Surjoueur

Valeur du char M4 Sherman

Recommended Posts

On en a déjà parlé ailleurs mais la carrière du M26 sur le front a été très courte et pas des plus reluisantes. On a beaucoup dit de ses exploits supposés contre tous les gros chars allemands mais en fin de compte, il ne semble pas qu'il y ait eu grand chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ARLAND =Le second était issue du canon antichar 17pdr (également en 76.2mm) aux performances sensiblement supérieures mais surtout pouvant être équipés du très novateur obus APDS (Armor Percing Discarding Sabot) ce qui lui donnait des performances relativement proches de l'obus APCR PzGr40/43 du 88mm surtout à longue distance du fait que le sabot était enlevé dès que l'obus quittait le canon contrairement aux équivalents allemand/russe/américain qui le conservaient jusqu'à l'impact (donc plus forte trainée). A noter que ces obus hautes performances étaient présents en petit nombre et surtout sur la fin du conflit. 

 

1° - A l'origine, l'obus « sous-calibré » ou « obus sabo »t fut créé par la firme Française Hotchkiss-Brandt dont Mr Brandt fut un ferronnier d’Art comme premier métier.. Les premières livraisons à l'armée Français commencèrent  en 1940 au nomment de l’arrivée des forces Allemande qui prirent possession des obus de 105 mm et rajoutèrent ce type d'obis de différent calibres à leur arsenal.

2° - Le but étant d'augmenter la vitesse initiale de l'obus (+50% environ) pour une trajectoire plus tendue avec  une distance plus grande et une perforation nettement améliorée Le principe était un obus, par exemple du 88 mm, composé par un obus « sous calibré »  entouré d'une enveloppe appelé sabot qui détachable à la sortie de bouche du canon et était perdu dans la nature après la sortie du tube. L'obus - dans notre exemple de 88 mm -  était composé d’un obus sous-calibré d'un diamètre des 3/4 de la valeur du 88 mm, soit 66 mm et de l’enveloppe extérieure détachable ou sabot du quart du diamètre initiale de 88 mm, soir 22 mm. Cet obus de 66 mm étant tiré pr la cartouche d’un 88 mm et non d’un 66 mm ce qui donnait une vitesse initial plus grande (environ +50%).

Depuis, la formulation à évolué (voir Wikipedia)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sabot_(militaire)

Hotchkiss-Brandt fut un fabriquant très en avance sur son temps et expérimenta de nombreuses armes en collaboration avec le polygone de tirs de l'Armée Française dont certaines encore dans l'Armée Française tel le Mortier de 120 mm tirant ds obus-fusées, Etc.  Il y eu aussi  le fusil de chasse tirant une cartouche (avec une petite propulsion additionnelle résiduelle par excès de la charge de la cartouche) avec un sous-calibrage de cette dernière composé d'une balle en carbure de tungstène qui pouvait pénétrer  les "blindages" des chars légers de 1940 avec destruction dans la tourelle pas rebond sur les a parois intérieure de la tourelle..

3° - Les Allemands avaient créés  le canon conique  "Gerlach 28mm/20mm" (de Joachim Gerlach) qui fut utilisé chez le parachutistes Allemands entre autre de par sa légèreté et sa puissance. Il consistait d'un tube conique pouvant tirer un obus de 28 mm au départ et qui se réduisait à 20 mm en sortie de bouche par le biais d'une ceinture rétractable autour de l'obus (dont le diamètre était donc de 20 mm. C'est la ceinture rétractable qui permettait de se lové dans la culasse de 28 mm).

4° - Merci pour le rappel de deux canons de 76,2 mm Britannique et Américain Arland.

Janmary

 

 

 

Edited by Janmary
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Kiriyama a dit :

Le M-18 était doté d'une tourelle non ? 

Comme le M10 ou le M36. Chasseur de chars ne veut pas forcément dire canon en casemate.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Kiriyama a dit :

Mais alors, quelle différence avec un char normal ? 

Souvent une tourelle ouverte sur le dessus comme pour les trois modèles cités.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Kiriyama a dit :

Mais alors, quelle différence avec un char normal 

Canon spécifiquement antichar, faiblement blindé pour être rapide...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

M 10 Wolverine à canon de 76 mm ( 3 Inch M7).

 

id_m10td_4is_pettit_124_20051202_700.jpg

 

M 18 Hellcat à canon de 76 mm (M1).

 

M18_hellcat_side.jpg

 

M 36 Jackson à canon de 90 mm.

maxresdefault.jpg

 

Le M 10 est un dérivé du Sherman, le M 36 une amélioration du M 10 ( canon plus puissant), le M 18 est un engin à part entière connu comme "le blindé le plus rapide de la guerre" ( en tout cas, ce qui est sûr, c'est que sa mobilité était remarquable et ses équipages s'en sont servi à bon escient puisque son tableau de chasse est impressionnant).

En gros, ces 3 engins étaient capables de détruire la plupart des chars allemands à bonne distance ( le Konigtiger devait leur poser des problèmes, et encore, pas sûr, faut voir à quelle distance...).

Le M 10 et surtout le M 36 n'étaient en vérité pas tellement moins blindés que le Sherman si je dis pas de bêtise et devaient être un peu plus mobile, mais pas tant que ça. Donc la grosse dif tient surtout à leur tourelle ouverte sur le dessus et à leur armement plus puissant je dirais... L'absence de toit ne devait pas les handicaper face à d'autres chars affrontés à tir tendu, mais face à un barrage d'artillerie, des tireurs en hauteurs ou des avions, ce devait être une autre histoire. Mais bon, leur rôle n'était pas l'assaut...

Le M 18 lui poussait au bout le concept de chasseur de char, son blindage était vraiment plus faible ( max 25 mm je crois), mais sur route, il devait filer pas loin de 90 Km/h et était capable au combat d’accélérations foudroyantes ( pour un blindé de l'époque, hein, c'est pas une Lamborghini Diablo non plus...).

La conception de ces engins est due à la doctrine très stricte des américains au début de la guerre ( qui va évoluer suite à la douloureuse expérience des combats avec les Panzer), les chars n'ont pas à affronter d'autres chars. Leur rôle, c'est éventuellement l'assaut, mais surtout la cavalerie. La destruction des chars adverses étant réservée aux engins ci dessus. Bien que ces derniers prouvèrent être efficaces dans ce rôle, il s'avéra que cette doctrine manquait singulièrement de souplesse et que les circonstances du champs de bataille pouvaient amener des Sherman à affronter des chars allemands, d'où la décision ultérieure de les réarmer avec des canons plus puissants.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/05/2019 à 16:51, Janmary a dit :

Ce blindage incliné le protégeait de l'anti-char de 37 mm et parfois du 75 mm (suivant la distance de tir de ce dernier calibre) mais assez rarement au Pack 75 mm qui tirait l'obus à haute vitesse initiale..

Les tirs Allemands se concrétisaient - si possible - entre châssis et tourelle ou sur la tourelle directement (ou sur le flan), mais nombre de Panther ou de Tiger tiraient directement sur le glacis avant.

Quelques obus de forte puissance et de calibre important - tel le Flack 88 mm - tirant dans les chenilles de Sherman (ou d'autre type de chars) ont réussis à faire exploser l'obus presque sous le blindé, entrainant la destruction de ce dernier

 

Petit mise en bouche sur le blindage .

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&ved=2ahUKEwiCgca_iqriAhUK8uAKHcoQAGEQFjACegQIBRAC&url=https%3A%2F%2Fwww.e-periodica.ch%2Fcntmng%3Fpid%3Drms-001%3A1936%3A81%3A%3A654&usg=AOvVaw1FHJVHKk68BF-V6gGW-1E-

Sinon en plat de résistance on a ceci ! :wub:

le HAZELL

http://dl.booktolearn.com/ebooks2/engineering/mechanical/9781482238297_armour.pdf

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un file très intéressant, j'aurais pas grand chose à rajouter via mes humbles connaissances. 

Je conseil le livre Sherman dans le Pacifique 1943-1945 , de Raymond Giuliani. 

De magnifiques photos, des explications sur l'emploi de ceux-ci, des différences qu'on a put observer entre US Army et USMC, que ce soit dans le choix des chenilles ( métallique ou classique). 

On observe des adaptations de terrain spécifique au contexte du Pacifique via , qui reste celui de base de Feu pour l'appui des fantassins qui restent aussi garant de la sécurité des blindés, les japonais n'avaient pas de bazooka ou panzerfaust, néanmoins avec des pièces d'artillerie de divers calibre, les missions antichar que l'on peut qualifier de suicidaire, via des charges explosives portative sur l'homme , des perches de bambou équipé d'une charge etc... Emploi de IED via des obus de divers calibre, avec du gros calibre. Quand on voit les photos de destruction de Sherman via ce type de IED, on se dit que même un char encore plus protégé et plus lourd ne pèse rien face à se type de IED

À Okinawa L'US Army à essayée de tester l'envoi d'un bataillon de chars ( le 193e) sans support d'infanterie, lors de l'attaque de la petite vallée et du village de Kakazu, 22 chars seront perdu sur 30. 

Les chars avaient eu des systèmes, le dispositif Back-scratcher, destiné à éliminé la menace des fantassins, le système était basé sur 4 mines anti-personnels disposé autour de la tourelle et mise à feu depuis l'intérieur de la tourelle. Le pb c'est que cela a fonctionné un temps, mais face à l'arrivé successive de fantassins nippons, les chars ont fini par succombé. 

Il y a eu aussi le Sherman équipé d'un lance-flamme dans le Pacifique, d'autres équipes de lame optique dozer. 

C'est très intéressant au niveau des photos, celles des ateliers ou étaient bricolé des systèmes de blindage complémentaires que l'on ne verra pas en Europe ( enfin à se niveau de sur blindage) , ou je pense que l'alourdissement était limité sous peine de perdre en rapidité, l'idée restant quand même la vitesse, la manœuvrabilité  sur un terrain plus aérer je dirais tel qu'on en trouvait en Europe. Le rythme des divisions blindées qui avaient une infanterie montée sur half track.

Dans le Pacifique on est surtout dans l'optique appui des fantassins qui utilisent surtout leurs pieds comme moyens de déplacement. Ça et les divers terrains rencontré dans le Pacifique, qui seront différent au fur et à mesure que l'on se rapproche du Japon. 

Il faut dire que l'on reste dans l' optique nettoyage méthodique du terrain, les grosses manœuvre étant difficile sur des terrains réduit et difficile. 

des piques soudées sur la structure contre les fantassins etc... Ont était aussi de mise. 

Pour éviter les mines magnétiques, des planches de bois étaient fixé sur les flancs des Sherman. En terme de types de Sherman, la priorité était pour l'Europe, donc les modèles les plus récents, mais il y a eu quelques modèles récent dans le Pacifique. 

D'ailleurs il ne faut pas oublier que l'adversaire japonais ne possédait pas de tank de qualité, enfin capable de faire face à un Sherman. L'optique était plutôt tankette. Il y a une photo où l'on voit un de ces chars japonais, posé sur l'arrière d'un Sherman, on a sûrement voulu déplacé se char japonais. On voit de suite la différence de niveau rapport poids, tailles, puissance entre les 2 tanks. 

Enfin voilà, je vais sûrement oublier un paquet de choses sur les Sherman dans le Pacifique, mais comme dis plus haut, le bouquin que je cite est très bien, si ça intéresse, c'est une bonne référence. 

 

  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense pas du tout que un Sherman puisse vaincre un pz 4,l

a tourelle n'était pas si vulnerable au obus explosif grâce à la protection de tourelle. Et il pouvait àbbatre les Sherman à bonne distance avec ses optiques de visée supérieure au américain et ses obus à grandes vitesse. Pour son remplacen le m26, il avais un canon de juste 2mm de plus que le tigre, et son blindage était plus faible 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,388
    Total Members
    1,178
    Most Online
    SLT
    Newest Member
    SLT
    Joined
  • Forum Statistics

    20,666
    Total Topics
    1,237,415
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries