Bechar06

NEFE ( New European Fighter Engine) Moteur du NGF / SCAF

Recommended Posts

La solution sera peut-être un mélange des genres.

En tout vu ce qu'on a vu sur les différents modèles 3D et la maquette d'Euronaval 2018, et avec la maquette du NEFE, plusieurs options sont envisagées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, penaratahiti a dit :

Pardon de mon imprécision, je parlais des surfaces de contrôle mobiles, des gouvernes

Il y a une limite à la taille des gouvernes et à la pression qu'elles peuvent supporter pour contrecarrer les efforts d'un couplage inertiel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Ben a dit :

Toutes mes confuses, mes presupposés perso ne figurant pas dans le post, il manque des etapes au raisonnement.

Si je complete, ca donnerai quelque chose comme

"les principaux interets mentionné habituellement de la poussée vectorielle, en tout cas ceux que j'ai retenus, concernaient l'economie de carubant permis par un trim sans action des gouvernes, ou avec une action moindre, et un maintien du controle de l'appareil en cas de decrochage. (...)"

:smile:

C'est pas faux, mais il ne faut pas mélanger problème, solution, et effets secondaires. L'objectif premier de la poussée vectorielle telle qu'elle est connue est de permettre la super-manoeuvrabilité, c'est à dire de conserver une autorité sur la posture de l'avion alors qu'il est en mode balistique et se comporte aussi bien qu'une brique (élargissement du domaine de vol au delà du décrochage volontaire). Accessoirement, une fois qu'elle est là, on peut s'en servir pour le trim mais ce n'est pas la raison de sa présence.

Là il est semble-t-il question de s'en servir non pas pour accéder à la super-manoeuvrabilité (qui ne sert qu'en dog fight, soit dit en passant), mais plutôt pour compenser la disparition de la dérive et ainsi pouvoir gérer les problèmes de couplages inertiels (et autres joyeusetés) en vol supersonique. Ce qui suggère de récupérer une autorité en lacet plutôt qu'en tangage/roulis, les gouvernes mobiles actuellement utilisées sur tous les avions de combat ayant fait la preuve d'une efficacité suffisante. Ca n'exclue pas une poussée vectorielle 3D, mais l'option "de luxe" ici c'est bien le tangage qui n'est à priori pas un pré-requis.

Reste enfin l'argument de la furtivité,, et là il paraît qu'une tuyère carrée est mieux qu'une tuyère ronde.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour remplacer les gouvernes, plutôt que des tuyères à poussée vectorielle, je verrai bien des ailes aéroélastiques !

https://www.rtflash.fr/avions-futur-auront-ailes-elastiques/article

 

D’ailleurs Airbus (lien) et Dassault (lien) s’interessent déjà au sujet. Espérons que le SCAF sera assez ambitieux pour intégrer ces technologies innovantes... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, osuspir a dit :

D’ailleurs Airbus (lien) et Dassault (lien) s’interessent déjà au sujet. Espérons que le SCAF sera assez ambitieux pour intégrer ces technologies innovantes... 

Innovantes peut être, matures surtout !

(ne faisons pas comme les américains et leurs derniers programmes d'armement...)

Edited by rendbo
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.safran-aircraft-engines.com/fr/media/safran-et-mtu-aero-engines-franchissent-une-etape-majeure-pour-le-moteur-du-futur-avion-de-combat-europeen-20191203

Citation

Safran et MTU Aero Engines franchissent une étape majeure pour le moteur du futur avion de combat européen. Le 3 décembre 2019, Paris (France) / Munich (Allemagne)

Safran Aircraft Engines et MTU Aero Engines ont convergé sur les détails de leur partenariat d'égal à égal pour développer le moteur du futur avion de combat européen NGF (Next Generation Fighter).

Cet accord industriel s'appuie sur les principes définis par la lettre d'intention (LOI) signée entre les deux sociétés en février 2019, qui spécifie que Safran aura la responsabilité d'ensemble de la conception et de l'intégration du moteur et que MTU Aero Engines sera leader pour les services.

Safran Aircraft Engines sera le primo-contractant du projet et MTU Aero Engines le principal partenaire pour la première phase de Recherche & Technologie (Phase 1A).

Les deux sociétés ont également convenu de la création d'une société commune 50/50, qui sera créée d'ici fin 2021 afin d'assurer les activités de développement, de production et de support après-vente du nouveau moteur qui propulsera l'avion de combat de nouvelle génération NGF. 

Safran et MTU sont déterminés à fournir aux Forces une architecture de moteur innovante qui constituera un atout essentiel des capacités opérationnelles de nos clients.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/safran-et-mtu-enfin-prets-a-developper-le-moteur-du-futur-avion-de-combat-europeen-scaf-834533.html

Citation

"Une étude d'architecture du système de combat aérien du futur est engagée. Les discussions progressent entre les deux motoristes, Safran et MTU. Nous venons de recevoir une offre", a expliqué lundi au Sénat la ministre des Armées, Florence Parly.

Société commune plus tard Après la phase de R&T, les deux groupes ont également convenu de la création d'une société commune 50/50, qui sera créée d'ici à fin 2021 afin d'assurer les activités de développement, de production et de support après-vente du nouveau moteur qui propulsera l'avion de combat de nouvelle génération NGF. Cette société portera également les contrats et s'appuiera sur les compétences des deux sociétés mères....Mais la répartition des tâches entre les deux industriels devra rester cohérente en fonction des compétences des deux groupes (intégration pour Safran, services pour MTU). In fine, cette société portera la certification du moteur du futur avion de combat européen.

La DGA n'attendait plus ... c'est fait.   !  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Bechar06 a dit :

Le petit pépin là dedans c'est que, au moins dans l'aéronautique civile,  les motoristes vendent les moteurs à pertes et gagnent de l'argent sur les services et la maintenance (d'où les tensions actuelles entre Boeing/ Airbus et les équipementiers, ces derniers voyant d'un mauvais œil les avionneurs prendre pied sur ce pre carré).

 

Donc dans le cas du NEFE, et si la même logique est appliquée (pas sûr que la réponse existe déjà), il est à craindre que SAFRAN y perde des plumes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut pas voir le mal partout : l'accord entre Safran et MTU est un pas significatif pour le SCAF. 

Un enchaînement de bonnes nouvelles industrielles serait bienvenu, pour faire oublier les tensions actuelles entre l'Allemagne et la France au sujet de l'OTAN.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

Ah non! Je veux que cela clash un bon coup et qu'on laisse tomber et l'Allemagne et l'OTAN..

Chaaaaaaaaaarles ! Sort de ce coooooooorps !!! 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il va falloir se mettre assez vite d'accord sur la masse du porteur et donc la poussée des réacteurs.

C'est très dimensionnant.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Salverius a dit :

Faut pas voir le mal partout : l'accord entre Safran et MTU est un pas significatif pour le SCAF. 

Un enchaînement de bonnes nouvelles industrielles serait bienvenu, pour faire oublier les tensions actuelles entre l'Allemagne et la France au sujet de l'OTAN.

L’accord est significatif pour mtu./

Edited by wagdoox
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, mgtstrategy a dit :

t inquite, on va les attendre au tournant encore cette fois ci. Apres leurs nombreux deboires

On ne va rien leur faire du tout AMHA parce que "nos amis", "couple moteur du vieux continent" toussa. Est-ce qu'on leur a sauté à la gorge quand ils ont réduit leur commande A400M alors que les surcoûts venaient de leur sur-spécifications ? Et quand Thalès a du venir en aide à OHB pour un marché qui leur avait passé sous le nez au profit de cette entreprise "novice" ? Non, queuchi. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rémy a dit :

On ne va rien leur faire du tout AMHA parce que "nos amis", "couple moteur du vieux continent" toussa. Est-ce qu'on leur a sauté à la gorge quand ils ont réduit leur commande A400M alors que les surcoûts venaient de leur sur-spécifications ? Et quand Thalès a du venir en aide à OHB pour un marché qui leur avait passé sous le nez au profit de cette entreprise "novice" ? Non, queuchi. 

J'imagine que Thales n'a pas fait cela par bonté de coeur.  Ca a du se payer, d'une manière ou une autre....

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Rémy said:

On ne va rien leur faire du tout AMHA parce que "nos amis", "couple moteur du vieux continent" toussa. Est-ce qu'on leur a sauté à la gorge quand ils ont réduit leur commande A400M alors que les surcoûts venaient de leur sur-spécifications ? Et quand Thalès a du venir en aide à OHB pour un marché qui leur avait passé sous le nez au profit de cette entreprise "novice" ? Non, queuchi. 

Il y a peut être des raisons allemandes "personnelles" pour OHB (Merkel et son mari sont physiciens...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, prof.566 a dit :

Il y a peut être des raisons allemandes "personnelles" pour OHB (Merkel et son mari sont physiciens...)

Moi j'ai eu le résultat de l'appel d'offre ayant participé coté Astrium/Thales et la raison principale c'est que OHB était 2 fois moins cher, tout en acceptant tout ce que demandait l'ESA même ce sur quoi nous étions réticent car on savait que ce ne serait pas de la tarte à réaliser.

Donc si tu les crois rien à dire leur proposition était meilleure. Maintenant, par exemple,  ils n'avaient même pas les installations nécessaires pour mener les essais nécessaires et ils n'allaient pas pouvoir les construire dans l'enveloppe qu'ils demandaient pour le programme, donc l'ESA aurait du évaluer la crédibilité de leur proposition. Un gars de l'ESA qui avait été sous mes ordres précédemment m'a dit que l'ESA en était bien consciente mais avait jugé que OHB serait plus souple pour faire exactement ce que l'ESA souhaitait que Astrium. Ce qui montre que ce n'est pas forcément les critères officiels qui comptent pour gagner un appel d'offre.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,436
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mav783
    Newest Member
    Mav783
    Joined
  • Forum Statistics

    20,755
    Total Topics
    1,264,678
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries