Kiriyama

Succès de l'offensive des Ardennes ?

Recommended Posts

il y a 2 minutes, loki a dit :

....

A signaler que c'est lors de cette phase de la bataille que le commandant de la Panzer Lehr ( Bayerlein ) a perdu une journée à essayer de séduire une infirmière américaine ( capturée ) à son QG plutôt que d'aller sur le terrain : l'histoire ne dit pas si cette brave demoiselle qui a fait barrage de son corps a été félicitée et a reçu une médaille     

Incroyable ! :blink:.......:laugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, collectionneur a dit :

@loki C'est sérieux ? Je connaissait des anecdotes sur la bataille, mais pas celle ci :bloblaugh:

Il est vrai qu'il faisait plus que son age, 45 ans à l'époque mais en parait 60, pour discuter avec les Fraulein, cela ne devait pas si facile :laugh:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fritz_Bayerlein

Bundesarchiv_Bild_146-1978-033-02,_Fritz

Oui c'est sérieux : je l'ai lu sur un bouquin 

Evidemment je n'ai pas pu le vérifier

Mais https://www.amazon.com/review/RME0FBQTVQOZC

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Et on aurait pas une photo de la demoiselle ? Juste pour ce faire une idée, hein.................c'est purement informatif comme demande :rolleyes:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Shorr kan a dit :

 

Et on aurait pas une photo de la demoiselle ? Juste pour ce faire une idée, hein.................c'est purement informatif comme demande :rolleyes:

On a même pas le nom : il y a une part de doute sur l'affaire mais comme Bayerlein a reconnu les faits après-guerre ……..

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, loki a dit :

On a même pas le nom : il y a une part de doute sur l'affaire mais comme Bayerlein a reconnu les faits après-guerre ……..

En plus :laugh: 

                                                                             4b570787ff21a8b90b33e5ab24720d40.jpg

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas devant Hitler quand même …… :chirolp_iei:

Et finalement là aussi ( devant l'infirmière ) il a raté sa percée…………. ( j'ai un peu honte :biggrin:  )  

Edited by loki
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le commentaire sur Amazon dit qu'il y a eu seulement deux américaines faites prisonnières de guerre et que cette histoire d'infirmière reste un mystère car s'il y a des membres des services de santé capturés comme une équipe du 42e hôpital de campagne le 19 décembre, au Luxembourg, il s'agissait d'hommes  :

https://www.med-dept.com/unit-histories/42d-field-hospital/

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'infirmière capturée aurait-elle pu être… un infirmier ? 

-------

Dans un livre sur Patton, on explique les difficultés Alliées après le débarquement, et même jusque dans les Ardennes.

Apparemment, le ravitaillement a énormément de mal à suivre. Beaucoup d'unités Alliées sont ralenties faute de carburant, mais aussi de munitions. Des canons allemands sont même retournés contre leurs anciens propriétaires. 

Apparemment, la progression est assez précaire et plus périlleuse qu'on ne le pense souvent. 

Edited by Kiriyama
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le magazine Ligne de Front sort un excellent hors-série sur le sujet.

Je suis arrivé à la moitié de l'ouvrage, mais apparemment les premiers jours de l'offensive prennent complètement par surprises les Américains. C'est la débandade au début : retraite précipitée et parfois sans ordre, unités entières encerclées, un lieutenant-colonel qui trouve une excuse pour se sauver et laissant le commandement à son subordonné…

Apparemment, plus personne ne croyait les Allemands capables d'un tel sursaut. L'air de rien, ils réunissent quand même une force considérable au regard de la situation stratégique désespérée dans laquelle ils se trouvaient. On parle de 300.000 hommes, 2.500 blindés et 1.700 canons et les Allemands sont même parvenus à trouver 23 millions de litres d'essence pour motoriser tout le monde. 

Ils vont aussi arriver à créer de faux véhicules américains à partir de StuGE III et de chars Panther pour induire l'adversaire en erreur. 

Ici, un faux M10 sur une base de Panther :

191104075200130893.png

Edited by Kiriyama
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai terminé ma lecture.

C'est vraiment très instructif, tout du long.

En conclusion, l'offensive des Ardennes n'était pas une idée aussi idiote qu'on l'a souvent pensé.

Même si certains généraux prônaient une stricte défensive, d'autres étaient d'avis qu'il ne fallait pas attendre le coup de massue des Alliés, mais tenter quelque chose pour le bousculer. Cela ne pouvait évidemment pas se faire à l'Est où l'Armée rouge était beaucoup trop puissante, donc forcément l'Ouest était le seul endroit pour tenter quelque chose. Le secteur de l'attaque était particulièrement bien choisi car occupé par les unités les plus faibles des Alliés et, effectivement, de nombreux dépôts de carburants s'y trouvaient. *

Même si certaines unités allemandes étaient médiocres, la plupart se sont bien battues (y compris les Volksgrenadieren, que les Alliés avaient assimilés par erreur aux Volkssturm) et ont souvent pris l'avantage lorsqu'elles arrivaient à opérer de concert : blindés et infanterie. Par contre, il arrivera souvent que les chars se retrouvent seuls dans les villes et villages et subiront de lourdes pertes par bazookas

En revanche, gros soucis dans la gestion du trafic. Les routes sont encombrées et les chars et camions allemands se gênent mutuellement, les Allemands n'arrivent pas à s'emparer des ponts (Peiper perd une journée pour faire franchir un cour d'eau à ses chars) et le ravitaillement en essence devient très problématique. Très mauvaise coopération aussi entre l'armée régulière et la SS. Il arrivera même que des SS siphonnent le carburant des véhicules de la Wehrmacht ! 

Enfin, certaines unités américaines dont on n'attendait pas grand chose se battront avec un acharnement exceptionnel, faisant perdre un temps précieux et fatal aux Allemands. 

* Joachim Peiper aurait d'ailleurs pu s'emparer sans peine de beaucoup d'entre eux s'il avait effectué des reconnaissances plus sérieuses et ambitieuses. 

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Kiriyama a dit :

* Joachim Peiper aurait d'ailleurs pu s'emparer sans peine de beaucoup d'entre eux s'il avait effectué des reconnaissances plus sérieuses et ambitieuses. 

Pour l'Histoire, Joachim Peiper fut condamné à mort par un tribunal allié après la guerre pour crimes de guerre et libéré par la suite pour un problème de non respect de procédure dudit tribunal.

Il fut tué, en France, dans l'attentat contre sa maison dans lequel il vivait apparemment en toute quiétude !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Janmary

Une anecdote étonnante sur Joachim Peiper : un de ses deux frères Hans-Hasso, était probablement homosexuel et commettra une tentative de suicide qui le laissa dans un état quasi-végétatif. 

Il est mort en mai 1942 dans un hôpital berlinois, officiellement de tuberculose, mais il est possible qu'il ait été victime de la politique eugéniste nazie. 

Je me demande ce que Joachim Peiper a pu en penser… 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

En matière de criminels de guerre, tel des "Joachim Peiper", sur le nombre de ces forcenés du Nazisme, force est de constater que bien peut eurent à rendre des comptes en définitif.

Pour la première fois, un tribunal "International" allié jugea les hauts dignitaires du National-Socialisme, sur diverses accusations, ce qui n'est pas rien. Comment un pays tel l'Allemagne, avec sa culture, à t'il pu basculer ainsi dans une conception aussi meurtrière de rationalisation de la mort envers d'autres hêtres humains ?

Je suis allé peu de temps en "Maintien de l'Ordre" en Algérie. J'ai vu des choses que j'aurais aime de pas voir. Nombre de militaires (professionnels ou appelés du contingent) sur le terrain devenait violent par la force des choses, des combats, de la peur qui s'insinue en nous, etc.

Mais avec les Nazis, par l’endoctrinent contre les  Juifs, Communistes, Slaves, tziganes, minorité ethnique  y compris  contre leurs propres ressortissants qui ne suivaient pas la "ligne", la violence était inscrite d'emblée et elle à permis un conflit et une guerre totale. Le bras séculier fut plus particulièrement la SS, bien que les autres armes ne se soient pas privés d’exercer la violence en particulier à l'Est, en Pologne et URSS.

Je pense qu'il deux événements sur le front Ouest  qui sont similaires aux exactions Nazis à l'Est, à savoir l’exécution de la population et la destruction  d'Oradour-sur-Glane et la bataille des Ardennes. Doctrine de la guerre totale ou les états d’âmes envers la population civile n'avaient pas cours et  les prisonniers de guerre exécutés (et civile en ce qui concerne cette offensive des Ardennes) au nom d'un système de suprématie de la race.

Le pire, c'est que les leçons du passé ne sont pas totalement comprises par tous aujourd'hui si nous en jugeons par les résurgences Nazis en RFA, Autriche et  en Grèce, entre autre.

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De fait, pas mal des "compagnons de route" de Peiper ont aussi coulé des jours plus ou moins paisibles après la guerre : Sepp Dietrich, Paul Hausser... 

