Recommended Posts

https://www.letemps.ch/monde/premier-ministre-neerlandais-perd-majorite-senat (21 mars 2019)

Le Forum voor Democratie (FvD), la formation de droite du populiste Thierry Baudet, a fait une entrée fracassante à la chambre haute en en devenant le deuxième parti.

https://www.nouvelobs.com/monde/20181108.OBS5123/a-69-ans-un-neerlandais-exige-que-son-age-legal-soit-rajeuni-de-20-ans.html (8 novembre 2018)

A 69 ans, un Néerlandais exige que son âge légal soit rajeuni de 20 ans. L'homme veut que sa date de naissance soit modifiée dans son passeport, passant du 11 mars 1949 au 11 mars 1969.

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Wallaby a dit :

A 69 ans, un Néerlandais exige que son âge légal soit rajeuni de 20 ans. L'homme veut que sa date de naissance soit modifiée dans son passeport, passant du 11 mars 1949 au 11 mars 1969.

AH oui quand même.

La vrai question dans ces conditions c'est à quoi sert un passeport si aucune mention n'est solide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, herciv a dit :

La vrai question dans ces conditions c'est à quoi sert un passeport si aucune mention n'est solide.

Comme disait Shakespeare, le monde est une scène. On est le personnage qu'on s'invente. Jean-Philippe Smet n'est pas Jean-Philippe Smet, mais Johnny Halliday.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_asile-et-migration-un-secretaire-d-etat-neerlandais-demissionne-suite-a-une-omission-dans-un-rapport?id=10226914 (21 mai 2019)

Le secrétaire d'Etat néerlandais à la Justice et à la Sécurité Mark Harbers a annoncé mardi sa démission suite à une omission dans des chiffres sur la criminalité parmi les demandeurs d'asile.

  • Thanks 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/23/europeennes-aux-pays-bas-les-estimations-donnent-les-travaillistes-en-tete-contre-toute-attente_5466230_3210.html (23 mai 2019)

A la surprise générale, c’est le Parti travailliste (PVDA, social-démocrate) qui est arrivé en tête, remportant, selon ces résultats provisoires, cinq (+ 2) des vingt-six sièges attribués au royaume. Il aurait quasiment doublé le nombre de ses voix, passant de 9,4 % à 18,1 %.

L’autre vainqueur de l’élection est le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) du premier ministre, Mark Rutte. Il passe de trois à quatre sièges et jubile surtout parce qu’il devance le Forum pour la démocratie (FvD), le parti europhobe et anti-immigrés du juriste Thierry Baudet. La formation de celui-ci remporte trois sièges et quelque 12 % pour sa première participation à une élection européenne, mais elle espérait surtout confirmer sa performance des récentes élections provinciales et sénatoriales et devenir la première du pays. Son plaidoyer pour un « Nexit » a visiblement effrayé une partie de l’électorat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être un peu prématuré comme avis au vu du poids objectif des Pays-bas, en particulier dans l'internationale eurosceptique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Visiblement, la cure d'opposition pendant ces deux dernières années a permis aux travaillistes de se refaire une santé, sans toutefois récupérer le niveau de l'élection législative de 2012 : 25%.

Reste à expliquer pourquoi les sondages n'ont pas su prédire cette remontée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Wallaby said:

Visiblement, la cure d'opposition pendant ces deux dernières années a permis aux travaillistes de se refaire une santé, sans toutefois récupérer le niveau de l'élection législative de 2012 : 25%.

Reste à expliquer pourquoi les sondages n'ont pas su prédire cette remontée.

Entre autres raisons qui me viennent à l'esprit, je dirais que, comme pour le reste des Européennes (c'est une remarque qui conviendra pour tous les pays de l'UE, en fait), la marge d'erreur est plus importante dans les élections européennes parce que la participation est basse et moins prévisible que pour d'autres élections, ce qui tend à renforcer naturellement les partis à forte militance, qui peuvent rassembler leurs troupes, créer un sentiment d'urgence. Dans un contexte de participation basse, ils seront sur-représentés par un facteur parfois spectaculaire. Et la capacité des sondeurs à voir venir de telles choses est d'autant plus limitée que le niveau de certitude quand au fait d'aller voter est souvent très peu élevé lors des Européennes (plus dans certains pays que d'autres) dans une portion significative de la population, pour qui le sentiment de grands enjeux est plus diffus quand on parle de Bruxelles. Non seulement y'a moins de gens qui iront voter à la base, mais il y a en plus une forte proportion de gens qui seront très peu motivés, et/ou à qui il ne faudra pas grand-chose dans leur journée pour se dire "bouef, j'irai la prochaine fois". 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ci-dessous, ce sont des sondages qui testent les intentions de vote à la prochaine élection législative. On voit bien une remontée des travaillistes (PvdA) depuis le mois de mars, mais à un niveau inférieur au résultat de l'élection européenne. Avec une probable surestimation du niveau du Forum voor Democratie. Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Opinion_polling_for_the_next_Dutch_general_election

1000px-Opinion_polling_for_the_next_Dutc

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Tancrède a dit :

à qui il ne faudra pas grand-chose dans leur journée pour se dire "bouef, j'irai la prochaine fois". 

Sans oublier ceux qui disent plutôt « mouerf, j'irai la prochaine fois » A ne pas négliger non plus.

 

Et puis le degré d'incertitude est aussi mécaniquement augmenté avec une faible participation, du simple fait de la taille de l'échantillon.

Par exemple, 1000 personnes sondées qui vont toutes voter, ça donne un écart type de l'ordre de 3%. Mais si 40% seulement vont voter, soit 400, l'écart type sera de l'ordre de 5%. Et un écart type de ce genre, il n'est pas du tout invraisemblable que ça fasse un écart de 7 points entre prédiction et résultat... suffit d'un peu de malchance.

A quoi il faut ajouter l'effet de différence de mobilisation dont tu parlais...

 

Autant dire que savoir si c'est Monsieur E ou Madame M qui sera en tête dimanche... c'est tout à fait impossible.

(Pour ce qu'on en a à f..... de toute façon :happy: )

Share this post


Link to post
Share on other sites
45 minutes ago, Tancrède said:

Entre autres raisons qui me viennent à l'esprit, je dirais que, comme pour le reste des Européennes (c'est une remarque qui conviendra pour tous les pays de l'UE, en fait), la marge d'erreur est plus importante dans les élections européennes parce que la participation est basse et moins prévisible que pour d'autres élections, ce qui tend à renforcer naturellement les partis à forte militance, qui peuvent rassembler leurs troupes, créer un sentiment d'urgence. Dans un contexte de participation basse, ils seront sur-représentés par un facteur parfois spectaculaire. Et la capacité des sondeurs à voir venir de telles choses est d'autant plus limitée que le niveau de certitude quand au fait d'aller voter est souvent très peu élevé lors des Européennes (plus dans certains pays que d'autres) dans une portion significative de la population, pour qui le sentiment de grands enjeux est plus diffus quand on parle de Bruxelles. Non seulement y'a moins de gens qui iront voter à la base, mais il y a en plus une forte proportion de gens qui seront très peu motivés, et/ou à qui il ne faudra pas grand-chose dans leur journée pour se dire "bouef, j'irai la prochaine fois". 

D'autant plus que c'est, paraît-il, l'élection européenne néerlandaise avec le plus haut taux de participation depuis 1989 (ce qui ne veut rien dire vu que c'était la dernière à dépasser les 40% avec 47% d'électeurs ayant voté...).

 

Le vote obligatoire, ça a du bon.

Edited by mehari

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nu.nl/binnenland/5998261/advies-commissie-snelheidsverlaging-nodig-om-uitstoot-stikstof-te-beperken.html (25 septembre 2019)

Le Conseil consultatif sur les problèmes d'azote conseille au gouvernement de réduire la limite de vitesse sur les autoroutes et les routes provinciales à proximité des zones naturelles vulnérables. De cette façon, moins d'azote est émis et les projets de construction qui ont été arrêtés peuvent reprendre, selon l'avis publié mercredi.

Selon le Comité, une conduite plus lente réduit les émissions d'azote. La circulation à 100 kilomètres à l'heure émet 14 % moins d'azote que celle des usagers de la route à 130 kilomètres à l'heure. En outre, des vitesses plus faibles entraînent une meilleure fluidité du trafic et, par conséquent, une réduction des émissions d'azote.

Le Conseil consultatif recommande également que les exploitations agricoles dont les systèmes d'élevage sont "relativement polluants ou obsolètes" soient éloignées des zones naturelles vulnérables.

Selon le Comité une plus grande place devrait être faite aux exploitations d'élevage qui produisent de manière propre. Selon M. Remkes [ancien ministre et président du Conseil consultatif], une réduction générale du cheptel n'est pas une option, car les différences dans les émissions d'ammoniac sont trop importantes.

Il croit également qu'à court terme, les provinces devraient déterminer quelles industries émettent de l'azote et qu'il faudrait se pencher sur les " nouvelles technologies et innovations dans le secteur industriel ". Dans le secteur de la construction, il y a également un "profit à réaliser" en construisant de manière neutre sur le plan énergétique et respectueuse de la nature.

Aux Pays-Bas, 118 des 160 zones Natura 2000 (zones européennes de conservation de la nature) souffrent d'émissions d'azote. Dans le secteur agricole, l'azote est libéré par l'ammoniac. Cela se produit lorsque le fumier s'évapore. Le trafic et l'industrie émettent de l'oxyde nitreux, qui est également nocif pour la nature.

À cause du "procès de l'azote", des centaines de chantiers doivent être revus, comme par exemple de renforcement des digues, de parcs éoliens...

Le Conseil consultatif a été créé après que le Conseil d'État eut écarté une méthode utilisée aux Pays-Bas depuis de nombreuses années pour compenser les émissions d'azote.

Sur la base de cette méthode, le PAS (Programme d'Approche de l'Azote), des permis ont été accordés pour des projets de construction dans lesquels l'azote était libéré. Ces émissions devraient alors être compensées à une date ultérieure, mais le Conseil d'État ne le permettra plus.

Cette décision a des conséquences pour des milliers de projets de construction dans tout le pays. Non seulement pour de petits projets, mais aussi pour de grands projets tels que le Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort, l'aéroport de Lelystad et l'élargissement de l'autoroute A27 près d'Utrecht.

https://motorsport.nextgen-auto.com/fr/formule-1/le-gp-des-pays-bas-2020-menace-par-les-emissions-polluantes,142080.html (24 septembre 2019)

Le ministre adjoint des sports des Pays-Bas, Bruno Bruins, a exprimé son inquiétude à l’idée que des problèmes environnementaux puissent perturber la course. Plus précisément, que cela puisse ralentir la rénovation du circuit de Zandvoort.

En effet, les émissions de protoxyde d’azote (3e plus important gaz à effet de serre rejeté dans l’atmosphère, après le dioxyde de carbone et le méthane) sont en forte hausse et menacent la biodiversité locale, ce qui pourrait pousser le gouvernement à retarder de nombreux projets de construction d’envergure, dont font partie les rénovations attendues à Zandvoort.

"A Zandvoort, ils sont nerveux à ce sujet" assure Bruno Bruins, qui explique que le gouvernement néerlandais veut que la course soit organisée comme prévu en mai 2020.

https://www.linfodurable.fr/environnement/pays-bas-reduire-les-emissions-de-gaz-effet-de-serre-grace-des-urinoirs-pour-les (18 avril 2019)

L'auto-entrepreneur Henk Hanskamp a eu l'idée insolite d'inventer des toilettes pour vaches. Son ambition est de réduire les émissions de protoxyde d'azote, un gaz à effet de serre. Le fonctionnement du dispositif est simple : un urinoir est situé au niveau du postérieur de la vache et un robot stimule un de ses nerfs, situé au-dessus de la mamelle. La stimulation de ce nerf donne alors à la vache envie d’uriner. Lorsque l’urine pénètre dans le système "CowToilet", elle est évacuée par une conduite d’aspiration puis stockée séparément du fumier.

https://www.theguardian.com/environment/2019/oct/03/ocean-cleanup-device-successfully-collects-plastic-for-first-time (3 octobre 2019)

Un énorme engin flottant conçu par des scientifiques néerlandais pour nettoyer une île d'ordures dans l'océan Pacifique, trois fois plus grande que la France, a réussi pour la première fois à récupérer du plastique en haute mer.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nu.nl/weekend/5995832/de-schade-die-stikstof-veroorzaakt-natuur-wordt-een-fastfoodrestaurant.html (20 septembre 2019)

Lex Querelle soupire et jette un coup d'œil au loin. Le garde forestier du parc naturel se trouve au bord d'un champ d'herbe dans la réserve naturelle brabançonne de Kampina. "En 2009, c'était encore de la bruyère, mais en dix ans, c'est devenu de l'herbe. En relativement peu de temps, la bruyère a disparu ici."

La cause de cette herbisation ? La descente de l'azote dans la réserve naturelle. "L'azote est en fait un engrais ", explique Querelle. "Si tu veux que l'herbe pousse, tu asperges de l'azote. C'est là que l'herbe devient très haute et vert foncé très rapidement."

La bruyère prospère dans des conditions pauvres en nutriments. Mais à cause de la grande quantité d'azote qui descend dans les régions de bruyère, la bruyère est envahie par les herbes et autres plantes qui poussent rapidement.

On peut voir la même chose près de 200 kilomètres plus au nord dans le parc national du Dwingelderveld à Drenthe. Vous trouverez de l'herbe là où la bruyère pourpre fleurissait autrefois. "C'est dommage qu'on ne puisse pas revenir cent ans en arrière, parce qu'on pouvait alors voir de la bruyère presque partout en dehors des villages ", dit Arnout-Jan Rossenaar, écologiste à l'agence nationale des forêts. "C'est la seule chose qui pousse normalement sur cette terre."

"La bruyère veut de mauvaises circonstances. Mais si de l'azote riche en nutriments tombe dessus, la bruyère est gâtée, avec pour résultat que le système racinaire de la bruyère devient de plus en plus petit ", explique le garde forestier. "La plante survit aussi avec des racines plus courtes, parce que tout d'un coup, il y a de la nourriture dans la région. Mais pendant les périodes sèches comme l'année dernière et cette année, à cause de ces racines raccourcies, la plante n'est plus capable de trouver assez d'humidité et meurt".

C'est triste à voir, non pas un ou plusieurs, mais des centaines, voire des milliers, de bruyères grises mortes. Les insectes volent à peine et dans les plaines arides, il n'y a presque pas de vie à voir.

Un peu plus loin, Querelle se dirige vers un arbre mort. Il s'avère que c'est un chêne. Il est aussi mort à cause de l'azote, mais par un processus différent. "L'azote qui précipite dans le sol conduit à un processus d'acidification", explique le garde forestier. Il s'agit d'une réaction chimique, mais en bref, cela signifie que les champignons meurent autour des racines de l'arbre. L'arbre a besoin de ces champignons pour pouvoir absorber les nutriments du sol. Comme les champignons causent aussi la mort des racines de l'arbre, l'arbre meurt.

"Chaque arbre a différents types de champignons autour de ses racines. Les champignons du chêne ne sont pas très résistants à l'azote, mais les champignons du pin, par exemple, y sont moins sensibles ", explique Querelle. "Nous voyons non seulement des chênes mourir dans le Brabant, mais aussi dans la Veluwe et la Drenthe.

Le fait que des espèces disparaissent et s'y ajoutent est en soi un processus naturel et n'est pas mauvais dans l'absolu, dit Querelle. "Mais le rythme auquel cela se produit est choquant. Prenons le chêne, par exemple. Il y a vingt mille ans, il s'est déplacé de la Méditerranée vers le nord. Il a fallu beaucoup de temps pour que le chêne y arrive. Et maintenant, dans dix ou vingt ans, ils vont mourir. Ce délai est trop court pour que de nouvelles espèces puissent remplacer ces arbres."

Avec la mort des chênes, mais aussi, par exemple, des bruyères, les autres espèces qui vivent autour d'eux et qui ont bénéficié des arbres ou des plantes qui disparaissent vont également disparaître. Querelle : "Toutes sortes de champignons, mousses, abeilles sauvages et autres insectes partent d'un seul coup. On voit aussi de moins en moins d'oiseaux comme le tarier pâtre et l'alouette des arbres."

Rossenaar constate qu'en raison du déplacement de la bruyère, les espèces de papillons bleu bruyère et bleu canneberge sont de moins en moins observées, que les animaux ne peuvent plus survivre dans des tourbières de plus en plus acides et que les scarabées terrestres disparaissent.

L'écologiste l'appelle une "culture fast-food", dans laquelle seul un nombre limité d'espèces peut survivre. Il se demande tout haut : "C'est mauvais ?". "Quand vous partez en vacances, vous venez pour les habitudes alimentaires locales et les spécialités régionales, entre autres choses. On ne part pas en vacances pour manger dans un fast-food, on peut le faire n'importe où. C'est la même chose avec la nature. Les choses spéciales disparaissent et le surplus d'azote en est une des raisons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nrc.nl/nieuws/2019/10/14/ook-provincie-drenthe-schort-stikstofregels-op-na-boerenprotest-a3976663 (14 octobre 2019)

Les provinces cèdent aux protestations des agriculteurs : pas de nouvelles règles sur l'azote pour les agriculteurs

Lundi, plusieurs gouvernements provinciaux ont décidé de ne pas introduire de nouvelles règles sur l'azote. Drenthe et Overijssel ont aboli les règles pour les agriculteurs, tout comme la Frise l'a fait la semaine dernière. La Gueldre a suspendu leur introduction pour le moment. C'était sous la pression des fermiers manifestants, qui ont emmené des tracteurs dans les hôtels de province, lundi dernier. Malgré les protestations, Groningue et Flevoland s'en tiennent aux accords conclus.

Lors d'une conférence de presse lundi soir, Henk Staghouwer (ChristenUnie), membre de l'exécutif provincial de Groningue, a déclaré que le gouvernement provincial insiste obstinément pour que les nouvelles règles sur l'azote ne prévoient aucune exception.

 

16 octobre 2019

Des centaines d'agriculteurs s'activent dans une nouvelle manifestation d'agriculteurs. Ils veulent plus de respect et moins de problèmes avec les nouvelles règles sur l'azote.

A La Haye, les fermiers sont sur le Malieveld avec des centaines de tracteurs. Ils n'avaient pas le droit d'y manifester, mais ils y sont allés quand même.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.telegraaf.nl/nieuws/1204454917/twee-aanhoudingen-voor-voorbereiden-terroristische-aanslag (26 novembre 2019)

Lundi, la police a arrêté deux hommes de 20 et 34 ans de Zoetermeer soupçonnés d'avoir préparé une attaque terroriste.

L'attaque avec des gilets pare-bombe et une ou plusieurs voitures piégées aurait probablement dû avoir lieu aux Pays-Bas à la fin de l'année.

La cible n'est pas claire, selon le ministère public. Aucune arme à feu ou explosif n'a été trouvé chez les suspects. Cependant, une hache à lancer, un poignard et un téléphone portable avec des cartes SIM ont été trouvés dans un espace caché au-dessus d'un plafond.

La police les a repérés en octobre après que le Service général du renseignement et de la sécurité (AIVD) eut annoncé qu'ils voulaient commettre une attaque djihadiste. Ils voulaient suivre une formation à cet effet, selon l'OM. Les infiltrés de la police ont réussi à démasquer les hommes. Un homme a été arrêté dans la rue à La Haye, l'autre dans sa maison à Zoetermeer.

"L'enquête criminelle sur les deux hommes montre que la possibilité d'une attaque aux Pays-Bas est toujours pleinement présente", selon un porte-parole.

Les deux seront présentés devant le tribunal jeudi.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.destentor.nl/binnenland/boeren-en-bouwers-weer-op-pad-duizenden-trekkers-door-het-hele-land-verwacht~abc239d4/ (4 décembre 2019)

En octobre dernier, les agriculteurs et les constructeurs sont sortis pas moins de trois fois : deux fois les agriculteurs se sont rendus dans la capitale pour manifester contre la politique gouvernementale, puis le secteur de la construction les a suivis avec pelles et camions. Beijer s'attend à ce que la manifestation de décembre soit " beaucoup plus grande ". "Parce que nous pensons que plus de citoyens nous rejoindront, avec des véhicules et du soutien.

https://www.hartvannederland.nl/nieuws/2019/brief-bouwers-over-bouwprotest/ (10 novembre 2019)

Le 30 octobre, des milliers de constructeurs, de jardiniers et de chauffeurs se sont rendus à La Haye sur des machines pour manifester contre la politique de l'azote. Une décision du Conseil d'État sur les émissions d'azote pose des problèmes dans le secteur de la construction.

De nombreux projets de construction dans le pays sont actuellement à l'arrêt en raison, entre autres, de la réglementation environnementale stricte sur les substances chimiques présentes dans le sol.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,418
    Total Members
    1,550
    Most Online
    KLD
    Newest Member
    KLD
    Joined
  • Forum Statistics

    20,726
    Total Topics
    1,254,026
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries