Sign in to follow this  
nitchevo

viseur de casque Rafale

Recommended Posts

Je me pose depuis pas mal de temps la question concernant les raisons pour lesquelles l'équipement d'un système de viseur de casque n'est toujours pas réalisé en France sur Rafale.

Es-ce pour des raisons d'efficacité de ce système ce qui semble bien étonnant quand on constate que pratiquement la majorité des armées de l'air en sont équipées ou alors pour des raisons dogmitatiques et la nous serions les seuls à douter de l'intéret d'un tel système ou bien pour des raisons financières, qui sont systématiquement mises en avant mais on a le droit d'en douter quand à nouveau on constate que des forces aériennes bien plus petites que nous en sont équipées. 

Cette lacune dans nos forces aériennes semble tellement "incongrue".

L'attente du passage au standard F4 en est peut être la raison invoquée depuis pas mal de temps mais ne justifie pas le fait que nous soyons tellement en retard sur ce point précis .Je trouve particulièrement inquitant que nous n'équipons pas nos équipages et nos appareils de ce outil depuis si longtemps.

J'avais échangé avec le Capitaine Romain à la sorti de son livre quant à l'absence de cet équipement pour le close air support en Afghanistan et il m'avait réponsu qu'en effet aussi bein en air air qu'en air sol cet outil était un plus, nous étions alors en 2008!

Très peu d'information transpire à ce sujet aussi bien dans la presse que dans les blogs spécialisés, sauf en ce qui concerne l'équipemenr des Rafale du Qatar et des futurs appareils pour l'Egypte.

A quand pour cet équipement pour nos forces et pouqoui avons nous tant perdu de temps?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La grand question c'est surtout à quoi ça sert?

  • On parle de viseur de casque?
  • D'afficheur dans le casque? Si oui d'afficher JVN ou d'afficheur vidéo polyvalent genre réalité augmenté?
  • Des deux fonctionnalité ensemble?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, nitchevo a dit :

Je me pose depuis pas mal de temps la question concernant les raisons pour lesquelles l'équipement d'un système de viseur de casque n'est toujours pas réalisé en France sur Rafale.

Essentiellement le coût, la maturité de la technologie, le poids.

Citation

 Es-ce pour des raisons d'efficacité de ce système ce qui semble bien étonnant quand on constate que pratiquement la majorité des armées de l'air en sont équipées ou alors pour des raisons dogmitatiques et la nous serions les seuls à douter de l'intéret d'un tel système ou bien pour des raisons financières, qui sont systématiquement mises en avant mais on a le droit d'en douter quand à nouveau on constate que des forces aériennes bien plus petites que nous en sont équipées.

Les trois mon capitaine?

Citation

Cette lacune dans nos forces aériennes semble tellement "incongrue".

Ça ne l'est pas quand tu lis les retex des exercices Rafale français contre d'autres chasseurs dotés de tels systèmes. F-16 block 52 grecs, typhoons anglais... Le message à chaque fois c'est: "au début ça surprend, et puis ensuite on met au point des tactiques pour outrepasser l'avantage offert par le viseur de casque à l'adversaire".

D'autre part avoir un viseur de casque c'est bien. Avoir un missile BVR capable d'être tiré à 180° vers l'arrière depuis un ciblage effectué par un autre appareil, c'est mieux.
Traduction: MICA IR > Aim 9X > Iris-T.

Citation

L'attente du passage au standard F4 en est peut être la raison invoquée depuis pas mal de temps mais ne justifie pas le fait que nous soyons tellement en retard sur ce point précis .Je trouve particulièrement inquitant que nous n'équipons pas nos équipages et nos appareils de ce outil depuis si longtemps.

Ce retard n'a jamais été une fatalité, mais un choix.
Le Gerfaut c'est trèèèès vieux par exemple. En 2004-2005 c'était supposé devenir le futur viseur de casque du Rafale.

casque-topsight-3.jpg

Ensuite il y a eu des arbitrages budgétaires, et la technologie était de toutes façons trop lourde à l'époque. Trop de choses intégrées au casque, qui, détail amusant, avait même une fonction de discrétion radar! (raison pour laquelle il a cette forme étrange).

Aujourd'hui, même un JHMCS II ça pèse encore 1.95 kilos! C'est lourd pour un casque. Une tête humaine d'adulte pèse aux alentours de 5 à 8 kilos en moyenne, or plus le casque est lourd, plus les effets des G sont augmentés.
Le HMDS (même le gen III) du F-35 je n'en parle pas... 2.3 kilos a priori devenus 2.1 kilos (?) mais gros doute là dessus. C'est à la limite du supportable. Et je n'ai pas besoin de mentionner l'épisode des "pilotes trop légers" qui risquaient le coup du lapin lors des catapultages de F-35C pour expliquer pourquoi c'est dangereux.

Thalès Visionix (boite US) a quelque chose de pas mal avec le HMCS Scorpion, qui est rétrocompatible avec d'anciennes générations de casques puisque c'est un simple afficheur, donc extrêmement léger (pas trouvé de poids du système pour pouvoir extrapoler le poids d'un casque complet à partir par exemple du poids du Galet LA100, casque actuel du Rafale, par contre).

Mais a priori le HMD du Rafale sera encore différent.

Quand on regarde ce qui est fait sur l'hélicoptère Tigre avec TopOwl... La France est-elle vraiment en retard? Moi je ne crois pas.

Et le TopOwl ça pèse 2.2 kilos... Pour un aussi gros système qui a déjà 10 ans de vie opérationnelle dans les pattes, c'est plutôt pas mal... Diviser ce poids par deux ne semble pas hors de portée, surtout que les capteurs de position avec la technologie proposée par Thalès, sont dans le cockpit, et pas dans le casque.

Et les essais de ce casque datent... de 2004!

Sachant que TopOwl est un produit modulaire et susceptible d'évoluer.

Perso je suis plutôt enthousiaste. Imaginer un casque "à la F-35" mais sans problèmes de latence, bien plus léger, et bénéficiant pleinement non seulement des capteurs optiques, visible et IR, du Rafale, mais éventuellement aussi de nouvelles fonctionnalités (je rappelle qu'il y a deux ans une boite française présentait une solution JVN IL... en couleurs vraies).

Donc en ce qui me concerne j'attends que l'info sorte. En France on ne parle pas beaucoup, et quand on ne parle pas, c'est que quelque chose se prépare. La grande muette, tout ça tout ça...

 

Citation

J'avais échangé avec le Capitaine Romain à la sorti de son livre quant à l'absence de cet équipement pour le close air support en Afghanistan et il m'avait réponsu qu'en effet aussi bein en air air qu'en air sol cet outil était un plus, nous étions alors en 2008!

Ça c'est certain. Mais si l'outil "est un plus", il n'est pas non plus aussi déterminant que d'autres systèmes bien plus complexes.

Citation

Très peu d'information transpire à ce sujet aussi bien dans la presse que dans les blogs spécialisés, sauf en ce qui concerne l'équipemenr des Rafale du Qatar et des futurs appareils pour l'Egypte.

A quand pour cet équipement pour nos forces et pouqoui avons nous tant perdu de temps?

Parce que le but avoué est de disposer d'une capacité HMD dans un casque aussi léger que les casques actuels non dotés d'équipements de ciblage, et que pour ça il n'y avait pas 36 solutions: attendre que les technos soient matures.

D'autre part un tel système peut aussi dépendre des éléments présents à bord de l'avion qui peuvent nourrir le flux d'informations transmises au pilote. Et dans le cas du Rafale F4, il va y avoir suffisamment de nouvelles choses pour qu'on n'acquière pas un système précipitamment qui ne serait pas compatible avec les nouveaux équipements...

Antennes latérales, capacité SAR pour le RBE2, nouvel OSF avec nouvelle voie IR... Autant de choses qui peuvent impacter ce que le pilote pourrait voir à travers son casque. Et encore on a pas tout vu ni tout dit à ce propos...

 

 

Quelques autres éléments issus d'un commentaire trouvé sur un article de radio-gripen:

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/01/14/dassault-lance-le-standard-f4-du-rafale-866791.html

Citation

1 Le gouvernement français, la DGA, Dassault et indirectement Thalès ne veulent pas entendre parler du viseur Elbit

2 A l'époque du 1er contrat avec l'Inde (126 Rafale), il y avait déjà eu une violente passe d'arme entre Elbit, l'Inde et Thalès. Thalès était prêt sur la base du Topowl, (relisez ce que j'écrivais à ce sujet en 2012) à faire le pas si le contrat de 126 avions était maintenu. Pour seulement 36 et sans aide de l'état français, Thalès a renoncé au développement et c'est finalement un arrangement avec Israël qui a prévalu...

3 Le F4 disposera d'une palette de logiciels (Radar RBE2 ASEA, SPECTRA, FADEC, MICA NG etc.) ENTIEREMENT nouvelle, avec notamment de nouveaux calculateurs. Le tout (qui au passage, il est bon de le rappeler ici, servira de base pour le SCAF) sera fourni par Thalès, on comprend bien que L'état français (qui met presque 2 MDS € sur la table pour donner du travail à près de 500 sociétés), Dassault, la DGA et Thalès n'ont pas envie qu'Elbit vienne mettre son grain de sel au milieu de tout cela.

 

Edited by Patrick
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf erreur le casque que tu montres est l'ancien Topsight des années 90.

Le Gerfaut était bien plus classique d'apparence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, TMor a dit :

Sauf erreur le casque que tu montres est l'ancien Topsight des années 90.

Le Gerfaut était bien plus classique d'apparence.

:unsure: Peut-être bien. Ça remonte tout ça, mes souvenirs des revues de l'époque datent un peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus que le poids, c'est l'équilibrage qui pose un problème physiologique. Le poids n'est pas uniformément réparti et le balourd se fait plus ou moins ressentir selon les positions de la tête. En air/sol ce n'est pas trop ressenti comme un problème, mais en air/air ça n'est pas jugé acceptable par les pilotes.

L'avantage donné aux viseurs de casque en air/air tient avant tout au fait qu'il gomme des défauts de l'interface homme-machine, du système d'armes, et/ou du missile en facilitant le ralliement de l'autodirecteur sur une cible. Depuis le Mirage F1 on a ce qu'il faut, en mode HOTAS, pour gérer l'essentiel (modes de balayage, asservissements) et on a moins à gagner avec un viseur de casque. Et forcément lorsque l'adversaire en a un on ne peut plus compter sur des défauts qui sont gommés...

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, nitchevo a dit :

Cette lacune dans nos forces aériennes semble tellement "incongrue".

C'est triste à dire, mais historiquement la France a souvent eu des lacunes assez importantes. Avant l'arrivée du Rafale, on n'avait que 37 chasseurs modernes (aucun avant la mise en service des -5F) et nos jaguar n'étaient pas du tout modernisés (et je ne parle pas du transport, des installations sol...). En soit, qu'on ait quelques lacunes ne serait pas surprenant. 

Actuellement la France a beaucoup de chance d'avoir le Rafale. Je crois que c'est presque la première fois qu'on a la première force aérienne (et aéronavale) d'Europe. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens d'avoir posé exactement votre question à des pilotes de Rafale sur deux meetings voici 2 ou 3 ans. Leur réponse étaient en gros en 2 phases :

1) On ne peut pas vous dire si c'est utile puisque, nous, pilotes français de l'AA, ne les avons jamais testé

2) Mais vu que nos confrères américains, russes, belges, hollandais, anglais, israéliens, espagnols, éthiopiens (la vanne m'avait marqué) en sont équipés ... on a du mal à croire que cela ne serait pas un plus...

Et pour aller dans le sens d'ARPA, on a quand même mis parfois un peu de temps à intégrer certaine technologie (je ne dis pas qu'on est en retard, je dis "certaine technologie") dans l'AA. Par exemple le GPS ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, ARPA a dit :

C'est triste à dire, mais historiquement la France a souvent eu des lacunes assez importantes. Avant l'arrivée du Rafale, on n'avait que 37 chasseurs modernes (aucun avant la mise en service des -5F) et nos jaguar n'étaient pas du tout modernisés (et je ne parle pas du transport, des installations sol...). En soit, qu'on ait quelques lacunes ne serait pas surprenant

Je serais carrément moins affirmatif voir pas du tout d'accord. Jusqu'à la fin des années 80 à début 90, le mirage 2000 et le Mirage F1 sont considéré comme des must have en AA. Le BVR est beaucoup moins développé qu'aujourd'hui et les performances dynamiques de ces appareils les mettent au TOP. On ne va pas relancer des débats X  vsY mais il me semble que le mirage 2000 était considéré comme le seul appareil à pouvoir tenir tête en combat BFM contre les mig 29. . .

Ensuite certes le milieu des années 90 est à considérer comme une période de creux mais qui correspond à une énorme période de transition. Passage d'une armée de conscrit à une armée 100% professionnelle et la bêtise affolante des dividendes de la paix. . . Moins d'argent donc peu voir pas de modernisation. Dans le cas d'une URSS qui persiste, assez probable qu'une grande partie voir la totalité des mirages 2000 soient mise au niveau du standard -5 milieu 90/fin 90.

Certes durant le conflit en Yougoslavie en 1995 on doit être une des rares (voir la seule) armée de l'air à ne pas encore avoir de missiles FOX 3 mais cette "lacune" n'a pas duré longtemps avec l'arrivée du couple RDY/MICA en 1997 et qui nous place en Europe directement en pole position sur ce segment (l'exercice maple flag au Canada en 1999 de mémoire a bien marqué les esprits) . Surtout on estimait que la technologie n'était pas encore assez mature en en cas de conflit à grande échelle avec l'enfer électromagnétique qui allait se déchaînerO on avait quelques doutes sur les taux de succès de ces missiles. Garder des missiles semi-actifs permettaient à priori de garder une meilleure efficacité.

Bref choix doctrinale .

Ensuite oui pour le AS c'était un peu moins la fête mais l'arrivée assez rapide du 2000 D a quand même permis de retrouver une aviation de bombardement digne de ce nom.

Si ce n'est allez 3/4 ans dans le creux de la vague (1992/1996) on n'a jamais été déclassé spécialement en AA.

Pour l'aéronavale OK la décennie 90 a du être pénible à vivre. Aujourd'hui ils ont juste le "meilleur chasseur" embarqué. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@LePetitCharles : pour le GPS, on a mis du temps... à raison, et l’on pourrait toujours continuer à s’en passer (et certains continuent de s’entraîner sans).

 

Pour le casque, les questions sont simples :

1) technologiquement, est-ce au point et intégrable dans notre environnement Rafale / M2000 ?

2) qu’elle est le coût de développement et d’intégration du casque techniquement et au sein de nos armées ?

3) tactiquement, l’apport pour nos pilotes est-il significatif ou marginal ?

4) en corolaire, l’Armée de l’Air et la Marine ressentent-elles un déficit opérationnel en A/A, voire un désavantage tactique face aux autres armées dont les pilotes sont équipés d’un casque ?

5) en élargissant encore, est-ce que la doctrine actuelle est un frein ou non à l’avènement du casque, ou bien le choix est foncièrement pragmatique ?

6) physiologiquement, est-ce que casque est similaire à celui actuel, ou vient-il avec ses propres contraintes ?

7) budgétairement, combien de casques seraient à équiper, pour quel montant d’acquisition unitaire et quel surcoût de MCO ?

8) sur un plan industriel, est-ce que la production du casque nous apporte un aspect stratégique, ou permet de maintenir à flot une activité en risque ?

 

 

Je pense que si l’on répond factuellement à toutes ses questions, on aura une assez bonne vision des raisons de sa non-adoption actuellement.

(et au fil de toutes les réponses dans les différents sujets de ce forum, on y a déjà répondu à toutes, quasiment, en fait. Sauf à la question budgétaire peut-être, et encore, je me demande)

Edited by TarpTent
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Patrick a dit :

Ça c'est certain. Mais si l'outil "est un plus", il n'est pas non plus aussi déterminant que d'autres systèmes bien plus complexes.

C'est super-complexe, entre autre parce que l'interraction homme machine l'est - je pense - plus que pour le Joyctick (par exemple). Pour le binoculaire, il faut que le casque puisse s'adapter au porteur (géométrie des yeux), peut être même de manière dynamique. Il faut que le système soit à la fois devant les yeux et non-pénalisant quand il ne fonctionne pas. Le nombre d'images/s visé doit certainement être élevé (100im/s mini ?) et la latence très faible, la définition la meilleure possible, le contraste excellentissime, la rémanence la plus faible possible, la localisation très précise. Il faut tenir compte des conditions extérieures variées, et ça a l'air difficile vu du F-35.

Il faut à la fois fournir des indications / de la réalité augmentée colimatées à l'infini et possiblement veiller à ce que certaines projections restent à distance réelle sous peine de provoquer les tâtonnements du pilote (éléments à portée de main dans le cockpit).

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'un des problèmes avec ces casques est l'affectation nominative. Chaque pilote doit avoir son casque personnel adapté à sa morphologie. Il ne peut pas en prendre un autre (non adapté, ni adaptable à court terme), par exemple en cas de panne. C'est aussi un système de sécurité qui a une durée de vie limitée.

L'investissement est conséquent, et le rapport coût/efficacité entre inévitablement en ligne de compte.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut être pourrait on se poser les questions différemment :

- Pourquoi deux clients export du Rafale sur trois ont demandé l'intégration d'un casque (sachant que celui qui n'en demande pas était le premier client export) ?

- Pourquoi Thales équipe d'autre forces aériennes (par exemple les EF 18 espagnol) ?

Donc le sujet n'est pas quel est l’intérêt des viseurs de casque mais pourquoi l'AA et l'Aéronavale sont les seules forces aériennes (majeures) à s'en passer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, LePetitCharles a dit :

Je me souviens d'avoir posé exactement votre question à des pilotes de Rafale sur deux meetings voici 2 ou 3 ans. Leur réponse étaient en gros en 2 phases :

1) On ne peut pas vous dire si c'est utile puisque, nous, pilotes français de l'AA, ne les avons jamais testé

2) Mais vu que nos confrères américains, russes, belges, hollandais, anglais, israéliens, espagnols, éthiopiens (la vanne m'avait marqué) en sont équipés ... on a du mal à croire que cela ne serait pas un plus...

Et pour aller dans le sens d'ARPA, on a quand même mis parfois un peu de temps à intégrer certaine technologie (je ne dis pas qu'on est en retard, je dis "certaine technologie") dans l'AA. Par exemple le GPS ... 

Le point 2) pour moi n'est pas un argument, ce n'est pas parce que la majorité des autres le font qu'il faut le faire. A ce compte là autant prendre des F-35 car "vu le nombre de pays qui l'on pris on a du mal à croire que ce ne serait pas le top".

Ensuite oui ça apporte un plus mais est ce que ce plus n'est pas contrebalancer voir dépasser par d'autres défaut?

Enfin est-il possible que des procédures et doctrine française soit différentes que dans les autres pays et que donc l'apport soit moindre?

Il y a 3 heures, LePetitCharles a dit :

Peut être pourrait on se poser les questions différemment :

- Pourquoi deux clients export du Rafale sur trois ont demandé l'intégration d'un casque (sachant que celui qui n'en demande pas était le premier client export) ?

- Pourquoi Thales équipe d'autre forces aériennes (par exemple les EF 18 espagnol) ?

Donc le sujet n'est pas quel est l’intérêt des viseurs de casque mais pourquoi l'AA et l'Aéronavale sont les seules forces aériennes (majeures) à s'en passer ?

Si le client veut un truc et paye on lui donne ce qu'il veut.

 

Edited by emixam
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, elannion a dit :

Je serais carrément moins affirmatif voir pas du tout d'accord. Jusqu'à la fin des années 80 à début 90, le mirage 2000 et le Mirage F1 sont considéré comme des must have en AA.

La France a toujours fait des choix. Le mirage 2000 est structurellement très bien en air-air, mais en air-sol, il n'est pas dans la même catégorie que le Tornado... 

il y a 56 minutes, LePetitCharles a dit :

Donc le sujet n'est pas quel est l’intérêt des viseurs de casque mais pourquoi l'AA et l'Aéronavale sont les seules forces aériennes (majeures) à s'en passer ?

On peut se passer d'équipements majeur pour des raisons bassement matérielle (plus de budget une fois qu'on maintient la chaîne de production du Rafale, qu'on finance les autres améliorations, les A400M...) et puis nos choix n'ont pas toujours été les plus judicieux. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, ARPA a dit :

La France a toujours fait des choix. Le mirage 2000 est structurellement très bien en air-air, mais en air-sol, il n'est pas dans la même catégorie que le Tornado... 

Nous sommes complètement d'accord :happy:.  je tenais juste à nuancer quelque peu ^^. Autant on peut effectivement parler de certain manques en AS. Et là encore par rapport à la menace principale supposée (forte défense air sol type pacte de Varsovie) le 2000 D devait boxer dans la même catégorie que le Tornado. En terme de pénétration basse altitude et gestion des menaces il devait pas lui envier grand chose. Par contre effectivement pas au même niveau en ce qui concerne la quantité d'emport et l'autonomie. Mais ce qui était partiellement vrai pour nous en AS l'était encore plus pour les européens (à l'exception notable des belges) en AA. Avant l'Eurofighter que ce soit l'Allemagne, l'Italie ou le RU c'était loin d'être fringant ! Ce qui explique d'ailleurs en partie leur extase devant le Typhoon: cet appareil a véritablement constitué un bond en avant dans leur capacité AA !

par contre "manque de pot" les deux opérations militaires d'envergure pour L'Europe ( Irak 1991 et Yougoslavie 1995) à la fin du XX ième siècle a coïncidé pile à notre weak point. Ee pleine transition de "l"ancien "vers le moderne et ce à plusieurs niveaux . Entre les jaguars pas au niveau de leurs homologues britanniques ou un AMX 30 dépassé c'était pas la fête. Cela n'a guère duré mais cela ne m'étonnerait pas qu'on paie encore aujourd'hui cet éphémère position de faiblesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, LePetitCharles a dit :

Peut être pourrait on se poser les questions différemment

Pour changer la réponse ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, nitchevo a dit :

Je me pose depuis pas mal de temps la question concernant les raisons pour lesquelles l'équipement d'un système de viseur de casque n'est toujours pas réalisé en France sur Rafale.

Es-ce pour des raisons d'efficacité de ce système ce qui semble bien étonnant quand on constate que pratiquement la majorité des armées de l'air en sont équipées ou alors pour des raisons dogmitatiques et la nous serions les seuls à douter de l'intéret d'un tel système ou bien pour des raisons financières, qui sont systématiquement mises en avant mais on a le droit d'en douter quand à nouveau on constate que des forces aériennes bien plus petites que nous en sont équipées. 

Cette lacune dans nos forces aériennes semble tellement "incongrue".

L'attente du passage au standard F4 en est peut être la raison invoquée depuis pas mal de temps mais ne justifie pas le fait que nous soyons tellement en retard sur ce point précis .Je trouve particulièrement inquitant que nous n'équipons pas nos équipages et nos appareils de ce outil depuis si longtemps.

J'avais échangé avec le Capitaine Romain à la sorti de son livre quant à l'absence de cet équipement pour le close air support en Afghanistan et il m'avait réponsu qu'en effet aussi bein en air air qu'en air sol cet outil était un plus, nous étions alors en 2008!

Très peu d'information transpire à ce sujet aussi bien dans la presse que dans les blogs spécialisés, sauf en ce qui concerne l'équipemenr des Rafale du Qatar et des futurs appareils pour l'Egypte.

A quand pour cet équipement pour nos forces et pouqoui avons nous tant perdu de temps?

Il y a eu un arbitrage purement budgétaire dans le cadre du rafale roadmap en 2006 et c'est l'aesa et le DDM-NG qui ont gagné (face au HMD et à la nouvelle voix IR de l'OSF) car jugé plus important pour l'export. On notera que l'eurofighter a fait le choix inverse estimant que les performances du captor-M étaient suffisante pour l'export.

On notera également que l'absence de viseur de casque fut signalée comme un défaut non négligeable du Rafale par la suisse et l'Inde (2 pays qui utilisent déjà des HMD) mais que cela ne l'a pas empêché d'arriver premier à ces 2 évaluations techniques.

Pour la France, l'attente commence vraiment à être longue et tous les pilotes que j'ai pu interroger trouve cette lacune de plus en plus handicapante, notamment en Air-Air. Il va y avoir des jaloux quand on va commencer à s’entrainer contre des Rafale Indiens ou Qatari...

Edited by Kovy
  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Kovy a dit :

(...) tous les pilotes que j'ai pu interroger trouve cette lacune de plus en plus handicapante, notamment en Air-Air.

Mais si tu leur demandes s'ils sont prêts à avoir ce truc sur la tête pendant 3 heures, les réponses changent un peu...

En gros, en forçant le trait, ils voudraient l'avoir pour se maillocher en dogfight mais le reste du temps ça les emmerde.

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, elannion a dit :

par contre "manque de pot" les deux opérations militaires d'envergure pour L'Europe ( Irak 1991 et Yougoslavie 1995) à la fin du XX ième siècle a coïncidé pile à notre weak point. Ee pleine transition de "l"ancien "vers le moderne et ce à plusieurs niveaux . Entre les jaguars pas au niveau de leurs homologues britanniques ou un AMX 30 dépassé c'était pas la fête. Cela n'a guère duré mais cela ne m'étonnerait pas qu'on paie encore aujourd'hui cet éphémère position de faiblesse.

A ce sujet, un super article vient de sortir dans le Fana de l'Aviation sur l'aide française apportée aux américains (de l'espionnage industriel consentie en somme) pour lutter contre les systèmes de guerre électronique vendu aux irakiens. Pas "sûr" que nous ayons été à un weak point à cette époque. Mais je fais bien la différence entre industrie française et AA 

il y a une heure, DEFA550 a dit :

Pour changer la réponse ?

Non mais traiter un sujet sous différents angles n'a jamais été une hérésie intellectuelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, LePetitCharles a dit :

A ce sujet, un super article vient de sortir dans le Fana de l'Aviation sur l'aide française apportée aux américains (de l'espionnage industriel consentie en somme) pour lutter contre les systèmes de guerre électronique vendu aux irakiens. Pas "sûr" que nous ayons été à un weak point à cette époque. Mais je fais bien la différence entre industrie française et AA

Intéressant je le lirais avec attention. Ensuite quand je parle de faiblesse tout est toujours relatif et très complexe. il n'empêche que le début des années 90 remets pas mal de choses en causes au sein de l'armée française. La guerre du Golf est un véritable révélateur sur le retard pris par rapport aux américains et même britannique notamment en ce qui concerne les systèmes de reconnaissance. Et sur un certain nombre de matériels disons de "première ligne" on commençait juste à remplacer/ou lancer les programmes de remplacement. Résultats à l'instant t du début des années 90 on a soit du matériel obsolète à l'instar des crusaders F8 soit du matériel fatigué ou en fin de vie, Chars AMX, PA Clemenceau et Foch ou une absence de modernisation pour des appareils comme le Jaguar.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, elannion a dit :

Intéressant je le lirais avec attention. Ensuite quand je parle de faiblesse tout est toujours relatif et très complexe. il n'empêche que le début des années 90 remets pas mal de choses en causes au sein de l'armée française. La guerre du Golf est un véritable révélateur sur le retard pris par rapport aux américains et même britannique notamment en ce qui concerne les systèmes de reconnaissance. Et sur un certain nombre de matériels disons de "première ligne" on commençait juste à remplacer/ou lancer les programmes de remplacement. Résultats à l'instant t du début des années 90 on a soit du matériel obsolète à l'instar des crusaders F8 soit du matériel fatigué ou en fin de vie, Chars AMX, PA Clemenceau et Foch ou une absence de modernisation pour des appareils comme le Jaguar.

 

 

 

En 1990 l'AdA commence à aligner un certain nombre de 2000 C RDI en parallèle de RDM, quelques 2000 N aux côtés du Mirage IV qui reste à l'époque un appareil aux performances exceptionnelles.

Quant aux Mirage F1 CR - tous déjà en service en 1990 - ils ne sont pas mauvais du tout non plus dans leur rôle de reconnaissance.

Mais oui en 1990 l'AdA était en pleine mue et avait encore l'héritage de pléthore de Jaguar, Mirage III / V,  Mirage F1 C, etc. qui n'étaient pas l'optimum pour la Guerre du Golfe première du nom.

Edited by Neuron
Typo mistake

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Neuron a dit :

En 1990 l'AdA commence à aligner un certain nombre de 2000 C RDI en parallèle de RDM, quelques 2000 N aux côtés du Mirage IV qui reste à l'époque un appareil aux performances exceptionnelles.

Je ne dits pas le contraire ^^ Je me permets de m'autoquoter

Il y a 3 heures, elannion a dit :

Jusqu'à la fin des années 80 à début 90, le mirage 2000 et le Mirage F1 sont considéré comme des must have en AA. Le BVR est beaucoup moins développé qu'aujourd'hui et les performances dynamiques de ces appareils les mettent au TOP. On ne va pas relancer des débats X  vsY mais il me semble que le mirage 2000 était considéré comme le seul appareil à pouvoir tenir tête en combat BFM contre les mig 29. . .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, prof.566 a dit :

Le produit est choisi et intégré sur B301 etc. Simlement l'annonce n'a pas été faite. Esperons au Bourget.

Quel est ton pronostic? Une évolution du Topowl F? Le Scorpion? (mais c'est un produit US non?)

Le Topowl est donné à moins d'1.5kg, donc le plus léger du marché.

Une chose que je me demandais: avec les dernières technologies dans le domaine des écrans ultra-légers (on a vu des prototypes d'écran pliables voire enroulables venus de Chine) ne serait-il pas possible désormais d'intégrer la vision "à travers l'avion" comme sur le HMD du F-35 pour un devis poids et prix infiniment plus faible?

Edited by Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,412
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Andreas
    Newest Member
    Andreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,718
    Total Topics
    1,250,710
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries