Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Inde


Blacksheep
 Share

Recommended Posts

il y a une heure, fraisedesbois a dit :

Il me semble que c’est un (en fait, deux) bon argument en faveur du RafaleM, ça non?

1/ à terme (à l’arrivée du tedbf), que deviendrait la micro-flotte de SH? A contrario, les RafaleM pourraient être reversés à l’IAF.

2/ un argument Indien en faveur du SH est la “communalité” avec l’USN. Ok, mais ce ne serait alors qu’une communalité “stop gap”, le temps que le tedbf n’arrive. Donc cet argument de la communalité heu tombe à l’eau.

non?

Dans notre monde oui, mais il ne faut jamais oublier que l'Inde évolue dans un monde parallèle où les règles de la physique, de la logique et de la temporalité sont totalement différentes des notres.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, emixam a dit :

Dans notre monde oui, mais il ne faut jamais oublier que l'Inde évolue dans un monde parallèle où les règles de la physique, de la logique et de la temporalité sont totalement différentes des notres.

Ok pour la logique et surtout la temporalité . . . mais pour la physique, il faut croire qu'ils ont la même que nous, sauf qu'il s'y cassent les dents dessus à cause des 2 premières :tongue:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, fraisedesbois a dit :

Il me semble que c’est un (en fait, deux) bon argument en faveur du RafaleM, ça non?

1/ à terme (à l’arrivée du tedbf), que deviendrait la micro-flotte de SH? A contrario, les RafaleM pourraient être reversés à l’IAF.

2/ un argument Indien en faveur du SH est la “communalité” avec l’USN. Ok, mais ce ne serait alors qu’une communalité “stop gap”, le temps que le tedbf n’arrive. Donc cet argument de la communalité heu tombe à l’eau.

non?

Le TEDBF est, comme l'ORCA dont il est issu, une vue de l'esprit sortie du cerveau fécond de HAL, avec des performances promises inférieures à celles du Rafale M pour un poids à vide largement supérieur. En clair: une blague.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 26/08/2022 à 17:51, Blackbird a dit :

"The RFP will be issued by the IAF in late 2023" 

Si tard ?  Je croyais qu'elle était déjà partie depuis un lustre cette demande de proposition !

Une RFP fin 2023 veut dire, dans le meilleurs des cas, une "short list" en 2025 une BAFO voire une décision en 2027, et les 1er jets "made in India" en 2030 !  

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Pakal a dit :

"The RFP will be issued by the IAF in late 2023" 

Si tard ?  Je croyais qu'elle était déjà partie depuis un lustre cette demande de proposition !

Une RFP fin 2023 veut dire, dans le meilleurs des cas, une "short list" en 2025 une BAFO voire une décision en 2027, et les 1er jets "made in India" en 2030 !  

C'est une coquillette. :biggrin: Il faut lire "fin 2022"... :chirolp_iei:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Blackbird a dit :

Seul passage intéressant:

"Pour conclure, les contrats IGA ou FMS offrent un "confort psychologique" à la bureaucratie civile et militaire du MoD, car la responsabilité des marchés publics conclus en vertu de ces contrats est assumée collectivement par le comité habilité du côté indien et le gouvernement concerné, ou son agence comme le DSCA, d'autre part.
Cela minimise le risque pour les responsables d'être interrogés par la suite pour leurs décisions et de faire face à des allégations d'irrégularités dans le processus d'acquisition qui, ces derniers temps, a été le fléau d'une prise de décision efficace et qui a eu un impact négatif sur la longue durée de vie de l'armée indienne. modernisation retardée."

L'Inde aurait-elle définitivement mis la "machine à babus" hors d'état de nuire? La suite au prochain épisode...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://indianexpress.com/article/india/supreme-court-rejects-pil-seeking-fresh-probe-into-rafale-deal-8118498/

 

La Cour suprême rejette la PIL demandant une nouvelle enquête sur l'accord Rafale 

En 2018, la Cour suprême avait rejeté un lot de PIL contestant l'accord entre l'Inde et la France pour l'acquisition de 36 avions Rafale.

Par : PTI New-Delhi | 29 août 2022 13:47:11

La PIL s'est référée à certains médias alléguant qu'un milliard d'euros avait été versé par Dassault Aviation à un intermédiaire pour obtenir l'accord en sa faveur. La Cour suprême a refusé lundi d'accueillir une PIL demandant une nouvelle enquête sur l'accord entre l'Inde et la France pour l'achat de 36 avions Rafale.

Un banc composé du juge en chef Uday Umesh Lalit et de S Ravindra Bhat a examiné la proposition de l'avocat M L Sharma selon laquelle une instruction pour l'émission d'une commission rogatoire afin de recueillir de nouvelles preuves relatives à l'accord soit émise. Il a également fait référence à certains médias alléguant qu'un milliard d'euros avait été versé par Dassault Aviation à un intermédiaire pour obtenir l'accord en sa faveur.

Le banc a refusé d'examiner la nouvelle PIL. Sharma a alors décidé de retirer le PIL.

Le 14 décembre 2018, le tribunal suprême avait rejeté un lot de PIL contestant l'accord entre l'Inde et la France pour l'achat de 36 avions Rafale, affirmant qu'il n'y avait aucune raison de "vraiment douter du processus décisionnel" justifiant l'annulation du contrat. 

  • Thanks 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 27/08/2022 à 19:11, Pakal a dit :

"The RFP will be issued by the IAF in late 2023" 

Si tard ?  Je croyais qu'elle était déjà partie depuis un lustre cette demande de proposition !

Une RFP fin 2023 veut dire, dans le meilleurs des cas, une "short list" en 2025 une BAFO voire une décision en 2027, et les 1er jets "made in India" en 2030 !  

C'était un RFI avant. Request for information. Ensuite seulement le rfp est fait. Certainement que les essais à Goa permettront de bien le dimensionner. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Blackbird a dit :

https://indianexpress.com/article/india/supreme-court-rejects-pil-seeking-fresh-probe-into-rafale-deal-8118498/

 

La Cour suprême rejette la PIL demandant une nouvelle enquête sur l'accord Rafale 

En 2018, la Cour suprême avait rejeté un lot de PIL contestant l'accord entre l'Inde et la France pour l'acquisition de 36 avions Rafale.

Par : PTI New-Delhi | 29 août 2022 13:47:11

La PIL s'est référée à certains médias alléguant qu'un milliard d'euros avait été versé par Dassault Aviation à un intermédiaire pour obtenir l'accord en sa faveur. La Cour suprême a refusé lundi d'accueillir une PIL demandant une nouvelle enquête sur l'accord entre l'Inde et la France pour l'achat de 36 avions Rafale.

Un banc composé du juge en chef Uday Umesh Lalit et de S Ravindra Bhat a examiné la proposition de l'avocat M L Sharma selon laquelle une instruction pour l'émission d'une commission rogatoire afin de recueillir de nouvelles preuves relatives à l'accord soit émise. Il a également fait référence à certains médias alléguant qu'un milliard d'euros avait été versé par Dassault Aviation à un intermédiaire pour obtenir l'accord en sa faveur.

Le banc a refusé d'examiner la nouvelle PIL. Sharma a alors décidé de retirer le PIL.

Le 14 décembre 2018, le tribunal suprême avait rejeté un lot de PIL contestant l'accord entre l'Inde et la France pour l'achat de 36 avions Rafale, affirmant qu'il n'y avait aucune raison de "vraiment douter du processus décisionnel" justifiant l'annulation du contrat. 

1 milliard. :bloblaugh: Du très grand n'importe quoi.

Link to comment
Share on other sites

Plus de détails concernant la décision de la Cour Suprême de l'Inde :

https://www.hindustantimes.com/india-news/cant-go-into-rafale-issue-over-and-over-again-supreme-court-101661797641735-amp.html

 

Impossible d'aborder la question du Rafale encore et encore : la Cour suprême

Nouvelles De L'Inde

Publié le 29 août 2022 23:57 IST

Par Utkarsh Anand, New Delhi

La Cour suprême a refusé lundi d'examiner une nouvelle demande d'enquête indépendante sur l'accord sur l'avion de chasse Rafale, affirmant qu'elle n'aborderait pas la même question "encore et encore" car deux jugements précédents ont déjà tranché la question.

Par un jugement rendu en 2018, la plus haute juridiction avait jugé qu'il n'y avait aucune raison de douter du processus décisionnel derrière l'accord sur les avions Rafale, blanchissant le gouvernement de l'Alliance nationale démocratique (NDA), qui a été à plusieurs reprises accusé par l'opposition de corruption dans le ₹ Contrat de 59 000 crores pour 36 avions de chasse.

Encore une fois, en novembre 2019, le tribunal suprême a rejeté une requête en révision dans cette affaire, estimant qu'il n'était pas nécessaire de mener une "enquête itinérante" sur l'affaire.

Lundi, le banc du juge en chef de l'Inde Uday Umesh Lalit et le juge S Ravindra Bhat ont refusé de convoquer certains nouveaux documents, qui auraient indiqué le paiement de 1,1 million d'euros par la société française Dassault Aviation à un intermédiaire indien pour avoir facilité l'accord.

L'avocat-pétitionnaire ML Sharma a cité le rapport d'avril 2021 du site Web français `` Mediapart '' qui affirmait que l'argent avait été payé pour la fabrication de 50 grandes répliques de jets Rafale, ce qui, selon Sharma, constituerait une violation de la procédure obligatoire d'approvisionnement en matière de défense, prévue par le ministère de la Défense de l'Union, et équivaudrait à une pratique de corruption.

Soutenant qu'il n'a pas accès aux rapports de l'agence française anti-corruption Agence Française Anticorruption (AFA) qui mentionnent prétendument les paiements à l'intermédiaire, Sharma a demandé au tribunal d'adresser un avis au Centre et de demander les documents requis par la délivrance d'un commissions rogatoires.

Le banc, cependant, n'a pas été impressionné par le plaidoyer. « Nous ne trouvons aucun mérite à la pétition. L'affaire a déjà été examinée par des bancs de trois juges. Nous ne divertissons pas cela », a-t-il déclaré à Sharma.

À cela, Sharma a déclaré que la corruption dans un contrat de cette nature ne devrait pas être autorisée et que le tribunal était tenu d'intervenir.

"Nous sommes d'accord avec la proposition en général, mais cela ne signifie pas que nous devons aborder le même problème plusieurs fois... Tout doit être examiné sur la base des faits et des circonstances de chaque cas", a répondu le banc.

Sharma a finalement demandé au tribunal de lui permettre de retirer la requête compte tenu de l'indisposition du banc. Le tribunal a autorisé l'avocat à retirer son plaidoyer mais a refusé de dire quoi que ce soit sur la liberté que Sharma voulait concernant son approche du Bureau central d'enquête (CBI) avec une plainte à ce sujet. "Nous n'allons rien dire sur la CBI. Tout le monde a la liberté… », a-t-il déclaré à Sharma en mettant fin à la procédure.

La décision de la NDA de conclure un accord de gouvernement à gouvernement de 8,7 milliards de dollars avec la France pour acheter 36 avions de combat Rafale fabriqués par Dassault Aviation a été annoncée en avril 2015, avec un accord signé un peu plus d'un an plus tard. Cela a remplacé la décision du précédent régime de l'Alliance progressiste unie d'acheter 126 avions Rafale, dont 108 devaient être fabriqués en Inde par l'entreprise publique Hindustan Aeronautics Ltd.

L'accord a suscité des controverses avec l'opposition, dirigée par le Congrès, affirmant que le prix auquel l'Inde achète actuellement des avions Rafale est de 1 670 crore ₹ par jet, soit trois fois le prix de 526 crore ₹ , l'offre initiale de la société lorsque l'UPA essayait d'acheter l'avion. Il a également affirmé que l'accord précédent comprenait un accord de transfert de technologie avec Hindustan Aeronatics Limited (HAL).

Outre les prix et les autres conditions de l'accord, l'opposition a également remis en question les accords de compensation signés par Dassault avec le groupe Reliance, propriété d'Anil Ambani, alléguant du favoritisme. Le Congrès a affirmé que l'accord précédent avait été abandonné et qu'un nouveau avait été signé juste pour donner à Anil Ambani l'opportunité d'un accord de compensation. Le gouvernement et Reliance ont tous deux nié ces affirmations à plusieurs reprises.

Une série de requêtes en bref, y compris celles de ML Sharma, des anciens ministres syndicaux Yashwant Sinha et Arun Shourie, ainsi que de l'avocat-activiste Prashant Bhushan, ont été déposées devant la Cour suprême en 2018 contre le caractère sacré de l'accord.

Par un jugement de décembre 2018, un collège de trois juges a rejeté les requêtes, constatant qu'il n'avait constaté aucune irrégularité en matière de prise de décision, de tarification des marchés publics et de sélection des partenaires de compensation. Le tribunal avait ajouté que la perception des individus ne pouvait pas devenir la base d'une enquête de pêche et de vagabondage en matière d'approvisionnement de la défense et que le pays ne pouvait se permettre de manquer d'aucune manière en matière de défense.

Plus tard, Sinha, Shourie et Bhushan ont déposé une requête en révision, alléguant que le jugement de 2018 reposait sur des allégations manifestement incorrectes faites par le gouvernement dans une note non signée remise sous pli scellé à la Cour suprême. Cependant, en novembre 2019, le tribunal a rejeté le recours en révision, confirmant le coup franc au gouvernement.

Par la suite, 'Mediapart' a publié un rapport affirmant que Dassault Aviation avait payé 1 million d'euros à un intermédiaire indien, ce qui a permis à Sharma de déplacer à nouveau le tribunal de grande instance.

 

Edited by Blackbird
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Henri K. a dit :

Ou 1 Md INR

CjUHkoN.png

Henri K.

C'est écrit "un milliard d'Euros". J'espère qu'ils confondent pas les roupies et les euros.

Mais apparemment si puisqu'il est question... d'un MILLION d'euros dans d'autres articles. :laugh:

Il y a 1 heure, Blackbird a dit :

Par la suite, 'Mediapart' a publié un rapport affirmant que Dassault Aviation avait payé 1 million d'euros à un intermédiaire indien, ce qui a permis à Sharma de déplacer à nouveau le tribunal de grande instance.

Ce qui veut dire qu'il y a de la déflation! Vu que la dernière fois c'était 7.5 millions:laugh:

https://www.mediapart.fr/journal/international/071121/rafale-papers-les-factures-bidon-du-systeme-dassault

Mediapart publie les fausses factures présumées qui ont permis à Dassault de verser au moins 7,5 millions d’euros de commissions occultes à un intermédiaire pour décrocher le mégacontrat des Rafale en Inde. Malgré ces documents, la police fédérale indienne a choisi d’enterrer l’affaire.

Des clowns. :bloblaugh:

Et évidemment ça ressort alors qu'un concurrent de Dassault est en compétition contre Dassault en Inde... Comme par hasard. :laugh: Bref, une fois encore, cette histoire est montée en épingle par les critiques de ce contrat qui ont la rage de n'avoir pas vendu leur avion plutôt que Dassault.

Edited by Patrick
  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Commission et rétro-commission sont des pratiques tellement courantes dans le commerce depuis des millénaires que je ne comprend pas ce qui choque là dessus...

Pour un deal de telle ampleur, pas de commission ou rétro-commission m'aurait vraiment étonné (un proverbe chinois datant du 1er siècle dit : "Quand l'eau est trop propre il n'y aura pas de poissons...."), le fait que ça se révèle un peu moins - soit on n'est pas content de la somme reçue et c'est un avertissement de nuisance, soit on est dans le cas de conflit d'intérêt et ça sert de mèche. Ca aussi c'est vieux comme le monde.

On veut dire quoi là dessus ? Dassault a le cul 100% clean dans ce deal ? Peut-être, si vous me le dites, je vous le crois sur parole, vous savez que je suis assez naïf parfois...

Henri K.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Henri K. a dit :

Commission et rétro-commission sont des pratiques tellement courantes dans le commerce depuis des millénaires que je ne comprend pas ce qui choque là dessus...

Ce qui choque c'est que c'est purement et simplement un énorme mensonge ponctué de bullshit tellement gros (pour mémoire pour les clowns de mediapart "le scandale c'est que Dassault fait fabriquer des maquettes de ses propres avions par quelqu'un d'autre" MAIS WTF?!? Ils ont cru que Renault fabriquait des majorettes aussi???)

Ce qui choque c'est que les "ONG" et autres farfadets qui ont essayé de jeter l'opprobre sur ce contrat, genre oxfam et disclose, sont des officines liées au département du commerce des USA via certains de leurs membres.

Ce qui choque c'est que j'ai expliqué 12 milliards de fois en détail quels étaient les liens entre les acteurs de l'affaire et pourquoi les attaques contre Dassault étaient injustifiées vis-à-vis de leur lien avec DRAL.

Ce qui choque c'est que mediapart essaient d'expliquer à Dassault comment il faut fabriquer des avions et avec qui. :laugh::bloblaugh:

Ce qui choque c'est que la cour des comptes indienne, la cour suprême indienne, ont déclaré à TROIS reprises que le contrat était propre, mais que l'opposant Rahul Gandhi, objectivement corrompu, venant du parti le plus corrompu d'Inde, de la famille la plus corrompue d'Inde, et que l'électorat indien a puni lors des dernières élections en le faisant purement et simplement disparaître du paysage dans une déculottée magistrale, ait pensé qu'il pouvait se farcir Dassault Aviation et mettre en péril la défense aérienne de son propre pays. Et que malgré tout une narration bâtie sur du vent et des documents probablement falsifiés, à partir de BULLSHIT de la plus haute qualité qui soit, trouve encore un écho favorable dans l'esprit fécond de certains individus qui voient FORCÉMENT une histoire de corruption derrière les ventes de Rafale.

il y a 13 minutes, Henri K. a dit :

Pour un deal de telle ampleur, pas de commission ou rétro-commission m'aurait vraiment étonné (un proverbe chinois datant du 1er siècle dit : "Quand l'eau est trop propre il n'y aura pas de poissons...."),

Quand l'eau est trop sale non plus y'a pas de poisson, et les chinois devraient en savoir quelque chose.

il y a 13 minutes, Henri K. a dit :

le fait que ça se révèle un peu moins - soit on n'est pas content de la somme reçue et c'est un avertissement de nuisance, soit on est dans le cas de conflit d'intérêt et ça sert de mèche. Ca aussi c'est vieux comme le monde.

Non mais... Henri...

Dans les affaires de rétrocom', d'habitude le montant est de l'ordre AU MINIMUM de 5 à 10% de la valeur du contrat.

Là on parlait (avant) de 7.5 millions d'€.

Maintenant ils parlent de... 1 million d'€.

Je te la refais: si Dassault n'a réellement payé QUE 1 million pour obtenir ce contrat, alors ce sont des génies qui méritent la légion d'honneur! Parce que c'est la corruption la plus efficace de l'histoire de l'humanité!

Le contrat fait 7.8 MILLIARDS. Soit en reprenant les chiffres de nos """""""""""journalistes"""""""""", 1€ dépensé pour... 7800€ obtenus!

En France le salaire médian d'un juge c'est 4447€ bruts par mois. Imagine pouvoir corrompre un juge en échange de  0.57€...

Dans quel univers c'est crédible? Dans quelle DIMENSION de l'espace-temps, même?

il y a 13 minutes, Henri K. a dit :

On veut dire quoi là dessus ? Dassault a le cul 100% clean dans ce deal ?

Oui. Et de très loin.

Ça ne veut pas dire que certains n'ont pas essayé de corrompre Dassault. Je peux même te donner la première fois que c'est arrivé, c'était en 2007 en Inde au salon Aero India où le Rafale était parqué dans un coin de l'exposition, comme une punition, et qu'un officiel de l'IAF a demandé 20.000 roupies à Dassault (200€ à l'époque) pour déplacer le Rafale vers un spot plus avantageux. Voilà. Et le représentant de Dassault a refusé. Tu vois je suis gentil.

Dassault est entièrement propre dans ce deal. Contrairement à ses concurrents qui ont tous des choses à cacher:

  • Affaire Christian Michel (ami de Robert Vadra qui lui est le beau-frère de Rahul Gandhi) et affaire Agusta dans le cadre d'un marché d'hélicoptère pour le consortium Eurofighter. Deux cas de corruption RÉELS et DOCUMENTÉS avec des arrestations, des jugements, et des condamnations à la clé
  • Vente par SAAB d'avions ELINT au Pakistan (malin on vend des AWACS d'un côté et des chasseurs de l'autre, honte de rien :laugh:)
  • Vente de F-16 et d'Amraam au Pakistan par les USA, avec un LM qui a joué sur cette fibre pour forcer la main aux indiens et les amener à acheter le même avion
  • Incapacité à générer 600 pauvres millions de $ d'offsets pour Boeing dans le contrat pour 14 P-8I, Boeing qui avaient aussi rompu leurs relations avec HAL pour cause de "poor quality" des pièces produites par HAL :bloblaugh: avant de revenir leur faire les yeux de Chimène dans le cadre du MMRCA2. Ça vend du rêve.
  • Je passe sur le cas de Sukhoi qui après avoir dit "oui oui HAL vous êtes capables de fabriquer le Su-30 sous licence", et face à l'incapacité manifeste de HAL, a préféré... vendre des kits préassemblés à HAL, que HAL réassemble puis SURFACTURE à l'IAF, comme des parasites, faisant exploser le prix, plutôt que, comme l'a fait Dassault, dire "bon ça ne va pas du tout il faut revoir tous vos process de fabrication" et aller au clash au risque de perdre le marché.
il y a 13 minutes, Henri K. a dit :

Peut-être, si vous me le dites, je vous le crois sur parole, vous savez que je suis assez naïf parfois...

Henri K.

La seule chose de vraie c'est qu'un paquet de farfadets ont la rage de devoir faire avec le Rafale dans cette région du monde.
Mais Dassault n'a qu'un client en Inde: ce n'est pas la rue indienne, pas les journalistes, pas les politiques, mais l'Indian Air Force.
Or l'Indian Air Force veut le Rafale.
À tous, le seul message à transmettre, c'est "DEAL WITH IT". :combatc::normalc::laugh:

 

Et pour finir, je citerai madame le ministre de la défense Florence Parly:

"NOUS, NOS CONTRATS, ON LES A EU À LA LOYALE".

Fermez le ban.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, mgtstrategy a dit :

source?   Nos pertes aussi, on les a eu à la loyale. Cf. Suisse

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/cooperations-il-faut-trouver-des-solutions-mais-pas-des-compromissions-florence-parly-918004.html

Interrogée également sur d'éventuelles défaillances de l'intelligence économique française après Aukus mais aussi sur le contrat remporté par Fincantieri en Indonésie à la grande surprise de la France, la ministre explique qu'elle a fait de "l'intelligence économique, un des axes prioritaires" pour les services de renseignement. "Et d'ailleurs, estime-t-elle, beaucoup a été fait au cours de ce quinquennat, en lien étroit avec Bercy", pour vraiment remettre l'intelligence économique au cœur des préoccupations des services. "Il est clair que certains pays ont des méthodes plus agressives que les nôtres". Des méthodes en dehors des clous légaux..."Je suis confortable avec le fait de ne pas jouer ce jeu-là. Nous, nos contrats, on les a eu à la loyale", insiste la ministre.

 

Quant à la Suisse, je ne me prononce pas parce qu'il y a des éléments contradictoires qui sont sans doute recevables.

Reste que Christian Cambon est persuadé, lui, que la victoire américaine est frauduleuse, et il l'a dit très clairement lors du Paris Air Forum 2022... Sauf que personne n'a aucun moyen de le vérifier. Même pas, par exemple, via l'accès aux résultats de l'évaluation.

Or en ce qui concerne l'épopée du Rafale en Inde, on a plus de 10 ans de retours qui permettent d'avoir une bonne idée de la manière dont s'est déroulé le processus. J'espère qu'il est assez clair désormais aux yeux de tous que l'avion qui était souhaité par les indiens était le Rafale...

Edited by Patrick
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Henri K. a dit :

Commission et rétro-commission sont des pratiques tellement courantes dans le commerce depuis des millénaires que je ne comprend pas ce qui choque là dessus...

Ca, c'était avant :angry:, quand on pouvait déclarer au fisc le montant des commissions versées. Les rétro faisant partie de la commission, et reversées discrètement. Depuis la convention OCDE, toute dépense déclarée doit être justifiée par une facture ... sinon, elle est considérée comme un profit, voire une corruption.

Il y a 2 heures, Henri K. a dit :

Pour un deal de telle ampleur, pas de commission ou rétro-commission m'aurait vraiment étonné

Le principe actuel, c'est qu'on rémunère le service rendu par les lobbyistes, lesquels sont fréquemment rémunérées par des filiales marketing régionales implantées dans un pays ou la pression fiscale est faible. A ceux qui vont dire que ce lobbying est proche de la corruption, je rappellerai qu'il y en a des milliers à Bruxelles et beaucoup auprès de nos députés.  C'est une activité parfaitement légale et indispensable. Quand on voit la durée de concrétisation  et de réalisation d'un contrat dans un pays comme l'Inde, Il y a tout un réseau de contacts et de conseils qu'il faut employer et rémunérer. il n'est ps difficile de comprendre que tout ceci coute très cher.

Mediapart doit être très emmerdé de n'avoir que cette histoire de maquettes. Fermez le ban.

il y a 50 minutes, pascal a dit :

Le cas le plus dramatique chez nous ce sont les soum pakistanais

Nos compatriotes ont été en partie victimes de décisions prises à Paris sur fond de rivalités politiques.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Patrick said:

la ministre explique qu'elle a fait de "l'intelligence économique, un des axes prioritaires" pour les services de renseignement.

15 ans qu'on nous parle de ça et rien ne semble avoir changé. Tjs la meme rengaine... 

Décidement, c'est une intertie malheureuse... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...