mumbai. La société française est également en concurrence pour la construction d'autres sous-marins dans le cadre du projet 75 (I).

Le Financial Express Online a récemment rapporté que l'un des plus grands opérateurs de moteurs d'hélicoptères conçus par Safran et équipant les hélicoptères produits par Hindustan Aeronautics Limited est l'armée indienne.

Une autre collaboration majeure avec le motoriste français Safran est avec l'Organisation de recherche et de développement de la défense (DRDO) pour le développement conjoint d'un moteur 125kn qui équipera la cinquième génération d'avions de combat moyens avancés (AMCA) de l'Inde.

Selon des sources, les deux pays ont déjà identifié les domaines dans lesquels les industries de défense des deux parties peuvent collaborer, qu'il s'agisse du développement de véhicules aériens sans pilote, de systèmes sous-marins ou du secteur MRO (maintenance, réparation et révision).

Le Financial Express Online a rapporté précédemment que la France a déjà offert des avions à réaction pour le deuxième porte-avions indien et d'autres avions de combat Rafale à l'Indian Air Force (IAF) en cas de besoin. La France s'efforce déjà d'intégrer les fabricants indiens dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, ce qui contribuera également à l'initiative indienne "Make in India".

Droit maritime et liberté de navigation

Les deux pays ont des vues similaires en ce qui concerne la liberté de navigation et le droit maritime. Ces voies sont utilisées pour la plupart des marchandises, et elles doivent rester libres.

Version navale du Rafale pour la marine indienne

La semaine dernière, le média français La Tribune a rapporté que depuis plusieurs mois, le gouvernement français étudie l'idée de vendre quatre avions de combat d'occasion "Rafale Marine" à la marine indienne. Il s'agit de la variante embarquée du Rafale, qui fait déjà partie de la flotte de l'armée de l'air indienne.

La Tribune a mentionné dans son rapport que la vente des quatre Rafale Marine usagés au standard F3-R devrait donner un avantage compétitif à la France face aux Américains, dans le cadre de l'appel d'offres indien pour équiper l'INS Vikrant."

"Ces quatre Rafale Marine ont été récemment modernisés et pourraient en effet être rapidement mis en service sur le porte-avions indien", précise La Tribune.

Le constructeur américain Boeing a récemment annoncé qu'il allait déployer deux chasseurs F/A-18 E/F Super Hornet sur un site d'essai de la marine indienne à Goa pour des essais en vol le mois prochain.

Selon des sources, "si le Rafale Marine et le Super Hornet sont en course, il y a de fortes chances que la société française soit retenue, car l'IAF est très satisfaite des Rafale qui font partie de sa flotte".

La marine indienne est à la recherche de 57 jets qui devraient opérer à partir du porte-avions "Vikrant", qui est en cours d'essai et devrait être mis en service dans la marine plus tard cette année.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, herciv a dit :

Une autre collaboration majeure avec le motoriste français Safran est avec l'Organisation de recherche et de développement de la défense (DRDO) pour le développement conjoint d'un moteur 125kn

Tiens, c'est pas 110Kn ? 

Et 125Kn, ca pourrait intéresser aussi un certain SCAF.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Schnokleu a dit :

Tiens, c'est pas 110Kn ? 

Et 125Kn, ca pourrait intéresser aussi un certain SCAF.

Si tu pars d'un moteur "classique" de 110 Kn et que tu rajoute un taux de dilution variable, tu peux obtenir 125 kn pour les fortes valeurs du taux. Ainsi tu peux avoir un dérivé du M88 à 110 kn pour le démonstrateur et une version à taux variable de ce dérivé à  125 Kn pour l'avion de série.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Picdelamirand-oil a dit :

Si tu pars d'un moteur "classique" de 110 Kn et que tu rajoute un taux de dilution variable, tu peux obtenir 125 kn pour les fortes valeurs du taux. Ainsi tu peux avoir un dérivé du M88 à 110 kn pour le démonstrateur et une version à taux variable de ce dérivé à  125 Kn pour l'avion de série.

Les indiens n'ont pas été en mesure de terminer leur Kaveri pour chasseur (par contre il semblerait aller pour un drone, sans PC). On en entendu parler de Pb avec la post combustion.

Par contre pas entendu de souci avec le taux de dilution variable, car le Kaveri en est équipé.

D'ici à imaginer un mariage M88-4 et technologie indienne du taux variable, histoire de les flatter un peu, je me dis que c'est possible.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Schnokleu a dit :

Les indiens n'ont pas été en mesure de terminer leur Kaveri pour chasseur (par contre il semblerait aller pour un drone, sans PC). On en entendu parler de Pb avec la post combustion.

Par contre pas entendu de souci avec le taux de dilution variable, car le Kaveri en est équipé.

D'ici à imaginer un mariage M88-4 et technologie indienne du taux variable, histoire de les flatter un peu, je me dis que c'est possible.

Oui je pensais à ça pour une version Indienne du Rafale, mais les Indiens ont trouvé que remettre en vie le Kaveri coûtait trop cher. Le problème c'est que la variabilité du Kaveri est assez faible, elle a seulement pour but de compenser les conditions assez extrêmes, entre le temps froid à haute altitude dans l'Himalaya et le temps chaud au niveau de la mer. L'idée c'est de garder les mêmes performances dans ces deux conditions et dans toutes les valeurs intermédiaires en jouant sur une faible variation du taux de dilution. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, herciv a dit :

Quelque détail de l'agenda Modi-Macron :

https://www.financialexpress.com/defence/pm-modi-in-france-rafale-marine-maritime-coop-blue-economy-and-more-on-agenda/2510486/

Le PM Modi en France : Rafale Marine, coopération maritime, économie bleue et autres sujets à l'ordre du jour.

J'espère qu'ils ont déjà préparé le communiqué final :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

Le 03/05/2022 à 16:58, herciv a dit :

Lors de la visite en France, les discussions entre les deux dirigeants porteront essentiellement sur la coopération industrielle, en particulier dans le secteur de la défense, et sur d'éventuels projets communs dans le domaine maritime et aérospatial.

Au moment de la visite de Modi en France, le service communication de Boeing contre attaque (ils font ce qu'ils peuvent!):

https://www.financialexpress.com/defence/indian-navy-to-test-super-hornet-fighters-boeing-ceo-heading-to-india-to-discuss-p-8i-delivery/2513185/

Écrit par Huma Siddiqui

4 mai 2022 21:08:23

Pour les essais en vol, le constructeur américain Boeing prévoit d'envoyer bientôt deux avions de combat F/A-18E/F Super Hornet dans une installation d'essai de la marine indienne à Goa pour des essais de saut à ski. Le géant de l'aérospatiale a lancé son F/A-18 E/F Block III Super Hornet biplace qui peut fonctionner à partir d'une rampe de "saut à ski" et peut également être un catalyseur pour la sécurité de l'Indo-Pacifique.

L'avion a effectué avec succès des tests de saut à ski en 2020 et de nombreuses études simulées ont été menées. Et lorsque les avions atteindront bientôt l'Inde, ils le prouveront avec des démonstrations plus opérationnelles.

Cet avion de chasse bimoteur, s'il est sélectionné, sera en concurrence avec le Rafale Marine de Dassault Aviation qui a été récemment modernisé et la France est prête à offrir la même chose pour les besoins du premier porte-avions indigène (IAC) de la marine indienne qui sera bientôt mis en service. Cet IAC ira au Commandement naval de l'Est plus tard cette année, comme cela a été rapporté plus tôt par Financial Express Online.

Le PDG de Boeing va-t-il partir en Inde ?

Bien qu'aucune date officielle n'ait été annoncée, David L Calhoun, PDG et président de Boeing Company, rencontrera probablement les hauts responsables du ministère de la Défense lors de sa visite en Inde.

D'après le buzz dans les couloirs du South Block, il devrait s'envoler pour l'Inde prochainement. Sa visite fait suite à sa récente rencontre avec le ministre de la Défense Rajnath Singh avant le dialogue ministériel indo-américain 2+2 à Washington DC.

Le ministre indien de la Défense avait rencontré Boeing et Raytheon, deux grandes entreprises de l'aérospatiale et de la défense, pour tirer parti de l'initiative gouvernementale Make in India et s'orienter vers « Make for the World ».

Qu'est-ce que STOBAR ?

Selon de hauts responsables de Boeing, l'avion proposé à l'Inde est un chasseur de première ligne polyvalent et le plus avancé de l'US Navy (USN). C'est le cheval de bataille de la flotte de l'US Navy. Lors d'une précédente interaction avec Financial Express Online, de hauts responsables de Boeing avaient déclaré que les avions bimoteurs étaient capables d'opérer à partir des porte-avions de la marine indienne. Et ils satisferont ou même dépasseront les exigences de performance de décollage court (STOBAR).

Il s'agit d'un système utilisé soit pour le lancement d'un aéronef, soit pour la récupération d'un aéronef depuis le pont d'un porte-avions.

Financial Express Online a rapporté plus tôt que la société américaine avait déployé non seulement le F/A-18 Super Hornet pour la marine indienne, mais également le F-15EX pour les besoins de l'armée de l'air indienne en 114 chasseurs et le pétrolier KC-46 pour le ravitaillement en vol et les capacités ISR. .

Plus de P-8i ?

L'avenir des six P-8i que le gouvernement prévoyait d'acquérir est incertain. Des sources ont confirmé à Financial Express Online qu'en mars, la partie indienne avait demandé à l'entreprise de maintenir la validité de l'offre commerciale jusqu'en juillet 2022. L'offre commerciale devait expirer en mars 2022.

Comme indiqué, le P8I a répondu aux besoins de la marine indienne en matière de surveillance maritime à longue portée et de guerre anti-sous-marine (ASW) dans la région de l'océan Indien. Depuis son intronisation en 2013, l'avion a enregistré près de 35 000 heures de vol et a soutenu la marine indienne dans ses missions.

La société Boeing envisage-t-elle de mettre en place un MRO pour P-8 ?

Pour fournir des services MRO, l'entreprise pourrait éventuellement envisager de créer une installation ici. Selon des sources de l'industrie, les responsables de l'entreprise ont récemment discuté du MRO de l'avion de reconnaissance maritime à longue portée P8, capable de mener une guerre anti-sous-marine (ASW). Des pays comme l'Australie (membre du QUAD) utilisent des P-8A.

Boeing Company compte déjà plus de 275 fournisseurs indiens qui font partie de la longue chaîne d'approvisionnement et fabriquent et livrent des pièces et des assemblages complexes pour les avions militaires et commerciaux. Ceux-ci incluent l'Apache, le Chinook, le C-17, le F/A-18, le F-15, le P-8 et le T-7, y compris le P-8I.

Atmanirbhar Bharat et Make en Inde

La société basée aux États-Unis soutient déjà l'Inde dans ses deux initiatives majeures et plus d'un milliard de dollars de produits sont achetés en Inde pour le marché mondial de l'aérospatiale.

Rafale Marine Vs F/A-18E/F Super Hornet

Récemment, une publication française La Tribune a rapporté que le gouvernement français étudiait une éventuelle vente de quatre jets Rafale Marine d'occasion à la marine indienne.  

La Tribune a rapporté que la France avait étudié la vente de jets Rafale Marine d'occasion pour gagner un avantage pour remporter le plus gros contrat de la marine indienne. Selon la publication française, "F3-R" est le standard de production actuel des avions de combat Rafale qui ont la capacité de tirer le missile air-air à longue portée Meteor et peuvent également être équipés de capteurs et d'électronique améliorés.

Le bureau indien s'apprête à accueillir un nouveau vice-président

Bientôt, le nouveau vice-président du développement commercial de Boeing en Inde, Alain Garcia, arrivera en Inde. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, herciv a dit :

Pas d'annonce fracassante hier. Juste un petit bonjour et la confirmation de plain de coopérations.

https://indianexpress.com/article/india/pm-modi-frances-macron-talk-defence-cooperation-voice-serious-concern-over-ukraine-7902269/

C'est définitif comme conclusion? entretien terminé?  Si c'est ça, c'est pauvre en effet.  On est déçu.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 10 minutes, Schnokleu a dit :

C'est définitif comme conclusion? entretien terminé?  Si c'est ça, c'est pauvre en effet.  On est déçu.

Plutôt sans surprise. Mais çà n'est pas pauvre pour autant.

Pour moi après la série d'entretiens que Modi a fait ces dernières semaines pendant lesquels il a été travaillé au corp par ses homologues occidentaux et en particulier US (même Blinken qui n'est pas son homologue a enchainé les entretiens avec Modi) je trouve que l'affirmation de la position neutre de Modi est en soi un signal fort. L'Inde n'ira pas dans le camp US. 

Ca veut dire que plein de pays vont pouvoir s'appuyer sur l'Inde pour pouvoir avoir une politique non alignée sur les US ou la Chine. Ca veut dire également qu'en matière d'armement L'Inde ne pourra s'appuyer sur de l'armement US que marginalement.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Une remarque entendue au congrès US à l'appui de ce que je viens de dire concernant MODI et son positionnement, salutaire pour le monde, de neutralité.

We need to talk and work with Turkey and others that are working with us against Russia,” said Gregory Meeks, Chairman of the House Foreign Affairs Committee. “They’ve shown some movements in the right direction. There’s other things that we still need to work with Turkey, certain things that still irritate us at times.”

https://ahvalnews.com/us-turkey/us-congress-may-link-turkeys-purchase-f-16s-support-ukraine

Link to comment
Share on other sites

Article de La Tribune ..

La France reste en salle d'attente pour des contrats majeurs en Inde (armement, nucléaire)

La visite à Paris du Premier ministre indien Narendra Modi a permis de donner une nouvelle impulsion dans les discussions entre la France et l'Inde pour de futurs grands contrats (Rafale, sous-marins, EPR...). Mais comme d'habitude, Paris devra se montrer très patient avant une possible signature.

Michel Cabirol

05 Mai 2022, 11:37

Avec la visite éclair du Premier ministre indien mercredi à Paris - la troisième depuis 2017 -, la France avait pour objectif de redonner une nouvelle dynamique dans la coopération sur de grands programmes (armement, nucléaire notamment) avec l'Inde. Les deux pays sont des partenaires stratégiques depuis 1998. "Il y a une relation extrêmement chaleureuse entre les deux chefs, le chef d'État et le Premier ministre Narendra Modi, assure-t-on à l'Élysée. Nous avons une relation de confiance avec l'Inde et surtout nous avons une relation mature dans le sens où nous évoquons avec l'Inde tout le spectre des relations  bilatérales".

Comme prévu, Narendra Modi, qui effectue une tournée européenne au cours de laquelle il s'est déjà rendu en Allemagne et à Copenhague pour le sommet des pays nordiques, n'a pas annoncé mercredi de nouveaux contrats en faveur de l'industrie française. Le Premier ministre indien a invité le président français à se rendre en Inde afin "d'approfondir" la coopération engagée, des technologies de défense à la transition énergétique, Emmanuel Macron n'y étant allé qu'une seule fois (en mars 2018). "Ma visite en France a été brève mais très fructueuse, a twitté Narendra Modi. Le président Emmanuel Macron et moi avons eu l'occasion de discuter de divers sujets". Il est à noter par ailleurs que l'Inde entretient un partenariat très étroit avec la Russie dans le domaine de l'armement et ne souhaite pas le distendre malgré la guerre en Ukraine.

...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Alberas a dit :

Ma visite en France a été brève mais très fructueuse, a twitté Narendra Modi. Le président Emmanuel Macron et moi avons eu l'occasion de discuter de divers sujets

C'est cette phrase que je retiens. Modi a affirmé sa déconnexion de la politique américaine. C'est tout ce dont avait besoin Macron fraichement réélu pour affirmer la poitique d'armement de la France.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, fraisedesbois a dit :

Le communiqué conjoint:

Au milieu de formules diplomatiques sur de nombreux sujets, les articles relatifs à la défense sont très positifs. Attendons leur concrétisation.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,773
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...