Pour Joachim Peiper, la fin de sa vie est assez bizarre. Il s'est installé dans un lieux tranquille et recevait régulièrement d'anciens camarades avec qui ils se remémoraient leurs "bons" souvenirs. 

:mellow:

Citation

Le pire, c'est que les leçons du passé ne sont pas totalement comprises par tous aujourd'hui si nous en jugeons par les résurgences Nazis en RFA, Autriche et  en Grèce, entre autre.

Je pense que cela tient plus à l'incapacité des systèmes politiques et économiques hérités de l'après-guerre à tenir leurs promesses sur la durée. 

Nos dirigeants et élites médiatiques occidentaux peuvent dénoncer "les heures les plus sombres de notre Histoire", ils est difficile de leur accorder la moindre crédibilité.

Edited by Kiriyama
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore quelques précisions importantes.

  • La suprématie aérienne alliée n'a pas joué un rôle aussi déterminant qu'on le pense souvent. En fait, elle intervient massivement à partir du 25 décembre mais, à ce stade-là, l'offensive allemande est déjà à l'arrêt un peu partout par manque de carburant. Et l'essentiel des dégâts subis par les Allemands leur sont surtout infligés par l'artillerie alliée, omniprésente une fois les renforts terrestres arrivés sur place. 
  • L'aviation allemande n'est pas absente lors de ces combats. Des Junkers Ju-88A bombardent Bastogne et y font de sérieux dégâts. 
  • Même si stratégiquement l'offensive allemande est un rapidement un échec, les Allemands remportent des succès tactiques parfois importants jusqu'au 25 décembre. Les quelques panzers encore en état de rouler infligent des pertes sérieuses aux chars américains et certaines unités allemandes arrivent encore à s'emparer de quelques localités. 
  • Des Belges ont aussi été engagés. La légion S.S. Wallonie et son équivalent flamand, la Vlaams Legioen sont dans l'ordre de bataille allemand, mais sont chargées de tâches de sécurisation. Ces unités n'affronteront pas directement les anglo-saxons. Des francs-tireurs Belges germanophones feront par contre le coup de feu contre les Américains. Des civils belges participeront aussi aux combats du côté américain lorsque leur localité sera encerclés.
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Kiriyama a dit :

 

  • La suprématie aérienne alliée n'a pas joué un rôle aussi déterminant qu'on le pense souvent. En fait, elle intervient massivement à partir du 25 décembre mais, à ce stade-là, l'offensive allemande est déjà à l'arrêt un peu partout par manque de carburant. Et l'essentiel des dégâts subis par les Allemands leur sont surtout infligés par l'artillerie alliée, omniprésente une fois les renforts terrestres arrivés sur place.

Oui. Si je me souviens bien, l'aviation alliée a été jusque-là clouée au sol en raison de la mauvaise météo ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, la date de l'opération allemande n'avait pas été choisie au hasard.

Et l'offensive allemande était déjà en échec stratégique avant que l'aviation alliée ne puisse reprendre ses opérations. 

Le retour de l'aviation alliée a été le dernier clou dans le cercueil de l'opération allemande, déjà à l'arrêt par manque de carburant, l'arrivée de renforts terrestres et les pilonnages d'artillerie alliée. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite anecdote, lors de la bataille des Ardennes, les médecins us constatent que les soldats allemands blessés (et prisonniers) soignés par leur soin , cicatrisent beaucoup plus vite que les soldats us blessés.

intrigués les médecins us se penchent sur la question, diable et si cette histoire de surhomme avait un fondement de vérité ?

bien entendu que non, la réponse fut vite trouvée par les médecins us, soumis au rationnement depuis déjà un long moment, les soldats allemands n’avaient plus un pet de graisse d’ou une cicatrisation plus rapide 

  • Like 3
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autres anecdotes sur la bataille des Ardennes 

effectivement confronté à d'importants problèmes de ravitaillement, les américains vont jusqu’à livrer l’essence par bombardiers , l’etat major constate que les équipages se battent pour ravitailler la 3eme armée de Patton, renseignements pris, ils apprennent que Patton a donné ordre de donner une caisse de champagne à chaque équipage de bombardier le ravitaillant en essence, il est vrai qu’en libérant la champagne, il avait également « libéré « 50 000 caisses de champagne...

les allemands à la fin de la bataille sont confrontés à une dramatique pénurie... de médailles, celles ci sont remplacées par une photo dédicacée de von  Runstedt, les officiers allemands font remonter au QG qu’il devenait de plus en plus dure de motiver les hommes

Edited by Capitaineconan
  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,311
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries